Mozambique

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mozambique

Message par energy_isere » 15 oct. 2016, 13:36

Mozambique : le français CGG remporte un contrat pour acquérir de vastes données sismiques


http://www.agenceecofin.com/exploration ... -sismiques

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mozambique

Message par energy_isere » 19 nov. 2016, 20:34

Mozambique : Eni approuve le projet Coral LNG

Posted on 18 novembre 2016 by Eric Saudemontt

Le conseil d’administration d’Eni a autorisé l’investissement pour la première phase du développement de la découverte Coral (projet Coral South), située dans les eaux profondes du bassin du Rovuma (Zone 4), au large des côtes du Mozambique, a indiqué le groupe italien dans un communiqué publié le 18 novembre 2016.

Découvert en mai 2012, le champ gazier Coral contient environ 450 milliards de mètres cubes (16 TCF) de gaz en place. Pour assurer l’exploitation de cette ressource, le projet approuvé comprend la construction de 6 puits sous-marins reliés à un FLNG (unité flottante de gaz naturel liquéfié) doté d’une capacité de liquéfaction de plus de 3,3 millions de tonnes de GNL par an.

Opérateur de la Zone 4 avec une participation indirecte de 50 % détenue par Eni East Africa (qui détient elle-même une participation de 70 % dans cette zone), Eni attend désormais l’accord des partenaires du projet pour valider la décision finale d’investissement.

En effet, Galp Energia, Kogas et Empresa Nacional de Hidrocarbonetos (ENH) détiennent chacun une participation de 10% et CNPC détient une participation indirecte de 20 % à travers Eni East Africa.

La totalité des volumes de GNL produits par le FNLG Coral South sur une période de vingt ans a été commercialisé auprès de BP.

« Il s’agissait du premier accord signé au Mozambique pour la vente de GNL produit dans le pays et constituait la première étape significative vers le développement des 2400 milliards de mètres cubes de gaz découverts dans la zone 4 », précise Eni dans son communiqué déjà cité.

http://www.petrole-et-gaz.fr/mozanbique ... -lng-8024/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mozambique

Message par energy_isere » 03 déc. 2016, 12:47

Enquête contre Rio Tinto sur le fiasco de mines au Mozambique

AFP le 01 déc. 2016

Le géant minier anglo-australien Rio Tinto a annoncé jeudi faire l'objet d'une enquête de l'autorité des marchés financiers américains depuis trois ans, à propos d'une énorme dépréciation de 3 milliards de dollars subie sur des mines de charbon au Mozambique.
.....................

http://www.connaissancedesenergies.org/ ... que-161201

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mozambique

Message par energy_isere » 07 mai 2017, 14:22

A Palma, le rêve gazier contrarié du Mozambique

AFP le 07/05/2017

Il y a sept ans, Palma se voyait déjà en capitale d'un nouveau "Qatar" africain, symbole de l'avenir radieux de l'économie du Mozambique. Mais le rêve gazier de ce village de pêcheurs tarde à se concrétiser, au point de prendre des allures de mirage.

En 2010, des ingénieurs ont découvert dans l'embouchure du fleuve Rovuma, le long de la côte nord du pays, des réserves estimées à 5.000 milliards de mètres cubes de gaz naturel, les plus riches découvertes sur la planète depuis longtemps.

Leur volume a fait saliver les géants du secteur, qui rêvaient déjà de hisser le Mozambique, l'un des pays les plus pauvres du continent africain, au rang de 3e producteur mondial de gaz naturel liquéfié (GNL).

..................
Problème: le démarrage du projet n'en finit pas d'être reporté, victime de la chute des cours des hydrocarbures amorcée en 2014. Annoncée pour 2016, la date de début des exportations a reculé jusqu'à 2022 ou 2023. Au mieux.
...................

http://www.boursorama.com/actualites/a- ... d449f3e7c9

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mozambique

Message par energy_isere » 13 mai 2017, 12:31

Mozambique: un nouveau port et une nouvelle voie ferrée à 4 milliards de dollars pour exporter le charbon

AFP le 12 mai 2017

Le président mozambicain Filipe Nyusi a inauguré vendredi à Nacala (nord) un nouveau port et une nouvelle ligne de chemin de fer destinés à l'exportation du charbon, un investissement colossal de 4,1 milliards d'euros.


Le méga-projet du Corridor logistique de Nacala (CLN) inclue une voie ferrée de 912 km et un terminal de chargement pour des navires de très grande capacité, pour exporter le charbon produit par le groupe brésilien Vale dans l'ouest du pays.

L'investissement représente un tiers du produit intérieur brut du Mozambique.

"Ce port que vous avez ici est l'unique et le plus grand de ce type en Afrique australe, voire en Afrique", s'est enthousiasmé M. Nyusi lors d'un discours à Nacala rapporté par la télévision publique TVM.

"Pour Vale, l'inauguration du corridor de Nacala est une grande fierté. Nous concluons un projet qui représente le plus grand investissement de la compagnie en dehors de son pays d'origine", a déclaré Murilo Ferreira, le directeur de Vale.

Le groupe brésilien détient 35% de CLN, à égalité avec le groupe japonais Mitsui. Les 30% restants appartiennent à des entreprises mozambicaines.

Situé à plus de 2.000 km de la capitale Maputo, le port de Nacala est considéré comme le plus grand port en eaux profondes de la côte est-africaine. Il aspire à concurrencer ceux de Durban en Afrique du Sud et de Mombassa au Kenya.

La nouvelle voie ferrée le relie, via le Malawi, à la province occidentale de Tete, qui renferme d'importantes réserves de charbon.

Commencée en 2011 et annoncée à l'origine pour le début 2015, sa construction a pris plus longtemps que prévue à cause de la chute des cours du charbon qui a ralenti le secteur houiller pendant deux ans.

La remontée inattendue des prix fin 2016 a toutefois permis à Vale d'annoncer un record de production au premier trimestre 2017.

Considéré comme l'un des pays les plus pauvres d'Afrique, le Mozambique est plongé depuis 2016 dans une crise financière sans précédent liée au dérapage de sa dette publique et à la dépréciation de sa monnaie.


http://www.connaissancedesenergies.org/ ... bon-170512

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mozambique

Message par energy_isere » 02 juin 2017, 19:57

suite de ce post du 19 nov 2016 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 61#p395561
TechnipFMC décroche le contrat du projet gazier Coral South FLNG au large du Mozambique

Usine Nouvelle le 02/06/2017

En consortium avec JGC Corporation et Samsung Heavy Industries, TechnipFMC a décroché le contrat d’ingénierie, de fourniture des équipements et de construction d’une unité flottante de gaz naturel liquéfié (FLNG) au large du Mozambique.

Le consortium TJS, composé de JGC Corporation, Samsung Heavy Industries et TechnipFMC, annonce avoir décroché le contrat pour l'ingénierie, la fourniture des équipements, la construction, l'installation, la mise en service et le démarrage de l’unité flottante de gaz naturel liquéfié (FLNG) Coral South, au large du Mozambique. Ce contrat couvre également l’ensemble des risers et flowlines sous-marins, ainsi que l'installation des ombilicaux et des équipements sous-marins, indique le communiqué du groupe. Ce FLNG, ancré par une profondeur d'eau de 2000 mètres, sera conçu pour produire près de 3,4 millions de tonnes par an (Mtpa) de gaz naturel liquéfié. Il sera exploité par l’italien ENI, via sa filiale au Mozambique, avec des partenaires locaux.

Un projet de 8 milliards de dollars pour ENI
.

Le méga projet gazier de Maputo d’ENI représente un investissement de 8 milliards de dollars. Il sera le premier à exploiter les immenses réserves de gaz, estimées à 5 000 milliards de mètres cubes, découvertes au nord du Mozambique.

TechnipFMC est né officiellement en novembre 2016 de la fusion entre égaux du français Technip et l’américain FMC. Ce contrat majeur tendrait à prouver que le mariage est fructueux et que les synergies annoncées fonctionnent. Depuis le début de 2017, c’est le cinquième contrat annoncé. Technip FMC a notamment décroché un contrat auprès d’une filiale d’ExxonMobil pour le projet Liza en eaux profondes et un contrat auprès d’ENI Ghana pour la partie onshore du programme de Sankofa au large de ce pays d'Afrique de l'Ouest.
http://www.usinenouvelle.com/article/te ... ue.N547843

et
Mozambique : TechnipFMC décroche un contrat majeur

le 02/06/2017 lemarin.fr

L’événement était attendu depuis plusieurs mois : l’italien Eni a pris la décision finale d’investissement (FID) pour le projet gazier mozambicain Coral South et l’unité flottante de liquéfaction (FLNG) associée. Une excellente nouvelle pour TechnipFMC, qui réalisera l’unité flottante de liquéfaction dans le cadre du consortium TJS.

Cette décision finale d'investissement est la quatrième prise dans le monde pour un FLNG, après celles concernant Prelude (Shell) et PFLNG 1 et 2 (Petronas). Coral South vise à développer le gaz de la Zone 4 du bassin du Rovuma. Le champ Coral recèlerait 450 milliards de mètres cubes de gaz.

TJS qui, outre TechnipFMC, associe Samsung Heavy Industries (SHI) et JGC, a remporté le contrat d’ingénierie, d’approvisionnement, de construction, d’installation et de mise en service (EPCIC) du FLNG. Le contrat couvre aussi les risers et flowlines ainsi que l’installation des ombilicaux et équipements subsea.

Le FLNG, qui sera installé par 2 000 mètres d’eau, pourra produire 3 millions de tonne/an de GNL et 480 000 t de condensats. Selon Wood Mackenzie, « le projet générera des revenus bruts de plus de 1,5 milliard de dollars par an (avant impôts). (…) Il est désormais en route pour une première production de GNL en 2022. »

Coût estimé du projet : 8 milliards de dollars. Un accord de financement a été souscrit par 15 banques internationales. SHI a précisé avoir remporté un contrat de 2 800 milliards de wons (2,2 milliards d’euros) pour construire le FLNG, qui mesurera 439 mètres et 65 m de large, pour 210 000 t.

Eni East Africa (EEA), dont Eni contrôle 71,4 % et le chinois CNPC 28,6 %, opère la Zone 4 avec 70 %. Le portugais Galp, le sud-coréen Kogas et le mozambicain ENH détiennent chacun 10 % de cet actif. En mars 2017, Eni a signé un accord avec ExxonMobil pour lui vendre la moitié de sa part dans EEA.

Carole LANZI

Image
Samsung Heavy Industries a précisé avoir remporté un contrat de 2 800 milliards de wons (2,2 milliards d'euros) pour la construction du FLNG Coral. (image : SHI)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... oral-south

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mozambique

Message par energy_isere » 10 juin 2017, 13:18

GNL: importante commande pour le français GTT

AFP parue le 08 juin 2017

La société GTT, spécialisée dans l'ingénierie du transport et du stockage de gaz naturel liquéfié (GNL), a annoncé jeudi avoir reçu une commande pour l'équipement d'une importante unité flottante de production, de liquéfaction et de stockage de GNL au Mozambique.

Cette plateforme GNL (FLNG), construite par la compagnie pétrolière italienne Eni, sera la deuxième plus grande du monde, avec une capacité de 238 700 m3, a précisé GTT dans un communiqué. GTT va fournir sa technologie de membranes de confinement (Mark III) qui seront posées sur la coque interne des huit cuves GNL de l'installation.

La plateforme sera construite sur un chantier en Corée du sud avant sa livraison, prévue en 2021, puis sa mise en service au large du Mozambique pour exploiter un important gisement de gaz sous-marin. Eni a officiellement lancé le 1er juin son mégaprojet gazier, un investissement de 8 milliards de dollars, dont le Mozambique espère qu'il fera de lui un futur "Qatar africain".

"Après la récente livraison du tout premier FLNG et avant la prochaine livraison du plus grand FLNG jamais construit, cet accord montre que les technologies GTT sont la solution de choix pour les unités de production de GNL offshore", s'est félicité Philippe Berterottière, PDG de GTT, cité dans le communiqué. GTT a aussi été choisi pour équiper les trois autres FLNG commandés à ce jour dans le monde, assure le groupe.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... gtt-170608

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mozambique

Message par energy_isere » 08 juil. 2017, 13:13

Mozambique : GE Oil and Gas et Eni signent un accord de développement de projets gaziers sur 25 ans

Agence Ecofin 8 juillet 2017

Au Mozambique, General Electric Oil and Gas et la filiale d’Eni en Afrique orientale ont signé, il y a quelques jours, un contrat de développement des ressources gazières de la zone extracôtière 4.

D’une durée de 25 ans, l’accord engage la filiale de GE à installer des systèmes et des équipements sous-marins de production ainsi qu’à fournir des services de développement offshore. Les deux parties se sont mises d’accord pour introduire une option de prolongation de l’accord, souligne Energy Digital. Les travaux de GE Oil and Gas seront complémentaires à la mise en place de l’installation de liquéfaction de gaz naturel sur Coral South.

A ce propos, Neil Saunders, le responsable en charge du département Subsea Systems & Drilling de GE Oil and Gas a déclaré : « Coral South FLNG est le premier projet de liquéfaction de gaz naturel en Afrique de l'Est. Il offre à GE Oil & Gas l'opportunité d'affirmer son leadership dans la technologie d’installation, de fourniture d’équipements et de services sous-marins pour les projets en eau profonde ».

Cet accord entre dans le cadre de la première phase de développement de la zone extracôtière 4 dont le champ Coral South regorge à lui seul de 450 milliards de mètres cube de gaz naturel. GE Oil and Gas rejoindra le Norvégien Aker Solutions sur ce périmètre. Aker y fournira des ombilicaux de 19 km qui relieront l’usine flottante de liquéfaction de gaz au système de production sous-marin du champ Coral South.
http://www.agenceecofin.com/transport/0 ... sur-25-ans

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mozambique

Message par energy_isere » 24 juil. 2017, 13:54

Mozambique : inauguration d’une centrale électrique à cycle combiné de 40 MW

Agence Ecofin 17 juillet 2017

Samedi, le chef de l’Etat mozambicain, Filipe Nyusi, a officiellement inauguré la centrale électrique à cycle combiné de 40 MW dans la ville de Macarretane, au nord de la province méridionale de Gaza.

Dénommé Kuvaninga Energia, le projet est le fruit de l’association d’un groupe d’investisseurs mozambicains et d’un partenaire technique et financier sud-africain, souligne Africa 21 Digital. Sa réalisation a été lancée en 2005 et a nécessité un investissement de 110 millions de dollars.

La centrale s’étend sur une superficie de cinq hectares. Elle permettra, non seulement de satisfaire la demande croissante dans la localité, mais aussi de contribuer à l'extension du réseau électrique vers les collectivités locales et les districts environnants.

Selon le président de la République, l’accès à l’électricité constitue une problématique majeure au Mozambique. Il a dit espérer que cette centrale ait un impact positif sur la province voisine d’Inhambane qui n'échappe pas aux coupures fréquentes en raison de l’augmentation considérable de la demande.

Avec ses immenses réserves de gaz naturel, le pays a l’opportunité de devenir autosuffisant en électricité, à partir de 2023, date du lancement de la production du combustible.
http://www.agenceecofin.com/production/ ... e-de-40-mw

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7462
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Mozambique

Message par mobar » 27 juil. 2017, 20:48

energy_isere a écrit :
Mozambique : le français CGG remporte un contrat pour acquérir de vastes données sismiques
http://www.agenceecofin.com/exploration ... -sismiques
Avec la plongée aux abysses de l'action CGG, 4 € aujourd'hui après avoir touché un plus haut à 1400 € en 2007, pas sur que ça la sauve du naufrage

Dommage, c'était une belle compagnie jusqu'aux années 2000, les financiers et les stratèges à la petite semaine auront consciencieusement démoli un fleuron industriel en moins de 20 ans
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mozambique

Message par energy_isere » 09 sept. 2017, 12:58

Mozambique : tous les districts du pays seront reliés au réseau électrique, d’ici 2018

Agence Ecofin 06 sept 2017

Au Mozambique, les quatre districts non encore électrifiés seront reliés au réseau électrique, d’ici 2018. Cette annonce a été faite par la compagnie électrique nationale, l’Electricidade de Moçambique (EdM), rapporte Macauhub.

Les régions concernées sont Muleva, Luabo et Derre dans la province du Zambézia et Doa dans la province de Tete. Le coût des travaux, estimé à 18 millions $, sera garanti par le gouvernement central.

Toujours dans le cadre du développement du secteur énergétique national, l’EdM construit actuellement une centrale à gaz de cycle combiné d’une capacité de 106 MW dans la province de Maputo afin de répondre à sa demande grandissante. Le projet d’une valeur de 180 millions $ est financé à hauteur de 167 millions $ par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

La construction d’une ligne de transmission de 220 kV reliant Chibata à Dondo dans le centre du pays est également en cours tandis qu’une autre ligne de 11 kV, dont la mise en place débutera bientôt, reliera Cuamba à Marrupa.
http://www.agenceecofin.com/electricite ... d-ici-2018

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité