Egypte

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 24 sept. 2022, 11:20

Suite du post au dessus, mais n'oublions pas ....... les fossiles :
L’Egypte envisage d’investir environ 8 milliards de dollars pour soutenir la croissance de son secteur pétrogazier

Agence Ecofin 20 sept 2022

En début d’année, le gouvernement égyptien avait annoncé un investissement d’environ 9,5 milliards de dollars pour encourager la production d’or noir.

En Egypte, le ministre du Pétrole et des Ressources minérales, Tarek El-Molla (photo), a annoncé, samedi 17 septembre, que l’Etat compte injecter entre 7,7 et 8 milliards de dollars dans le domaine du pétrole et du gaz.

Ces fonds sont essentiellement destinés à stimuler les investissements réalisés par les firmes pétrolières étrangères présentes dans le pays. Pour y arriver, Le Caire table sur un renforcement de sa coopération avec les compagnies multinationales, en augmentant l’attractivité de son secteur des hydrocarbures.

Le ministre du Pétrole a indiqué que l’Etat prévoit en outre d’optimiser l’exploitation gazière en vue d’en accroître le rendement. Une stratégie qui passe par la mise en œuvre, pour l’hiver prochain, d’un plan de rationalisation de la consommation locale.

Par ailleurs, le pays travaille également à consolider sa coopération avec les pays africains dans le domaine des hydrocarbures. Au début de mois de septembre, l’Egypte s’est ainsi engagée à soutenir Djibouti dans son projet d’opérationnalisation de son industrie pétrolière.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... etrogazier

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 01 oct. 2022, 16:39

L’Egypte a enregistré 8 milliards de dollars de recettes gazières pour l’exercice 2021-2022

Agence Ecofin 27 sept 2022

Malgré un résultat opérationnel encourageant, Le Caire veut accroitre les retombées de la production gazière, l’une des principales sources de revenus du pays.

En Egypte, le gouvernement a annoncé dimanche 25 septembre que les exportations gazières, couvrant le gaz naturel et le gaz naturel liquéfié (GNL), ont généré 8 milliards de dollars de recettes à l’Etat au cours de l’année fiscale 2021-2022, bouclée le 30 juin dernier.

Selon des informations fournies par le cabinet du Premier ministre Moustafa Madbouli, ce chiffre est essentiellement lié à la hausse du volume du combustible qui a atteint près de « 7,2 millions de tonnes » sur la période.

Les données du rapport BP Statistical Review of World Energy 2022 indiquent que l’Egypte a produit 67,8 milliards de mètres cubes de gaz en 2021 contre 58,5 milliards de mètres cubes en 2020. Une production en hausse de 16,3 % sur la période.

La semaine dernière, le ministre égyptien des Finances, Mohamed Maait, a déclaré dans un communiqué que Le Caire ambitionne de doubler les revenus tirés de l’exploitation gazière pour les porter à 1 milliard de dollars par mois « dans la période à venir ». Le projet s’inscrit dans un contexte économique tendu en raison des répercussions de la guerre russo-ukrainienne.

Notons par ailleurs que le pays envisage d’entamer, d’ici fin octobre, une campagne commerciale à travers l’Europe et l’Asie pour attirer des investisseurs étrangers.
https://www.agenceecofin.com/gaz/2709-1 ... -2021-2022

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 08 oct. 2022, 11:51

L’Egypte obtient un prêt de 400 millions $ de la Banque mondiale pour réduire l'empreinte carbone des transports

Agence Ecofin 3 oct 2022

En Egypte, le secteur des transports représente environ 19% des émissions de gaz à effet de serre, ce qui en fait le deuxième plus grand pollueur derrière l’Energie.

La Banque mondiale (BM) a annoncé, ce lundi 3 octobre, un financement de 400 millions de dollars en faveur de l’Egypte. Les fonds seront affectés à la transition énergétique dans le secteur des transports, à travers un projet de contournement ferroviaire de la Région du Grand Caire (GCA).

Ce financement répond, en effet, à la congestion du corridor ferroviaire actuel, Alexandrie – Ville du 6 octobre – GCA, en offrant aux conteneurs de marchandises venant du port maritime d’Alexandrie pour le port sec du 6 octobre une alternative à la route. D’ici 2030, 15 trains de conteneurs pourront emprunter quotidiennement cet itinéraire, avec l’objectif de porter ce chiffre à 50 d’ici 2060.

Selon les calculs de la BM, ce nouveau corridor ferroviaire entrainera une réduction de 965 000 tonnes de gaz à effet de serre sur 30 ans, car le transport de marchandises par train a une empreinte carbone plus faible que le transport par la route.

« Le projet de développement de la logistique commerciale du Caire et d'Alexandrie soutiendra les efforts nationaux en vue d'une transition vers des moyens de transport à faible émission de carbone et assurera la livraison sûre et rapide des personnes et des marchandises, un élément clé de notre économie en pleine croissance », a commenté Dr Rania A. Al-Mashat, ministre égyptienne de la Coopération internationale.

Dans le cadre du projet, il est prévu une modernisation de la voie ferrée et de la signalisation sur quatre segments, entre Alexandrie, la ville du 6 octobre et la GCA. Notons que l’augmentation de la capacité de fret qui résultera de la mise en œuvre de ce projet permettra aussi de décongestionner les zones à forte demande de trains de passagers.
https://www.agenceecofin.com/transports ... transports

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 16 oct. 2022, 11:36

en relation avec ce post du 14 mars 2020 viewtopic.php?p=2297236#p2297236

Le projet de centrale solaire PV pour la mine d'Or de Sukari en Egypte avance bien et est quasiment terminé :
Centamin prepares to commission solar plant at Sukari gold mine in Egypt

Cecilia Jamasmie | October 13, 2022

West Africa-focused gold miner Centamin (LON:CEY) (TSX:CEE) said on Thursday it was very close to making its Sukari mine in Egypt a solar power-fuelled operation.


The company, which is in the final stages of commissioning a solar plant at the mine, said it had already seen a reduction in fuel consumption and energy costs.

The solar plant, which is made up of a 36 MW solar farm and 7.5 MW battery–energy storage system, has been consistently delivering 36 MW DC, converting to 30 MW AC of power, since early September, Centamin said.

The reduction in exposure to volatile fuel pricing is saving Centamin up to 70,000 litres of diesel per day and averaging a reduction in fuel consumption of 22 million litres per year, according to company.

Based on current diesel prices, this means the plant has the potential to provide annual cost savings of $20 million, alongside an expected reduction in Scope 1 greenhouse gas (GHG) emissions of 60,000 tonnes of CO2 equivalent a year, and a subsequent reduction in volume of diesel trucked to site.

Centamin also said it continues to be engaged in talks with the Egyptian government and independent power providers to assess the opportunity to use their power grids at Sukari.

The mine is optimally located within Egypt’s Eastern Desert, which has some of the highest levels of solar irradiance globally, averaging over ten hours of sunshine a day throughout the year.

CEO Martin Horgan noted that Egyptian grid power is generated from natural gas and a mix of renewables, such as hydro, solar and wind. This, he said, opens a path for Sukari to further reduce its GHG emissions.

The executive highlighted the potential for further cost savings. Egyptian industrial grid tariffs are significantly cheaper than the cost of power generation using diesel fuel, he noted.

“The solar plant and potential to integrate grid power will contribute materially to our environmental stewardship philosophy and our strategic objective of maximizing returns for all stakeholders,” Horgan said in the statement.

Once fully commissioned, expected to happen in the present quarter, the facility will be the largest hybrid solar project at an off–grid mining operation.
https://www.mining.com/centamin-prepare ... at-sukari/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 22 oct. 2022, 12:31

Les perspectives économiques de l’Egypte, menacées par le choix récent de l’OPEP+ de réduire sa production d’or noir

Agence Ecofin 21 octobre 2022

Début octobre, l’OPEP a décidé avec ses alliés de diminuer son offre pétrolière de 2 millions b/j à partir de novembre prochain. Une décision « technique » qui suscite une vague de réactions partagées des Etats à travers le monde.

L’option de l’OPEP+ en faveur d’une stabilisation des cours globaux de l’énergie à travers notamment une réduction de l’offre de brut de 2 millions b/j à partir de novembre prochain, suscite les craintes de nombreux experts en Egypte.

Selon l’ancien vice-président de la compagnie publique du Pétrole EGPC, Medhat Youssef, le résultat recherché par l’OPEP qui est de maintenir le prix du baril de brut au-delà de 90 dollars, affecte sensiblement le budget de l’Egypte, fixé sur la base d’un prix du pétrole à 80 dollars le baril.

En effet, bien que le pays soit un producteur d’hydrocarbures, il importe environ 100 millions de barils de pétrole brut chaque année. L’Etat consomme également entre 38 à 40 millions de tonnes de produits pétroliers liquides par an, dont environ 8 millions de tonnes sont importées.

Si une tendance haussière des cours du brut devait s’observer au cours des prochains mois, les caisses publiques en souffriraient, souligne Youssef, en entraînant des répercussions directes sur les citoyens.

Les autorités égyptiennes espèrent atteindre, d’ici 2023, l’autosuffisance en produits pétroliers et dans ce cadre elles ont investi des fonds pour réduire la dépendance aux carburants liquides en augmentant le taux de véhicules fonctionnant au gaz naturel.

Certains experts pensent qu’en misant sur cet axe, l’exécutif pourrait minimiser l’impact de la décision de l’OPEP+ sur l’économie. D’après Ramadan Abulula, professeur d’ingénierie pétrolière à l’Université Ain Shams du Caire, un accroissement des volumes de gaz naturel exportés permettrait également de compenser la hausse attendue des prix du pétrole.
https://www.agenceecofin.com/hydrocarbu ... -d-or-noir

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 29 oct. 2022, 11:29

L’Egypte a la capacité de produire l’hydrogène le moins couteux du monde, selon le ministre de l’Electricité

Agence Ecofin 25 octobre 2022

Grâce à ses ressources gazières et renouvelables ainsi que son positionnement géographique, l’Egypte a le potentiel pour devenir un hub énergétique mondial et un leader de la transition énergétique.

Au deuxième jour de la Conférence économique - Egypte 2022, le ministre égyptien de l’Electricité et des Energies renouvelables, Dr Mohamed Shaker Al-Marqabi, s’est exprimé sur le potentiel de son pays à produire de l’hydrogène vert à faible coût.

Le Dr Shaker a indiqué que l’Egypte a la capacité de produire de l’hydrogène vert au coût le plus bas du monde, soit à partir de 2,68 $ le kg en 2025 et jusqu’à 1,7 $ le kg en 2050. Cela permettra au pays de bénéficier de ses capacités compétitives, de réaliser un plan ambitieux et d’atteindre 8 % du marché mondial de l’hydrogène, selon le ministre.

Le ministre a ensuite expliqué qu’une stratégie nationale pour l’hydrogène est en préparation. Un protocole d’accord a déjà été signé entre son ministère, le ministère du Pétrole et des Ressources minérales et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), pour obtenir une subvention et financer des travaux de conseil pour la préparation de la stratégie nationale. Cette stratégie devrait être annoncée lors de la journée de l’énergie de la conférence COP27.

L’Egypte est en effet à deux semaines de l’ouverture officielle de la conférence mondiale sur le climat (COP27) qu’elle accueille dans la ville de Charm el-Cheikh. Le pays veut faire de cet évènement une vitrine afin de promouvoir son secteur de l’énergie propre et attirer les investissements nécessaires pour soutenir son ambition d’être un hub énergétique mondial.
https://www.agenceecofin.com/hydrogene/ ... lectricite

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 05 nov. 2022, 10:33

Egypte : Mitsubishi Power obtient un contrat de service sur l’usine de GNL de Damiette

Agence Ecofin 3 nov 2022

L’usine de production de GNL de Damiette est stratégique pour Le Caire qui travaille à rehausser ses exportations gazières.

Le fournisseur japonais de solutions électriques, Mitsubishi Power, a annoncé mardi 1er novembre qu’il a conclu un accord de service à long terme (LTSA) avec les parties prenantes de l’usine de liquéfaction de gaz naturel (GNL) de Damiette, l’une des deux dont dispose l’Egypte.

Le contrat dont les données financières n’ont pas filtré, vise essentiellement à « renforcer la fiabilité, l’efficacité et la disponibilité de l’alimentation électrique », en vue de garantir la production de GNL de l’infrastructure.

Pour cela, Mitsubishi Power offrira des services de maintenance, de réparation et de fourniture de pièces couvrant cinq turbines à gaz Mitsubishi Power H-25, installées dans le cadre d’un précédent contrat paraphé en 2006.

L’entente intègre également la livraison d’une gamme de « solutions numériques personnalisées », prévues pour assurer la surveillance de l’usine en temps réel ainsi que l’optimisation de ses performances opérationnelles et environnementales.

« Nous sommes fiers de nous associer à Damietta LNG, un pionnier du secteur du GNL en Egypte et une pierre angulaire de la croissance économique du pays », a déclaré Khalid Salem, responsable de Mitsubishi Power pour l’Afrique et le Moyen-Orient.

Notons que Mitsubishi Power est un acteur important du secteur énergétique égyptien. En juin 2021, l’entreprise nipponne a obtenu pour 16 ans, trois contrats de service portant sur six turbines à gaz M701F destinées aux centrales de Sidi Krir, El Atf et Cairo North.
https://www.agenceecofin.com/gaz/0311-1 ... e-damiette

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 05 nov. 2022, 10:36

Egypte : Orascom Construction et ENGIE lancent les travaux de construction d’un parc éolien de 500 MW

Agence Ecofin 4 nov 2022

Orascom Construction PLC, entreprise spécialisée dans l’ingénierie et la construction, a annoncé le 31 octobre le lancement officiel des travaux de construction d’un nouveau parc éolien de 500 MW à Ras Ghareb, en Egypte.

Le projet est entrepris par un consortium formé par Orascom Construction PLC avec ENGIE et Toyota Tsusho Corporation, ainsi que le ministère égyptien de l’Electricité et des Energies renouvelables.

Orascom Construction a précisé qu’elle détenait une participation dans le projet et qu’elle se chargera de la construction du parc éolien. Une fois pleinement opérationnel, ce parc sera capable de fournir de l’énergie propre à plus de 800 000 foyers égyptiens et de réduire les émissions de CO2 d’environ 1 000 000 de tonnes par an, selon le communiqué d’Orascom.

Ce nouveau projet s’appuierait sur le développement avec succès d’un précédent parc éolien toujours à Ras Ghareb (262,5 MW), construit dans le cadre d’un contrat d’achat d’électricité de 20 ans et dont la mise en service fut lancée 45 jours avant la date prévue. Orascom Construction était l’entrepreneur EPC pour les travaux de génie civil et les systèmes électriques, et l’entreprise y détient une participation de 20 %.
https://www.agenceecofin.com/eolien/041 ... -de-500-mw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 11 nov. 2022, 01:05

Accord pour développer en Égypte un gigantesque parc éolien de 3 GW

AFP le 10 nov. 2022

Un protocole d'accord a été signé entre les autorités égyptiennes de l'énergie et un consortium industriel pour la construction et l'exploitation d'un parc éolien de 3 gigawatts (GW), a annoncé jeudi l'un des partenaires, le groupe français Engie.

Cet accord est conclu après "les succès obtenus par le consortium" dans le développement de deux précédents parcs dans le pays, ajoute Engie dans un communiqué.

L'accord a été signé mardi lors de la COP27 à Charm el-Cheikh par les partenaires industriels (Engie, Orascom Construction, Toyota Tsusho Corporation), l'Egyptian Electricity Transmission Company (EETC) et la New and Renewable Energy Authority (NREA).

Un champ éolien d'une capacité de 262,5 mégawatts (MW) avait été installé par les mêmes opérateurs en octobre 2019 à Ras Ghareb, sur les rives du golfe de Suez.

Le 31 octobre a été posée la première pierre d'un autre parc de 500 MW, situé à 40 km au nord-ouest de Ras Ghareb. Ce projet, capable d'alimenter plus de 800.000 foyers en électricité, sera pleinement opérationnel fin août 2025 et sera alors la plus grande centrale éolienne terrestre du portefeuille d'Engie.

Aucun détail n'a encore été fourni sur le nouveau projet de 3 GW, dont la localisation doit être annoncée ultérieurement.

L'Égypte vise une part de 42% d'électricité produite à partir de sources renouvelables d'ici à 2030.
https://www.connaissancedesenergies.org ... -gw-221110

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 12 nov. 2022, 13:23

suite de ce post du 3 sept 2022 viewtopic.php?p=2351358#p2351358
Doosan Enerbility wins turbine island contract for Egyptian plant

10 November 2022

South Korean engineering firm Doosan Enerbility has been awarded a contract worth KRW1.6 trillion (USD1.2 billion) by Korea Hydro and Nuclear Power (KHNP) to build the turbine islands of the El Dabaa nuclear power plant under construction in Egypt.

In August this year, KHNP signed a contract with Rosatom subsidiary Atomstroyexport (ASE) to construct 82 buildings and structures at the four units of Egypt's first nuclear power plant, including the turbine buildings, water treatment and air conditioning systems.

KHNP has now subcontracted Doosan Enerbility to construct 32 of those structures, including the turbine buildings.

Doosan Enerbility noted the contract marks the first time that it has won a contract for construction work on an overseas nuclear power plant. It has previously supplied the main equipment, such as the reactors and steam generators, for nuclear power plant projects. So far, a total of 34 reactors and 124 steam generators have been supplied by Doosan, with 11 of the reactors and 44 of the steam generators having been exported overseas. Doosan has participated in the construction of ten nuclear power plants in Korea, including Hanul units 1-6 and Shin-Kori units 3-6. It also supplied the main components for the Barakah plant in the UAE.

"As this is our first nuclear power plant construction contract won overseas, it is significant for Doosan Enerbility in that we will now be able to boast of a nuclear new build track record not only in Korea, but in the global market as well," said Inwon Park, CEO of Doosan Enerbility's Plant EPC Business Group. "We will do our utmost to successfully complete this project, so that we may contribute to the government and KHNP's efforts to win more global nuclear projects in the future."

Egypt's Nuclear Power Plants Authority in July 2021 applied to the Egyptian Nuclear and Radiological Regulatory Authority for a construction permit for the first two units at El Dabaa, in the Governorate of Matrouh on the coast of the Mediterranean Sea, about 130 km northwest of Cairo. The plant is planned to comprise four VVER-1200 units, like those in operation at the Leningrad and Novovoronezh nuclear power plants in Russia, and the Ostrovets nuclear power plant in Belarus. Unit 1 began construction in July this year and applications to build units 3 and 4 were submitted in January.

Contracts that entered into force in December 2017 stipulate that Rosatom will build the plant as well as supply Russian nuclear fuel for its entire life cycle, and assisting Egyptian partners in training personnel and plant maintenance for the first 10 years of its operation.

In January, Rosatom approved KHNP as the sole bidder for the procurement of certain equipment and materials, and the construction of the main and auxiliary buildings and structures of the turbine islands, provided that it complied with ASE's procurement requirements and subject to the agreement of terms and conditions.

Turbine hall equipment for the plant is to be supplied by AAEM LLC, a joint venture of Atomenergomash and General Electric.
https://www.world-nuclear-news.org/Arti ... ntract-for

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 19 nov. 2022, 18:55

L’Egypte développe la première usine d’hydrogène vert intégrée d’Afrique

Scatec a annoncé entrer en phase de test et de financement pour une usine intégrée d’hydrogène vert à Ain Sokhna, en Égypte. Une fois finalisée l’infrastructure sera équipée de 100 MW d’électrolyseurs alimentés par 260 MW de solaire et d’éolien. Elle fournira jusqu’à 15 000 tonnes d’hydrogène vert par an pour la production d’ammoniac de l’entreprise d’engrais industriels Fertiglobe.

NOVEMBRE 15, 2022 MARIE BEYER

En tant que principal producteur d’énergie renouvelable du projet, Scatec s’est récemment félicité du lancement de la première phase de développement d’une usine intégrée d’hydrogène vert à Ain Sokhna, en Egypte. Le groupe d’EnR norvégien s’est bien gardé de fournir une date de mise en service effective. Toutefois, il a annoncé dans un communiqué qu’une fois finalisée, l’infrastructure comprendra 100 MW d’électrolyseurs qui seront alimentés par 260 MW d’énergie solaire et éolienne.

Ce qui deviendra la première usine intégrée d’hydrogène vert en Afrique devrait être en capacité de fournir jusqu’à environ 15 000 tonnes d’hydrogène vert comme matière première pour la production locale de la société d’engrais Fertiglobe, une filiale de la compagnie pétrolière d’Abu Dhabi. Selon Scatec, les raccordements à l’hydrogène ont déjà été installés dans les deux usines d’ammoniac existantes de Fertiglobe à Ain Sokhna. L’objectif annoncé sera de produire près de 90 000 tonnes d’ammoniac vert par an dans ces unités.

Le développement sera mené par la société de projet Egypt Green qui vise à construire et exploiter un complexe industriel autour de l’hydrogène vert en Egypte, et notamment aux abords du canal de Suez. La société est détenue par Fertiglobe, Scatec ASA, Orascom Construction et par le Fonds souverain d’Égypte.

Ayman Soliman, PDG du Fonds souverain d’Égypte, résume la position du pays qui veut « créer une plaque tournante régionale pour l’énergie verte et de transformer le canal de Suez en un couloir vert ». « Notre portefeuille de projets dans le domaine de l’énergie verte capitalise sur l’emplacement idéal de l’Égypte avec son profil unique d’énergies renouvelables et sa proximité avec les marchés déficitaires en énergies renouvelables pour atteindre notre objectif commun de réduction des émissions », a-t-il ajouté.

Les partenaires du projet ont profité d’un événement à la COP27 pour présenter la présente phase de lancement en présence du président égyptien, Abdel Fattah El-Sisi et du premier ministre norvégien, Jonas Gahr Støre.

Selon le communiqué de Scatec, le projet est actuellement en phase de test pour le premier et le plus grand électrolyseur PEM en Afrique. Le consortium a également annoncé être en train de finaliser les choix d’ingénierie et de technologie pour l’usine à grande échelle pour obtenir une décision finale d’investissement sur l’installation en 2023.
https://www.pv-magazine.fr/2022/11/15/l ... -dafrique/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 03 déc. 2022, 13:26

L’Égypte envisage une hausse de 14 % de ses expéditions de GNL, au terme de l’année 2022

Agence Ecofin 28 nov 2022

Tout au long de l’année, l’Égypte a multiplié les initiatives visant à renforcer l’attractivité de ses ressources gazières qui pèsent significativement dans la balance commerciale du pays.

En Égypte, le ministre de l’Énergie et des Ressources minérales, Tarek El-Molla a indiqué, dimanche 27 novembre, que les exportations de gaz naturel liquéfié (GNL) atteindront 8 millions de tonnes à l’issue de l’année 2022. Ce volume représente une hausse de 14 % par rapport à 2021.

D’après le responsable, environ 90 % de cette production, principalement issue des installations gazières d’Idku et de Damiette, a été acheminé vers les pays européens, contre 80 % l’année dernière.

Selon les analystes, cet accroissement substantiel, essentiellement lié à la guerre de la Russie contre l’Ukraine, entre autres, devrait se renforcer au cours des mois à venir avec la décision de l’Union européenne d’imposer un embargo sur les fournitures énergétiques russes à partir du mois prochain.

En effet, ce choix de l’institution communautaire pourrait profiter à plusieurs pays gaziers d’Afrique du Nord comme l’Algérie, ou l’Égypte qui, ces derniers mois, ont lancé des plans visant à accroître leur production à court et moyen terme.

« Nous devons tenir compte des besoins croissants du marché intérieur égyptien à court terme et de l’augmentation des approvisionnements des pays voisins de la Méditerranée orientale à long terme », a indiqué Tarek El-Molla.

Mi-octobre, les autorités égyptiennes ont appelé leurs partenaires du Forum gazier de la Méditerranée orientale (EMGF) à lever les barrières à l’investissement pour aider à couvrir la demande européenne d’énergie.
https://www.agenceecofin.com/gaz/2811-1 ... annee-2022

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 03 déc. 2022, 14:36

Égypte : la société publique du gaz attribue deux nouveaux périmètres d’exploration en mer à la Britannique BP

Agence Ecofin 28 nov 2022

Fin juin, la compagnie avait déjà obtenu des droits pour prospecter le bloc offshore King Mariout, une zone de 2 600 km² localisée en mer Méditerranée.

Le géant britannique de l’énergie BP a annoncé ce lundi 28 novembre que la compagnie gazière publique égyptienne (EGAS) lui a accordé des licences pour explorer la partie nord-est du bloc d’Abu Qir ainsi que le bloc Bellatrix-Seti East, deux périmètres situés en mer Méditerranée.

La zone d’Abu Qir, opérée par BP, couvre une superficie d’environ 1038 km² pour des profondeurs d’eau allant de 600 et 1600 mètres. L’entreprise y détient 82,75 % de participation avec pour partenaire l’énergéticien allemand Wintershall Dea (17,25 %). Quant aux intérêts sur le bloc Bellatrix-Seti East qui s’entend sur 3440 km², pour 100 à 1200 mètres de profondeur, ils sont partagés entre BP et l’Italienne Eni a raison de 50 % chacun.

Ces nouvelles attributions portent à cinq, le nombre de licences de prospection obtenues par BP en 2022. Cette année, les autorités ont en effet octroyé à la société des permis pour explorer les périmètres en mer, King Mariout, North El Fayrouz ainsi que l’extension de la zone North El Tabya.

« Nous avons obtenu en 2022 quatre nouveaux blocs d’exploration et une extension de bloc qui offrent un potentiel [important, Ndlr] de découvertes gazières qui pourraient être développées grâce aux installations existantes. L’acquisition de ces périmètres fait partie de notre stratégie visant à maintenir le plateau de production à plus long terme », a déclaré Karim Alaa, responsable de BP pour l’Égypte, l’Algérie et la Libye.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... annique-bp

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 03 déc. 2022, 14:38

Egypte : AMEA Power a atteint le closing financier pour ses projets de 1 GW d’énergie éolienne et solaire

Agence Ecofin 1er dec 2022

En Afrique, AMEA Power augmente rapidement ses investissements dans l’éolien, le solaire, le stockage d’énergie ainsi que l’hydrogène et se positionne comme un des leaders du marché.

La société d’énergies renouvelables basée à Dubaï, AMEA Power, a annoncé le mercredi 30 novembre qu’elle a atteint le closing financier pour ses projets d’énergies renouvelables d’une puissance de 1 GW en Égypte.

Il s’agit du développement d’un parc éolien de 500 MW et d’une centrale solaire de 500 MW qui représentent un investissement de 1,1 milliard $. Les deux projets portent le portefeuille d’énergie propre de la société à 2 GW dans le pays.

« Ces projets marquants reflètent l’engagement à long terme, l’ambition et la croissance d’AMEA Power. Nous sommes fiers de franchir cette étape importante et de soutenir l’Égypte dans son parcours de transition énergétique et dans sa volonté d’accélérer le développement durable. », a déclaré Hussain Al Nowais, Président d’AMEA Power.

AMEA Power développera, détiendra et exploitera la centrale solaire photovoltaïque de 500 MW qui sera située dans le gouvernorat d’Assouan. Le parc éolien de 500 MW, situé dans le gouvernorat de la mer Rouge, est quant à lui développé en partenariat avec Sumitomo Corporation qui en détiendra 40 % des parts.

Par ailleurs, AMEA Power indique que les deux projets ont déjà des accords d’achat d’électricité avec la société égyptienne de transport d’électricité (EETC) et des accords d’usufruit.

L’ajout par la société dubaïote de ces nouvelles capacités d’énergie propres dans le mix égyptien, soutient les ambitions du pays en matière d’énergies renouvelables et consolide la présence et la croissance d’AMEA Power sur le marché africain des énergies propres.
https://www.agenceecofin.com/energies-r ... et-solaire

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 80667
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 17 déc. 2022, 22:06

Égypte : jusqu’à 55 GW d’énergie renouvelable seront produits dans les années à venir grâce aux récents accords

Agence Ecofin 15 dec 2022

L’Égypte a récemment multiplié les accords, en particulier lors de la COP27, avec les groupes énergétiques internationaux pour se positionner comme un hub énergétique dans la sous-région.

L’Égypte est en passe d’ajouter près de 55 GW à sa production actuelle d’énergie solaire et éolienne. En effet le pays a signé 16 protocoles d’accord avec des entreprises régionales et internationales pour la production d’hydrogène vert, des projets solaires et éoliens, lors de la conférence COP27 qui s’est tenue dans la station balnéaire de Sharm El-Sheikh en novembre.

Selon Mohammed Al-Khayyat, président de la New and Renewable Energy Authority, ces accords « ouvriraient la voie à un avenir solide pour le secteur des énergies renouvelables en Égypte ». Et d’ajouter que « ces projets produiront 12 000 MW pendant la période d’essai et 55 000 MW dans leurs premières phases. Cela fera du pays un important producteur d’énergie renouvelable. »

L’Égypte possède en effet une situation géographique avantageuse qui lui permet d’attirer davantage d’investissements dans le secteur de l’énergie en général. Le ministre de l’Electricté a d’ailleurs déclaré récemment le pays a la capacité de produire de l’hydrogène vert au coût le plus bas du monde.
https://www.agenceecofin.com/energies-r ... ts-accords

Répondre