Le Sénégal

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

yvesT
Condensat
Condensat
Messages : 692
Inscription : 23 mars 2013, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par yvesT » 27 sept. 2013, 20:20

Pénurie d'eau potable à Dakar, le Sénégal fait appel à la France
27/09 | 16:16

Le président sénégalais Macky Sall a lancé un appel à la France, l'ancienne puissance coloniale, et à la Chine pour aider son pays à réparer le système d'adduction d'eau à Dakar, où une pénurie d'eau potable depuis deux semaines a provoqué de manifestations sporadiques de protestation.

Le chef de l'Etat a écourté sa visite à New York, où il assistait à l'Assemblée générale annuelle de l'Onu, pour résoudre la crise.

"Le président de la République est intervenu auprès de son homologue français François Hollande pour l'envoi d'experts chargés d'apporter une assistance technique", a annoncé jeudi soir à la télévision publique la Première ministre, Aminata Touré. "La Chine dépêchera aussi des spécialistes pour trouver la source du problème et apporter son savoir-faire."

Le problème se situe apparemment sur une conduite acheminant dans la capitale de l'eau en provenance de la station de Keur Momar Sarr, à 250 km au nord-est de Dakar. Cette installation fournit 40% de l'approvisionnement en eau de la capitale et de ses banlieues, où vivent trois millions d'habitants.
http://www.lesechos.fr/economie-politiq ... 610789.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 11 janv. 2014, 13:23

Sénégal : un objectif de 1000 MW en 2017 pour de l’électricité en quantité suffisante

Agence Ecofin 06 Janv 2014

Le Sénégal mise sur le Programme d’investissements pour la période 2014-2017 de la société publique d'électricité, Senelec, pour porter à 1000 MW en 2017 sa puissance électrique exploitable actuelle de 587 MW.

Selon la ministre de l'Energie Maïmouna Ndoye Seck, le plan de production projeté vise un mix-énergétique qui permettra de couvrir la demande en énergie du pays en « quantité suffisante, dans les meilleures conditions de qualité et de durabilité ».Elle estime que la diversification des sources de production qui sera ainsi opérée, permettra de sortir le Sénégal de sa dépendance vis-à-vis d’un seul combustible et entraînera la baisse des coûts de production sur la base d’autres sources d’énergie présentant des prix d’exploitation plus bas.

Dans cette perspective, un projet d’implantation d’une centrale thermique à cycle combiné par la société Tobene Power SA bénéficiera de prêt de 9,745 milliards Cfa de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD). Il s’agit d’un financement partiel déjà approuvé en décembre dernier par le conseil d’administration de l’institution financière.
http://www.agenceecofin.com/electricite ... suffisante

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 21 avr. 2014, 12:23

Sénégal: Cairn Energy entame FAN-1 pour tester un potentiel pétrolier de 900 millions de barils

Agence Ecofin 17 Avril 0214

Les travaux du forage du premier puits d’exploration FAN-1 ont démarré dans le prospect North Fan, à une profondeur d’eau de 1500 m, sur le bloc Sangomar. Ce puits, le tout premier en eau profonde au Sénégal, testera le potentiel d’une structure qui recèlerait environ 900 millions de barils de pétrole.

C’est ce que révèle le 17 avril le pétro-gazier australien FAR Ltd qui détient 15% dans ce puits, en joint-venture avec Cairn Energy Plc (40%), ConocoPhillips (35%) et Petrosen (10%). Le forage de FAN-1, au moyen de Cajun Express, un navire de forage de 5e génération arrivé sur le site le 12 avril, durera deux mois.

Capricorn Senegal Ltd, filiale entièrement détenue par Cairn Energy Plc, est l’opérateur de ce puits qui sera suivi, à terme, d’un second forage.

Image
http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... -de-barils

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 24 mai 2014, 12:44

La ministre Ndoye Seck invite les pétro-gaziers à tenter leur chance au Sénégal

Agence Ecofin 23 Mai 2014

Séduit par les découvertes pétrolières dans les pays du Golfe du Guinée, le Sénégal croit en un fort potentiel dans son sous-sol et appelle les compagnies pétrolières à rejoindre celles qui ont osé l’aventure sur son onshore et offshore.

« Nous encourageons les autres compagnies internationales à venir faire de la recherche, parce que les découvertes pétrolières au niveau des pays qui nous entourent nous donnent des raisons d'être optimistes », a déclaré mercredi la ministre de l'Energie, Maimouna Ndoye Seck, rapporte APS

Déjà, elle fait état que onze compagnies internationales spécialisées dans la recherche pétrolière sont à pied d'œuvre, trois en onshore et 8 en offshore, pour révéler de nouveaux gisements devant relever le potentiel en hydrocarbures jusque-là mis en évidence au Sénégal.

« Il y a aussi des sociétés britanniques, anglaises et australiennes qui s'activent au niveau du bloc de Rufisque sur le site où les opérations de forage en offshore se déroulent », a précisé Mme Ndoye Seck.

Sur 16 blocs de recherche pétrolière délimités par le Sénégal, 11 sont occupés par de grandes compagnies dont Far Ltd qui détient à 15% les blocs Sangomar Deep, Sangomar, Rufisque dans l’offshore.

Dans son récent rapport d’activité, Far Ltd a annoncé être aujourd’hui dans une « position enviable» avec la poursuite du programme de forage des puits FAN-1 et SNE-1 qui recèleraient respectivement 900 millions de barils de pétrole et des ressources exploitables non ajustées d’environ 1,5 milliards de barils.
http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... au-senegal

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5199
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Le Sénégal

Message par Raminagrobis » 12 oct. 2014, 22:03

Lien Petite découverte de pétrole au large du Sénégal, par l'entreprise british Cairn Energy (qu'on connait bien pour son insuccès au Groenland :ghost: ).
Ils tablent sur 250 millions de barrils.

Communiqué de presse ici

A noter que ça se situe tout près de la Gambie, les pétroliers vont donc s'intéresser aussi à ce pays.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 14 oct. 2014, 21:06

en Français cette fois :
Offshore : première découverte de pétrole au Sénégal

le 13/10/2014 lemarin.fr

Le nouveau champ a été découvert par plus de 1 400 mètres de fond à 100 kilomètres des côtes. (DR) Du pétrole a été découvert dans les eaux profondes du Sénégal, pays non producteur de brut à l’heure actuelle. Cette mise au jour a été faite par une profondeur d’eau de 1 427 mètres, à environ 100 kilomètres des côtes, sur le bloc Sangomar Deep. Un actif qui associe le britannique Cairn Energy (opérateur), l’américain ConocoPhillips, l’australien FAR et la compagnie étatique sénégalaise Petrosen.

Le puits d’exploration a montré la présence de pétrole sur 29 mètres nets. Il a identifié plusieurs types d’huile légère (de qualité, donc, puisque permettant d’obtenir plus facilement qu’avec des pétroles lourds une large gamme de produits raffinés). Les volumes P50 (dont la probabilité de présence est évaluée à 50 %) sont estimés à 950 millions de barils. D’après Cairn, la découverte pourrait potentiellement être développée de manière autonome.

Image
http://www.lemarin.fr/articles/detail/i ... negal.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 16 oct. 2014, 23:42

Sénégal : pas de production pétrolière avant 2020

16 octobre 2014 Par Jeune Afrique

Le Sénégal espère produire son premier baril d'or noir en 2019-2020 à la suite de la récente découverte de pétrole au large de ses côtes, a dévoilé Mamadou Faye, le patron de la société publique sénégalaise Petrosen.

Les Sénégalais devront patienter avant de voir couler les premiers litres de pétrole produits dans le pays. C'est en substance le message qu'a voulu délivrer le directeur général de la Société des pétroles du Sénégal (Petrosen). S'exprimant devant la presse le 15 octobre, suite à la découverte de pétrole au large des côtes de Sangomar (littoral sud-ouest du Sénégal) par le britannique Cairn Energy, Mamadou Faye a indiqué que le démarrage de la production de pétrole offshore dans le pays ne devrait pas intervenir avant 2019-2020.

"Après la découverte, il y a deux phases qui sont très importantes : l'évaluation du potentiel du gisement et le développement", a-t-il tenu à expliquer.


Pour rappel, Petrosen (10 %), Cairn Energy (40 %) ainsi que l'américain ConocoPhillips (35 %) et l'australien FAR (15 %) se partagent le permis d'exploitation du bloc "Sangomar profond" sur lequel la découverte a été réalisée, et de deux autres blocs environnant : "Sangomar" et "Rufisque".

Ils occupent ensemble une superficie totale de 7 490 kilomètres carrés, précise le groupe britannique, et pourraient recouvrir plus de 3 milliards de barils de pétrole.

Facture énergétique

Selon la même source, l'exploration du pétrole et du gaz au Sénégal a commencé dans les années 1950 avec plus de 140 puits creusés jusqu'à présent. Cependant, précise Cairn, "bien que le système d'hydrocarbures ait été prouvé au Sénégal (...), il n'y a actuellement aucune production de pétrole et seulement un champ de production de gaz onshore".

Découvrir d'autres sources d'énergie serait avantageux pour le pays et aiderait à surmonter le problème du déséquilibre entre la demande et l'offre d'énergie. D'après le directeur général de Petrosen, la facture pétrolière du Sénégal tourne autour de 10% du PIB (produit intérieur brut).
(Avec AFP)
http://economie.jeuneafrique.com/region ... -2020.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 18 oct. 2014, 14:19

Du pétrole au Sénégal : Le forage coûte 1 million de dollars par jour

L' entreprise pétrolière britannique, Cairn Energy a découvert du pétrole à 1427 mètres de profondeur, à 100 kilomètres des côtes sénégalaises. Maïmouna Ndoye Seck a estimé cette découverte logique puisque le Sénégal est dans un même espace que les pays limitrophes qui ont tous du pétrole ou du gaz. Le problème, explique-telle, c’est la sécurisation des investissements. “Le forage coûte 1 million de dollars (environ 500 millions de francs Cfa) par jour et il faut au moins 60 jours de forage.» Par conséquent, «si l’investissement n’est pas sécurisé, aucun investisseur ne prendra le risque”, prévient-elle.
http://www.leral.net/Du-petrole-au-Sene ... 26711.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 10 nov. 2014, 14:21

Sénégal : découverte d’un nouveau gisement de pétrole

LUNDI 10 NOVEMBRE 2014

Le groupe écossais Cairn Energy a annoncé ce lundi la découverte d’un deuxième gisement pétrolier au large des côtes du Sénégal. Une annonce qui intervient un mois après avoir confirmé un premier puits. Selon le groupe, ce deuxième gisement appelé "SNE-1", dont les potentialités doivent encore être confirmées, se situe à 1 100 mètres de profondeur et à environ 100 kilomètres au large des côtes de Sangomar, dans le littoral sud-ouest du Sénégal.

« Il s’agit d’une découverte pétrolière importante pour Cairn et pour le Sénégal. Sur la base des estimations préliminaires, il s’agit d’une découverte à potentiel commercial qui ouvre un nouveau bassin sur les rives de l’Atlantique », selon le directeur général de Cairn Energy, Simon Thomson. « En partenariat avec les autorités sénégalaises, la co-entreprise va évaluer toutes les informations pour décider comment faire fructifier ces découvertes, avec un forage explorateur en 2015 ».

Ce nouveau gisement se trouve à 24 kilomètres du gisement de pétrole FAN-1, dont la découverte avait été présentée il y a un mois comme « la plus significative depuis le début de l’exploration pétrolière au Sénégal » par le directeur général de la Société des pétroles du Sénégal (Petrosen). D’après Petrosen, la facture pétrolière du Sénégal tourne autour de 10% de son produit intérieur brut.

Comme FAN-1, SNE-1 fait partie de trois blocs offshore couvrant une superficie de 7 490 kilomètres carrés, co-exploités par Cairn, qui dispose de 40% des parts, l’américain ConocoPhillips35%), l’australien FAR 15% et Petrosen (10%). Toutefois, Cairn avait tenu à préciser après l’annonce de sa première découverte en octobre dernier qu’il n’y avait « aucune production de pétrole et seulement un champ de production de gaz onshore dans le pays ».
http://www.afrik.com/senegal-decouverte ... de-petrole

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 07 févr. 2015, 13:05

Sénégal: Tender Oil & Gas signe pour huit années d’exploration sur deux blocs onshores

Agence Ecofin 05 février 2015

Tender Oil & Gas Casamance Sarl (TOG), du groupe serbe Tender, a obtenu, sur les blocs onshores Saloum et Senegal Onshore Sud, des droits d’exploration exclusive des hydrocarbures pour les huit prochaines années, rapporte le 2 février Oilvoice.Com.

L’obtention de ces droits d’exploration est consécutive à la signature par Tender Oil & Gas d’un accord de partage de production avec le ministre sénégalais du pétrole et la compagnie nationale Petrosen sur ces deux blocs couvrant au total 28 897 km2.

L’accord a reçu, apprend-on, l’approbation du président sénégalais Macky Sall et engage TOG pour environ 42 millions $ d’investissements dans ces blocs qu’il détient à 90% contre 10% pour Petrosen.

D’après ce portail d’information, Tender Oil & Gas Casamance Sarl réalisera des sismique 2D sur ces blocs et traitera à nouveau les anciennes données dans la perspective de déceler de nouvelles opportunités de forage.

La même source souligne qu’en cas de découverte, la filiale du groupe Tender devra chercher des droits de production exclusive du pétrole et ou du gaz pour une période de validité variant entre 25 et 35 ans.
http://www.agenceecofin.com/petrole/050 ... s-onshores

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 03 mai 2015, 13:46

Sénégal : Découverte d’un important gisement de pétrole et de gaz

Agence Afrique 02/05/2015

La société américaine, Kosmos Energy, aurait découvert au Sénégal un gisement pétrolier qui serait le plus important aussi bien aux larges du Sénégal que dans l’ensemble des côtes de l’Afrique de l’Ouest.

Cette «bonne» nouvelle a été fraîchement transmise, ce mardi 28 avril, au président sénégalais, Macky Sall, par les patrons de la société américaine.

Selon Kosmos Energy, ce gisement s’étendrait quasiment de Kayar à Saint-Louis à la limite de la frontière avec la Mauritanie et présenterait des estimations plus importantes que les réserves du Nigéria.

La nouvelle poche de pétrole vient s’ajouter aux découvertes déjà opérées au Sénégal par un autre exploitant, notamment le britannique Cairn Energy, une entreprise de production et de distribution d’hydrocarbures qui avait jugé suffisamment importantes les réserves de pétrole et de gaz découvertes par ses soins pour justifier l’exploitation de ces gisements, ce qui suscite déjà l’espoir pour l’avenir du Sénégal.

Pour l’entourage du chef de l’Etat, «cette nouvelle découverte vient notablement changer les perspectives pour le pays, surtout avec la mise en œuvre du plan Sénégal émergent». Comme un des avantages pour les Sénégalais, le gouvernement espère pouvoir offrir, à la longue, un meilleur coût énergétique domestique.
Avec ces découvertes, le Sénégal s’apprête à entrer dans le club des pays producteurs de l’or noir en Afrique et voir s’ouvrir des perspectives pour doper sa modeste économie qui dépend aujourd’hui des produits de la pêche, de l’agriculture et d’un tourisme peu performant.
http://agenceafrique.com/4240-senegal-d ... e-gaz.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 15 mai 2015, 19:14

Cairn Energy : "les réserves de pétrole contenues dans ses blocs au large du Sénégal pourraient dépasser un milliard de barils de brut"

15 Mai 2015

Cairn Energy a dévoilé hier son programme d'exploration au Sénégal pour les trois années à venir. Selon ses estimations, les réserves de pétrole contenues dans ses blocs au large du Sénégal pourraient dépasser un milliard de barils de brut.

D’après «Jeune Afrique », repris par Libération, Simon Thomson, directeur général de Cairn Energy, a présenté hier devant l'assemblée générale réunie à Edinbourg, le programme d'exploration triennal de la junior pétrolière au Sénégal.
Selon le document publié sur son site internet, Cairn Energy prévoit de creuser à partir du quatrième trimestre 2015, jusqu'à six nouveaux puits (trois fermes et trois optionnels) au large des côtes sénégalaises.

«Un objectif stratégique clé est de maximiser la valeur [des actifs] au Sénégal à la suite des découvertes importantes faites à l'automne dernier. Nous croyons que nous avons découvert un bassin de classe mondiale avec un potentiel ["mean risked resource potential"] estimé à plus d'un milliard de barils de brut», a indiqué Simon Thomson, directeur général de Cairn Energy, dans un communiqué.

La phase initiale du programme de forage en 2015 sera centrée près du puits Sne-1, sur lequel Cairn a découvert du pétrole l'an dernier. Elle comprendra "deux puits d’évaluation et un puits d’exploration du plateau continental et une campagne d'acquisition de données sismiques couvrant 2 000 kilomètres carrés sur les blocs de Sangomar et de Rufisque", indique un communiqué de la junior pétrolière. En fonction du résultat de ces opérations, "la phase suivante prévue pour 2016 comprendra deux autres puits d'évaluation relatifs à Sne et un puits relatif à Fan/bassin".
http://www.dakaractu.com/Cairn-Energy-l ... 89819.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 17 juin 2015, 09:44

ACEI investit dans le plus grand parc éolien d'Afrique de l'Ouest

17 Juin 2015 enerzine

American Capital Energy & Infrastructure a annoncé son engagement d'investir dans le premier projet éolien à échelle industrielle du Sénégal, le plus grand parc éolien prévu en Afrique de l'Ouest.

Ce projet, qui aidera le pays à réduire sa dépendance à l'égard des centrales électriques au mazout à coût élevé. Sur un coût total estimé à 305 millions d'euros, ACEI apportera 76 millions d'euros en fonds propres.

Le projet de parc éolien de 151,8 MW est actuellement en cours de développement. Il est situé à Taiba Ndiaye, au Sénégal, à environ 75 km au nord-ouest de Dakar. À terme, cette installation doit constituer un élément important du plan du gouvernement sénégalais, lequel vise à renforcer la sécurité énergétique en diversifiant les sources d'énergie et en améliorant l'accès aux énergies renouvelables à hauteur de la demande d'énergie croissante du pays.

.......................
http://www.enerzine.com/3/18487+acei-in ... uest+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 18 juil. 2015, 12:03

Sénégal : GreenWish lance la première centrale solaire du pays, d’une puissance de 20 MW

Agence Ecofin 16 Juillet 2015

GreenWish Partners lancera au dernier trimestre 2015 les travaux de construction de Senergy II, une centrale photovoltaïque d’une puissance de 20 MW située à Bokhol, à la frontière du Sénégal avec la Mauritanie. La société d’investissement spécialisée dans les infrastructures d’énergies renouvelables, qui a présenté à Dakar le 1er juillet son projet de réalisation et de financement à la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec), a retenu le groupe français Vinci pour la construction et l’opération de la centrale et la Banque africaine de développement (BAD) pour l’arrangement de la dette.

La centrale sera raccordée au réseau électrique national mi-2016 pour un investissement avoisinant les 25 millions d’euros. Selon les estimations de GreenWish, le projet donnera accès à l’électricité à près de 200 000 personnes et contribuera à l’objectif de doublement de la capacité installée de production électrique du Sénégal (725 MW selon le Ministère de l’Énergie). Il permettra également de réduire la dépendance du pays aux énergies fossiles et d’éviter l’émission de 25 000 tonnes de CO2 par an.
http://www.agenceecofin.com/solaire/160 ... e-de-20-mw

20 MW pour 25 millions de $ soit soit 1250 $ le KW installé.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62212
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 03 oct. 2015, 11:43

10 bailleurs de fonds mobilisent 1 milliard $ pour la centrale hydroélectrique de Sambangalou

ecofin le 02 oct 2015

10 banques de développement ont mobilisé un milliard de dollars (938 millions €) pour la réalisation de la centrale hydroélectrique de Sambangalou.

L’infrastructure d’une capacité de 120 MW sera construite sur la rivière Gambie au Sénégal. Les fonds serviront également à la mise en place du réseau de transmission qui permettra à la centrale de fournir de l’énergie à la Gambie, à la Guinée, à la Guinée-Bissau et au Sénégal.

La Banque africaine de développement, la Banque européenne d’Investissement, la KfW, l’Agence française de Développement, la Banque islamique de Développement, l’Agence japonaise pour la coopération internationale, le Fonds Koweitien pour le développement économique arabe, la Banque ouest-africaine de Développement, la Banque mondiale et l’Exim-Bank de Chine sont les banques qui ont participé à la mobilisation du financement. Les gouvernements des quatre pays apporteront également leur contribution.

« Le projet permettra non seulement de mettre en place une infrastructure majeure pour l’alimentation du secteur industriel du bassin de la rivière Gambie, mais aussi un marché régional couvrant une bonne partie de l’Afrique de l’Ouest.» a confié Alex Rugamba, le directeur du département de l’Energie, de l’Environnement et du Changement climatique à la BAD.

En effet, le système d’interconnexion qui sera mis en place sera relié au réseau de l’organisation pour le développement du bassin du fleuve Sénégal qui connecte déjà la Côte d’Ivoire, le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée.
http://www.agenceecofin.com/hydroelectr ... ambangalou

Répondre