Chypre

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 07 nov. 2017, 18:56

Total et Eni vont bientôt forer le bloc 6

Publié le 06/11/2017 Infos Reuters PARIS

Total et son partenaire italien Eni ont l'intention d'entamer un forage gazier dans le bloc 6 au large de Chypre à la fin de cette année ou au début 2018, déclare le président chypriote Nicos Anastasiades dans une interview au Figaro diffusée lundi.

En visite officielle en France, Nicos Anastasiades a rencontré dimanche le PDG de Total ­Patrick Pouyanné.

"Total a annoncé que d'ici fin 2017-début 2018 il ferait, avec Eni, un nouveau forage dans le bloc 6, dans notre ZEE (zone économique exclusive)", déclare le président chypriote au Figaro.

Total et Eni sont opérateurs à parité du bloc 6.

Nicos Anastasiades admet que le forage du bloc 11, l'été dernier, a été "décevant s'agissant des quantités" mais ajoute que "ses résultats sont très prometteurs pour les futurs forages, ils confirment la présence d'hydrocarbures dans la ZEE de Chypre, dans le prolongement du gisement de Zohr, en Égypte".
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... -6.N610528

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 07 févr. 2018, 21:47

energy_isere a écrit :
07 nov. 2017, 18:56
Total et Eni vont bientôt forer le bloc 6

Publié le 06/11/2017
et voila le résultat !
Découverte pour Total et Eni dans l’offshore gazier chypriote

Publié le 07/02/2018 lemarin.fr

Le français Total et l’italien Eni ont fait une découverte gazière « encourageante » sur le prospect Calypso du bloc 6, au large des côtes sud de Chypre, a déclaré le ministre chypriote du Tourisme, de l’Industrie, du Commerce et de l’Énergie, Yiorgos Lakkotrypis.

Les conditions géologiques sont comparables à celles du champ gazier géant Zohr découvert par Eni en Égypte en 2015, a-t-il précisé. Le ministre n’a toutefois donné aucune estimation des volumes en place.

Image
Après une découverte sans intérêt commercial en 2017 sur le bloc chypriote 11, Total et Eni viendraient de faire une mise au jour de plus grande ampleur sur le bloc 6. (Illustration : Tekmor Monitor)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -chypriote

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 24 févr. 2018, 14:18

Chypre: la flotte turque "menace" un navire de forage italien

AFP parue le 23 févr. 2018

Cinq navires de guerre turcs ont menacé vendredi un bateau italien qui tentait de mener à bien des travaux d'exploration gazière au large des côtes de l'île divisée de Chypre, ont indiqué des responsables chypriotes.

Le navire du groupe italien Eni est bloqué en mer depuis le 9 février près de la partie de l'île occupée par l'armée turque, Ankara invoquant "des manoeuvres militaires" dans ce secteur.

"En route vers le bloc 3, il a été bloqué par cinq navires de guerre turcs, et après les menaces de recours à la force (...), il a été obligé de faire marche arrière", a affirmé Victoras Papadopoulos, un porte-parole du gouvernement, à l'agence de presse chypriote CNA.

Le PDG d'Eni, Claudio Descalzi, a déclaré à la presse en Italie que sa compagnie n'abandonnerait pas l'exploration au large de Chypre, même si elle attend une solution diplomatique pour reprendre ses activités.

"Il est très probable que dans les prochains jours, nous devions diriger" le navire vers un autre pays, a-t-il ajouté.

Le ministre chypriote de l'Energie George Lakkotrypis a indiqué à l'agence nationale que le navire devrait rester au port de Limassol pendant deux à quatre jours, pour charger et décharger du matériel, avant de se diriger vers le Maroc.

Selon lui, les efforts diplomatiques ont jusqu'ici échoué.

"Nous avons laissé la place à la diplomatie, espérant qu'une solution pourrait être trouvée (...). Mais cela n'a pas été possible à cause de la position de la Turquie", a-t-il affirmé à la chaîne de télévision privée Sigma.

Mercredi, le président chypriote Nicos Anastasiades avait indiqué que son pays poursuivrait l'exploration offshore malgré les menaces turques.

Chypre est divisée depuis 1974. La République de Chypre, membre de l'Union européenne, n'exerce son autorité que sur les deux tiers sud du pays, le tiers nord étant géré par une autoproclamée République turque de Chypre-Nord (RTCN), uniquement reconnue par Ankara.

Le groupe français Total et Eni ont annoncé ce mois-ci la découverte d'importantes réserves gazières au sud-ouest de l'île.

Mais les explorations gazières ont déclenché des tensions avec la Turquie, qui réclame leur suspension dans l'attente d'une solution à la division de l'île.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait mis en garde les compagnies internationales comptant prospecter dans les eaux chypriotes, arguant défendre les "droits inaliénables" de la communauté chypriote-turque sur les ressources naturelles de l'île.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ien-180223

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 20 sept. 2018, 01:28

Accord gazier entre Chypre et l'Egypte pour un pipeline sous-marin

AFP le 19 sept. 2018

Chypre et l'Egypte ont conclu un accord mercredi devant permettre la construction du premier pipeline sous-marin transportant du gaz naturel chypriote à travers la Méditerranée, vers l'Egypte, avant sa réexportation vers l'Europe.

"La signature d'aujourd'hui marque un tournant, pas seulement pour Chypre mais aussi pour toute la Méditerranée orientale", a affirmé le ministre chypriote de l'Energie, George Lakkotrypis, à l'issue de la visite du ministre égyptien du Pétrole, Tarek el-Molla.

Le pipeline devra transporter du gaz naturel depuis le gisement chypriote offshore "Aphrodite" jusqu'en Egypte, qui le transformera en gaz naturel liquéfié.

"Il est avant tout question d'un pipeline européen, dont l'objectif est d'acheminer du gaz naturel chypriote vers l'Egypte, avant de le ré-exporter vers l'Europe sous la forme de gaz naturel liquéfié", a précisé M. Lakkotrypis.

En 2011, la firme américaine Noble Energy a été la première à découvrir du gaz au large de Chypre, dans le champ Aphrodite (bloc 12), dont les réserves sont estimées à 127,4 milliards de mètres cubes de gaz. Le bloc 12 a été déclaré commercialement viable mais son exploitation n'a toutefois pas encore commencé.

Le consortium en charge d'Aphrodite, qui comprend le Néerlandais Shell et l'Israélien Delek en plus de Noble Energy, entend renégocier les termes du contrat avec le gouvernement chypriote avant de commencer l'exploitation.

Selon le ministre chypriote, cet accord, "le premier du genre", permettra d'attirer des investissements de plusieurs milliards de dollars dans la construction d'infrastructures.

Un comité conjoint doit être créé dans les 30 prochains jours afin de superviser ce projet, soutenu par l'Union européenne qui cherche à diversifier ses sources d'énergie.

En 2015, la découverte d'immenses réserves de gaz dans le gisement égyptien "Zohr", non loin de Chypre, avait suscité l'espoir que de nouvelles richesses puissent être extraites au large de l'île méditerranéenne.

Nicosie souhaite que l'acheminement de son gaz vers l'Egypte débute en 2022 mais l'avancement du projet dépend désormais des accords commerciaux devant être conclus avec les investisseurs.

Il s'agirait des premiers revenus issus du gaz naturel pour Chypre, qui a également délivré des permis d'exploration d'hydrocarbures au Français Total, à l'Italien ENI et à l'Américain ExxonMobil.
https://www.connaissancedesenergies.org ... rin-180919

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 04 oct. 2018, 01:10

Chypre: appel d'offres pour l'exploration d'un nouveau bloc gazier

AFP le 03 oct. 2018

Le gouvernement de la République de Chypre a annoncé mercredi avoir invité les groupes énergétiques Total, Eni et ExxonMobil à répondre à un appel d'offres pour explorer un nouveau bloc de gaz offshore.

Ces firmes pétrolières, qui disposent déjà d'un permis d'exploration dans la zone économique exclusive de l'île méditerranéenne (ZEE), auront un mois pour présenter leurs offres pour ce nouveau secteur, le bloc 7.

La décision du gouvernement a été motivée par "les caractéristiques géologiques très spécifiques" de ce bloc, adjacent au bloc 6, a indiqué le ministre chypriote de l'Energie, George Lakkotrypis.

En février, le groupe italien Eni et le français Total avaient annoncé avoir découvert d'importantes réserves sous-marines de gaz dans le bloc 6, au sud-ouest de l'île.

Chypre a pour ambition de devenir à terme un acteur énergétique majeur en Méditerranée orientale et d'exporter du gaz vers l'Europe et l'Asie à l'horizon 2022. Mais il lui faut pour cela trouver davantage de réserves gazières.

Par ailleurs, les explorations gazières dans la ZEE ont déclenché des tensions avec la Turquie qui occupe le nord de l'île et qui réclame leur suspension tant qu'une solution à la division de l'île n'est pas trouvée.

Les autorités chypriotes ont cependant continué à encourager l'exploration des ressources énergétiques, malgré la rupture, en 2017, des négociations sur la réunification de l'île.

Le gouvernement chypriote a conclu en septembre un accord avec l'Egypte devant permettre la construction du premier pipeline sous-marin transportant du gaz naturel chypriote à travers la Méditerranée, vers l'Egypte, avant sa réexportation vers l'Europe.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ier-181003

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 26 nov. 2018, 23:06


Chypre: Eni et Total répondent à un appel d'offres pour explorer un nouveau bloc gazier

AFP le 26 nov. 2018

Les géants énergétiques français et italien, Total et Eni, ont conjointement répondu à un appel d'offres pour explorer et exploiter du gaz et du pétrole au large de Chypre, en dépit des mises en garde turques, ont annoncé lundi les autorités chypriotes.

En octobre, le gouvernement de la République de Chypre, n'exerçant son autorité que sur les deux tiers sud de l'île, a invité les groupes énergétiques Total, Eni et l'Américain ExxonMobil à répondre à un appel d'offres pour explorer un nouveau secteur de gaz offshore (le bloc 7) dans la zone économique exclusive (ZEE) de l'île méditerranéenne.

"Une réponse à l'appel d'offres de la part de Total/Eni a été reçue le 26 novembre, dans le cadre de la procédure pour l'obtention d'un permis d'exploration d'hydrocarbures dans le bloc 7", a indiqué le ministère chypriote de l'Energie.

Motivée par les "caractéristiques géologiques très spécifiques" du bloc 7 -adjacent au bloc 6-, Nicosie a décidé de poursuivre l'exploration du secteur.

En février, Eni et Total avaient annoncé avoir découvert d'importantes réserves sous-marines de gaz dans le bloc 6 (sud-ouest de l'île) opéré à parts égales par ces firmes italienne et française.

La décision chypriote a déclenché des tensions avec la Turquie dont les troupes ont envahi en 1974 le tiers nord de l'île en réaction à un coup d'Etat visant à rattacher Chypre à la Grèce.

Le ministère turc des Affaires étrangères avait appelé, le mois dernier, les compagnies étrangères "à faire preuve de bon sens et de prendre en considération la réalité du terrain". "Une partie importante" du bloc 7 "se trouve dans les limites du plateau continental turc en Méditerranée", selon Ankara.

La Turquie avait également averti qu'elle prendrait toutes les mesures nécessaires pour protéger ses droits et ne pas autoriser une tierce partie à conduire des activités d'exploration.

En dépit de ces tensions et de la rupture, en 2017, des négociations sur la réunification de l'île, les autorités chypriotes ont continué à encourager l'exploration des ressources énergétiques.

Ainsi, ExxonMobil a lancé à la mi-novembre avec Qatar Petroleum des travaux de forage dans le bloc 10 de la ZEE au large de Chypre.

Chypre a pour ambition de devenir à terme un acteur énergétique majeur en Méditerranée orientale et d'exporter du gaz vers l'Europe et l'Asie à l'horizon 2022. Mais il lui faut pour cela trouver davantage de réserves gazières.

En 2015, la découverte d'immenses réserves de gaz dans le gisement égyptien "Zohr", non loin de Chypre, avait suscité l'espoir que de nouvelles richesses puissent être extraites au large de l'île méditerranéenne.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ier-181126

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 20 avr. 2019, 10:58

Le parlement chypriote ratifie un accord de construction d’un gazoduc qui reliera le pays à l’Egypte

Agence Ecofin. 16 avril 2019

En fin de semaine dernière, le parlement chypriote a ratifié un accord entre Chypre et l'Egypte portant construction d’un gazoduc sous-marin direct entre les deux pays. L’accord a été signé le 19 septembre dernier par le ministre de l'Energie, Yiorgos Lakkotrypis, et le ministre égyptien du Pétrole, Tarek el-Molla.

Selon le responsable chypriote, l'accord vise à assurer le développement, la construction et l'exploitation en temps opportun et en toute sécurité d'un pipeline sous-marin menant directement en Egypte, à travers les zones économiques exclusives des deux pays. Il a précisé que le document permettra l’acheminement du gaz d'Aphrodite vers les côtes égyptiennes pour la liquéfaction à Idku, à l'est d'Alexandrie et à l'ouest de Rashid, surplombant la Méditerranée. Le combustible sera par la suite réexporté vers Chypre avant d’être transporté sur le marché européen.

« Grâce à la réexportation du gaz d'Aphrodite sous forme de GNL, le gazoduc permettra le transport des premières quantités de gaz naturel de la Méditerranée orientale vers l'UE », a affirmé Lakkotrypis.

Outre Aphrodite qui regorge de 130 milliards de mètres cubes, les deux parties envisagent aussi de faire intervenir le conduit dans la monétisation de plusieurs autres gisements. L’île accueille plusieurs campagnes d’exploration de gaz naturel, actuellement.

Les questions liées au prix du transport seront ultérieurement abordées par les compagnies engagées dans l’opération.
https://www.agenceecofin.com/transport/ ... a-l-egypte

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 04 mai 2019, 23:08

L'UE préoccupée par les intentions turques de forer au large de Chypre

AFP parue le 04 mai 2019

La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini s'est dit "gravement" préoccupée samedi par l'intention annoncée par la Turquie de mener des activités de forage de gaz dans "la zone économique exclusive de Chypre".

"En mars 2018, le Conseil européen a fermement condamné la poursuite des actions illégales de la Turquie en Méditerranée orientale", a-t-elle rappelé, dans un communiqué.

"Dans ce contexte, nous appelons instamment la Turquie à faire preuve de retenue, à respecter les droits souverains de Chypre et à s'abstenir de toute action illégale à laquelle l'Union européenne répondra de manière appropriée et en pleine solidarité avec Chypre", a-t-elle ajouté.

Dans un message publié vendredi sur le service international de message maritime NAVTEX, les autorités turques ont annoncé leur intention de mener des opérations de forage de gaz jusqu'en septembre dans une portion de la mer Méditerranée qui, selon des médias chypriotes, déborde sur la zone économique exclusive de Chypre.

D'après la marine turque, ces opérations seront menées par le navire de forage Fatih ("Le Conquérant", en turc).

"Cette provocation de la Turquie constitue une violation flagrante des droits souverains de la République de Chypre", a écrit le ministère des Affaires étrangères chypriote dans un communiqué.

La République de Chypre, membre de l'Union européenne, n'exerce son autorité que sur les deux tiers sud de l'île. La partie nord est occupée par la Turquie depuis 1974, quand Ankara est intervenue militairement en réaction à une tentative de coup d'Etat menée par des Chypriotes-grecs voulant unir l'île à la Grèce contre la volonté des Chypriotes-turcs.

La Turquie a "rejeté" les critiques de Mme Mogherini, affirmant que ses activités liées aux hydrocarbures en Méditerranée orientale étaient "basées sur des droits légitimes".

"C'est l'administration chypriote-grecque qui n'a pas renoncé à mettre en danger la stabilité et la sécurité de la Méditerranée orientale en ne tenant pas compte des droits des Chypriotes-turcs", a estimé le ministère turc des Affaires étrangères.

La découverte ces dernières années de gigantesques gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé les appétits des pays de la région.

La République de Chypre a signé des contrats d'exploration avec des géants des hydrocarbures comme l'italien Eni, le français Total ou l'américain ExxonMobil.

Mais Ankara s'oppose à toute exploration et exploitation de ces ressources gazières qui exclurait l'autoproclamée République turque de Chypre du Nord, non reconnue par la communauté internationale.

Samedi, l'Egypte qui a signé en 2018 un accord gazier avec Chypre incluant la construction d'un pipeline sous-marin, a dit suivre avec "inquiétude les développements suivant les intentions annoncées de la Turquie de commencer des activités de forage dans une zone maritime à l'ouest de Chypre".

Le Caire a mis en garde contre "les répercussions de mesures unilatérales sur la sécurité et la stabilité de la Méditerranée orientale".
https://www.connaissancedesenergies.org ... e-190504-0

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 07 mai 2019, 08:32

Chypre: la Turquie rejette une mise en garde américaine

AFP parue le 06 mai 2019

La Turquie a rejeté lundi une mise en garde de Washington, qualifiée d'"irréaliste", concernant les activités de forage de gaz au large de Chypre.

Le département d'Etat américain avait exprimé dimanche dans un communiqué sa préoccupation et demandé à la Turquie de ne pas poursuivre ses projets visant à commencer des activités de forage de gaz dans la "zone économique exclusive de Chypre".

L'Union européenne avait adressé récemment une demande similaire à la Turquie.
......
https://www.connaissancedesenergies.org ... ine-190506

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 20 juin 2019, 19:27

Chypre: en pleine tension, la Turquie envoie un deuxième navire de forage

AFP parue le 20 juin 2019

La Turquie a envoyé jeudi un deuxième navire de forage pour explorer des gisements gaziers au large de Chypre, faisant fi des critiques de l'Union européenne qui dénonce les "activités illégales" d'Ankara.

Le navire "Yavuz", avec drapeau turc peint sur sa coque rouge, a pris le large escorté par un bâtiment militaire après une cérémonie au port de Dilovasi (nord-ouest) à laquelle a pris part le ministre turc de l'Énergie, Fatih Sönmez, selon l'AFP. "Nous poursuivrons sans interruption nos forages. C'est notre droit le plus légitime", a déclaré M. Dönmez pendant la cérémonie.

"Yavuz", qui doit commencer à forer début juillet, rejoindra un autre navire de forage turc, "Fatih", dépêché il y a quelques mois au large de Chypre après qu'Ankara eut manifesté son intention d'explorer des gisements dans la zone économique exclusive de l'île.

Les activités turques en Méditerranée orientale suscitent de vives réactions de la part de Chypre, de la Grèce et de l'Union européenne qui a adressé mardi une mise en garde assortie d'une menace de sanctions à la Turquie pour ses "activités illégales". Les autorités chypriotes ont même délivré des mandats d'arrêt pour l'équipage du navire Fatih. Mais le président turc Recep Tayyip Erdogan multiplie pour l'instant les déclarations de fermeté. "Apparemment ils vont arrêter l'équipage de notre bateau. Si vous le faites, ça se passera mal", a-t-il mis en garde dimanche.

La découverte ces dernières années de gigantesques gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l'appétit de Chypre, qui rêve de devenir à terme un acteur énergétique majeur.

Chypre est divisée en deux depuis l'invasion du tiers nord de l'île par l'armée turque en 1974 en réaction à un coup d'Etat visant à rattacher l'île à la Grèce. La République de Chypre, membre de l'Union européenne, n'exerce son autorité que sur les deux tiers sud de l'île. Au nord se trouve l'autoproclamée République turque de Chypre du Nord, non reconnue par la communauté internationale.

La République de Chypre a signé ces dernières années des contrats d'exploration avec des géants des hydrocarbures, mais Ankara réclame la suspension de toute exploration, tant qu'une solution à la division de l'île n'est pas trouvée.
https://www.connaissancedesenergies.org ... age-190620

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 07 juil. 2019, 10:07

Gaz au large de Chypre : un deuxième navire turc va commencer à forer (ministre)

AFP parue le 06 juill. 2019

Le deuxième navire turc affrété par Ankara va commencer à forer les gisements gaziers au large de Chypre la semaine prochaine, a déclaré samedi le ministre turc de l'Energie, faisant fi des critiques de l'Union européenne qui dénonce les "activités illégales" d'Ankara.

La Turquie avait envoyé le 20 juin un deuxième navire de forage pour explorer ces gisements, sources de tensions entre Ankara et la République de Chypre, membre de l'Union européenne.

"Si Dieu le veut, nous commencerons le premier forage d'ici une semaine", a déclaré Fatih Sönmez, cité par la télévision privée NTV.

Le navire "Yavuz" va explorer une zone située au large de la péninsule de Karpas, a précisé le ministre. Celle-ci est située dans le nord-est de l'île, soit dans la partie qui est sous le contrôle de la République turque de Chypre du Nord, non reconnue par la communauté internationale.

Un premier navire, "Fatih", dépêché il y a quelques mois, a déjà entamé des forages exploratoires dans cette zone sur laquelle Chypre revendique sa souveraineté.

Le 20 juin, après l'annonce de l'envoi du "Yavuz", l'Union européenne avait menacé la Turquie de sanctions. Les 28 dirigeants de l'UE, alors réunis en sommet à Bruxelles, avait condamné sans appel ses "activités illégales de forage".

Les autorités chypriotes ont même délivré des mandats d'arrêt pour l'équipage du Fatih. Mais le président turc Recep Tayyip Erdogan multiplie les déclarations de fermeté. Selon Ankara, ces forages sont non seulement "légitimes" mais parfaitement conformes au droit international.
https://www.connaissancedesenergies.org ... tre-190706

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 16 juil. 2019, 00:43

Gaz: l'UE sanctionne les forages illégaux de la Turquie au large de Chypre

AFP parue le 15 juill. 2019

L'Union européenne a adopté lundi une série de mesures politiques et financières pour sanctionner la poursuite des forages réalisés illégalement par la Turquie dans les eaux territoriales de Chypre malgré ses mises en garde, a-t-on appris de sources européennes.

"Des conclusions sur la Turquie ont été adoptées et elles seront rendues publiques dans les prochaines heures", a annoncé la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini à l'issue d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE à Bruxelles.

Mme Mogherini n'a pas souhaité fournir plus de précisions au cours de sa conférence de presse. Les décisions devraient être publiée vers 20H00 GMT, a-t-on appris.

La mesure la plus punitive est une coupe de 145,8 millions d'euros dans les fonds européens dont devait bénéficier la Turquie en 2020. La Banque européenne d'investissement a par ailleurs été invitée à revoir les conditions pour l'octroi de ses financements à Ankara, ont indiqué plusieurs sources européennes .

L'UE va enfin réduire le dialogue à haut niveau avec Ankara, mais sans le rompre.

"Il n'est pas exclu que des sanctions ciblées puissent être adoptées à un moment ou un autre", a indiqué un diplomate européen de haut rang.

Les dirigeants de l'UE avaient menacé fin juin d'adopter des sanctions si Ankara refusait de cesser les forages d'exploration "illégaux". Réunis en sommet à Bruxelles, ils avaient réitéré leur condamnation des "activités illégales de forage".

Ces activités se sont poursuivies malgré les miese en garde et cette situation est devenue "inacceptable", a expliqué le diplomate.

..........
https://www.connaissancedesenergies.org ... pre-190715

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 18 août 2019, 08:42

Chypre veut installer 260 MW de capacité solaire PV d'ici fin 2020.
Cyprus set to import electric panels capable of producing 260 MW electricity

Source: Xinhua| 2019-08-18
......
http://www.xinhuanet.com/english/2019-0 ... 316937.htm

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 23 août 2019, 07:59

Erdogan défie Bruxelles et promet de poursuivre les forages turcs au large de Chypre

AFP parue le 22 août 2019

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est insurgé jeudi contre les récentes sanctions de l'Union européenne visant à sanctionner Ankara pour ses activités de forage gazier au large de Chypre, et a promis de poursuivre la prospection dans cette région.

"L'UE qui a annoncé de prétendues mesures... ne nous nuit pas à nous mais à elle-même", a affirmé M. Erdogan lors d'une conférence de presse à Ankara, retransmise à la télévision.

"Nous poursuivons nos activités d'exploration et continuerons à le faire avec une détermination inchangée", a ajouté le chef d'Etat.

Bruxelles a adopté à la mi-juillet une série de mesures politiques et financières visant à sanctionner la poursuite de ces forages réalisés illégalement par la Turquie dans les eaux territoriales de Chypre malgré ses mises en garde.

La mesure la plus lourde est une coupe de 145,8 millions d'euros dans les fonds européens dont devait bénéficier la Turquie en 2020.

La découverte ces dernières années de gigantesques gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l'appétit de Chypre et de la Turquie, déclenchant un conflit entre ces deux Etats.

Ankara, qui a déjà envoyé plusieurs navires de forage protégés selon elle par l'armée, estime que les ressources devraient être équitablement divisées entre les deux pays.

Chypre rejette catégoriquement cette hypothèse, la jugeant "inacceptable".

Chypre est divisée en deux depuis l'invasion du tiers nord de l'île par l'armée turque en 1974 après un coup d'Etat visant à rattacher l'île à la Grèce.

La République de Chypre, membre de l'Union européenne, n'exerce son autorité que sur les deux tiers sud de l'île. Au nord se trouve l'autoproclamée République turque de Chypre du Nord (RTCN), parrainée par Ankara et non reconnue par la communauté internationale.
https://www.connaissancedesenergies.org ... pre-190822

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chypre

Message par energy_isere » 18 sept. 2019, 23:45

Chypre: Total et Eni vont explorer et exploiter un nouveau gisement offshore

AFP parue le 18 sept. 2019

Les géants énergétiques français et italien, Total et Eni, ont remporté un appel d'offres pour explorer et exploiter conjointement du gaz et du pétrole au large de Chypre, ont annoncé mercredi les autorités chypriotes, dans un contexte de tensions avec Ankara sur ces gisements.

L'accord signé mercredi donne à Total et Eni des parts égales (50% chacun) dans la société créée pour cette exploitation.

Le ministre de l'Energie de Chypre, George Lakkotrypis, a salué un "événement important", qui accroît la présence de multinationales dans la zone économique exclusive (ZEE), et renforce les partenariats noués par le gouvernement.

Total et Eni deviennent ainsi les deux plus importants acteurs du forage au large de l'île méditerranéenne, détenant désormais des licences d'exploitation pour 7 des 13 blocs - avec le coréen Kogas pour trois d'entre eux.

Les deux groupes, ainsi que l'américain ExxonMobil, avaient été invités l'an passé par le gouvernement de la République de Chypre - qui n'exerce son autorité que sur les deux tiers sud de l'île - à répondre à un appel d'offres pour explorer ce nouveau secteur de gaz offshore (le bloc 7) dans la ZEE.

Nicosie a décidé de poursuivre l'exploitation du bloc 7 après avoir découvert du gaz dans le bloc 6 adjacent - également exploité par Eni et Total - qui pourrait s'étendre, a déclaré M. Lakkotrypis.

Les tensions sont récemment montées entre Chypriotes grecs et turcs au sujet des gisements de gaz potentiels au large de l'île.

La découverte ces dernières années de gigantesques gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l'appétit de Chypre, membre de l'Union européenne (UE), qui rêve de devenir un acteur énergétique majeur, et a signé des contrats d'exploration avec Eni, Total et ExxonMobil.

Mais la Turquie, dont l'armée occupe le tiers nord de l'île, s'oppose à toute exploration et exploitation de ces ressources qui excluraient cette partie de Chypre, où vivent les Chypriotes turcs.

Ces derniers mois, elle a envoyé trois navires de forage au large de Chypre malgré des avertissements de l'UE et Washington.

Chypre est divisée en deux depuis l'invasion en 1974 de sa partie nord par la Turquie, en réaction à un coup d'Etat de Chypriotes-grecs souhaitant unifier l'île à la Grèce qui inquiétait la minorité chypriote-turque.

Début août, les dirigeants de l'île se sont dits prêts à se réunir sous l'égide de l'ONU alors que les discussions formelles sur une réunification sont au point mort depuis 2017.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ore-190918

Répondre