Production pétrolière en Norvège

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62172
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 06 févr. 2020, 08:19

Equinor voit son bénéfice divisé par quatre en 2019

AFP parue le 06 févr. 2020

Le géant norvégien de l'énergie Equinor a publié jeudi un bénéfice net en baisse, divisé par quatre pour l'année 2019, plombé par le recul du cours des hydrocarbures et un recul de la production.

Si le bénéfice net est tombé à 1,84 milliard de dollars contre 7,54 milliards un an plus tôt, le recul du résultat d'exploitation ajusté, référence sur le marché, est plus limité (-25%), à 13,48 milliards de dollars.

Comme ses pairs, Equinor a pâti du repli des prix du pétrole et du gaz naturel, lestés par le ralentissement économique mondial. C'est vrai pour le baril de Brent (-9%) mais encore plus pour le gaz dont le prix a baissé de 18% en Europe et de 20% en Amérique du Nord.

La production d'hydrocarbures s'est quant à elle contractée de 2%, à 2,072 millions de barils équivalent-pétrole par jour (Mbep/j), malgré un record atteint en fin d'année grâce au démarrage du gisement géant Johan Sverdrup en mer du Nord.

Quatre mois après son entrée en exploitation, ce gisement, le plus productif d'Europe de l'Ouest, pompe déjà 350.000 barils par jour. Il devrait atteindre son pic de production cet été.

Les comptes ont aussi été affectés par d'importantes provisions liées à la dépréciation d'actifs, en grande partie des hydrocarbures non-conventionnels en Amérique du Nord mais aussi des actifs sur le plateau continental norvégien.

Le chiffre d'affaires du groupe détenu à 67% par l'Etat norvégien ressort en baisse de 19%, à 64,36 milliards de dollars.
https://www.connaissancedesenergies.org ... 019-200206

Pour Sverdrup c'est pas atteindre son pic de production cet été mais son plateau de production.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62172
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 06 févr. 2020, 13:39

Equinor se met au vert, pas assez pour les écologistes

AFP parue le 06 févr. 2020

Le norvégien Equinor, géant d'un secteur pétrolier pointé du doigt pour ses émissions, a dévoilé jeudi d'ambitieux objectifs climatiques qui ont cependant laissé les défenseurs de l'environnement sur leur faim.

Neutralité carbone pour toutes ses opérations dans le monde d'ici 2030, réduction d'ici 2050 d'au moins 50% de l'intensité carbone --quantité de gaz à effet de serre émise pour chaque unité d'énergie produite--, décuplement d'ici 2026 des capacités dans les renouvelables... : Equinor a placé la barre haut.

Le groupe détenu à 67% par l'Etat norvégien a fait ces annonces en marge de la présentation de ses résultats annuels qui piquent vers le bas.

Pâtissant d'une baisse du cours des hydrocarbures, d'une contraction de la production ainsi que de dépréciations d'actifs, le bénéfice net a été divisé par quatre en 2019, à 1,84 milliard de dollars (1,7 milliard d'euros), contre 7,54 milliards un an plus tôt.

Le recul du résultat d'exploitation ajusté, référence sur le marché, est plus limité (-25%), à 13,48 milliards de dollars. Idem pour le chiffre d'affaires en baisse de 19%, à 64,36 milliards.

Mais, plus que les performances financières globalement similaires au reste du secteur, ce sont les nouveaux engagements climatiques de la compagnie qui ont retenu l'attention.

Le directeur général, Eldar Saetre, a souligné le rôle du secteur énergétique dans la mise en oeuvre de l'Accord de Paris sur le climat qui vise à limiter le réchauffement à moins de 2°C avant la fin du siècle.

"Nous devons faire partie de la solution pour lutter contre le changement climatique et embrasser la décarbonisation plus largement en ligne avec les changements dans la société", a-t-il déclaré, cité dans un communiqué.

Avec sa nouvelle feuille de route, Equinor durcit les engagements climatiques annoncés il y a tout juste un mois, à savoir une réduction d'ici 2030 de 40% des émissions par rapport à 2005 et des émissions "proches de zéro" en 2050.

- Efforts jugés insuffisants -

Tous les détails ne sont pas encore connus mais la réalisation des nouveaux objectifs passe notamment par une électrification des installations pétrolières en les alimentant avec de l'énergie propre plutôt que par des turbines à gaz polluantes.

Pour atteindre la neutralité carbone en 2030, le groupe projette également de compenser le reliquat de ses émissions avec l'achat de quotas de CO2 ou le recours à des mécanismes de compensation.

Déjà présent dans l'éolien en mer --il participe actuellement à la production de l'immense champ de Dogger Bank au large de la Grande-Bretagne--, Equinor veut par ailleurs mettre le paquet dans les énergies renouvelables.

Il ambitionne de décupler sa capacité de production dans ce secteur d'ici à 2026 pour la porter entre 4 et 6 gigawatt (GW) en 2026. Vers 2035, elle pourrait être comprise entre 12 et 16 GW.


"C'est bien qu'Equinor comprenne aussi qu'il doit contribuer à réduire les émissions mais le problème reste qu'Equinor continue à rechercher toujours plus de pétrole et de gaz", a commenté la présidente de la branche norvégienne des Amis de la Terre, Silje Lundberg.

"Ce sont deux objectifs qui ne vont pas ensemble aussi longtemps qu'Equinor ne prendra en compte que les émissions qui émanent de la production de pétrole et de gaz, et non pas celles (beaucoup plus importantes, ndlr) occasionnées lorsqu'on brûle le pétrole", a-t-elle dit à l'AFP.

Pour l'année en cours, Equinor envisage une hausse d'environ 7% de sa production d'hydrocarbures et de consacrer environ 1,4 milliard de dollars à la prospection sur des investissements totaux compris entre 10 et 11 milliards.

En 2019, la production s'est effritée de 2%, à 2,072 millions de barils équivalent-pétrole par jour (Mbep/j), malgré un record atteint en fin d'année grâce au démarrage du gisement géant Johan Sverdrup en mer du Nord.

Quatre mois après son entrée en exploitation, ce gisement, le plus productif d'Europe de l'Ouest, pompe déjà 350.000 barils par jour (b/j). Il est sur les rails pour atteindre son pic de production de 440.000 b/j cet été, a répété M. Saetre.
https://www.connaissancedesenergies.org ... tes-200206

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1745
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par tita » 23 févr. 2020, 21:07

Grâce à Sverdrup, la production norvégienne retrouve un niveau (1.77 Mb/j) qu'elle n'avait plus atteint depuis fin 2016, lorsque son déclin avait repris. Il faut remonter jusqu'en 2011 pour trouver un niveau aussi élevé. Néanmoins, la production de janvier est à priori un peu en baisse selon les premières estimations.

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62172
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 04 mars 2020, 01:22

Première découverte de l'année. Tout petit gisement.
Equinor and Neptune Hit Oil Pay in North Sea

by Matthew V. Veazey|Rigzone Staff|Tuesday, March 03, 2020

The oil discovery in the Sigrun East prospect in the North Sea boasts estimated recoverable resources ranging from 7 to 17 million barrels of oil equivalent, added Equinor. The company drilled exploration wells 15/3-12S and 15/3-12AT2 in production license PL025/187 on the Norwegian Continental Shelf with Neptune Energy Norge AS using Seadrill’s West Phoenix semi-submersible rig.

“Sigrun East is a win-win,” Nick Ashton, Equinor’s senior vice president for exploration in Norway and the U.K., commented in a written statement. “Exploring near existing infrastructure we prove resources that can be profitably realized while producing with low CO2 emissions.”

Equinor and Neptune own 75-percent and 25-percent interests, respectively, in the Sigrun East wells.
.......
https://www.rigzone.com/news/equinor_an ... 0-article/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62172
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 25 mars 2020, 21:02

Coronavirus : le groupe norvégien Equinor présente ses mesures pour surmonter la crise

AFP parue le 25 mars 2020

Le géant norvégien de l'énergie Equinor a présenté mercredi un ensemble de mesures chiffrées à 3 milliards de dollars afin de surmonter la crise due à la pandémie de coronavirus et à la chute du prix du pétrole.

Equinor va réduire cette année d'environ 20% ses investissements, les ramenant à 8,5 milliards de dollars (7,9 milliards d'euros) contre 10 à 11 milliards de dollars prévus initialement. Les investissements consacrés à l'exploration vont tomber de 1,4 milliard à 1 milliard de dollars tandis que les coûts d'exploitation vont être taillés à hauteur de 700 millions.

Dans un communiqué, le groupe indique qu'il va notamment suspendre ses opérations de forage et production à terre aux États-Unis. Ces mesures s'ajoutent à la suspension annoncée dimanche, "jusqu'à nouvel ordre", d'un programme de rachat d'actions de 5 milliards de dollars.

Selon Equinor, cela devrait permettre à l'entreprise de préserver ses liquidités, avec un cash flow neutre si le prix du pétrole devait rester pendant le reste de l'année autour de 25 dollars. Un niveau autour duquel le baril de Brent de la mer du Nord tourne actuellement.

Comme l'ensemble du secteur pétrolier, Equinor est doublement touchée par la chute des cours provoquée par la perspective de récession économique liée à la pandémie de coronavirus, et par la décision de l'Arabie saoudite d'ouvrir largement ses vannes pétrolières malgré une baisse de la demande.

De nombreuses autres compagnies pétrolières comme la française Total et l'anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell ont elles aussi dévoilé de vastes plans d'économies pour traverser la crise.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ise-200325

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62172
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » Hier, 21:28

suite de ce post du 18 janvier 2020 viewtopic.php?p=2294808#p2294808

Ca se passe encore très bien pour la montée en production de Johan Sverdrup : la production est déjà à 430 000 b/j.
Johan Sverdrup to Reach Plateau Production Early

by Bertie Melinda Taylor|Rigzone Staff|Tuesday, March 31, 2020

Equinor now expects the North Sea’s Johan Sverdrup field to reach plateau production for the first phase in early May, sooner than anticipated. Due to higher plant capacity, plateau production will jump from about 440,000 barrels of oil per day to 470,000 bopd.

Previously, plateau production was expected to be reached during the summer. But at the end of March, daily production had already surpassed 430,000 barrels of oil. Equinor is the field operator (42.6%) and its partners include Lundin Norway (20%), Petoro (17.36%), Aker BP (11.6%) and Total (8.4%).

“Johan Sverdrup is an important project to the companies, the industry and society at large. The project was sanctioned during the oil price fall in 2015 and resulted in important activity to the supplier industry in a demanding period. With low operating costs Johan Sverdrup provides revenue and cashflow to the companies and Norwegian society at large in a period affected by the coronavirus and a major drop in the oil price. In today’s situation, cooperation between operators, suppliers and authorities is more important than ever to maintain activity and value creation,” Arne Sigve Nylund, executive vice president for Development and Production Norway, said in a written statement.

“Field production has been very good and stable from day one, and the wells have produced even better than expected,” Rune Nedregaard, vice president for Johan Sverdrup operations, said in a written statement. “We are currently completing the tenth well. This work is progressing smoothly, helping reach higher production earlier than expected. We also expect to increase plant capacity, allowing plateau production to increase from the previously expected 440,000 barrels to around 470,000 barrels of oil per day.”

Johan Sverdrup is the third largest oil field on the Norwegian continental shelf, with expected resources of 2.7 billion barrels of oil equivalent. At plateau the field is expected to produce 690,000 barrels of oil per day, which will make up about one-third of oil production on the NCS. Management is aiming for a recovery factor of more than 70 percent in the field.

Currently, the break-even price for the full-field development is below $20 per barrel. After reaching plateau for the first phase, the expected operating costs are below $2 per barrel. 

Phase 1 of the Johan Sverdrup field was approved by Norwegian authorities in 2015 and came on stream in October 2019. Phase 2 of the development was approved in 2019 and is expected to start production in Q4 2022.
https://www.rigzone.com/news/johan_sver ... 8-article/

Répondre