Le ministére de l'économie, le gouvernement, et le pétrole

Ce forum ne traite pas du «grand jeu» mais des réactions plus locales au pic pétrolier, à l'échelle du pays, des régions, ou des villes.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Saratoga Elensar
Condensat
Condensat
Messages : 542
Inscription : 06 nov. 2007, 19:37

Re: Le VPO annoncé par Christiane Laborde

Message par Saratoga Elensar » 03 janv. 2008, 19:25

Je vois pas trop l'interet de faire un topic à chaque fois qu'un journaleux nous parle du pétrole, surtout que Laborde ne parle meme pas du VPO. Donc je propose ce topic pour le bac à sable.
another world is not only possible, she is on her way, on a quiet day i can hear her breathing

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le VPO annoncé par Christiane Laborde

Message par energy_isere » 03 janv. 2008, 19:37

Saratoga Elensar a écrit :Je vois pas trop l'interet de faire un topic à chaque fois qu'un journaleux nous parle du pétrole, surtout que Laborde ne parle meme pas du VPO. Donc je propose ce topic pour le bac à sable.
Fusion.
Voici un fil d' accueil tout à fait adéquat. :idea:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le VPO annoncé par Christiane Laborde

Message par energy_isere » 06 janv. 2008, 14:14

Nicolas Sarkozy toujours confronté aux dossiers de l'énergie

Les dossiers de l'énergie continueront d'être au coeur de la politique industrielle du président Nicolas Sarkozy en 2008, selon des spécialistes du secteur et des sources proches du dossier.

Alors que la situation des finances publiques demeure difficile, ils attendent de nouvelles cessions de titres par l'Etat, en particulier d'entreprises dont les cours de Bourse ont bien tenu ces derniers mois. Le gouvernement a prévu dans son budget 2008 des ventes d'actifs "non stratégiques" pour un montant de 5 à 10 milliards d'euros.

Tout le monde attend une nouvelle opération sur Electricité de France dont l'Etat a près de 85%, une participation valorisée plus de 126 milliards d'euros au cours actuel (autour de 81,8 euros).

La ministre de l'Economie et des Finances, Christine Lagarde, a déclaré début décembre, après le placement d'une tranche de 2,5% du capital, qu'une nouvelle vente d'actions d'EDF était "très possible, en 2008 par exemple". Cette déclaration a pesé sur le cours de Bourse de l'électricien, qui stagne après un parcours exceptionnel en 2007 (+48,6%).

La loi impose que la part de l'Etat dans son capital demeure au-dessus de 70%. En descendant jusqu'à ce niveau, le gouvernement pourrait lever 22 milliards d'euros mais, de l'avis de banquiers, il est impossible que le marché puisse absorber un telle quantité de papier en une seule fois. "EDF va devenir une tirelire que l'Etat videra peu à peu", prédit un analyste.

L'Etat détient aussi 27,4% de France Télécom, ce qui représente environ 17 milliards d'euros.

Sur le plan industriel, le gouvernement doit notamment boucler le projet de fusion entre Suez et Gaz de France, dont l'Etat détient près de 80%. Les modalités ont été revues et seules restent à réaliser les dernières consultations des instances représentatives du personnel chez GDF. Si tout ce passe comme prévu, ce projet, annoncé en février 2006, pourrait aboutir vers la fin du premier semestre.

AREVA, OBJET DE CONVOITISES

Mais le plus gros dossier concerne la refonte de la filière nucléaire et l'avenir d'Areva. Le gouvernement a lancé une réflexion sur l'avenir de ce groupe détenu à 78,96% par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), à 5,19% par l'Etat, à 3,59% par la Caisse des dépôts et consignations (CDC), à 3,21% par la holding publique Erap et à 2,42% par EDF.

La présidente du directoire d'Areva, Anne Lauvergeon, explique depuis plusieurs mois que son groupe a besoin d'argent pour son développement alors que le nucléaire revient en force à travers le monde dans un contexte de prix élevé du pétrole.

Une introduction en Bourse avait été étudiée ces dernières années mais le groupe suscite des convoitises. Bouygues affiche depuis plusieurs mois son intérêt pour une entrée dans le nucléaire et Alstom, dont il détient près du tiers du capital, milite pour un rapprochement avec Areva.

A l'Elysée, on a voulu temporiser ces derniers mois en expliquant qu'il ne s'agissait pas seulement de trancher la question capitalistique. "La question est de savoir comment positionner la filière nucléaire française afin qu'elle profite au mieux du développement du nucléaire dans le monde", dit-on de source proche du gouvernement, en ajoutant qu'en travaillant étroitement ensemble, Areva et EDF ont réussi à obtenir un contrat géant pour des centrales EPR en Chine récemment.

En dehors de l'énergie, l'aéronautique et la défense suscitent aussi des interrogations. Après avoir réglé, l'été dernier, la question du management d'EADS, la France et l'Allemagne sont confrontées à la volonté d'Airbus de délocaliser sa production vers les pays de la zone dollar alors que le billet vert a chuté contre l'euro en 2007.

Cela n'empêche pas certains de réfléchir à des "meccanos", la puissance publique étant présente dans le capital des principales sociétés du secteur. Après avoir souhaité un rapprochement avec Safran, dont l'Etat a 30,4%, Thales, détenu à 27,3%, a écarté l'idée fin novembre.

Boursoram^

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le VPO annoncé par Christiane Laborde

Message par energy_isere » 14 janv. 2008, 12:43

Nicolas Sarkozy s'inquiète de la "brutalité" des hausses du prix du pétrole

Le président français Nicolas Sarkozy a exprimé lundi à Riyad son inquiétude face à la "brutalité" des hausses du prix du pétrole, dont l'Arabie saoudite est le premier producteur mondial et à qui il a demandé d'assurer une meilleure "visibilité" des cours de l'or noir.

"Je m'inquiète de la brutalité de ces hausses qui affectent directement la croissance et le pouvoir d'achat" en France et en Europe, "mais plus encore dans de nombreux pays pauvres dépourvus de pétrole", a déclaré Nicolas Sarkozy aux responsables économiques franco-saoudiens réunis dans un grand hôtel de la capitale.

Reconnaissant que la hausse du prix de l'or noir "est un phénomène sans doute irréversible", Nicolas Sarkozy a demandé à l'Arabie saoudite d'utiliser sa "grande" influence pour donner au cours du baril "cette visibilité indispensable à nos économies".

"Il est dans l'intérêt des pays pétroliers comme des pays consommateurs de contrôler cette appréciation pour qu'elle se fasse à un rythme modéré", a plaidé le chef de l'Etat.

La veille, Nicolas Sarkozy avait évoqué cette question lors d'un entretien avec le roi Abdallah.

Boursorama^

Yves
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1999
Inscription : 02 déc. 2005, 09:49

Re: Le ministére de l'économie et le pétrole

Message par Yves » 15 janv. 2008, 10:21

:smt082 :smt082 :smt082
Trop tard, trop peu, trop cher, il n'y aura pas de miracle !!
Notre futur sera d'être la banlieue ouest de la Russie alors que celle-ci aura le regard tourné vers la Chine...

Sandro Minimo
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 394
Inscription : 22 févr. 2008, 00:01

François Fillon au 20h de F2 (jeudi 21.02.08)

Message par Sandro Minimo » 22 févr. 2008, 00:06

Bonjour,

Premier post ici, mais ça fait quelques mois que je vous lis.

Je suis étonné que personne ne mentionne l'intervention du premier sinistre Fillon ce soir au JT de Pujadas. Il avait déjà tenu ce genre de propos mais là c'était clair : pour lui, les prix du pétrole vont rester élevés encore longtemps à cause de la ressource qui s'amenuise. Point de verbiages sur une éventuelle spéculation ou sur des tensions géopolitiques. Pour lui, en gros, les français doivent se déshabituer du pétrole.

Reste que 30 secondes plus tard il parlait d'augmenter la concurrence pour les grandes surfaces/hypermarchés.

Schizophrénie, quand tu nous tiens.

Mes meilleures salutations.

Avatar de l’utilisateur
Saratoga Elensar
Condensat
Condensat
Messages : 542
Inscription : 06 nov. 2007, 19:37

Re: François Fillon au 20h de F2 (jeudi 21.02.08)

Message par Saratoga Elensar » 22 févr. 2008, 01:14

Bienvenue Sandro Minimo

En effet, j'ai hésité à créer un fil sur sa petite intervention. Mais plus important encore que ses mots c'est le ton employé et l'expression de son visage au moment où il les a prononcé....Une petite hésitation avant de lacher la notion de " ressources qui....s'ammenuisent ".

Ca en dit long sur tout ce que sait ce joli petit monde. Ils sont parfaitement au courant de la situation mais n'ont aucunes solutions à apporter, alors pourquoi en parler et faire paniquer maintenant. Il faut donc prier.

En tout cas une chose est certaine, nous ne devons rien attendre de quelconque gouvernement que ce soit.
another world is not only possible, she is on her way, on a quiet day i can hear her breathing

Fred02
Charbon
Charbon
Messages : 255
Inscription : 24 juil. 2007, 00:12

Re: François Fillon au 20h de F2 (jeudi 21.02.08)

Message par Fred02 » 22 févr. 2008, 01:50

Pas vu.

par contre personnellement je ne pense pas que ça soit une bonne idée de parler du PO en tout cas faut pas rentrer dans les détails pour éviter une panique civile et boursière. ça serait précipité les problèmes qu'on veut justement éviter. Et on voit bien sur le forum les retours d'une telle découverte. Ca change radicalement notre vision des choses. ça marque une vraie rupture dans la vie des gens qui se retrouvent totalement désarmés avec une bonne dépression psychologique à la clé pour 2 à 6 mois.

sans parler des serveurs d'oléocène :lol:

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: François Fillon au 20h de F2 (jeudi 21.02.08)

Message par rico » 22 févr. 2008, 08:00

je ne pense pas que ça soit une bonne idée de parler du PO en tout cas faut pas rentrer dans les détails pour éviter une panique civile et boursière.
Au contraire ça permettrait un ralentissement de l'économie moins insurmontable que le PO. Ca permettrait de s'habituer progressivement. Il vaut mieux une économie qui s'écroule à cause de la bourse qu'à cause du PO. Mais bon encore une fois on préfère s'éclater la tronche dans le mur d'en face....

Avatar de l’utilisateur
Angelus68
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1022
Inscription : 07 janv. 2008, 00:27

Re: François Fillon au 20h de F2 (jeudi 21.02.08)

Message par Angelus68 » 22 févr. 2008, 12:06

C'est simple, les gouvernements ont pas de solution alors ils font durée le systéme jusqua au dernier moment ](*,)
<< La décennie 2010-2020, c'est la décennie de tous les dangers. >>

Yves Cochet

http://www.youtube.com/watch?v=Ulxe1ie-vEY

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: François Fillon au 20h de F2 (jeudi 21.02.08)

Message par energy_isere » 29 févr. 2008, 00:22

Fillon ne veut pas de répercussion intégrale de la hausse du prix du gaz

Le premier ministre François Fillon a déclaré jeudi sur France 3 que le gouvernement demandait à GDF de "ne pas répercuter intégralement" à ses clients la hausse des cours mondiaux du gaz.

"Nous ne voulons pas de répercussion intégrale des hausses" du gaz sur le marché mondial, a-t-il déclaré.

"Nous avons dit à GDF qu'il fallait être raisonnable par rapport aux problèmes des Français", mais "il ne faut pas non plus détruire l'équilibre financier de GDF", a-t-il ajouté.

"Pour l'instant, il n'y a pas de décision prise" sur l'éventualité d'une hausse des tarifs du gaz, "et il n'y a pas de demande précise de GDF qui soit arrivée", a-t-il dit.

Dans un entretien à La Tribune lundi, le PDG de GDF, Jean-François Cirelli avait affirmé que la hausse des tarifs réglementés (fixés par l'Etat) du gaz pour les particuliers en 2008 "sera à moins de deux chiffres" pour couvrir les coûts d'approvisionnement.

Le 1er janvier, les tarifs réglementés du gaz ont augmenté de 4% pour les particuliers, et de 10,5 à 11,6% pour les industriels.

En présentant les résultats records de son groupe en 2007 mercredi, il avait estimé à 925 millions d'euros le manque-à-gagner de GDF dû au gel des tarifs réglementés du gaz entre 2004 et 2007.

Les prix mondiaux du gaz sont indexés sur les prix du pétrole.

Boursoram^

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: François Fillon au 20h de F2 (jeudi 21.02.08)

Message par energy_isere » 13 mars 2008, 12:42

Prix de l'essence: seule solution, "changer de sources d'énergie" (Fillon)

François Fillon a estimé jeudi matin sur RTL que la "solution" à l'augmentation du prix de l'essence ne peut se trouver que dans "le changement progressif de sources d'énergie".

"S'agissant de l'essence, il faut bien se mettre dans la tête qu'il n'y a pas de solution à cette question autre que de changer progressivement de sources d'énergie, parce qu'on est devant une pénurie annoncée", a déclaré le Premier ministre.

"A court terme", pour réduire la facture, "on peut continuer à réfléchir à des mesures du même type" que la prime à la cuve pour les ménages modestes utilisateurs de fuel, a dit le chef du gouvernement.

"Mais il faut faire très attention à ne pas fermer les yeux sur la réalité de cette question", a-t-il ajouté. "Si on dit aux Français: ne vous inquiétez pas, on va trouver des moyens artificiels pour baisser le prix de l'essence et vous pouvez continuer à consommer de l'essence comme avant, on se trompe".

Pour le premier ministre, conformément aux "conclusions" du Grenelle de l'environnement, "il faut mettre tout l'argent disponible, y compris celui qui provient des taxes sur l'essence, sur la recherche d'énergies alternatives".

Boursoram^

kouack
Brut léger
Brut léger
Messages : 417
Inscription : 28 juin 2005, 19:25

François Fillon : On est devant une pénurie annoncée

Message par kouack » 13 mars 2008, 13:32

...
Dernière modification par kouack le 18 avr. 2008, 11:02, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13985
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: François Fillon : On est devant une pénurie annoncée

Message par GillesH38 » 13 mars 2008, 14:14

comment ça, il ne lit pas "La Recherche", notre premier ministre? on est tranquille jusqu'en 2030 non? :smt074

blague à part, une déclaration comme ça, ça ne va pas passer inaperçu, même chez nos cousins anglosaxons , je pense... je l'ai entendu en bonne place sur France Inter ce matin !
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: François Fillon au 20h de F2 (jeudi 21.02.08)

Message par energy_isere » 13 mars 2008, 15:11

Eric Woerth juge "artificiel" de baisser la fiscalité sur l'essence

Le ministre du Budget Eric Woerth a estimé jeudi qu'il serait "artificiel" de réduire la fiscalité sur les produits pétroliers pour faire baisser le prix de l'essence, jugeant qu'il fallait plutôt "chercher des énergies différentes".

"On est tous des hommes et des femmes responsables, on sait bien que le prix de l'essence, il est dû aux prix du marché, aux prix du pétrole", a estimé M. Woerth.

"Si vous commencez à faire baisser le prix de l'essence aux frais du contribuable, c'est-à-dire si vous diminuez les impôts, par exemple la TIPP, plus vous ferez ça, plus ce sera artificiel", a-t-il ajouté.

Le ministre a souligné que la fiscalité sur l'essence était "souvent beaucoup plus élevée dans d'autres pays".

"Ne disons pas ça, disons plutôt, comment on cherche des énergies différentes", a-t-il dit.

L'association de consommateurs CLCV a réclamé mardi la mise en place d'un dispositif de modulation des taxes, TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) et TVA, appliqué aux carburants qui permettraient de plafonner les prix à la pompe.

CLCV fait valoir que le prix à la pompe du super sans plomb 95 est proche de 1,4 euro le litre (1,36 environ), alors que le baril de pétrole flambe, atteignant un nouveau record absolu jeudi à plus de 110 dollars à New York et plus de 106 euros à Londres.

Répondre