Chili

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 51992
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chili

Message par energy_isere » 20 nov. 2016, 13:19

Acciona commence la connexion du plus grand parc solaire d' Amérique Latine, dans le désert d' Atacama. 246 MWcréte.
Acciona begins the start-up of the biggest photovoltaic plant in Latin america, in Atacama (Chile)

November 10, 2016 evwind

Image

Acciona Energía has begun the start-up phase of the ‘El Romero Solar’ photovoltaic solar plant, the biggest in Latin America with a maximum capacity of 246 MWp (196 MW rated power), just thirteen months after starting construction work. The company has also completed the assembly of the last sets of panels in the plant: 776,000 photovoltaic modules with a solar capture surface area of more than 1.5 million square meters (equivalent to 211 soccer pitches).

Located in the region of Atacama, Chile, the plant – 100% owned by ACCIONA – has already been connected to the Central Interconnected System (SIC) of that country, starting a process that will continue over the next weeks until the whole installation enters commercial service.

El Romero Solar is located in the municipality of Vallenar, around 645 km north of Santiago, with a surface area of 280 hectares in the Atacama Desert. It represents an investment of around 343 million dollars for ACCIONA. Once completed, it will produce around 500 GWh of clean energy per year, equivalent to the electricity demand of 240,000 Chilean homes, and avoid the emission of around 475,000 metric tons of CO2 from coal-fired power stations in the process.

Image
http://www.evwind.es/2016/11/10/acciona ... hile/57923

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 51992
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chili

Message par energy_isere » 04 févr. 2017, 13:37

F Hollande à été faire une petite retraite dans le désert pendant que d'autres se départageaient à la primaire......
François Hollande prend de l’altitude dans le désert d'Atacama

Par RFI Publié le 22-01-2017

François Hollande n’aurait pas pu choisir un meilleur endroit pour prendre la distance à l'égard de la vie politique en France. A 1 700 m d’altitude en plein désert aucun réseau ne passe, c’est donc en toute sérénité que le président a pu faire un tour parmi les 475 000 panneaux solaires de cet immense parc photovoltaïque.

La presse a été prévenue, François Hollande ne fera aucun commentaire sur la primaire en France et il a effectivement tenu sa promesse. C’est avec cette incursion dans le désert d'Atacama que s’est achevée la visite du président au Chili.

Image
Le président Hollande (c) a visité, ce dimanche 22 janvier 2017, la centrale photovoltaïque EDF de Boléro, un parc solaire inauguré en décembre dans le désert d'Atacama.
http://www.rfi.fr/ameriques/20170122-fr ... rt-atacama

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 51992
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chili

Message par energy_isere » 14 déc. 2017, 13:18

Le cuivre, poule aux oeufs d'or du Chili et défi du prochain président

AFP le 14/12/2017

Porté par la demande de la Chine et des voitures électriques, le cuivre gagne à nouveau du terrain et tire l'économie du Chili, principal producteur mondial, dont le prochain président, désigné dimanche, héritera de la manne, mais aussi de sa réforme attendue.

La fête pourrait être en effet de courte durée si le prochain gouvernement ne parvient pas à trouver un équilibre entre les exigences des écologistes et celles des entreprises, estiment les experts.

"Un nouveau cycle de prix à la hausse du cuivre et des autres matières premières pourrait se poursuivre jusqu'à la moitié de la prochaine décennie", grâce à la croissance de la Chine, responsable de 50% de la demande globale, et du boom des voitures électriques dans le monde, explique Carlos Guajardo, directeur du cabinet Plusmining.

En 2018, le cours moyen de la livre de cuivre devrait s'établir au dessus des trois dollars, selon les projections de cet expert. Des prévisions de bon augure pour l'économie chilienne, très dépendante de ce métal.

Ce pays, qui devrait connaître cette année une croissance de 1,4%, la plus faible en huit ans, est en pleine décélération. Mais avec un tiers de la production de la planète, le Chili reste le champion du cuivre.

"Cela n'est pas remis en cause avec une production qui, en 2018, devrait atteindre les 5,4 millions de tonnes. Le Pérou est deuxième, avec 2,3 millions. Le grand défi est de savoir si ce niveau va se maintenir ou même augmenter pour répondre à la demande", juge le vice-président de la Commission chilienne du cuivre (Cochilco), Sergio Hernandez.

Avec un portefeuille d'investissements de 6,4 milliards de dollars, le Chili cherche à intensifier l'exploitation de gisements déjà anciens, comme celui de la mine de Chuquicamata, au nord du pays, et en trouver de nouveaux.

En outre, le prochain chef de l'Etat chilien va hériter d'un dossier délicat dans ce domaine: la réforme de la controversée "loi réservée", héritée de la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990) et qui oblige la compagnie minière publique chilienne Codelco à verser 10% de ses revenus à l'armée.

- 'Camisole de force' -

Cette législation, "c'est une camisole de force pour Codelco", estime M. Guajardo, qui se félicite que les deux candidats qui s'affrontent dimanche, le socialiste Alejandro Guillier et le conservateur Sebastian Piñera, ambitionnent de la modifier.

Codelco, qui occupe une "part immense dans l'économie chilienne", selon le patron exécutif du groupe, Oscar Landerretche, est de loin le principal contributeur du fisc chilien. En 40 ans, il a versé 108 milliards de dollars dans les caisses de l'Etat.

Dans les prochaines années, les défis de l'entreprise minière seront de consolider ses projets en cours et de stabiliser sa dette, qui s'élève à plus de 14 milliards de dollars.

Sur d'autres fronts, Codelco devra aussi faire face à l'opposition des écologistes et des communautés indigènes qui, cette année, ont pesé sur la décision du gouvernement de freiner un méga-projet de mine de cuivre et de fer dans la région de Coquimbo (nord), à proximité d'une réserve de manchots.

Le virage mondial vers les énergies propres est aussi une bonne nouvelle pour le pays du métal rouge. Car pour fabriquer une voiture électrique, il faut 3,2 fois plus de cuivre que pour un véhicule classique, sans compter le lithium destiné aux batteries, autre métal dont le Chili possède les plus grandes réserves mondiales.

Sur le lithium, "nous sommes en retard. Nous sommes en train (...) de chercher des investisseurs. Mais nous ne voulons pas exploiter la ressource naturelle, nous voulons qu'une bonne partie soit exportée sous la forme de produits à valeur ajoutée, comme des batteries", prévient le vice-président de la Commission chilienne du cuivre.

Pour le Chili, il s'agit de ne pas répéter le schéma du cuivre. Dans le cas contraire, ce pays pourrait se trouver dans une situation paradoxale: avoir les plus grandes réserves de lithium, mais ne pas être en mesure d'en profiter, prévient le consultant Guajardo.
http://www.boursorama.com/actualites/le ... 2dc62a67e8

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 4890
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Chili

Message par Raminagrobis » 05 févr. 2018, 08:33

lien Encore un pays qui décide d'éliminer les centrales au charbon : le Chili. Mais d'ici ... 2050.

Ce n'est pas rien car il en tire actuellement 35% de son électricité.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 51992
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chili

Message par energy_isere » 11 mai 2018, 12:21

Renouvelables: EDF achète 750 MW de capacités de production au Chili

Paris 10 Mai 2018

EDF a annoncé jeudi l'acquisition, avec l'énergéticien chilien AME, de 750 MW de capacités de production d'électricité flexibles (gaz et turbines pour la production de pointe) "pour soutenir le développement de ses activités renouvelables au Chili".

Les deux partenaires - qui sont déjà associés au Chili dans une centrale solaire, un projet de centrale au gaz et une unité de stockage et de regazéification de GNL - "prévoient de moderniser ces actifs pour en optimiser le rendement et les performances environnementales", a indiqué EDF dans un communiqué.

Le groupe français n'a pas communiqué le montant de l'acquisition, réalisée auprès du producteur local AES Gener.

"Avec cette acquisition, le groupe EDF consolide sa présence au Chili et se dote d'actifs flexibles pour répondre au développement du solaire qu'il a déjà entrepris avec son partenaire AME", a commenté la responsables des affaires internationales Marianne Laigneau.

"Le Chili est l'un des principaux pays de développement pour EDF dans le cadre de la stratégie CAP 2030 qui prévoit de tripler nos activités en dehors de l'Europe à l'horizon 2030 et nous sommes fiers de l'accompagner dans sa transition énergétique", a-t-elle ajouté, citée dans un communiqué.

Le développement des énergies renouvelables adossées à des moyens de pointe est un des leviers de la transition énergétique du Chili, qui veut selon EDF porter la part des renouvelables dans son mix énergétique à 60% à horizon 2035 et abandonner l'utilisation du charbon pour la production d'électricité à l'horizon 2050.
https://www.romandie.com/news/Renouvela ... 916839.rom

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 51992
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Chili

Message par energy_isere » 20 mai 2018, 14:00

Premier projet de centrale solaire thermique à concentration en Amérique Latine, au Chili.
Projet avec en méme temps un parc solaire photovoltaique. Puissance combinée de 210 MW.

Cerro Dominador Closes $758 Million Financing For The First Concentrated Solar Power Plant in Latin America

May 19, 2018 evwind

Cerro Dominador, a Chilean company owned by investment funds managed by EIG Global Energy Partners (“EIG”), announced today the signing of the financing for its Concentrated Solar Power plant (CSP) located in the Atacama desert, in Chile. This milestone will allow the company to finalize the construction of the first combined CSP and photovoltaic project in Latin America, with a total of 210 MW of capacity. The plant will supply clean, reliable energy to the national interconnected system in Chile, selling most of its power under 15-year power purchase agreements awarded at the end of 2014.
.........................
https://www.evwind.es/2018/05/19/cerro- ... rica/63476

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités