Le Qatar

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59638
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Qatar

Message par energy_isere » 12 déc. 2016, 14:36

Les deux géants gaziers qataris, Qatargas et RasGas, fusionnent

Léna Corot Usine Nouvelle le 12/12/2016

Qatargas, le plus grand producteur de gaz naturel liquéfié, et RasGas vont fusionner. Le Qatar a fait cette annonce dimanche dans le but de devenir un véritable opérateur mondial de l’énergie.

Le premier producteur et exportateur mondial de gaz naturel liquéfié (GNL ou LNG) a annoncé la fusion de ses deux géants gaziers, Qtargas et RasGas, dimanche. Le Qatar cherche ainsi à devenir un véritable opérateur mondial de l’énergie. L’émirat du Golfe détient les troisièmes réserves mondiales de gaz après la Russie et l’Iran.

Les deux entités devraient fusionner en douze mois pour créer une seule entité appelée Qatargas.

Qatargas est actuellement le plus grand producteur de GNL dans le monde alors que RasGas ne détient aucun actif mais supervise et gère toutes les opérations de GNL au Qatar. Toutefois, les deux compagnies ont des co-entreprises avec des géants pétroliers comme ExxonMobil, Total ou encore Shell. Des représentants de ces compagnies étaient présents lors de l’annonce de cette fusion.

Doha accueille le siège du Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) qui compte douze membres.
http://www.usinenouvelle.com/article/le ... nt.N475299

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59638
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Qatar

Message par energy_isere » 17 déc. 2016, 12:45

Qatar : adoption d'un budget déficitaire de 7,45 milliards d'euros pour 2017

AFP le 15 déc. 2016
Le Qatar, confronté aux prix bas des hydrocarbures, a annoncé jeudi avoir adopté pour 2017 un budget en déficit de 28,3 milliards de riyals (7,45 milliards d'euros), en baisse de 39,1%. Le petit émirat du Golfe s'attend à des revenus de 170,1 milliards de riyals (44,77 milliards d'euros), en hausse de 9% par rapport aux prévisions de 2016, grâce à une augmentation des recettes non-pétrolières, a indiqué le ministre des Finances Ali Chérif al-Imadi.

Le budget a été calculé sur la base d'un prix du pétrole à 45 dollars le baril, légèrement en dessous du cours moyen actuel qui évolue ces dernières semaines autour de 50 dollars.
.......................
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... 017-161215

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59638
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Qatar

Message par energy_isere » 05 juin 2017, 11:36

Le Qatar mis en quarantaine par ses voisins du Golfe

Par Georges Malbrunot Publié le 05/06/2017

L'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn, ainsi que l'Égypte, ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha, lui reprochant son soutien aux islamistes et une complaisance à l'égard de l'Iran.

C'est une nouvelle escalade dans la crise entre le Qatar et ses principaux voisins du Golfe. Accusant Doha de financer le terrorisme, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn ainsi que l'Égypte ont annoncé ce lundi la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Le minuscule émirat a été également exclu de la coalition militaire qui intervient au Yémen contre les miliciens Houthistes pro-iraniens. C'est la crise la plus grave depuis plus de trente ans entre pays membres du Conseil de coopération du Golfe.

Pour «protéger sa sécurité nationale des dangers du terrorisme et de l'extrémisme», Riyad a décidé également de fermer ses frontières terrestres, aériennes et maritimes avec le Qatar. «L'Arabie saoudite a pris cette mesure décisive en raison des sérieux abus des autorités de Doha tout au long des dernières années (...) pour inciter à la désobéissance et nuire à sa souveraineté», a déclaré un responsable saoudien.

«Le Qatar accueille divers groupes terroristes pour déstabiliser la région, comme la confrérie des Frères musulmans, Daech (acronyme en arabe de l'EI) et Al-Qaïda», a-t-il accusé. Selon lui, Doha soutient aussi «les activités de groupes terroristes soutenus par l'Iran dans la province de Qatif (est)», où se concentre la minorité chiite du royaume saoudien, ainsi qu'à Bahreïn, secoué depuis plusieurs années par des troubles animés par la majorité chiite de ce pays.
Doha a répondu en accusant ses voisins du Golfe de chercher à le mettre sous tutelle. Ces mesures sont «injustifiées» et «sans fondement», a réagi le ministère des Affaires étrangères du Qatar dans un communiqué. Elles ont un «objectif clair: placer l'État (du Qatar) sous tutelle, ce qui marque une violation de sa souveraineté» et est «totalement inacceptable».

Accusé de soutenir le terrorisme

L'Arabie et ses alliés émiriens, bahraïnien et égyptien ont deux griefs à l'égard du Qatar: son soutien aux Frères musulmans et une certaine complaisance à l'égard de leur ennemi iranien. Doha a longtemps accueilli des responsables Frères musulmans qui avaient été expulsés d'Égypte, de Syrie ou de Tunisie. Au début des printemps arabes - avec l'aval des Occidentaux, des États-Unis et de la France en particulier- Doha est apparu comme le pays qui pourrait «assagir» les islamistes qui venaient de prendre le pouvoir en Égypte et en Tunisie. L'échec de Mohammed Morsi au Caire a sonné le glas de l'islam politique, soutenu par Doha. Obsédés par la menace des Frères, les Émirats arabes unis sont en pointe dans la dénonciation du Qatar comme base arrière du mouvement islamiste. Reste que Doha abrite bel et bien une demi-douzaine de financiers du terrorisme, comme le relèvent plusieurs rapports officiels américains.

Contrairement à l'Arabie saoudite et aux Émirats, le Qatar n'a jamais affiché une politique foncièrement hostile à l'égard de l'Iran, pays avec lequel Doha partage un immense champ gazier dans les eaux du Golfe persique. «Le Qatar n'a jamais eu une lecture chiite-sunnite des événements qui se passent au Moyen-Orient», souligne ainsi un diplomate.
Soutenus par Donald Trump, Saoudiens et Emiriens ont fait de l'Iran leur ennemi numéro un. Dans la foulée de la visite du président américain à Riyad il y a un mois, Riyad et Abou Dhabi avaient accusé l'émir du Qatar Cheikh Tamim d'avoir tenu des propos désobligeants à l'égard de ses voisins et d'avoir minimisé la menace iranienne. Sur cette question des relations avec l'Iran, Doha n'est pas seul dans le Golfe: le sultanat d'Oman et Koweït refusent également de faire de l'Iran leur bête noire. Ces deux pays ne se sont d'ailleurs pas associés à la mise en quarantaine imposée ce lundi par Riyad à Doha.
http://www.lefigaro.fr/international/20 ... -golfe.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59638
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Qatar

Message par energy_isere » 05 juin 2017, 12:31

Etihad, Emirates, flydubai et Saudia suspendent leurs vls vers le Qatar
AFP le 05/06/2017

......................

Qatar Airways a à son tour annoncé la suspension de tous ses vols vers l'Arabie saoudite.
http://www.boursorama.com/actualites/et ... 2c132da61c

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Le Qatar

Message par rico » 05 juin 2017, 14:01

Ben oui, quand les complicités deviennent trop visibles faut bien calmer le jeu en brouillant les pistes.

marocain
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 878
Inscription : 24 mars 2008, 21:13

Re: Le Qatar

Message par marocain » 05 juin 2017, 15:15

rico a écrit :Ben oui, quand les complicités deviennent trop visibles faut bien calmer le jeu en brouillant les pistes.
ca signifie quoi ta phrase ?

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Le Qatar

Message par rico » 05 juin 2017, 17:12

Comprenne qui pourra.... :lol:

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5197
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Le Qatar

Message par Raminagrobis » 05 juin 2017, 18:22

Remundo a écrit :2,5 GW au gaz, super écolo...

en plus cette utilisation en dessalement s'accommode très bien de l'intermittence du solaire PV... suffit de stocker l'eau quelque part...

En se basant sur la moitié : 310 000 m3, il faut un cube de 68 m de côté...

vivement que cette bande de pollueurs sans complexe n'aient plus d'hydrocarbures gratuits... :roll:
Il y a des moments où la réalité économique est incontournable.
Les centrales à gaz à cycles combinés ont un super rendement (55, voir 60%). Elles sont fiables. elles ne coutent pas cher à construire : entre 600 et 750 M$ par GW. Comme elles sont produites en série, on ne risque pas de dépassements de couts ou de délais importants. Elles ne font presque pas de pollution locale (particules, etc) et rencontrent donc peu de NIMBY. Elles sont souples, peuvent démarrer ou s'arrêter très vite.

Evidemment leur équation économique dépend fortement du prix du gaz dans le pays considéré. Si il est bas, le gaz est tellement compétitif pour la production d'électricité qu'aucune autre méthode ne peut lutter !

Le gaz de schiste aux Etats Unis a tué presque tous les projets de centrales solaires thermodynamiques, étranglé l'industrie du charbon, étouffé la renaissance du nucléaire.

Si tu regarde la production électrique de Qatar, Brunei, Trinidad, l'Algérie, le Turkménistan, pays exportateurs de gaz, c'est 100% du gaz presque. Le gaz est tellement compétitif que si tu va dans un de ces pays pour construire une centrale nucléaire, une centrale à charbon, du solaire ou de l'éolien, tu cours directement à la faillite!
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59638
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Qatar

Message par energy_isere » 06 juin 2017, 18:13

Trump accuse à son tour le Qatar de soutenir les extrémistes

AFP le 06/06/2017

Le président américain Donald Trump a accusé mardi le Qatar, pourtant allié des Etats-Unis, de financer les extrémistes, prenant fait et cause pour l'Arabie saoudite et des pays amis qui ont rompu avec ce riche émirat gazier du Golfe.

Sur Twitter, M. Trump a écrit que l'isolement du Qatar marquera "peut-être le début de la fin de l'horreur du terrorisme", indiquant que "tous les éléments pointent vers le Qatar" dans le financement de l'extrémisme religieux.

Allié de longue date des Etats-Unis, le Qatar abrite la plus grande base aérienne américaine dans la région, siège du commandement militaire chargé du Moyen-Orient. La base d'Al-Udeid est cruciale pour la lutte contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie et Irak, menée par la coalition internationale dirigée par Washington et dont fait partie Doha.

Face à cette crise inédite, le Koweït a entrepris une médiation et l'émir Sabah Al-Ahmad Al-Sabah s'est rendu à Jeddah, dans l'ouest saoudien, pour rencontrer le roi Salmane.

Lundi, l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, l'Egypte, le Yémen ainsi que les Maldives ont annoncé rompre toute relation avec le Qatar, accusé de "soutenir le terrorisme", une décision qui a eu l'effet d'un séisme dans la région.
.................
http://www.boursorama.com/actualites/tr ... 3739a5b350

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59638
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Qatar

Message par energy_isere » 06 juin 2017, 19:27

Le Qatar continuera de vendre son gaz malgré les mesures de ses voisins

Par Claire Fages RFI6 juin 2017

La rupture entre le Qatar et ses voisins arabes ne menace pas l’approvisionnement en gaz naturel liquéfié, dont le Qatar est le premier exportateur mondial.

Le Qatar continuera de vendre son gaz malgré les mesures de rétorsion de ses voisins. L’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte ont certes interrompu les échanges terrestres et maritimes avec le Qatar pour marquer la rupture de leurs relations diplomatiques, mais les exportations gazières, première ressource du Qatar, ne sont pas menacées.

La grande majorité de ce gaz est liquéfié et il part en bateau. Ces méthaniers chargés de GNL qatarien naviguent en premier lieu vers les pays asiatiques (Chine, Japon, Corée du Sud, Inde), en deuxième lieu vers l’Europe, et en troisième lieu vers l’Amérique, rappelle Francis Perrin, président de Stratégie et Politiques énergétiques.

Des marchés qui n’ont aucun lien avec la brouille actuelle. Ce fret de gaz naturel liquéfié, il n’est pas possible que les pays arabes adversaires du Qatar l’interrompent, les méthaniers qatariens peuvent tout à fait emprunter les eaux territoriales iraniennes. Sauf à bloquer le détroit d’Ormuz vers le sud ou le canal de Suez vers le nord, mais ce sont des voies d’eau internationales. Les bloquer serait considéré comme un acte de guerre. Même l’Egypte d’Abdel Fatah al-Sissi, qui en veut terriblement au Qatar de continuer à soutenir les Frères musulmans, n’oserait pas franchir ce pas.

Reste les livraisons de gaz qatarien à ces mêmes pays arabes. L’Egypte, en attendant de pouvoir puiser du gaz chez elle, dans le nouveau gisement maritime géant de Zohr, achète du GNL au Qatar. Du temps de Mohamed Morsi, l’Egypte avait même reçu gratuitement ses premiers méthaniers qatariens, au nom de l’amitié pour les Frères musulmans. Aujourd’hui Le Caire pourrait tout à fait dénoncer son contrat avec le Qatar et acheter du gaz naturel liquéfié à des traders, reconnaît Philippe Sébille-Lopez, de Geopolia : le marché spot du GNL est surabondant.

Dans l’autre sens Doha pourrait interrompre ses livraisons à l’Egypte ou aux Emirats arabes unis mais il n’y pas grand intérêt. Pas plus que les Emirats arabes unis n’ont intérêt à se priver du gaz qatarien qu’ils reçoivent, sous forme gazeuse cette fois, par un gazoduc terrestre, Dolphin. Avec l’arrivée de l’été, la population des Emirats consomme beaucoup plus d’électricité, et donc de gaz, pour faire tourner les climatiseurs.

Enfin pour le Qatar, ces clients arabes sont très secondaires : ils ne constituent que 10% de ces exportations gazières. Même s'il fallait rerouter quelques cargos, imagine Thierry Bros, de l'Oxford Institute for Energy Studies, les revenus gaziers du Qatar ne seraient pas touchés. Ce n’est pas au plan énergétique que la brouille entre le Qatar et ses voisins arabes aura le plus d’impact.
http://www.rfi.fr/emission/20170606-le- ... es-voisins

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1724
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: Le Qatar

Message par hyperion » 07 juin 2017, 17:14

donc en résumé, l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, mettent à l'index le qatar à cause de son prétendu soutien au terrorisme, le lendemain il y a des attentats à Téheran ,tout cela n'aurait aucune cause efficiente économique et la dessus le pétrole chute de 4 % ce jour. pas banal tout de même et surpris par le sens de la variation du prix, tout ces gesticulations devraient au moins servir à faire monter le prix , non?
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59638
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Qatar

Message par energy_isere » 09 juin 2017, 23:21

A quoi peut-on s'attendre après la mise au ban du Qatar ?

Cinq pays – l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, l'Egypte et le Yémen – ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar. La frontière entre cet émirat et l'Arabie saoudite est désormais fermée. Tour d'horizon des conséquences possibles de cette crise.

.........................
Difficultés d'approvisionnement : une facture salée pour le Qatar
"Une grande partie des biens importés proviennent d'Arabie saoudite", reprend-elle. Ce qui, à terme, pourrait entraîner des problèmes d'approvisionnement : l'Arabie saoudite, seule à disposer d'une frontière terrestre avec l'émirat, est le premier fournisseur du Qatar en produits laitiers, œufs et animaux vivants, souligne La Croix.

Selon une estimation du service économique de Doha, 90% de la nourriture de l'émirat est importée. "Le Qatar peut faire venir des produits par avion ou bateau, mais cela a un coût, avertit Agnès Levallois. Pour le moment, l'Etat a les moyens de subventionner, mais il ne pourra pas piocher dans la caisse indéfiniment, ce qui devrait le pousser à se plier aux exigences des Saoudiens."

Inquiets d'une possible pénurie, de nombreux Qataris se sont rués dans les supermarchés pour stocker de la nourriture. Les autorités ont tenté de rassurer la population. "Elles nous ont expliqué, dans des médias anglophones, qu'elles avaient diversifié les sources d'approvisionnement et qu'une pénurie n'était pas à craindre", explique Sandrine Lescaroux, expatriée dans la péninsule. Elles ont même affirmé disposer de suffisamment de vivres pour un an, rapporte la RTBF. Un constat qui n'est pas partagé par Agnès Levallois : "Le Qatar a une autonomie alimentaire estimée à quinze jours."

L'émirat, organisateur de la Coupe du monde de football 2022, pourrait bien aussi voir les coûts des travaux de construction exploser. "Parmi les gros chantiers engagés, on ne pourra pas faire venir par avion ou bateau l'essentiel des matériaux ; la perte de temps et les coûts que cela représente sont trop élevés", estime la spécialiste.

......................
http://www.francetvinfo.fr/monde/a-quoi ... 26141.html

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10221
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le Qatar

Message par mobar » 10 juin 2017, 04:47

Le Quatar ne vends pas son gaz aux autres pétromonarchies du golfe ni ne leur achète les salades et les moutons qu'il consomme

Il s'approvisionne en nourriture importée auprès de ceux qui lui achètent son gaz, européens, asiatiques, australiens et néo zélandais

Ces gesticulations des saoudiens et de leurs complices n'auront aucun effet, si les saoudiens veulent faire autre chose que de la com va falloir sortir l'option militaire. Une autre paire de manches!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5197
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Le Qatar

Message par Raminagrobis » 10 juin 2017, 09:23

Si , le qatar vend du gaz au koweit (sous forme liquéfiée) ainsi qu'au émirats et à Oman (via le pipeline "dolphin")
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59638
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Qatar

Message par energy_isere » 10 juin 2017, 11:51

mobar a écrit :Le Quatar ne vends pas son gaz aux autres pétromonarchies du golfe
PLONK !


Le Quatar livre du Gaz aux émirats Arabes Unis.

Image
Dolphin gas pipeline was conceived in 1999 to produce, process, and transport natural gas from Qatar's North Field to the UAE and Oman.[1]
...................

Export pipeline[edit]
The offshore pipeline from Ras Laffan to Taweelah in the UAE (export pipeline) was designed by Saipem, an Italian contractor for the oil and gas industry, and the pipes were supplied by Mitsui of Japan. The 48 inches (1,200 mm) pipeline has capacity of 33 billion cubic metres (1.2 trillion cubic feet) of natural gas per year.[2] The construction of the pipeline was objected by Saudi Arabia because of the border dispute between Saudi Arabia and the UAE, however the pipeline was built.[5]
................
https://en.wikipedia.org/wiki/Dolphin_Gas_Project

Répondre