Les prêts "verts" à taux 0

Ce forum ne traite pas du «grand jeu» mais des réactions plus locales au pic pétrolier, à l'échelle du pays, des régions, ou des villes.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Karato
Kérogène
Kérogène
Messages : 1
Inscription : 30 juil. 2009, 09:01

Re: Les prêts "verts" à taux 0

Message par Karato » 30 juil. 2009, 09:09

*** spam pub cachée - bannissement ***
mrlargo

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 51577
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Les aides fiscales à l'achat de logements passent au Vert

Message par energy_isere » 30 sept. 2009, 19:10

Les aides fiscales à l'achat de logements passent au Vert

L'Expansion.com - 30/09/2009

Prêt à taux zéro (PTZ)
Le budget 2010 présenté mercredi prévoit que le prêt à taux zéro (PTZ), qui a bénéficié en 2008 à 210.000 ménages modestes accédant à la propriété, sera prolongé jusqu'à fin 2012 alors que ce dispositif devait cesser fin 2009. Pour les acquéreurs de logements neufs, le doublement du prêt à taux zéro, avec un maximum de 65.100 euros, est prorogé juqu'au 1er juillet 2010.

Ainsi, pour un couple avec un enfant désirant acquérir un logement de 200.000 euros en région parisienne, le montant du prêt pourra s'élever à 50.100 euros au lieu de 32.500. Mais à partir du second semestre 2010, le montant du PTZ sera seulement majoré de 50%, avec un prêt ne pouvant pas dépasser 48.750 euros.

Déduction des intérêts: priorité aux Bâtiments à Basse Consommation (BBC)
Autre mesure: une réduction graduelle va s'appliquer sur le montant des intérêts d'emprunts déductible de l'impôt sur le revenu des acquéreurs d'un logement principal neuf. La déduction de 40% pendant 7 ans sera réservée, à partir de 2010, aux bâtiments basse consommation d'énergie (moins de 50 kWh/h), une norme qui devra obligatoirement être respectée au 1er janvier 2013.

Pour les autres logements neufs, la déduction sera limitée à 30% la première année, à 15% les quatre années suivantes. Pour les investisseurs achetant un logement neuf pour le louer (loi "Scellier"), la réduction du crédit d'impôt est maintenue comme prévu à 25% en 2010 pour les bâtiments basse consommation (BBC), 20% en 2011 et 2012. Pour les autres, cette réduction tombera à 20% en 2010, 15% en 2011 et 2012.

L'évaluation des économies réalisées par l'Etat via ce "verdissement" des aides fiscales est évaluée à 3,3 milliards jusqu'en 2021. A cause de la crise, le budget du logement va enregistrer en 2010 une forte hausse des "aides personnelles" pour les ménages les plus modestes (+9,4% à 5,4 milliards d'euros). Par contre, les "aides à la pierre", notamment pour la construction de logements sociaux, diminuent (480 millions contre 550 millions en 2009).

Cette enveloppe devrait permettre de financer la construction de 140.000 logements sociaux contre 130.000 en 2009. Le secteur de l'hébergement des personnes sans abri se voit doté de 1,1 milliard.
http://www.lexpansion.com/patrimoine/im ... 02122.html

Dagobert
Brut léger
Brut léger
Messages : 441
Inscription : 29 juin 2005, 15:47
Localisation : Bruxelles

Re: Les aides fiscales à l'achat de logements passent au Vert

Message par Dagobert » 05 oct. 2009, 20:44

(moins de 50 kWh/h
Basse énergie? #-o
Mourir pour des idées, d'accord, mais de mort len....ente,d'accord mais de mort len.... en en te. Georges Brassens

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 51577
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les aides fiscales à l'achat de logements passent au Vert

Message par energy_isere » 05 oct. 2009, 20:45

Dagobert a écrit :
(moins de 50 kWh/h
Basse énergie? #-o
gros loupé du journaliste, et que j' ai pas filtré ! #-o

c' est bien sur 50 kW.h/m2/an

samlowry71
Goudron
Goudron
Messages : 186
Inscription : 25 févr. 2008, 12:45

Re: Les prêts "verts" à taux 0

Message par samlowry71 » 27 déc. 2009, 11:56

Tovi a écrit :J'aime bien ce genre d'affirmation : accessible à tous sans limite de revenus... oui, à condition que la banque accepte de leur prêter l'argent.

Cette mesure est intelligente car elle vise à lancer une nouvelle filière, les éco-artisans, qui a besoin de ce genre de mesure fiscale afin de se développer, mais aura t'elle l'impact esperé, il est permis d''en douter...

Avatar de l’utilisateur
mrlargo
Modérateur
Modérateur
Messages : 1425
Inscription : 19 avr. 2006, 14:38
Localisation : La Tour du Pin

Re: Les prêts "verts" à taux 0

Message par mrlargo » 27 déc. 2009, 15:02

Mais l'impact espéré n'est pas écologique ! il est économique, faire bosser tes boites, c'est tout.

Si ils voulaient vraiment optimiser les moyens publics sur l'écologie, c'est les éco-matériaux (isolation par exemple) qu'il faudrait subventionner/détaxer/aider (peu importe), pas les eco-artisants...

Dans le premier cas tu créées aussi une incitation à ceux qui bricolent. Dans le deuxième cas, tu as les effets pervers du surcoût subventionné...

Mais dans le premier cas, tu ne créé pas de croissance... même si c'est le plus efficace écologiquement parlant...
La différence entre l’amour et l’argent, c’est que si on partage son argent, il diminue, tandis que si on partage son amour, il augmente. L’idéal étant d’arriver à partager son amour avec quelqu’un qui a du pognon.
(Philippe Geluck)

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7856
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Les prêts "verts" à taux 0

Message par kercoz » 27 déc. 2009, 16:13

quitte a lasser "Energie", je tiens a raler encore un coup.
Cet aide ne fait qi'aider une partie de la population: les artisans , entreprises et fabricants .
Un impot , nor malement redistribue un pouvoir d'achat depuis un favorisé vers un défavorisé (enfin , avant Sarko!). Le truc est vertical : de haut vers le bas.
En réalité , l'impot indirect va plutot du bas vers le haut , mais c'est une autre histoire .
Les aides secours pop ou restau du coeur , c'est de l'aide du bas pas trop bas vers le bas encors moins riche que pas riche.
Mais là , l'arnaque , c'est que c'est horizontal !! tresfort ls libéraux . On fabrique des privilègiés ds la meme couche . Les tunes sont pris en bas pour aller en bas , mais par ex , les gros , les grands ou les ceux qu'on qu'un bras.
Plus facile les tunes vont pas trop bas , mais vers ceux qui savent remplir les papiers , qui peuvent le faire parce qu'ils ont du bien ou une situation assez stable (banquier , assureur, fonctionnaire (quoique!)....... Diviser pour regner .
Bien sur ça maintient des emplois , mais c'est de l'ordre de la prime a la casse , surtout , ça "engage" des électeurs a voter comme il faut.
Le plus comique , c'est que le bénéficiaire ne gagne que dalle , puisque le sistus fait monter les prix , empeche le "noir" , et sature l'artisan qui va doubler la course pour déboucher les chiottes .le bénéficiaire sera juste incité a provquer une décision qu'il retardait . Par contre le bricoleur va payer plus cher a laine de verre ou son double vitrage.

Je ne voudrais pas passer pour plus raleur que je ne le suis , Energie , mais ces système de corriger les problèmes APRES les avoir créer , ça ne fonctionne pas ! ça en crée d'autres
C'est un problème structurel qui rejoint le problème global du centralisme versus /parcellisation.
Une règle qui se vérifie tous les jours : les subventions ne vont qu'a ceux qui savent les demander et qui connaissent leur existance , pas a ceux qui en ont réellement besoin , ni surtout a ceux qui le mériteraient.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Mike.be
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 317
Inscription : 26 mars 2006, 19:30
Localisation : Liège Belgique

Re: Les prêts "verts" à taux 0

Message par Mike.be » 27 déc. 2009, 19:13

mrlargo a écrit :Mais l'impact espéré n'est pas écologique ! il est économique, faire bosser tes boites, c'est tout.

Si ils voulaient vraiment optimiser les moyens publics sur l'écologie, c'est les éco-matériaux (isolation par exemple) qu'il faudrait subventionner/détaxer/aider (peu importe), pas les eco-artisants...

Dans le premier cas tu créées aussi une incitation à ceux qui bricolent. Dans le deuxième cas, tu as les effets pervers du surcoût subventionné...

Mais dans le premier cas, tu ne créé pas de croissance... même si c'est le plus efficace écologiquement parlant...
Tout à fait d'accord, il faudrait même aider l'autoconstruction, l'autonomie de l'individu, mais comment faire alors que tout le système nous pousse dans le sens contraire.
Je suis certain qu'aider les "bricoleurs" a un impact énergétique bien meilleur que ces mesures essentiellement commerciales.

Oui mais il faut bien créer de l'emploi mon bon messieur, vous savez, le chômage est le fléau le plus terrible que nous connaissons et les bricoleurs ne créent pas d'emploi.
Y a même des artisans qui m'ont dit lorsque j'ai rénové moi-même ma maison. Tu prends le travail des autres Pfffft!!!
L'utopie c'est ce qui n'a pas encore été essayé: Théodore Monod
Il ne faut jamais dire jamais... que ce soit pour le pire ou le meilleur

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 6653
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Les prêts "verts" à taux 0

Message par phyvette » 11 nov. 2011, 08:20

Le prêt à taux zéro (PTZ), c'est fini à la fin de l'année dans l'ancien. Il reste en vigueur pour le neuf, pour l'instant, plan de rigueur oblige.

LIEN
Quand on ne peut pas prendre place autour de la table, on se retrouve au menu.

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5961
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: Les prêts "verts" à taux 0

Message par mahiahi » 12 nov. 2011, 12:00

kercoz a écrit : Un impot , nor malement redistribue un pouvoir d'achat depuis un favorisé vers un défavorisé (enfin , avant Sarko!). Le truc est vertical : de haut vers le bas.
Un impôt redistribue un pouvoir d'achat d'un contribuable (la TVA ne cible pas les riches) vers l'Etat
Pour la redistribution, il faut en plus une mesure sociale
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités