Niger

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 22 nov. 2014, 13:29

Le Niger obtient 100 milliards FCFA pour le barrage hydroélectrique de Kandadji

Agence Ecofin 17 Nov 2014

Le gouvernement nigérien a annoncé, le 15 novembre, avoir obtenu 100 milliards de francs CFA (152,5 millions d'euros) auprès de plusieurs bailleurs de fonds pour la construction du barrage hydroélectrique de Kandadji qui doit assurer l'autosuffisance énergétique du pays. La Banque mondiale, la Banque islamique de développement (BID) et l'Agence française de développement (AFD) figurent parmi les institutions ayant mobilisé ce montant.

Le ministre nigérien du Plan, Amadou Boubacar Cissé, a déclaré que les fonds supplémentaires obtenus vont servir à la construction de l'usine électrique, à l'installation des lignes à haute tension et au relogement des 40 000 personnes affectées par l'établissement du barrage. M. Boubacar Cissé a, cependant, fait savoir que le gouvernement avait encore besoin de 223 milliards de francs CFA pour financer les opérations liées au projet cette année et l'an prochain.

Située à 180 km au nord-ouest de Niamey, l'usine hydroélectrique doit avoir une puissance 130 mégawatts. Elle devait être construite par la compagnie russe Zaroubejvodstroï mais celle-ci, accusée par le Niger de retarder les travaux, s'est vue retirer le projet l'an dernier.

Le coût global du barrage, qui doit être achevé en 2017, est estimé à un peu moins de 800 millions d'euros.
http://www.agenceecofin.com/hydroelectr ... e-kandadji

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 11 mars 2015, 13:51

Areva licencie au Niger

Par Claire Fages 9 mars 2015

Areva confirme avoir lancé le mois dernier un plan social à Imouraren, sa filiale du Niger. Six mois après avoir gelé cet énorme projet minier dans le pays sahélien, et quelques jours après des résultats financiers désastreux.

Areva licencie au Niger.
Le groupe nucléaire français confirme les informations révélées par Jeune Afrique, à savoir un plan social visant 180 des 220 salariés d'Imouraren SA, la filiale créée par Areva pour développer cette mine géante à ciel ouvert. Les 220 salariés contribuaient aux côtés des 1 100 salariés d'entreprises chinoises sous-traitantes, à l'immense chantier d'Imouraren, une mine étendue sur quelque 20 km2, à gros potentiel en tonnage, mais à faible teneur ; les travaux d'excavation nécessaires étaient donc énormes, on avait déjà creusé une trentaine de mètres d'épaisseur de terrain et des zones de rétention d'eau, construit des bâtiments de maintenance pour les engins, un aérodrome et une base-vie...

Mais il restait encore la moitié du 1,2 milliard d'euros d'investissements à réaliser. Areva ne peut plus continuer à dépenser à Imouraren. Ses derniers résultats ont révélé près de 5 milliards d'euros de pertes, creusées par les retards des projets industriels, les réacteurs de troisième génération EPR en Finlande et en France ; des pertes creusées également par les fiascos miniers tels que le rachat d’Uramin (le site centrafricain, sans intérêt, a été abandonné, le gisement namibien est mis sous cocon jusqu’à nouvel ordre).

Le groupe nucléaire français n'a pas non plus intérêt à verser une production supplémentaire d'uranium naturel sur le marché, alors que le prix du combustible est toujours en dessous des 40 dollars la livre. Seuls deux réacteurs sur cinquante ont repris au Japon depuis la catastrophe de Fukushima, l'archipel asiatique a d'énormes stocks d'uranium ; et une autre mine géante à teneur fabuleuse vient de démarrer : Cigar Lake, au Canada, où Areva est partenaire de son concurrent canadien Cameco.

La décision de lancer un plan social à Imouraren a été prise au mois d'août dernier, reconnaît Areva. Imouraren SA n'aura plus que 40 salariés pour mettre sous cocon les installations ; les sous-traitants conservent 280 salariés pour garder le site, qu'Areva ne veut pas abandonner aux Chinois, même si le groupe nucléaire français a longtemps cherché à les associer au capital de sa filiale nigérienne, sans succès - pas question pour la Chine d'entrer au capital d'une entreprise contrôlée à plus de 80% par l'Etat français... Areva promet de réembaucher à Imouraren, en priorité les salariés licenciés, dès que le marché de l'uranium le permettra. C'est-à-dire pas avant deux ou trois ans au bas mot.
http://www.rfi.fr/emission/20150309-are ... cie-niger/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 21 mars 2015, 20:43

Niger: Areva licencie près de 180 employés du site d'Amouraren

................
Plus de 180 salariés d’Imouraren ont été licenciés sur les 225 que comptait le site. Il ne reste qu’une quarantaine d’hommes pour la surveillance et la maintenance du site. Un énorme chantier qui n’avait pas encore commencé à produire la matière première du combustible nucléaire. Raison avancée pour justifier la suspension des travaux : la faiblesse des cours de l’uranium - 40 dollars aujourd’hui au lieu de 135 dollars il y a quelques années.

Les employés contraints au départ ont tenté de négocier des conditions avantageuses. Début janvier, Areva leur a promis deux mois de salaires, puis la proposition est montée il y a deux semaines à cinq mois et un appui à la création d’entreprise. Les syndicats réclament dix mois de salaires. Les négociations sont aujourd’hui au point mort.

Selon Areva et le gouvernement nigérien, le chantier d’Imouraren doit redémarrer d’ici deux ans, pour un début d’exploitation de la mine en 2020.
http://www.rfi.fr/afrique/20150307-nige ... n-uranium/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 15 mai 2015, 18:55

a rapprocher de ce post du 12 Juillet 2014
viewtopic.php?p=362799#p362799

annonce de 215 millions de barils possibles en 14 sites.
Savannah Petroleum Finds 14 Drill-Ready Exploration Sites in Niger

by Andreas Exarheas Rigzone Staff May 14, 2015

Energy firm Savannah Petroleum announced Thursday that 14 drill-ready exploration sites with prospective oil resources of 215 million barrels were found in Niger.

The prospects were found following detailed 3D seismic mapping over a 260-square mile area in the R1/R2 permit region, which is situated in the Agadem Rift Basin of southeast Niger. An additional 37 leads have been mapped by Savannah along the northwest and northeast areas of the R1/R2 license and a structure with a potential closure size of up to 15 square miles was found extending throughout the western section of R2 at the upper cretaceous and deeper horizons.
................
http://www.rigzone.com/news/oil_gas/a/1 ... hore_Niger

Savannah Petroleum est un pétro-gazier britannique.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 04 juil. 2015, 12:51

Niger: GoviEx introduit sa demande pour l’exploitation de l’uranium de Madaouela
http://www.agenceecofin.com/uranium/010 ... -madaouela

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 11 juil. 2015, 12:41

suite de ce post deNov 2014 viewtopic.php?p=367589#p367589
Le Niger décroche 80 millions de dollars de plus pour réaliser le barrage de Kandadji

(Agence Ecofin) - Le projet de barrage de Kandadji franchira une étape de plus avec l’octroi de 80 millions de dollars par un pool de donateurs comprenant la Banque mondiale, la Banque islamique de développement, la Banque africaine de développement et l'Agence française de développement.

Ce financement devrait permettre de gérer le déplacement des quelques 40 000 personnes affectées par ce projet.

Le projet de barrage de Kandadji a été lancé en 2008. Il est prévu de le terminer en 2017.

Pour un budget global de 500 milliards de FCFA (760 millions €), il devrait permettre de résoudre le grave déficit énergétique dont souffre le Niger en injectant 130 MW dans le réseau.

Le projet, situé à environ 180 kilomètres au nord-ouest de Niamey, devait être initialement construit par la compagnie russe Zaroubejvodstroï qui n’a pas respecté les délais. Le projet lui avait donc été retiré.

Image
http://www.agenceecofin.com/hydroelectr ... e-kandadji

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 11 juil. 2015, 12:48

Niger: Savannah Petroleum estime au milliard de barils les ressources prospectives de la zone R1/R2

Agence Ecofin 08 Juillet 2015

Savannah Petroleum Plc a publié le 8 juillet une mise à jour sur l’évaluation du potentiel de sa zone de licence R1/R2 qui a fait apparaître une augmentation considérable des ressources pétrolières prospectives brutes ajustées au risque dans cette propriété située dans le sud-est du Niger.

L’évaluation indépendante conduite par CGG Robertson a donné 1,191 milliard de barils de ressources pétrolières prospectives brutes ajustées au risque dans la zone de licence R1/R2, contre 573 millions de barils annoncés dans le rapport de personne compétente publié en juillet 2014.

Cet accroissement a été possible grâce à la prise en compte, a-t-on expliqué, des ressources potentielles de la formation Yogou située « beaucoup plus en profondeur » dans cet actif couvrant une zone d’environ 8406 km2 dans le bassin pétrolifère du rift d’Agadem.

Andrew Knott (photo), Dg de Savannah Petroleum, parle d’un résultat « hautement encourageant » pour les parties prenantes du projet et des travaux qui confortent les hypothèses de la compagnie que « R1/R2 est potentiellement un vaste actif relativement à faible coût et à faible risque ».

Le pétro-gazier britannique rassure avoir, aujourd’hui, tout au point pour aller à l’exécution d’un programme de forage et à des sondages sismiques dans la zone de licence, précisant que les activités d’exploration commenceront au cours de la seconde moitié de l’année 2015.
http://www.agenceecofin.com/petrole/080 ... zone-r1/r2

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 01 août 2015, 13:09

suite du post au dessus.
Niger: Savannah Petroleum décroche son second PSA sur le pétrole d’Agadem

Image

Agence Ecofin 31 juillet 2015

Le pétro-gazier Savannah Petroleum Ltd a signé avec le gouvernement nigérien l’accord de partage de production (PSA) sur le pétrole de la zone de licence R3/R4 couvrant 5249 km2 dans le bassin du rift d’Agadem, une région située dans le sud-est du Niger.

Selon les termes de l’accord, dont la signature est rendue publique le 31 juillet, l’Etat nigérien bénéficie gratuitement d’une participation de 15%, en-deçà de 20% dans le précédent accord de partage de production entre les deux parties sur la zone de licence R1/R2 de 8406 km2 dans le même bassin. « La signature de l’accord de partage de production R3/R4 est une autre transaction importante pour Savannah. Nous possédons aujourd’hui environ 50% du rift du bassin Agadem », a commenté Andrew Knott, Directeur général de la compagnie.

L’accord impose au pétro-gazier britannique l’exécution de 750 km2 de sondage sismique 3D et le forage de deux puits au cours de la période initiale d’autorisation exclusive d’exploration.

Au cours de la première période d’extension de l’autorisation exclusive, Savannah devra exécuter 500 km2 de sismiques 3D et forer deux puits, contre 250 km2 de sismique 3D et deux puits au cours de la deuxième période d’extension, apprend-on.

Savannah Petroleum Ltd, aux activités focalisées sur le Niger, devrait débourser, pour cet accord, 31,1 millions $ en termes de garantie bancaire et de prime de signature. La prime de signature se chiffre à 28 millions $ et est considérée comme dépenses recouvrables à hauteur de 60%.
http://www.agenceecofin.com/petrole/310 ... e-d-agadem

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 06 févr. 2016, 12:57

Il n' y a pas que les Fraçais et les Chinois sur l' Uranium au Niger, les Canadiens aussi :
Global Atomic renouvelle ses permis d’exploration de l’uranium au Niger

Agence Ecofin 04 fev 2016

Le ministre nigérien des mines, Omar Hamidou Tchiana, a renouvelé pour une durée de 3 ans, 6 permis d'exploration appartenant à la société Global Atomic Fuels Corporation.

La société canadienne développe actuellement au Niger, quatre gisements d’uranium que sont : DASA, Isakanan, Dajy et Tin Negouran. Le processus de développement du gisement de DASA est le plus avancé. Il fait depuis peu l’objet d'une évaluation économique préliminaire (PEA).

Dans ce cadre, Global Atomic a effectué un forage de 110 000 mètres dont 22 000 mètres de forage carotté ainsi que des études métallurgiques, hydrogéologiques, environnementales et géophysiques avancées.

Les ressources actuelles du site ont été délimitées sur une distance d’1 km. Toutefois, les programmes d'exploration de Global Atomic indiquaient plutôt une distance potentielle de quatre kilomètres.

La durée de vie du forage est de 10 ans avec des réserves estimées à 23 millions de livres (8.846 t U). Le plan de production jauge à 1 million de livres (385 t U) la capacité annuelle de la mine, une capacité de production qui doublera au bout de trois ans, soit 2 millions de livres (769 t U / an).

Global Atomic affirme qu’au cours actuel de l'uranium, le projet de DASA sera rentable, tout en précisant qu’un approfondissement du forage porterait la durée de vie de la mine à 20 ans et augmenterait le potentiel de production.

Le gisement de DASA est voisin de deux mines d'uranium exploitées par AREVA dans la région d’Arlit. Le site de DASA dispose de toutes les infrastructures privées et publiques comme les routes, l'énergie et l'eau nécessaire à son exploitation.

Global Atomic Fuels Corporation est une société canadienne spécialisée dans l’exploration et le développement de projets d’uranium à travers le monde.
http://www.agenceecofin.com/uranium/040 ... m-au-niger

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 14 févr. 2016, 13:10

Encore un autre Canadien sur le coup au Niger :
Niger : le canadien GoviEx obtient un permis d’exploitation d’uranium

27 janvier 2016

La société, qui avait fait la demande de ce permis en juin 2015, s'engage à des investissements de 676 millions de dollars à Madaouela, à quelques kilomètres d'Arlit, la mine d'uranium à ciel ouvert exploitée par Areva.

L’État du Niger octroie un permis d’exploitation d’uranium à GoviEx Niger Holding Ltd, la filiale nigérienne de la société Govi High-Power Exploration (GoviEx), selon une déclaration du gouvernement lue à la télévision et rapportée par Reuters.

Le permis est délivré sur les 250 kilomètres carrés du site de Madaouela, à quelques kilomètres de la mine à ciel ouvert d’Arlit où opère le français Areva (via la Société des mines de l’Aïr, SOMAÏR). Le canadien s’y engage à des investissements de 676 millions de dollars.

En plus du permis d’exploitation annoncé le 26 janvier, quatre autre permis d’exploration ont été alloués à GoviEx ainsi qu’à deux autres sociétés.

L’exploitation de l’uranium au Niger a, de tout temps, été une affaire française. De la prospection à la production, puis à l’exportation, l’activité a été largement dominée par des groupes de l’Hexagone. Cependant, l’exclusivité française dans l’exploitation de ce minerai a été mise à mal par la politique de l’ex-président Mamadou Tandja, qui avait érigé en priorité nationale la diversification des partenaires miniers. Permis d’exploration et concessions ont été négociés avec des groupes chinois (par exemple la China National Nuclear Corporation), canadiens, australiens et indiens.
http://www.jeuneafrique.com/297246/econ ... er-goviex/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 08 juil. 2016, 17:02

suite de ce post un an plus tard viewtopic.php?p=378910#p378910
Savannah Petroleum mobilise 40 millions $ pour financer le développement de ses actifs au Niger

Agence Ecofin 08 juillet 2016

Savannah Petroleum Plc, le pétro-gazier coté à Londres, a levé 40 millions $ pour le développement des prochaines étapes de ses activités dans la région d’Agadem, au Sud-est du Niger, apprend-on du site proactiveinvestors.co.uk.

Les fonds dégagés serviront à financer, entre autres, des études sismiques approfondies sur une zone couverte par le contrat de partage de production R3/R4 qui s’étend sur une superficie de 8 406 km2. L’objectif est d’acquérir assez de données sismiques pour identifier de nouvelles cibles sur le site.

La compagnie prévoit également d’effectuer une vaste campagne de levées sismiques 3D, au cours du premier trimestre de l’année prochaine. Il faut souligner que le groupe espère attirer un partenaire important sur ses projets nigériens, afin de recevoir l’aide financière nécessaire pour entamer la production, déjà en 2019. Savannah a, d’ailleurs, révélé être en pourparlers avec un certain nombre de compagnies étrangères, à cet effet.

A la mi-février 2016, la compagnie avait signé un contrat-cadre portant sur l'acquisition de données sismiques 2D et 3D sur les blocs R1/R2 et R3/R4. D’après le cabinet CGG Robertson qui a procédé à une évaluation indépendante du potentiel de la licence R1/R2, celle-ci regorgerait de ressources pétrolières prospectives brutes de 1,191 milliard de barils. Le potentiel estimatif de la licence R3/R4 n’est pas moins important.
http://www.agenceecofin.com/investissem ... s-au-niger

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 17 sept. 2016, 12:47

Niger : péril sur la Soraz !

Image

Agence Ecofin 15 sept 2016

Conjoncture du marché pétrolier, Boko Haram et impayés sont autant de maux qui compromettent le développement de la Soraz, la seule raffinerie pétrolière du Niger.

En effet, l’installation contrôlée par une JV entre la China National Petroleum Corporation (CNPC) et l’Etat du Niger a revu à la baisse ses prévisions de revenus d’exportation du pétrole raffiné en raison de la chute des prix du pétrole depuis 2014. Une situation qui a sérieusement affecté ses finances. En 2015, elle a enregistré un déficit de près de 58 milliards de FCA.

Les infrastructures routières constituent également un frein au développement de la Soraz. En effet, la chaussée qui mène à l’usine est dans un état de dégradation très avancée. S’y ajoute la guerre contre le groupe islamiste BokoHaram qui sévit dans le pays. Des facteurs qui placent la société dans une situation très inconfortable. Comme l’explique Jeune Afrique, l’acheminement permanent des produits comme le super, le gasoil, le GPL et le kérosène vers les pays de la sous-région est devenu un véritable casse-tête. C’est dans ce sens que M. Dardaou Zanaidou, le directeur général adjoint de la Soraz, a déclaré : « on extrait beaucoup de pétrole, mais on ne vend pas ».

Pour rappel, après la mise en production de la Soraz en 2011, 50% du pétrole raffiné allait à l’exportation. Toute cette quantité de pétrole raffiné est désormais stockée dans les réservoirs de l’usine, qui raffine 20 000 barils de pétrole par jour.

Cette situation, qui a entraîné une forte érosion des revenus de la raffinerie, a aussi engendré des impayés de plusieurs mois. « Il y a trop d’impayés », a fait savoir M. Dardaou Zanaidou, avant d’ajouter que« la Soraz rencontre des difficultés avec la Société nigérienne des produits pétroliers (Sonidep), l’entreprise publique chargée de récupérer l’argent. Et nous avons accumulé d’énormes crédits avec la CNPC qui, elle, s’occupe de l’extraction et nous met beaucoup de pression. Par ailleurs, le prix de cession des produits est devenu tellement bas que l’on vend toujours à perte», rapporte notre source.

Les responsables espèrent une remontée rapide des prix du pétrole pour redresser les finances et donner un second souffle à l’entreprise. Il convient de rappeler que c’est la CNPC qui extrait des champs pétrolifères d’Agadem le pétrole raffiné à l’usine.

La Soraz est détenue à 60% par la CNPC et à 40% par l’Etat nigérien. Elle emploie des milliers de personnes et fournit au Niger de quoi satisfaire la demande intérieur en pétrole raffiné.
http://www.agenceecofin.com/production/ ... r-la-soraz

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 28 janv. 2017, 13:01

Le Niger veut assurer son indépendance énergétique par l’électricité nucléaire

Agence Ecofin 26 janv 2017

L’usage de l’électricité nucléaire envisagé au Niger. Pour solutionner le souci de la dépendance énergétique, l’Etat met en place un Comité d’orientation stratégique pour le programme électronucléaire (Cospen).

Le Cospen est officiellement établi et mis sous l’égide de la Haute autorité à l’énergie atomique (Hanea) le 23 janvier 2017. Ceci entre dans le cadre de la volonté de l’Exécutif de faire de l’électricité nucléaire, une alternative. Objectif, faciliter l’accès des populations aux services énergétiques durables et garantir son indépendance.

Selon le Premier ministre Brigi Rafini, une étude de l’offre et de la demande énergétiques a été réalisée avec des outils de pointe de l’Agence internationale de l’énergie atomique (Aiea). Laquelle étude démontre que l'électronucléaire serait « une option économiquement viable à l'horizon 2030, » rassure-t-il.

Si cette option se croncrétisait, le Niger deviendrait le premier pays de la sous région disposant de ressources nucléaires.

Le taux d’accès à l’électricité est très bas au Niger. Les chiffres officiels le placent en deçà des 10%. Pourtant, le pays regorge dans son sous-sol d’énormes potentialités énergétiques (charbon, uranium, pétrole). Sans oublier les énergies éoliennes et hydroélectriques.
http://www.agenceecofin.com/nucleaire/2 ... -nucleaire

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 11 févr. 2017, 13:41

Au Niger les Chinois exploitent la mine d' Uranium de AZELIK.
En trois décades, la Chine est devenue un acteur économique majeur dans plusieurs pays africains. La toute petite mine d’Azelik est l’un des quatre sites d’extraction d’uranium au Niger et la seule à être exploitée par la puissance asiatique. Le journaliste Armin Rosen livre sur le site australien du Business Insider une analyse fouillée de cette activité minière chinoise au Niger : une présence contestée par la population locale qui ne retire aucun bénéfice économique et se plaint des retombées environnementales. Azelik paraît insignifiante pour l’heure mais elle représente l’un des éléments d’indépendance en matière de nucléaire civil pour la Chine.
https://www.sciencesetavenir.fr/decouvr ... res_103968
La Société des mines d’Azelik (SOMINA) est une coentreprise entre la société chinoise CNNC et l'État nigérien qui opère dans le domaine de l'industrie minière.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A ... 0%99Azelik


Image
Niger Key Resource Locations.

https://ngaafricaproject.wikispaces.com ... e+Projects

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58580
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 17 févr. 2017, 22:59

Niger : la France financera le barrage Kandadji à hauteur de 50 millions d’euros

Image

Agence Ecofin 13 fev 2017

La France et le Niger se dotent d’un nouveau document d’accord de coopération pour les trois prochaines années. Lequel document laisse entrevoir un financement de plus de 39 milliards de Fcfa (environ 60 millions d’euros). Le document a été paraphé à Paris durant le séjour français du Premier ministre Brigi Rafini du 07 au 10 février 2017.

Sur cette somme, près de 50 millions d’euros seront consacrés à la construction du barrage hydroélectrique de Kandadji. Les objectifs de cette centrale, lancée depuis mai 2008, sont, entre autres, de sécuriser l’agglomération de Niamey en fourniture d’eau potable, de produire de l’électricité avec une puissance de 125 MW ou encore d’assurer un début d’étiage de 120 m3/ seconde sur le fleuve Niger.

De nouveaux accords de coopération ont également été signés, dans d’autres domaines, pour plus de 6 milliards de Fcfa (environ 10 millions d’euros) notamment pour l’exécution d’un projet destiné à la jeunesse de Diffa (partie sud-est du pays en proie à des attaques terroristes).
http://www.agenceecofin.com/hydroelectr ... ns-d-euros

Répondre