Niger

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 07 août 2013, 19:41

Niger : la production d'uranium a repris chez Areva

07 Août 2013 Jeune Afrique

Areva a annoncé mercredi la reprise complète de la production de la mine d'uranium d'Arlit, dans le nord du Niger, endommagée le 23 mai lors d'un attentat meurtrier.

Areva annonce la reprise complète de la production de la mine d'uranium d'Arlit, dans le nord du Niger. « Le site de la Somaïr \[Société des mines de l'Aïr, ndlr] est aujourd’hui complètement opérationnel, avec deux mois d’avance sur le calendrier prévisionnel », se félicite Olivier Wantz, membre du directoire d'Areva, dans un communiqué publié sur le site internet de la société nucléaire française. Le 23 mai dernier, le site d'Arlit avait été endommagé par un attentat meurtrier qui avait coûté la vie à l'un des collaborateurs de l'entreprise. Une attaque revendiquée par des islamistes issus du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).

27 millions d'euros de pertes

La mine - qui représentait deux tiers de la production d'uranium du Nigeria, soit 3000 tonnes, en 2012 - avait recommencé à extraire du minerai dès le 24 mai et, le 18 juin, l'une des deux lignes de production avait été remise en service.

Initialement prévue pour octobre, la remise en route des deux chaînes de production du site a pu se faire grâce à une forte mobilisation des équipes de la Somaïr et d'Areva. Le ministère nigérien des Mines a fait savoir mardi soir que les niveaux de production de ce site seraient évalués dans la semaine à venir.

La suspension partielle de production aurait, selon des estimations, coûté environ 18 milliards de francs CFA (27 millions d'euros) au groupe français.
http://economie.jeuneafrique.com/index. ... e&id=18898

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 12 oct. 2013, 13:14

Le Niger gagnera t-il son bras de fer avec Areva ?

Agence Ecofin 08 Oct 2013

Le PDG d'Areva Luc Oursel a été reçu lundi à Niamey par le président du Niger Mahamadou Issoufou, alors que le pouvoir nigérien souhaite renégocier ses contrats d'extraction d'uranium avec le géant du nucléaire français, rapporte AFP. La visite du patron du groupe français à Niamey « fait partie du dialogue de long terme entre Areva et le Niger et était prévue depuis un certain temps », a précisé l'AFP, citant un cadre d'Areva.

Areva exploite depuis près de 50 ans l’uranium du Niger qui représente près du tiers de son minerai d'uranium.

Mais à présent, ses contrats sur les sites de la Société des mines de l'Aïr (Somaïr) et de la Compagnie minière d'Akokan (Cominak) « vont arriver à leur terme en fin d'année 2013 et doivent être révisés », a indiqué le Premier ministre nigérien Brigi Rafini.
http://www.agenceecofin.com/uranium/081 ... avec-areva

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 13 oct. 2013, 13:56


Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 26 oct. 2013, 13:04

Niger: le chinois CNPC va investir 210 millions $ dans la construction de routes

Agence Ecofin 25 Octobre 2013

Le géant pétrolier chinois China National Petroleum Corporation (CNPC) va investir 100 milliards de FCFA (environ 210 millions de dollars) dans la construction d'infrastructures routières au Niger, rapporte l’agence Reuters, le 23 octobre, citant la radio publique nigérienne.

Ces infrastructures routières devraient relier la région de Diffa (Nord-est du Niger) au Tchad voisin. Le projet se situe dans le cadre d'un accord conclu en 2011 entre le Niger et CNPC pour la construction de 185 kilomètres de routes dans cette région du pays où la compagnie chinoise exploite le champ pétrolier d'Agadem.

«Cette route permettra d'améliorer la sécurité du transport routier, de promouvoir le commerce transfrontalier entre le Niger, le Tchad et le Nigeria, et d’améliorer les conditions de vie des populations locales», a indiqué le gouverneur de Diffa, Yacouba Assoumane, lors d’une cérémonie organisée à l'occasion du lancement des travaux de construction des voies routières.

Le président nigérien Mahamadou Issoufou avait appelé récemment les entreprises actives dans l’exploitation du pétrole et de l’uranium au Niger à contribuer au développement des infrastructures du pays.

Lors des négociations sur le renouvellement du permis d’exploitation de l’uranium du groupe français Areva, les autorités nigériennes avaient exigé la construction d'une nouvelle route reliant la ville de Tahoua, dans le centre du Niger, à la région minière d'Arlit, située à plus de 1000 kilomètres au nord de Niamey.
http://www.agenceecofin.com/investissem ... -de-routes

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 26 oct. 2013, 13:07

Niger : Areva menace d’interrompre la production de la Somaïr si l’Etat persiste à vouloir réviser les contrats

Agence Ecofin 25 Oct 2013

Le groupe nucléaire français Areva maintient son calendrier d’extraction de minerai et de production d’uranium dans sa mine à Imouraren, mais s’interroge sur ses contrats des mines de l’Aïr et d’Akokan dans le département d’Arlit.

« Nous confirmons le calendrier d'une première extraction de minerai en 2015 et d'une première production d'uranium en 2016 », a affirmé à l’AFP, le porte-parole du groupe, sur la mise en exploitation d'Imouraren.

Areva extrait plus du tiers de son minerai d'uranium au Niger via les filiales Somaïr et Cominak. A présent, le groupe fait un bras de fer avec l’Etat nigérien qui veut revisiter les conventions renouvelées automatiquement, jusque-là, depuis des décennies.

Selon l’AFP, Areva a annoncé mercredi qu'il risquait de « devoir interrompre la production d'uranium de la Somaïr », rejetant la faute sur les autorités nigériennes qui veulent renégocier leur partenariat.
http://www.agenceecofin.com/uranium/251 ... s-contrats

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 01 nov. 2013, 21:13

La Chine renforce son influence au Niger en ouvrant une ligne de crédit de 1 milliard $

Agence Ecofin 30 Oct 2013

Au moment où le Niger engage un bras de fer avec le géant nucléaire français Areva, Exim Bank of China accorde 500 milliards FCFA (1 milliards $) de financements à la République du Niger pour l’appuyer dans la réalisation de ses projets de développement économiques et sociaux.

L’information a été révélée lundi 28 octobre à Niamey par Amadou Boubacar Cissé, ministre d'Etat du Plan, qui a précisé que cette ligne de crédit de 25 ans dont 8 ans de différé, n’était pas gagée par les ressources pétrolières et minières.

Plus récemment, China National Petroleum Corporation (CNPC) a décidé d’investir 100 milliards de FCFA (210 millions $) dans la construction d'infrastructures routières au Niger.

Toujours pour renforcer leur lien avec le Niger, les autorités chinoises ont aussi pris l’engagement de consacrer 27 milliards FCFA pour la construction du plus grand hôpital du Niger qui sera situé en périphérie nord de la capitale Niamey.
http://www.agenceecofin.com/gestion-pub ... 1-milliard

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 08 nov. 2013, 15:16

Source : Usine Nouvelle du 07 Nov 2013.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 14 déc. 2013, 20:39

Niger : Areva produirait vers fin 2015 début 2016 l’uranium d’Imouraren

Agence Ecofin 09 Dec 2013

Le group nucléaire Areva a remis à plus tard le démarrage de la production d’uranium dans la mine Imouraren, sa troisième mine après celles de l’Aïr et d’Akouta dans le nord désertique du Niger, rapport le 6 décembre l’agence Reuters.

Face à la presse à Paris, le président du Niger Mahamadou Issoufou s’est dit confiant en l’aboutissement des négociations en cours pour le renouvellement pour dix ans, vers fin 2013, des contrats sur les mines aux mains d’Areva dans le nord du Niger.

« Nous pensons que la production à Imouraren débutera vers fin 2015 et début 2016 », a déclaré le chef de l’Etat du Niger, ajoutant que le « calendrier a été établi en tenant compte des préoccupations du groupe français ».

L’entrée en production d’Imouraren, prévue en 2012 a été repoussée à plusieurs reprises. Cette mine produira 5000 tonnes d’uranium par an et placera le Niger au second rang mondial des pays producteurs de ce minerai.
http://www.agenceecofin.com/uranium/091 ... -imouraren

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 21 déc. 2013, 20:47

Guéguerre nucléaire au Niger

Areva et Niamey renégocient les termes des contrats d'exploitation des mines d'Arlit. À l'approche de la date butoir du 31 décembre, la tension monte.

...........
http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2 ... niger.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 04 janv. 2014, 14:34

Pas d'accord obtenu entre AREVA et le Niger à l' échéance du 31 dec 2013 !

Selon les chinois AREVA aurait arrêté sa production au 1er janvier.
lire ici : http://french.cri.cn/621/2014/01/03/562s361584.htm
....Le groupe nucléaire français Areva a décidé d'arrêter depuis le 1er janvier dernier la production minière d'uranium sur les deux sociétés, la Cominac et la Somaïr, à Arlit (extrême-nord du Niger), faute d'accord avec le gouvernement nigérien, apprend-on de source syndicale vendredi à Niamey.....
et
Niger : Laborieuses négociations avec Areva

3 janvier 2014

La situation est devenue confuse au Niger où, faute de compromis à l’échéance du 31 décembre 2013, Areva a décidé de stopper la production minière. Cela n’a toutefois pas empêché les salariés de se rendre jeudi à leurs postes de travail.

La direction d’Areva évoque un vide juridique pour justifier cette situation. Les représentants syndicaux nigériens ont été informés de l’arrêt de la production par les responsables de la Cominac et de la Somaïr, deux sociétés dont l’actionnaire principal est le géant français. Mais jeudi, les travailleurs étaient appelés à rejoindre leurs postes. La décision d’Areva va à contre-sens d’une précédente déclaration d’un porte-parole du groupe qui assurait que le 31 décembre n’était pas une date butoir.

Malgré tout, les négociations se poursuivent et, selon Radio France International, le ministre nigérien des Mines et les responsables de la Cominac et de la Somaïr auraient eu des entretiens, jeudi dans la matinée. Le bras de fer se poursuit , et l’arrêt des installations par Areva étant perçu côté nigérien uniquement comme un moyen supplémentaire de pression.

L’Etat nigérien dispose également d’atouts pour faire pression sur le groupe nucléaire français, en particulier la concurrence.
Ce dossier est suivi de près par la Chine qui héberge à elle seule 28 des 68 réacteurs atomiques en construction dans le monde. Les négociations entre Areva et l’Etat nigérien cristallisent les tensions dans le pays. Avant-hier encore, l’Organisation Non Gouvernementale nigérienne « Observatoire du nucléaire », a renouvelé ses accusations de corruption contre le groupe français. A l’issue des négociations, le Niger espère relever le niveau de la part de l’exploitation de l’uranium dans le budget national de 5% actuellement à 20%. Les revenus tirés de l’uranium ne représentent que 5% des recettes budgétaires et 5.8% du PIB.
http://sahel-intelligence.com/4465-nige ... areva.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 04 janv. 2014, 20:12

Bon,alors voila, AREVA dit que les mines sont fermées pour maintenance de mi décembre à mi Janvier.
Areva's Niger uranium mines shut for maintenance as licence talks continue

Jan 3 (Reuters) - French state-controlled nuclear group Areva has closed its two uranium mines in Niger for a month of maintenance while it negotiates with the government over the renewal of its licences, a company spokesman said on Friday.

Niger, the world's fourth-largest uranium producer, is trying to extract increased royalties from the French group, with the mines operating in legal limbo after the expiry of their licences.

Confirming union information, the company spokesman said Areva's Somair and Cominak mines have been closed since mid-December and will remain closed until mid-January.
................
http://in.reuters.com/article/2014/01/0 ... 3620140103

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 07 janv. 2014, 09:31

Niger: Areva négocie et ferme ses mines

07 Janv 2014

Le groupe nucléaire français Areva a indiqué aujourd'hui que la renégociation de ses contrats miniers se poursuivait avec l'Etat du Niger, où il a fermé ses deux mines d'uranium pour maintenance "au moins" jusqu'à la mi-janvier.

Niamey et Areva, groupe détenu à plus de 80% par l'Etat français, doivent renégocier un accord d'exploitation de l'uranium nigérien pour les dix prochaines années, après l'arrivée à terme des précédents contrats le 31 décembre 2013.

Ces tractations occasionnent un bras de fer intense entre les deux partenaires, qui a notamment pour enjeu les recettes de l'Etat nigérien, quatrième producteur mondial d'uranium mais aussi l'un des pays les plus pauvres du monde.

Les deux mines ont été fermées pour maintenance, "au moins jusqu'à la mi-janvier", a indiqué le porte-parole d'Areva, évoquant des opérations régulières, sans lien avec les discussions en cours.
"La campagne de maintenance a commencé mi-décembre pour Cominak et la dernière semaine de décembre à Somaïr", a-t-il précisé. "Ce type d'opérations de maintenance a lieu régulièrement. Les opérations menées actuellement consistent à changer les pièces d'usure des équipements sur les deux sites, à procéder au nettoyage des équipements, ce qui nécessite que les installations soient à l'arrêt".
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/0 ... -mines.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 19 janv. 2014, 20:05

Le Niger ne veut pas « concéder le moindre centime » dans les négociations actuelles avec Areva

Agence Ecofin 19 Janv 2014

Intervenant sur les ondes de RFI, Omar Hamidou Tchiana le chef de la délégation de l’Etat nigérien qui s’est rendue à Paris pour des négociations avec le groupe français Areva, a indiqué qu’il n’était pas question de « concéder le moindre centime revenant au peuple du Niger (…) Nous poursuivrons les négociations jusqu’en fin février » a fait savoir M. Tchiana, indiquant que les négociations avec le groupe français concernant l’exploitation de l’uranium dans son pays, achoppaient sur l’application de la loi fiscale de 2006.

Début janvier 2013, le groupe Areva a suspendu les activités dans ses deux usines d'extraction d'uranium, la Cominac et la Somaïr, officiellement pour des travaux de maintenance. De nombreux commentaires cependant de sources proches du dossier font savoir que le groupe français qui pèse près de 9 milliards d’euros veut mettre la pression sur le gouvernement du Niger (2 milliards d’euros de budget) dans les difficiles discussions en cours à propos des contrats d’exploitation. L’issue des négociations est fortement attendue car d’une part le Niger quatrième fournisseur d’uranium au monde a fortement besoin de recettes. Mais d’un autre côté, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer le niveau de pauvreté ambiante dans un pays doté de telles richesses.

Au-delà de la négociation entre le Niger et le groupe français, c’est l’enjeu même des négociations minières en Afrique subsaharienne qui est sur la sellette. Avec la mise en application des obligations de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), de nombreux chiffres se sont retrouvés sur la place publique. Il ressort que, bien que le Niger soit quatrième producteur mondial et deuxième fournisseur du groupe Areva, la vente d’uranium, principal produit d’exportation du pays, ne contribue qu’à hauteur de 4% à 6% au budget de l’Etat du Niger qui, paradoxalement, compte essentiellement sur l’aide publique au développement.

Avec la nouvelle loi minière de 2006, la contribution de cette matière première au budget du pays pourrait atteindre 40%. Areva première entreprise minière française avec 80% de participation publique, refuse de se soumettre à ce régime général et souhaite conserver les exonérations fiscales prévues par l’ancien contrat d’extraction. Des exonérations qui font l’objet de réserves de la plupart des partenaires au développement. Pour le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), « l’ampleur excessive des exonérations conduit à une véritable atrophie de la matière imposable ». Selon le FMI, ces exonérations fiscales représentaient 216 milliards de FCFA en 2013.

L’Union européenne, nouveau champion de la transparence dans le secteur minier, est également très critique de ces exemptions. « Elle a ainsi décidé de conditionner le versement par l’Europe au Niger d’une prime de 2 millions d’euros à la suppression d’une exonération d'impôt sur les bénéfices des sociétés et la suppression de la disposition portant déductibilité des provisions pour diversification de l'impôt sur les sociétés minières », peut-on lire dans un rapport de l’ONG Oxfam. Le gouvernement nigérien est désormais entre le marteau et l’enclume. Il doit répondre d’une part à la pression populaire qui attend désormais davantage de son uranium, et de l’autre côté, il doit observer les lois qui ont été votées.

Dans un contexte de baisse de cours de l’uranium à la faveur des critique sur ce mode d’énergie depuis la catastrophe de la centrale japonaise de Fukishima, Areva ne souhaite en plus pas perdre les avantages de la clause de stabilité qui la protège contre toute loi nouvelle désavantageuse. Une question centrale sera de savoir si cette disposition est encore valide dés lors que le contrat entre le groupe et le Niger est arrivé à échéance (depuis décembre 2013). Il y a 40 ans, alors que les premières conventions étaient signées entre les deux partenaires, l’environnement international de l’exploitation minière était très différent.

Le pouvoir nigérien est donc de plus en plus sous la pression de l’opposition et de la société civile. Des centaines de fonctionnaires, étudiants, journalistes, hommes politiques et responsables d'ONG avaient manifesté le 21 décembre dernier à Niamey pour dénoncer « un partenariat déséquilibré » entre le Niger et Areva
http://www.agenceecofin.com/uranium/190 ... avec-areva

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12501
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Niger

Message par mobar » 19 janv. 2014, 20:17

energy_isere a écrit :Le Niger ne veut pas « concéder le moindre centime » dans les négociations actuelles avec Areva


http://www.agenceecofin.com/uranium/190 ... avec-areva
Est ce que ce ne serait pas plutôt Areva qui ne veut pas concéder le moindre centime?

Areva est le client, normalement c'est le client qui paye pour le produit qu'il exploite!!!

Ou bien, c'est un service que rends Areva au Niger en exportant son minerai?

Dans ce cas, après avoir payé les terroristes pour récupérer leur personnel, ce serait un peu fort de café de les contraindre à devoir payer le Niger pour quelques malheureuses tonnes d'uranium radioactif dont ils ont la bonté de les débarrasser :mrgreen:

Les miracles de la novlangue des communicators d'AREVA, un modèle du genre
Enfin si le contrat est arrivé à échéance, les chinois se feront un plaisir de poursuivre les bonnes œuvres d'Areva au Niger
Rien n'est perdu... sauf l'honneur
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 05 févr. 2014, 20:27

Uranium: Paris juge "légitimes" les demandes du Niger à Areva

AFP 05 Fev 2014

Le gouvernement français a conforté mercredi les autorités du Niger dans leur bras de fer avec le géant du nucléaire Areva, jugeant "légitimes" les demandes de Niamey d'augmenter ses recettes fiscales tirées de l'exploitation de l'uranium du pays.

Areva et l'Etat nigérien sont depuis des mois en intenses discussions pour prolonger les contrats d'exploitation de deux mines d'uranium dans le nord du pays, la Somaïr et la Cominak, arrivés à échéance le 31 décembre 2013. Niamey comme la société civile les estiment défavorables à ce pays sahélien pauvre, quatrième producteur mondial d'uranium.

"Les deux parties se sont mises d'accord pour se donner comme date limite la fin février pour trouver un accord qui soit compatible avec les conditions d'exploitation de l'uranium d'Areva, mais qui permette au Niger d'augmenter les recettes fiscales auxquelles il (a) droit", a déclaré le ministre délégué au Développement, Pascal Canfin, devant les députés français.

"Les demandes du Niger sont considérées par ce gouvernement (...) comme légitimes", a ajouté M. Canfin.

Le ministre écologiste, dont le parti EELV est un farouche opposant à l'énergie nucléaire, rappelle toutefois qu'il ne s'agit pas de "négociations entre la France et le Niger, mais entre le groupe Areva et les autorités du Niger", bien que le groupe soit détenu à environ 87% par l'Etat français, directement et indirectement.

...........
http://www.google.com/hostednews/afp/ar ... 53c42854b3

Répondre