Namibie

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

dysgraphik
Kérogène
Kérogène
Messages : 61
Inscription : 10 mars 2012, 21:05
Contact :

Premier parc éolien en Namibie

Message par dysgraphik » 21 févr. 2017, 11:28

Les pales des premières éoliennes de Namibie viennent d'accoster à Lüderitz !

https://youtu.be/OEf1K1YHGXI

La mise en service du premier parc éolien namibien (porté par une société francaise : Innovent) est prévue pour mai prochain.
375.000 € de ce projet de 8M€ ont été financés par 194 prêteurs en crowdfunding début 2016.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53700
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premier parc éolien en Namibie

Message par energy_isere » 29 juil. 2017, 13:32

Namibie : Paladin Energy obtient un nouveau prêt de 40 millions $ de la Deutsche Bank

Agence Ecofin 24 juillet 2017

Paladin Energy, compagnie détenant en Namibie le projet d’uranium de Langer Heinrich, a conclu avec Deutsche Bank des accords portant sur un crédit renouvelable de 60 millions $.

Selon les termes annoncés, Deutsche Bank déboursera 20 millions $ pour refinancer le prêt renouvelable que devait la compagnie minière à la Nedbank. La banque allemande augmentera la réserve de fonds disponible pour Paladin à 60 millions $, remboursables sur 12 mois.

La nouvelle somme sera utilisée d’une part pour financer les besoins en fonds de roulement de Langer Heinrich Uranium, filiale du groupe Paladin gérant le projet Langer Heinrich. Le reste servira à d’autres fins générales de besoins en fonds de roulement du groupe Paladin.

Ce financement intervient quelques jours après que la compagnie a annoncé qu’elle pourrait recevoir 416 millions $ de la vente de 75% de participation dans le projet Langer Heinrich à China National Nuclear Corporation (CNNC). Les deux parties sont liées par un accord dans le cadre duquel CNNC pourrait exercer une option lui permettant d’acquérir jusqu’à 75% de participation dans le projet.

Paladin Energy possède en Afrique, en plus de la mine Langer Heinrich en Namibie, celle de Kayelekera au Malawi. Avant de voir sa production suspendue en février 2015, la mine de Kayelekera produisait 2% de l’exploitation mondiale d’uranium.
http://www.agenceecofin.com/investissem ... tsche-bank

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53700
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premier parc éolien en Namibie

Message par energy_isere » 02 sept. 2017, 21:03

Namibie. Les Chinois à la conquête du désert

Illustration de son expansion continue en Afrique, la Chine exploite désormais la deuxième plus grande mine d’uranium du monde en Namibie. Dans ce pays semi-désertique, des milliers de jeunes Chinois sont venus s’installer pour mieux gagner leur vie

le 01/09/2017 Courrier Internaional

.....................
Une heure plus tard, alors que le soleil se lève à l’horizon, le bus traverse un paysage aussi lunaire qu’accidenté et parvient aux abords de la mine d’Husab, la deuxième plus grande mine d’uranium du monde et un investissement de 4,6 milliards de dollars [3,9 milliards d’euros]. Teng l’a déjà vue un millier de fois, mais chaque fois il croit d’abord à un mirage : Husab est une sorte de ville artificielle s’étendant sur plus de dix kilomètres au beau milieu du désert, entre deux immenses carrières dont est extrait le substrat rocheux qui a permis, à la fin de l’année 2016, de produire sur place les premiers barils d’U3O8, le yellowcake [concentré d’uranium] nécessaire à la préparation du combustible dans un réacteur nucléaire (et à la fabrication d’armes). “Ce jour-là, on a fait une grande cérémonie”, se souvient Teng.
http://www.courrierinternational.com/ar ... -du-desert

L' article original du New York Times date en fait du 2 Mai 2017
Is China the World’s New Colonial Power?
..................
Trés long article https://www.nytimes.com/2017/05/02/maga ... power.html

et les Chinois ont construit un dépôt de carburant pour 400 millions de $ :

Image
Chinese workers building a new oil-storage facility at Walvis Bay. Credit George Georgiou for The New York Times

et une station de suivi/télémétrie pour leur activités spatiales :

Image
A Chinese telemetry station, for tracking satellites and space missions, just north of Swakopmund.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53700
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premier parc éolien en Namibie

Message par energy_isere » 25 nov. 2017, 12:50

Zambie : le développement de l’uranium de Mutanga nécessitera un investissement initial de 123 millions $ (étude)

Agence Ecofin 23 Nov 2017

La compagnie cotée à la bourse de Toronto GoviEx Uranium a publié cette semaine les résultats de l’évaluation économique préliminaire (PEA) de sa mine d’uranium Mutanga, en Zambie.

Selon lesdits résultats, le développement du projet nécessiterait un capital initial de 123 millions $.

En outre, la PEA estime à 112 millions $ la valeur actuelle nette (VAN) avant impôt, et à 25% le taux de rentabilité interne. Le projet devrait générer 268 millions $ de flux nets de trésorerie disponible sur toute la durée de vie de 11 ans.

Sur le plan opérationnel, il devrait produire annuellement 2,4 millions de livres d’uranium «Yellow cake» sur les 11 ans. Le taux de récupération est estimé à 88%.

Il faut noter que ces évaluations sont basées sur des ressources minérales indiquées et mesurées de 15 millions de livres d’octaoxyde de triuranium et 45 millions de livres de ressources inférées.

« Nous sommes ravis des résultats encourageants de cette PEA. GoviEx a maintenant deux projets ayant reçu des permis miniers Madaouela au Niger et Mutanga en Zambie et nous pouvons clairement voir leur potentiel économique.», commente Govind Friedland, le président exécutif de GoviEx.

GoviEx Uranium est également présent au Mali sur le projet de cuivre, d’argent et d’uranium de Falea.
https://www.agenceecofin.com/uranium/23 ... ions-etude

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53700
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premier parc éolien en Namibie

Message par energy_isere » 20 janv. 2018, 13:35

Namibie : Global Petroleum va démarrer un processus d’amodiation sur la licence PEL 0029

Image

Agence Ecofin 19 janv 2018

En Namibie, la compagnie Global Petroleum a annoncé être prête à s’engager dans un processus d’amodiation sur la licence PEL 0029 qui couvre les blocs 1910B et 2010A, situés au large, dans le bassin de Walvis.

Global Petroleum contrôle 85% de participation sur ce permis qui couvre une superficie de 11 730 km2, à une profondeur d’eau allant de 1 300 à 3 000 m et dont le potentiel s’est révélé prometteur, selon les dernières études sismiques 2D qui s’y sont achevées, en juillet dernier, et un CPR d’AGR TRACS. La perspective de Gemsbok seule contiendrait jusqu’à 1 milliard de barils de brut récupérables.

Pour réussir l’amodiation, Global Petroleum a décidé de se faire accompagner par le cabinet de conseil Stellar Energy Advisors.

«Suite à la publication du CPR qui a confirmé le haut niveau de prospectivité de nos blocs, nous pensons que le moment est venu d'entamer un processus structuré d’amodiation (…) Nous considérons Stellar comme le conseiller le mieux placé pour nous aider dans ce processus, compte tenu de ses connaissances techniques approfondies de l'E & P, en Namibie, et de ses récents succès en matière de conseil sur les amodiations dans le pays.», a commenté le PDG de Global Petroleum, Peter Hill.

Global Petroleum a son siège social en Australie et est listée sur ASX et AIM.
https://www.agenceecofin.com/compagnies ... e-pel-0029

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53700
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Namibie

Message par energy_isere » 29 sept. 2018, 10:27

Ça ne marche pas à tous les coups :
Namibie : le puits Cormorant-1 est sec

Agence Ecofin 24 sept 2018

En Namibie, Tullow Oil a annoncé que le puits d’exploration Cormorant-1 dans le permis offshore PEL 37 n’est entré en contact qu’avec des hydrocarbures non commerciaux. Le puits dont le forage a démarré le 4 septembre s’est donc révélé un échec.

Tullow a indiqué avoir bouché et abandonné le trou qui a atteint 3 855 mètres au lieu de 3 830 mètres prévus. A la base, la société britannique visait, au mieux, 124 millions de barils dans un système de grès à turbidite, logé dans le Crétacé moyen, mais les réservoirs ont atteint un système de grès uniquement composé d’eau, avec de légères traces de gaz.

Malgré ce chou blanc, Tullow dit avoir récolté des informations géologiques importantes à partir de ce puits et que celles-ci, combinées à des données sismiques 3D obtenues en amont, fourniront des indications précieuses sur la prospectivité des licences PEL 37 et PEL 30.

« Le puits d’exploration Cormorant-1 était une tentative audacieuse d’ouvrir un nouveau gisement de pétrole au large de la Namibie. Les relevés de gaz pendant le forage continuent de soutenir l'idée qu'il existe un système d'huile exploitable dans la région. Par conséquent, après la fin des opérations, nous analyserons les données recueillies avant de décider de toute activité future. Même si ce n’est pas le résultat escompté, l’efficacité de nos opérations de forage et nos processus de gestion des risques ont entraîné la faible exposition financière de ce puits », a affirmé Angus Mc Coss, directeur de l'exploration chez Tullow Oil.

Il faut dire que les dépenses nettes de Tullow sur ce puits s’élèvent à environ 5 millions de dollars.

Tullow opère la licence PEL 37 avec une participation de 35%. Il y est partenaire d’ONGC Videsh Ltd (30%), Pancontinental Oil & Gas (30%) et Paragon (5%). PEL 37 couvre une superficie de 17 295 km² dans le bassin de Walvis.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... -1-est-sec

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53700
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Namibie

Message par energy_isere » 30 sept. 2018, 13:16

Les Chinois intéressés à reprendre des activités dans l'uranium de Rio Tinto
Chinese interested in buying Rio Tinto’s Namibian uranium mine

Cecilia Jamasmie sept 28. 2018

Rio Tinto (ASX, LON:RIO), the world’s second largest miner, has been talking to China National Nuclear Corporation (CNNC) about selling the state-owned company its stake in Namibia’s Rössing uranium mine.

While the mining giant has not officially acknowledged the negotiations with CNNC, Namibia’s energy minister Simeon Negumbo confirmed them to local paper The Namibian.

Rio has close to a 69 percent interest in Rössing, the world's longest-running open pit uranium mine, while the rest is held by the Iranian Foreign Investment Company (15 percent), the Industrial Corporation of South African (10 percent), the government of Namibia (3 percent) and local interests (3 percent).

CNNC seems the logical buyer for Rössing, as it already owns the nearby Husab mine, the world’s third largest uranium-only mine, which is set to produce up to 15-million pounds of uranium a year.

Rössing currently generates about 3 percent of the global supply of the radioactive commodity, which has seen renewed interest from investors and better prices — they are up more than 30% in the past four months only.

Experts, however, remain cautious about the long-term outlook for the commodity.
.........
http://www.mining.com/chinese-intereste ... -business/

Répondre