Lancement du marché commun des pétromonarchies

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59138
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Lancement du marché commun des pétromonarchies

Message par energy_isere » 01 janv. 2008, 22:03

Lancement du marché commun des monarchies pétrolières du Golfe

Le marché commun des six riches monarchies pétrolières du Golfe, qui ont affiché un PIB de 715 milliards de dollars en 2006, s'est ouvert officiellement mardi, première étape avant la difficile mise en place de leur monnaie unique prévue en 2010.

Le marché commun, qualifié d'"historique" par le secrétaire général du CCG Abderrahmane al-Attiya, concrétise l'un des objectifs majeurs que s'était fixé le Conseil de coopération du Golfe au moment de sa création en 1981.

Il doit assurer la mobilité des investisseurs dans la région et "l'égalité économique" aux ressortissants des six pays membres, qui représentent 60% de leurs 35,1 millions d'habitants, le reste étant composé d'étrangers exclus de l'accord.

Cette initiative "va favoriser une hausse des investissements et des échanges au sein du groupe" et "renforcer la position du CCG dans ses négociations avec les autres groupes économiques, notamment l'Union européenne, pour des zones de libre-échange", a souligné le secrétaire général adjoint du CCG pour les affaires économiques, Mohammad Obeid Al-Mazroui.

"Le Golfe deviendra l'une des plus importantes économies globales", renchérit l'économiste koweïtien Hajjaj Boukhbour. Le marché commun "va favoriser les accords économiques avec le reste du monde tout en augmentant la puissance de négociation du CCG dans la conclusion de ces accords".

Outre la libre circulation des capitaux, le marché assure aux ressortissants du CCG le droit à "la liberté de circuler et de séjourner", au "travail dans les secteurs public et privé", aux "services sociaux, d'éducation et de santé" et au même "traitement fiscal" que les ressortissants du pays membre où ils s'établissent, selon M. Attiya.

Le CCG regroupe l'Arabie saoudite, le Qatar, les Emirats arabes unis, le Koweït, Oman et Bahreïn, d'une superficie totale de 2,6 millions de km2.

Les monarchies du Golfe, dont le sous-sol recèle 484 milliards de barils de pétrole, avaient déjà conclu un accord sur une union douanière, officiellement entré en vigueur le 1er janvier 2003. Mais la période transitoire pour la mise en place de la zone, prévue initialement pour s'achever en 2005, avait été prolongée de deux ans, jusqu'à fin 2007.

Sa réalisation est une condition posée par l'UE, principal partenaire commercial du CCG, pour un accord de libre-échange, en discussion depuis près de 20 ans.

Avec le marché commun, les échanges entre les monarchies du CCG devraient atteindre durant les deux prochaines années 25% de leurs échanges avec le reste du monde, contre 10% actuellement, selon le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Bahreïn, Issam Fakhrou.

Le commerce extérieur du CCG s'était élevé à 282,8 milliards de dollars en 2005, selon des statistiques mises en ligne sur le site du CCG.

Le CCG ambitionne aussi de mettre en circulation en 2010 une monnaie unique, mais ce projet est mis à mal par une inflation galopante et la faiblesse du dollar.

Oman s'est retiré du projet d'union monétaire. Pour sa part, le Koweït est devenu en mai le premier pays du Golfe à lier sa monnaie à un panier de devises plutôt qu'au seul dollar.

Certains membres, notamment les Emirats, avaient récemment indiqué qu'il serait impossible de créer la monnaie unique en 2010 en raison de difficultés techniques, législatives et fiscales.

M. Mazraoui a minimisé l'impact de ces difficultés sur le démarrage du marché commun.

Dans leur longue marche vers la mise en place de l'UE, "les Européens ont procédé de la même manière: une union douanière, puis un marché commun et enfin une monnaie unique à laquelle n'ont pas adhéré tous les Etats membres", a conclu le secrétaire général adjoint du CCG.

Boursoram^

rurbain
Condensat
Condensat
Messages : 644
Inscription : 20 oct. 2007, 13:55
Localisation : Oise ( Beauvais sud )

Re: Lancement du marché commun des pétromonarchies

Message par rurbain » 01 janv. 2008, 22:11

S'ils font ça, le $ est mort. :mrgreen:
Il n'y a aucune corrélation entre l'état de putréfaction d'une discussion et la réussite du vote.
-+- MG in: Guide du Cabaliste Usenet - Du bon usage des AAD -+-

Avatar de l’utilisateur
Francis Déry
Charbon
Charbon
Messages : 246
Inscription : 29 oct. 2007, 13:37
Localisation : République Virtuelle du Québec Électrifié et découvrant du Pétrole et du Gaz Naturel

Re: Lancement du marché commun des pétromonarchies

Message par Francis Déry » 02 janv. 2008, 10:05

rurbain a écrit :S'ils font ça, le $ est mort. :mrgreen:
Libre-échange de pétrole et de chameaux.

Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2493
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Re: Lancement du marché commun des pétromonarchies

Message par Environnement2100 » 04 janv. 2008, 11:09

C'est surtout une victoire politique supplémentaire de l'Arabie Saoudite face à l'Iran et à la Turquie dans cette partie du monde.

Alors que tous les observateurs historiques auraient considéré les Perses, les Assyriens ou les Egyptiens comme candidats évidents au leadership au Moyen-Orient, c'est une ex-bande de bédouins voleurs et dispersés qui est en train de s'imposer avec beaucoup de calme et de maîtrise malgré un environnement truffé de pièges. La collection de pays cités ci-dessus était bien sûr déjà inféodée au Royaume Wahabite, mais le Koweit est depuis 1981 une belle épine dans le talon de l'Irak, qui a bien d'autres soucis aujourd'hui.

Ainsi, alors que le Royaume, que l'on prétend affaibli et menacé dans le bonne presse française et internationale, parvient à pousser tranquillement ses pions, tout le monde oublie que :
- 15 des 19 terroristes du 11 septembre étaient bien Saoudiens (et il me semble que les 4 autres venaient du reste du CCG)
- c'est pourtant l'Irak, qui n'avait rien fait, qui s'est fait écraser sous les bombes, et peut-être démembrer
- c'est l'Iran, qui n'a rien fait non plus, qui se fait maintenant menacer d'une attaque. L'Iran reste en tout état de cause fort isolé, avec un ennemi héréditaire à gauche, le bourbier afghan à droite et l'ogre Russe au nord.

Le tout en sachant mener la dragée haute à la première puissance mondiale, l'ensemble est assez impressionnant, et je ne doute pas que 2008 verra l'Arabie Saoudite présente sur d'autres terrains où l'on ne l'attendait pas.
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4031
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Lancement du marché commun des pétromonarchies

Message par nemo » 04 janv. 2008, 11:47

Tant que les Saoudiens bénéficieront de l'appuis tazus cela restera possible, le jour ou cette protection sera levé (et cela finira par arriver) "l'empire saoudiens" s'effondrera comme un chateau de carte.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59138
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement du marché commun des pétromonarchies

Message par energy_isere » 17 sept. 2008, 21:21

Les monarchies du Golfe adoptent un projet d'accord sur une union monétaire

Les ministres des Finances des six monarchies pétrolières du Golfe ont adopté mercredi à Djeddah un projet d'accord pour la création d'une union monétaire et d'un Conseil monétaire, future banque centrale du Golfe, a-t-on appris de source officielle.

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, qui se trouvait à Djeddah, a toutefois averti que ce projet était "un défi majeur, car il reste beaucoup à faire pour la création d'une monnaie unique".

Les ministres se sont mis d'accord sur un projet de "convention sur une union monétaire et les statuts d'un conseil monétaire", en vue d'établir une monnaie unique que les Etats membres espèrent lancer en 2010, a déclaré à l'AFP le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG), Abderrahmane Al-Attiyah.

Ce document sera soumis à l'approbation du sommet annuel des chefs d'Etat du CCG (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman et Qatar) , qui aura lieu avant la fin de l'année à Mascate.

Mais l'adoption de ce projet mercredi à Djeddah, sur la mer Rouge, "marque un pas important en vue du lancement de la monnaie unique", a ajouté M. Attiyah.

Le choix du siège du conseil monétaire, appelé à devenir la future Banque centrale du Golfe, a été renvoyé à une réunion conjointe des ministres des Finances et de l'Economie et de ceux des Affaires étrangères de l'organisation qui se tiendra le 26 octobre à Mascate, a indiqué M. Attiyah.

Les milieux financiers restent très sceptiques sur la possibilité pour la monnaie unique de voir le jour dès 2010.


Lors de leur dernier sommet, en décembre 2007, les chefs d'Etat du CCG ont pourtant maintenu cette date.

En marge de la réunion ministérielle, les gouverneurs des banques centrales des six pays du CCG ont eu un entretien avec M. Strauss-Kahn, a indiqué à l'AFP M. Attiyah.

Le patron du FMI a assuré aux membres du CCG que l'instance internationale se tenait prête "à poursuivre son soutien à l'intégration monétaire", selon un communiqué du FMI.

"Toutefois, a-t-il ajouté, réussir l'union monétaire d'ici 2010 sera un défi majeur car il reste beaucoup de choses à faire pour permettre la création d'une monnaie unique".

"Surmonter les pressions inflationnistes actuelles, développer une vision claire des pouvoirs de cette future Banque centrale, choisir un régime des changes de la monnaie commune ainsi qu'harmoniser les régulations et structures financières seront décisives dans ce processus", a-t-il expliqué.

Selon une autre source régionale, la crise financière américaine a été évoquée lors de cette rencontre annuelle entre les pays du Golfe et les responsables du FMI.

Les monarchies arabes du Golfe, qui connaissent un boom économique à la faveur des recettes pétrolières record générées par la flambée des cours ces dernières années, ont vu leurs marchés boursiers chuter fortement lundi à l'annonce de la quasi faillite de la banque d'investissement américaine Lehman Brothers et de la baisse brutale du prix du pétrole.

La réunion ministérielle de Djeddah a aussi fait le point sur leurs relations avec les autres groupements économiques, notamment l'Union européenne (UE).


A ce propos, M. Attiyah a indiqué que les membres du CCG adopteraient "une position définitive sur la suite à donner aux négociations de projet d'accord de libre-échange" avec l'Union européenne lors de la réunion du 26 octobre.

Les deux blocs ne parviennent toujours pas à régler les problèmes qui empêchent la conclusion d'un accord pour lequel les négociations ont débuté en 1988.

En tournée dans le Golfe en avril, la commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, avait indiqué que la question des droits de l'Homme figurait parmi les questions en suspens.
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... ws=5879844

Goupil666
Brut léger
Brut léger
Messages : 460
Inscription : 11 juil. 2006, 18:13

Re: Lancement du marché commun des pétromonarchies

Message par Goupil666 » 17 sept. 2008, 21:31

La monnaie sera le pétrodollar et le symbole un petit baril...

Avatar de l’utilisateur
Jaguar75
Condensat
Condensat
Messages : 770
Inscription : 02 août 2007, 19:23
Localisation : Paris

Re: Lancement du marché commun des pétromonarchies

Message par Jaguar75 » 19 sept. 2008, 16:05

Pas sûr. Certains émirats (Dubai) s'éloignent de la mono-industrie pétrolière, avec depuis longtemps une diversification vers les média, et depuis peu le tourisme (??).
Live & let live!

Image Gardarem lou V12 !

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5195
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Lancement du marché commun des pétromonarchies

Message par Raminagrobis » 19 sept. 2008, 21:25

Jaguar75 a écrit :Pas sûr. Certains émirats (Dubai) s'éloignent de la mono-industrie pétrolière, avec depuis longtemps une diversification vers les média, et depuis peu le tourisme (??).
Ouais mais ça c'est pas super intelligent :
- Dites les gars, actuellement notre énocomie s'appuie en très grande partie sur le pétrole...
- ben oui
- ...Et un jour y'en aura plus
- Tiens c'est vrai ça !
- Faudrait trouver autre chose
- Oui mais quoi?
- Ben on pourrait construire à grands renforts de dollars des mégacomplexes touristiques et y faire venir par avion les riches du monde entier.
- Oui génial ! On commence quand ?
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
Jaguar75
Condensat
Condensat
Messages : 770
Inscription : 02 août 2007, 19:23
Localisation : Paris

Re: Lancement du marché commun des pétromonarchies

Message par Jaguar75 » 25 sept. 2008, 17:18

Ok mais:
- ils savent que leurs ressources pétrolières locales sont limitées mais qu'il y en a quand même d'autres ailleurs... donc les touristes viendront encore qurelque temps.
- ils ont au moins essayé de s'ôter les doigts du cul pour diversifier leur économie. Pas facile vu leur localisation et leur climat...
Live & let live!

Image Gardarem lou V12 !

Répondre