Zambie

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Roland
Charbon
Charbon
Messages : 259
Inscription : 20 mars 2005, 02:10
Localisation : 35, Rennes

Zambie

Message par Roland » 02 oct. 2005, 19:26

Pas vu des masses d'articles sur ce pays. En voici un :
http://news.xinhuanet.com/english/2005- ... 573685.htm

Donc, depuis juillet, ils connaissent des pénuries car ils n'ont qu'une seule raffinerie. Le litre d'essence est à 2 dollars US sur le marché noir (déjà que chez nous on dit que c'est cher, ça doit être insupportable pour un pays qui n'a pas un niveau de vie de l'OCDE). Du coup, toute l'économie du pays va en pâtir.

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2968
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Re: Zambie

Message par MadMax » 11 janv. 2008, 17:06

Zambie: le président veut augmenter les impôts des mines de cuivre

Le président zambien Levy Mwanawasa a annoncé vendredi l'annulation des régimes fiscaux préférentiels accordées aux mines de cuivre étrangères et l'introduction de nouveaux impôts prenant en compte l'augmentation du cours de ce minerais.
Les accords signés entre la Zambie et les compagnies étrangères, leur octroyant des avantages fiscaux, sont "injustes et deséquilibrés", a déclaré le président lors d'un discours au Parlement sur l'Etat de la Nation.
"C'est pourquoi le gouvernement a décidé d'introduire un nouveau régime fiscal pour permettre une distribution équitable de la richesse minière", a-t-il ajouté.
"Le nouveau régime prévoit un impôt exceptionnel et une taxe sur les bénéfices destinées à s'ajuster en période de hausse ou de baisse des cours."
Le taux d'imposition devrait passer de 31,7% à 47% des bénéfices, ce qui, selon le président Mwanawasa, est toujours inférieur aux taux pratiqués par les autres pays producteurs de cuivre.
"Ce taux n'affectera pas la viabilité des entreprises, car leurs profits resteront bien supérieurs aux normes internationales", a-t-il assuré.
Selon lui, sans ce nouveau régime, les mines de cuivre auraient réalisé dans l'année fiscale 2008/2009 des bénéfices de 4 milliards de dollars et payé seulement 301 millions d'impôts.
Le cuivre représente plus de la moitié du produit intérieur brut de la Zambie.


Un coup d'Etat en vue ?

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4107
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Zambie

Message par nemo » 21 janv. 2008, 12:55

Intéressant après le Niger et son uranium, si les pays africains se mettent a suivre le modéle sud-américain l'impérialisme va prendre un peu de plomb dans l'aile.
A suivre.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zambie

Message par energy_isere » 19 nov. 2009, 18:57

La Zambie va attribuer 11 blocs d' exploration pétroliére parmis 7 candidats potentiels déjà identifiés.
Ca a l' air d 'étre le début d'une exploration pétroliere dans ce pays. (pas d' activités pétroliéres mentionées dans le Wikipedia Francais et Anglais), la Zambie n' apparait pas dans le BPreport2009.

Zambia to Award Oil Exploration Licenses for 11 Blocks

Zambia's government is set to award exploration licenses for 11 oil and gas blocks in the northwest, west and east of the country, the minister of mines and minerals development said Thursday.

Seven companies have been selected as successful bidders for the 11 blocks, and government is now in the process of awarding them licenses, Minister Maxwell Mwale said.

"Successful bidders should commence petroleum exploration activities immediately," he said in a statement.

Another 12 blocks would be opened up next year, he said. In June, Zambia issued an international tender for 23 blocks located near the border with oil-rich Angola.

The seven successful bidders are Canada-based oil and gas company Exile Resources Inc., U.S.-based Glint Energy LLC, GP Petroleum and Petrodel Resources Ltd. of the U.K., and three local companies, Mwale said, without revealing which blocks they had been awarded. Company officials could not comment immediately.

A ministry official told Dow Jones Newswires separately that Exile Resources would be licensed to explore for oil in Block 26, while Glint Energy would be licensed to operate blocks 2,3 and 4, all located in the northwestern and western provinces. GP Petroleum was the successful bidder for block 22, and Petrodel Resources would be awarded block 17.

Bidding for the 12 remaining demarcated blocks will close in June next year, the official said. Bidders are required to pay a nonrefundable fee of $10,000 per block for the data packages.

The government's petroleum panel is now in the process of demarcating other oil blocks, also to be offered next year.

Zambia wants to establish the size of its oil reserves as it seeks to start oil production and end over-reliance on copper and cobalt mining.

The country also wants to end over reliance on imported fuel, which has left it prone to erratic fuel supplies in the past couple of years. The supply problems have been attributed to rising fuel consumption, mainly due to increased mining operations.


http://www.rigzone.com/news/article.asp?a_id=82632

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 6518
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Zambie

Message par phyvette » 04 févr. 2014, 11:05

Hier soir dans un documentaire sur la Zambie cette phrase d'un membre d'une ONG : "En Norvège 70% de la richesse minière reste en Norvège, alors qu'en Zambie seulement 2%".
Et un bel exposé des méthodes utilisées par la multinationale Glencore pour gagner des milliards de $ transférés dans des paradis fiscaux sans être imposable nulle part sur la planète.

http://www.france5.fr/emission/zambie-q ... -le-cuivre
Quand on ne peut pas prendre place autour de la table, on se retrouve au menu.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zambie

Message par energy_isere » 04 févr. 2014, 11:55

Ca doit étre ceci :

Documentaire : Zambie, à qui profite le cuivre ?

Igor Martinache Alternatives Economiques n° 320 - janvier 2013

Pourquoi les pays les plus riches en matières premières restent-ils souvent englués dans la misère ? Eléments de réponse avec le cas d'une mine zambienne.

On ne croit sans doute pas si bien dire quand on parle d'"exploiter" un gisement de matières premières. Car ce verbe vaut bien au-delà des seules ressources en question : il se rapporte non seulement aux travailleurs de la mine, mais aussi à l'environnement et même souvent au pays tout entier.

Mines de rien

En témoigne l'histoire de la mine de cuivre de Mopani, en Zambie, qui résume à elle seule l'envers du capitalisme financier globalisé. Plutôt que de profiter aux Zambiens, l'or rouge qui abonde dans leur sous-sol est d'abord pour eux synonyme de misère et de pollution. Une forme aiguë du "mal hollandais" qu'Audrey Gallet et Alice Odiou ont auscultée dans un documentaire édifiant, récompensé par le dernier prix Albert Londres.

Tout commence au début des années 1990 lorsque, sous la pression de la Banque mondiale, l'Etat zambien accepte de privatiser ses mines de cuivre. Celle de Mopani est ainsi acquise par la firme de négoce Glencore et son sulfureux PDG Marc Rich, plusieurs fois poursuivi pour corruption et fraude fiscale. Et quelques années plus tard, celle-ci obtient un prêt de 48 millions d'euros de la Banque européenne d'investissement (BEI) pour "moderniser" l'outil de production, favoriser l'emploi et réduire la pollution.

Métal hurlant

Mais, sur place, c'est tout le contraire qui s'observe : les mineurs sont licenciés en masse et les salaires pressés à la baisse, tandis que l'air et l'eau sont saturés en dioxyde de souffre et en arsenic, du fait de la méthode d'extraction économe choisie, qui empoisonne toute la population locale. Certains habitants commencent à s'organiser et fondent l'association Green and Justice.

L'un de ses principaux animateurs, le jeune économiste Savior Mwamba, entre en contact avec plusieurs ONG européennes, comme Les Amis de la Terre et Sherpa. Ensemble, ils mettent à jour les jeux de filiales et de prix de cession internes qui permettent à Glencore - dont la maison-mère est comme par hasard domiciliée dans le canton suisse de Zoug - de n'acquitter pratiquement aucun impôt en Zambie.

Loin de constituer un cas isolé, la mine de Mopani illustre combien les différents phénomènes en jeu font système. Et nous concernent tous, à en croire l'avertissement sur lequel s'achève le film : "Ruine économique et désastre écologique, si rien n'entrave ce mécanisme, alors la Zambie est notre futur."


http://www.alternatives-economiques.fr/ ... 62033.html

vidéo dans cette page : http://www.esprit68.org/zambie.html
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 6518
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Zambie

Message par phyvette » 04 févr. 2014, 12:17

energy_isere a écrit :Ca doit étre ceci :
Documentaire : Zambie, à qui profite le cuivre ?
Oui.
il y est dit aussi que si l'UE par l'intermédiaire de la Banque européenne d'investissement (BEI) a financée Glencore à hauteur de 48 millions d'euros pour soit-disant moderniser la mine de Mopani, en fait c'est pour sécuriser les approvisionnements Européens, qui sinon risqués de tomber sous le contrôle Indien ou Chinois.
Quand on ne peut pas prendre place autour de la table, on se retrouve au menu.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zambie

Message par energy_isere » 06 févr. 2014, 18:57

Le Sud Africain Grindrod veut construire une voie ferrée de 590 km pour connecter les mines Cuivre de Zambie à la cote Atlantique via le réseau de l' Angola.
Projet annoncé à 990 millions de $.

South Africa Grindrod to build copper railway in Zambia

Feb 06, 2014

Landlocked Zambia received some good news Monday as South African transportation firm Grindrod has committed to build a new 590 km-rail line, which will connect the country's vast copper mines to the Atlantic coast.

The close to $990 million project, reports Railwaygazette.com, will link the African nation’s largest copper mine by output, Kansanshi Copper Mines, as well as Lumwana Copper Mines, to the railway network of neighbouring Angola.

This way, Canada’s Barrick Gold Corp. and First Quantum Minerals which own the benefitted mines, will have a direct railway connection to the port of Lobito, on the Atlantic side.

Currently, most of Zambia’s copper is moved by truck to ports at Dar es Salaam and Durban in South Africa. Grindrod believes that taking the metal by rail will probably be cheaper as trains use less energy.

The rail line to the Angolan border will also allow Zambia, Africa's top copper producer, to import oil from Angola.

http://www.mining.com/south-africa-grin ... bia-75705/


Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zambie

Message par energy_isere » 28 févr. 2015, 13:58

Lusaka Zesco Ltd lèvera 1,4 milliard de $ pour la construction du barrage Kafue George Lower

Agence Ecofin 16 fev 2015

La Lusaka Zesco Limited lèvera sur le marché financier international 1,4 milliard de dollars pour la construction du barrage hydroélectrique Kafue George Lower en Zambie. C’est ce qu’a expliqué Cyrian Chitundu, directeur de Zesco lors de la séance de travail avec le comité parlementaire en charge du suivi du projet. « Nous allons nous rendre sur le marché libre, et avec l’appui des conseillers en transaction, convaincre les autres pays de nous prêter les 1,4 milliard nécessaires. » a-t-il déclaré.

Le barrage, d’un coût total de 2 milliards de dollars, sera financé à 30% par le gouvernement zambien, Zesco et d’autres partenaires en échange d’actions de la future centrale. Les 70% restants seront obtenus par des prêts, objets de la prochaine levée de fonds. La contribution financière du gouvernement et de Zesco s’élèvera à 360 millions. L’exécutif zambien a déjà injecté 186 millions de dollars dans le projet.

Ce barrage permettra d’accroître la capacité énergétique de la Zambie de 750 MW. Sa construction est prévue pour démarrer en juin 2015.


http://www.agenceecofin.com/investissem ... orge-lower

Zambia, Kafue Gorge Lower Hydroelectric Project

Image

Location: Kafue Gorge Lower Hydroelectric Power Project (KGL Project) is located on the Kafue River, primary tributary of the Zambezi River
Description: Installed capacity 5x150 MW Developer SINOHYDRO , CAD Fund, Zesco
Contractual Amount: USD 1.97 billion
Work Duration: 6 years

http://eng.sinohydro.com/index.php?m=co ... =39&id=336

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zambie

Message par energy_isere » 25 avr. 2015, 12:59

Zambie : Oracle Biofuel recherche 500 millions $ pour construire des usines à biocarburant

Agence Ecofin 23 Avril 2015

Oracle Biofuel mobilisera 500 millions de dollars pour la construction de plusieurs usines à biocarburant en Zambie. Cette annonce a été faite par le directeur exécutif de la société, Emmanuel Mbita. « Nous voulons lever environ 500 millions de dollars pour entamer la production de divers produits d’énergies renouvelables, maintenant que la ligne directrice à suivre dans les énergies renouvelables a été définie par le gouvernement. Nous pourrons à présent approcher plus facilement les partenaires et les investisseurs », a-t-il déclaré.

La compagnie prévoit de contacter pour ce faire les différents partenaires et institutions financières qui avaient été réticentes à l’accompagner financièrement dans le projet en raison du manque d’un cadre légal régissant les énergies renouvelables.

La politique des énergies renouvelables définie par le gouvernement zambien offre un environnement stable et attractif aux différents investisseurs désirant être présents dans ce secteur.

Selon le directeur d’Oracle, il est temps pour la Zambie de diversifier son marché d’exploitation en y ajoutant des produits autres que le cuivre afin d’atteindre les objectifs micro et macroéconomiques qu’elle s’est fixée

http://www.agenceecofin.com/biocarburan ... ocarburant

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zambie

Message par energy_isere » 22 août 2015, 12:17

La Zambie installera 1,2 GW de solaire avant août 2016

Agence Ecofin 17 Aout 2015

Le gouvernement zambien a annoncé l’installation future de 1,2 GW de centrales solaires d’ici la moitié de l’année 2016. Les différentes installations sont en effet prévues pour être achevées avant le mois d’août 2016 et seront mises en place par des producteurs indépendants d’électricité.

Elles permettront au pays de venir à bout de son déficit énergétique qui s’élève à 650 MW. La Zambie importe actuellement une partie de son énergie du Mozambique et envisage prochainement de recourir également à l’Afrique du Sud pour satisfaire son besoin énergétique.

Elle bénéficiera sur ce projet de l’appui de partenaires tels que la Société Financière Internationale (IFC) et le gouvernement français. L’IFC s’est en effet engagée à fournir un emprunt pour le financement de deux centrales solaires de 50 MW chacune qui seront développées par l’Industrial Development Corporation Zambia.

Ségolène Royal, le ministre français de l’Energie a pour sa part annoncé le soutien de son pays dans la mise en place de projets solaires dans les zones rurales du pays.


http://www.agenceecofin.com/solaire/170 ... -aout-2016

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zambie

Message par energy_isere » 12 sept. 2015, 13:24

Zambie : le gouvernement fera construire prochainement 900 MW d’énergies renouvelables

Agence Ecofin 11 sept 2015

En Zambie, le gouvernement lancera bientôt les formalités pour la construction de trois centrales d’énergies renouvelables d’une capacité globale de 900 MW. C’est ce qu’a révélé Amos Chanda, l’attaché spécial du Président Edgar Lunu (photo) en matière de presse et de relations publiques lors d’une conférence. Les installations à mettre en place sont deux centrales solaires de 200 MW et 400 MW de capacité et une centrale géothermique de 300 MW.

« Il s’agit d’un développement sans précédent depuis l’accès à l’indépendance du pays. Cela montre m’engagement du président dans la fourniture de l’énergie nécessaire pour soutenir le développement de la Zambie.» a affirmé M. Chanda lors de la conférence de presse.

Il a également affirmé que le contrat relatif à la construction du barrage hydroélectrique de Kafue Gorge a été finalisé.


http://www.agenceecofin.com/gestion-pub ... ouvelables

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zambie

Message par energy_isere » 06 févr. 2016, 13:07

Zambie : Tata Power et la Zesco inaugurent la centrale hydroélectrique d’Itezhi Tezhi

Agence Ecofin 04 fev 2016

En Zambie, Tata Power et Zesco (la société publique en charge de l’électricité) ont procédé à la mise en service de la centrale hydroélectrique d’Itezhi Tezhi. « Nous sommes ravis d’annoncer la réception des deux unités de la centrale hydroélectrique d’Itezhi Tezhi. Cet événement est un pas important dans le renforcement de notre importance sur le marché international.», a déclaré Anil Sardana, le directeur exécutif de Tata Power.

D’une capacité de 120 MW, l’infrastructure est possédée à 50% par l’entreprise indienne. Elle a été installée sur le barrage d’Itezhi Tezhi, initialement prévu pour servir de réservoir à la centrale hydroélectrique de Kafue Gorge. Mais le déficit énergétique, survenu dans les années 2000, a poussé le gouvernement à reconvertir le barrage en centrale hydroélectrique. La construction de la centrale par Tata Power a été faite sous un modèle BOOT (construction, possession, exploitation, transfert), avec une durée de concession de 25 ans.

« L’hydroélectricité est une part importante du mix énergétique de Tata Power et l’entreprise est déterminée à saisir les opportunités relatives à cette énergie d’où qu’elles viennent. Dans son engagement envers le climat, l’entreprise envisage de faire des énergies renouvelables, 20 à 25% de sa capacité installée.», peut-on lire dans un communiqué de Tata Power. Au total, elle a installé environ 9 036 MW d’énergies de toutes sortes.


http://www.agenceecofin.com/hydroelectr ... ezhi-tezhi

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zambie

Message par energy_isere » 05 mars 2016, 13:40

Le coût de construction du barrage de Batoka double, passant à 5 milliards $

Agence Ecofin 03 mars 2016

La construction du barrage hydroélectrique de Batoka ne coûtera plus 2,5 milliards $ mais 5 milliards $. « Il ressort de l’étude de faisabilité,, que nous sommes en train de réaliser, que nous avons à présent besoin d’au moins 4,5 milliards $ mais la volonté pour rassembler ce financement est plus forte que jamais.», a affirmé Munyaradzi Munodawafa, le directeur exécutif de la Zambezi River Authority (ZRA), la compagnie binationale en charge de la gestion du fleuve Zambèze. 23 ans après sa conception, la centrale hydroélectrique qui devrait entrer en service en 2001, voit donc son coût de mise en place doubler.

Avec ses 2 400 MW de capacité, l’infrastructure partagée par la Zambie et le Zimbabwe, devrait permettre aux deux pays de satisfaire convenablement leurs besoins énergétiques.
Cependant, la mobilisation des fonds, qui est à l’origine du retard observé jusque-là, ne garantit pas à elle seule la construction du barrage. Ce dernier dépend également du niveau des réserves d’eau du fleuve Zambèze sur lequel il sera établi.

En effet, la faible pluviométrie observée dans la région a déjà porté atteinte à la production d’énergie par le barrage de Kariba, une autre infrastructure partagée par les deux pays. Cette centrale a récemment vu sa capacité passer des 750 MW initiaux à 285 MW en raison de la diminution des réserves d’eau.

Le barrage de Batoka sera mis en place dans le cadre d’un partenariat public-privé impliquant les deux Etats et des entités privées qui seront en charge de la construction. La poursuite du processus est aujourd’hui assujettie à la finition des études de faisabilité et des études d’impact environnemental qui ont démarré en 2014 et devraient se poursuivre jusqu’en juillet prochain. Elles ont été financées par la Banque mondiale et ont un coût de 4,9 millions $.

http://www.agenceecofin.com/hydroelectr ... -milliards

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zambie

Message par energy_isere » 07 janv. 2017, 11:57

L’économie zambienne pourrait souffler en 2017, selon les prévisions de plusieurs analystes sur les prix du cuivre

Agence Ecofin 03 janv 2017

L'année 2017 devrait être plus intéressante pour les revenus en devises de la Zambie, deuxième producteur de cuivre en Afrique. Les prix de cette ressource minérale ont progressé en fin d'année 2016, dopés par les annonces de relance de construction de l'Amérique par Donald Trump, le futur président des Etats Unis. Il y a aussi la forte hausse de la demande chinoise qui représente près de 50% de la demande globale.

Dans ce contexte, les prévisions des analystes en ce début d'année 2017 sont très optimistes. En tête on retrouve ceux de la banque d'investissement américaine Goldman Sachs, qui prédit la tonne de cuivre à 6200 $. Molly Shut, analyste chez BMI Research va même jusqu'à prédire que le marché mondial du cuivre connaîtra un déficit vers l'année 2019.

Sur le plan opérationnel, les géants du secteur sont tout aussi optimistes. Andrew Cole, un des analystes en chef chez Metal Bulletin Research a relevé que plusieurs investisseurs se constituaient des caisses de guerre pour des actifs liés aux ressources minières. Certains acteurs de terrain lui donnent raison.

BHP Billiton, le deuxième producteur de cuivre au monde coté en bourse, a indiqué dans son rapport annuel qu'il prévoyait d’accroître ses dépenses d'exploration de 29% en 2017 et qu'il devrait consacrer plusieurs centaines de millions $ à la recherche des gisements de cuivre et de pétrole.

Concrètement pour la Zambie, cela impliquerait un retour à un certain équilibre dans les comptes publics, si ces bonnes prévisions se confirmaient. Le pays a été fortement impacté par la baisse des prix du métal rouge, qui lui procure près de 70% de ses revenus en devises.

Dans un tel contexte, les revenus de tous les autres secteurs ont fortement été pénalisés, déjà par une baisse des chiffres d'affaires, associée à une crise monétaire qui s’est traduite par une dévaluation du Kwacha. Sur le marché des capitaux, le Lusaka Securities Exchange a vu son principal indice réaliser la plus mauvaise des performances de toutes les bourses africaines.

Mais la banque centrale zambienne, dans son dernier rapport de politique monétaire, était elle-même sur des perspectives positives à moyen terme. Une position qu'elle a justifiée par une remontée des prix des ressources minières, la stabilisation des importations et une baisse des pressions inflationnistes. Toutefois, elle a maintenu ses taux d'intervention à 15,5%, mais permet désormais aux banques commerciales d'avoir plus facilement accès à ses services de refinancements.

http://www.agenceecofin.com/cuivre/0301 ... -du-cuivre

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités