Cameroun

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cameroun

Message par energy_isere » 12 mai 2018, 12:44

La plateforme Topaz Driller arrive au Cameroun pour forer deux puits de gaz

Agence Ecofin 11 Mai 2018

Vendredi, Bowleven a annoncé l’arrivée dans les eaux camerounaises de la plateforme autoélévatrice Topaz Driller de Vantage Drilling, pour assurer l’exécution de sa campagne de forage de deux puits situés sur la licence offshore Etinde.
Loué pour 150 jours, le navire entrera en activité en fin mai avec le puits IM-6 qui regorgerait, selon des études pré-forage d’un important gisement de gaz.

La licence Etinde, qui couvre une superficie de 2316 km2, est opérée par la firme jordanienne New Age à hauteur de 37,5%. Le producteur russe Lukoil possède également 37,5% sur la licence, tandis que Bowleven conserve 25%.

Des mises à jour seront publiées dans les prochaines semaines sur l’avancée des travaux.

Bowleven est également active dans le permis onshore de Bomono, situé au nord-ouest de la ville de Douala, avec une participation de 100%. Quant à New Age, elle a déclaré son intérêt pour le développement de petits projets de liquéfaction de gaz, dans les années 2020, à partir du gaz d’Etinde au Cameroun, mais également dans ses blocs au large du Nigeria et du Congo-Brazzaville. Ceci, sous réserve d'accords de partenariat et de financement.
https://www.agenceecofin.com/gaz-nature ... its-de-gaz

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cameroun

Message par energy_isere » 22 mai 2018, 20:57

Une première cargaison issue du FLNG « Hilli Episeyo » en route vers la Chine

Publié le 22/05/2018 lemarin.fr

Une première cargaison de gaz naturel liquéfié (GNL) issue de l’unité flottante de liquéfaction (FLNG) Hilli Episeyo a quitté le Cameroun, a annoncé Reuters
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... te-vers-la

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cameroun

Message par energy_isere » 09 juin 2018, 12:20

La mise en service d’une unité de liquéfaction du gaz booste de 90,2% la production gazière au Cameroun, entre janvier et avril 2018

Agence Ecofin 06 juin 2018

Sur la période janvier-avril 2018, la production gazière camerounaise a bondi de 90,2%, se situant à 233,9 millions de mètres cubes, révèlent la Société nationale des hydrocarbures (SNH). Officiellement, cette augmentation substantielle de la production, au cours des quatre premiers mois de l’année, est consécutive à la mise en service, dès mars 2018, du Hilli Episeyo, une unité flottante de liquéfaction du gaz naturel.

Actif au large de Kribi, dans la région du Sud-Cameroun, ce méthanier reconverti en unité flottante a produit, au 30 avril 2018, une cargaison de 99 455 mètres cubes de gaz naturel liquéfié (GNL), dont une première cargaison de 40 000 mètres cubes exportée vers la Chine, apprend-on de bonnes sources.

Au cours de la même période, l’unité flottante de Kribi, selon les statistiques publiées par la SNH, a également approvisionné le marché local du gaz domestique de plus de 1 281 tonnes métriques.

Pour rappel, piloté par la SNH, le bras séculier de l’Etat camerounais dans l’exploration et l’exploitation pétro-gazière, des sociétés Perenco et Golar LNG, le projet de liquéfaction du gaz naturel à Kribi, à travers une unité flottante, vise à anticiper la construction d’une usine sur pied dans cette cité balnéaire du Cameroun, qui abrite également le port le plus important sur toute la côte ouest-africaine.

Le Cameroun est le 2ème pays au monde à utiliser cette technologie pour liquéfier du gaz naturel, après une première expérience lancée l’année dernière en Malaisie par la firme pétro-gazière brésilienne Petronas.
https://www.agenceecofin.com/gaz-nature ... avril-2018

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cameroun

Message par energy_isere » 12 juin 2018, 18:29

Cameroun : accord entre Yaoundé et New Age pour un FLNG

Publié le 12/06/2018 lemarin.fr

Le Cameroun a signé un accord avec la compagnie pétrolière britannique New Age en vue d’installer une unité flottante de liquéfaction (FLNG) sur le permis Etinde.

Image
New Age prévoit de produire à la fois du gaz naturel, du GPL et des condensats sur son permis camerounais Etinde. (Illustration : New Age)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... ur-un-flng

Image

http://www.newafricanglobalenergy.com/o ... /cameroon/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cameroun

Message par energy_isere » 30 juin 2018, 13:21

suite de ce post du 22 Mai 2018 viewtopic.php?p=2269366#p2269366
Le Chinois CNPC reçoit sa première cargaison de gaz naturel liquéfié camerounais

Agence Ecofin 25 juin 2018

En fin de semaine dernière, la compagnie publique chinoise du pétrole, CNPC a annoncé avoir réceptionné depuis le 14 juin, son premier chargement de gaz naturel liquéfié (GNL) produit au Cameroun. Le premier chargement a quitté le Cameroun entre le 30 avril et le 1er mai, à bord du Galicia Spirit, un navire de 138 000 m3, vers le terminal de GNL Rudong de CNPC.

Le terminal de GNL de Rudong est situé dans la province orientale du Jiangsu et a une capacité de 6,5 millions de tonnes par an. Il a reçu sa première cargaison en 2011. Le GNL camerounais viendra ainsi soutenir la politique chinoise de lutte contre les gaz à effets de serre en opérant progressivement un switch du charbon vers le gaz.

L’usine de liquéfaction de gaz Cameroon FLNG a une capacité de production de 1,2 million de tonnes par an, 30 000 tonnes de gaz domestique chaque année et 5 000 barils de condensat par jour.
https://www.agenceecofin.com/transport/ ... amerounais

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cameroun

Message par energy_isere » 25 août 2018, 17:53


Le Français Sagemcom construit un parc solaire sur 13 000 m² au Cameroun, pour alimenter au solaire l’aéroport de Douala


Agence Ecofin 23 août 2018

La société des Aéroports du Cameroun (ADC) va mettre en service à la fin du mois d’octobre 2018, un parc solaire construit sur une superficie de 13 000 m², afin d’alimenter à l’énergie solaire, l’aéroport international de Douala, dans la capitale économique du pays.

Selon les informations révélées par la plateforme spécialisée NewsAero, ce parc solaire financé par l’Union européenne aura une capacité de production d’un mégawatt. Il est construit par la société française Sagemcom, dans le cadre d’un programme de l’Organisation de l’aviation civile internationale (Oaci) sur la réduction de l’empreinte carbone.

En plus de la plateforme de Douala, apprend-on, quatre autres aéroports ont été sélectionnés par l’Oaci dans le cadre de ce programme de réduction de l’empreinte carbone, qui est encore à sa phase pilote. Il s’agit des aéroports de Kingston et de Montego en Jamaïque ; de Mombasa au Kenya ; et de Port d’Espagne à Trinidad et Tobago.

A la fin des travaux, le parc solaire de l’aéroport international de Douala deviendra la plus grande infrastructure de ce type existant actuellement au Cameroun.
https://www.agenceecofin.com/solaire/23 ... -de-douala

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cameroun

Message par energy_isere » 25 août 2018, 19:30

Cameroun : l’usine de liquéfaction du gaz Hilli Episeyo a atteint 100% de disponibilité commerciale

Agence Ecofin 24 Aout 2018

Au Cameroun, l’usine flottante de liquéfaction du gaz Hilli Episeyo du projet Cameroon FNLG a atteint 100% de disponibilité commerciale.

L’annonce a été faite jeudi, par Golar, un des partenaires engagés sur le projet. La société a indiqué que la pleine production a été atteinte au second semestre de cette année, peu après l’exportation de la première cargaison de gaz naturel liquéfié (GNL).

Pour rappel, la production y a démarré en mars.

« Les quatre trains ont été mis en service et testés au-dessus de leur capacité nominale et le navire opère avec une disponibilité commerciale de 100%. », rapporte un communiqué de Golar.

Par ailleurs, la société a fait savoir que la sixième cargaison de GNL provenant de Cameroon FLNG devrait partir « prochainement ». L’usine a une capacité de production de 1,2 Mtpa.

A travers ce projet, le Cameroun a rejoint l'Algérie, le Nigeria, l'Angola, la Guinée équatoriale et l'Egypte dans le rang des exportateurs africains de GNL.
https://www.agenceecofin.com/gaz-nature ... ommerciale

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cameroun

Message par energy_isere » 09 nov. 2018, 02:06

Pour une fois, pas aux chinois \:D/
Barrage Nachtigal: accord définitif entre EDF, la Banque mondiale et le Cameroun

AFP le 08 nov. 2018

EDF, la Banque mondiale et le gouvernement camerounais ont signé jeudi les accords "engageants et définitifs" pour la construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal, près de la capitale du pays Yaoundé, a annoncé le groupe français dans un communiqué.

Le projet, dont le coût s'élève à 1,2 milliard d'euros, a précisé EDF, prévoit de construire une centrale hydroélectrique de 420 mégawatts (MW) sur le fleuve Sanaga au niveau des chutes de Nachtigal, situées à 65 km au nord-est de Yaoundé.

Le chantier de la future centrale, qui pourra couvrir 30% des besoins en électricité du pays, doit débuter avant la fin 2018 pour une mise en service en 2023. Les partenaires construiront également une ligne de transport d'électricité de 50 km pour acheminer le courant produit.

EDF détient 40% de la société créée pour construire et exploiter pendant 35 ans la centrale, tandis que l'IFC, branche de financement de la Banque mondiale, et l'Etat camerounais en détiennent chacun 30%.

Le Cameroun est confronté à d'incessantes coupures d'électricité du fait d'un manque de capacités de production pour assurer une demande croissante. Il dispose d'une dizaine de centrales de grande et moyenne capacité (hydroélectrique, au fioul, au gaz) et d'une vingtaine de petites centrales pour une capacité cumulée de plus de 1 200 MW en 2016.

Le gouvernement camerounais a aussi signé en 2015 avec l'entreprise privée marocaine Platinum Power un accord pour la construction d'une centrale hydroélectrique d'une capacité de 400 MW à Makay (centre du pays), pour 900 millions d'euros.
https://www.connaissancedesenergies.org ... oun-181108

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Cameroun

Message par energy_isere » 20 avr. 2019, 09:41

Cameroun : le barrage de Memve’élé livre ses 80 premiers mégawatts sur les 211 attendus

Image

Agence Ecofin 17 avril 2019

Le 16 avril 2019, au terme d’une série de tests effectués trois jours plus tôt, le ministre camerounais de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, a présidé sur le site abritant le barrage hydroélectrique de Memve’élé, dans la région du Sud du Cameroun, une cérémonie dite de « mise sous tension » de cette infrastructure énergétique, dont la mise en service est attendue depuis 2017.

Cette « mise sous tension », a-t-on appris, permet à cette infrastructure d’une capacité de production de 211 MW, d’injecter 80 premiers mégawatts dans le réseau interconnecté Sud, au profit des ménages et des entreprises.

Initialement annoncée pour la fin de l’année 2018, puis pour le premier trimestre 2019, cette opération effectuée à partir de la ville de Mbalmayo (la ligne de transport Mbalmayo-Yaoundé n’est pas encore construite) a finalement eu lieu le 16 avril dernier.

En clair, alors que sa mise en service est attendue depuis 2017, pour augmenter de plus de 200 MW les capacités de production du pays, le barrage de Memvé’élé ne joue toujours pas pleinement son rôle dans la lutte contre le déficit énergétique ambiant au Cameroun. La faute au retard pris dans la construction de la ligne de transport de 300 km, qui sépare la localité de Nyabizan (site du barrage) à Yaoundé, la capitale du pays.

Au regard de l’état d’avancement des travaux de construction de la ligne de transport, notamment entre la ville de Mbalmayo et la capitale, les responsables du projet Memvé’élé annoncent désormais la mise en service définitive au cours de l’année 2020, soit 8 ans après le lancement des travaux de construction du barrage.

Investissement d’un montant de près de 450 milliards de FCFA, l’aménagement hydroélectrique de Memvé’élé est cité dans un rapport de la Banque mondiale, comme étant l’un de ces projets camerounais, dont les coûts sont deux à six fois supérieurs à ceux de projets similaires, réalisés dans les pays ayant le même niveau de développement que le Cameroun.
https://www.agenceecofin.com/hydroelect ... 1-attendus

Répondre