Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 30 nov. 2013, 12:31

Image

Voici une image hallucinante, digne d'un film de science-fiction, et pourtant bien réelle. Elle est l'œuvre du photographe allemand Bjoern Lauen qui a immortalisé la Burj Khalifa, à Dubaï, dans une mer de brouillard, depuis un gratte-ciel voisin. Avec ses 828 mètres, la Burj Khalifa est la plus haute construction de la planète. (Bjoern Lauen/SOLENT NEWS/SIPA)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 07 mars 2014, 12:07

Le centre commercial de Dubaï, lieu touristique le plus visité au monde

EN IMAGES - Le gigantesque mall de la plus grande ville des Émirats arabes unis accueille autant de visiteurs chaque année que la Tour Eiffel, Times Square et Disney World réunis.

Il contient 1200 magasins, une patinoire de taille olympique, un aquarium abritant 250 espèces aquatiques, le plus grand magasin de chaussures au monde, des parcs à thème, 14.000 places de parking, 22 salles de cinéma ou encore un simulateur de Boeing 737: le Dubaï Mall n'est pas un centre commercial comme les autres, mais bien un lieu touristique. Figurant dans le Guinness Book pour totaliser la plus grande surface commerciale mondiale, il équivaut en taille à 50 terrains de football. «Une ville dans une ville», concède Mohamad Alabbar, le président de la société Emaar qui a créé ce mastodonte dédié au shopping, cité par CNN.

Ouvert en 2008 après quatre ans de travaux, le bâtiment - qui a nécessité un investissement de 14,5 milliards d'euros -, accueille quelque 75 millions de visiteurs par an! Un véritable défi logistique qui nécessite un staff constitué de 20.000 employés, «l'équivalent d'une petite armée», comme le souligne le journal américain.
Pour comparer, en 2012, la Tour Eiffel en a accueilli «seulement» un peu plus de 6 millions, selon le ministère du Tourisme. L'immense complexe de Disney World, à Orlando, a été visité sur la même période par 17 millions de curieux, selon Globometer, qui estime en outre que Times Square, à New-York, n'est visité «que» par 35 millions de personnes chaque année.
photos : http://www.lefigaro.fr/societes/2014/03 ... -monde.php

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 11 août 2014, 13:15

En relation avec ce post du jour : viewtopic.php?p=364035#p364035

ExxonMobil ne renouvellera pas sa participation à appel d' offre pour des champs sur lequel il était présent depuis 75 ans pas contrat, qui vient d' expirer.
TOTAL, BP et SHELL subissent aussi l' expiration du contrat.

ExxonMobil will not renew bid for Abu Dhabi’s historic onshore concession

May 5, 2014

ExxonMobil has reportedly not bid for the renewal of Abu Dhabi’s historic onshore concession.

The American major was alone among the legacy partners to decline to bid, according to a report published on Monday by Petroleum Intelligence Weekly, an industry news source. Exxon and partners Total, BP and Royal Dutch Shell lost their 75-year rights to the emirate’s oldest producing fields in January, when the Second World War-era contract expired.

The family of oilfields, which include Bab, Asab and Bu Hasa, are together responsible for half of the emirate’s almost 3 million-barrel-per-day output and hold more than 100 billion barrels of oil or oil equivalent in one of the most politically stable parts of the world open to foreign partners.

The Abu Dhabi Company for Onshore Oil Operations (Adco), which runs the fields, has been 100 per cent owned by Abu Dhabi National Oil Company (Adnoc) since January, when the western majors lost their stakes in the operators.

ExxonMobil recently negotiated a longer and more favourable deal for Upper Zakum, one of the world’s biggest offshore fields.

“ExxonMobil likes to maintain relationships, and if they were asked to bid it means they would,” said Adrian Nizzola, an oil and gas lawyer at Simmons & Simmons in Abu Dhabi. “Upper Zakum means they at least maintain a presence. It means they maintain a relationship. But not to bid at all, I’d be surprised at that.”

A source close to the auction said Exxon had actually placed a conditional bid stipulating that it be the sole operator of a slice of the Adco area. It has been the most vocal among the western majors in criticising Adco’s former structure, which gave the four majors equal 9.5 per cent shares but put them in a position of potentially exposing propriety technology to competitors.

Exxon was also one of the least hurt among the majors by the loss of Adco volumes. Upstream earnings in the first quarter rose US$746 million to $7.8 billion, thanks to greater gas output, and overall production fell by only 5.6 per cent.

Liquids production declined by 2.1 per cent to 2.1 million barrels per day.

In 2012, Adnoc raised eyebrows when it invited a long list of oil companies to prequalify to bid--except for BP. But BP was eventually brought back into the fold. It remains just as uncertain whether Exxon is out of the auction, said Chris Gunson, an oil and gas lawyer at Pillsbury, the American firm.

“From Iraq to Russia, Exxon is adept at re-writing the rules - without breaking them,” he said. “The same thing could happen in Abu Dhabi.”

Adnoc is expected to submit its recommendation within weeks for technical partners to the Supreme Petroleum Council, the Abu Dhabi oil policy body that includes members of the ruling family.

In October it received bids from companies including Korea National Oil Company, China National Oil Company and others for shares of either 5 or 10 per cent. Bidders could also ask to be the technical leader for a slice of the Adco concession, which is expected to be broken up.

Exxon and its Japanese partner Inpex negotiated their per-barrel fee for Upper Zakum from $1 to $2.85. That is expected to serve as a benchmark for Adco, which has long paid one of the lowest fees in the world.
http://www.thenational.ae/business/ener ... concession

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 11 août 2014, 13:18

Les dernières actus concernant l' appel d' offre pour les nouvelles licences de production à Abu Dhabi datent de fin Juillet.

Exxon ne ''bid'' pas. Ils sont trop gourmands et ne se contentent pas des quelques $ par baril de redevance

Shell, Total et BP on envoyé leurs offres.

Les Asiatique ont soumissionné aussi, de la Corée, la Chine et le Japon.

Abu Dhabi n' a pas encore décidé, car cela prend une tournure politique avec l' arrivée potentielle des Asiatiques en particulier les Chinois.

Et c' est un marché énorme puisque il s' agit des concessions de production pour 1.6 millions de b/j soit ma moitié de la production des Emirats Arabes Unis (UAE)
Asian, western firms bid for UAE oilfields

July 21, 2014

* Exxon pulls out staff, decides not to bid, sources say

* Chinese, Korean and Japanese firms vying for a stake

* Onshore fields produce over half of UAE oil

* UAE leaders consider whether to let in Asian firms


Asian and western firms have bid to help operate the UAE's biggest oilfields after a deal with oil majors expired this year but the Gulf Arab state is yet to decide whether to let Asian oil buyers in for the long haul, sources said.

A final decision on the winning firms is unlikely before early 2015 as political leaders in Abu Dhabi, the capital of the United Arab Emirates, weigh whether to bring in Asian firms or stick with old partners, industry and diplomatic sources said.

At least one oil major, ExxonMobil, appears to have decided against bidding, the sources told Reuters.

ExxonMobil, Royal Dutch Shell, Total and BP - have each held 9.5 percent equity stakes in the Abu Dhabi Company for Onshore Oil Operations (ADCO) concession since the 1970s. Portugal's Partex had a 2 percent stake, and the rest was held by state run Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC).

After the deal expired in January, ADNOC took 100 percent of the concession. Shell, Total and BP have made their new bids, which are being evaluated by Abu Dhabi, the sources said.

Exxon, however, did not bid for the ADCO concession after it renegotiated a better deal for the Upper Zakum offshore oilfield, which it has been operating with ADNOC and Japan's Inpex since 2006, two sources said.

The U.S. major pulled out its staff from the ADCO fields earlier this year, a sign that it has dropped out of the race, sources say.

"Exxon has pulled its folks out while others kept their people. (It is) 95-percent (sure) Exxon has decided not to bid," one source told Reuters.

"They are going to make what? $2 or $3 dollars a barrel? So they probably said: 'why have two projects in the UAE?'," the source said.

Exxon said its ADCO concession expired on Jan.10 but declined to comment about its staff and future plans.

Exxon's exit may improve the chances for the other three former partners and pave the way for newcomers to join in.

U.S. firm Occidental Petroleum Corp, Italy's ENI , China National Petroleum Corp. (CNPC), Norway's Statoil, Japan's Inpex and Korea National Oil Corp have bid for the new deal, three sources told Reuters.

Rosneft has been invited to bid, but it was not clear whether Russia's top oil company has submitted an offer, two industry sources said.

"Abu Dhabi's new partners are expected to be selected in early 2015. The evaluation process is underway," one industry source said.

The onshore fields produce 1.6 million barrels per day (bpd), over half UAE's oil output.

The UAE oil minister said in January Abu Dhabi has received strong interest from international firms to participate in the ADCO fields with revised terms.

ADNOC did not respond to Reuters emails and calls for comment. A CNPC official said the Chinese company has bid to operate the ADCO fields, but he knew no further details.

None of the remaining companies vying to be part of the next phase of development would comment on the situation.

POLITICAL TIES

Western oil majors have partnered Abu Dhabi for decades but several Asian energy companies are keen to secure stakes in fields that supply the growing Asian market.

That would offer a chance for UAE to strengthen political ties with its biggest oil buyers such as China, South Korea and Japan.

"The (UAE) leadership is turning eastwards more than before," said Valérie Marcel of think tank Chatham House.

"We also know that the leadership wants new types of contracts, which encourage oil companies to invest more of their technology. These forces push Abu Dhabi towards new partners and new terms."
...............

"At the end of the day it will be the political decision of the leadership in Abu Dhabi on which company will take what," a diplomatic source said.
http://www.reuters.com/article/2014/07/ ... YF20140721

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 17 sept. 2014, 22:02

Deux nouveaux réacteurs approuvés aux Emirats Arabes Unis

Mercredi 17 septembre 2014 lenergeek

L’autorité fédéral de réglementation nucléaire (FANR) des Emirats Arabe Unis a validé cette semaine la construction des unités 3 et 4 de la centrale nucléaire de Barakah située dans le Golfe Persique à l’Ouest d’Abou Dabi. Un projet porté par la société d’énergie nucléaire Emirates (ENEC) et qui confirme une nouvelle fois les nouvelles ambitions nucléaires des pays du Golfe.

Cette nouvelle licence de construction autorise ainsi l’ENEC à mettre en place deux nouveaux réacteurs à eau pressurisée APR1400 conçus par le groupe Korea Electric power Corporation (KEPCO), et à importer les technologies nécessaires à cette entreprise. Une licence qui reste toutefois limitée puisqu’elle ne prend pas en compte la mise en fonctionnement de ces réacteurs.

La société Emirates devra alors faire une demande distincte pour pouvoir exploiter ces nouveaux aménagements. Une demande qui concernera tout d’abord la licence d’exploitation des deux premières unités de la centrale de Barakah dont la mise en activité est prévue pour 2017 et 2018. Les unités 3 et 4 dont les travaux de préparation sont en cours en vertu d’une autorisation partielle préalable, devraient quant à eux être opérationnels pour 2019 et 2020.

Ce permis de construire a été accordé à la suite d’un examen complet d’une durée de 18 mois durant lesquels les experts du FANR ont examiné l’ensemble des facteurs liés à l’adéquation du site aux réacteurs, à la conception de l’installation, aux respect des normes de sécurité et de sûreté dans l’application des mesures de radioprotection.

Le chantier devrait employer près de 2500 personnes dont 60 % d’Emiratis, affirme la société Emirates qui s’est engagée depuis plusieurs années à promouvoir le développement d’une main-d’œuvre Emiratis qualifiée dans la filière nucléaire. Une filière très en vogue dans les pays des Emirats Arabe Unis pour lesquels l’énergie nucléaire se pose aujourd’hui comme une alternative aux énergies fossiles en permettant notamment de réduire leur dépendance aux hydrocarbures en vue de l’après-pétrole.

Comme l’a déclaré dans ce sens la FANR, « cette nouvelle approbation de licence illustre les progrès importants réalisés par les Émirats arabes unis dans leur programme de développement de l’énergie nucléaire » et « la FANR continuera à veiller à ce que ce développement se poursuive en toute sécurité et en paix« .
http://lenergeek.com/2014/09/17/deux-no ... abes-unis/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 03 oct. 2014, 16:21

energy_isere a écrit :Les dernières actus concernant l' appel d' offre pour les nouvelles licences de production à Abu Dhabi datent de fin Juillet.

Exxon ne ''bid'' pas. Ils sont trop gourmands et ne se contentent pas des quelques $ par baril de redevance

Shell, Total et BP on envoyé leurs offres.

Les Asiatique ont soumissionné aussi, de la Corée, la Chine et le Japon.

Abu Dhabi n' a pas encore décidé, car cela prend une tournure politique avec l' arrivée potentielle des Asiatiques en particulier les Chinois.

Ca avance, les propositions sont à recevoir ce mois ci.
U.A.E. Hopes Shell, BP, Total Continue Oil-Output Partnership

By Mahmoud Habboush October 02, 2014

United Arab Emirates Energy Minister Suhail Al Mazrouei said he hopes BP Plc , Royal Dutch Shell Plc and Total SA have “a good chance to compete” for concessions in the nation’s biggest onshore deposits of crude oil.

The three companies, together with Exxon Mobil Corp. (XOM:US) and Portugal’s Partex Oil & Gas, were partners with Abu Dhabi, the U.A.E.’s largest emirate, in a joint-venture agreement that expired in January. The former shareholders, except for Partex, have been seeking deals to keep pumping oil in the Persian Gulf emirate and are among 11 bidders for new accords.

Al Mazrouei hopes government-run Abu Dhabi National Oil Co. will award new concessions “rather soon,” he told Bloomberg News today. He said he hopes Shell, BP and Total have a “good chance to compete with the new bidders and hopefully continue the long partnership history with Adnoc. We know that the process is fair to all and we are looking forward to the results of the bid round.”

.........
dnoc picked BP, Exxon, Shell, Total and seven other companies to submit bids for the oil fields by this month. It is reviewing the offers before submitting recommendations to the Supreme Petroleum Council, Abu Dhabi’s top energy policy body, for a final decision on the new partners.
http://www.businessweek.com/news/2014-1 ... artnership

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 19 janv. 2015, 14:35

Dubaï entame la deuxième phase de son mégaprojet solaire

19 janv 2015 enerzine

Le président exécutif de Dubai Water and Electricity Authority (DEWA) - Mohammed Al Tayer - a annoncé jeudi dernier le lancement du projet solaire de 200 MW intégrant le Parc Mohamed Ben Rached Al-Maktoum et devant fournir à terme 1.000 mégawatts de capacités solaires.

D'un investissement cumulé de presque 3 milliards d'euros (soit 12 milliards de dirhams), le projet solaire doit permettre de couvrir en 2020, 1% des besoins énergétiques de la ville la plus peuplée des Émirats arabes unis.

Le plan "Dubaï Integrated Energy 2030" prévoit en effet de porter à 5% la part du solaire dans son programme énergétique et de réduire dans le même temps les émissions de CO2 de 30 % d'ici 2030, tout en important de l'énergie nucléaire des pays voisins. La répartition finale serait alors la suivante : 5% énergie solaire, 12% énergie nucléaire, 12% charbon et 71% gaz.

La phase de réalisation des 200 mégawatts qui a été confiée au groupe saoudien Acwa Power pour un coût de 283 millions d'euros (soit 1,2 milliards de dirhams) devrait être achevé en avril 2017. Celle ci devrait couvrir les besoins en électricité de 200.000 logements et éviter le rejet annuel d'émissions de CO2 de l'ordre de 250.000 tonnes.

Le pays voisin Abou Dhabi, membre lui aussi des Emirats arabes unis a inauguré il y a deux ans, une centrale solaire d'une puissance de 100 mégawatts pour un investissement de 518 millions d'euros.

.................
http://www.enerzine.com/1/18045+dubai-e ... aire+.html

'' tout en important de l'énergie nucléaire des pays voisins''
la ils parlent au futur parce que la 1ére tranche nuke aux emirats ouvre en 2017 : viewtopic.php?p=369052#p369052

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 29 janv. 2015, 18:03

suite de ce post du 03 Octobre 2014 viewtopic.php?p=365904#p365904
Total : sécurise sa présence à Abu Dhabi pour 40 ans

Boursier.com 29 janvier 2015

Total a obtenu 10% de la nouvelle concession d'Abou Dhabi, qui couvre les quinze principaux champs terrestres de l'Emirat pour une durée de 40 ans. La concession sera opérée par la société ADCO, nouvellement créée. Le groupe français aura le rôle de leader technique sur le champ Bu Hasa et le groupe de champs Southeast (Sahil, Asab, Qusahwira et Mender), qui représentent ensemble les deux-tiers de la production d'ADCO, qui devrait représenter cette année environ 1,6 million de barils par jour, avant de monter à 1,8 million en 2017.

La concession précédente, d'une durée de 75 ans, avait pris fin le 10 janvier 2014 puisqu'elle remontait à 1939. Total en détenait 9,5%. Les modalités financières n'ont pas été révélées, mais les rumeurs récentes laissaient entendre que le groupe français avait fait la proposition la plus intéressante.
http://www.boursier.com/actions/actuali ... 13615.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 01 mars 2015, 14:02

suite de ce post du mois de janvier 2015 viewtopic.php?p=370543#p370543
ACWA Power Gets $344m Loan For Dubai Solar Energy Project

Saudi Arabia’s ACWA Power is obtaining a loan of about $344 million from three banks to finance a solar energy project in Dubai, chief executive Paddy Padmanathan said on Sunday.

The 27-year amortising loan with an interest rate of four per cent is being provided by Abu Dhabi’s First Gulf Bank and two Saudi banks, National Commercial Bank and Samba Financial Group, he told reporters on the sidelines of a business conference.

Padmanathan said the entire project would cost about $400 million, of which the bank financing would account for 86 percent. “We are working towards signing by end-March,” he said.

The solar plant, to be built by a consortium of ACWA and Spain’s TSK, was ordered by Dubai Electricity and Water Authority and will have a capacity of 200 megawatts.
..............
http://www.evwind.es/2015/03/01/acwa-po ... ject/50729

400 millions de $ pour 200 MW. On est sur du 2000 $ le KWc installé.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9748
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par mobar » 20 mars 2015, 07:41

energy_isere a écrit :
400 millions de $ pour 200 MW. On est sur du 2000 $ le KWc installé.
Avec une irradiation solaire de plus de 2000 kWh/m2.an, la production à technologie identique est supérieure de plus de 80% à ce qu'on connait en Allemagne

Et une consommation électrique maximale en journée ...

Un rentabilité améliorée malgré une électricité et des carburants subventionnés, les émiratis ne s'y sont pas trompés, le solaire est l'avenir chez aussi ...
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 04 août 2015, 18:41

Toujours plus débile :
Dubaï dévoile la plus grande station de ski couverte au monde

04 Aout 2015 Le Figaro

Un projet à la fois touristique et résidentiel. Son coût : 25 milliards de dollars pour une superficie de 3,6 millions de mètres carrés.

Dubaï, l’émirat du Golfe habitué aux projets extravagants, a annoncé mardi qu’il se dotera de la plus grande station de ski couverte au monde, avec une piste de 1,2 kilomètres, et de la plus haute tour «résidentielle» culminant à 711 mètres! Ce nouveau projet touristique et résidentiel, Meydan One, comprendra aussi une fontaine dansante s’élevant à 420 mètres, conçue pour être sans égale dans le monde, un vaste centre commercial, un hôtel de 350 chambres et une marina, selon un communiqué publié par les autorités.

D’un coût estimé à 25 milliards de dirhams (soit 6,2 milliards d’euros), le projet, d’une superficie de 3,6 millions de mètres carrés, s’étendra de l’hippodrome de Meydan, dans le désert de l’émirat, jusqu’à Burj Khalifa, la plus haute tour au monde qui culmine à 828 mètres, indique le quotidien Al-Bayan de Dubaï.

La tour Burj Khalifa comprend des bureaux et des hôtels tandis que la nouvelle tour annoncée par les autorités ne sera que résidentielle.

Une première phase du projet, qui doit accueillir jusqu’à 78.000 habitants, devrait être réalisée d’ici à cinq ans pour coïncider avec l’organisation par l’émirat de l’exposition universelle 2020, selon ses promoteurs. Dubaï dispose déjà d’une station de ski artificielle, ouverte en 2005 dans un centre commercial. Elle est considérée à ce jour comme le plus grand complexe de ski couvert au monde par le Guinness World Records.

«Pour une ville qui ne cesse d’innover, ce projet est d’une grande importance pour l’avenir de Dubaï et des Émirats Arabes Unis, explique au site The National le président de Meydan Saeed Al Tayer. Npis nous sommes engagés à construire une destination multi-usages qui ira bien au-delà des attentes de chacun, et qui concernera à la fois les habitants, touristes, et autres voyageurs du monde entier.»

Grâce à sa réputation de ville libérale dans un environnement conservateur, Dubaï est devenu un centre d’affaires qui attire les entreprises et les expatriés cherchant à s’établir au Moyen-Orient. L’émirat s’est également imposé comme une destination touristique avec 13,2 millions de visiteurs l’an dernier. Il table sur 20 millions de touristes en 2020.
http://immobilier.lefigaro.fr/article/d ... fbf7d21bb/

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 08 août 2015, 13:23

Emirats : hausse de 24% des prix de l'essence après la suppression des subventions

AFP paru le 28 juillet.

Les Emirats arabes unis, un pays pétrolier du Golfe qui vient de supprimer les subventions sur les prix des produits pétroliers, ont annoncé mardi une hausse de 24% des prix à la pompe de l'essence à partir du 1er août.

Alors que le prix de l'essence passera de 1,72 dirham (0,46 dollar) à 2,14 dirhams (0,58 dollar) le litre, en hausse de 24%, celui du diesel va, en revanche, baisser de 29% à 2,05 dirhams (0,55 dollar) le litre, a précisé un comité gouvernemental dans un communiqué. Ce comité, chargé de fixer les cours de l'essence et du diesel dans le pays, a ajouté avoir pris sa décision sur la base des prix internationaux. Les prix seront ajustés tous les mois.

Les Emirats, l'un des plus grands producteurs de pétrole au monde, avaient décidé le 22 juillet de libéraliser les prix de l'essence et du diesel en supprimant les subventions sur ces produits. Le ministère de l'Energie avait alors expliqué que cette décision était destinée à "soutenir l'économie, rationaliser la consommation de carburant et protéger les ressources naturelles et l'environnement". Cette mesure devrait permettre au gouvernement d'économiser des milliards de dollars.

Le Fonds monétaire international (FMI) avait indiqué la semaine dernière, dans un rapport sur les subventions, que les Emirats déboursaient 29 milliards de dollars par an pour subventionner les prix des produits pétroliers et de l'électricité. A l'instar des autres monarchies pétrolières, les Emirats ont été affectés par la chute des prix du brut depuis l'an dernier.

Le FMI a prédit pour les Emirats un déficit budgétaire de quelque 9 milliards de dollars cette année, le premier depuis 2009. En janvier, le Koweït a commencé à vendre le kérosène au prix du marché mais a maintenu les subventions sur l'essence et l'électricité. Bahreïn et Oman, confrontés à des déficits budgétaires, ont aussi indiqué qu'ils allaient réduire les subventions, notamment pour les produits pétroliers.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... ons-150728

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 31 oct. 2015, 20:05

Alstom et EDF lancent une centrale polémique à Dubaï

18 oct 2015 lejdd.fr

Au moment où Engie s’engage à ne plus construire de centrales à combustible fossile, d’autres opérateurs français assument le choix contraire. Explication.

Les énergéticiens français avancent plus que jamais en ordre dispersé. A six semaines de la conférence mondiale sur le climat (COP21), certaines annonces font plus de bruit que d'autres. Mercredi, Ségolène Royal, ministre de l'Énergie, dévoilait ainsi en avant-première sur BFM TV qu'Engie (ex-GDF Suez) ne construirait plus de nouvelles centrales à charbon.

La veille, Alstom officialisait par communiqué avoir gagné le contrat de construction d'une centrale à charbon ultra-supercritique à Dubai. Un méga-deal salué par les autorités locales : "Ces sociétés feront partie de la success story de Dubai, l'Émirat aux ambitions sans limites." Et une démarche pleinement assumée par la filiale de production et distribution d'électricité d'Alstom. Vendredi, un porte-parole du groupe précisait au JDD les contours de l'opération : "Nous serons le fournisseur exclusif du consortium qui a gagné l'appel d'offres sur le projet Hassyan." D'une capacité de 1.200 mégawatts, la centrale devrait être opérationnelle en mars 2021. Un autre fournisseur français qui, lui, n'a pas "souhaité commenter" est dans la boucle : EDF Trading. La filiale de négoce de l'électricien sera chargée d'acheter et d'acheminer le minerai jusqu'à la centrale.

Engie fait le pari du gaz

Les annonces des opérateurs français traduisent des stratégies radicalement différentes quand à leur mix énergétique. "Nous sommes leader sur le charbon propre à travers nos technologies de centrales ultra-supercritiques ou dotées de systèmes de captage et stockage de CO2. Nous voulons offrir à nos clients les possibilités les plus larges et les plus performantes, du fossile au renouvelable", indique-t-on chez Alstom, où l'activité charbon représente 5% du chiffre d'affaires et occupe un millier de salariés. Détenu à 33% par l'État, Engie, dont un tiers de l'activité de production d'électricité provient de centrales à charbon, a fait le pari du gaz et des énergies renouvelables pour l'avenir. Une feuille de route dictée par un prix du carbone suffisamment élevé à terme pour dissuader les opérateurs de poursuivre des activités fortement émettrices de CO2, comme les centrales à charbon.

Un test d'exemplarité pour EDF et Alstom

Le cas d'EDF, dont 6% de la production nette d'électricité provient du charbon, est plus délicat. En 2013, sa filiale de trading a négocié 666 millions de tonnes de ce minerai. En juillet, le groupe a lancé une revue stratégique de ses actifs à combustibles fossiles (charbon, gaz, fioul) qui pourrait aboutir à des cessions. "Cela serait cohérent, commente Pascal Canfin, très impliqué dans l'organisation de la COP21. Engie et Total, dont l'État est actionnaire minoritaire, posent des actes pour sortir du charbon, un des combustibles fossiles les plus polluants qui soit, et EDF groupe public s'il en est, se borne à annoncer une revue stratégique. Si l'on veut mettre la France sur une trajectoire à deux degrés on doit montrer l'exemple". Si Alstom ne s'est pas engagé à renoncer au charbon, il ne jouit plus désormais des garanties d'emprunt de la Coface lorsqu'il installe des centrales de ce type à l'étranger. Et n'échappe pas aux critiques. "Le charbon propre est un oxymore, juge la députée socialiste Delphine Batho. Les fameuses centrales ultrasupercritiques sont deux fois plus polluantes que celles au gaz et les technologies de stockage de CO2 ne sont pas au point et coûtent très cher à développer."
http://www.lejdd.fr/Economie/Alstom-et- ... bai-755733

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par energy_isere » 09 nov. 2015, 17:58

Vidéo : quand un A380 croise deux hommes avions dans le ciel de Dubaï

Par Julien Bonnet - Usine Nouvelle le 09 novembre 2015,

Pour marquer l'ouverture du salon aéronautique de DubaÏ, deux pilotes chevronnés ont offert une prestation à la hauteur. Equipés d'un jetpack, le Suisse Yves Rossy (l'inventeur de cette aile rigide munie de quatre mini-réacteurs) et le Français Vincent Reffet ont rejoint un A380 de la compagnie Emirates pour l'accompagner dans le ciel, au-dessus de cette ville des Emirats arabes unis. Retrouvez-ci dessous la vidéo de cette rencontre hors-norme entre ces deux "petits" hommes volants et le plus imposant des avions de ligne au monde.

Image
http://www.usinenouvelle.com/article/vi ... ai.N361550

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1054
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Dubai / Abu Dhabi / Émirats Arabes Unis

Message par tita » 10 nov. 2015, 10:16

En 2013, sa filiale de trading a négocié 666 millions de tonnes de ce minerai.
Ah ben voilà, c'est clair, le charbon c'est SATAAAAAAAAN!

Répondre