Turquie

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

franck1968
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1430
Inscription : 05 nov. 2005, 10:29

Turquie

Message par franck1968 » 03 avr. 2006, 19:28

Turquie: émeutes dans le sud-est du pays

http://fr.chinabroadcast.cn/181/2006/04 ... @94274.htm


2006-04-03 16:26:30 cri
Le bilan des violences entre manifestants kurdes et forces de sécurité dans le sud-est de la Turquie a atteint neuf morts dimanche, et le principal parti politique kurde a appelé à l'arrêt des émeutes, les plus violentes de la décennie dans cette région.

Les émeutes, qui en étaient dimanche à leur sixième journée consécutive, ont éclaté mardi à Diyarbakir, chef-lieu de la région, après l'enterrement de rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) tués dans des accrochages avec l'armée.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 03 avr. 2006, 19:55

c'est des infos pas ininteressante, mais quel rapport avec le sujet central de Oléocéne, à savoir la fin du pétrole bon marché ?

franck1968
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1430
Inscription : 05 nov. 2005, 10:29

Message par franck1968 » 03 avr. 2006, 23:28

Jp c'est plus simple que ca.
Je n'ai jamais vu une tensoin comme celle qu'il y a actuellement.
Tension géopolitique.
L'échiquier n'est pas en Europe mais en Asie centrale.
Iran, Turmenistan, Kazakhstan.
Et les joueurs principaux sont les USA et Russie.
Les regles du jeu : controle et vente des ressouces petrole et gaz.

franck1968
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1430
Inscription : 05 nov. 2005, 10:29

Message par franck1968 » 04 avr. 2006, 00:17

jp a ecrit
je te cite
Tu as sans doute raison.
La presse russe et chinoise ne sont que de la propagande et la presse européene de l'information.

franck1968
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1430
Inscription : 05 nov. 2005, 10:29

Message par franck1968 » 25 avr. 2006, 19:18

Des projets énergétiques turco-russes pourraient être réalisés dans le bassin de la mer Noire, en Irak et en Iran - un expert
11:31 | 25/ 04/ 2006


ANKARA, 25 avril - Andreï Palaria, RIA Novosti. La Turquie et la Russie disposent du potentiel requis pour coopérer dans le secteur énergétique, depuis l'extraction d'hydrocarbures dans la mer Noire jusqu'à la réalisation de projets conjoints dans les pays tiers.

"Nous possédons un très grand potentiel pour le développement de la coopération. Ensemble nous sommes en mesure de rechercher du pétrole et du gaz dans la mer Noire, une zone très prometteuse du point de vue des réserves d'hydrocarbures. Des pays tiers pourraient être impliqués dans la réalisation de ces projets, a déclaré Necdet Pamir, coordinateur en chef du Centre d'études stratégiques de l'Eurasie (ASAM), dans une interview accordée à RIA Novosti. Nous pourrions aussi envisager la réalisation de projets en Eurasie, en Irak et en Iran".

Pour Necdet Pamir, la Turquie et la Russie pourraient également livrer du gaz naturel sur les marchés de pays tiers, plus particulièrement au Proche-Orient, surtout compte tenu que la partie turque est actuellement confrontée à un surplus de combustible russe.

"Notre surplus de gaz est très important. En 2010, en vertu de contrats divers, la Turquie recevra annuellement environ 50 milliards de mètres cubes de gaz. Pratiquement elle ne pourra en consommer que 40 milliards", a fait remarquer l'expert.

La Turquie est approvisionnée en gaz russe par le couloir de transit Balkanique et le gazoduc Blue Stream traversant la mer Noire. D'après les experts, en 2015 la Turquie pourrait consommer 30 milliards de mètres cubes de gaz naturel russe.

"La Turquie dépend à 65% du gaz russe. C'est une dépendance stratégique sérieuse. La partie turque doit faire face à un surplus de gaz, mais elle n'a pas le droit de réexporter le combustible dans des pays tiers", a souligné le coordinateur en chef du ASAM.

"Les gazoducs pourraient être prolongés jusqu'au Proche-Orient, en particulier jusqu'en Israël. Pourquoi ne pas vendre du gaz à des pays tiers, en livrer au Nord et au Sud? Une fois débarrassée de ses surplus de gaz la Turquie pourrait pousser un soupir de soulagement", a fait remarquer l'interlocuteur de RIA Novosti en ajoutant qu'au cours de la seule année dernière la facture gazière et pétrolière de la Turquie s'était montée à près de 19 milliards de dollars.

De l'avis de l'expert, très prometteur aussi est le projet de pipeline pétrolier Samsun-Ceyhan, cependant il ne sera rentable que s'il achemine aussi du brut russe. Tout comme l'oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, qui sera inauguré le 27 mai, il permettra d'alléger dans une certaine mesure le trafic des pétroliers dans les détroits de la mer Noire", estime Necdet Pamir.

"Actuellement quelque 150 millions de tonnes de brut sont acheminées via les détroits. Le Bosphore et les Dardanelles sont d'ores et déjà surchargés, or selon les prévisions quelque 200 millions de tonnes d'or noir devront y passer en 2010", a souligné l'interlocuteur de l'agence.

"Le risque de catastrophes écologiques qui plane quotidiennement sur les détroits devient commun pour la Turquie, la Russie et les pays du bassin de la mer Noire. Un accident qui surviendrait à un tanker dans la zone des détroits aurait des conséquences imprévisibles pour Istanbul, ses habitants et l'écologie", a déclaré Necdet Pamir.

franck1968
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1430
Inscription : 05 nov. 2005, 10:29

Message par franck1968 » 02 mai 2006, 20:22

Appel d'offres turc pour l'achat d'hélicoptères russes: bilan avant la fin de l'année
19:18 | 02/ 05/ 2006

ANKARA, 2 mai - RIA Novosti. La Turquie dressera avant la fin de l'année le bilan de son appel d'offres pour une importante livraison d'hélicoptères d'assaut de nouvelle génération, a annoncé le directeur du Département de l'industrie de l'armement, Murad Bayar, dans une interview au journal Yeni Safak publiée mardi.
Le projet, évalué à 2,5 à 3 milliards de dollars, porte sur l'acquisition de 91 appareils de combat pour les forces armées turques.

"Les travaux liés au projet d'achat d'hélicoptères d'assaut avancent rapidement. Nous projetons de conclure le marché avant la fin de l'année", précise Murad Bayar.

Une délégation du Département de l'industrie de l'armement a effectué un voyage en Russie où elle a visité une usine Kamov, un des participants à l'appel d'offres.

Le partenaire russe propose son appareil d'assaut Ka-52-A qui répond à toutes les conditions avancées par l'armée turque et qui est moins cher que les analogues occidentaux. Au cas où la Turquie retiendrait ce modèle, la Russie lui apporterait son assistance dans la mise en place d'une industrie nationale et dans le lancement de la fabrication conjointe d'hélicoptères avec droit de les vendre à des pays tiers.

Outre l'entreprise russe, une société française, une italienne et une sud-africaine ont répondu à l'appel d'offres.

franck1968
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1430
Inscription : 05 nov. 2005, 10:29

Message par franck1968 » 13 mai 2006, 12:06

Israël et la Turquie négocient un projet sur l'énergie et l'eau
JERUSALEM, 12 mai (XINHUA) -- Israël et la Turquie sont en train de négocier un énorme projet concernant l'énergie et l'eau, qui prévoit le transport d'eau, d'électricité, de gaz naturel et de pétrole vers Israël via des pipelines sous-marins, a rapporté vendredi le journal Jerusalem Post.

Ce projet a été confirmé par de hauts responsables du ministère israélien de l'Infrastructure nationale.

"Tout le principe est basé sur l'hypothèse que la Turquie est en train de devenir un centre énergétique important dans la région", a indiqué Gabby Levy, directeur des relations internationales du ministère israélien.

L'eau sera destinée à Israël ainsi qu'aux territoires palestiniens et à la Jordanie, pays qui souffrent d'une pénurie d'eau permanente. Le gaz naturel et l'électricité seront transportés pour l'usage israélien, a ajouté M. Levy.

Selon le projet, le pétrole envoyé à Israël depuis la Turquie sera ensuite transféré par bateaux-citernes vers l'Extrême-Orient, dont l'Inde, la Chine et la Corée du sud, a-t-il encore ajouté. Fin

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 06 août 2006, 00:12

La Turquie lance un projet controversé de barrage sur le Tigre
Prévu pour 2013, le barrage d'Ilisu deviendra le deuxième plus grand réservoir d'eau et la quatrième centrale hydroélectrique du pays, avec une production annuelle de 3,8 milliards de kW/h. Son coût est estimé à 1,2 milliard d'euros.
Le barrage d'Ilisu fait partie du Projet pour le Sud-Est anatolien (GAP), qui prévoit la construction de 22 barrages et de 19 centrales hydroélectriques dans la région, essentiellement sur le Tigre et l'Euphrate.
Le GAP a été vivement critiqué par l'Irak et la Syrie, qui accusent la Turquie de s'approprier les eaux de deux fleuves coulant vers le sud de leurs territoires frappés par la sécheresse.
Production électrique de la Turquie 2003 (source AIE) : à 90% fossile
Méfiez-vous des biais cognitifs

turc06
Kérogène
Kérogène
Messages : 3
Inscription : 24 janv. 2007, 16:03

La Turquie

Message par turc06 » 04 févr. 2007, 11:28

La Turquie ne possède pas de ressource naturel mais c'est un point stratégique pour le passage du pétrole de moyen orient a l'europe et le gaz aussi,de plus la Turquie a mon avis est le seul pays le plus sur et le plus proche de l'occident dans la région
on parle aussi que la turquie va intervenir en Irak pour attaquer les terroriste du PKK implanter au nord de l'Irak

Avatar de l’utilisateur
MathBreizh
Condensat
Condensat
Messages : 773
Inscription : 20 août 2006, 09:16
Localisation : La ville des champions... :-p

Message par MathBreizh » 04 févr. 2007, 11:50

Il me semble qu'il y a plusieurs projets d'oléoducs et de gazoduc en cours pour évacuer les ressources de la Caspienne en passant par la Turquie. Ceci dit, je n'ai pas les cartes, ni les détails sous la main.

Si quelqu'un en sait plus, ça serait cool...
"Les clés de la connaissance se trouvent dans la communication sans censure et l'interaction sans barrières avec ses congénères..."
"Vive Internet !"

Anonyme

franck1968
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1430
Inscription : 05 nov. 2005, 10:29

Message par franck1968 » 04 févr. 2007, 13:36

Image

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2990
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Message par MadMax » 10 sept. 2007, 23:50

Explosion sur un gazoduc Iran-Turquie : Gazprom augmente ses exportations
MOSCOU - Le géant russe du gaz Gazprom a augmenté lundi de 50% ses approvisionnements de la Turquie par le gazoduc sous-marin Blue Stream à 30 millions de mètres cubes par jour, à la suite d'une explosion sur un gazoduc reliant l'Iran à la Turquie, a annoncé Gazprom.

"Aujourd'hui, conformément à une demande de la partie turque, Gazprom a augmenté le volume de ses exportations de gaz à la Turquie de 20 à 30 millions de mètres cubes par jour", a déclaré Gazprom dans un communiqué.

Une explosion est survenue tard dimanche dans le nord-est de la Turquie sur un gazoduc approvisionnant le pays en gaz iranien.

La Turquie occupe la troisième place en termes de volumes de gaz russe achetés. Ce volume a été en 2006 de 19,9 milliards de mètres cubes au total, a rappelé Gazprom. La Russie a exporté pour la première fois du gaz à la Turquie il y a 20 ans.

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3915
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Message par nemo » 10 sept. 2007, 23:58

Cause de l'explosion?
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2990
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Turquie

Message par MadMax » 02 févr. 2008, 20:06

Ankara lance des travaux de prospection pétrolière en mer Egée
ANKARA (Reuters) - La Turquie a lancé des travaux de prospection d'hydrocarbures dans le golfe de Saros, en mer Egée, dans une zone qu'Ankara partage avec son voisin grec.

"Nous avons commencé à forer dans le golfe de Saros, en mer Egée, où nous avons repéré un secteur prometteur", a indiqué le ministre de l'Energie, Hilmi Guler, lors d'une conférence de presse.

Ankara et Athènes ont un vieux contentieux territorial portant sur une partie de la mer Egée, et les deux voisins ont failli se faire la guerre il y a plus de 20 ans à propos de la prospection de ces gisements de pétrole et de gaz.

Samedi toutefois, le gouvernement grec a fait savoir que l'initiative turque ne provoquerait pas de polémique avec la Turquie.

"Les travaux de prospection ont lieu dans un secteur situé entièrement dans les eaux turques. Aussi n'est-il pas nécessaire pour la Grèce de les commenter", a expliqué un responsable de la diplomatie grecque désireux de conserver l'anonymat.

La Grèce dispose d'une limite territoriale de six milles autour de ses quelque 2.000 îles ou îlots situés en mer Egée, tout en affirmant pouvoir étendre cette limite à 12 milles - une éventualité, a prévenu Ankara, qui serait un "casus belli".

En mars 1987, le Premier ministre grec de l'époque, Andreas Papandreou, avait donné l'ordre à sa marine de guerre de couler un navire turc d'exploration pétrolière au cas il pénètrerait dans les eaux grecques.

Depuis, et singulièrement ces dernières années, les relations bilatérales se sont considérablement réchauffées et en janvier, l'actuel chef du gouvernement d'Athènes, Costas Karamanlis, a effectué la première visite en Turquie d'un Premier ministre grec en près d'un demi-siècle.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 25 mars 2008, 12:44

Turquie: appel d'offres pour sa 1ère centrale nucléaire

La Turquie a officiellement lancé un appel d'offres pour la construction de la première centrale nucléaire du pays.
Cette première centrale devrait être construite à Akkuyu, dans le sud du pays. La Tetas, la compagnie nationale de distribution, a fixé au 24 septembre 2008 la date limite de dépôt de dossiers.

A l'horizon 2012, Ankara souhaite disposer de 3 centrales, pour une puissance totale de 5 000 MW. L'Etat aura le monopole de la production pendant 15 ans.

Il s'agit de sa 5ème tentative d'Ankara pour se doter du nucléaire civil, dans un pays qui dispose de 9 000 tonnes de réserves d'uranium prouvées.

Enerzine

Répondre