Les Pays-Bas

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65621
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Les Pays-Bas

Message par energy_isere » 01 avr. 2018, 12:59

4.5 GW d'éolien offshore à construire d' ici à 2024, puis 7 GW à construire entre 2024 et 2030.
Dutch government plans 7 gigawatts in new offshore wind energy

March 27, 2018 Evwind

The Dutch government on Tuesday said it will allow five new offshore wind turbine farms capable of producing 7 gigawatts (GW) of electricity in the 2024 to 2030 period.

The Netherlands is lagging other European countries in renewable energy investments and has launched a programme to speed up renewable energy projects, including tenders to build 4.5 GW of offshore wind farm capacity in the period up to 2023.

The Dutch government has capped the amount of gas that can be produced from its offshore Groningen field because of related earthquakes and wants to continue winding down output as part of its emissions-cutting plan

“Our industry will have a competitive advantage because of the availability of ever cheaper renewable energy,” the government said in a statement, adding that the move would also help related industries, including transport, storage and conversion to other forms of energy such as hydrogen gas.

The government said the projects would bring in up to 20 billion euros ($24.9 billion) worth of investment and create 10,000 jobs.

Once completed, the Netherlands will have 11.5 GW of offshore wind capacity, enough to meet 40 percent of the country’s electricity needs, the government said.

The news follows the announcement last week that Sweden’s Vattenfall had won a contract to build a 700 megawatt wind farm off the Dutch coast without receiving any subsidy.
https://www.evwind.es/2018/03/27/dutch- ... ergy/62962

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65621
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Les Pays-Bas

Message par energy_isere » 21 mai 2018, 13:18

Les Pays as vont fermer deux vieilles centrales thermiques à charbon le 31 dec 2024. Les 3 suivantes restant fermeront en 2030
Dutch to close two oldest coal-fired plants by 2025

18th May 2018

The Dutch government Friday unveiled plans to shut the country's two oldest coal-fired electricity plants by 2025, as it seeks to cut greenhouse gas emissions.

The other three remaining plants, using coal to produce electricity, will have to close down by 2030, the year the Dutch has vowed to cut carbon dioxide emissions by 49 percent.

Economy Minister Eric Wiebes said the ban on the oldest plants, located in Geertruidenberg and Amsterdam, was even stricter than had been initially envisaged by the cabinet.

Under draft legislation to go before parliament, the two plants must now close by December 31, 2024.

"This is the fastest way to get rid of coal. Everyone knows that coal is not a sustainable way to generate electricity," Wiebes told the public broadcaster NOS.

The decision comes only two months after the new coalition government of Prime Minister Mark Rutte also scaled back production at Europe's biggest gas field after a raft of damaging earthquakes.

Extraction from the Groningen gas field will be gradually cut back and halted all together by 2030.
https://www.expatica.com/nl/news/countr ... 75185.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65621
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Pays-Bas

Message par energy_isere » 30 juin 2018, 14:05

Pays-Bas: accord avec Shell et ExxonMobil pour fermer le gisement gazier de Groningue

AFP parue le 25 juin 2018

Le gouvernement néerlandais a annoncé lundi la conclusion d'un accord avec le principal extracteur de gaz naturel du pays, coentreprise de Shell et ExxonMobil, qui s'engage à ne pas revendiquer les réserves de gaz subsistant après la fermeture planifiée du gisement de Groningue (Nord).

Le gouvernement néerlandais avait annoncé en mars que les Pays-Bas arrêteraient d'ici à 2030 l'extraction de gaz à Groningue, plus grand gisement de gaz naturel de l'Union européenne, en raison des nombreux séismes que ces activités provoquent, endommageant notamment les habitations.

Les deux majors Shell et ExxonMobil détiennent chacune 50% de la société néerlandaise NAM, qui exploite depuis 1963 ce gisement.

Le ministre de l'Economie néerlandais Eric Wiebes a "conclu avec Shell et ExxonMobil un accord concernant les grandes lignes, selon lesquels ces groupes renoncent à toute revendication au sujet du gaz restant dans le sol une fois l'extraction arrêtée", précise le ministère dans un communiqué.

Après sa fermeture, le gisement renfermera encore quelque 450 milliards de m3 de gaz, d'une valeur estimée à 70 milliards d'euros, a précisé le ministère. Aux termes de l'accord conclu lundi, Shell et ExxonMobil continueront en outre de payer pour les dégâts dus aux tremblements de terre ainsi que pour les travaux de consolidation des immeubles de la région.

La NAM et le gouvernement se sont également engagés à investir chacun 500 millions d'euros dans l'économie et l'amélioration de la qualité de vie à Groningue.

La région est fréquemment secouée par des tremblements de terre dus aux poches de vide formées lors de l'extraction de gaz, qui s'est intensifiée à partir des années 90. De faible magnitude mais proches de la surface, ces séismes ont déjà provoqué de nombreux dégâts dans les habitations, fermes et bâtiments historiques.

En mars dernier, le Premier ministre Mark Rutte avait annoncé que la production de gaz à Groningue allait être réduite à 12 milliards de m3 d'ici 2022, "pour tomber à zéro dans la "prochaine décennie", soit avant 2030.
https://www.connaissancedesenergies.org ... gue-180625

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65621
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Pays-Bas

Message par energy_isere » 17 févr. 2019, 08:38

Les Pays Bas deviennent importateurs net de Gaz !
Shutdown of historic field forces Dutch to look abroad for gas

By ROB VERDONCK on 2/15/2019
(Bloomberg)

After decades of supplying itself and its European neighbors with natural gas, an era has officially come to an end for the Netherlands.

The country became a net importer for the first calendar year since it started production from the giant Groningen field in 1963. It joins European nations becoming increasingly reliant on sourcing fuel through pipelines from suppliers such as Norway and Russia or via tanker ships from the U.S., Qatar and elsewhere.

The shift was inevitable after the nation of 17 million vowed to close Groningen following earthquakes linked to extraction from the deposit in the north. Production from what’s left at the site will continue to earn billions for the Dutch state, Royal Dutch Shell and Exxon Mobil for a few more years at least.

The Netherlands gets about 40% of its energy from gas. GasTerra, a venture between the state and the two oil companies, on Friday said its sales rose 17% to $12.6 billion in 2018. More than a third of the fuel came from Groningen, for which it has the exclusive sales rights, with the rest mainly from smaller offshore fields as well as imports from Norway and Russia.

“Since the first molecules of natural gas flowed from Groningen, the Netherlands has been self-sufficient. No longer,” GasTerra CEO Annie Krist said. “Natural gas is still badly needed,” partly to meet increased demand in power generation to back up renewable sources and replace coal.
https://www.worldoil.com/news/2019/2/15 ... ad-for-gas

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65621
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Pays-Bas

Message par energy_isere » 09 mars 2019, 11:30

Les Pays Bas doivent faire face a une production de gaz en diminution.
Netherlands coal phase-out plans could lead to power deficit, warns expert

07 March 2019

The Netherlands must secure a steady supply of gas as it phases out coal or risk an energy deficit, according to GlobalData

Providing it cannot meet its base-load capacity in time, the Netherlands’ coal phase-out plans could lead to various energy security risks including a potential power deficit, an analyst has warned.

The Dutch government announced in its 2017 coalition pact all coal-fired plants would be closed by the end of 2029, with its two oldest facilities to shut down by 2024, in a bid to shift the country’s energy dial towards renewables.

This is in addition to closing the Groningen gas field, once the largest in Europe and tenth-largest in the world, following a series of extraction-related earthquakes over the past few decades.

Here Arkapal Sil, power analyst at GlobalData, shares his view on the Netherlands’ bid to rid itself of excess greenhouse gas emissions as well as the stern challenge this goal poses in terms of balancing the grid and ensuring a smooth energy transition.

As of 2018, the Netherlands was heavily dependent on thermal power, which accounted for more than 70% of the country’s installed capacity, followed by wind and solar with 13% and 11%, respectively.

Upstream operations in drilling and producstion are on the brink of disruptive change, with bigger, better data, improved decision making and innovative developments increasing exponentially.

Simply put, this is a must-read report for data driven professionals across the upstream industry.

Gas-based power generation will continue to support the base-load capacity, accounting for more than 30% of total installed capacity in 2030, while around 60% will come from solar and wind.

Though transition to renewable energy sources for power generation is an environmentally friendly idea, total dependency on gas for base-load may lead to energy security concerns, given the price volatility of natural gas in the international market, coupled with future diplomatic relations with other gas supplying countries.

The Netherlands has been a net importer of electricity, however, with the increased renewable capacity addition along with the presence of high voltage interconnections with Germany, Denmark, Norway, Belgium and England, the country is expected to export electricity in the near future, especially in the event of nuclear phase-out in Germany and the UK in the next five and ten years, respectively.

The ambitious target of phasing out coal-fired power plants and the largest gas field is likely to pose developmental challenges for the country in future.

As of 2018, 55% of power generated in the Netherlands came from gas and even though it is projected to decline at a compound annual growth rate (CAGR) of 2.51% by 2030, gas will dominate power generation with a 37% share.

Image
Natural gas concessions in the Netherlands (Credit: Shell/Wikipedia)

In this context, the decline in domestic gas production is a concern, especially as the Groningen gas field has been cutting down its production every year since 2013, before finally shutting down in 2030, resulting in the country becoming a net importer of gas in 2017.

As a matter of energy security, the Netherlands must secure a steady supply of gas as it will dominate power generation until 2030.

Furthermore, the government’s plan to shut down all coal-fired plants, if not met by alternate base-load capacity in time, may lead to a power deficit in the country.

Therefore, the country needs to effectively balance its retiring power generation fleet with proper based-load capacity to continue uninterrupted power generation, along with securing a steady supply of gas for power generation in the future.
https://www.compelo.com/energy/comment/ ... r-deficit/

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5202
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Les Pays-Bas

Message par Raminagrobis » 11 mars 2019, 12:03

Lien Les pays-bas importent maintenant du gaz naturel.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65621
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Pays-Bas

Message par energy_isere » 11 mars 2019, 12:34

Raminagrobis a écrit :
11 mars 2019, 12:03
Lien Les pays-bas importent maintenant du gaz naturel.
Ils ont pas encore de terminal LNG aux Pays Bas il me semble ?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65621
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Pays-Bas

Message par energy_isere » 30 mars 2019, 00:16

Les Pays-Bas affichent une santé économique insolente

lecho.be 28 mars 2019

Croissance revue à la hausse, chômage au plus bas, excédent budgétaire énorme: l’économie néerlandaise aligne les chiffres impressionnants. Les Pays-Bas craignent toutefois les retombées du Brexit et des tensions commerciales internationales.

L’économie des Pays-Bas est au beau fixe. Ajustement du PIB à la hausse, baisse du chômage, excédent budgétaire, hausse du revenu des ménages, l’économie néerlandaise caracole à la veille des soubresauts attendus dans l’ère post-Brexit. Une série d’indices récemment publiés est à faire pâlir nombre des partenaires européens du royaume batave, dont la Belgique.

Loin d’avoir pénalisé les finances publiques sur l’exercice écoulé, la hausse de 4,1% des dépenses de La Haye, notamment dans le secteur de la santé, a largement été compensée par la consommation intérieure et les investissements des entreprises. Au global, le royaume fait état d’un excédent budgétaire de 11 milliards d’euros en 2018. Un chiffre à comparer avec la Belgique où le déficit public atteignait 3,6 milliards d’euros l’an dernier.

De fait, la dette publique néerlandaise ne représente que 52,4% du PIB, contre la norme de 60% autorisée pour les pays de la zone euro. Celle-ci représentait encore 67,9% en 2014. Bon élève de la zone euro, La Haye se maintient depuis "dans les clous" des normes fixées et enregistre en 2018 un excédent budgétaire pour la deuxième année consécutive.

Ces prouesses sont notamment à mettre au compte des revenus de l’État qui ont augmenté de 4,7% en 2018. Ils proviennent entre autres d’une hausse de la TVA, de l’impôt sur les sociétés ainsi que de la taxation des dividendes des entreprises. En regard, les dépenses publiques se sont limitées à une hausse de 4,1%.



Les répercussions de la bonne tenue de l’économie sur le niveau de vie des Néerlandais sautent aux yeux. À côté d’un taux de chômage de 3,4% – le plus bas depuis 2003 selon les derniers chiffres du Bureau central des statistiques (CBS), le revenu des ménages s’affiche au plus haut depuis 2001.

Selon des chiffres corrigés de l’inflation, les Néerlandais ont disposé de 2,6% de revenus supplémentaires l’année dernière. Ces augmentations proviennent en partie d’une hausse des salaires de 2% en moyenne dans le cadre de conventions collectives du secteur privé. Dans le secteur public, les hausses sont atteintes jusqu’à 2,5%.

Du coup, la croissance du PIB s’est finalement établie à 2,7% en 2018, soit 0,2% de plus qu’anticipé auparavant. À côté de cette embellie de l’économie néerlandaise, la santé de son voisin belge fait pâle figure avec une hausse anticipée de 1,4% du PIB, selon la Banque centrale de Belgique.

Reste que les comparaisons entre la Belgique et les Pays-Bas doivent être prises avec des pincettes. Les économies de chacun des deux pays suivent en fait leur propre cours. "Ces vingt dernières années, la croissance économique a été plus forte aux Pays-Bas qu’en Belgique lors de périodes de haute conjoncture. Mais dans les années de basse conjoncture, les performances économiques de la Belgique s’avèrent supérieures à celles des Pays-Bas", avait conclu Peter Hein van Mullingen, économiste en chef du CBS.

Pour autant, la prudence est de mise à moyen terme aux Pays-Bas. "Les fondamentaux de notre économie fortement dépendante du commerce mondial sont solides, mais ne sont pas une garantie pour l’avenir compte tenu des menaces que représentent le Brexit et les conflits entre les États-Unis et la Chine", estime le ministre des Finances néerlandais, Wopke Hoekstra. De fait, un hard Brexit pourrait coûter 1% à 2% de croissance. Le Royaume-Uni est en effet le deuxième partenaire commercial des Pays-Bas. Sans compter les crispations sur le marché du travail avec un million d’offres d’emploi qui ne trouvent pas preneur au sein des entreprises.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65621
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Pays-Bas

Message par energy_isere » 31 déc. 2019, 20:09

Pays-Bas : pourquoi il ne faut plus dire "Hollande" à partir du 1er janvier 2020

Par Léia Santacroce - Publié le 31/12/2019

Prise à l'automne dernier, la mesure doit entrer en vigueur au 1er janvier 2020. Les autorités néerlandaises souhaitent changer l'image du pays et attirer les touristes dans de nouvelles provinces.

.......
https://www.geo.fr/voyage/pays-bas-pour ... ier-199273

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65621
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Pays-Bas

Message par energy_isere » 15 févr. 2020, 20:35

Début de construction aux Pays Bas d'un parc solaire flottant de 27. 4 MW, qui sera le plus grand hors de Chine.
BayWa r.e. starts building 27.4MWp floating PV plant on Dutch lake

By Cecilia Keating Feb 11, 2020

BayWa r.e. announced Tuesday that it has started construction of a 27.4MWp floating solar project on a sandpit lake in Zwolle, the Netherlands.

The German renewables firm claims that the Bomhofsplas solar farm, which it intends to complete within eight weeks, will be the largest floating PV (FPV) installation outside of China.

It will comprise 73,000 PV modules, 13 floating transformers and 192 inverter boats.

Ongoing construction is said by BayWa r.e. to be “almost completely carbon-free,” with electric vehicles, tools and boats charged by the farm’s existing capacity and an onsite 600kW battery.

Benedikt Ortmann, BayWa r.e.’s global director of solar projects, said that 8MW of the project was already built over two weeks, peaking at 1MW a day.

“Our ability to deliver floating solar farms in such a short space of time is an exciting new opportunity for Europe and its bid to be carbon-free by 2050,” he said in a statement.

The “bespoke" floating solar system – designed in partnership with mounting structure specialist Zimmermann PV-Stahlbau GmbH – would be appropriate for disused quarries, mineral extraction pits and reservoirs, according to Ortmann.

BayWa r.e. wants to build 100MW of FPV in Europe in 2020, after turning on three FPV projects in the Netherlands over the last 14 months.

Its existing portfolio comprises the 14.5MWp Sekdoorn project, the 8.4MWp Tynaarlo project, as well the 2.1MW Weperpolder project.

Manmade water bodies at opencast mines in BayWa r.e.'s native Germany hold alone a potential for 65GWp of FPV, according to research commissioned by the firm and carried out by Frauhofer ISE researchers.

Floating solar, which is currently 10-15% more expensive than ground-mount projects, is an attractive proposition in areas where land is contested or scarce.
https://www.pv-tech.org/news/baywa-r.e. ... ndpit-lake

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65621
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Pays-Bas

Message par energy_isere » 21 févr. 2020, 20:53

suite de ce post du 30 juin 2018 viewtopic.php?p=2270280#p2270280
Les Pays-Bas anticipent la fin des extractions de gaz naturel à Groningue

AFP parue le 21 févr. 2020

Le gouvernement néerlandais a annoncé vendredi anticiper la fin des extractions de gaz à Groningue, où se trouve le plus grand gisement de gaz naturel de l'Union européenne, avec un arrêt total prévu désormais en 2022.

Le gouvernement avait indiqué en mars 2018 qu'il mettrait un terme d'ici 2030 aux extractions de gaz à Groningue (nord), où le gisement provoque des séismes qui endommagent les habitations.

La production de gaz y sera réduite à trois milliards de m3 d'ici 2021, avant de cesser totalement à l'été 2022, a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

Après cette date, "le gisement ne sera plus nécessaire qu'en guise de réserve pour garantir pendant quelques années la sécurité d'approvisionnement en cas de situations de froid extrême", a-t-il précisé.

Les bâtiments de la région seront également consolidés et les habitants indemnisés, a promis le gouvernement, sans donner de montant.

La région du gisement de Groningue est fréquemment secouée par des tremblements de terre dus aux poches de vide créées par l'extraction de gaz, qui s'est intensifiée à partir des années 90. Des centaines d'habitations ont subi des dégâts provoqués par ces séismes de faible magnitude mais proches de la surface.

Selon l'Institut royal météorologique néerlandais (KNMI), plus de 80 tremblements de terre ont secoué la région en 2019.

Le gouvernement a assuré qu'il "continuerait de faire tout ce qui est en son pouvoir pour amener la production de gaz à zéro le plus rapidement possible parce que la sécurité des habitants de Groningue est primordiale".
https://www.connaissancedesenergies.org ... gue-200221

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65621
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Pays-Bas

Message par energy_isere » 19 sept. 2020, 11:26

Montée des eaux : comment la Hollande se prépare

Publié le 08/03/2019 géo

Avec déjà un quart de leur territoire sous le niveau de la mer, les Pays-Bas innovent tous azimuts pour rester au sec. Enquête sur la nation qui sait comment sauver l’humanité du déluge.
Très long article https://www.geo.fr/environnement/montee ... are-194824

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 15941
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Les Pays-Bas

Message par GillesH38 » 19 sept. 2020, 19:39

avec 50 cm de plus, y a quand même pas beaucoup d'autres pays qui vont se retrouver avec un quart de leur territoire sous l'eau !!
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

al2o3
Kérogène
Kérogène
Messages : 21
Inscription : 11 juil. 2017, 12:21

Re: Les Pays-Bas

Message par al2o3 » 19 sept. 2020, 23:21

Avec un littoral parfaitement cadré, il ne faut pas s inquiéter pour eux
Quelques brouettes pour relever les digues...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65621
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Pays-Bas

Message par energy_isere » 19 sept. 2020, 23:51

al2o3 a écrit :
19 sept. 2020, 23:21
Avec un littoral parfaitement cadré, il ne faut pas s inquiéter pour eux
Quelques brouettes pour relever les digues...
20 milliards d'euro sur 30 ans.
https://www.lemonde.fr/europe/article/2 ... _3214.html

Des brouettes si vous voulez.......

Répondre