La Russie

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Russie

Message par energy_isere » 30 mai 2020, 14:47

L’assemblage du premier prototype du bombardier furtif russe PAK-DA a commencé

PAR LAURENT LAGNEAU · 26 MAI 2020

Le 3 février dernier, on apprenait que le ministère russe de la Défense venait de notifier un contrat portant sur la production de trois prototypes du PAK-DA [Perspektivni Aviatsionni Kompleks Dalneï Aviatsii], un bombardier stratégique de nouvelle génération.

« Les caractéristiques de l’avion ont été convenues, tous les documents contractuels nécessaires à la production d’échantillons ont été signés et les étapes préparatoires de la conception sont en cours », avait en effet confié Alexei Krivoruchko, le vice-ministre russe de la Défense, à la presse.
.............

Développé par le bureau d’études Tupolev, le PAK-DA est le premier bombardier stratégique conçu en Russie depuis la fin de la Guerre Froide. Selon les données communiquées par les responsables russes, cet appareil, subsonique, devrait avoir une portée d’environ 12.000 km, avec la capacité de rester en l’air pendant 30 heures. Furtif, il aura la forme d’une aile volante [comme les B-2 et B-21 américains] et pourra emporter en soute jusqu’à 30 tonnes de munitions, dont des armes hypersoniques.

Les prototypes du PAK DA feront l’objet d’une campagne d’essais préliminaires entre 2023 et 2025, puis des enchaîneront avec des essais d’État. La production en série pourrait démarrer en 2027.

Image
http://www.opex360.com/2020/05/26/lasse ... -commence/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Russie

Message par energy_isere » 30 mai 2020, 15:03

Le porte-avions russe « Amiral Kouznetsov » pourrait reprendre la mer en 2022

PAR LAURENT LAGNEAU · 13 MAI 2020 Opex360

La modernisation du porte-avions « Amiral Kouznetsov », seul navire de ce type mis en oeuvre par la marine russe, est mouvementée. Entamée en 2017 à l’issue d’une mission au large de la Syrie, elle a été marqué par la chute d’une grue sur le pont du bâtiment, provoquée par le naufrage du dock flottant PD-50, ainsi que par un incendie qui, malgré sa gravité, n’aurait finalement pas causé de dommages irrémédiables, selon le Consortium naval unifié [OSK], maître d’oeuvre du chantier.

Ces incidents ont cependant laissé un doute sur l’avenir de ce porte-avions, d’autant plus que, pour des raisons historiques, les capacités aéronavales n’ont jamais vraiment été une priorité pour la marine russe.

Durant la Guerre Froide, et malgré les efforts de l’amiral Kouznetsov pour convaincre Joseph Staline et Nikita Khrouchtchev, l’état-major soviétique ne voyait pas un intérêt évident à disposer d’une aviation embarquée. Et pour cause : les accès au « grand large », en Europe, étant contrôlés par l’Otan, il était plus pertinent d’investir dans le développements de bombardiers stratégiques à long rayon d’action, de missiles « tueurs de porte-avions et de sous-marins.

Quoi qu’il en soit, le sort du porte-avions « Amiral Kouznetsov » semble se préciser… Ainsi, selon un avis de marché public récemment publié par le chantier naval de Zvyozdochka, chargé de sa modernisation, il est question que le navire reprenne la mer pour des essais en 2022.

L’avis en question porte sur l’attribution d’un contrat d’un montant d’environ 3 millions d’euros concernant la mise en peinture de la coque porte-avions. Les travaux doivent être terminés avant le 1er septembre 2022.

Or, « conformément à la pratique courante, une fois la peinture terminée, un navire part en essais en mer », souligne l’agence TASS. Reste donc à voir si ce sera effectivement le cas.

Pour rappel, le coût de la remise à niveau du porte-avions « Amiral Kouznetsov » avait initialement été fixé à un peu plus de 300 millions d’euros. Le chantier devait être terminé en 2020.

La modernisation du navire vise à lui installer de nouveau systèmes de guerre électroniques et de communication, ainsi qu’à remplacer ses installations aéronautiques. Le porte-avions doit être doté de systèmes de défense aérienne modernes [dont le Pantsir-M] et il est prévu de changer ses chaudières.
http://www.opex360.com/2020/05/13/le-po ... r-en-2022/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Russie

Message par energy_isere » 01 juil. 2020, 22:49

La Russie vote l'extension de l'ère Poutine

AFP•01/07/2020

La Russie a adopté mercredi la vaste révision constitutionnelle autorisant Vladimir Poutine à se maintenir au Kremlin jusqu'en 2036, un référendum qualifié d'"énorme mensonge" par l'opposition qui y voit une manoeuvre pour perpétuer sa mainmise sur le pays.
......
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... df2ae06bfc

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Russie

Message par energy_isere » 09 août 2020, 13:33

La Russie veut accélérer la mise en service de son drone de combat furtif Su-70 « Okhotnik-B »

PAR LAURENT LAGNEAU · 8 AOÛT 2020

Image

.......
http://www.opex360.com/2020/08/08/la-ru ... khotnik-b/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Russie

Message par energy_isere » 09 août 2020, 17:30

Le premier Tu-160M modernisé aux essais

5 août 2020

La Russie a entrepris un vaste programme de modernisation de ses quadriréacteurs de bombardement stratégique Tupolev Tu-160, dont le premier exemplaire devrait réaliser son premier vol en 2021. Nouveaux turboréacteurs, nouvelle avionique et nouvelle suite de défense figurent entre autres au programme
https://www.air-cosmos.com/article/le-p ... sais-23418

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Russie

Message par energy_isere » 30 août 2020, 11:28

Un sous-marin nucléaire russe fait surface au large de l’Alaska, après avoir tiré un missile
PAR LAURENT LAGNEAU · 29 AOÛT 2020 opex360
http://www.opex360.com/2020/08/29/un-so ... n-missile/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Russie

Message par energy_isere » 30 août 2020, 11:34

La version modernisée du bombardier russe Tu-95 « Bear » a effectué son premier vol d’essai

PAR LAURENT LAGNEAU · 25 AOÛT 2020 opex360

Image

S’il est fait beaucoup de cas du B-52H Stratofortress américain, dont la carrière opérationnelle pourrait atteindre les 100 ans, un autre bombardier, russe cette fois, qui affiche également une longévité exceptionnelle, devrait rester en service pendant encore un bon moment.

En effet, le 23 août, le ministère russe de la Défense a annoncé qu’un Tu-95 MSM, c’est à dire l’ultime version du Tu-95 « Bear », un bombardier quadrimoteur mis en service en 1956, venait d’effectuer avec succès un premier vol d’essai qui aura exactement duré 2h33.

« Cet avion est doté de nouveaux armements, d’un nouveau système d’équipements de bord électroniques, de nouveaux moteurs plus efficients et de nouvelles hélices. Les capacités de combat de l’appareil vont doubler après cette modernisation. Les essais continueront après ce vol. La mise à niveau de la flotte des avions lance-missiles stratégiques va se poursuivre », a précisé le ministère russe de la Défense.
.......

Selon Izvestia, le contrat relatif à la modernisation des Tu-95 a été signé en août 2018. A priori, 20 appareils [sur 60 environ] seraient ainsi modernisés. Normalement, cet avion doit être remplacé par le PAK DA [Perspektivni Aviatsionni Kompleks Dalneï Aviatsii], un bombardier furtif de nouvelle génération pour lequel le ministère russe de la Défense a récemment donné son accord pour en lancer la production.
http://www.opex360.com/2020/08/25/la-ve ... ol-dessai/

C'était déjà le Tu-95 qui avait largué la Tsar Bomba en 1961 .....

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Russie

Message par energy_isere » 13 sept. 2020, 13:58

Encore une tuile pour la marine militaire Russe.
Russian Floating Dry Dock Smacks Into Ships And Submarines At Naval Base (Updated)
This is just the latest in a string of accidents the Russian Navy has suffered in recent years.
BY JOSEPH TREVITHICK
SEPTEMBER 3, 2020 THE WAR ZONE

High winds from Typhoon Maysak caused a floating dry dock to break free of its moorings at Russia's Vostochny Verf shipyard in the country's far eastern port city of Vladivostok. Once free, it drifted into a number of ships and submarines belonging to the Russian Navy's Pacific Fleet, causing untold damage.
Voir https://www.thedrive.com/the-war-zone/3 ... naval-base

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Russie

Message par energy_isere » 25 sept. 2020, 00:20

Une autre petite tuile sur les marins Russes
Un navire militaire russe est entré en collision avec un cargo au large du Danemark

PAR LAURENT LAGNEAU · 23 SEPTEMBRE 2020

Ce 23 septembre, vers 10 heures, l’Ice Rose, un cargo frigorifique battant pavillon des îles Marshall, est entré en collision au sud du phare de Drogden, à l’entrée de la mer Baltique, avec un navire militaire russe alors qu’il se dirigeait vers Göteborg [Suède], après avoir appareillé de Saint-Petersbourg.

L’incident s’étant produit du côté dans la zone économique exclusive du Danemark, la patrouilleur danois P523 Najaden a été envoyé sur les lieux. Il a été rejoint par le navire KBV 432 de la garde-côtière suédoise, qui a mis en alerte trois autres unités ainsi qu’un hélicoptère.

Selon les autorités danoises, aucun signe de pollution n’a été détecté et personne n’a été blessé [du moins pour ce qui concerne le navire civil] lors de cette collision, laquelle a causé des dégâts relativement importants à la proue de l’Ice Rose. Mais aucune voie d’eau n’a été constatée. Le cargo est actuellement immobilisé, le temps de s’assurer qu’il pourra reprendre la mer.

Quant au bateau russe, il s’agirait du Kazanets, une corvette de lutte anti-sous-marine appartenant à la classe Parchim [projet 1331M], mis en service en 1986. Selon des témoins cités par la presse suédoise, il a été assisté par un autre navire militaire russe peu après sa collision avec le cargo.

« Nous n’avons aucune autorité sur les navires d’État russes mais nous avons été en contact avec eux. Ils nous ont dit qu’il n’y avait pas de panique à bord et qu’ils ont le contrôle de la situation », a confié un responsable suèdois au quotiden Aftonbladet.

Le cargo Ice Rose affiche un déplacement de 12.401 tonnes, contre seulement 950 tonnes pour la corvette Kazanets.

Pour le moment, on sait que la collision s’est produite dans un épais brouillard. A priori, la corvette russe voguait avec son émetteur AIS [Automatic Identification System / Système d’identification automatique] éteint. Ce dispositif permet aux navires ainsi qu’aux centres de surveillance du trafic maritime de connaître l’identité, la position et la route des autres bateaux naviguant dans une zone donnée [et donc, d’éviter les collisions]. Cela étant, un autre question se pose : les radars de bord étaient-ils aussi éteints?
http://www.opex360.com/2020/09/23/un-na ... -danemark/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Russie

Message par energy_isere » 22 nov. 2020, 00:02

Russie : Poutine prolonge l’embargo alimentaire contre les Occidentaux

le 21/11/2020

Le président russe Vladimir Poutine a prolongé samedi jusqu’à fin 2021 l’embargo sur les produits alimentaires occidentaux, introduit en 2014 en représailles aux sanctions décrétées par les Américains et les Européens contre Moscou pour son rôle dans la crise ukrainienne.

C’est en représailles aux sanctions décrétées par les Etats-Unis et l’Europe contre Moscou pour son rôle dans la crise ukrainienne, que Poutine a prolongé jusqu’à fin 2021, l’embargo sur les produits alimentaires occidentaux.

Le décret, signé samedi par Vladimir. Poutine, prolonge jusqu’au 31 décembre 2021 l’interdiction d’importer en Russie des produits alimentaires provenant principalement de l’Union européenne. Ces mesures, prises en août 2014, s’appliquent à la plupart des produits alimentaires venant des pays qui sanctionnent la Russie pour l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée, en mars de la même année, et son soutien aux séparatistes de l’Est de l’Ukraine.

Cet embargo a depuis été prorogé à cinq reprises, répondant à la prolongation des sanctions économiques européennes. Fin juin, l’Union européenne a décidé de prolonger de six mois ses sanctions économiques contre la Russie en raison du conflit dans l’Est de l’Ukraine.

L’UE ne reconnaît pas l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014, qu’elle qualifie de "violation du droit international". Les sanctions occidentales qui frappent tous les secteurs de l’économie russe, auxquelles s’était ajouté l’effondrement des prix des hydrocarbures, avaient plongé la Russie dans sa plus longue récession depuis l’arrivée au Kremlin de Vladimir Poutine en 2000, dont le pays se remet progressivement. Les autorités russes affirment toutefois que l’embargo favorise le développement du secteur agricole national auquel elles versent d’importantes subventions.
https://www.sudouest.fr/2020/11/21/russ ... 6-4803.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Russie

Message par energy_isere » 22 nov. 2020, 02:14

La Russie confirme la construction d’une base navale au Soudan

Publié le : 17/11/2020

Le projet d’accord prévoit la construction, près de Port-Soudan, sur la côte, d’un carrefour logistique pour la marine russe. Ce centre de soutien sera destiné aux réparations, au réapprovisionnement et au repos du personnel.

Le Kremlin a donné son feu vert à la construction d’une base navale au Soudan. Celle-ci pourra accueillir jusqu’à 300 personnes, civils et militaires, et quatre navires de guerre, notamment à propulsion nucléaire. D’après le projet, la Russie aura le droit de transporter, via les ports et aéroports soudanais, des armes, munitions et équipements destinés au fonctionnement de sa base. Ce site sera le premier du genre pour Moscou en Afrique, et le second dans le monde, après celui de Tartus, en Syrie.

Une coopération de longue date

La Russie a une longue coopération militaire avec le Soudan, décrit notre correspondant régional, Sébastien Nemeth. L’URSS avait notamment livré des armes pendant les deux guerres civiles soudanaises. Les échanges s’étaient réduits après la chute de l’Union soviétique, mais l’empreinte de Moscou dans le pays n’a jamais disparu.

Sous Omar el-Béchir, la Russie a été accusée de violer l’embargo sur les armes. L’idée de cette base aurait d’ailleurs été soulevée par le dictateur déchu lors d’un voyage en Russie fin 2017. Moscou avait d’abord décliné, préférant resserrer les liens commerciaux. S’ensuivit l’apparition de sociétés militaires privées russes, qui auraient entraîné les troupes soudanaises, voire pris part à la répression de la révolution fin 2018. Mais à la chute d’Omar el-Béchir, l’idée de base navale n’a pas été enterrée, bien au contraire.

Selon les experts, une base à Port-Soudan aura beaucoup d’avantages. Les marins des flottes du Nord n’auront plus à subir des transitions épuisantes afin de passer plusieurs mois dans l’océan Indien. La position du Soudan est également stratégique, sur la mer Rouge, face au golfe d’Aden. Près de 10 % des marchandises commercialisées dans le monde passent dans ce carrefour d'échanges maritimes entre l’Europe et l’Asie,

Une influence grandissante sur le continent

Il y a un an à Sotchi, lors du premier sommet Russie-Afrique, Moscou avait clairement affiché sa volonté de doubler ses échanges commerciaux avec le continent. Et la Russie s’est lancée dans des projets l’extraction minière en Guinée, Afrique du Sud,au Zimbabwe, ou au Soudan.

La Russie est aussi le plus grand fournisseur d’armes en Afrique, notamment en Algérie, en Égypte, en Angola. Ces dernières années, elle a signé des accords de coopération militaire avec près de 20 pays d’Afrique, dont la Centrafrique.
Moscou tente également depuis des années d’installer une base militaire dans la région de la corne de l’Afrique, notamment à Djibouti, mais sans succès.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20201117- ... ale-soudan

Répondre