Azerbaijan

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Azerbaijan

Message par energy_isere » 10 mars 2010, 12:52

Image

Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Azerba%C3%AFdjan
L'économie de l'Azerbaïdjan est fortement dépendante de l'exploitation du pétrole en mer Caspienne, qui représente 70 % de ses exportations et 50 % du budget de l'État
La page de Raminagrobis (datée de Nov 2008) sur ce pays :
viewtopic.php?p=220676#p220676

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Azerbaijan

Message par energy_isere » 10 mars 2010, 12:55

Un consortium international mené par BP à le feu vert pour la poursuite d' un projet pétrolier d' un montant de 6 milliards de $ en Azerbaijan.

BP-led group gets go-ahead for $6B oil project in Azerbaijan

AFP March 9, 2010

An international consortium led by British oil giant BP has given the go-ahead for a $6.0-billion (4.4-billion-euro) investment in developing a major oil field in Azerbaijan, BP said Tuesday.

The new Chirag Oil Project will allow for the recovery of an extra 360 million barrels of oil from the Azeri-Chirag-Gunashli (ACG) field in the ex-Soviet republic, BP said in a statement.

"The project is planned to increase oil production and recovery from the ACG field through a new offshore facility which is designed to fill a critical gap in the field infrastructure," the statement said.

The first oil from the project is expected in late 2013, BP said.

About 1.4 billion barrels, or 188 million tonnes, of oil have been recovered from the field since its launch in 1997, BP said, and the potential ultimate recovery from the field is estimated at more than 5.0 billion barrels.

Operator BP holds the largest stake in the field with 34.1 percent, alongside partners including Chevron, Azerbaijani state energy firm SOCAR, Japan's Inpex, Norway's Statoil and ExxonMobil.

A mainly Muslim country wedged between Russia and Iran, Azerbaijan is a key partner in projects to deliver Caspian Sea energy reserves to the West through oil and gas pipelines to Turkey, bypassing Russia.

The country in 2009 extracted 50.4 million tonnes of oil and 23.6 billion cubic metres of natural gas.


http://www.edmontonjournal.com/business ... story.html

geopolis
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 312
Inscription : 06 févr. 2010, 17:46

Re: Azerbaijan

Message par geopolis » 10 mars 2010, 18:19

Toujours sur le nouveau projet pétrolier azéri.
BAKOU, 9 MARS, ITAR-TASS. Le Comité d’exploitation de l’aire Azéri- Tchirag-Gunechli, sur le plateau continental de la Caspienne, a décidé ce mardi de lancer la réalisation du nouveau projet pétrolier Tchirag, d’un coût de 6 milliards de dollars US. Un accord approprié a été signé par la direction de la Compagnie nationale azerbaïdjanaise de pétrole et de gaz (GNKAR) et les responsables de l’Azerbaïdjan International Operating Company (AIOC).

Rovnag Abdoullaïev, président de GNKAR, a déclaré à la cérémonie de signature que l’objectif du projet était d’augmenter les quantités de pétrole extraites et d’accroître le coefficient d’extraction des hydrocarbures de ce gisement dont les réserves constituent 1,2 milliard de tonnes de brut. Il s’agit de construire une plate-forme dans l’ouest du gisement de Tchirag, où l’extraction maximale est évaluée à 183.000 barils par jour. « La réalisation de ce projet permettra de préserver un niveau élevé d’extraction de pétrole sur l’aire Azéri-Tchirag-Gunechli, au niveau de un million de barils jusqu’en 2019 ou 2020. »

Rovnag Abdoullaïev a indiqué que le projet serait matérialisé avec l’ emploi d’innovations techniques d’extraction qui n’ont jamais été utilisés sur la Caspienne jusqu’ici.

Rachid Djevanchir, président de AIOC, a souligné pour sa part que le projet de Tchirag était le plus grand de tous ceux que la compagnie réalisait ces cinq dernières années. « A l’heure actuelle, l’aire Azéri- Tchirag-Gunechli fournit 850.000 barils de pétrole par jour, en alimentant tous les ans l’Azerbaïdjan de milliards de dollars de bénéfices. Je pense que les nouveaux investissements prouvent clairement : les partenaires étrangers ont foi en le potentiel pétrogazier de l’Azerbaïdjan et en l’ avenir du pays », a-t-il noté.

Le projet permettra d’extraire 360 millions de barils supplémentaires. Sur les 6 milliards de dollars d’investissements, 4 milliards iront à la construction d’ouvrages et au programme d’un forage préalable de puits. Le reste servira à forer des puits à partir de la plate-forme. Le premier pétrole commencera à être extrait à la fin de 2013 dans le cadre de ce projet.
D’après les calculs des experts, si le prix du brut constitue 60 dollars pour le baril, les partenaires du projet feront des bénéfices de 16 milliards de dollars dont 12,5 à 13 milliards reviendront à l’ Azerbaïdjan.

Le contrat pour la mise en valeur de l’aire Azéri-Tchirag-Gunechli a été signé le 20 septembre 1994 entre GNKAR et un groupe de sociétés étrangères mené par BP. Plus de 20 milliards de dollars ont été investis jusqu’ici dans le projet. Ils ont été dépensés à la construction de cinq plate-formes d’exploitation et de deux plate-formes techniques installées en haute mer, d’un réseau ramifié d’oléoducs et de gazoducs sous-marins, ainsi que d’un terminal, le plus grand de la région, à une quarantaine de kilomètres de Bakou. Des conduites d’exportation ont été construites (Bakou-Tbilissi-Ceyhan et Bakou-Soupsa) et un oléoduc a été modernisé (Bakou-Novorossiisk). Ces tuyaux pompent plus de 70 millions de tonnes de brut par an. Quelque 170 millions de tonnes de pétrole ont été extraites depuis le début de l’exploitation de l’aire.

Les bénéfices tirés des ventes de brut extrait sur cette aire constituent la plus grande partie des recettes du Fonds pétrolier d’Etat de l’Azerbaïdjan qui, comme la Banque centrale, accumule des réserves de devises. A l’issue de 2009, ses ressources ont atteint presque 20 milliards de dollars.
En plus de quinze ans, 38 milliards de dollars ont été investis dans les projets pétrogaziers en Azerbaïdjan.

geopolis
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 312
Inscription : 06 févr. 2010, 17:46

Re: Azerbaijan

Message par geopolis » 13 mars 2010, 10:36

Mise en valeur d'un nouveau champ gazier par la compagnie allemande RWE.


BAKOU, 10 MARS, ITAR-TASS. Le groupe énergétique allemand RWE s’est vu accorder le droit exclusif à tenir des négociations sur la mise en valeur du gisement gazier Nakhitchevan, sur le plateau continental de la Caspienne. Un mémorandum approprié a été signé ce mercredi par Rovnag Abdoullaïev, président de la Compagnie nationale azerbaïdjanaise de pétrole et de gaz (GNKAR), et Jürgen Grossmann, président du Directoire de RWE. Le document est échelonné sur un an durant lequel les deux parties doivent concerter toutes les modalités du contrat sur l’exploration, la mise en valeur et la distribution des quantités de gaz extraites sur Nakhitchevan.

Bien que la mise en valeur du gisement soit un projet indépendant, il pourrait faire une contribution de taille à la réalisation du projet Nabucco, a affirmé Jürgen Grossmann à la cérémonie de signature.

C’est la deuxième tentative pour mettre en valeur les réserves du gisement Nakhitchevan. La première avait été entreprise en 1997, avec la signature d’un contrat entre GNKAR et l’Américain ExxonMobil. Les partenaires participaient au projet sur un pied d’égalité (50/50). Cependant, le forage d’un premier puits d’exploration n’a pas révélé de réserves commerciales d’hydrocarbures. En 2002, le groupe américain s’est retiré du projet après avoir versé une compensation de 30 millions de dollars.

Cependant, affirment les experts de GNKAR, les résultats du forage d’ exploration dans les conditions actuelles du marché pétrogazier peuvent être considérés comme positifs. Les spécialistes estiment que les réserves du gisement constituent 300 milliards de mètres cubes de gaz et 40 millions de tonnes de condensat.

Le gisement Nakhitchevan est situé en haute mer à 90 kilomètres au sud de la presqu’île d’Apcheron, sous une couche d’eau allant de 120 à 750 mètres. Elle a été découverte par les géologues azerbaïdjanais en 1960.

geopolis
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 312
Inscription : 06 févr. 2010, 17:46

Re: Azerbaijan

Message par geopolis » 20 avr. 2010, 10:50

L'Azerbaïdjan reporte jusqu'en 2016-2017 le développement de la phase 2 du gisement de gaz Shakh Deniz II. L'échec depuis deux ans des négociations avec la Turquie sur le transit du gaz et l'incertitude sur le projet du gazoduc Nabucco expliquent ce report.
Azerbaijan: Shakh Deniz II delayed until 2016-2017


BAKU, April 17 (Reuters) - Azerbaijan says it has postponed phase two gas production at its Shakh Deniz deposit, co-led by BP and Statoil , until possibly 2017 in the absence of a price deal with Turkey and uncertainty over the planned Nabucco pipeline.

Azerbaijan had originally been due to launch production at Shakh Deniz II in 2014, potentially providing the market with an extra 16-17 billion cubic metres (bcm) of gas per year half the planned capacity of Nabucco.
But almost two years of negotiations with Turkey have so far failed to produce a deal on transit and supply terms.
Diplomats and analysts say the talks have been complicated by a fallout between the traditionally close Muslim allies over a bid by Turkey and Azeri foe Armenia to mend ties.
Azerbaijan meanwhile has struck gas deals with neighbouring Russia and Iran, further tapping resources courted by the West for its planned Nabucco pipeline to transport
Caspian and Central Asian gas via Turkey and the Balkans to central Europe.

"We are postponing the date for the start of production at Shakh Deniz II to 2016 and even 2017 now from a previous date of 2014 due to the absence of transport and price agreement over gas supplies with Turkey," Vitaliy Baylarbayov, deputy vice-president at state energy firm SOCAR, told Reuters late on Friday.
"We cannot take a decision sanctioning Shakh Deniz II without an investment decision over Nabucco. This investment decision has not been made yet," he said.

"VERY DIFFICULT"

Nabucco would help reduce Europe's energy dependence on Russia, which currently supplies about a quarter of the gas consumed by western Europe.
The giant Shakh Deniz gas deposit has total estimated reserves of around 1.2 trillion cubic metres and should produce 7.6 bcm this year up from 6.2 bcm in 2009.

Baylarbayov said there had been some progress in negotiations with Turkey, but that the process was "very difficult".

"I'd like to say that we brought our positions over price much closer, but the final agreement has not yet been reached," he said. "The issue of gas volumes, transit and tariff issues are also still unresolved."
Azerbaijan wants to hike the below-market price of $120 for 1,000 cubic metres, and Baylarbayov said Turkey had yet to decide on the volumes of gas it will need for its own future consumption.
"Transit to Europe and the implementation of different transportation projects depend on the volume of gas Azerbaijan can supply, while this volume depends on the amount of natural gas Turkey wants to consume," Baylarbayov said.

He said Azerbaijan and neighbouring Georgia could use about 4.0 bcm from the Shakh Deniz II, with another 12-13 bcm to be exported to Turkey and Europe.
Azerbaijan plans to produce more than 18 bcm of gas in 2010 and to boost production to 30-35 bcm by 2015.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Azerbaijan

Message par energy_isere » 14 janv. 2011, 13:14

L'UE : accord gazier stratégique avec l'Azerbaïdjan

Le Président de la Commission européenne José Manuel Barroso et le président de l'Azerbaïdjan Ilham Aliyev ont signé jeudi à Bakou un accord sur la livraison de gaz pour l'Europe.
L'Azerbaïdjan s'engage à fournir "des volumes importants de gaz sur le long terme à l'Union européenne", et en contrepartie, "l'Europe lui ouvre l'accès à son marché". Cet accord constitue une étape importante dans la réalisation du corridor gazier du Sud et dans la diversification des approvisionnements énergétiques européens.

"Cet accord confirme l'accès direct de l'Europe au gaz de la Caspienne, nouvelle source d'approvisionnement... Cet itinéraire permettra d'assurer la sécurité énergétique des consommateurs européens" a déclaré le Président de la Commission, Manuel Barroso dans un communiqué.

"Avec l'augmentation des importations de gaz dans les décennies à venir, nous avons besoin de nouveaux pays fournisseurs, dont l'Azerbaïdjan qui se situe au premier rang, en plus de nos partenaires traditionnels" a indiqué pour sa part le Commissaire à l'énergie, Günther Oettinger.

Concrètement, l'Azerbaïdjan fournira suffisamment de gaz pour permettre la création de plusieurs gazoducs, tels que Nabucco, ITGI, White Stream et TAP, dans le corridor Sud. Ensemble, l'Europe et l'Azerbaïdjan fourniront l'infrastructure pour un approvisionnement en gaz à destination de l'Europe, réduisant ainsi sa dépendance face au gaz russe qui représente 40% des importations de l'UE.
http://www.enerzine.com/12/11144+lue--- ... djan+.html

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 4934
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Azerbaijan

Message par Raminagrobis » 18 avr. 2011, 23:31

lien 1 Le production de pétrole de l'Azerbaijan au premier trimestre est en baisse de 2.5% [Update 23 mai : lien -4.6% sur les 4 premiers mois]

Lien 2 = La compagnie nationale annonce son intention de maintenir la production à 1.0-1.1 millions de b/j (50-55 millions de tonnes/an : comme partout en ex urss ils parlent en tonnes) MAis maintenir jusque quand, la question n'est pas abordée :lol:

A suivre. Le gisement géant ACG (Azeri Chirag Guneshli), qui produit 80% du pétrole du pays, est maintenant presque totalement développé - une dernioère plateforme avec une capacité de 185 kb/j viendra en 2013 - et on commence déjà à parler (lien 3) de développer ses réserves de gaz.
Le gisement a déjà produit environ 1.5 milliards de barrils, sur des réserves initiales estimées à 5-6. il n'est donc plus dans sa première jeunesse. Au rythme de 300 Mb par an, le taux de déplétion actuel est de l'ordre de 6%.

Les nouveaux projets en dehors d'ACG sont limités en taille et en nombre.

L'azerbaijan, un des principaux "augmenteurs" de production hors-opep dans les années 2000, arrive maintenant en phase de plateau.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 4934
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Azerbaijan

Message par Raminagrobis » 14 août 2011, 15:12

Raminagrobis a écrit :lien

Ca se confirme, -5.6% sure les 6 premiers mois de 2011
Lien

-6.9% sur 7 mois :-"
Toujours moins.

duglambier
Kérogène
Kérogène
Messages : 45
Inscription : 12 déc. 2007, 12:37

Re: Azerbaijan

Message par duglambier » 15 août 2011, 19:54

Raminagrobis a écrit :
Raminagrobis a écrit :lien

Ca se confirme, -5.6% sure les 6 premiers mois de 2011
Lien

-6.9% sur 7 mois :-"
Pas étonnant

Certains puits datent d'avant la seconde guerre mondiale.

Ils n'ont pas découvert de nouveaux gisements il y a deux ans ? Sont-ils en activité ?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Azerbaijan

Message par energy_isere » 14 oct. 2011, 16:43

J' avais zappé ceci il y a un mois.
Un des plus grands gisements de gaz de l'Europe de l'Est vient d'être découvert par le Total en Azerbaïdjan
Nabucco est sauvé ?


le 09.09.11.

Un autre grand gisement de gaz vient d'être découverte près de Bakou, dans le secteur azéri de la mer Caspienne. Le vice président de la Société française Total, Marc Blaziot a annoncé le 9 septembre que le gisement nommé Absheron ( le nom de la péninsule sur laquelle se trouve la ville de Bakou, la capitale du pays) a confirmé les estimations supposées par spécialistes du domaine. Les experts ont confirmé que le gisement gazière est riche de 200-300 milliards de mètres de cubes de gaz au minimum.
Le président de la République a annoncé le soir de cette déclaration du vice-président du Total dans la télé publique que cette découverte est un des grands dans l'histoire énergétique du pays et de la région. Car, l'Azerbaïdjan, qui possède déjà les gisements gazières Shahdeniz et Umid qui sont au moins deux ou trois fois plus riche que celui de Absheron, va se transformer d'ici 5 ans d'un pays exportateur de pétrole en un exportateur de gaz naturel.


Le projet Nabucco qui risquait de tomber en desétude est ravivé par les spécialistes suite à cette nouvelle découverte "révolutionnaire". Pourquoi ?


Tout d'abord, le projet Nabucco est dès le début considéré comme un nouveau-né mort sans la participation de deux grands exportateurs de gaz de la région- Iran et Russie. Iran, parce que ce pays souffre de fortes sanctions appliquées par l'ONU et surtout par les USA et ne pourra jamais jamais faire partie de ce projet sans céder de ses ambitions nucléaires. La Russie, au contraire de l'Iran ne veut pas intégrer Nabucco et présent même une alternative. Puisque Nabucco détourne la Russie et libère l'Europe de la tutelle énergétique russe, le projet est très mal perçu à Moscou.
Donc, dans ce cas-là, les seules moyens de remplir les tuyaux de Nabucco sont le gaz azéri et celui des pays de l'Asie centrale. Comme la voie terrestre directe est absente entre l'Azerbaïdjan et les pays de l'Asie centrale et comme un tuyau transcaspien est irréalisable en raison de l'absence du statut légal de la mer Caspienne et les objections de Téhéran et de Moscou, le Projet Nabucco n'allait pas plus loin au-delà de Bakou.


Mais, les découvertes en 2010 le gisement d'Umid et en 2011 le gisement Absheron a ravivé les espoirs de voir la Nabucco envahir encore les débats sur la sécurité énergétique de l'Europe. Car, l'Azerbaïdjan seule en détournant les territoires russe et iranien pourra approvisionner du gaz nécessaire pour le projet Nabucco.
http://azerbaidjannews.blogspot.com/201 ... e-gaz.html

voir aussi le poste de Raminagrobis sur Nabucco ici : viewtopic.php?p=302416#p302416

et ici : http://fr.rian.ru/energetics/20110909/190927778.html
....
Le puits a déjà atteint une profondeur d'environ 6.550 mètres, mais le forage se poursuit afin de fournir aux spécialistes les éléments nécessaires pour une estimation plus précise du potentiel du réservoir.

Le bloc Absheron est situé par 500 mètres de profondeur d'eau, à 100 kilomètres au sud-est de Bakou.

Total opère en Azerbaïdjan depuis 1996. La compagnie détient 40% dans le projet Absheron, aux côtés de la State Oil Company of Azerbaijan Republic (40%) et de Gaz de France Suez (20%).

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Azerbaijan

Message par energy_isere » 14 oct. 2011, 17:37

le président de l' Azerbadjian Ilham Aliyev veut attirer les investisseurs pour le Gaz.

Il annonce que le projet Shah Deniz-2 en cours va demander 20 milliards de $.

Et qu' ensuite il y aura a developper Absheron qui vient d' étre découvert.

Il parle maintenant d' un potentiel de 600 milliards de m3 de Gaz.

President Ilham Aliyev: Interests of both investors and Azerbaijan should be taken into account in gas exports

13 October 2011

Azerbaijani President Ilham Aliyev has stated that proposals recently submitted to Azerbaijan on exporting the country's gas to the world markets will be considered.

Proposal that is the most acceptable to Azerbaijan and its partners, and major investors will be selected, President Aliyev said at a joint press conference with Austrian President Heinz Fischer in Baku.


"Business conditions of the three projects, as well as the timing of their implementation and technical parameters will play a major role. This should be such a decision that we did not lose time, and that Azerbaijan could maximum export its gas resources. We are in talks to combine these two components. I repeat that we must take this decision together. The volume of investment envisaged for the Shah Deniz-2 project is expected at about $ 20 billion. Of course, opinion of the key investors should be taken into account and Azerbaijan's interests should be ensured," President Aliyev stated.

.................
Aliyev stated that Azerbaijan has large gas potential.

"We are interested in maximizing the sales of our gas potential. Today, the Shah Deniz project is in foreground as our major gas project. But at the same time, the recently opened Umid field of SOCAR also gives very high expectations. The Absheron field recently opened by Total and Gaz de France also has large gas reserves. I can say that Azerbaijan's proven gas reserves increased by about 600 billion cubic meters over the past year," he added
............
http://en.trend.az/news/politics/1944300.html

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 4934
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Azerbaijan

Message par Raminagrobis » 21 janv. 2012, 21:30

Dans la longue liste des pays qui ont passé leur pic de production, faut-il ajouter : Azerbaijan - 2010 ?


Ca se pourrait bien. Après une hausse continue et impressionnante au cours de années 2000, la production de pétrole du pays a diminué de 11.5% en 2011[/url]

Le record absolu a été enregistré en Mars 2010.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 4934
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Azerbaijan

Message par Raminagrobis » 01 mars 2012, 13:48

lien

Ca se confirme, -5% en janvier, A 900 000 b/j.

La nouvelle plateforme (Chirag West) n'arrivera qu'au t3 2013 au mieux, même si elle apportera 183 000 b/j de plus, il n'est pas dit que la production pourra redépasser ses records de 2010.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Azerbaijan

Message par energy_isere » 20 avr. 2012, 19:28

suite de ce post http://forums.oleocene.org/phpBB3/viewt ... 34#p302834
Shah Deniz Enters Next Development Phase

The Shah Deniz consortium has reached an important milestone and approved the decision to commence Front End Engineering and Design (FEED) on the estimated $25 billion Shah Deniz Stage 2 project.

This was officially announced in Baku Tuesday during the meeting between the President of the Republic of Azerbaijan H.E. Ilham Aliyev and Bob Dudley, Group Chief Executive of BP, the Operator of Shah Deniz, who is on a working visit to Azerbaijan.
The Shah Deniz Stage 2 project will bring gas from the Caspian Sea to markets in Turkey and Europe, opening up the 'Southern Gas Corridor'. Achieving this important milestone allows the consortium to maintain its target for first gas exports around the end of 2017.

The Shah Deniz 2 project is set to produce 16 billion cubic meters of gas per year. The entry into FEED represents the start of a key phase in the project during which engineering studies will be refined, further wells will be drilled, commercial agreements will be finalized and key construction contracts will commence.

During the FEED phase of the project, the Shah Deniz consortium will finalize its selection of export routes across Turkey and into Europe.

Rashid Javanshir, President of the Azerbaijan, Georgia and Turkey Region of BP, said: ''We are pleased to announce this major step forward. Over the past two years we have made substantial progress on all the individual components of this mega-project. Engineering studies, commercial agreements and the support of the State of Azerbaijan and other governments give the Shah Deniz consortium the confidence to embark upon this FEED phase.''

''With over 30 trillion cubic feet of gas resources, Shah Deniz is truly a giant field. And with more than 26 wells, two new platforms, a terminal expansion and up to 2,485 miles (4,000 kilometers) of new pipelines to Europe, this chain of major projects represent one of the largest oil and gas developments in the world,' he added.

Shah Deniz Stage 2 is expected to add a further 16 billion cubic meters per year (bcma) of gas production to the approximately 9 bcma from Shah Deniz Stage 1.

This Stage 2 development of the Shah Deniz field, which lies some 43 miles (70 kilometers) offshore in the Caspian, is expected to include two new bridge-linked production platforms; 26 subsea wells to be drilled with 2 semi-submersible rigs; 311 miles (500 kilometers) of subsea pipelines built at up to 1,804 feet (550 meters) of water depth; a 16 bcma upgrade for the South Caucasus Pipeline (SCP); and expansion of the Sangachal Terminal. Further pipelines will be built and expanded to transport Shah Deniz gas through Turkey and Europe.
http://www.rigzone.com/news/article.asp?a_id=117069

Ca n' est donc plus 20 milliards de $ d' investissement mais 25 milliards de $ maintenant pour ce méga projet gazier.

Début de la phase de projet amont de design et definition.

1ére exportation visée pour 2017.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Azerbaijan

Message par energy_isere » 15 mai 2012, 18:26

Azerbaïdjan: hausse de la production de pétrole en perspective

PARIS, 15 mai - RIA Novosti

La production du pétrole de l'Azerbaïdjan pourrait atteindre 50-55 millions de tonnes à l'horizon 2015, a déclaré à Paris Vaguif Aliev, responsable de la Société publique pétrolière azerbaïdjanaise, dans le cadre du forum "Pétrole et gaz de la CEI".

"Nous envisageons plusieurs scénarios et estimons que le prix du pétrole doit se chiffrer à 90-100 dollars le baril en perspective à court terme", a annoncé M.Aliev.

En 2011, la production du pétrole en Azerbaïdjan a dépassé les 45,625 millions de tonnes, soit une baisse de 10,2% en glissement annuel. D'après M.Aliev, le pays produira 45 millions de tonnes de pétrole et 27 milliards de mètres cube de gaz en 2012.

Les réserves prouvées d'hydrocarbures en Azerbaïdjan s'élèvent à 4,2 milliards de tonnes de combustible standard, en perspective se chiffre pourrait atteindre les 10 milliards de tonnes, selon les données de la Société publique pétrolière azerbaïdjanaise.
http://fr.rian.ru/energetics/20120515/194711182.html

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités