Turquie

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59192
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 01 avr. 2019, 22:30

Les Turcs sanctionnent le parti du président: c’est l’économie, idiot !

RFI 1 avril 2019

En Turquie le parti au pouvoir, l'AKP de Recep Erdogan, a perdu plusieurs grandes villes aux élections municipales - dont très probablement la capitale Ankara selon les résultats encore partiels, à l'heure de publication. Ce revers affaiblit le président au moment où il doit au plus vite relever l'économie de son pays.

Lui et son gendre, l'actuel ministre des Finances, ont juré avant l’élection que tout irait mieux après. Sans convaincre ceux qui subissent de plein fouet la première récession que leur pays ait connu depuis dix ans. Outre cette indomptable inflation à 20% qui dévore leur pouvoir d'achat depuis l'automne dernier, ils ont parfois perdu leur travail et ils ne voient pas d'issue rapide à leurs difficultés. Depuis l'arrivée au pouvoir de Recep Erdogan il y a 16 ans, le produit intérieur brut de la Turquie a triplé. Sa capacité à engendrer une prospérité durable a alimenté sa popularité et donc son crédit électoral, mais aujourd'hui ce lien semble rompu.

Quelques jours avant ce vote crucial la livre turque a chuté de 5% face au dollar.

En un an, la livre turque a perdu 30% de sa valeur. C'est JP Morgan qui a déclenché la nouvelle glissade en soulignant que les réserves de change de la banque centrale turque avaient fondu de plusieurs milliards de dollars en 15 jours. Une situation atypique et inquiétante pour un pays très endetté auprès des étrangers qui doit faire face à plusieurs échéances importantes de remboursement. D'où la panique sur les marchés et la colère du palais. Une fois encore Recep Erdogan a dénoncé un complot de l'étranger. Des poursuites judiciaires ont été engagées contre la banque américaine et un stratagème mis au point par la banque centrale pour empêcher les étrangers de vendre la livre pendant une semaine. Des réactions court-termistes, populistes qui ont une nouvelle fois consternés les marchés.

Hier soir, après la publication des premiers résultats Recep Erdogan a promis de se consacrer désormais aux réformes économiques.

Ses plans sont prêts depuis plusieurs mois. Il faut dire qu'il n'y a pas trente-six solutions. Au lieu de laisser filer les déficits pour stimuler l'économie comme il l'a fait depuis deux ans pour amadouer les électeurs avant chaque consultation, il faut maintenant assainir les comptes. Cela veut dire de la rigueur monétaire et surtout de l'austérité. Cette thérapie de choc intervient au pire moment. Quand le pays est en récession. Et ce sont donc les ménages qui vont régler l'addition.

Après ce camouflet électoral Recep Erdogan a-t-il encore la confiance des électeurs pour imposer ces mesures?

C'est la grande question qui effraie les investisseurs étrangers. Eux même se méfient de plus en plus de ce dirigeant qui s'est éloigné de l'orthodoxie budgétaire et monétaire. Recep Erdogan est certes libéré du calendrier électoral puisqu'il n'y a pas d'élections avant 2023, mais il subira très vite la pression des marchés. E la pression des Etats-Unis. Depuis qu'il a annoncé son intention d'acheter des missiles de défense aérienne à la Russie ce pays membre de l'Otan s'expose à la colère de Washington et à des menaces de sanctions et cela fait grimper la prime de risque sur la dette turque. La tension diplomatique est montée d'un cran avant le scrutin mais elle pourrait retomber très vite. Si la crise économique venait à s'aggraver, Ankara a intérêt à revenir au plus vite à de meilleurs sentiments avec Washington, son soutien sera bien utile si la Turquie doit solliciter l'aide du FMI
http://www.rfi.fr/emission/20190401-tur ... omie-idiot

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59192
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 17 avr. 2019, 08:30

Sanctions américaines contre l'Iran: Ankara espère une prolongation de son exemption

AFP parue le 16 avr. 2019

La Turquie a dit mardi espérer que les Etats-Unis prolongent l'exemption qu'ils lui ont octroyée pour qu'elle continue à acheter du pétrole à l'Iran, malgré les multiples tensions entre Ankara et Washington.

Le ministre turc des Finances Berat Albayrak s'est entretenu lundi à la Maison Blanche avec le président Donald Trump des désaccords entre les deux pays, dont la question d'un achat majeur d'armes de la Turquie à la Russie, a dit Ibrahim Kalin, porte-parole du président Recep Tayyip Erdogan.

"Ce fut une rencontre dans l'ensemble positive", a dit M. Kalin à des journalistes à Washington.

Selon lui, la Turquie est optimiste. "Nous nous attendons assurément à une prolongation pour la Turquie", a-t-il dit.

L'administration américaine a octroyé des exemptions pour huit pays -- Chine, Inde, Grèce, Italie, Japon, Taïwan, la Turquie et la Corée du Sud -- qui expire le 2 mai.

M. Kalin a indiqué que la Turquie avait réduit ses importations d'Iran bien qu'elle ne soit pas d'accord avec les sanctions américaines, que M. Trump a imposées unilatéralement en novembre 2018 après avoir retiré son pays de l'accord sur le nucléaire signé en juillet 2015.

"Les gens ne devraient pas s'attendre à ce que la Turquie tourne le dos à l'Iran juste comme ça", a-t-il ajouté, en soulignant les longues relations entre les deux pays et leur frontière commune.

Les relations entre les Etats-Unis et la Turquie se sont détériorées après qu'Ankara a entrepris d'acheter des S-400 russes, ce qui déplaît fortement à Washington qui a sommé la Turquie d'y renoncer et a suspendu la livraison à Ankara d'équipements liés aux avions militaires américains F-35.

M. Kalin a renouvelé l'offre de la Turquie de former une commission conjointe pour examiner les inquiétudes américaines. Les Etats-Unis craignent que la technologie dont sont dotées les batteries S-400 ne serve à collecter des données technologiques sur les avions militaires de l'Otan et que la Russie puisse y accéder.

Or, a fait remarquer M. Kalin, la défense aérienne russe opère déjà en Syrie, où des F-35 israéliens entrent souvent dans l'espace aérien.

"Quand vous pensez à l'espace aérien dans la région, il devrait être très facile pour les Russes d'avoir déjà accès à ces données sensibles", a-t-il déclaré.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ion-190416

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59192
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 03 mai 2019, 08:31

La Turquie dit qu'elle ne peux pas se passer rapidement du pétrole Iranien, ses raffineries sont trop adaptées au pétrole Iranien.
Ils doivent remettre de l'argent dans les raffineries pour traiter d'autres type de pétrole d'autres pays.
Turkey says cannot quickly abandon Iranian oil as U.S. waivers end

Can Sezer ISTANBUL (Reuters) May 2, 2019

Turkey will be unable to diversify oil imports quickly after the United States ended waivers on purchases from Iran, the Turkish foreign minister said on Thursday, a day after a U.S.-imposed sanctions deadline passed.

.......
Turkey has reduced its heavy reliance on Iranian crude in the past year, but Turkish Foreign Minister Mevlut Cavusoglu said its refineries were not suited to handling oil from some other countries.

“It does not seem possible for us to diversify the sources of the oil we import in a short time,” he told a news conference, adding that Washington should review its decision.

“We have to renew the technology of our refineries when we buy oil from third countries. That would mean the refineries remaining shut for some time. This, of course, has a cost.”
.........
https://www.reuters.com/article/us-usa- ... SKCN1S80WT

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59192
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 13 mai 2019, 21:46

L'armée turque lance le « plus grand exercice » de sa marine, dans un contexte de tensions autour de l'exploration gazière

AFP parue le 13 mai 2019
.......
https://www.connaissancedesenergies.org ... ire-190513

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59192
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 10 juin 2019, 08:41

Second appel d'offre éolien en Turquie pour 1000 MW au to total.
Turkey poised to conclude 1,000 MW wind energy tenders

May 28, 2019 evwind

Turkey is holding its second round of tenders for wind power plants under its Renewable Energy Resource Areas (YEKA) system, the pro-government Daily Sabah newspaper reported on Monday.
......
https://www.evwind.es/2019/05/28/turkey ... ders/67391

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59192
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 06 juil. 2019, 13:23

15.7 % d'inflation en Turquie sur les 12 derniers mois.

https://www.capital.fr/entreprises-marc ... az-1343902

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59192
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 12 juil. 2019, 20:48

La Turquie reçoit des missiles russes au risque de représailles américaines

AFP•12/07/2019

La Turquie a pris livraison vendredi d'une première cargaison de missiles russes S-400, faisant fi des avertissements de Washington et prenant le risque de s'exposer à des sanctions américaines alors que son économie bat déjà de l'aile.
........
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... e0663da027

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59192
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 13 juil. 2019, 16:51

Image
Photo diffusée par le ministère de la défense turc, qui montre la livraison de systèmes russes S-400 sur le base militaire Mürted, à Ankara, le 12 juillet. TURKISH DEFENCE MINISTERY PRESS / AFP

Arrivée vendredi 12 juillet sur la base militaire d’Akinci (Murted) à Ankara, la première cargaison des missiles antiaériens russes S-400 acquis par la Turquie est un objet de fierté pour le ministère turc de la défense qui en a montré les images sur son site, lui donnant une grande visibilité. Les livraisons ne font que commencer. Les autres missiles arriveront par bateau pendant l’été, selon l’agence TASS.
.....
https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59192
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 06 août 2019, 10:36

Suite de ce post du 9 janvier 2019 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 3#p2278513
La Turquie commence à remplir un barrage controversé, selon des activistes

AFP parue le 02 août 2019

Les autorités turques ont commencé à remplir un barrage construit sur le Tigre dont le lac artificiel engloutira des trésors archéologiques et qui préoccupe l'Irak irrigué en aval par le fleuve, ont affirmé vendredi des activistes.

"Ils ont fermé les vannes, l'eau est en train de monter", a déclaré à l'AFP Ridvan Ayhan, porte-parole d'un groupe de militants opposés au barrage hydroélectrique d'Ilisu, situé dans le sud-est de la Turquie.

Selon lui, des images satellites prises entre le 19 et le 29 juillet montrent que l'eau est en train de s'accumuler en amont du barrage.

Ilisu est une pièce centrale du Projet d'Anatolie du Sud-Est (GAP), un plan d'aménagement du territoire visant à doper l'économie de cette région longtemps négligée en s'appuyant sur l'énergie et l'irrigation.

Mais des habitants et des défenseurs de l'environnement s'inquiètent de son impact sur l'écosystème et sur le patrimoine de la région. Le lac artificiel doit notamment engloutir la ville de Hasankeyf, vieille de quelque 12.000 ans.

Le gouvernement rejette toute critique, arguant que la plupart des monuments de Hasankeyf ont été mis à l'abri et qu'une nouvelle ville a été construite à proximité pour reloger les quelque 3.000 habitants de la cité historique surplombée par une citadelle romaine.

"Nous demandons aux autorités de vider le barrage. Aucune annonce n'a été faite, ils ne disent rien aux habitants, c'est très inquiétant", déplore M. Ayhan, selon qui il faudra "plusieurs mois" avant que l'eau ne submerge Hasankeyf.

Un autre collectif d'activistes opposé à Ilisu, la Coordination de Hasankeyf, a également rapporté jeudi que le niveau de l'eau montait depuis deux semaines.

Contactée par l'AFP, la Gestion des eaux (DSI), organisme gouvernemental responsable des barrages en Turquie, n'a pas répondu.

La construction du barrage d'Ilisu revêt en outre une dimension géopolitique, faisant l'objet de délicates négociations entre la Turquie et l'Irak, situé en aval.

Bagdad redoute que l'entrée en fonction du barrage ne réduise le débit du Tigre, alors que l'Irak fait déjà face à des pénuries d'eau récurrentes.
https://www.connaissancedesenergies.org ... tes-190802

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59192
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 27 sept. 2019, 22:33

La Turquie veut continuer à acheter du gaz et du pétrole à l'Iran malgré l'embargo américain

AFP parue le 27 sept. 2019

Le président turc Recep Tayyip Erdogan veut que la Turquie continue à acheter du pétrole et du gaz naturel iranien en dépit de l'embargo américain, a-t-il déclaré à des médias turcs qui publient ses propos vendredi.

Le président américain Donald Trump a rétabli depuis 2018, puis considérablement durci, les sanctions américaines contre l'Iran qui avaient été levées dans le cadre de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, dénoncé depuis par Washington. "C'est impossible pour nous d'annuler nos relations avec l'Iran en ce qui concerne le pétrole et le gaz naturel. Nous allons poursuivre nos achats de gaz naturel de ce pays", a déclaré M. Erdogan à des journalistes turcs avant de quitter New York où il venait d'assister à l'Assemblée générale de l'ONU.

En dépit de ce souhait, M. Erdogan a admis que la Turquie avait du mal à acheter du pétrole iranien depuis que le secteur privé "s'est retiré en raison des menaces américaines", selon la chaîne turque NTV. "Mais sur cette question particulièrement et sur beaucoup d'autres questions, nous allons continuer à avoir des relations avec l'Iran", a-t-il dit, ajoutant qu'Ankara allait chercher à accroître ses échanges commerciaux avec Téhéran.

M. Erdogan avait précédemment critiqué les sanctions contre l'Iran, estimant qu'elles ne servaient à rien.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ran-190927

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59192
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 13 oct. 2019, 09:50

La Turquie est en train de construire dans le pays une centrale à charbon de 2x660 MW avec des groupes Chinois.
Pour 1.7 milliards de dollars.
Emba Electricity building $1.7bn coal plant in Turkey

By DANIEL BRIGHTMORE . Sep 29, 2019

Emba Electricity Production has begun construction of the Hunutlu Thermal Plant in the Turkish coastal town of Yumurtalik, in the southern province of Adana.

Emba Electricity Production - owned by Shanghai Electric Power (78%), the Avic International Project Engineering Company, and two undisclosed Turkish investors - is developing the $1.7bn flagship project to link China’s ‘Belt & Road’ initiative with Turkey's ‘Middle Corridor’ vision.

The imported coal fired thermal power plant projects in Turkey will have a capacity of 2 x 660 MW. The power plant will be 8,000 hours operational in a year and it will produce 11,5 billion kWh electricity power.It is expected to contribute an estimated 3% of all electricity supplies across Turkey.
https://www.constructionglobal.com/majo ... ant-turkey

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10121
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Turquie

Message par mobar » 15 oct. 2019, 09:57

https://www.trt.net.tr/francais/economi ... on-1068043
Le ministre turc de l'Energie et des Ressources naturelles, Fatih Donmez, a dévoilé un plan prévoyant une augmentation de plus de 100% des capacités d'exploitation du charbon en Turquie.

C'est ce qui ressort du discours prononcé jeudi par Donmez, à l'occasion de la cérémonie d'attribution de nouvelles concessions d'exploitations des gisements de charbons en Turquie.

Dans le cadre d'un nouveau plan mis sur pied par le ministère de l'Energie et des Ressources naturelles afin d'accroitre la production de charbon local et ainsi réduire la dépendance énergétique du pays, Donmez a attribué des permis d'exploitations aux investisseurs de nouveaux gisements découverts sur le territoire.

Le ministre a indiqué que la Turquie prévoit d'augmenter sa production de charbon de 18,6 millions de tonnes/annuelle.

"Nous comptons tirer un revenu de 72,3 milliards TL (environ 12 milliards $) de l'exploitation du charbon local sur des projets étalés sur une période de 25 à 30 ans", a assuré Donmez avant d'ajouter que ses nouveaux revenus allaient contribuer à baisser le déficit de la balance courante.

"Avec la hausse de la production locale de charbon, nous réduirons de moitié les dépenses d'importations dans ce domaine", a-t-il affirmé
Encore un petit pays de 80 millions d'habitants qui n'est pas encore mur pour s'engager da la neutralité carbone :-"
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59192
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 20 oct. 2019, 09:56

La Turquie vise 20 GW d'eolien en 2023.

A ce jour ils en sont à 7.6 GW installés.
Turkey aims for 20,000 MW installed wind energy capacity by 2023

October 17, 2019 evwind

Turkey aims to reach 20,000 megawatts (MW) of installed capacity in wind power by 2023, Hakan Y?ld?r?m, the president of the Turkish Wind Energy Association (TWEA), told Anadolu Agency’s (AA) Energy Desk.

The country’s favorable geographic location provides a potential capacity for 48,000 MW wind energy, according to the Turkish Ministry of Energy and Natural Resources.

“Turkey’s installed wind energy capacity has surpassed 7,600 MW with 3,500 wind turbines,” Y?ld?r?m said, adding that “we need to use domestic resources to carry Turkey’s renewable energy potential to higher levels.”

He noted that Turkey added around 1,300-1,400 MW wind farm capacity in 2016. “However, that level decreased to 495 MW in 2018, and 450 MW in 2019. These figures are not acceptable. We have to take those numbers to around 1,000 MW every year. We have to recreate the same excitement that was felt in wind energy a decade ago.”
.......

https://www.evwind.es/2019/10/17/turkey ... 2023/71375

Répondre