L'Irlande.

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Re: Irlande : contagion du cas Grec ?

Message par Lansing » 10 nov. 2011, 12:55

Quel est l'intérêt de se palucher devant ces chiffres ?
D'autant qu'il fluctuent sans arrêt; ils sont fortement à la baisse 1/2 heure après le post précédent.
Besoin de morbide ?

Avatar de l’utilisateur
navidad
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1782
Inscription : 13 mars 2008, 09:56

Re: Irlande : contagion du cas Grec ?

Message par navidad » 10 nov. 2011, 13:00

Lansing a écrit :Quel est l'intérêt de se palucher devant ces chiffres ?
D'autant qu'il fluctuent sans arrêt; ils sont fortement à la baisse 1/2 heure après le post précédent.
Besoin de morbide ?
Non, besoin de voir la crise en direct.
Si un grand pays coule, ça aura des conséquences dans l'économie réelle. Ce n'est pas qu'un fait mathématique.

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Re: Irlande : contagion du cas Grec ?

Message par Lansing » 10 nov. 2011, 13:24

navidad a écrit : ...
Non, besoin de voir la crise en direct.
...
C'est bien ce que je disais.

Avatar de l’utilisateur
navidad
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1782
Inscription : 13 mars 2008, 09:56

Re: Irlande : contagion du cas Grec ?

Message par navidad » 10 nov. 2011, 13:40

Lansing a écrit :C'est bien ce que je disais.
Mais ce n'est pas du morbide, juste de l'information.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Irlande : contagion du cas Grec ?

Message par rico » 10 nov. 2011, 15:02

L'info sensation c'est trop bon. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
navidad
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1782
Inscription : 13 mars 2008, 09:56

Re: Irlande : contagion du cas Grec ?

Message par navidad » 10 nov. 2011, 15:08

bon ou pas, ça reste de l'info.

Avatar de l’utilisateur
navidad
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1782
Inscription : 13 mars 2008, 09:56

Re: Irlande : contagion du cas Grec ?

Message par navidad » 10 nov. 2011, 16:55

Bon, je crois que la France est désormais sur la même voie que l'Italie.

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GFRN10:IND
Taux à 10 ans en hausse de 8% par rapport à hier.
à 3,45%
(l'Allemagne étant à 1,75%)
Plus la peine de se prostituer pour garder le "AAA", factuellement, au niveau des taux, on n'est plus "AAA".

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Re: Irlande : contagion du cas Grec ?

Message par Lansing » 10 nov. 2011, 18:14

As tu fais l'effort de comprendre ces chiffres ?
Pourquoi cette augmentation brutale ?
Parce que les banques françaises se débarrassent de leur dettes souveraines, en grosse quantité.
Et quand on vend beaucoup les prix baisses, les taux remontent.
Ce qu'elles (les banques) n'avaient pas fait pour la Grèce, une promesse à Mme Lagarde, elles ne se gênent pas de le faire pour la France et l'Italie.
Leur explication ?
C'est la faute aux méchants régulateurs qui les ont obligé à comptabiliser ces dettes à la valeur du marché.
Donc ils se débarrassent du bâton merdeux. Et mécaniquement les taux grimpent pour nous.
Ceux de l'Italie ont baissé de 5% aujourd'hui, le remplaçant de Berlu doit avoir une bonne tête.

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Re: Irlande : contagion du cas Grec ?

Message par Lansing » 10 nov. 2011, 22:48

Plus explicite et plus précis que moi :
http://www.lemonde.fr/crise-financiere/ ... id=1268560
Et aussi plus crédible que moi :
Paul Krugman conclut ainsi son article : "Sur les ruines de la guerre, les Européens ont créé des sociétés qui, sans être parfaites (...) sont sans doute les plus décentes de l'histoire de l'humanité. Et cela est menacé parce que l'élite européenne (...) arrime le continent à un système monétaire qui recrée des rigidités (...) aux allures de piège mortel."
Il parle là de l'idéologie des dirigeants européens libéraux qui nous entrainent dans un gouffre sans fond.
l'article est ici :
http://www.lemonde.fr/idees/article/201 ... _3232.html
Ou encore François Leclerc chez Jorion :
la faute est largement imputable aux banques, têtes émergées du système et composantes des marchés, qui depuis des mois se délestent de leurs actifs de la dette souveraine. Désormais dans l’obligation de les comptabiliser au prix du marché, cela accroît d’autant leurs besoins de recapitalisation, afin de respecter les ratios qui leur sont imposés. Il faut donc s’en débarrasser.

Un puissant flux vendeur en résulte, qui se chiffre en dizaines de milliards d’euros, aboutissant à faire monter les taux et basculer les États dans le rouge. Il ne faut pas chercher ailleurs, c’est l’effet de la réduction de l’exposition bancaire qui principalement nous vaut ce qui est présenté comme la sanction des marchés. Les banques ne cherchent en réalité qu’à se protéger. Prises dans une contradiction, elles accentuent le danger d’une décote portant sur le reliquat de leurs possessions, tant qu’elles n’auront pas tout vendu.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62033
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Irlande : contagion du cas Grec ?

Message par energy_isere » 12 nov. 2011, 12:08

"L'homme le plus riche d'Irlande" en faillite, victime de la crise bancaire


Peter MuhlyUn homme d'affaires, présenté longtemps comme la personne la plus riche d'Irlande, a annoncé vendredi qu'il avait demandé à être placé en faillite, après une descente aux enfers de deux ans à la suite de transactions à haut risque pendant la crise financière.

Sean Quinn, 64 ans, avait démarré il y a plus de 30 ans avec un tout petit prêt et avait bâti une fortune estimée à 4,7 milliards d'euros au faîte de sa gloire.

Mais le vent a tourné pour celui qui était surnommé "le puissant Quinn": il a acheté des actions de l'Anglo-Irish Bank qui n'ont plus rien valu quand la banque s'est écroulée pendant la crise financière et a dû être nationalisée.

L'ex-magnat, qui se voit maintenant réclamer 2,8 mds d'euros de dette, un montant qu'il conteste, a dû abandonner le contrôle de son empire industriel et a demandé son placement en faillite.

"J'ai fait tout ce que j'ai pu pour éviter cela", a-t-il expliqué dans un communiqué publié à Dublin. "L'histoire récente a montré que, comme des milliers d'autres personnes en Irlande, j'ai fait confiance - à tort - à des gens (...) dont l'objectif était de présenter faussement ces actions comme un placement de premier ordre".

Bien que la plupart de ses affaires soient en République d'Irlande, Sean Quinn a déposé sa demande devant la Haute Cour de Belfast en Irlande du Nord car, dit-il, "il a été élevé et a travaillé toute sa vie" dans la province britannique.

Ce qui va lui permettre de retourner aux affaires dans un an, alors qu'en République d'Irlande où la législation est différente, il aurait dû attendre douze ans.

Mais la "Irish Bank Resolution Corporation", le nouveau nom de l'Anglo-Irish Bank, ne l'entend pas de cette oreille.

"La banque examine actuellement la validité de cette demande de mise en faillite, au regard du fait que le lieu de résidence, les intérêts professionnels et le passif de M. Quinn se trouvent en (République d')Irlande", a-t-elle précisé dans un communiqué.

L'ex-Tigre celtique a été plongé dans une crise économique et budgétaire majeure provoquée par l'effondrement du secteur bancaire.

Les banques du pays ont frôlé la faillite après avoir prêté à tout va pendant des années, ce qui a obligé l'Etat à les secourir.

http://www.lesechos.fr/culture-loisirs/ ... 247962.php

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7830
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: L'Irlande.

Message par phyvette » 01 juin 2012, 01:06

Les Irlandais ont votés par référendum sur le pacte budgétaire européen, les bureaux de vote ont fermés à 23h00.
Le "Oui" l'emporterait avec plus de 60% des voix ont annoncé jeudi soir deux sources gouvernementales à Dublin.

Lien

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7830
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: L'Irlande.

Message par phyvette » 01 juin 2012, 16:52

Résultats officiels, les Irlandais ont votés "OUI" à 60,3% au referendum.

Lien

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5199
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: L'Irlande.

Message par Raminagrobis » 02 août 2012, 11:51

Lien L'Irlande, qui dispose de très fortes ressources éoliennes, se verrait bien devenir exportatrice d'électricité à destination du Royaume Uni en installant 3000 MW d'éoliennes dans le centre du pays (irish midlands).
Toujours moins.

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Re: L'Irlande.

Message par Lansing » 02 août 2012, 12:47

Bonjour,
A plus de 8% les taux à 10 ans pour l'Irlande ça risque de coincer.
Et pour trouver des compagnies qui investissent à 100% sur fonds privés en Irlande dans l'éolien en ce moment c'est plus un vœux pieux qu'un projet industriel.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62033
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'Irlande.

Message par energy_isere » 28 janv. 2014, 18:16

L 'Irlande sort (un peu) la tête de l'eau

Le Point.fr - Publié le 08/01/2014

Dublin a réussi sa première émission obligataire depuis la sortie du plan d'aide. Les investisseurs sont manifestement séduits.

L'Irlande a réussi mardi sa première émission obligataire depuis sa sortie du plan d'aide international en décembre, signe qu'elle a manifestement convaincu les investisseurs de la solidité de son redressement. Le pays membre de la zone euro a levé 3,75 milliards d'euros grâce à une émission obligataire à 10 ans, qui a reçu une forte demande de quelque 14 milliards d'euros. Le taux d'intérêt s'est inscrit à 3,543 %, bien inférieur à celui de la dernière émission de ce type en mars 2013, a indiqué l'Agence nationale du Trésor (NTMA).

L'obligation a suscité l'intérêt de plus de 400 banques, fonds de pension, assureurs et autres investisseurs, y compris en Asie et au Moyen-Orient. "Il est clair, compte tenu de la demande très significative aujourd'hui, que les investisseurs irlandais et internationaux reconnaissent les progrès énormes réalisés par l'Irlande", a commenté John Corrigan, le directeur général du NTMA, qui gère la dette du pays. Le succès de l'Irlande sur les marchés illustre en effet le retour de la confiance des investisseurs envers le petit pays, qui s'est affranchi le 15 décembre dernier de l'aide de ses partenaires grâce à un redressement économique et budgétaire obtenu au prix d'une douloureuse cure d'austérité.

Taux de chômage de 12,5 %
..........
..........
http://www.lepoint.fr/economie/l-irland ... 016_28.php

Répondre