Venezuela

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 15 mai 2022, 12:24

Venezuela: le racket policier, un frein à la distribution d'aliments
AFP•15/05/2022
lire https://www.boursorama.com/actualite-ec ... d6057d54be

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 04 juin 2022, 01:03

Des tensions, des sanctions, mais les affaires reprennent entre Etats-Unis et Venezuela

AFP•03/06/2022

Malgré les sanctions décrétées contre le Venezuela, les importations de produits agricoles en provenance des Etats-Unis augmentent sensiblement. Les anciens partenaires commerciaux, "ennemis jurés" ces deux dernières décennies, reprennent les affaires sous l'impulsion du secteur privé.
.....................
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0a0e02a26b

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 31 juil. 2022, 21:47

L'étau se desserre autour du Venezuela :
Spain’s Repsol Resumes Export of Venezuelan Oil to Europe

30 July 2022

In June, the state company Petróleos de Venezuela (PDVSA) exported an average of 630,500 barrels of crude and fuel per day, an increase of 61% in its oil exports, mainly due to the first shipments of Venezuelan crude to Europe in two years.


The Spanish oil company Repsol resumed shipments of Venezuelan crude oil to Europe after a two-year pause, according to the specialized portal Argusmedia. "The Spanish integrated company Repsol resumed the oil supply agreement in exchange for Venezuelan debt", as reported by the British portal.

Repsol stopped importing Venezuelan crude in September 2020 to comply with the sanctions imposed by the United States on the Venezuelan oil industry.

The British news agency Reuters reported on June 5 that the U.S. State Department had sent letters to the oil companies Eni SpA, of Italy, and Repsol SA, of Spain, announcing that they may begin shipments of Venezuelan crude to Europe as of this July.

The United States has granted exemptions to Venezuelan crude oil to alleviate the crisis generated after asking the European Union (EU) to cut imports of crude oil and gas from Russia to pressure it for its special military operation in Ukraine.

In June, the state company Petróleos de Venezuela (PDVSA) exported an average of 630,500 barrels of crude and fuel per day, an increase of 61% in its oil exports, mainly due to the first shipments of Venezuelan crude to Europe in two years.
https://www.telesurenglish.net/news/Spa ... -0003.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 20 août 2022, 11:39

Venezuela Halts Oil Shipments To Europe, Demands New Concessions

By ZeroHedge - Aug 19, 2022

> Europe is quickly running out of Russian energy alternatives.

> Venezuela has just halted oil shipments to Europe, saying it is done with oil-for-debt deals.

> Venezuela is now looking for refined fuels from Italy and Spain in exchange for crude.

The writing is on the wall for Europe in terms of this coming winter – It's going to get ugly. With natural gas imports from Russia cut by 80% through Nord Stream 1 along with the majority of oil shipments, the EU is going to be scrambling for whatever fuel sources they can find to supply electricity and heating through the coming winter. Two sources that were originally suggested as alternatives were Iran and Venezuela.

Increased Iranian oil and gas exports to the west are highly dependent on the tentative nuclear deal, but as Goldman Sachs recently suggested, such a deal is unlikely anytime soon as deadlines on proposals have not been met and the Israeli government calls for negotiators to 'walk away.'

Venezuela had restarted shipments to Europe after 2 years of US sanctions under a deal that allows them to trade oil for debt relief. However, the country's government has now suspended those shipments, saying it is no longer interested in oil-for-debt deals and instead wants refined fuels from Italian and Spanish producers in exchange for crude.

This might seem like a backward exchange but Venezuela's own refineries are struggling to remain in operation because of a lack of investment and lack of repairs. Refined fuels would help them to get back on their feet in terms of energy and industry. Some of Venezuela's own heavy oil operations require imported diluents in order to continue. The EU says it currently has no plans to lift restrictions on the oil-for-debt arrangement, which means Europe has now lost yet another energy source.

Sanctions on Venezuela along with declining investments have strangled their oil industry, with overall production dropping by 38% this July compared to a year ago. Joe Biden's initial moves to reopen talks with Maduro triggered inflated hopes that Venezuelan oil would flow once again and offset tight global markets and rising prices. Europe in particular will soon be desperate for energy alternatives, which will probably result in scouring of markets this autumn to meet the bare minimum requirements for heating.

If this occurs and no regular sources of energy can be found to fill the void left by Russian sanctions, prices will rise precipitously in the EU. Not only that but with European countries buying up energy supplies wherever they can find them, available sources will also shrink for every other nation including the US. Get ready for oil and energy prices to spike once again as winter's chill returns.
https://oilprice.com/Energy/Crude-Oil/V ... sions.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 20 sept. 2022, 07:46

Comme à Cuba mi-aout mais en beaucoup moins grave :
Venezuela: la foudre déclenche un incendie dans une raffinerie

AFP•20/09/2022

La foudre a provoqué lundi un incendie de grande ampleur dans une raffinerie de l'est du Venezuela, sans faire de victime, ont annoncé les autorités selon qui le sinistre est désormais sous contrôle.

"Un éclair est tombé sur un bassin de traitement des eaux de la raffinerie", située au bord de la mer à Puerto La Cruz, dans l'Etat d'Anzoategui, a déclaré à la télévision le ministre du Pétrole Tareck El Aissami. "Comme il y a des résidus d'hydrocarbures dans ce bassin, un incendie s'est déclenché", a-t-il expliqué.

Selon M. El Aissami, l'incendie a été important mais n'a pas affecté les installations de raffinage, qui ont été évacuées.

Selon un journaliste de l'AFP sur place, une énorme colonne de fumée s'élevait dans le ciel et les habitants des zones résidentielles voisines cherchaient à se mettre à l'abri.

Sur Twitter, le vice-ministre chargé de la Protection civile, Carlos Pérez Ampueda, a affirmé que 95% de l'incendie était maîtrisé.

La même raffinerie, qui appartient à la compagnie publique PDVSA et peut traiter jusqu'à 190.000 barils par jour, avait déjà été affectée samedi par un incendie dû à une fuite de combustible. Le sinistre n'avait là non plus pas fait de victimes.

Le Venezuela, qui dispose des plus grandes réserves de pétroles prouvées au monde, produit environ 700.000 barils par jour actuellement, contre 3,2 millions en 2008. Les sanctions internationales, ainsi que des années de désinvestissement et de manque d'entretien, expliquent ce niveau historiquement bas.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0726ae5dee

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 17 oct. 2022, 08:59

Iran Is Sending Crude Oil To Venezuela For Refining

By Irina Slav - Oct 17, 2022 oilprice

Iran has started refining its crude oil in Venezuela, Iranian media have reported, citing oil minister Javad Owji.

Iranian crude is being processed at a rate of 100,000 bpd at the El Palito refinery, the minister said, as quoted by state news agency Shana.

Another Iranian news agency, Mehr, cited the minister as saying the El Palito refinery was the first one “built by Iran” overseas and adding that Tehran will pursue more overseas refinery projects in other countries besides Venezuela.

Plans for the tie-up have been in the making for quite a while. As Owji put it, "This was a long-standing and 43-year-old dream that was realized through the efforts of my colleagues at the National Iranian Oil Refining and Distribution Company (NIORDC)."

The actual agreement to start refining Iranian oil at the El Palito refinery was closed this spring as the two inked a deal to boost output at Venezuela’s largest refinery.

According to a Reuters report from July, the agreement stipulated that PDVSA would receive 4 million barrels of Iranian heavy crude in that month alone to be refined at the El Palito facility.

The additional volumes would help Venezuela boost the output of its flagship export grade, Merey, which Asian refiners prefer, Reuters noted in its report. Iran has also been helping Venezuela boost its oil exports by supplying it with gasoline and condensates to blend into the heavy crude, as well as equipment and assistance.

The cooperation between Caracas and Tehran helped Venezuela boost its oil exports to over 700,000 bpd of crude and refined products last month, Reuters reported earlier this month, citing tanker tracking data and internal PDVSA documents.

China remained the biggest buyer of Venezuelan oil and fuels, just as it remains the biggest buyer of Iranian oil and, most recently, Russian oil.
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... ining.html

Léger
Charbon
Charbon
Messages : 252
Inscription : 24 févr. 2020, 15:54

Re: Venezuela

Message par Léger » 16 nov. 2022, 17:22

Certes, désormais, de plus en plus d'investissements ont lieu pour développer les énergies renouvelables. Mais comme toujours, c'est sous la pression des "événements"... Depuis pas mal de décennies, sachant que nous (le monde en général) allions, toutes choses égales par ailleurs, nous trouver devant des difficultés incontournables avec les sources d'énergie comme le pétrole, le gaz et le charbon et que, alors, nous n'avions pas traité rapidement et sérieusement le développement pourtant possibles des énergies renouvelables : solaires, hydrauliques (ces dernières pourtant les plus anciennes), hydroliennes (sur barges), éoliennes (mais ces dernières sont marginales), géothermie, biomasse, exploitation de la houle, etc., etc. pour franchir la distance (sûrement encore très longue) pour atteindre décisivement les seuils de "libération" des énergies fossiles. Voici maintenant que l'on va cirer les pompes de Maduro depuis des années montré du doigt par ceux-là même qui, entre autres bourdes coûteuses, nous ont mis dans la panade avec les rapports avec la Russie. Des gamins immatures ! Macron est de ceux-là, virevoltant et papillonnant auprès de ceux qui détiendraient quelques éléments pour se sortir de l'ornière ...

https://www.les-crises.fr/cop27-les-dir ... venezuela/

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 22717
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Venezuela

Message par GillesH38 » 16 nov. 2022, 17:38

a priori on n'en avait rien à battre des renouvelables en France, on avait déjà le nucléaire qui fournit une électricité quasi décarbonée et insensible aux fournitures de fossiles. Le seul truc qu'on a eu de pas de bol, c'est ces malfaçons sur les tuyauteries qui ont obligé à arrêter tous ces réacteurs, mais sinon on aurait été en bien meilleure condition que les allemands.

Et pire, comme les renouvelables sont intermittents, si on en avait plus développé, on aurait du aussi probablement développer plus de centrales thermiques en back up, donc on aurait été encore plus impactés par les problèmes en Ukraine.
Zan, zendegi, azadi

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 17 nov. 2022, 19:27

Venezuela : près de 3,5 milliards de dollars de recettes pétrolières en 2022, selon Nicolas Maduro

AFP le 17 nov. 2022

Le Venezuela va engranger environ 3,5 milliards de dollars de recettes pétrolières en 2022, a annoncé mercredi le président Nicolas Maduro, soulignant que ce chiffre ne représentait même pas 10% des 56 milliards de dollars de recettes perçues il y a encore cinq ans.


"Cette année, nous obtenons à peine environ 3,5 milliards de dollars de revenus pétroliers, soit moins de 10% de ce qu'était le revenu pétrolier normal du pays", a déclaré le président lors d'une cérémonie avec des travailleurs du secteur pétrolier dans l'État de Zulia (nord-ouest), berceau de l'exploitation pétrolière vénézuélienne.

"Le Venezuela avait un revenu annuel de 56 milliards de dollars provenant du pétrole seul", a-t-il relevé. "Avec les sanctions criminelles et le blocus criminel de l'impérialisme américain, cela a chuté à 700 millions à un moment donné, nous avons perdu 99% de nos revenus", a-t-il poursuivi.

Les États-Unis, qui ne reconnaissent pas la réélection de M. Maduro en 2018, ont infligé de lourdes sanctions contre le Venezuela.

L'industrie pétrolière a souffert de ces sanctions mais la production avait commencé à décroitre bien avant, en raison notamment d'années de manque d'investissement, de mauvaise gestion, de problèmes de corruption et de défaut d'entretien des installations, selon de nombreux spécialistes.

En 2020, la production est tombée à 400 000 barils par jour, soit le niveau de 1934. Elle est actuellement d'environ 700 000 barils quotidiens, alors qu'elle était de 3,2 millions de b/j en 2002.

M. Maduro insiste depuis des mois sur la "relance" de l'industrie pétrolière. En septembre, il a déclaré que le Venezuela était "prêt et disposé" à "approvisionner le marché mondial du pétrole et du gaz" alors que l'absence du brut russe sur le marché après l'invasion de l'Ukraine en février a tiré les cours vers le haut. "Nous sommes prêts (...) à augmenter progressivement et rapidement la production de pétrole, à élargir et à augmenter la production de produits raffinés", avait déclaré M. Maduro, promettant d'atteindre une production de 2 millions de barils par jour cette année.

Un objectif qui semble néanmoins difficile à atteindre à court terme.
https://www.connaissancedesenergies.org ... uro-221117

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 26 nov. 2022, 22:06

Venezuela : accord entre le pouvoir et l'opposition, les Etats-Unis allègent l'embargo pétrolier

AFP•26/11/2022

Le pouvoir et l'opposition du Venezuela ont signé samedi à Mexico "accord partiel" qui s'est immédiatement traduit par un allègement des sanctions pétrolières américaines envers le régime de Caracas sur fond d'isolement de la Russie.

Le gouvernement américain a autorisé le géant pétrolier Chevron à reprendre partiellement ses activités d'extraction de pétrole au Venezuela juste après l'annonce d'un "second accord partiel de protection sociale du peuple vénézuélien".

Dans un communiqué, le département du Trésor a autorisé Chevron à relancer en partie les activités de sa co-entreprise détenue dans ce pays, en partenariat avec l'entreprise publique Petroleos de Venezuela (PdVSA). Chevron doit cependant s'assurer que "PdVSA ne reçoive aucun revenu des ventes de pétrole réalisées par Chevron".

En mai, Washington avait déjà permis à Chevron de "négocier les termes de potentielles futures activités au Venezuela", ce qui représentait une première entorse à l'embargo sur le pétrole vénézuélien imposé par Washington en 2019 dans l'espoir d'évincer Nicolas Maduro et son régime socialiste.

Les Etats-Unis cherchent des nouvelles ressources d'hydrocarbures pour compenser la perte du brut russe à la suite des sanctions en réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Le Venezuela disposerait des réserves pétrolières parmi les plus importantes du monde, d'après des experts.

Samedi, un haut-responsable américain a qualifié l'accord d'"étape importante dans la bonne direction". "Nous nous associons à la communauté internationale qui salue la reprise des négociations", a-t-il dit, requérant l'anonymat.

- "Un espoir pour toute l'Amérique latine" -
Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a également proposé samedi que Madrid joue un rôle "si les Vénézuéliens le souhaitent".

Ce dialogue représente "un espoir pour toute l'Amérique latine" et "le triomphe de la politique", a salué le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard.

En même temps que les négociations de Mexico, Caracas accueille depuis lundi la reprise des négociations entre le gouvernement colombien et la guérilla de l'ELN (Armée de libération nationale).

A Mexico, les représentants du président Nicolas Maduro ont annoncé l'accord à la mi-journée après la reprise de pourparlers interrompus pendant 15 mois.

Au Venezuela, le président Maduro exige la levée des sanctions économiques américaines qui frappent son pays, notamment de l'embargo sur les exportations de pétrole.

Pour sa part, l'opposition vénézuélienne réclame des solutions à la "crise humanitaire", "le respect des droits humains" et des garanties pour des "élections libres et observables", a souligné jeudi dans un communiqué la Plateforme unitaire.

Il n'y a pas de consensus sur ces élections qui devraient avoir lieu en 2024, d'après une source proche du dossier consultée jeudi par l'AFP.

...................
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 454fa94f67

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 01 déc. 2022, 09:52

Pétrole au Venezuela: l'autorisation donnée à Chevron aura un impact "limité" sur le marché mondial

AFP le 01 déc. 2022

L'autorisation donnée par le gouvernement américain au géant énergétique Chevron d'opérer au Venezuela en dépit des sanctions va donner un coup de pouce à la production pétrolière de ce pays mais cela aura un impact "limité" sur le marché international, selon des experts consultés par l'AFP.

Avec cette licence de six mois, Chevron va reprendre ses opérations dans les quatre entreprises qu'elle détient avec le géant public vénézuélien Petroleos de Venezuela (PdVSA). Toutefois, Chevron doit s'assurer que l'entreprise publique ne reçoive aucun revenu de ses ventes de pétrole.

Même si les quantités ne révolutionneront pas le marché international, la mesure rebat toutefois les cartes alors que celui-ci est privé du pétrole russe, sous embargo après l'invasion de l'Ukraine.

Washington confirme ses changements de priorités et sa volonté de revoir les sanctions contre le Venezuela en cas de progrès dans les négociations entre le président Nicolas Maduro et son opposition.

Celles-ci ont repris en novembre après plus d'un an interruption et ont débouché samedi sur un accord "social" qui a permis le déblocage de 3 milliards de dollars vénézuéliens bloqués à l'étranger.

L'opposition réclame des élections libres pour la présidentielle de 2024. Les Etats-Unis et la communauté internationale, qui ne reconnaissaient pas la réélection de Nicolas Maduro en 2018, boycottée par l'opposition, ont infligé d'importantes sanctions au pays, espérant l'évincer du pouvoir.

Interrogé sur l'affaire Chevron lors d'une conférence de presse mercredi, le président Maduro a salué un pas dans la "bonne direction" , mais a appelé à la levée de toutes les sanctions, ironisant sur des "élections libres" et "libres de sanctions".

- Quel intérêt pour le Venezuela?

La production du Venezuela, qui était de 3,2 millions de b/j il y a deux décennies, a chuté vertigineusement pour atteindre un plancher de 300.000 avant de remonter tout doucement et de stagner aux alentours de 700.000 b/j cette année, selon l'OPEP.

Aujourd'hui, Chevron et ses 4 entreprises produisent quelque 50.000 barils de pétrole par jour, estime Francisco Monaldi, directeur du programme énergétique latino-américain à l'Institut Baker de l'Université Rice au Texas.

"La production pourrait probablement augmenter à 100.000 b/j au cours des six prochains mois, mais ensuite Chevron devrait investir pour atteindre sa pleine capacité d'environ 220.000 d/j, et cela prendrait environ deux ans".


"Pour augmenter la production au-delà, il faut plus de capital, ce que PDVSA n'a pas, et nous ne voyons pas Chevron avoir l'appétit" de l'injecter dans ce contexte, affirme Pilar Navarro, analyste pour l'Amérique latine chez Medley Advisors.

De plus, PDVSA doit 5 milliards de dollars à Chevron. Ce qui signifie que qu'"une bonne partie" de la production servira uniquement à payer les dettes du géant public et "la question est de savoir dans quelle mesure Nicolas Maduro peut être intéressé par une production qui sert essentiellement à rembourser des dettes", s'interroge M. Monaldi.

Carlos Mendoza Potella, expert en pétrole, n'y croit pas: "+J'autorise Chevron à aller me vendre le pétrole, mais sans payer de taxes, de redevances et de dividendes+ (...). C'est une autorisation comme celle que l'empereur romain donnerait à un proconsul. Il (Washington) impose la Pax Romana".

Certains espèrent que la concession américaine est un pas sur la normalisation des relations du Venezuela avec la communauté internationale.

- Quel intérêt pour les Etats-Unis ?

Outre le fait, que Chevron sera en meilleure situation financière, la reprise de la production Chevron est une "bonne nouvelle" pour les raffineries du Golfe du Mexique, qui sont adaptées au pétrole lourd et extra-lourd vénézuélienne, estime Monaldi.

Mais, le reste des sanctions continuera d'être appliqué "vigoureusement", a souligné Washington. L'administration de Joe Biden a établi des contacts avec le président Maduro, admettant que le pétrole vénézuélien pourrait être utile dans le contexte ukrainien. Les États-Unis importaient 700.000 b/j de Russie, des quantités que le Venezuela et encore moins Chevron ne peuvent fournir.

- Quel intérêt pour les tiers ?

L'augmentation de la production Chevron-PDVSA est "importante" pour le Venezuela, mais "pas significative pour la production mondiale", selon Monaldi, et en tout pas à court terme.

Mais, à l'image de Chevron, des entreprises telles que l'Italien Eni et l'Espagnol "ont déjà obtenu des autorisations de prendre des cargaisons" pour payer des dettes européennes envers l'Europe, affirme M. Monaldi. Le cas Chevron ouvre des horizons à toutes les compagnies.

Le Venezuela, qui exportait 500.000 b/j vers les USA, a réorienté ses exportations vers la Russie, la Chine et l'Inde. Tant que les sanctions ne sont pas levées, cela devrait perdurer.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ial-221201

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 07 déc. 2022, 20:06

Plusieurs plages du Venezuela fermées en raison d'une marée noire

AFP le 06 déc. 2022

Plusieurs plages de l'État vénézuélien d'Anzoategui (nord-est) sont désormais fermées en raisons d'une marée noire qui recouvre des kilomètres de côtes, ont annoncé les autorités locales mardi.

"Nous confirmons la malheureuse nouvelle selon laquelle nos côtes sont touchées par une marée noire", a déclaré le maire de Lecheria, Manuel Ferreira Gonzalez, sur les réseaux sociaux, sans préciser l'ampleur de la marée.

Les taches de pétrole, qui ont commencé à être observées lundi, ont provoqué la mort d'espèces marines. "Il y a des oiseaux morts, des petits poissons morts", a déclaré M. Ferreira, qui a partagé une vidéo montrant des traces de pétrole recouvrant les plages de cette ville située sur les rives de la mer des Caraïbes, à quelque 320 km de Caracas.

Près de la zone touchée se trouve la raffinerie de Puerto la Cruz, la troisième plus grande du Venezuela, avec une capacité de traitement de 187 000 barils par jour.

Les fuites de brut sont fréquentes dans le pays, mais elles sont rarement signalées par le géant pétrolier public Petroleos de Venezuela (PDVSA). Celui-ci n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP.

Le maire, alarmé par le "niveau de contamination", a recommandé de ne pas s'approcher des plages touchées car "les fortes odeurs émanant de ces résidus pourraient provoquer des problèmes respiratoires".

Gustavo Castillo, directeur de la protection civile de Lecheria, a déclaré à l'AFP que le personnel de PDVSA, chargé de faire face à la marée noire, s'était rendu sur place, mais souligné que ceux-ci ne lui "donné aucune information".

"Chaque marée noire provoque beaucoup de dégâts aux écosystèmes aquatiques, des oiseaux comme les pélicans sont touchés quand ils plongent pour leurs proies", a expliqué à l'AFP la biologiste Yurasi Briceño, spécialiste du lac de Maracaibo (ouest), berceau de l'exploitation pétrolière au Venezuela et régulièrement touché par la pollution.

En plus des dommages perceptibles à la surface, le pétrole "crée une couche superficielle qui limite le passage des rayons du soleil et donc tous les processus de photosynthèse qui ont lieu sous l'eau", a-t-elle ajouté.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ire-221206

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 02 janv. 2023, 09:31

Le Venezuela "totalement prêt" à renouer avec les Etats-Unis, affirme Maduro

AFPparue le 02 janv. 2023

Le Venezuela est "totalement prêt" à normaliser ses relations avec les Etats-Unis, rompues en 2019, a affirmé dimanche le président Nicolas Maduro.

"Le Venezuela est prêt, totalement prêt, pour se diriger vers un processus de normalisation des relations diplomatiques, consulaires, politiques, avec ce gouvernement des Etats-Unis et avec ceux qui pourraient arriver ensuite", a déclaré M. Maduro lors d'une interview avec le journaliste français Ignacio Ramonet et la chaîne Telesur, diffusée par la télévision publique vénézuélienne.

Le gouvernement de M. Maduro avait rompu avec les Etats-Unis en 2019, année où l'administration de Donald Trump avait reconnu l'opposant Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela. Pour tenter de chasser M. Maduro du pouvoir, Washington avait adopté une batterie de sanctions contre Caracas, dont un embargo sur le pétrole vénézuélien.

Même si l'actuel président Joe Biden continue formellement à ne pas reconnaître M. Maduro comme président du Venezuela, jugeant son élection en 2018 frauduleuse, la crise pétrolière provoquée par la guerre en Ukraine a entraîné un réchauffement des relations.

La Maison Blanche a envoyé en 2022 des émissaires à Caracas pour négocier, et a assoupli les sanctions contre le Venezuela après une avancée dans les négociations entre pouvoir et opposition, permettant notamment au géant pétrolier Chevron d'opérer dans le pays latino-américain pendant les six prochains mois.

"Nous sommes prêts pour des dialogues au plus haut niveau, pour des relations de respect, et j'espère qu'un rayon de lumière parviendra à ces Etats-Unis d'Amérique du Nord pour qu'ils tournent la page, laissent de côté cette politique extrémiste, et parviennent à des politiques plus pragmatiques vis-à-vis du Venezuela", a affirmé M. Maduro.

Le président vénézuélien a également déclaré que "les choses avancent bien" avec l'Union européenne et qu'un "dialogue permanent" a lieu avec le chef de la diplomatie des vingt-sept, Josep Borrell.
https://www.connaissancedesenergies.org ... uro-230102

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 02 janv. 2023, 09:52

L'autorisation donnée à Chevron il y a juste un mois n'est pas du flan :
U.S. oil company Chevron has a tanker on the way to sanctioned Venezuela, where it will pick up a load of crude oil destined for the United States.

The crude cargo will be the first Venezuelan crude oil shipment to arrive in the United States in almost four years, according to a Reuters source.

Chevron is also sending another tanker to Venezuela—this time set for delivery. The container is carrying much-needed diluents that will be mixed with Venezuela’s heavy crude. It will arrive in Venezuela in early January, the anonymous sources said.

Chevron holds a six-month license, granted by the U.S. government in late November, to expand its role in its Venezuelan joint ventures. This license allows the U.S. oil company to bring some sanctioned Venezuelan crude oil to the United States for sale to U.S. refiners.

Sanctions against Venezuela were introduced in 2019 by the Trump Administration, and the Biden Administration’s decision to ease some of those sanctions came after the resumption of talks earlier this year between the government of Nicolas Maduro and the Venezuelan opposition. Those talks led to the signing of a U.S.-brokered accord between the government and the opposition in order to resolve the country’s political turmoil.

Profits from the sale of Chevron’s Venezuelan-derived crude oil will go towards paying down the debt to Chevron and will not bolster state-run PDVSA’s profits.

Chevron is the lone U.S. oil company currently operating in Venezuela.

Chevron’s future in Venezuela and possible license expansions or extensions will depend heavily on the United States’ attitude to the Nicolas Maduro regime and the latter’s fulfillment of the promises that he made last month with the opposition.
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... d-Oil.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Venezuela

Message par energy_isere » 04 janv. 2023, 07:46

Le Venezuela accueille le premier bateau de croisière venu d'Europe depuis 15 ans

AFP•04/01/2023
lire https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 36965729aa

Répondre