Relations Russie - Chine

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Relations Russie - Chine

Message par energy_isere » 18 oct. 2013, 18:47

C' est le grand amour entre la Chine et la Russie.

Russie-Chine: un pont frontalier sur l'Amour construit d'ici 2016

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Relations Russie - Chine

Message par energy_isere » 21 déc. 2013, 13:19

Pétrole: la Russie ratifie un nouvel accord avec la Chine

MOSCOU, 20 décembre - RIA Novosti

Le président russe Vladimir Poutine a signé la loi sur la ratification de l'accord russo-chinois de mars 2013 portant sur les livraisons de pétrole en Chine à l'horizon 2038, a annoncé vendredi à Moscou le président du groupe pétrolier russe Igor Setchine.

"Le président a signé la loi ratifiant l'accord intergouvernemental sur les exportations de pétrole en Chine", a indiqué M.Setchine à l'issue d'une rencontre avec le chef d'Etat russe.
Selon M.Setchine, les livraisons de pétrole russe en Chine doivent progressivement augmenter à partir de 2014 pour atteindre 31 millions de tonnes par an.
http://fr.ria.ru/business/20131220/200073928.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Relations Russie - Chine

Message par energy_isere » 08 janv. 2014, 13:32

suite de ce post du 15 Sept 2013 viewtopic.php?p=351880#p351880

Un billet de blog intéressant sur l' intérêt des Chinois pour le Gaz Russe.

Comme il n' y a toujours pas d' accord sur la question essentielle du prix, ça commence à faire rigoler les observateurs.
Mais cette année est ce que ça pourrait se faire ? A cause de mesures à prendre contre la pollution engendrée par le charbon..... peut être.

La Chine voudrait acheter au prix de 9$ le mBtu comme elle le fait avec le Turkménistan, alors que le prix à payer avec les Russes arriverait vers les 10-11 $ le mBtu comme pour le gaz Russe vers l' Europe.
China and Russia seem genuinely close to a game-changing natural gas deal

January 2014

For nearly a decade, Moscow and Beijing have talked up the virtues of a pipeline to ship plentiful Russian natural gas into China’s voracious energy market. But the talks have gone on so long, with so many forecasts of an imminent breakthrough, that they have become a bit of a running joke.

Now, though, the talk on the street is of a deal at last (paywall)—sometime this year, anyway—and the turnabout actually seems reasonable. What changed? Russian natural gas seems to smoothly fit into an urgent Chinese mission of cleaning up the mud-thick, coal-choked air in its major east-coast cities and easing growing public anger over pollution.

If a deal does actually happen, a major consequence could be a healthier strategic balance in Europe, which is currently Russia’s chief gas export market and the target of related gas-driven politics. With an alternative market in the East, Russia might be less inclined to belligerent tactics against its European clientele.

Shifting Chinese away from coal-fired power could be even more momentous in the long run. One fear has been that China might continue to burn just as much coal by simply shifting coal consumption to inland provinces. But there is also the chance that, with the guarantee of piped natural gas at agreed-upon rates, Beijing will cut back on coal overall, with a knock-on reduction in the growth of China’s greenhouse gas emissions.

The idea is to ship Russian gas into four dispersed Chinese entry points along the 2,500-mile route of a new pipeline called the Power of Siberia (jpg). The price of the gas—which has been the sticking point the whole time—will be between $10 and $11 per thousand British thermal units, about the same as it costs in Europe, according to the Financial Times. This represents a compromise by China, which had insisted on a lower price close to the $9 per thousand BTUs that it pays for its piped gas from Turkmenistan.

JP Morgan believes a deal is inevitable this year. So does Credit Suisse. “Sounds more likely than not this time,” Bernstein’s Oswald Clint told Quartz. As to the timing, who knows. In Clint’s opinion, it “depends what side of the bed Putin gets out of.”
http://qz.com/164163/china-and-russia-s ... -gas-deal/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Relations Russie - Chine

Message par energy_isere » 23 mars 2014, 12:33

Poutine va en Chine au mois de Mai.
Peut être y aura il accord sur la vente de Gaz.
"May is in our plans," a Gazprom spokesman said, when asked about the timing of an agreement. A company source said: "It would be logical to expect the deal during Putin's visit to China."
http://www.zerohedge.com/news/2014-03-2 ... deal-china

Ou pas.
On rappelle que jusqu’à présent la Chine ne veut pas payer aussi cher les Russes veulent.

yvesT
Condensat
Condensat
Messages : 678
Inscription : 23 mars 2013, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Re: Relations Russie - Chine

Message par yvesT » 23 mars 2014, 13:15

Et il y a plusieurs projets vers le Japon aussi (qui serait sans doute près à payer plus cher, même si à voir pour combien de temps ...)

Par exemple :
In Tokyo, he offered Japanese investors more cooperation in the development of Russian oil and gas. Rosneft already has some joint projects with companies from Japan, the world’s largest consumer of LNG, and Tokyo has been working hard under Prime Minister Shinzo Abe to improve ties with Moscow despite a territorial dispute dating from World War II. However, Japan faces a dilemma over Crimea because it is under pressure to impose sanctions on Moscow as a member of the Group of Seven advanced economies. It does not recognize the referendum on Crimea’s union with Russia and has threatened to suspend talks on an investment pact and relaxation of visa requirements as part of sanctions.

Closer ties are being driven by mutual energy interests. Russia plans to at least double oil and gas flows to Asia in the next 20 years, and Japan imports huge volumes of fossil fuel to replace lost energy from its nuclear power industry, shut down after the 2011 Fukushima nuclear power plant disaster. Oil imports from Russia rose almost 45 percent in 2013 and accounted for about 7 percent of supplies.

But if the dilemma is a tough one for Japan, it is unlikely to cause Putin much lost sleep.

“I don’t think Putin is worried much by about what is said in Japan or even in Europe. He worries only about China,” said Alexei Vlasov, head of the Information and Analytical Center on Social and Political Processes in the Post-Soviet Space.
http://www.japantimes.co.jp/news/2014/0 ... y7PU17O_zw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Relations Russie - Chine

Message par energy_isere » 15 avr. 2014, 19:54

Russie et la Chine vont augmenter leur coopération dans le pétrole

MOSCOU 15 Avril 2014

La Russie et la Chine vont augmenter leur coopération dans le secteur pétrolier, a annoncé lundi le vice-Premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch, à la veille d'une visite du ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à Pékin.

Nous avons déjà un vaste partenariat et une coopération dans tous les domaines - du pétrole et du gaz à l'énergie électrique, au charbon et à l'énergie nucléaire, a-t-il déclaré selon l'agence russe Interfax.

Mais le potentiel peut être bien plus important dans certains domaines, et nous avons convenu de réaliser ce potentiel, a-t-il ajouté, se référant en particulier au pétrole et au raffinage.

Des décisions importantes ont été prises, et il y a une volonté de la part de nos partenaires chinois et de notre part d'agrandir le champ de notre coopération, a souligné M. Dvorkovitch, qui s'est rendu la semaine dernière en Chine.

Dans le domaine de l'énergie électrique et du charbon, il est possible d'augmenter de trois ou quatre fois les livraisons, a précisé M. Dvorkovitch.

Le 22 mars, Moscou et Pékin ont signé un accord sur 25 ans qui prévoit l'augmentation des livraisons de pétrole.

Alors que la crise en Ukraine cristallise les tensions entre la Russie et les pays de l'UE à propos des livraisons de gaz à l'Europe, Moscou intensifie par ailleurs ces dernières semaines ses négociations avec Pékin, afin de permettre au géant russe Gazprom d'accéder pour la première fois au gigantesque marché chinois.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov est attendu mardi à Pékin pour une rencontre avec son homologue chinois Wang Yi et le président Xi JinPing.
http://www.romandie.com/news/La-Russie- ... 468031.rom

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Relations Russie - Chine

Message par energy_isere » 04 mai 2014, 13:47

Tiens j'avais zappé ça au mois de mars !
La Chine va devenir le premier client du gaz russe, mais à quel prix ?

le mardi 26 mars 2013 Agefi

Après dix ans de négociations, la Chine et la Russie viennent de signer un protocole d'entente sur la fourniture de 38 milliards de m3 de gaz à partir de 2018. La Chine va devenir le premier client du gaz russe. Reste à négocier le cœur de l'accord : les prix !


Si le protocole d'entente se transforme en accord d'ici quelques mois, la Russie livrera pas moins de 38 milliards de m3 de gaz annuel à la Chine dans cinq ans, soit plus que ce que Gazprom expédie à ce jour en Allemagne. Le contrat avec la Chine porterait sur trente ans. C'était un voeu de Moscou : réorienter une bonne partie de ses ventes vers l'Asie, où la consommation d'énergie est en très forte croissance. C'est un impératif aujourd'hui que l'Europe consomme moins de gaz du fait de la crise, que les opérateurs européens renégocient les prix de leur contrat à long terme et que Bruxelles lance même des procédures judiciaires contre Gazprom, le géant russe du gaz, pour abus de monopole en Europe.

Pourtant le résultat des discussions entre Pékin et Moscou est bien en deçà des attentes russes. D'abord, il n'est pas question pour la Chine d'accepter d'être alimentée par les mêmes gisements de Sibérie occidentale que les Européens. Gazprom espérait mettre en concurrence ses clients européens et chinois pour faire monter les enchères sur les prix, c'est raté ! Seuls les gisements de Sibérie orientale, encore à exploiter, devront fournir la Chine, a imposé Pékin . Cela demandera un développement et des infrastructures supplémentaires coûteuses pour la Russie, sans qu'elle soit assurée de vendre son gaz à un prix élevé. Selon certains analystes, Gazprom comptait sur 300 dollars les 1000 m3 de gaz, l'équivalent de 8,5 dollars le million de BTU ; la Chine ne concèdera rien à plus de 7 dollars. Le gaz russe n'est pour le géant chinois qu'une source alternative d'approvisionnement, Pékin peut déjà compter sur le gaz d'Asie centrale et de Birmanie, et sur les cargaisons de gaz naturel liquéfié du Qatar ou d'Australie.
http://www.rfi.fr/emission/20130326-chi ... quel-prix/


avec un projet de Gazoduc enter la Russie et le Nord Est de la chine passant entre le Kazakstan et la Mongolie.

Image

vu ici : http://www.arte.tv/fr/chine-russie-une- ... 09474.html
..........Le Gaz n'est pas en reste, la compagnie russe Gazprom s'est également associée au groupe chinois CNPC pour augmenter les livraisons de gaz à la Chine-Russie : 38 milliards de mètres cubes à partir de 2018 et dans les 30 ans, 70 milliards de mètres cubes. .......

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Relations Russie - Chine

Message par energy_isere » 20 mai 2014, 19:01

En Chine, Poutine cherche un nouveau marché pour le gaz russe

Par Les Echos | 20/05/2014

Vladimir Poutine est en visite en Chine mardi et mercredi pour renforcer la collaboration de la Russie avec celle-ci, notamment en matière d’énergie. Le gaz destiné à l’Europe pourrait théoriquement être envoyé vers la Chine, a déclaré le Premier ministre russe Dmitri Medvedev.

Stratégie commerciale ou hasard du calendrier, le président russe Vladimir Poutine est en visite en Chine pour renforcer la collaboration entre son pays et celui du président Chinois Xi Jinping. Notamment en matière d’énergie. Une visite qui intervient en plein crise diplomatique entre la Russie et l’Europe autour de la crise ukrainienne, dans laquelle le gaz a servi d’arme diplomatique de premier plan. Le Vieux Continent est par ailleurs la principale destination des exportations gazières russes.

Aucun accord n’a pour l’instant été trouvé sur les termes du contrat de fourniture de gaz russe à la Chine mais le Kremlin reste confiant. « La visite n’est pas encore terminée. Les discussions vont se poursuivre », a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole du président russe à la presse. « Des progrès considérables ont été réalisés mais il y a encore du travail à faire sur les tarifs », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a quant à lui mis la pression sur l’Occident mardi en évoquant la « possibilité théorique » d’une réorientation vers la Chine des exportations de gaz russe qui n’iraient plus vers l’Europe. « Nous avons suffisamment de réserves, suffisamment de gaz pour livrer du gaz et à l’est, et à l’ouest. Mais si l’on envisage le pire, de manière purement théorique le gaz qui se serait pas livré en Europe peut être envoyé (...) en Chine », a-t-il déclaré dans un entretien à Bloomberg.

Visite commerciale et diplomatique

L’intérêt de cette visite à Shanghai, où il est accompagné d’une très importante délégation d’hommes d’affaires et de leaders régionaux, est double pour Vladimir Poutine. D’une part, il envoie le signal que les tensions avec les Occidentaux ne font pas de lui un leader politiquement isolé et d’autre part que la Russie regarde aussi à l’est. Le président russe devrait superviser la signature d’accords entre entreprises russes et chinoises. Au premier rang de ceux-là, celui entre les deux géants Rosneft et Sinopec.

Moscou et Pékin discutent depuis plus de dix ans d’un accord sur le gaz. La Russie espère exporter à terme 38 milliards de mètres cubes par an vers la Chine et y voit la possibilité de moins dépendre des commandes des marchés européens, actuellement son principal débouché.
http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... 672177.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Relations Russie - Chine

Message par energy_isere » 21 mai 2014, 13:11

Ca y est ils se sont mis d' accord !
Gaz: la Chine et la Russie signent un énorme contrat.
Ce contrat, qui porte sur un montant de 400 milliards de dollars, clôt une décennie de négociations et prévoit que la Russie fournisse la Chine à partir de 2018.


21 Mai 2014

La Chine et la Russie ont conclu mercredi 21 mai à Shanghai un méga-contrat d'approvisionnement gazier, fruit d'une décennie de négociations, a annoncé le géant énergétique chinois CNPC.

Selon les termes du contrat, la Russie fournira en gaz la deuxième économie mondiale à partir de 2018, et le volume livré à la Chine gonflera progressivement "pour atteindre à terme 38 milliards de mètres cube par an", a indiqué le groupe pétrolier public chinois CNPC dans un communiqué.

L'accord, conclu entre CNPC et le russe Gazprom, porte sur un montant de 400 milliards de dollars et une durée de 30 ans, et prévoit un prix de 350 dollars le millier de m3, selon les médias publics russes, qui citent le patron de Gazprom Alexeï Miller.

"C'est un nouvel accomplissement majeur dans la coopération énergétique stratégique" entre les deux pays, s'est félicité CNPC, précisant que le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping avaient tous deux assisté à la signature.

Négociations sur le prix du gaz

Pékin, soucieux de garantir ses sources d'approvisionnement énergétique, était en négociations depuis dix ans avec Moscou, désireux quant à lui de s'assurer des débouchés pour Gazprom sur le gigantesque marché chinois, mais les pourparlers ont longtemps achoppé sur le prix du gaz naturel.

Aucun détail à ce sujet n'était cependant livré mercredi par CNPC, ni par les médias officiels chinois.

Les termes d'un accord-cadre signé en 2009 prévoyaient initialement que le volume de gaz livré par la Russie pourrait s'élever à terme jusqu'à près de 70 milliards de m3 -- un chiffre qui a été réduit de moitié dans l'accord final.

La signature de ce méga-contrat intervient par ailleurs alors que les relations entre la Russie et les pays occidentaux connaissent une période de vives tensions sur fond de la crise ukrainienne.

Vladimir Poutine participait à Shanghai à la quatrième édition de la Conférence pour l'interaction et les mesures de confiance en Asie (Cica), un forum de sécurité régionale.
http://www.challenges.fr/economie/20140 ... tor=RSS-81

"C'est le plus gros contrat dans l'histoire du secteur du gaz dans l'ancienne Union soviétique", s'est réjoui Vladimir Poutine.
"Nos amis chinois sont de redoutables négociateurs", a-t-il ajouté avant de parler de "compromis satisfaisant pour les deux parties".

L'impact commercial de l'accord dépend du prix que paiera la Chine pour le gaz russe, qui n'a pas été précisé.
On estime dans les milieux industriels que la Chine pourrait avoir accepté de payer autour de 350 dollars pour mille mètres cubes, soit moins que le prix moyen de 380 dollars payé par les pays d'Europe occidentale.
Une autre inconnue concerne l'acceptation ou non par la Chine du versement d'une avance pour financer les coûteux travaux d'infrastructure qui seront nécessaires.
Image
...................
http://www.usinenouvelle.com/article/ac ... ne.N263992

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Relations Russie - Chine

Message par energy_isere » 21 juin 2014, 14:05

Gaz : la Chine paiera une avance de 25 milliards de dollars à Gazprom

AFP le 18/06/2014

La Chine paiera une avance de 25 milliards de dollars au russe Gazprom pour financer en partie la construction du gazoduc lié au mégacontrat gazier signé avec la Russie en mai, a annoncé le géant gazier mercredi.

"Nous avons obtenu de la partie chinoise le paiement d'une avance avant le début des livraisons d'un montant de 25 milliards de dollars", a déclaré lors d'une conférence de presse le PDG de Gazprom Export et vice-président du géant gazier, Alexandre Medvedev.

Gazprom a signé en mai avec son homologue chinois CNPC un énorme contrat d'approvisionnement gazier estimé à 400 milliards de dollars sur 30 ans, finalisé après une décennie de pourparlers et devant prendre effet à partir de 2018.

Le coût de la construction des infrastructures destinées à la distribution du gaz russe vers la Chine a été estimé par Gazprom à 55 milliards de dollars, pour un volume livré qui augmentera progressivement jusqu'à atteindre 38 milliards de m3 par an.
http://www.boursorama.com/actualites/ga ... 07f298a8d0

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Relations Russie - Chine

Message par energy_isere » 26 juin 2014, 22:09

Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Relations Russie - Chine

Message par energy_isere » 09 nov. 2014, 15:12

Poutine discutera à Pékin des livraisons de gaz via l’itinéraire occidental

7 novembre 2014 la voix de la Russie

Poutine discutera à Pékin avec le président chinois Xi Jinping des livraisons de gaz russe vers la Chine par l’itinéraire occidental, a déclaré le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov.

La compagnie Gazprom et la société chinoise CNPC ont signé en mai un contrat pour 30 ans sur la livraison de 38 milliards de mètres cubes de gaz par an de la Fédération de Russie en Chine le long de l’itinéraire oriental, notamment par le gazoduc Sila Sibiri (la Force de la Sibérie). Un accord intergouvernemental pertinent était conclu en octobre.

Il est prévu de fournir initialement 30 milliards de de mètres cubes de gaz par an à l'aide de l’itinéraire occidental (gazoduc Altaï). Plus tard, une deuxième et une troisième ligne du gazoduc seront construites, la capacité potentielle desquelles s’élèverait jusqu'à 100 milliards de mètres cubes par an.
http://french.ruvr.ru/news/2014_11_07/P ... ntal-4789/

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3845
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Relations Russie - Chine

Message par nemo » 26 nov. 2014, 21:21

Une déclaration de soutiens claire de la Chine au comportement russe au sujet de la crise en Ukraine y compris un soutient à l’annexion de la Crimée (ce qui est plus surprenant).
http://en.itar-tass.com/world/760944
Jusque là ça avais été beaucoup plus discret.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1568
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: Relations Russie - Chine

Message par ni chaud ni froid » 26 nov. 2014, 22:18

Donne moi ton gaz, je te donnerai mon assentiment...

(Rien de mieux de notre coté cependant...)

EPE_bel
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 981
Inscription : 04 mars 2014, 09:26

Re: Relations Russie - Chine

Message par EPE_bel » 27 nov. 2014, 13:56

Ça fait déjà quelques années que je sens venir un bloc géopolitique et géo-économique eurasien face au bloc occidental/atlantiste. Le développement des relations Russie-Iran fait partie du même processus.

A titre personnel je pense qu'à long terme nous, européens de l'ouest, aurions intérêt à intégrer ce bloc. Parce que tôt ou tard la composante Nord-Américaine coupera le cordon avec l'Europe dés qu'elle ne se montrera plus assez docile/solvable. Mais l'affaire ukrainienne prouve bien que nous sommes encore loin de notre émancipation.
Autrefois EPE http://www.oleocene.org/phpBB3/memberli ... file&u=110 Accès au compte perdu

Répondre