Niger

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 25 mars 2017, 12:53

Niger: le parlement lance une enquête pour élucider l’affaire dite de l’ « Uraniumgate»

Agence Ecofin 20 mars 2017

Les députés du parlement nigérien ont donné leur accord pour la mise en place d’une commission qui enquêtera sur une affaire baptisée «Uraniumgate», révélée le 16 février dernier, par le journal local «Le Courrier». L’affaire qui porte sur une série de transactions «présumées douteuses» de 5,5 millions de livres d’uranium, implique l’Etat, Areva ainsi que des compagnies russe et libanaise.


En 2011, Areva aurait proposé au Niger de participer à un système de vente circulaire d’uranium qui permettra au pays ouest-africain de gagner quelque 800 millions de francs CFA.

Les documents publiés par Le Courrier, en février dernier, font état d’un virement bancaire de 320 millions $, d’un compte appartenant à la société publique Sopamin à un compte détenu par la société offshore Optima Energy. Le transfert qui a eu lieu en novembre 2011, a été signé par l’actuel ministre des finances, Hassoumi Massaoudou (photo), à l’époque, directeur de cabinet du président Mahamadou Issoufou.

Si ce transfert suscite de nombreuses polémiques, il faut aussi souligner que les législateurs se questionnent également sur la possibilité d’une vente clandestine d’uranium, à travers le processus de vente circulaire.

Lors d’une conférence de presse en février dernier, M. Massaoudou a reconnu avoir signé le virement bancaire, mais a déclaré que son implication s’arrête à la vente de la marchandise par Sopamin à Areva. Il a également nié une quelconque vente clandestine.

«Nous ne pouvons pas connaître le fond du sujet tant qu’il n’y a pas une enquête en profondeur qui puisse nous dire les tenants et les aboutissants. C’est une question qui a été gérée par l’exécutif, il appartient maintenant à l’Assemblée de savoir si ça a été fait dans les règles de l’art, dans l’intérêt des Nigériens.», a déclaré Lamido Moumouni Harouna, président du rassemblement des démocrates Hankuri-Nassara-Tabat, à RFI Afrique.

Le sous-sol nigérien est reconnu pour sa richesse en uranium, bien que d’autres minéraux soient également exploités (l’or et le charbon, à titre d’exemples). Entre 2007 et 2011, le secteur représentait 9% du produit intérieur brut du pays.
http://www.agenceecofin.com/gestion-pub ... raniumgate

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 08 avr. 2017, 12:45

Niger : inauguration de la centrale électrique de Gorou Banda pour parer aux délestages intempestifs

Agence Ecofin 02 avril 2017

Le Président Mahamadou Issoufou a inauguré ce dimanche la centrale électrique de Gorou Banda (département de Say au sud-ouest du Niger).

D’un coût global estimé à 75 milliards de Fcfa (y compris la ligne de transfert de l’énergie), le site de Gorou Banda d’une superficie de 80 hectares devient le plus grand complexe électrique du Niger avec une capacité de 100 MW.

Fonctionnant au diesel, la centrale thermique permettra de faire face aux problèmes de fourniture en énergie électrique auxquels sont confrontées les populations de la ville de Niamey et de ses environs surtout en période de fortes chaleurs, selon le Président nigérien.

Les travaux ont démarré le 04 avril 2013 et ont été financés par l’Etat du Niger avec l’appui des partenaires comme la Banque ouest africaine de développement (Boad) et la Banque islamique de développement (Bid). Les travaux ont été exécutés par les entreprises chinoises Synohydro et Tbea. L’occasion pour Mahamadou Issoufou de promettre l’inauguration du barrage de Kandadji (démarré en mai 2011) avant 2021.

Niamey est souvent plongé dans le noir en période de forte chaleur (généralement mars - juillet) dû au déficit chronique d’énergie électrique. La production nationale ne représente que 40% de l’énergie consommée. Le pays importe 60% de son électricité du Nigéria.
http://www.agenceecofin.com/production/ ... tempestifs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 06 mai 2017, 13:40

Quelques gouttes de plus :
Niger : la CNPC annonce la découverte de plusieurs gisements de pétrole sur Agadem

Agence Ecofin 02 Mai 2017

La China National Petroleum Corporation a opéré de nouvelles découvertes de pétrole dans le nord-est du Niger. Elle a annoncé, la semaine écoulée, par le biais de son comité de gestion avoir mis la main sur cinq gisements importants d’or noir et d’autres de moindre importance, rapporte le numéro 73 du rapport périodique Objectif Afrique.

Ces gisements sont, selon les responsables de l’entreprise chinoise, logés sur la partie sud du bloc d’Agadem et pourraient contenir jusqu’à 200 000 barils de pétrole. Une nouvelle qui devrait, non seulement permettre de doper la production nationale, mais d’accroître de 5 000 barils par jour les exportations de brut à la raffinerie pétrolière de Kaduna (KPRC), au nord du Nigéria.

Le bloc d’Agadem est un vaste périmètre onshore qui s’étend sur 27 516 km2. Il est subdivisé en plusieurs périmètres sur lesquels intervient, entre autres, le britannique Savannah Petroleum qui fait des progrès considérables notamment sur les PSC R1/R2 et R3/R4. Ceux-ci couvrent un peu plus de 13 000 km2.

Le Niger est un producteur marginal de pétrole. Sa production quotidienne est de 20 000 barils par jour. Parmi les pays producteurs d’Afrique, le pays est un exemple, car il arrive à satisfaire entièrement sa demande interne grâce à la production de sa raffinerie, la Soraz, qui est opérée par la CNPC.
http://www.agenceecofin.com/exploration ... sur-agadem

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 08 mai 2017, 13:48

Niger : la pénurie en énergie persiste

Par Emmanuel Atcha | 08/05/2017

Alors qu'il mettait en route début avril 2017 une centrale électrique de 100 mégawatts, le Niger espérait résoudre les problèmes de pénurie énergétique dans sa capitale Niamey. Mais les délestages continuent de manière intempestive, avec leur lot de victimes dans les hôpitaux et dans l'économie.

...........................................
http://afrique.latribune.fr/politique/p ... siste.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 14 juil. 2017, 17:18

Niger : Areva dément toute survalorisation du méga-site d’uranium d’Imouraren

29 juin 2017

Contacté par Jeune Afrique, un porte-parole d'Areva a démenti les informations du JDD, selon lesquelles le groupe nucléaire français aurait surévalué le site d'Imouraren dans ses comptes 2016.


Dans sa dernière édition du dimanche 25 juin, Le Journal du dimanche (JDD) rapportait que la brigade financière française aurait réceptionné, mi-mai, une étude remettant en cause la valorisation du site d’Imouraren — à 160 km au nord d’Agadez dont Areva a obtenu le permis d’exploitation en janvier 2009 — dans les comptes 2016 d’Areva.

Selon le journal, les enquêteurs auraient déjà procédé à des auditions. Et le groupe nucléaire, déjà visé par deux instructions judiciaires au sujet de ses comptes et du rachat d’Uramin, pourrait voir s’ouvrir une nouvelle enquête préliminaire à son encontre.

Contacté par Jeune Afrique, un porte-parole d’Areva dément ces informations : « Nous n’avons pas connaissance d’une enquête judiciaire sur le sujet et n’avons pas été sollicité pour des auditions. »

L’article du JDD faisait état d’une possible surévaluation des réserves d’uranium récupérables qui rendrait le projet économiquement irréalisable.

« Contrairement à ce que laisse entendre l’article du JDD, le projet n’est pas abandonné », rétorque le porte-parole d’Areva, pour qui les réserves minérales sur le site de 20 000 hectares s’élèvaient bien à 214 000 tonnes d’uranium à fin 2016, conformément aux estimations précédentes.

Areva répète que le gel du projet, décidé en 2015, n’est dû qu’à « l’évolution à la baisse du cours de l’uranium (70 dollars la livre début des années 2010, 40 dollars en 2014, 20 dollars actuellement) ». Et d’ajouter : « Conformément à l’accord passé avec l’État du Niger, il [le projet] sera relancé lorsque les conditions du marché le permettront. »
http://www.jeuneafrique.com/452302/econ ... ti-dareva/

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10108
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Niger

Message par mobar » 14 juil. 2017, 20:35

energy_isere a écrit :Quelques gouttes de plus :
Niger : la CNPC annonce la découverte de plusieurs gisements de pétrole sur Agadem
Ces permis du nord du Niger ont été prospecté par la CGG pour le compte de Elf plusieurs fois dans les années 70 et 80, les découvertes dont on parle aujourd'hui sont du réchauffé.
A l'époque les indices de pièges avaient été jugés insuffisant pour justifier des forages de production et a plus forte raison une exploitation, logistique trop lourde, incertitude quant aux volumes récupérables, prix de marché trop bas
NGourti, NGuimi, Bilma, le Ténéré ... j'y étais à l'époque ou Hissene Habré ne se planquait plus dans le Tibesti et venait de prendre le pouvoir à NDjamena

C'est pas du tout sur qu'avec un baril à 50 $, on le jugerait rentable aujourd'hui chez Total

Comme se seront les chinois qui l'exploiteront, il est probable qu'ils n'aient pas les mêmes critères d'autant que les temps ont changé pour eux aussi
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 04 août 2017, 20:13

Niger : adoption d’un nouveau Code pétrolier jugé plus favorable à la population

Agence Ecofin 01 Aout 2017

En session extraordinaire hier, les députés ont adopté à l’unanimité un projet de loi portant Code pétrolier. Ce document remplace l’ancien datant de 2007. Il était aujourd’hui nécessaire de l’adapter au contexte, selon le ministre de tutelle, Foumakoye Gado (photo).

Le nouveau Code pétrolier prévoit la mise en place de programmes de développement local pour permettre aux localités abritant cette richesse naturelle de profiter des retombées de cette exploitation. Autres points importants, le document prévoit des contrats de concession, les conditions d’une gestion transparente dans l’octroi des permis aux sociétés, son exploitation et sa commercialisation.

La protection de l’environnement occupe également une place de choix dans ce nouveau Code surtout avec les conséquences désastreuses constatées ces dernières années dans l’exploitation du site d’Agadem.

Le document riche de 149 articles devra passer par la Cour constitutionnelle pour contrôle de conformité avant d’être promulgué par le Président de la République.

Le Niger produit du pétrole depuis 2011 à partir du bloc d’Agadem (sud- est) situé à 1400 kilomètres de Niamey. Les réserves sont estimées à 320 millions de barils et la production journalière est de 20 000 barils.
http://www.agenceecofin.com/gestion-pub ... population

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 02 sept. 2017, 12:07

Niger : Savannah Petroleum n’attend plus que les autorisations pour forer le puits Bushiya

Agence Ecofin 02 sept 2017

Dans une mise à jour publiée vendredi, la firme exploratoire britannique Savannah Petroleum a déclaré que les travaux préparatoires pour le démarrage du forage de trois puits dans le bassin d’Agadem avancent normalement. L’équipement nécessaire a été mobilisé dans le camp de base de Jaouro à quelques encablures des trois prospects ciblés sur le PSC R3.

Les travaux démarreront avec le forage du puits Bushiya une fois les autorisations obligatoires reçues.

Par ailleurs, les données sismiques 3D dont l’acquisition s’est achevée en janvier dernier ont été analysées et livrées. Selon la mise à jour, « les données sont d’excellentes qualité et satisfont l’entreprise car elles mettent clairement en exergue les objectifs clés consistant améliorer l'imagerie sismique des jeux de l’Eocène ». Et d’ajouter qu’elles fournissent une meilleure définition des structures du Crétacé.

Pour rappel, les données ont été recueillies sur une superficie de 800 km2.

L’entreprise n’a cependant pas fourni de précisions sur le retard constaté dans l’exécution des travaux de forage sur le PSC R3. Ceux-ci devraient normalement démarrer avant la fin du premier semestre de cette année.
http://www.agenceecofin.com/production/ ... ts-bushiya

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 11 oct. 2017, 22:06

Areva licencie au Niger, une "question de survie pour la Somaïr"

Myrtille Delamarche le 10/10/2017

La Somaïr, filiale d’Areva au Niger qui exploite la mine d’uranium d’Arlit, a annoncé le 9 octobre des licenciements en raison de la faiblesse des prix de l’uranium.

Le groupe français Areva n’a pas souhaité préciser le nombre exact de salariés concernés par les licenciements annoncés le 9 octobre par sa filiale nigérienne la Somaïr (Société des mines de l'Aïr, détenue à 63,6% par Areva et à 36,4% par la Sopamin, Société du Patrimoine des Mines du Niger). Mais des sources syndicales évoquent un cinquième des 916 postes du site, ainsi que 500 sous-traitants. Selon la même source, des mesures d’économies supplémentaires auraient été annoncées, comme l’arrêt de la prise en charge des dépenses d’eau et d’électricité des salariés.

Après avoir étudié plusieurs solutions pour faire face à la chute des prix de l'uranium à 20 dollars la livre, "le scénario approuvé le 19 septembre en Conseil d’Administration - dont font partie des représentants du Niger – et partagé avec les partenaires sociaux comprend la baisse de l’activité minière, la baisse de la production enfûtée, la baisse des investissements, la diminution de la flotte des engins miniers, ainsi que la réorganisation et l'ajustement de l’effectif de Somaïr et de ses sous-traitants", précise un porte-parole d'Areva.

En 2016, la Somaïr fournissait 24% de la production consolidée d'uranium d'Areva Mines et 10% de l'uranium consommé par les réacteurs français. "La production actuelle est de 2100 t et la production envisagée est de 1700 t à partir de 2018", précise Areva. La Somaïr avait déjà procédé à un plan de restructuration en 2015, comprenant des licenciements pour ramener l'effectif en phase avec l'activité réduite, et un plan de réduction des coûts pour augmenter les réserves économiquement exploitables. Mais ce dernier n'avait pas suffi à redresser la situation financière de cette filiale nigérienne d'Areva.

Des coûts de production trop élevés

La mine d’Arlit, exploitée à ciel ouvert, a des coûts de production bien plus élevés que certaines mines plus récentes d’Areva, notamment au Kazakhstan où le groupe exploite l’un des gisements à plus bas coût au monde. La chute des cours de l’uranium et les mornes perspectives de croissance du marché du nucléaire obligent Areva à maintenir ou à mettre sous cocon des gisements autrefois prometteurs, comme le projet géant d’Imouraren, qui devait succéder à Arlit et Akouta au Niger.

Différents scénarios sont également à l'étude concernant la mine d'Akouta, exploitée par la Cominak (Compagnie minière d'Akouta). Le capital de cette filale créée en 1974 est détenu à 34% par Areva, à 31% par la Sopamin, à 25 % par OURD (Overseas Uranium Resources Development, Japon) et à 10 % par ENUSA (Empresa Nacional del Uranio S.A, Espagne). En 2016, Cominak a produit 1315 tonnes d’uranium, (314 t part Areva).

Le prix de l'uranium n'a cessé de s'éroder depuis l'accident de Fukushima en 2011, passant de plus de 70 dollars la livre à 20 aujourd'hui. Un seuil que le minerai du combustible nucléaire n'avait guère dépassé entre les années 1980 et 2005, avant de connaître un pic à plus de 135 dollars en 2007.
https://www.usinenouvelle.com/editorial ... ir.N598353

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 14 janv. 2018, 12:36

Niger: accord sur le licenciement d'une centaine de salariés d'Areva

AFP parue le 12 janv. 2018

Le groupe nucléaire français Areva et les syndicats nigériens sont parvenu à un accord consensuel pour le licenciement en 2018 d'une centaine d'agents de Somaïr, une de ses filiales au Niger, a appris vendredi l'AFP.

"Nous avons compris que les difficultés (financières) de l'entreprise sont réelles" donc "nous avons négocié des +départs+ pour les agents" visés, a affirmé à la radio Ibro Ilabo, le secrétaire général du Syndicat des travailleurs des mines (SYNTRAMINE).

Des discussions engagées avec Areva en décembre 2017 ont donc débouché sur "un protocole d'accord consensuel" sur ces licenciements, a-t-il précisé. Une source proche de la Somaïr a confirmé à l'AFP qu'un "protocole d'accord a bien été trouvé en "accord avec toutes les parties" et que "159" salariés de la société sont pour le moment concernés par la réduction des effectifs.

L'accord prévoit "des mesures d'accompagnement", dont des primes allant de 14,5 millions de francs CFA (22.000 euros) à 20,5 millions FCFA (31.000 euros), en fonction des profils des agents concernés, a assuré, Abdoul-Karim Ousmane membre du Syndicat des agents des mines (SYNAMINE), autre syndicat. Il stipule également "un suivi médical" de ces travailleurs sur une période de "six mois", a-t-il souligné.

En revanche, l'accord ne couvre pas les 500 postes de sous-traitants de la Somaïr également affectés par les suppressions, selon une source proche de la Somair. Mi-octobre 2017, une source syndicale avait déclaré à l'AFP qu'Areva leur avait annoncé sa "décision" de licencier "près de 200 agents" sur les 916 de la Somaïr, "en raison d'un problème de trésorerie". La mesure concernait également "plus de 500" postes de "sous-traitants", selon cette source.

"La situation du marché de l'uranium est difficile : son prix est passé de 40 dollars à 20 dollars (par kilo) ces trois dernières années et la demande a baissé de près de 10%", a déclaré le directeur général de NewCo Areva, Philippe Knoche, à l'issue d'un entretien en novembre à Niamey avec le président du Niger, Mahamadou Issoufou.

Le Niger est le quatrième producteur d'uranium au monde, mais aussi l'un des pays les plus pauvres de la planète. L'uranium nigérien représente près de 35% de la production totale d'Areva présente depuis près de 50 ans dans le nord du Niger. Ce minerai, une fois enrichi, sert de combustible aux centrales nucléaires.
https://www.connaissancedesenergies.org ... eva-180112

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 17 févr. 2018, 11:26

Niger : SIPEX découvre un gisement pétrolier dans la région de Kafra

Image

Agence Ecofin 14 fev 2018

Lundi, Sonatrach International Petroleum Exploration and Production Corporation (SIPEX), la filiale internationale de Sonatrach, spécialisée dans l’amont pétrolier, a annoncé la découverte d’un gisement pétrolier dans la région de Kafra au nord du Niger.

Plus précisément, le gisement est logé sur le bloc Kafra I, situé à la frontière algéro-nigérienne et est mitoyen au Permis de prospection Tafassasset, détenu par Sonatrach, en territoire algérien. Les études post-forages n’ont pas encore permis de déterminer la portée économique du gisement mais le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, reste confiant. « Les prémices sont prometteuses. », a-t-il déclaré.

Le contrat de prospection et de recherche qui couvre ce bloc vaste de 23 737 km2, a été signé en juin 2005 entre le gouvernement nigérien et SIPEX. Il a notamment permis à la société algérienne d’effectuer des relevés sismiques 2D sur 1 800 km.

Le Niger est l’un des plus petits producteurs de pétrole en Afrique avec 20 000 barils de pétrole par jour. La seule raffinerie pétrolière du pays parvient à satisfaire la demande interne en produits pétroliers.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... n-de-kafra

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 28 avr. 2018, 13:10

Niger : Savannah annonce la découverte d’un important gisement pétrolier dans le bassin d’Agadem


Agence Ecofin 23 avril 2018

Au Niger, la société pétrolière indépendante, Savannah Petroleum vient d’annoncer, via communiqué, la découverte d’un important gisement d’or noir dans le puits onshore Bushiya-1. Ce dernier est situé sur la partie R3 du contrat de partage de production R3 / R4, dans le bassin d’Agadem, au Sud-Est du pays.

Les travaux qui ont démarré le 31 mars dernier, ont permis d’atteindre une profondeur totale de 2 200 mètres avec environ 10 mètres de réservoirs de grès, contenant du pétrole sur deux intervalles, précisément 3m et 7m. Dans le détail, il a fallu 16 jours pour atteindre cette profondeur cible.

Les diagraphies filaires indiquent que les propriétés du réservoir dans les deux sections sont d'excellente qualité et les données de pression disponibles indiquent qu’il s’agit d’huile légère, comme prévu par les données d’avant forage.

Il est prévu des tests de production pour confirmer la qualité de la découverte.

C’est la première découverte de Savannah dans le cadre de son programme de trois puits dans la région cette année. L’annonce a été bien accueillie tant du côté des responsables de la société que de celui du gouvernement nigérien.

« La découverte de pétrole léger à Bushiya-1 est une étape importante pour Savannah et notre projet au Niger (…) En tant que géologue, je suis très encouragé par le fait que le puits apporte une validation supplémentaire à notre thèse originale selon laquelle cette zone regorge d’un fort potentiel, étant donné que des portions importantes de la superficie de Savannah ont une géologie similaire à celle de la région avoisinante d'Agadem où une JV dirigée par la China National Petroleum Corporation a rencontré des succès.», a commenté Steve Jenkins, président de Savannah Petroleum.

« Nous sommes donc ravis que le puits Bushiya-1 ait fait l’objet de découverte de pétrole (…) Nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec Savannah et d'autres parties prenantes pour aider à la commercialisation du pétrole de Bushiya et de toute autre découverte supplémentaire faite par la Société au cours des prochaines années. Nous espérons et nous nous attendons à ce que Bushiya-1 soit le premier de nombreux succès de forage pour Savannah au Niger.», a affirmé Foumakoye Gado, ministre nigérien de l'Energie et du pétrole.

La plateforme de forage se déplacera vers le second puits du programme Amdigh-1, situé à 6 km de Bushiya. Des mises à jour seront publiées à cet effet, dans les prochains jours.

Olivier de Souza
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... n-d-agadem

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 09 juin 2018, 12:18

Niger : Savannah Petroleum signale une nouvelle découverte pétrolière dans le bassin d'Agadem

Image

Agence Ecofin 06 juin 2018

Au Niger, la firme pétrolière Savannah Petroleum vient d’annoncer qu’elle a mis la main sur un important gisement d’or noir dans le bassin d’Agadem, notamment sur le puits Amdigh-1. C’est le deuxième forage et le deuxième succès de sa campagne de trois puits sur le contrat de partage de production (PSC) R3 / R4.

Le puits dont les travaux ont démarré le 6 mai dernier et duré 24 jours, a atteint une profondeur de 2 469 m au lieu de 2 576 mètres comme prévu par les conclusions de pré-forage.

Les résultats préliminaires fondés sur l'interprétation de l'ensemble des données disponibles indiquent que le puits a rencontré une colonne de 22 m de grès porteurs d’hydrocarbures dans les réservoirs E1 et E2 dans les alternances de Sokor de l’Eocène. Les diagraphies filaires indiquent quant à elles, que les propriétés du réservoir sont d’excellente qualité. Pour ce qui est des données de pression, l’huile en présence est légère, ce qui correspond aux résultats des découvertes enregistrées le long du trend.

Le puits a été fermé pour les tests de production. Après les tests, Savannah mobilisera le matériel nécessaire pour la mise en production du site. Aucune date n’a été annoncée à cet effet.

Des efforts sont actuellement en cours pour la démobilisation de la plateforme de forage vers le dernier puits de la campagne, le puits d’exploration Kunama-1, situé à 12 km d'Amdigh-1. La démobilisation devrait durer entre 10 et 15 jours. Des mises à jour seront bientôt fournies à cet effet, à en croire un communiqué de la société.

« Les deux découvertes de nos deux premiers puits d'exploration sont clairement encourageantes pour l'avenir de notre projet au Niger (…) Je profite de l'occasion pour remercier une fois de plus nos partenaires communautaires et gouvernementaux ainsi que nos équipes d'exploitation et de sous-surface et nos partenaires du secteur pétrolier pour le travail et le soutien que la société a reçu pour atteindre ce stade.», a affirmé Andrew Knott, PDG de Savannah Petroleum.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... in-dagadem

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 14 juil. 2018, 13:50

Niger : troisième découverte de pétrole pour Savannah Petroleum dans le bassin d’Agadem

Image

Agence Ecofin 11 juillet 2018
Au Niger, Savannah Petroleum vient d’annoncer la découverte d’un nouveau gisement d’huile dans le puits Kunama-1, dont le forage a démarré le 22 juin dernier. C’est la troisième découverte signalée par la firme britannique sur trois forages dans le contrat de partage de production R3 / R4, du bassin du Rift d’Agadem. C’est aussi l’équivalent d’un taux de réussite de 100%.

Selon les résultats préliminaires, les travaux ont permis de détecter une colonne de 9m de grès dans les réservoirs E1 et E5 dans les alternances de Sokor, après avoir atteint une profondeur de 2 460 m. Les diagraphies filaires indiquent la bonne qualité du réservoir, mais aussi que l’huile découverte est légère, exactement comme celle du puits Amdigh-1.

Kunama-1 est actuellement suspendu pour accueillir des travaux post-forages. Savannah fournira un rapport sur le potentiel complet de production du contrat de partage de production après les résultats des tests de forage des trois puits.

« C'est clairement une période passionnante pour Savannah et nos parties prenantes. La découverte de Kunama, à la suite d'Amdigh et de Bushiya, constitue un encouragement supplémentaire pour nos plans visant à établir un plan de production précoce au Niger, dont nous espérons être en mesure de fournir une mise à jour, plus tard dans ce trimestre. La meilleure compréhension de la géologie du contrat de partage de production que nous avons acquise grâce à ces puits nous a donné la confiance nécessaire pour étendre notre campagne de ciblage vers le prospect Eridal, situé à proximité d'Amdigh », a commenté Andrew Knott, le patron de Savannah.

Conformément au plan de forage de Savannah et à son contrat avec le fournisseur de plateforme Great Wall Drilling Company Niger, la société a décidé d’exercer l’option de forer un puits supplémentaire en cas de succès sur les trois précédents. La plateforme se dirigera prochainement vers le puits d’exploration Eridal-1, situé sur la portion R3 du contrat de partage de production, à 6 km d'Amdigh-1. La mobilisation de la plateforme sur Eridal-1 devrait durer entre 10 et 15 jours.

Comme tous les autres puits de la licence, Eridal-1 visera des ressources dans les alternances de Sokor.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... n-d-agadem

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Niger

Message par energy_isere » 20 août 2018, 19:03

Niger : quatrième découverte consécutive de pétrole pour Savannah dans le bassin d’Agadem


Agence Ecofin 16 Aout

Au Niger, la société pétrolière britannique Savannah Petroleum a signalé mercredi, qu’elle a mis la main sur un nouveau gisement de pétrole dans le bassin d’Agadem, notamment sur le PSC R3 / R4. Le gisement logé dans le puits Eridal-1, constitue la quatrième découverte de Savannah dans ce bassin du Sud-Est du pays.

Il faut dire que selon les plans de départ élaborés avec le fournisseur de plateforme, Great Wall Drilling Company Niger, la firme ne devrait forer que trois puits. Mais il a été prévu qu’en cas de succès sur ces trois puits, les deux parties ont la possibilité d’exercer l’option d’en forer un quatrième, d’où Eridal-1.

Selon les résultats préliminaires, le puits a rencontré une colonne d’environ 13,6 m de grès net dans le réservoir E1 des alternances de Sokor au terme d’un forage ayant atteint 2 542 m. Savannah a indiqué que les données obtenues correspondent à ses attentes.

Il aura entre autres, fallu 14 jours à la plateforme de forage pour atteindre la profondeur cible. Il convient de noter que suite aux résultats positifs des quatre puits d’exploration réalisés à ce jour dans la zone R3, Savannah a choisi d’exercer la deuxième des six options individuelles sous contrat avec Great Wall Drilling Company Niger.

La plateforme GW 215 sera désormais mobilisée sur le site du puits Zomo-1, situé dans la partie R3 du PSC R3 / R4, à 12 km d'Eridal-1. Après l’exercice de cette option, Savannah continuera d’évaluer les options pour quatre autres puits.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... n-d-agadem

Répondre