Turquie

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 22 févr. 2015, 14:32

Suite de ce post du 18 Oct 2014 viewtopic.php?p=366457#p366457

Le prospect Uranifére de Temrezli pourrait être tout à fait rentable économiquement.
Une usine d'extraction de 462 tonnes d' U3O8 est à l' étude de pré-faisabilité.


Turkish uranium project shows strong economics

17 February 2015

Anatolia Energy expects to start full-scale development at Temrezli before the end of 2015 after a pre-feasibility study (PFS) revealed better-than-expected economics for the high-grade uranium project in eastern Turkey.

The independent PFS was carried out by Tetra Tech and confirmed the proposed in situ leach (ISL) project to be technically low risk as well as highly profitable. Based on the development of the deposit's measured and indicated resources, which total 11.3 million pounds U3O8 (4347 tU), plus the development of some 80% of Temrezli's 2 million pounds U3O8 (769 tU) of inferred resources, the PFS foresees a total output of 9.9 million pounds U3O8 (3808 tU) over a mine life of 12 years, at a cash operating cost of $16.89 per pound U3O8. The initial capital cost for developing the site would be $41 million, with project payback within the first 11 months of operation.

According to Australian Anatolia, the figures will position it as one of the world's lowest cost uranium producers.
The company plans to construct a central processing plant at Temrezli, with an annual capacity of 1.2 million pounds U3O8 (462 tU)
. The plant could also process uranium-loaded resin from future satellite operations such as the nearby Sefaatli project, where Anatolia is about to start the second phase of a drilling program which should lead to initial resource estimates.

Temrezli is about 200 km east of the Turkish capital Ankara, and the project will benefit from existing local infrastructure including roads and power lines. Anatolia describes the estimated $7.3 million cost of life-of-mine infrastructure as small relative to other ISL uranium projects. The company hopes to further reduce up-front costs by using Turkish plant suppliers where possible.
................
http://www.world-nuclear-news.org/ENF-T ... 02157.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 10 mai 2015, 14:45

Gros succès sur un appel à candidature pour des parcs éoliens en Turquie.
Pour 3000 MW de projets demandés ils ont reçu au total 42000 MW d' offre de projets !
Turkey’s Energy Market Regulatory Authority has received 14 times more pre-license applications than its allocated capacity for wind power plants, Mustafa Yilmaz, head of the authority, revealed Wednesday.

Addressing the opening session of the 21st International Energy and Environment Fair and Conference, or the ICCI 2015, which is sponsored by Anadolu Agency in Istanbul, Yilmaz said that the allocated capacity for wind power plants was 3,000 megawatts, but the authority received a total of 42,273 megawatts pre-license applications last week.

The pre-license applications were accepted between April 24 and 30 by Turkey’s energy watchdog, which would be sent to Turkey’s General Directorate of Renewable Energy for technical evaluations.
.............
http://www.evwind.es/2015/05/06/51940/51940

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 15 oct. 2015, 19:44

La Turquie installe une centrale électrique flottante sur un navire transformé :
Alstom : des transformateurs pour la plus grande centrale flottante du monde

15 oct 2015 enerzine

Alstom a signé un contrat avec le Groupe Karadeniz Energy pour fournir des transformateurs de puissance destinés à la centrale électrique flottante turque Karadeniz Powership Osman Khan (KPS12).
Avec une capacité de 486 MW, le Karadeniz Powership** Osman Khan constituera la plus grande centrale électrique flottante au monde. La livraison devrait être achevée début 2016.

Alstom va concevoir, fabriquer et livrer des transformateurs de puissance de 200 MVA, dont elle prendra également en charge la mise en route, les essais d'exploitation et les pièces détachées. Ils seront produits dans l'usine d'Alstom Grid de Gebze, en Turquie, l'un des sites de fabrication de transformateurs de puissance parmi les plus modernes au monde.

"Alstom est très heureux de collaborer avec Karpowership, leader mondial des centrales électriques flottantes, à ce concept de Powership. Ce contrat témoigne de la qualité et des performances élevées offertes par les transformateurs d'Alstom, ainsi que de son expertise technique dans ce domaine. La capacité d'aider des pays à faire face rapidement à leurs besoins énergétiques à court terme constitue une étape importante en vue de permettre à tous d'avoir accès à un réseau électrique fiable et durable" a déclaré Tunc Tezel, Directeur commercial Transformateurs de puissance chez Alstom Grid.

Basé en Turquie, Karadeniz Energy Group (Karpowership) conçoit et produit des Powerships depuis 2007. En 2010, le groupe a déployé la première flotte de « navires énergie » au monde.

Construites sur d'imposants bâtiments, ces centrales flottantes fournissent de l'électricité à différents pays selon les accords commerciaux signés dans le cadre du projet « Power of Friendship ».

Rapidement déployables dans les pays qui en ont besoin, les Powerships peuvent se connecter au réseau local dès l'accostage. Flexibles et disponibles, ils sont à même de résoudre dans des délais très brefs les problèmes énergétiques à court terme.

Le groupe continue d'accroître sa flotte en vue d'atteindre une puissance installée de 5 000 MW d'ici la fin de l'année 2017, contre 1 500 MW aujourd'hui avec 9 navires.

** Les « Powerships » sont d'anciens cargos, navires transporteurs de charges lourdes ou péniches transformés en centrales électriques mobiles.
http://www.enerzine.com/15/18774+alstom ... onde+.html

le communiqué de presse de Alstom :
Alstom to supply transformers for the world’s largest floating power plant
http://www.alstom.com/press-centre/2015 ... wer-plant/

Image

Ca marche au fioul j' imagine.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 27 oct. 2015, 18:32

La Turquie conteste le prix du gaz russe

lefigaro.fr avec AFP le 27/10/2015

Le gouvernement turc a saisi un tribunal d'arbitrage pour trancher son différend sur le prix du gaz russe avec Moscou, son principal fournisseur d'hydrocarbures, a annoncé mardi le ministre turc de l'Energie, Ali Riza Alaboyun.

"Nous avons demandé une réduction des prix (...) et c'est un tribunal d'arbitrage qui décidera", a déclaré mardi M. Alaboyun, cité par l'agence de presse progouvernementale Anatolie.
Le géant du gaz russe Gazprom et la compagnie d'Etat turque Botas avaient annoncé en décembre un contrat prévoyant une baisse de 6% du prix du mètre cube de gaz naturel acheté par la Turquie.

Ankara avait toutefois demandé une baisse supplémentaire de l'ordre de 15%. Gazprom avait accepté une réduction de 10,25% mais aucun accord n'avait été signé. "Nous avons continué à avoir d'intenses échanges (avec les Russes), mais comme nous n'avons pas pu avoir de réponse sur ce point, nous avons porté l'affaire devant un tribunal d'arbitrage en respectant les délais prévus par le contrat", a indiqué M. Alayobun.

Le porte-parole de Gazprom Serguei Kouprianov a souligné de son côté à l'agence publique Ria-Novosti qu'il s'agissait d'une procédure "normale", "prévue par le contrat" et qu'un accord était possible avant les audiences. "Nous continuerons d'acheter notre gaz comme d'habitude jusqu'à ce que le tribunal d'arbitrage tranche", a d'ailleurs affirmé le ministre turc.

Malgré des divergences politiques de taille, notamment sur la guerre en Syrie où Moscou appuie militairement le régime de Bachar al-Assad, la Russie et la Turquie restent deux partenaires commerciaux proches, surtout en matière d'énergie. La Turquie, deuxième client étranger de Gazprom derrière l'Allemagne, achète plus de 50% de sa consommation de gaz en Russie.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/1 ... -russe.php

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1711
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

South Stream est mort ! Vive Turkish Stream.

Message par hyperion » 28 juin 2016, 22:08

La Turquie annonce les premières étapes de sa réconciliation avec Israël et la Russie.
http://www.romandie.com/news/La-Turquie ... 715906.rom

il y a un nouvel attentat ce soir à l'aeroport d'Istanbul.
"ya une route, c'est mieux que rien, sous tes semelles , c'est dur et çà tient" Manset.
objectif d'inflation à 5,55% au lieu du 2% fixé arbitrairement à ce moment. un discours sur la dette sans precision sur cet objectif est futile.

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4098
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Turquie

Message par nemo » 15 juil. 2016, 22:55

Evénement énorme si ça se confirme : un coup d'état serait en cours en Turquie. Les ponts du Bosphore coupés, militaire dans les rues à Istanbul...
http://www.lefigaro.fr/actualites/2016/ ... -armee.php
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

marocain
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 834
Inscription : 24 mars 2008, 21:13

Re: Turquie

Message par marocain » 15 juil. 2016, 23:12

nemo a écrit :Evénement énorme si ça se confirme : un coup d'état serait en cours en Turquie. Les ponts du Bosphore coupés, militaire dans les rues à Istanbul...
http://www.lefigaro.fr/actualites/2016/ ... -armee.php
le rapprochement avec Moscou a du mal a passer...

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4098
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Turquie

Message par nemo » 15 juil. 2016, 23:15

marocain a écrit :
nemo a écrit :Evénement énorme si ça se confirme : un coup d'état serait en cours en Turquie. Les ponts du Bosphore coupés, militaire dans les rues à Istanbul...
http://www.lefigaro.fr/actualites/2016/ ... -armee.php
le rapprochement avec Moscou a du mal a passer...
:lol: Je crois vraiment pas que ce soit la cause, même pas le déclencheur...
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4098
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Turquie

Message par nemo » 16 juil. 2016, 11:09

Le coup d'état a échoué apparemment. Tant mieux que cela se finisse sans trop d'effusion de sang. Plus de 200 morts au total tout de même bilan sans doute encore très provisoire.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 27 août 2016, 13:27

Comment la crise turque change l'approvisionnement de l'Europe en gaz et pétrole

Par Joseph Dutton | 19/08/2016 La Tribune

Dotée d’une situation géographique exceptionnelle entre l’Europe et le Moyen-Orient, la Turquie est devenue un acteur incontournable dans le transport des hydrocarbures à destination de l’Europe. La crise actuelle n'est donc pas sans conséquences sur l'approvisionnement européen. Par Joseph Dutton, Research Fellow, Energy Policy Group, University of Exeter

Les conséquences et les enjeux du coup d'État militaire raté qui visait, dans la nuit du 16 au 17 juillet dernier, à renverser le président Recep Tayyip Erdogan dépassent largement les frontières de la Turquie. La position centrale qu'occupe ce pays dans le domaine du transport du pétrole et du gaz donne en effet à cet événement une dimension géopolitique.

À cheval entre l'Europe et le Moyen-Orient, la Turquie, avec ses voies d'exportation reliant l'Asie centrale au reste du monde, représente un hub de plus en plus incontournable dans l'acheminement des ressources énergétiques.

Suite au coup d'État manqué, le transport maritime sur le Bosphore - permettant de relier la mer Noire à la Méditerranée - a ainsi été stoppé pour des raisons de sécurité, avant d'être réouvert assez rapidement. Si la circulation des hydrocarbures n'a donc été que très peu perturbée par cette tentative de putsch, la perspective d'une instabilité politique prolongée fait néanmoins redouter des problèmes dans l'acheminement de ces matières premières.

Le pétrole d'Irak et d'Azerbaïdjan

Deux pipelines majeurs traversent la Turquie pour atteindre le port pétrolier de Ceyhan, situé sur le côté méditerranéen du pays. L'un démarre de Baku, la capitale de l'Azerbaïdjan, un pays très riche en pétrole, puis traverse la Géorgie. L'autre, qui apporte le pétrole en provenance de Kirkouk dans le nord de l'Irak, a déjà connu des perturbations suite aux combats impliquant l'État islamique et les rebelles kurdes et aux conflits entre Bagdad et le gouvernement kurde.

Lorsque ces deux pipelines fonctionnent à plein régime, ils peuvent acheminer un total de 2,7 millions de barils par jour (l'offre pétrolière mondiale s'établissant à plus de 88 millions de barils par jour).

Située à l'embouchure de la mer Noire, la Turquie joue également un rôle essentiel dans le commerce pétrolier maritime. C'est ainsi 3 % de la production pétrolière mondiale et de ses dérivés qui transite, en provenance de Russie, d'Ukraine et d'Asie centrale, par le Bosphore.

Le gaz russe

La Turquie constitue d'autre part une plateforme de transit de premier plan pour les importations de gaz naturel en Europe. Le gazoduc Blue Stream, qui traverse la mer Noire en provenance de Russie, a ainsi transporté 14,7 milliards de m³ de gaz en 2013, soit 9 % du gaz que Moscou a fourni à l'Europe cette même année. La construction de Blue Stream date du début des années 2000, pour faire face aux difficultés d'approvisionnement grandissantes touchant le gaz qui transitait alors par l'Ukraine et le Bélarus. La récente crise ukrainienne a montré à quel point la Turquie était devenue incontournable.

Dans les années qui viennent, il faudra compter avec le projet de corridor gazier sud-européen (Southern Gas Corridor) prévu pour 2018 et qui transportera le gaz azerbaïdjanais via la Turquie ; la construction du futur gazoduc Turkish Stream, qui passera par la mer Noire, permettra d'autre part de contourner encore davantage l'Ukraine.

La situation clé occupée par la Turquie dans le domaine des ressources énergétiques, aussi bien que dans les questions territoriales, fait de ce pays un partenaire hautement stratégique pour l'Union européenne. Les discussions concernant son adhésion ont débuté en 2005.

La situation actuelle peut toujours se lire à cette lumière : certains n'ont d'ailleurs pas manqué de souligner la discrétion de Bruxelles lors de la vague de répression qui a suivi le putsch raté ; il semble difficile de se fâcher avec Istanbul qui occupe une position centrale dans l'approvisionnement énergétique de l'Europe.

Un partenaire instable et incontournable

Si le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a déclaré que la Turquie n'était pas « en position de devenir membre de l'UE » après les récents événements qui ont bousculé le pays, la crise actuelle des migrants et les inquiétudes autour des approvisionnements en énergie empêchent toute attitude trop rigide de la part des Européens.

Dans sa volonté de s'affranchir de sa dépendance vis-à-vis du gaz russe, l'UE se doit de développer ses approvisionnements en provenance d'Asie centrale via le corridor gazier sud-européen, tout en accroissant ses achats sur le marché du gaz naturel liquéfié. Dans le même temps, Moscou devrait continuer réacheminer ses exportations gazières loin de l'Ukraine, utilisant davantage ses flux qui transitent via la Turquie et le pipeline Nord Stream en Allemagne.

Les relations entre l'Union européenne et la Turquie ne devraient donc pas changer dans un avenir proche, et ce même si Erdogan intensifie un peu plus la répression. Mais à considérer l'instabilité politique de la région liée au terrorisme qui pourrait bien menacer le secteur énergétique turc, Bruxelles a toutes les raisons de s'inquiéter.
http://www.latribune.fr/opinions/tribun ... 89381.html
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 19 déc. 2016, 19:36

L'ambassadeur russe en Turquie est mort après une attaque armée à Ankara

L'ambassadeur russe à Ankara est mort après avoir été blessé par balle dans une attaque armée, lundi 19 décembre. "Un inconnu a ouvert le feu lors d'un évènement public à Ankara, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, citée par des agences de presse russes. Peu après, un diplomate russe a annoncé la mort de l'ambassadeur Andreï Karlov. Suivez notre direct.

 Pendant l'inauguration d'une galerie d'art. L'ambassadeur de Russie en Turquie Andreï Karlov a été mortellement blessé avec un pistolet pendant l'inauguration d'une galerie d'art, à Ankara, la capitale turque.

 "Vengeance" pour "Alep". "Pendant que l'ambassadeur faisait un discours, un homme grand, portant un costume, a tiré d'abord en l'air puis a visé l'ambassadeur", a raconté à l'AFP Hasim Kiliç, correspondant du quotidien Hurriyet à Ankara. "Il a dit quelque chose à propos d'Alep et d'une vengeance." Le maire d'Ankara a précisé que le tireur présumé est un policier.

 Moscou dénonce un "acte terroriste". Le Kremlin a réagi peu après l'attaque. "Le président François Hollande condamne avec force l’assassinat de l’Ambassadeur de Russie à Ankara", a écrit l'Elysée sur Twitter. "Nous condamnons cet acte de violence, quelle qu'en soit l'origine", a aussitôt a réagi, de son côté, Washington via le porte-parole du département d'Etat.
http://www.francetvinfo.fr/monde/turqui ... 77101.html

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 4934
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Turquie

Message par Raminagrobis » 18 mars 2017, 11:04

lien Erdogan reprend à son compte le grand remplacement : les Turcs vivant en Europe doivent avoir 5 enfants, il sont l'avenir de l'Europe.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 06 août 2017, 11:54

La Turquie fait un appel d' offre pour 1 GW d'éolien, ou il est demandé que le gagnant crée localement une usine de turbines ou seront montées au mois 65 % des turbines.
Turkey 1 gigawatt wind power tender draws bidders from EU

July 30, 2017 evwind

Turkey’s first wind energy tender received eight bids from European, Chinese and US-based companies partnering with local businesses, according to the energy ministry.
The government is seeking to build 1 gigawatt of wind energy, with a mandate that the winner must create jobs by building a factory in which at least 65% of the turbines will be manufactured.

‘It is slightly surprising given the tough local content requirements, it seems like every big manufacturer is bidding, said Victoria Cuming, head of policy analysis of Europe, the Middle East and Africa at Bloomberg New Energy Finance. ‘Still, is seen as a growth market for wind and is well placed for catering to Europe and for the Middle East and North Africa region.
The winning bidder’s factory has to produce at least 150 uits per year, according to Cuming. If the company makes more than 65% of the machine locally, it will receive an incrementally higher tariff for its electricity. The winner will also have to employ a local workforce, with a minimum set at 90%.

The generation capacity will be spread throughout Turkey, but it will not be installed in one location. The government has selected seven regions for the company to choose from, including Eastern Thrace near Bulgaria, an area close to Ankara and the city of Sivas in central Turkey.
https://www.evwind.es/2017/07/30/turkey ... m-eu/60562

Les journalistes emprisonnés apprécieront d'avoir des prisons éclairées grâce à de l' éolien ......

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 6808
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Turquie

Message par phyvette » 24 nov. 2017, 00:11

Plus bas historique pour la livre turque

Image


Plus haut historique pour l’obligation turque à 10 ans.

Image


Enjoy.
Quand on ne peut pas prendre place autour de la table, on se retrouve au menu.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52865
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Turquie

Message par energy_isere » 14 janv. 2018, 20:36

La Turquie à obtenu 2.11 GW de projet éolien onshore après enchères fin Décembre. 66 projets .
Turkey licenses 2.11 GW of new capacity

January 11, 2018 evwind

Turkey has licensed 66 new onshore wind projects, totalling 2.11 GW of capacity, following three days of grid access tenders in late December.

Potential developers were invited by Turkey’s grid operator TEIAS to bid for grid access slots of specific capacity in 38 of the country’s 81 provinces. Bids were submitted based on the level of discount developers would accept on the US$0.073-per-kWh feed in tariff (FiT) awarded to projects during their first ten years of operation – a rate set out in Turkey’s 2011 renewable energy law.

Winning bidders were awarded both the access slots and a pre-licence for a wind plant of the same capacity issued by Turkey’s energy regulator Enerji Piyasas? Düzenleme Kurumu (EPDK).

Only one grid access slot of 20 MW was not allocated, having received no bids.
................
https://www.evwind.es/2018/01/11/turkey ... city/62359

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités