Libye

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13605
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Libye

Message par GillesH38 » 28 janv. 2017, 14:00

nemo a écrit : On voit quelle type de source à produit cette carte au fait que la Palestine y apparait pas avec la Cisjordanie intégré à Israël et Gaza à l'Egypte et la création sans aucun fondement d'un "Hezbollahland". Curieux qu'ils n'est pas fait un émirat dans le Sinaï du coup...
si c'est juste un constat objectif de qui contrôle effectivement le territoire, ce n'est pas très faux ... Dans le Sinaï, on est quand meme plus encore proche de troupes rebelles que d'un véritable contrôle de type étatique avec une administration, des récoltes de taxes, etc ...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4032
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Libye

Message par nemo » 28 janv. 2017, 21:48

GillesH38 a écrit :
nemo a écrit : On voit quelle type de source à produit cette carte au fait que la Palestine y apparait pas avec la Cisjordanie intégré à Israël et Gaza à l'Egypte et la création sans aucun fondement d'un "Hezbollahland". Curieux qu'ils n'est pas fait un émirat dans le Sinaï du coup...
si c'est juste un constat objectif de qui contrôle effectivement le territoire, ce n'est pas très faux ... Dans le Sinaï, on est quand meme plus encore proche de troupes rebelles que d'un véritable contrôle de type étatique avec une administration, des récoltes de taxes, etc ...
Parler de Hezbollahland a aucun sens par exemple c'est l'armée libanaise qui est intervenu dans l'ensemble du territoire à chaque occasion ces dernières années. Depuis quand l'Egypte contrôle Gaza? Qu'est ce que ce que ce sunniland en Irak dans la zone vaguement sous contrôle de Daesh et dont l'essentiel est maintenant controlé par l'état irakien. Bref je pourrais continuer comme ça un moment ce genre de carte sert un objectif politique.
Et le fait que le mot Palestine n'apparait pas ne te parait pas signé?
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 973
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Libye

Message par Silenius » 03 févr. 2017, 21:29

D'apres Assange, https://www.youtube.com/watch?v=9NUoEIIMD6M faire "sauter le bouchon Lybien" faisait partie de la strategie de Hilary.

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 973
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Libye

Message par Silenius » 03 févr. 2017, 21:35

energy_isere a écrit :L' investisseur il les mets ou les panneaux solaires en Libye ?

Image
Legende pour les Americains : Oil, War, Sand, Our Friends, Terrorist, Kebab, Attack here, More sand :lol:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Libye

Message par energy_isere » 04 févr. 2017, 12:48

Libye : OMV relance sa production pétrolière à la faveur de l’amélioration de la situation politique

Agence Ecofin 03 février 2017

En Libye, le pétro-gazier autrichien OMV a augmenté sa participation dans quatre accords de partage de production et d'exploration dans le bassin de Syrte et a signé un accord de renforcement de son partenariat avec la société d’Etat du pétrole (NOC). Un développement favorisé par l'amélioration de la situation politique et sécuritaire en Libye, explique Rainer Seele (photo), le PDG de l’entreprise.

Grâce au renforcement de ses actifs libyens et la mise en production récente des champs pétroliers de Syrte et Sharara, OMV envisage de faire passer sa production pétrolière de 3 000 b/j au dernier trimestre de 2016 à 10 000 b/j en moyenne avant la fin de cette année. Cependant, le responsable a conditionné le développement escompté à la pérennité de la situation sécuritaire actuelle.

Il faut indiquer que l’objectif à moyen terme du groupe est de porter sa production libyenne à 50 000 b/j.

«OMV a été un partenaire fiable de la NOC durant les temps difficiles que nous avons connu. Nous sommes satisfaits de son engagement à continuer à investir dans notre pays », s’est réjoui Mustafa Sanalla, le patron de la NOC.
http://www.agenceecofin.com/compagnies/ ... -politique

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Libye

Message par energy_isere » 09 févr. 2017, 13:04

Glencore va acheter 30% de la production pétrolière libyenne

Agence Ecofin 06 fev 2016

Au terme d’un contrat conclu avec la compagnie d’Etat libyenne du pétrole (NOC), le géant suisse de négoce de matières premières, Glencore, va acheter le tiers de la production pétrolière de la Libye, rapportent à Reuters des sources proches du dossier. Un accord signé dans le cadre du prolongement de son contrat commercial avec la NOC.

Aucune précision n’a été donnée concernant la durée du nouveau contrat.

Cet accord fait de Glencore, le plus grand acheteur du brut libyen, pour la deuxième année consécutive. Ceci devant Vitol et Trafigura. Il renforce également son statut de leader dans la commercialisation de produits pétroliers en Afrique.

Par ailleurs, c’est une bonne nouvelle de plus pour le pétrole libyen à qui les raffineurs étrangers ont tourné le dos, depuis quelques années, à cause des conflits armés qui ont engendré une irrégularité de l’offre. La situation s’améliorant progressivement depuis quelques semaines, la production a repris normalement.

Le pays produit actuellement un peu plus de 700 000 barils par jour et envisage de porter son rendement à 1,2 million b/j, avant la fin de l’année.
http://www.agenceecofin.com/trade/0602- ... e-libyenne

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Libye

Message par energy_isere » 25 févr. 2017, 12:33

Le géant russe Rosneft veut investir dans le secteur pétrolier libyen

Agence Ecofin 21 fev 2017

Les sociétés publiques libyenne et russe en charge du pétrole, respectivement NOC et Rosneft, ont signé un accord-cadre de coopération qui jette les bases d’un projet d’investissement de Rosneft dans le secteur pétrolier libyen, peut-on lire sur le site internet de la NOC.

L’accord prévoit la mise en place d’un comité mixte d’évaluation des opportunités tant dans l’exploration que dans la production. L’entreprise russe aurait également entamé des négociations pour des « off-takes » concernant la future production libyenne. La production nationale qui est de 700 000 b/j actuellement devrait passer à 1,2 million b/j avant le 31 décembre prochain et 2,1 millions b/j d’ici 2020.

Comme l’indique l’agence de presse azerbaidjanaise Trend, cet accord représente un pas en avant dans les plans de la NOC pour attirer les investisseurs et favoriser rapidement le retour à la production d’avant conflit qui était de 1,6 million b/j.

« Nous avons besoin de l'aide et des investissements des grandes sociétés pétrolières internationales pour atteindre nos objectifs de production et stabiliser notre économie», a déclaré Mustafa Sanalla, le patron de la NOC.
http://www.agenceecofin.com/investissem ... ier-libyen

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Libye

Message par energy_isere » 04 mars 2017, 20:18

En Libye, le Croissant pétrolier théâtre de nouveaux combats

Les forces hostiles au maréchal Haftar, le chef de l’armée nationale libyenne, ont attaqué vendredi le terminal pétrolier de Ras Lanouf, hypothéquant la reprise de la production du brut libyen.

LE MONDE Le 04.03.2017


L’épisode va compliquer les efforts régionaux de règlement de la crise libyenne. Vendredi 3 mars, les forces du maréchal Khalifa Haftar, chef en titre de l’armée nationale libyenne (ANL) et homme fort de la Cyrénaïque (Est), ont essuyé un revers dans une partie du Croissant pétrolier, le poumon économique de la Libye qu’elles contrôlaient depuis septembre 2016. Un groupe armé, baptisé Brigade de défense de Benghazi, a lancé une attaque surprise contre cet arc de terminaux pétroliers en bordure du Golfe de Syrte et est parvenu à enlever le port de Ras Lanouf. Le porte-parole de l’ANL, le colonel Ahmed Mesmari, a confirmé cette perte de Ras Lanouf mais a démenti celle du port voisin de Sidra que rapportaient des sources locales.

La percée de la Brigade de défense de Benghazi, une force « révolutionnaire » d’obédience islamiste à laquelle se sont agrégés des noyaux djihadistes, risque fort de relancer les affrontements dans cette région du Croissant pétrolier où transite plus de la moitié du brut libyen exporté. Depuis sa conquête il y a six mois par l’ANL du maréchal Haftar, les exportations avaient repris de manière spectaculaire, permettant à la Libye de doubler (par rapport à l’an dernier) sa production pétrolière à 700 000 barils par jour. Les jours prochains devraient être marqués par une contre-offensive des forces du maréchal Haftar qui disposent sur les assaillants d’un avantage aérien. Mais le coût humain, économique et diplomatique de la flambée de combats qui s’annonce risque d’être élevé. Ce nouvel épisode militaire va hypothéquer l’offensive diplomatique récemment menée par les pays voisins de la Libye – Algérie, Tunisie et Egypte – dans le but d’amener les différents protagonistes du conflit libyen autour de la table des négociations.
..................
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2 ... _3212.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Libye

Message par energy_isere » 18 mars 2017, 13:46

Libye: les troupes pro-Haftar reprennent 2 sites pétroliers

AFP parue le 14 mars 2017

Les forces loyales au maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est libyen, ont annoncé mardi la reprise de deux sites pétroliers dont s'étaient emparés des groupes armés rivaux. "Les forces armées ont libéré la totalité du croissant pétrolier", une région du nord-est du pays, a déclaré Khalifa al-Abidi, un porte-parole des forces pro-Haftar, ajoutant que "l'armée traquait le reste des groupes terroristes effondrés".

Le chef des gardes des installations pétrolières, le général Meftah al-Megaryef, a confirmé la reprise des sites de Ras Lanouf et d'al-Sedra. Plongée dans le chaos, la Libye est dirigée par deux autorités rivales: le gouvernement d'union nationale (GNA) à Tripoli, reconnu par la communauté internationale, et un gouvernement basé dans l'est du pays lié au maréchal Haftar.

Les troupes loyales au maréchal controversé Haftar ont annoncé le matin avoir lancé une large offensive pour reprendre les deux sites dont s'étaient emparées le 3 mars les groupes armés des Brigades de Défense de Benghazi (BDB). Les pro-Haftar qualifient de "terroristes" les BDB. Les deux sites reconquis sont le complexe pétrolier de Ras Lanouf -qui comprend surtout un aéroport et un port-, ainsi que le port proche d'Al-Sedra.

Un des commandants des BDB, Basset al-Chairi, a confirmé à l'AFP la perte de Ras Lanouf sans préciser s'ils contrôlaient toujours le port d'al-Sedra ou non. Il n'était pas possible dans l'immédiat de vérifier les déclarations des deux camps de source indépendante.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... ers-170314

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Libye

Message par energy_isere » 08 avr. 2017, 12:52

Libye : Eni met la main sur un nouveau gisement de gaz et de condensat en offshore

Agence Ecofin 06 avril 2017

Dans une mise à jour de ses activités en Libye publiée jeudi, le pétro-gazier italien Eni a annoncé la découverte d’un nouveau gisement de gaz et de condensat à 140 km au large de Tripoli. Elle a été faite dans la zone d’exploration Area D, sur le puits B1 16/3, situé à 15 km au sud-ouest du champ de Bouri et à 5 km au nord du champ de production Bahr Essalam.

Le puits, qui est situé à une profondeur d’eau de 150 m, a atteint une profondeur totale après forage de 2 981 mètres (9,780 pieds) et a rencontré le gaz et le condensat dans les formations Metlaoui datant de l’Eocène. Selon les premiers résultats communiqués par la compagnie, il est possible d’extraire jusqu’à 7 000 barils d’équivalent pétrole par jour de ce gisement.

C’est la troisième découverte de gaz et de condensat faite sur la zone depuis 2015. Elle fait partie intégrante de la stratégie d’Eni de prioriser et d’exploiter les champs proches de ses installations à terre pour réduire le temps de commercialisation en fournissant du gaz supplémentaire à la demande locale.

Eni, par l'intermédiaire de sa filiale Eni North Africa, est l'opérateur de la zone D qu’il contrôle de façon exclusive. C’est actuellement le principal producteur du pays avec un plateau d’extraction journalière équivalente à 350 000 barils.
http://www.agenceecofin.com/exploration ... n-offshore

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3358
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: Libye

Message par matthieu25 » 08 avr. 2017, 12:56

Quelle découverte. ... :-D
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Libye

Message par energy_isere » 22 avr. 2017, 12:12

Libye : le champ pétrolifère El-Feel reprend du service après deux ans d’inactivité

Agence Ecofin 21 Avril 2017

Comme l’indique Bloomberg qui cite une source proche de la National Oil Company (NOC), le géant champ pétrolifère El-Feel a rouvert lundi après deux ans de fermeture causée par une grosse panne électrique. El-Feel devrait redémarrer la production « très bientôt », après l’achèvement des travaux de réparation, a révélé la source.

Egalement appelé Eléphant, le champ produira jusqu’à 90 000 barils de pétrole par jour et contribuera à ralentir la chute de la production nationale engendrée par les affrontements entre les forces rebelles et les hommes de l’armée nationale libyenne. La relance de ses activités permettra également de freiner la descente aux enfers des revenus de la NOC, qui fait face à des pertes énormes depuis le début de la crise politique. On estime en effet à 80 milliards de dollars au moins, les pertes de la NOC depuis 2011, date du début de l’instabilité politique.

Cependant, l’objectif du million de barils avant la fin de cette année semble hypothétique. Les affrontements continuent autour des installations pétrolières et aucun dialogue n’a été engagé avec les rebelles pour parvenir à un cessez-le-feu. Ceux-ci ont d’ailleurs promis de tout faire pour bloquer la relance de la production nationale.

En mars dernier, la Libye a produit en moyenne 622 000 barils de pétrole par jour contre 683 000 en février.
http://www.agenceecofin.com/production/ ... inactivite

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Libye

Message par energy_isere » 02 mai 2017, 20:36

Libye: la production pétrolière retrouve un niveau inédit depuis 2014

Par RFI Publié le 02-05-2017

Les cours du pétrole ont baissé lundi, le prix de référence s'affichant à 48,84 dollars. En cause, des signes de reprise de la production aux États-Unis, mais aussi en Libye où production retrouve le niveau de 2014. Le président de la compagnie nationale du pétrole a déclaré ce mardi matin que la production a désormais atteint 760 000 barils par jour. Le dirigeant affirme même vouloir dépasser le million de barils produits d'ici le mois d'août.

La Libye revient de loin. Depuis 2014, la production de pétrole est affectée par les affrontements entre les différentes factions dans les zones de production, les offensives de l’organisation Etat islamique sur les installations et l'inévitable dégradation des infrastructures. Mais ce qui redonne espoir à la compagnie nationale du pétrole aujourd'hui, c'est la réouverture de deux champs dans l'ouest du pays.

Le champ de Sharara, après son blocage par des gardes des installations qui réclamaient une meilleure paie, a rouvert la semaine dernière. Il produit à nouveau selon la National Oil Corporation (NOC) 200 000 barils par jour. Et le champ d'al-Fee, qui alimente les terminaux de l'ouest avec 80 000 barils quotidiens, a rouvert récemment après deux ans d'interruption. Dans l'est de la Libye, beaucoup plus exposé aux combats, ceux opposant les factions du maréchal Haftar et des milices jihadistes, la production a repris aussi timidement, remontant à 6 000 barils jour.

Ces derniers mois, on a aussi vu dans le pays le retour des grandes compagnies étrangères et notamment l'italienne ENI, les françaises Total et Schlumberger. Le mois dernier, la Russie, via le géant pétrolier Rosneft, s'est également rapprochée des Libyens et a promis des investissements. De quoi redonner de l'optimisme à la compagnie libyenne du pétrole qui espère désormais sérieusement se rapprocher du niveau de production d'avant la guerre de 2011.
http://www.rfi.fr/afrique/20170502-liby ... epuis-2014

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Libye

Message par energy_isere » 13 mai 2017, 12:15

Libye : après 4 ans de fermeture, le champ de pétrole Al-Bayda redémarre sa production

Agence Ecofin 10 Mai 2017

Mardi, en Libye, le champ de production de pétrole Al-Bayda a redémarré ses activités après un arrêt de 4 ans. Il a pompé, à la fin de la première journée, 10 000 barils de pétrole et sa production devrait, à terme, atteindre 14 000 barils par jour comme avant sa fermeture. C’est ce qu’a déclaré à Reuters Omran al-Zwai, un porte-parole de l’Arabian Gulf Oil Company (AGOCO), l’opérateur du site.

En 2013, les responsables de la compagnie basée à Tripoli avaient imputé la fermeture du périmètre à la situation sécuritaire délétère qui prévalait dans l’Est du pays et qui était caractérisée par les attaques perpétrées sur les installations de production et les blocages des exportations par les groupes rebelles.

Omran al-Zwai a également souligné que plus de 60 000 barils de pétrole avaient été stockés sur le champ avant sa fermeture et qu’ils feront l’objet d’exportation dans les prochains jours.

AGOCO est une filiale de la National Oil Corporation (NOC). Ses exportations transitent par les ports pétroliers de Hariga et Zueitina.
http://www.agenceecofin.com/production/ ... production

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Libye

Message par energy_isere » 03 juin 2017, 13:17

En Libye, la production pétrolière grimpe et cela inquiète le marché

Agence Ecofin 31 mai 2017

En Libye, les efforts pour relancer la production après les récents affrontements payent. Mercredi, la production devrait monter à 800 000 b/j par rapport au week-end écoulé qui était de 784 000 b/j. « Cela s’explique par la résolution d’une panne technique sur le champ d'Al-Sharara », a indiqué à Reuters Mustafa Sanalla, le CEO de la National Oil Company.

Ce développement met de nouveau le marché dans une situation inconfortable. La nouvelle donne en Libye, ajoutée au fait que les réductions actuelles ne suffiront pas à stabiliser l’offre, a fait perdre 1% de sa valeur au pétrole mardi. A 13 H GMT, le baril de Brent a chuté de 76 cents, soit 1,45% pour s’établir à 51,53 $ et le WTI américain a perdu 46 cents soit 0,9% pour s’échanger à 49,34 $. Mercredi, à 13 H GMT, le WTI s’échangeait à 48,60 $ et le Brent à 51,05 $.

La semaine dernière, les pays de l’OPEP ont convenu de prolonger de 9 mois supplémentaires le niveau de réduction de l’offre à partir de juin 2017. Mais cet effort n’a pas suffi à donner confiance aux investisseurs. Les prix demeurent en effet instables.

Pour de nombreux spécialistes de la question, face à la menace du schiste américain, il faut plus d’efforts de la part de l’OPEP.
http://www.agenceecofin.com/trade/3105- ... -le-marche

Répondre