Egypte

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 28 oct. 2023, 11:04

L’Égypte prévoit un projet de centrale hydroélectrique par pompage de 2 GW

Agence Ecofin 27 oct 2023

La République arabe d’Égypte envisage de construire une centrale hydroélectrique par pompage de 2 GW. Le 26 octobre, un protocole d’accord a été signé avec le groupe chinois China Energy qui préparera l’étude de faisabilité technique, économique et financière, selon un communiqué du ministère égyptien de l’Électricité et des Energies renouvelables.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du ministre de l’Électricité, Mohamed Shaker. Lors d’une réunion avec ce dernier, le représentant de China Energy a fait part de l’intérêt de son entreprise à investir dans les énergies renouvelables en Égypte et à participer à des projets d’interconnexion électrique avec les pays voisins.
https://www.agenceecofin.com/breves-ene ... ge-de-2-gw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 18 nov. 2023, 11:00

Égypte : le projet de centrale nucléaire El Dabaa fournira 7 % de l’électricité du pays

Agence Ecofin 16 nov 2023

La République arabe d’Égypte ambitionne de diversifier son mix énergétique et de développer une industrie bas carbone, en misant sur les énergies renouvelables, mais aussi sur le nucléaire.

Le projet égyptien de centrale nucléaire d’El Dabaa, d’une puissance de 4 800 MW, fournira près de 7 % de la demande d’électricité du pays arabe lorsqu’il sera achevé en 2028, a déclaré le 16 novembre le chef de l’autorité nucléaire égyptienne.

« La centrale nucléaire de Dabaa fournira à l’Égypte près de 7 % de son électricité lorsqu’elle sera connectée au réseau électrique général », a déclaré Amjad Al-Wakil, président de l’Autorité des centrales nucléaires (NPPA), au journal égyptien Addustour.

M.Wakil a indiqué que la NPAA avait réalisé des études sur un certain nombre de sites susceptibles d’accueillir d’autres réacteurs nucléaires en Égypte, dans le cadre des plans visant à accroître la part dans le bouquet énergétique du pays.

En aout dernier, l’Autorité égyptienne de régulation nucléaire et radiologique (ENRRA) avait approuvé l’établissement de la quatrième et dernière unité de la centrale nucléaire d’El Dabaa, d’une capacité unitaire de 1 200 mégawatts (MW).

L’autorisation d’établir la première unité a été accordée en juin 2022, tandis que les autorisations pour les deuxième et troisième unités ont été accordées respectivement en octobre 2022 et en mars 2023. El Dabaa est la première centrale nucléaire d’Égypte et est en construction dans la ville éponyme.
https://www.agenceecofin.com/nucleaire/ ... te-du-pays

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 25 nov. 2023, 14:48

Égypte : vers la reprise imminente des exportations de gaz naturel liquéfié (GNL)

Image
LNG Plant Idku

Agence Ecofin 23 novembre 2023

L’Égypte prévoyait la reprise de ses expéditions de GNL pour fin octobre 2023. Ses prévisions n’ont pas tenu en raison la rupture de ses approvisionnements en gaz israélien suspendus suite au conflit entre l’État hébreu avec le Hamas palestinien.

Selon des informations communiquées mercredi 22 novembre par une source proche des autorités égyptiennes, les livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) à destination des marchés internationaux devraient reprendre bientôt. Ce développement intervient dans un contexte où l’Égypte importe à nouveau des volumes de gaz israélien dans des proportions qui ont atteint les niveaux d’avant la guerre dans la bande de Gaza, soit 800 millions de pieds cubes par jour.

Dans le même temps, les fortes températures caniculaires qui avaient, il y a quelques mois, obligé Le Caire à suspendre ses exportations gazières pour répondre plus efficacement à sa propre demande intérieure se sont quelque peu adoucies. Dans ces circonstances, note la source, des volumes de gaz sont à nouveau disponibles pour l’exportation dont l’Europe était la principale bénéficiaire tout au long de l’année dernière.

Actuellement, les autorités égyptiennes travaillent à déterminer les volumes exacts de gaz naturel liquéfié qui seraient dédiés à l’exportation. L’imminence de la reprise des expéditions est aussi confirmée par la présence du méthanier Adam LNG qui, d’après les données de suivi des navires, est amarré près de l’usine de liquéfaction de gaz d’Idku.
https://www.agenceecofin.com/gaz/2311-1 ... quefie-gnl

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 09 déc. 2023, 11:40

Égypte : Scatec signe un pacte pour un projet solaire et de stockage de 1 GW

Agence Ecofin 7 dec 2023

Le producteur norvégien d’énergie renouvelable Scatec a conclu un accord pour un projet prévoyant le déploiement de 1 GW d’énergie solaire, couplé à 200 MWh de stockage par batterie, en Égypte.

Un accord de coopération préliminaire a été signé en ce sens avec l’Egyptian Electricity Holding Company (EEHC) lors de la conférence des Nations unies sur le changement climatique à Dubaï (COP28), le 2 décembre. Le projet a également fait l’objet d’une lettre d’intention pour un financement assuré par le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD).

Par ailleurs, Scatec a indiqué dans sa déclaration que les parties vont maintenant passer à la phase de développement et chercher à sécuriser le terrain dans le cadre d’accords de bail foncier.
https://www.agenceecofin.com/breves-ene ... ge-de-1-gw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 10 déc. 2023, 10:59

Election présidentielle en Egypte, Sissi brigue un troisième mandat
REUTERS•10/12/2023
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 7ab151287c

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 18 déc. 2023, 22:59

FRANCE 24•18/12/2023
La président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a remporté l'élection présidentielle en Egypte avec 89,6% des voix, s'assurant sans surprise un nouveau mandat de six ans, a annoncé lundi l'autorité électorale égyptienne.
https://www.boursorama.com/videos/actua ... ba22dea7ca

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 21 déc. 2023, 00:55

Mer Rouge : l’Egypte fragilisée par la stratégie d’évitement du canal de Suez par les compagnies maritimes
En pleine guerre entre Israël et le Hamas, les Houthis, soutien de l'organisation terroriste, multiplient les assauts sur la mer Rouge. Des vagues d'attaques de drones et de missiles visent les navires, menaçant de perturber les flux du commerce mondial. Point stratégique de cette région, le canal de Suez risque de voir ralentir le transport des matières premières. Et de provoquer, déjà, la remontée du cours du pétrole. Mais le canal est surtout une rente vitale pour une économie égyptienne en difficulté.

latribune.fr 20 Déc 2023,

Il est un véritable baromètre des relations internationales, ou, à l'inverse, des conflits armés qui couvent. Inauguré en 1869 par l'impératrice Eugénie après les travaux du Français Ferdinand de Lesseps, le Canal de Suez est un passage stratégique entre la mer Rouge et la Méditerranée, aujourd'hui emprunté par une cinquantaine de navires en moyenne chaque jour (contre trois l'année de son ouverture), soit 20.000 navires par an. Il est d'autant plus crucial qu'il permet d'acheminer les ressources aux pays (gaz, pétrole, alimentaires...) et donc d'influencer la résolution des conflits.

Alors qu'il permet de raccourcir de 58 % la distance Bombay-Gênes, le canal de Suez est surtout devenu la troisième source de devises étrangères de l'Egypte, après le tourisme et les transferts d'argent opérés par des émigrés. Nationalisé par le colonel Nasser en 1956, le passage imaginé par Napoléon achemine aujourd'hui environ 10% du commerce maritime mondial.

Dès lors, les rebelles Houthis, soutiens du Hamas face à Israël, veulent s'attaquer à ce passage de 195 km de long afin de déstabiliser les alliés d'Israël. Face à cette menace, les Etats-Unis ont annoncé ce 19 décembre vouloir créer une nouvelle force multinationale de protection maritime. La France, qui est présente dans la zone avec la frégate multi-missions (Fremm) Languedoc qui a abattu en décembre trois drones provenant du Yémen, a salué cette annonce.

Une manne pour l'Egypte

En proie à un enlisement de son économie, l'Egypte est la première concernée en cas d'arrêt des échanges maritimes. Sur l'année fiscale 2022-2023, le canal de Suez a rapporté à l'Etat égyptien environ 8,6 milliards d'euros, un nouveau record.

Cela représente une « hausse de 35% » par rapport aux 6,4 milliards d'euros enregistrés l'année fiscale précédente (juillet-juin), a indiqué le président de l'Autorité du canal de Suez (SCA), Oussama Rabie. Cette augmentation s'explique par une hausse du trafic à la faveur d'un nouveau tronçon creusé en 2014 et 2015, qui facilite désormais le croisement des convois et diminue le temps de transit des navires.

Réélu le 18 décembre pour son troisième mandat, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a d'ailleurs le projet d'élargir encore le canal pour éviter tout accident causant sa fermeture. A ce jour, la limite des bateaux est fixée jusqu'à 240.000 tonnes et 66 pieds de tirant d'eau (20,1 mètres).

Aussi, lorsque le canal de Suez se ferme, c'est une catastrophe économique pour l'Egypte. En 2021, alors que le navire Evergreen s'était encastré dans le canal bloquant le passage, l'Egypte avait alors perdu entre 12 et 15 millions de dollars par jour de fermeture. Les assureurs avaient alors estimé à des milliards de dollars de perte par jour pour le commerce maritime mondial.

Sur place, les conséquences sont immédiates car le canal emploie, avec ses sept filiales, quelque 15.000 personnes et constitue un monde à part avec ses écoles et ses centres de loisirs. La manne est telle pour le pays que chaque année, l'Egypte annonce une augmentation des frais de transit (+10% à 15% à compter de janvier 2023).

L'économie égyptienne en pleine crise

Cette rente pour l'Egypte est d'autant plus vitale que l'Etat croule sous les dettes. Depuis des mois déjà, l'inflation ne cesse d'augmenter, exacerbée par une dévaluation de la monnaie de près de 50%, en contrepartie de ces aides financières.

En août, l'inflation a ainsi atteint +39,7%, son plus haut niveau historique dans ce pays dont la crise économique ne cesse de s'aggraver, tant les réformes réclamées par ses créanciers tardent à venir.

A l'inverse, le gouvernement finance des projets pharaoniques. Entre méga-projets du président Abdel Fattah al-Sissi, subventions sur de nombreux produits et politique monétaire de soutien de la livre égyptienne, sa dette extérieure a donc explosé. Elle atteint 90% du PIB. L'Egypte n'a pas hésité à tirer davantage de ressources financières du canal alors que le gouvernement doit négocier avec le Fonds monétaire international (FMI).

Le Caire a ainsi obtenu en décembre son quatrième prêt du FMI depuis 2017, mais les trois milliards de dollars qui lui seront versés sur environ quatre ans pèsent peu, le seul service de la dette pour 2022-2023 s'élevant à 42 milliards de dollars.

Selon l'agence Moody's, le pays est l'un des cinq qui risque le plus de ne pas rembourser sa dette extérieure.

Pire, 71,5 millions d'Egyptiens dépendent encore du programme public de subventions alimentaires qui inclut le pain, mais aussi le riz, le sucre ou encore les pâtes. En un an, les prix de l'alimentation ont bondi de 71,9%, ceux des transports de 15,2% et ceux de l'habillement de 23,6%.

Résultat, 60% des habitants vivent sous le seuil de pauvreté ou tout juste au-dessus. Le pays de 105 millions d'habitants, premier importateur de blé mondial, subit de plein fouet la guerre entre l'Ukraine et la Russie, ses deux principaux fournisseurs.

La flambée du dollar par rapport à la monnaie affecte directement les ménages, puisque la grande majorité des biens sont importés en dollars en Egypte.
https://www.latribune.fr/economie/inter ... 86182.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 23 déc. 2023, 00:40

Égypte : ACWA Power signe un accord pour développer un projet d’hydrogène vert d’une valeur de plus de 4 milliards $

Agence Ecofin 21 dec 2023

En juillet 2023, ACWA Power a signé un protocole d’accord avec l’Autorité égyptienne des énergies nouvelles et renouvelables (NREA) en vue de l’attribution d’un terrain pour un projet éolien de 10 GW.

La société saoudienne ACWA Power active dans la transition énergétique, a annoncé le 20 décembre la signature d’un accord-cadre, faisant suite à un protocole d’accord signé le 7 décembre 2022, pour définir le développement de la première phase de son projet d’hydrogène vert en Égypte.

Cette première phase est d’une capacité de 600 000 tonnes par an d’ammoniac vert, avec un investissement de plus de 4 milliards $. L’entreprise a l’intention de passer à une deuxième phase d’une capacité potentielle de 2 millions de tonnes par an.

« En tant que précurseur dans le domaine de l’hydrogène vert, ACWA Power est fière d’apporter à l’Égypte son expertise dans ce nouveau marché passionnant. Nous félicitons nos partenaires pour leur audace dans la production du carburant de l’avenir, pour lequel il y aura une forte demande en Europe et dans le reste du monde. L’Égypte est bien placée pour devenir l’un des principaux producteurs mondiaux d’hydrogène vert et nous sommes ravis de participer à la transition énergétique du pays », a déclaré Marco Arcelli, directeur général d’ACWA Power.

Ce nouvel accord s’ajoute à des dizaines d’autres engagements pris par des groupes internationaux pour investir dans des projets d’hydrogène vert en Égypte. Ce pays d’Afrique du Nord aurait le potentiel de produire l’hydrogène vert avec l’un des couts les plus bas au monde, en plus d’être stratégiquement positionné pour alimenter le marché européen d’où proviendrait une grande partie de la demande du carburant vert.
https://www.agenceecofin.com/hydrogene/ ... -milliards

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 23 déc. 2023, 01:08

Égypte : le Parlement valide l’accord d’exploration pétrogazière avec Lukoil

Agence Ecofin 21 dec 2023

Fin septembre, le gouvernement a donné son approbation pour la signature d’un accord de prospection pétrogazière avec Lukoil Overseas, une filiale de l’entreprise énergétique russe Lukoil.

En Égypte, le Parlement a donné, jeudi 21 décembre, son feu vert à la conclusion par Tarek El-Molla, le ministre du Pétrole et des Ressources minérales, d’un projet de loi en lien avec un accord d’exploration et de production de pétrole avec la compagnie pétrolière russe Lukoil Overseas.

Ce développement intervient alors que l’exécutif avait déjà approuvé, fin septembre, la signature de l’accord avec l’entreprise pétrolière. Il s’agit d’une avancée importante vers l’officialisation d’un contrat avec Le Caire. Ce dernier, comme annoncé précédemment, devrait ouvrir à la voie à des activités de prospection dans la concession de West Esh El-Milaha, dans le désert de l’est de l’Égypte.

S’exprimant sur l’adoption du texte, Ahmed El-Awadi, le président de la commission parlementaire du Parti des protecteurs de la patrie a indiqué que l’approbation parlementaire est intervenue pour soutenir la politique de développement de l’industrie pétrogazière égyptienne.

Rappelons que depuis l’invasion de l’Ukraine, les entreprises pétrolières russes sont ciblées par des sanctions décidées par de nombreux États, dont plusieurs Occidentaux. D’après un rapport du Centre pour les études stratégiques internationales (CSIS), l’Égypte fait partie d’un ensemble de 17 pays africains, qui se sont abstenus de condamner l’invasion de l’Ukraine par la Russie, à l’Assemblée générale des Nations Unies le 2 mars 2022.
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... vec-lukoil

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 30 déc. 2023, 10:53

L’Égypte progresse avec son projet d’incitations en faveur de l’hydrogène vert

Agence Ecofin 27 décembre 2023

En mai, le ministre égyptien des Finances a déclaré que le gouvernement prévoyait d’offrir une incitation fiscale pour soutenir la production d’hydrogène vert à un taux allant de 33 % à 55 % des taxes dues.

La Commission de l’énergie et de l’environnement du Parlement égyptien a approuvé le 25 décembre un projet de loi qui offre des incitations fiscales et non fiscales aux projets axés sur la production d’hydrogène vert et de ses dérivés.

Le projet de loi a été soumis par le gouvernement et discuté lors de deux réunions auxquelles ont participé des représentants de différents ministères. Le président de la zone économique du canal de Suez (SCZONE), zone qui accueillera de nombreux projets d’hydrogène vert, a également pris part aux discussions.

Au cours des débats, le ministre des Affaires parlementaires a souligné que le projet de loi prévoit de nombreuses mesures incitatives visant à développer les énergies vertes, à attirer les investissements et à rendre le pays compétitif. Ainsi l’objectif de faire de l’Égypte une plaque tournante internationale pour la production d’hydrogène vert et de ses dérivés est désormais soutenu par la législation.27 décembre 2023
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... ogene-vert

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 30 déc. 2023, 10:59

L'Egypte envisage de réduire sa dette à 75% du PIB, d'ici 2027

Agence Ecofin 29 décembre 2023

Au cours de l’exercice 2022/23, le service de la dette extérieure de l’Egypte était de 25,4 milliards $, selon la Banque centrale. Il devrait s’établir à 29,23 milliards $ en 2024, avant de régresser sur la période 2025-2027, a indiqué l’institution bancaire.

Le gouvernement égyptien envisage de réduire sa dette extérieure à 75% du produit intérieur brut (PIB) à l’horizon 2027 contre un taux de 95,7% enregistré en juin dernier, a-t-on appris de Daily News Egypt citant Mohamed Maait (photo), ministre des Finances.

Pour M. Maait, la poursuite des politiques de discipline budgétaire et la maximisation des recettes générales permettront au pays d’atteindre ce ratio dette/PIB. Il a également indiqué qu’un accent est mis sur « la création d'un environnement favorable aux investissements privés locaux et étrangers, dans le but de capitaliser sur les avantages compétitifs de l'Egypte ».

Pour rappel, la dette extérieure de ce pays d’Afrique du Nord a augmenté de manière « significative » ces dernière années, alors que le pays traverse une crise de pénurie de devises, en raison des pressions inflationnistes mondiales. Selon les données de la Banque centrale d'Egypte (CBE), le stock de la dette extérieure du pays a atteint 164,7 milliards $ en juin 2023. La livre égyptienne, quant à elle, s'est dépréciée de 64,3% par rapport au dollar américain au cours de l’exercice 2022/2023.

Dans l’optique d’améliorer les finances publiques et renforcer l’économie du pays, les autorités égyptiennes ont lancé un processus de cession de participation dans 32 sociétés d’Etats dans plusieurs secteurs d’activité, sur le marché boursier. En juillet dernier, l'Etat égyptien a mobilisé près de 2 milliards $, par le biais de cette initiative.

Notons qu’au cours de l'exercice 2022/2023, le service de la dette extérieure de l’Egypte était de 25,4 milliards $ contre 26,3 milliards $ au cours de l'exercice précédent, selon les données de la CBE. Pour 2024, il devrait s’établir à 29,23 milliards $ en 2024, avant de régresser sur la période 2025-2027, a indiqué l’institution bancaire.
https://www.agenceecofin.com/economie/2 ... -dici-2027

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 01 janv. 2024, 19:18

Chinese company to develop 10 GW of solar in Egypt
A new agreement signed between the Chinese group and Egyptian government officials is part of the country’s Green Corridor Initiative that aims to increase the use of renewable energy. The solar project is expected to save more than $1 billion in annual natural gas costs.

DECEMBER 28, 2023 EDGAR MEZA


China Electric Power Equipment and Technology Co. has signed a memorandum of understanding (MOU) with the Egyptian government to develop a 10 GW solar energy project, according to the Egyptian government.

The MOU, which was also signed by Egypt's New and Renewable Energy Authority and Egyptian Electricity Holding Co., paves the way for preliminary studies to develop the project. It is expected to produce about 29,784 GWhj of electricity per year, helping to reduce around 14 million tons of carbon dioxide emissions and annually saving more than $1 billion in natural gas costs.

The project is part of Egypt’s broader “Green Corridor Initiative,” which aims to increase the use of renewable energy and reduce dependence on fossil fuels as part of the country's efforts for sustainable development.

“This project aligns with Egypt’s goals to increase the participation of renewable energy sources in the energy mix to 42% by 2030 and the National Climate Strategy 2050,” said Minister of Electricity Mohamed Shaker.

The project strengthens the historical ties between Egypt and China and confirms the ability of Egypt's renewable energy sector to attract foreign direct investments, said Shaker.
https://www.pv-magazine.com/2023/12/28/ ... -in-egypt/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 13 janv. 2024, 12:24

suite de ce post du 23 dec 2023 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 6#p2382106
L’Égypte signe un accord de 1,5 milliard $ sur l’énergie éolienne avec un consortium dirigé par ACWA Power

Agence Ecofin 10 janvier 2024

En décembre 2023, ACWA Power avait annoncé la signature d’un accord-cadre avec l’Égypte pour définir le développement de la première phase d’un projet d’hydrogène vert d’une capacité de 600 000 tonnes par an d’ammoniac vert, avec un investissement de plus de 4 milliards $.

Les autorités égyptiennes ont signé un accord de 1,5 milliard de dollars avec un consortium dirigé par l’entreprise saoudienne ACWA Power pour un projet d’énergie éolienne, a annoncé le 10 janvier le gouvernement via un communiqué.

Le projet de 1,1 GW est situé dans les régions du golfe de Suez et de Jabal El Zayt. Suite à la signature, le Dr Mohamed Shaker, ministre de l’Électricité et des Energies renouvelables, a indiqué que selon l’accord, le groupe travaillera pendant la phase de développement du projet pour achever les études de site et assurer le financement du projet.

Il a également souligné que ce projet est considéré comme le plus grand projet de production d’énergie éolienne dans la région du Moyen-Orient et l’un des plus grands projets d’énergie éolienne terrestre au monde, ajoutant qu’avec son achèvement, il contribuera à réduire de 2,4 millions de tonnes les émissions de dioxyde de carbone par an et à économiser environ 840 000 tonnes de carburant par an.
https://www.agenceecofin.com/eolien/100 ... acwa-power

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 13 janv. 2024, 14:52

Égypte : signature d’un protocole d’accord pour le développement d’une centrale solaire de 10 GW

Agence Ecofin 8 janvier 2024

Selon le groupe de recherche international ZeroCarbon Analytics, l’Égypte, avec l’Afrique du Sud et le Maroc, est l’un des pays africains avec la plus grande capacité solaire installée.

La China Electric Power Equipment and Technology et le gouvernement égyptien ont signé fin décembre 2023 un protocole d’accord pour étudier le développement d’un projet d’énergie solaire de 10 GW dans le pays d’Afrique du Nord.

Le pacte a été signé avec l’Autorité des énergies nouvelles et renouvelables (NREA) et l’Egyptian Electricity Holding Company (EEHC) et concerne le début des études préliminaires, selon le communiqué officiel.

Une fois achevé, il devrait produire environ 29 784 GWh d’énergie propre par an, ce qui contribuera à réduire les émissions annuelles de CO2 d’environ 14 millions de tonnes. Le parc solaire devrait également permettre d’économiser environ 1 milliard $ par an en dépenses de gaz naturel.

Fort de ses ressources solaires et éoliennes abondantes, l’Égypte s’est fixé un objectif de 42 % d’énergies renouvelables dans son bouquet énergétique d’ici à 2030. Ainsi la République arabe multiplie depuis quelques années les accords avec les plus grands groupes énergétiques mondiaux pour développer son potentiel, ce qui contribuera à la décarbonisation de son économie.
https://www.agenceecofin.com/solaire/08 ... e-de-10-gw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 88898
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Egypte

Message par energy_isere » 13 janv. 2024, 15:04

Egypte : les attaques des Houthis contre les navires en mer Rouge provoquent une chute des recettes du Canal de Suez

Agence Ecofin 13 janvier 2024

En temps normal, la voie navigable reliant la Méditerranée à la mer Rouge brasse environ 12% du commerce maritime mondial et représente l’une des premières sources de devises du pays.

Les recettes du Canal de Suez ont enregistré une baisse de 40% entre le 1er et le 11 janvier 2024 comparativement à la même période en 2023, en raison des attaques des rebelles Houthis du Yémen contre les navires, qui ont poussé plusieurs grands armateurs internationaux à se détourner de la route maritime. L’annonce a été faite par le président de l’autorité du Canal de Suez, Osama Rabie.

Le responsable égyptien a également révélé que le trafic maritime dans le Canal de Suez a baissé de 30 % durant les onze premiers jours de l’année 2024 par rapport à la même période l’année écoulée. Selon lui, le nombre de navires qui ont traversé cette voie navigable reliant la Méditerranée à la mer Rouge s’est limité à 544 entre le 1er et le 11 janvier 2024 contre 777 durant la période correspondante en 2023.

Les rebelles Houthis multiplient depuis plusieurs semaines les attaques contre les navires en mer Rouge en « solidarité » avec les habitants de la bande Gaza, où le conflit opposant Israël au mouvement palestinien Hamas a fait plus de 24 000 victimes depuis le 7 octobre 2023.

Le Canal de Suez, qui brasse environ 12 % du commerce maritime mondial en temps normal, représente une source majeure de devises étrangères pour l’Egypte.

Une baisse prolongée de ses recettes pourrait accentuer les difficultés financières du pays le plus peuplé du monde arabe, alors même qu’il traverse déjà la pire crise économique de son histoire.
https://www.agenceecofin.com/actualites ... al-de-suez

Répondre