Argentine

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 17 déc. 2012, 18:47

:smt038 Les pirates financiers déboutés !
Le tribunal international du droit de la mer ordonne la libération de l’Ara Libertad

17 Dec 2012 meretmarine.com

Le voilier-école argentin Ara Libertad devrait pouvoir prochainement quitter le Ghana où il est retenu depuis le 2 octobre dernier. Il avait, alors qu'il se trouvait en escale, fait l’objet d’une saisie conservatoire prononcée par un tribunal ghanéen. Ce dernier avait été saisi par un fond de pension américain, NML Capital, qui réclame près de 1.3 milliard de dollars au gouvernement argentin. Le tribunal international du droit de la mer, basé à Hambourg, a ordonné la libération « immédiate » du navire école. Tous les élèves avaient été rapatriés en octobre, il ne reste actuellement qu’une quarantaine de marins à bord.

Le fond de pension NML a saisi, par ailleurs, la justice américaine. Le gouvernement argentin, de son côté, a annoncé qu’il continuerait à se défendre « contre les pirates financiers ».

Image
http://www.meretmarine.com/fr/content/l ... a-libertad

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 30 mars 2013, 11:46

suite de ce post un peu plus haut : viewtopic.php?p=340092#p340092
L'Argentine propose les conditions de la dette de 2010 aux "fonds vautour":

30 Mars 2013

L'Argentine a offert à deux fonds spéculatifs, qu'elle qualifie de "vautour", un paiement dans les mêmes conditions que les accords de restructuration de sa dette de 2010, devant la justice américaine, dans la nuit de vendredi à samedi.

L'offre a été présentée à la cour d'appel de New York après qu'un juge eut condamné l'Argentine à rembourser 1,3 milliard de dollars (environ un milliard d'euros) de capital et intérêt aux fonds NML Capital et Aurelius pour une dette impayée de 2001, durant la crise financière argentine.

Si l'offre de l'Argentine est rejetée, le gouvernement devra rembourser immédiatement l'intégralité de la somme aux fonds, en vertu d'une décision prise fin 2012 par le juge new-yorkais Thomas Griesa.

Mais en raison des clauses de "traitement égal" dans les contrats de restructuration de dette, Buenos Aires pourrait être forcée de rembourser tous ses créanciers en même temps, ce précipiterait à nouveau le pays vers un défaut de paiement.
http://www.boursorama.com/actualites/l- ... f00158b06a

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 12 mai 2013, 14:17

En Argentine, le dollar clandestin flambe

10 Mai 2013

Distribuée au compte-gouttes dans les banques, la devise américaine est en hausse de 40 % au marché noir.

Signe d’inquiétude, le billet vert est redevenu la première valeur refuge en Argentine. Sur le marché noir, il vient d’atteindre un nouveau record à 10 pesos pour un dollar, soit le double de sa valeur officielle. Depuis janvier, le prix du dollar est en hausse de 40 % face au peso. Avec leur sens habituel de l’ironie, les Argentins ont rebaptisé cette monnaie officieuse le «dollar Messi», une référence au numéro 10 du maillot de leur idole nationale, le footballeur Lionel Messi, réputé pour sa rapidité.

Cet emballement du marché noir est lié au durcissement des restrictions imposées à l’achat officiel de devises depuis fin 2011, même pour partir en vacances à l’étranger. Le gouvernement cherche à limiter la fuite des capitaux pour équilibrer le niveau des réserves de change de la banque centrale, au plus bas depuis six ans.

25 % d’inflation par an

En Argentine, l’inflation atteint 25 % par an, selon les experts indépendants (le gouvernement ne reconnaît que 10 %), car la banque centrale utilise la planche à billets pour financer les dépenses du gouvernement. Les Argentins ont perdu confiance dans leur monnaie. Ils redoutent une dévaluation soudaine qui pénaliserait leur pouvoir d’achat. Du coup, le dollar américain est redevenu une valeur refuge.

Dans le centre-ville, les bureaux de change clandestins prospèrent. Les «arbolitos», ces vendeurs de billets verts à la sauvette, comparés à des «arbustes», profitent de la hausse continue des prix. La présidente Cristina Kirchner minimise le phénomène et assure que cette flambée n’intéresse que les classes les plus aisées. Il n’empêche, la hausse quotidienne du dollar, amplement relayée par la presse d’opposition, nourrit une sensation d’instabilité. Les experts redoutent l’impact du marché noir du dollar sur l’activité et les investissements. Le marché immobilier est déjà paralysé.

Le gouvernement commence à s’inquiéter. Il vient d’annoncer la création d’une obligation ouverte aux détenteurs de monnaie américaine, d’origine non déclarée. Une sorte d’amnistie pour les fraudeurs, destinée à récupérer les dollars clandestins. Mais sans mesure ferme contre l’inflation, d’aucuns redoutent que «le dollar Messi» continue de grimper et se mue peu à peu en «dollar Ginobili», le champion de basket argentin, porteur du dossard numéro 20.
http://bourse.lefigaro.fr/devises-matie ... mbe-419009

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Argentine

Message par sceptique » 12 mai 2013, 14:37

/www.boursorama.com :
L'Argentine propose les conditions de la dette de 2010 aux "fonds vautour":
30 Mars 2013
L'Argentine a offert à deux fonds spéculatifs, qu'elle qualifie de "vautour", un paiement dans les mêmes conditions que les accords de restructuration de sa dette de 2010, devant la justice américaine, dans la nuit de vendredi à samedi.

L'offre a été présentée à la cour d'appel de New York après qu'un juge eut condamné l'Argentine à rembourser 1,3 milliard de dollars (environ un milliard d'euros) de capital et intérêt aux fonds NML Capital et Aurelius pour une dette impayée de 2001, durant la crise financière argentine.

Si l'offre de l'Argentine est rejetée, le gouvernement devra rembourser immédiatement l'intégralité de la somme aux fonds, en vertu d'une décision prise fin 2012 par le juge new-yorkais Thomas Griesa.

Mais en raison des clauses de "traitement égal" dans les contrats de restructuration de dette, Buenos Aires pourrait être forcée de rembourser tous ses créanciers en même temps, ce précipiterait à nouveau le pays vers un défaut de paiement.
quand je pense que certains ici sur Oleocene prennent l'Argentine comme exemple d'un grand pays qui a fait défaut sur sa dette et pour qui cela a été un moindre mal ...
En réalité, l'Argentine a bien fait défaut il y a 10 ans. En clair le gouvernement argentin a dit à ses créanciers d'aller se faire voir. Ces derniers ont donc "simplement" fait valoir leurs droits devant la justice internationale. Au final, l'Argentine aura remboursé cette fameuse dette qu'elle pensait avoir renié avec pénalités et intérêts. Avec une partie "renégociée" cependant.
De plus, elle est "marquée" et pendant des décennies elle va trainer ce boulet. Bonjour pour obtenir le moindre crédit au niveau international.
Au lieu de faire défaut elle aurait mieux fait de renégocier sa dette : cela lui aurait couté bien moins cher au final et sans l'opprobre.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 26 août 2013, 11:43

L'Argentine ne modifiera pas le remboursement de ses obligations

Usine Nouvelle le 25 août 2013,
BUENOS AIRES (Reuters)

L'Argentine ne modifiera pas les modalités de remboursement de ses obligations, malgré sa condamnation en appel par la justice des Etats-Unis à rembourser plus d'un milliard de dollars, a annoncé dimanche Hernan Lorenzino, ministre argentin des Finances.

Un tribunal new-yorkais a confirmé vendredi la condamnation de l'Etat argentin à rembourser 1,33 milliard de dollars (994 millions d'euros) à des fonds spéculatifs qui avaient refusé de subir de lourdes décotes lors de la restructuration de sa dette en 2001.

"Nous allons continuer à payer comme nous l'avons fait jusqu'à maintenant, selon les mêmes conditions", a déclaré Hernan Lorenzino à l'agence Telam, accusant la décision de justice de tenter de "ramener le pays en 2001".

L'affaire jugée vendredi fait partie des retombées du défaut de l'Argentine sur 100 milliards de dollars de dettes en 2001. Lors de deux opérations de restructuration de la dette qui ont eu lieu ensuite, en 2005 et 2010, les créanciers détenant environ 93% des dettes ont été indemnisés à hauteur de 25% à 29% de leurs créances.

Les porteurs de titres qui ont rejeté l'offre d'indemnisation, emmenés par les fonds NML Capital et Aurelius Capital Management, réclament depuis un remboursement intégral.

En novembre de l'an dernier, un juge américain leur avait donné raison en ordonnant à Buenos Aires de déposer 1,33 milliard de dollars sur un compte bloqué et en interdisant le remboursement de tout autre créancier tant que les fonds n'auraient pas été payés. L'application de cette dernière décision pourrait donc déboucher sur un défaut de l'Argentine.
http://www.usinenouvelle.com/article/l- ... ns.N203214

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 24 oct. 2013, 10:31

Total décroche un contrat pour extraire du gaz naturel au sud de l'Argentine


latribune.fr | 24/10/2013,

La compagnie pétrolière française fait partie d'un consortium, formé avec l'allemand Wintershall et l'anglo-argentin Pan American Energy, qui vient d'obtenir l'autorisation d'extraire du gaz naturel situé en Terre de feu. L'investissement s'élèverait à 1,8 milliard de dollars.

L'Amérique du Sud est décidément un territoire de développement stratégique pour Total. Après l'annonce de l'attribution du plus grand gisement pétrolier brésilien au consortium formé par le Brésilien Pétrobras (40%), Shell et Total (20% chacun) et les chinois CNPC et CNOOC (10% chacun), Total a officialisé mercredi son projet d'exploitation de gaz naturel dans le sud de l'Argentine.

Un investissement estimé à 1,8 milliards de dollars

Le gisement offshore (sous-marin) de gaz naturel est situé en Terre de Feu. Le français détient 37,5% des parts du consortium et aura cette fois pour alliés l'allemand Wintershall (37,5%) et l'anglo-argentin Pan American Energy (25%). Ils exploiteront ensemble un gisement situé à 5,5 kilomètres en profondeur, dans le domaine Pleyade Vega, a précisé mercredi celui qui dirige ce projet, Javier Rielo, lors d'une intervention télévisée. Le montant de l'investissement n'a pas été officiellement dévoilé, il est estimé à 1,8 milliard de dollars par plusieurs médias argentins. Dans un premier temps, le gisement Vega Pléyade aura une production de 6 millions de m3/jour puis la production atteindra dix millions de m3/j.

Total opère depuis 1978 en Argentine et assure 30% de la production de gaz naturel du pays. La société continuera d'occuper une place importante dans l'approvisionnement en gaz comme l'a expliqué Ladislas Paszkiewicz, directeur exploration-production de Total sur le continent américain : "Dans un contexte de croissance, de la demande d'énergie en Argentine, ce nouveau développement confirme l'engagement du groupe à contribuer à l'approvisionnement en gaz du pays à long terme".

Le gaz de schiste en ligne de mire

Ce feu vert du gouvernement argentin pour cette exploitation intervient alors que l'Argentine essai de combler ce que Miguel Galuccio, PDG de la compagnie pétrolière YPF nationalisée en 2012, appelle un "sérieux" déficit énergétique, qui a atteint 5,4 milliards de dollars en août d'après l'Agence Nationale des Statistiques argentine.

Le ministre argentin de la Planification, Julio de Vido estime que l'exploitation accordée au consortium dont fait partie Total permettra d'économiser 1,6 milliard de dollars de carburant importé par an. Un point positif pour le gouvernement sachant que depuis 2007, l'Argentine est devenue très dépendante des terminaux d'importation de gaz naturel liquéfié et des importations de gaz bolivien, rappelle Le Figaro.

Total s'intéresse aussi au gaz et au pétrole de schiste. Depuis la fin de l'année 2011, elle mène des opérations d'exploration et d'évaluation de dans le bassin de Neuquen, dans le sud-ouest de l'Argentine. La compagnie y possède déjà des participations dans une dizaine de permis d'exploration et concessions d'exploitation pour des hydrocarbures non conventionnels.
http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... ntine.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 04 nov. 2013, 19:26

Total se déploie au large de la Terre de Feu

31 Oct 2013 lemarin.fr

Image

Total vient de lancer le développement du champ de Vega Pleyade à l’extrême sud du continent sud-américain, face à la Terre de Feu.

Ajouté aux productions déjà existantes, le forage de trois puits horizontaux depuis une plate-forme située par 50 mètres d’eau devrait permettre d’atteindre 130 000 barils équivalent pétrole par jour, soit 18 millions de m3 par jour. Total opère le champ (37,5 %) aux côtés de Wintershall Argentina (37,5 %) et Pan American Energy (25 %)..
http://www.lemarin.fr/articles/detail/i ... e-feu.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 11 nov. 2013, 19:59

Pétrole: l'argentin YPF découvre un nouveau gisement

11/11/2013 Les Echos

Le groupe pétrolier argentin YPF a découvert un gisement de pétrole au sud-est de la province de Mendoza (nord-ouest), qui recèlerait un potentiel estimé à 15 millions de barils, a-t-il annoncé dans la nuit de dimanche à lundi.

"Les tests réalisés à différentes profondeurs, toutes productives, ont permis de déterminer un taux de production initial de 535 barils/jour de pétrole", a précisé le groupe.
La découverte a eu lieu dans le puits Mirador del Valle X-1, dans le bloc de El Manzano, exploité par le groupe YPF, situé dans le bassin de Neuquina et qui recèlerait "15 millions de barils de pétrole".
"L'exploration pétrolière à Mendoza a connu une croissance significative en raison du travail important réalisé par YPF dans la province", a affirmé Carlos Cole, dirigeant de l'activité exploration.

Selon les données fournies par le groupe pétrolier sur le bilan du troisième trimestre, YPF a augmenté sa production de pétrole et de gaz, 18 mois après l'expropriation du groupe espagnol Repsol, a précisé l'entreprise.
Le gouvernement argentin a décidé en avril 2012 de nationaliser 51% de la compagnie, filiale à 57,4% du groupe espagnol Repsol, avec lequel il n'est pas encore parvenu à un accord pour estimer le montant de l'expropriation.
L'Argentine a importé en 2012 pour 12 milliards de dollars d'hydrocarbures et prévoit un chiffre similaire pour cette année.
http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... 627837.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 30 nov. 2013, 20:36

Pétrole: l’Argentine va indemniser Repsol après son expropriation
Buenos Aires s'est engagé à payer 5 milliards de dollars de compensation à Repsol après avoir repris le contrôle des parts du pétrolier espagnol dans la filiale YPF, qui assure l'exploitation du pétrole en Argentine. Cette dernière avait été privatisée en 1999.


26 Nov 2013 BFMTV

Un an et une guerre juridique plus tard, le gouvernement argentin va finalement indemniser le pétrolier espagnol Repsol après avoir nationalisé sa filiale YPF. Buenos Aires a annoncé, ce mardi 26 novembre, avoir conclu un accord de principe avec Repsol.

Cet accord de principe "implique la fixation du montant de l'indemnisation et son paiement en espèces, et que les deux parties annulent les actions juridiques en cours", a annoncé le ministère argentin de l'Economie. Le montant est fixé à 5 milliards de dollars, soit 3,7 milliards d'euros.

Cet accord doit encore être ratifié par le conseil d’administration du groupe pétrolier espagnol, mercredi 27 novembre. L'action de Repsol prenait plus de 4% après l'annonce, à l'ouverture de la Bourse de Madrid.

Renationalisation après la privatisation

L’affaire remonte à 1999. A l’époque, le gouverneur de la province riche en pétrole de Santa Cruz, Nestor Kirchner, soutient la privatisation d’YPF, l’exploitant national de pétrole. Repsol se porte candidat et acquiert 97% de la compagnie pétrolière. Mais début 2012, le gouvernement argentin souhaite reprendre la main sur YPF.

Buenos Aires exproprie alors Repsol, et récupère 51% de la filiale. Le pétrolier espagnol ne possède plus que 57,4% des parts, car il en a revendu au conglomérat argentin Petersen.

Repsol décide de porter plainte contre cette renationalisation devant la Banque mondiale. Le groupe espagnol réclame 10 milliards de dollars de compensation.

De son côté, le gouvernement argentin justifie sa décision par un manque d’investissements dans le pétrole national alors que le pays devait importer des quantités importantes d’hydrocarbures. En 2011, la facture pétrolière du pays atteignait ainsi près de 9,5 milliards de dollars.
http://www.bfmtv.com/economie/petrole-l ... 54194.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 31 déc. 2013, 10:53

L'Argentine rembourse pour 901 millions de dollars de dette:

31 Dec 2013

L'Argentine a remboursé lundi pour 901 millions de dollars de dette, comprenant des obligations internationales et des engagements auprès de la Bolivie pour des importations d'énergie, a indiqué la Banque centrale.

"Il a été procédé au remboursement d'obligations internationales en monnaie étrangère pour 901 millions de dollars, dont des Bons du Trésor pour 527 millions, une dette auprès de la Bolivie pour l'importation d'énergie pour 300 millions de dollars et des paiements à des organismes pour 74 millions de dollars", a précisé l'institution dans un communiqué de presse.

Le gouvernement utilise les réserves de la Banque centrale pour honorer ses engagements vis-à-vis des créditeurs qui avaient accepté la restructuration de sa dette lorsque le pays avait fait défaut sur un montant de 100 milliards de dollars d'emprunts souverains en 2002. Dès 2007, le président argentin d'alors, Nestor Kirchner, avait annoncé que son pays allait procéder à des remboursements de sa dette par anticipation, notamment en puisant dans les réserves en devises du pays.

Les réserves en devises de l'Argentine se maintenaient ce lundi, cependant, à plus de 30 milliards de dollars, comme le mois dernier, après que le pays a réussi à freiner une forte chute. Les réserves ont en effet baissé de 12 milliards depuis janvier.

Après sa gigantesque faillite de 2001, l'Argentine a refinancé, entre 2005 et 2010, 93% de sa dette portant sur près de 100 milliards de dollars. Il lui reste à refinancer 7% d'impayés à des créanciers privés et à des pays créanciers du Club de Paris.

Un changement de cap a été opéré le mois dernier quant à la gestion des réserves internationales, lorsque la présidente Cristina Kirchner a effectué un profond remaniement ministériel, notamment au sein du ministère de l'Economie. Elle a également procédé au remplacement de la présidente de la Banque centrale.
http://www.boursorama.com/actualites/l- ... a9463ffb34

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 24 janv. 2014, 21:21


Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 26 janv. 2014, 13:50

L'Argentine lève l'impopulaire restriction à l'achat de dollars

26 Janvier 2014

Le gouvernement argentin a annoncé vendredi la levée d’une mesure impopulaire compliquant l’achat de dollars, monnaie-refuge des Argentins depuis 40 ans, dans un contexte de forte inflation et d’érosion des devises.

Après 48 heures d’incertitudes et de critiques, le chef du gouvernement Jorge Capitanich a surpris les milieux économiques en autorisant la vente de dollars en fonction des revenus déclarés au fisc et dissipé les doutes sur la nature de la dévaluation en cours, révélant qu’il s’agissait d’une stratégie du gouvernement qui espère qu’elle aura un effet sur les réserves de devises, en pleine érosion.

Le contrôle des changes instauré en 2011 après sa réélection par la présidente de centre-gauche Cristina Kirchner avait provoqué l’émergence d’un taux de change parallèle. Au marché noir, le « dollar blue (bleu) », le dollar parallèle, était en recul vendredi à la clôture de 13 à 12 pesos pour un dollar, alors que le dollar officiel était stable à 8,1 pesos.
..........
.........
http://www.news-banques.com/largentine- ... 121116165/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 26 févr. 2014, 19:48

suite d e ce posr du 30 Nov 2013 viewtopic.php?p=354990&sid=ae915b99123e ... ea#p354990
au sujet de l' accord d' indemnisation de Repsol pour avaoir été fichue dehors d 'Argentine et dépossédé de ses parts dans YPF.
Spain's Repsol Agrees To $5B Settlement With Argentina Over YPF

Reuters|February 25, 2014

Spanish oil major Repsol said on Tuesday its board of directors approved a $5 billion settlement with the government of Argentina, ending a two-year dispute over the seizure of the company's operations in the country.

Though the compensation is half of what Repsol initially demanded after Argentina expropriated its majority stake in energy firm YPF, the company has been eager to end a rocky chapter in its history and avoid a drawn-out legal fight.

Argentina hopes the agreement will help it attract foreign investment in the country, which holds one of the world's most promising shale gas and oil formation.
.............
http://www.rigzone.com/news/oil_gas/a/1 ... a_Over_YPF

La compensation de 5 milliards de $ pour Repsol est confirmée.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 10 mars 2014, 20:32

Les profits de YPF la compagnie nationale Argentine montent de 45% par rapport à l' année précedente, à hauteur de 779 millions de $.
Argentina's YPF Says 2013 Profit Was $779 million

BUENOS AIRES, March 6 (Reuters)

Argentina's state-controlled energy company, YPF , said on Friday that its net profit for full-year 2013 was 5.079 billion pesos ($779 million), an increase of 45.6 percent over the previous year.
http://www.rigzone.com/news/oil_gas/a/1 ... 79_million

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Argentine

Message par energy_isere » 21 mars 2014, 20:41

Pétrole et gaz de schiste : les majors font le pari de l’Argentine

Les Echos 21/03/2014

Le pétrolier français Total et les anglo-saxons Chevron et Shell accélèrent leurs investissements en Argentine. Le pays est le plus gros producteur d’ hydrocarbures de schiste en dehors des Etats-Unis et du Canada.

« L’exploitation du gaz non conventionnel, c’est le pari de la prochaine décennie ! » En tenant ces propos la semaine dernière, le PDG de Total, Christophe de Margerie, ne tentait pas de relancer le débat sur les gaz de schiste en France. Il évoquait la situation en Argentine, à l’issue d’un long entretien avec la présidente, Cristina Kirchner, en visite à Paris pour inaugurer le Salon du livre. Le groupe pétrolier « a décidé d’accélérer ses investissements dans le pays », a déclaré de son côté la présidente après l’entretien. Présent dans le pays depuis 1978, deuxième opérateur gazier du pays, Total a lancé dès 2011 des campagnes d’exploration d’hydrocarbures de schiste, qui s’avèrent encourageantes. Il devrait forer les premiers puits pilote dans les prochains mois.

Total n’est pas seul à considérer l’Argentine comme un enjeu majeur pour les années à venir. L’américain Chevron a annoncé en juillet 2013 un accord avec la société locale YPF (redevenue compagnie d’Etat après l’expropriation de l’espagnol Repsol en 2012), portant sur 1,25 milliard de dollars d’investissements destinés à développer la production d’hydrocarbures de schistes. Et Shell a annoncé en décembre son intention de tripler ses investissements dans la zone, à 500 millions de dollars.

Car non seulement l’Argentine veut continuer à développer ses ressources en hydrocarbures (notamment à Vega Pleyade en Terre de Feu, où Total vient d’engager le développement d’un gisement offshore de gaz), mais elle recèle aussi d’immenses réserves de gaz et de pétrole de schiste. Selon les dernières estimations du département américain de l’énergie, l’Argentine détiendrait les deuxièmes réserves de gaz mondiales (23.000 milliards de mètres cubes) derrière la Chine, et les quatrièmes pour le pétrole (27 milliards de barils), derrière la Russie, les Etats-Unis, et la Chine. De quoi alimenter les rêves d’indépendance énergétique du pays qui, après avoir été exportateur de pétrole, est redevenu importateur depuis 2010.

« Répéter ce qui s’est passé aux Etats-Unis »

Parmi les pays potentiellement riches en hydrocarbures de schiste, l’Argentine est d’ailleurs, et de loin, le plus avancé en dehors de l’Amérique du Nord. Favorisée par l’existence d’infrastructures pétrolières dans le bassin de Neuquén, en Patagonie, la production a même déjà démarré. YPF y a foré ses premiers puits il y a deux ans, dans l’immense gisement de Vaca Muerta, où se concentrent les réserves. Elle annonce aujourd’hui 161 puits en production, qui produisent 20.000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j). Et veut clairement accélérer. « Nous avons l’engagement de répéter ce qui s’est passé aux Etats-Unis et qui a changé le paradigme énergétique mondial », a insisté Miguel Galuccio, le PDG de la société, en faisant visiter les installations la semaine dernière à des investisseurs internationaux. Les autorités tablent sur 100.000 barils de pétrole et 13 millions de mètres cubes de gaz par jour en 2017.

Le pays aura toutefois pour cela besoin des majors internationales. YPF, qui prévoit d’investir 37 milliards de dollars pour développer la production de Vaca Muerta, a annoncé qu’elle cherchait des partenaires. Pour attirer les investisseurs, le gouvernement argentin a évoqué une nouvelle loi pétrolière d’ici à deux ans. Le pays propose déjà des incitations fiscales sur les taxes à l’exportation pour les sociétés qui investissent au moins 1 milliard de dollars sur 5 ans. L’accord qu’il vient de trouver avec Repsol, qui bénéficiera de 5 millions de dollars en obligations pour compenser son expropriation en 2012, est sans doute de même destiné à rassurer les compagnies étrangères.
http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... 658970.php

il ya une erreur :

''L’accord qu’il vient de trouver avec Repsol, qui bénéficiera de 5 millions de dollars en obligations pour compenser son expropriation en 2012,''

c'est evidemment pas 5 millions de $ mais 5 milliard de $.
J' ai raporté ca plus haut (post du 26 fev 2014).

Répondre