L'Irlande.

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

L'Irlande.

Message par Tiennel » 05 avr. 2006, 22:15

Un article intéressant cité par EnergyBulletin.net : le "rapport Hirsch" de l'Irlande publié (en anglais)
Il est un peu long pour que je le traduise in extenso - une petite flemme :roll:

Donc voici juste les grandes lignes :
L'auteur du rapport est Forfás, l'organisme national d'étude et de conseil dans les domaines de l'industrie, du commerce, de la science, de la technologie et de l'innovation.
Du fait de son absence de ressources pétrolières et de son statut insulaire, l'Irlande y est décrite comme "parmi les (nations) les plus sensibles à la hausses des prix du pétrole et, par conséquent, (sera parmi les) plus vulnérables post-peak". Le boom de l'économie irlandaise a augmenté la richesse nationale, mais a aussi massivement accru les niveaux de dépendance pétrolière.

Les recommandations faites au gouvernement irlandais sont :
  • définir une stratégie pour faire face au PPP à l'échelle de la nation, et notamment "envisager la possibilité du (recours à) l'énergie nucléaire", produire plus d'électricité à partir du charbon à condition de séquester le CO2 (huhuhu), accroître les capacités de stockage de pétrole et explorer les pistes en biocarburants.
  • définir une stratégie pour faire face au PPP à l'échelle de l'UE
Ces recommandations paraissent délirantes pour l'auteur de l'article, qui reproche au rapport du Forfas de ne considérer que le scénario "business as usual", reposant sur ce qui permis le décollage économique de l'Irlande : le renforcement de la compétition, le développement technologique et la croissance économique comme seule mesure du progrès.

Les hypothèses pour la date du pic sont complaisantes : entre 2012 à 2030 pour le pic du pétrole conventionnel.
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 08 juin 2006, 12:21

Caterineta Tchi Tchi a écrit :L'irlande est un paradis terrestre :

Une agriculture qui compte
L'agriculture est très importante dans l'économie irlandaise.
Presque 5 000 000 ha de terres en Irlande sont utilisées pour l'agriculture.
90 % des terres agricoles sont des prairies.
L'agriculture et la production agro-alimentaire produisent 10,5 % de la richesse du pays (P.I.B.) et emploient 10,5 % des travailleurs.
Il y a 143 900 exploitations agricoles.
La taille moyenne d'une exploitation irlandaise est de 29 ha (UE : 18,5 ha). 47 % des exploitations ont moins de 20 ha.
Les productions bovine et laitière représentent 60% de la valeur de la production agricole totale.


Production nationale Total Union Européenne
Les grandes cultures ne sont pas absentes
Avoine 120 000 tonnes
Blé 650 000 tonnes 105 000 000 tonnes
Orge 1 000 000 tonnes 53 000 000 tonnes
Pommes-de-terre 500 000 tonnes 50 000 000 tonnes
Betteraves à sucre 2 000 000 tonnes 117 000 000 tonnes
Sucre de betteraves 240 000 tonnes 17 000 000 tonnes
. .
Légumes frais 245 000 tonnes 52 700 000 tonnes
Fruits de table 17 000 tonnes .
Autrement dit, 1% de la production céréalière de l'UE, 4% du cheptel... mais 9% de la population : l'Irlande n'est pas autonome du point de vue agricole.

Du point de vue économique, il faut aussi savoir que son PIB est l'un des plus élevés du monde... mais que 20% est ensuite rapatrié aux USA : c'est une "plateforme off-shore", un "pays low cost" de proximité (culturelle et géographique) pour le capital états-unien.
Méfiez-vous des biais cognitifs

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Message par Lansing » 08 juin 2006, 13:22

Tiennel a écrit : ...
Autrement dit, 1% de la production céréalière de l'UE, 4% du cheptel... mais 9% de la population : l'Irlande n'est pas autonome du point de vue agricole.
...
Exact, c'est même endémique.
Entre 1845 et 1849, un million et demi d'irlandais sont morts de faim, en ajoutant les deux millions partis aux USA c'est plus du tiers de la population de l'Irlande qui disparaît.
Tout ça pour une maladie dans la pomme de terre.
Dernière modification par Lansing le 08 juin 2006, 13:47, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jéjé
Charbon
Charbon
Messages : 280
Inscription : 26 sept. 2005, 15:19
Localisation : Belgique

Message par Jéjé » 08 juin 2006, 13:38

Tout ça pour un insecte, plus précisément. Le doryphore.

Avatar de l’utilisateur
AJH
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1571
Inscription : 28 juil. 2005, 07:20
Contact :

Message par AJH » 08 juin 2006, 13:39

Tiennel a écrit :[Autrement dit, 1% de la production céréalière de l'UE, 4% du cheptel... mais 9% de la population : l'Irlande n'est pas autonome du point de vue agricole.
Elle peut facilement le devenir en abandonnant l'élevage..
"Presque 5 000 000 ha de terres en Irlande sont utilisées pour l'agriculture. ."
Pour 4 millions d'habitant, ça passe largement...
Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée ( Victor Hugo )
Sociétal et Dette et monnaie
Signez la pétition " POUR QUE L'ARGENT NOUS SERVE, AU LIEU DE NOUS ASSERVIR ! "

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Message par Lansing » 08 juin 2006, 13:45

Jéjé a écrit :Tout ça pour un insecte, plus précisément. Le doryphore.
Non c'était bien une maladie, ICI.

Avatar de l’utilisateur
WhilelM
Kérogène
Kérogène
Messages : 96
Inscription : 13 mars 2006, 23:26
Localisation : Montreuil, France
Contact :

Message par WhilelM » 08 juin 2006, 13:57

Lansing a écrit : Entre 1845 et 1849, un million et demi d'irlandais sont morts de faim, en ajoutant les deux millions partis aux USA c'est plus du tiers de la population de l'Irlande qui disparaît.
Tout ça pour une maladie dans la pomme de terre.
C'est complètement réducteur. Les facteurs en cause sont beaucoup plus complexes. Comment ce fait-ce que toute une population soit (complètement) dépendante d'une seule culture ?

Je citerai Wikipedia qui semble avoir une approche un peu moins simpliste
La Grande Famine (en irlandais An Gorta Mór or An Drochshaol, en anglais the Blight), est le nom donné à une famine majeure en Irlande entre 1845 et 1849. L'apparition de cette famine est le résultat de 50 années d'interactions désastreuses entre la politique économique impériale britannique, des méthodes agricoles inappropriées, et l'apparition du mildiou sur l'île, un champignon parasite qui a pratiquement anéanti d'un coup les cultures locales de pomme de terre.
" Il ne faut jamais douter qu'un petit nombre d'individus puisse changer le monde. Il n'en a d'ailleurs jamais été autrement. " Margaret Mead

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 08 juin 2006, 14:01

Tiennel a écrit : ...
Autrement dit, 1% de la production céréalière de l'UE, 4% du cheptel... mais 9% de la population : l'Irlande n'est pas autonome du point de vue agricole.
...
Exact, mais ce n'est pas avec ces chiffres qu'on le voit : tout ce qu'ils indiquent, c'est que l'Irlande est moins autosuffisante que la moyenne européenne

Après vérification ici, il s'avère que l'Irlande n'est importatrice qu'en produits céréaliers, et exportatrice de viandes, produits laitiers et sucreries : on peut la considérer comme autosuffisante!
Dernière modification par mahiahi le 08 juin 2006, 14:14, modifié 1 fois.
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
Jéjé
Charbon
Charbon
Messages : 280
Inscription : 26 sept. 2005, 15:19
Localisation : Belgique

Message par Jéjé » 08 juin 2006, 14:08

Lansing a écrit :
Jéjé a écrit :Tout ça pour un insecte, plus précisément. Le doryphore.
Non c'était bien une maladie, ICI.
Ah pardon, je croyais. C'était donc le mildiou. Le doryphore n'est arrivé en Europe que dans les années 1920 (de premières introductions à la fin du XIXe siècle furent d'abord jugulées).

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 08 juin 2006, 15:06

A mon tour de faire mon mea culpa, j'ai fait une erreur de calcul, l'Irlande représente 1% de la population totale de l'UE ; cela va dans le sens de mahiahi (qui a trouvé le doc de synthèse que je cherchais).

La situation agricole de l'Irlande est donc satisfaisante globalement, même si elle ne permet pas l'autosuffisance : trop de viandes et pas assez de céréales, ça ne me paraît pas le régime alimentaire idéal. Vive le commerce international avec le continent européen !
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 08 juin 2006, 16:29

Attention à ne pas confondre autosuffisance et autarcie : en cas de disparition du reste du monde, les Irlandais auraient moins de viande à vendre et ne la consommeraient pas -> les cultures fourragères seraient reconverties en céréalières.

Par contre, on peut se poser la question des récoltes sans pétrole, mais il faudrait calculer les rendements futurs à partir des rendements présents + la somme des engrais (importés)
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 08 juin 2006, 18:23

Attention à ne pas confondre autosuffisance et autarcie : en cas de disparition du reste du monde, les Irlandais auraient moins de viande à vendre et ne la consommeraient pas -> les cultures fourragères seraient reconverties en céréalières.
chui pas agronome, mais les cultures fourragères, c'est justement la lande typique des paysages d'Irlande

Image

Je vois mal comment transformer ça en terre à blé. Par contre, on peut s'en servir pour faire du biocarburant 2G...
Méfiez-vous des biais cognitifs

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Message par Lansing » 08 juin 2006, 18:34

WhilelM a écrit : ...
C'est complètement réducteur. Les facteurs en cause sont beaucoup plus complexes. Comment ce fait-ce que toute une population soit (complètement) dépendante d'une seule culture ?
...
Pourquoi rendre les choses toujours plus complexes qu'elle ne le sont ? Cette dépendance à cette seule culture peut probablement s'expliquer par le climat et la terre, ce en quoi tiennel a parfaitement raison.
Il y a beaucoup de famine, encore aujourd'hui, qui se déclarent parce que la seule denrée disponible dans le pays disparait pour de multiples raisons.
Par contre un facteur qui rend peut-être les explications moins simplistes est le fait que les anglais n'ont pas bougé le petit doigt durant cette famine épouvantable.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63275
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re:

Message par energy_isere » 24 juin 2008, 21:53

L'Irlande devrait plonger dans la récession en 2008

L'Irlande, enviée autrefois par les autres pays européens pour ses taux de croissance insolents, devrait plonger cette année dans la récession, touchée de plein fouet par la crise du bâtiment et la consommation des ménages selon un institut de conjoncture local.

Dans son dernier bulletin trimestriel, l'Economic and Social Research Institute (ESRI) prévoit que l'Irlande plonge cette année dans la récession avec un repli de 0,4% du produit intérieur brut (PIB). Cette prévision représente un abaissement drastique par rapport à son précédent bulletin trimestriel, publié en mars, dans lequel l'institut, très réputé dans l'île, disait encore tabler sur une croissance de 1,8%.

Une telle récession serait la première depuis 1983, remarque l'ESRI, qui n'a cessé de revoir à la baisse ses prévisions depuis l'éclatement de la crise financière internationale l'été dernier. Un tel choc serait d'autant plus douloureux que l'Irlande affichait jusqu'ici des taux de croissance parmi les plus élevés en Europe. Celle-ci avait dépassé 10% au début de la décennie, et s'élevait encore à 5,3% l'an dernier.

La crise avait déjà commencé à peser sur un des secteurs clés de l'économie irlandaise: le bâtiment. La construction de logements, jusque-là florissante, et l'une des principales sources d'emploi du pays, s'est en effet effondrée ces derniers mois, sous l'impact du renchérissement des conditions du crédit, d'une remontée du chômage, du pétrole cher et de l'appréciation de l'euro.

Mais depuis le printemps, la morosité s'est répandue à la consommation des ménages. "Dans nos précédents bulletins, l'abaissement des prévisions s'expliquait par l'accélération du retournement du secteur du BTP. Cette fois, c'est la révision à la baisse de la consommation qui a contribué le plus au nouvel abaissement", a indiqué l'ESRI, qui ne table plus que sur une hausse de 1% de la consommation cette année, contre 6% en moyenne les trois années précédentes.

L'institut prévoit aussi que le déficit public brisera le plafond de 3% fixé par le Pacte de stabilité et de croissance européen, pour grimper l'an prochain à 3,9%, ce qui risque de lui attirer les foudres de la Commission européenne.

Cette récession annoncée risque donc de compliquer la tâche du nouveau Premier ministre, Brian Cowen, qui doit également gérer le rejet du Traité de Lisbonne par les électeurs irlandais. L'économie irlandaise devrait toutefois se redresser un peu l'an prochain. En 2009, l'ESRI continue à prévoir un rebond "modeste" de l'économie irlandaise, mais ne table plus que sur une croissance de 1,9% du PIB, contre 3,1% précédemment.

latribune.fr

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5199
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re:

Message par Raminagrobis » 01 juil. 2008, 21:56

Tiennel a écrit :Autrement dit, 1% de la production céréalière de l'UE, 4% du cheptel... mais 9% de la population : l'Irlande n'est pas autonome du point de vue agricole.

Du point de vue économique, il faut aussi savoir que son PIB est l'un des plus élevés du monde... mais que 20% est ensuite rapatrié aux USA : c'est une "plateforme off-shore", un "pays low cost" de proximité (culturelle et géographique) pour le capital états-unien.
L'irlande n'a pas 9% de la popoulation européenne, loin de là, seulement 4.2 millions d'habitants (plus 1 en ulster).

Soit moins de 1%

Les liens économiques avec les USA sont intimements liés au fait que des dizaines de millions d'américains ont des origines irlandaises.
Toujours moins.

Répondre