Le Sénégal

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 28 avr. 2018, 13:01

Sénégal : Wärtsilä choisi comme maître d’œuvre de la centrale à cycle combiné de Malicounda (130 MW)

Agence Ecofin 26 avril 2018

Au Sénégal, la compagnie Wärtsilä a été désignée comme maître d’œuvre du projet de construction de la centrale thermique à cycle combiné de Malicounda. En tant que tel, il assurera la conception et la construction de l’infrastructure électrique.

Ce contrat a été obtenu du producteur indépendant d’énergie Melec Power Gen (MPG), une filiale du Libanais Matelec Group, qui a obtenu auprès du gouvernement sénégalais l’implémentation du projet.

« Il s’agit d’un projet énergétique majeur très important pour le Sénégal. Nous avons besoin sur ce projet d’un partenaire qualifié et fiable pour concevoir et fournir un système énergétique durable et flexible non seulement pour maintenant, mais aussi en prévision des évolutions futures de l’infrastructure. Avec son expérience panafricaine globale, Wärtsilä remplit entièrement les exigences de ce projet.», a affirmé Sami Soughayar, le directeur exécutif de Matelec Group.

La centrale qui sera implantée à 85 km de la capitale Dakar, est prévue pour être opérationnelle d’ici à 2020. Elle aura une capacité de 130 MW et sa mise en place entre dans le cadre de la volonté du gouvernement d’accroitre la puissance électrique du pays afin de faire baisser le tarif électrique national.

Le Sénégal a actuellement une puissance installée de 1 000 MW. Son taux d’électrification est de 56,5%
https://www.agenceecofin.com/centrale/2 ... nda-130-mw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 26 mai 2018, 14:14

Trois marchés potentiels en vue pour le GNL sénégalo-mauritanien

Agence Ecofin 25 Mai 2018

Le gaz naturel liquéfié (GNL) qui sera produit dès 2021 au large de la frontière maritime entre le Sénégal et la Mauritanie à partir du projet Tortue FLNG, pourrait être vendu sur les marchés demandeurs de l’Europe, d’Amérique latine ou d’Asie. C’est ce qu’a déclaré Andres Guevara, directeur du développement des activités de gaz en amont de BP. La déclaration a été faite dans le cadre d’une interview accordée au site d’information spécialisée Natural Gas World.

« Je présume que les acheteurs potentiels vont penser à l'Europe pour une raison très simple: la proximité. Mais l'emplacement de Tortue offre également des options pour un marché sud-américain en pleine croissance où nous voyons en particulier le Brésil devenir un importateur de GNL (…) Aussi l'emplacement de Tortue nous permet-il d'être compétitif en Asie.», a affirmé le responsable.

Le projet qui devrait entrer en service en 2021, devrait permettre de produire dans une première phase entre 2,3 et 2,5 Mtpa de GNL. Golar qui a fait cette annonce, a été choisi le 19 avril dernier pour fournir le navire flottant de liquéfaction.

Comme pour le projet Cameroon FLNG, Golar pourrait opérer une conversion de l’un de ses méthaniers en unité flottante de liquéfaction, dans les chantiers navals de Keppel à Singapour. Il s’agira de la première unité de liquéfaction du projet qui est censé en accueillir plusieurs.

Les revenus tirés de l’exploitation du gaz transfrontalier seront partagés équitablement entre les gouvernements sénégalais et mauritanien.
https://www.agenceecofin.com/trade/2505 ... auritanien

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 16 juin 2018, 13:11

Le Sénégal devrait empocher plus de 30 milliards de dollars dans l'exploitation des champs SNE et Tortue

Agence Ecofin

Selon Mamadou Faye (photo), le directeur général de la société publique sénégalaise du pétrole (Petrosen), l’exploitation des gisements de pétrole et de gaz SNE et Grand Tortue, va générer des revenus de plus de 30 milliards de dollars pour les caisses publiques, rapporte l’agence de presse APS. Cela pendant une trentaine d’années.

Le responsable n’a, cependant pas précisé si ces recettes sont liées aux parts de la société dans ces projets ou aux taxes et redevances.

Par ailleurs, il a également fait savoir que cette exploitation des deux gisements SNE et Grand tortue va rapporter des revenus totaux de plus de 150 milliards de dollars. Ces recettes publiques devraient représenter une véritable bouffée d’oxygène pour le développement économique du pays qui est désormais classé parmi les futurs eldorados pétro-gaziers du continent.

Les investissements dans le secteur des hydrocarbures devraient repartir à la hausse, dans les prochaines années, étant donné que l’offshore sénégalais intéresse de plus en plus l’industrie et que plusieurs projets se rapprochent à grands pas des décisions finales d’investissement.

Les premières productions de pétrole et de gaz naturel commenceront à partir de 2022.
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... -et-tortue

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 04 août 2018, 13:32

Sénégal : Lekela boucle le financement de la centrale éolienne de Taiba N’Diaye (158,7 MW), la première du pays

Agence Ecofin 03 Aout 2018

Au Sénégal, l’énergéticien Lekela a bouclé le financement du projet de construction de la première centrale éolienne du pays.

Le parc qui sera implanté dans la localité de Taiba N’Diaye aura une capacité de 158,7 MW, soit environ 15% de la puissance électrique nationale. Elle sera composée de 46 turbines de 3,45 MW chacune et alimentera plus de 2 millions de personnes.

Le financement nécessaire à sa mise en place a été mobilisé auprès de l’OPIC, l’institution américaine de financement du développement et l’EKF, l’agence danoise de crédit à l’exportation.

La MIGA, le démembrement de la Banque mondiale en charge de la fourniture de l’assurance contre les risques politiques et le projet américain Power Africa, soutiendront également le projet.

Lekela, qui a un portfolio de plus de 1 300 MW sur le continent est également présent en Egypte, au Ghana et en Afrique du Sud.
https://www.agenceecofin.com/eolien/030 ... re-du-pays

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 20 août 2018, 19:07

Sénégal : Petronas signe un accord d'amodiation avec Total pour entrer dans l'exploration du pétrole et du gaz


Agence Ecofin 16 Aout 2018

De plus en plus de compagnies internationales sont intéressées par le marché de l'exploration des hydrocarbures au Sénégal. C'est dans ce cadre que la société publique malaisienne du pétrole, Petronas a signé lundi, un accord d'amodiation avec Total pour acquérir 30% des parts du bloc Rufisque Offshore Profond.

Cette opération marque son entrée au Sénégal et traduit sa volonté d'étendre son portefeuillle d'exploration sur le continent africain, notamment en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale.

Si l'accord est approuvé, Total maintiendra 60% des parts sur le périmètre et la société publique sénégalaise des hydrocarbures, le reste.

Petronas est déjà présent dans les prolifiques eaux de la Gambie voisine où en février dernier, il a notamment signé un accord d'amodiation avec l'Australien Far pour obtenir 40% de participations dans les prometteurs blocs offshore A2 et A5. Plus loin au Gabon, Petronas a découvert le 5 mars dernier, un gisement de pétrole et de gaz sur le bloc en eaux profondes F14 et cherche activement à fouiller davantage la région.
....................
https://www.agenceecofin.com/compagnies ... -et-du-gaz

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 08 sept. 2018, 12:42

Sénégal : Woodside devrait prendre sa décision finale d’investissement sur SNE, l’année prochaine


Agence Ecofin. 3 sept 2018

La décision finale d’investissement pour le champ offshore SNE devrait être prise en 2019. C’est ce qu’a annoncé, en fin de semaine dernière, Jamie Stewart, un des responsables en charge du développement du projet chez le producteur australien Woodside Petroleum.

Image

L’annonce survient alors que les partenaires engagés sur le projet devraient entamer le processus d'ingénierie préliminaire (FEED), en fin d’année.

Le projet qui devrait entrer en production en 2022, comprendra 26 puits reliés à une unité flottante de stockage, de déchargement et de production, d’une capacité de 100 000 barils par jour, précise le responsable. Au total, 240 millions de barils de brut seront prélevés durant la première phase de développement de SNE.

Woodside avance, par ailleurs, qu’il est possible d’ajouter un certain nombre de phases de développement supplémentaires au projet, outre la phase de développement des ressources gazeuses du site.
https://www.agenceecofin.com/hydrocarbu ... -prochaine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 06 oct. 2018, 15:21

Pour la première fois, le Sénégal lance un appel d'offres relatif à des blocs pétroliers

Agence Ecofin 4 oct 2018

Le 2 octobre, la compagnie pétrolière publique du Sénégal, Petrosen a lancé un appel d'offres relatif à deux nouveaux blocs d'exploration : Sénégal Offshore Sud et Sénégal Offshore Deep. L'information a été rapportée par l'agence de presse officielle APS.

Les autorités invitent les compagnies pétrolières et gazières intéressées à soumissionner le 31 octobre au plus tard. Aucune information supplémentaire n'a été fournie concernant les caractéristiques des deux blocs.

C'est la première fois qu'une procédure d'appel d'offres a été ouverte dans le pays. Les autorités s'efforcent donc d'assurer la transparence du processus d'octroi des licences. En effet, l'Etat sénégalais a longtemps été accusé d'attribuer des blocs dans des conditions opaques.

En juin dernier, le président Macky Sall a rassuré la société civile que désormais, tous les périmètres d'exploration seront attribués via cette procédure.

L'année prochaine, 10 nouveaux blocs d'exploration feront l'objet d'un appel d'offres à partir duquel le Sénégal espère attirer des poids lourds du secteur.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... petroliers

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 08 nov. 2018, 08:13

Washington attribue une aide de 550 millions de dollars au Sénégal

AFP le 08 nov. 2018

Les Etats-Unis ont annoncé mercredi une aide de 550 millions de dollars, sur cinq ans, pour soutenir le Sénégal à relever le défi de la hausse des besoins en électricité dans ce pays en développement rapide.

Le Millenium Challenge Corporation, un programme d'aide gouvernemental créé en 2004 qui attribue des subventions à des pays engagés vers la bonne gouvernance et la démocratie, a indiqué que le Sénégal allait lui-même contribuer à hauteur de 50 millions de dollars à ce projet.

Cet accord, le "Senegal Power Compact", a notamment pour objectif, sur cinq ans, de moderniser les réseaux de transmission à haute tension dans la capitale, Dakar, et de renforcer le réseau pour apporter davantage d'électricité dans les zones rurales.

"L'accord est conçu pour stimuler l'investissement privé, encourager la croissance économique et réduire la pauvreté en améliorant le secteur de l'énergie au Sénégal", a indiqué dans un communiqué Jonathan Nash, directeur du Millenium Challenge Corporation.

Si Donald Trump a promis de réduire l'aide américaine à l'international, cet organe gouvernemental, créé sous le président George W. Bush, est largement soutenu à Washington, au-delà des divergences politiques, car les bénéficiaires appliquent les principes de l'économie de marché.

Avec 7% de croissance annuelle, le Sénégal est l'une des économies du continent africain qui se développent le plus rapidement.

En 2009, Washington et Dakar avaient signé une convention d'aide au développement portant sur 540 millions de dollars. Cet accord, censé encourager la productivité agricole, avait brièvement été contesté au Sénégal.
https://www.connaissancedesenergies.org ... gal-181108

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 17 nov. 2018, 11:23

Sénégal : ENGIE signe les contrats de rachat d’électricité pour deux centrales solaires de 60 MW

Agence Ecofin 15 nov 2018

L’énergéticien français ENGIE a signé avec la SENELEC, la compagnie électrique nationale du Sénégal, un contrat de rachat de l’électricité qui sera produite par deux centrales solaires qu’elle compte implanter dans le pays.

L’accord est valable pour 25 ans, à partir de la mise en service des infrastructures photovoltaïques qui auront une capacité combinée de 60 MW. Elles seront implantées dans les localités de Kahone, dans la région de Kaolack, et de Kaël, dans la région de Touba.

Leur construction entre dans le cadre de la participation du pays au programme Scaling Solar, développé par la Banque mondiale afin de permettre aux pays de faire construire leurs centrales solaires dans des délais assez réduits.

La signature de cet accord de rachat d’électricité intervient donc après l’obtention des marchés par ENGIE, en avril 2018. La mise en œuvre de ces deux projets sera faite en collaboration avec Meridiam et le Fonds souverain sénégalais d’investissements stratégiques.

« Ce partenariat public-privé à long terme avec les autorités sénégalaises est le premier projet de production indépendante d’énergie que la compagnie met en œuvre dans le pays. Nous nous appuierons sur notre expérience en matière de développement et d’exploitation des projets d’énergie renouvelable en Afrique pour le réaliser », a affirmé Philippe Miquel, le directeur Afrique de l’Ouest et Afrique centrale d’ENGIE.
https://www.agenceecofin.com/solaire/15 ... s-de-60-mw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 01 déc. 2018, 14:30

Sénégal: la BAD alloue 51 millions d'euros pour la construction de la centrale thermique Gaz de Malicounda


Agence Ecofin 29 nov 2018

La Banque africaine de développement (BAD) vient d'allouer au Sénégal un financement de 51,26 millions d'euros pour le développement de son secteur électrique.

Les fonds serviront en effet, à la construction de la centrale à diesel à cycle combinée de Malicounda d'une capacité de 120 MW. L'infrastructure dont le coût de mise en place a été estimé à 125 millions d'euros, sera construite en 22 mois. Le projet inclut également l'installation d'une ligne de transmission qui reliera la centrale au poste de transformation de 225 kV du réseau électrique national situé non loin de son emplacement.

« La technologie mise en œuvre pour ce projet permet le passage du fioul lourd au gaz. Ce qui fait écho à l’objectif du gouvernement sénégalais de convertir toutes les centrales thermiques du pays au gaz d’ici 2025. Le projet arrive donc au moment opportun.», a affirmé Wale Shonibare (photo), directeur des solutions financières, de la politique et de la réglementation de l’énergie à la banque.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... malicounda

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 16 déc. 2018, 20:29

1er projet éolien en Afrique de l'ouest, et qui attaque fort avec 158.7 MW. Mise en service en 2020.

Wind energy in Senegal: Wind farm with Vestas´’ wind turbines

December 12, 2018 evwind

The company specialising in renewable energy production, Lekela, has officially launched the construction of the Taiba N’Diaye wind farm. With a capacity of 158.7 MW, it is located 70 km north of Dakar, the capital of Senegal.

The construction of the Taiba N’Diaye wind farm has been launched in western Senegal. It is the first wind power plant in West Africa. It therefore gave rise to a ceremony attended by the British Ambassador to Senegal, George Hodgson, the United States Ambassador to Senegal, Tulinabo Mushingi, the project owner Lekela, representatives of the National Electricity Company of Senegal (Senelec), the company in charge of electricity transmission and distribution and the Mayor of Taïba N’diaye, Aly Lô.

Lekela is a joint venture between the British investment fund Actis and the Irish company Mainstream Renewable Power. For the construction of the Taiba N’Diaye wind farm, the company launched a call for tenders that was won by Vestas Wind Systems. The contract between the two companies stipulates that the Danish company will provide the engineering, construction and maintenance of the future wind farm (Engineering Procurement and Construction, EPC).

A 158.7 MW capacity structure

In the following months, Vestas will install 46 wind turbines at the Taiba N’Diaye wind farm. Each of the wind-powered turbines will have a capacity of 3.45 MW. The entire plant will therefore have a capacity of 158.7 MW. This amount of energy represents 15% of the country’s installed capacity. “Senegal quickly embraced the idea and benefits of renewable energy. Between the Taiba N’Diaye Wind Farm and several ongoing solar energy projects, the country is establishing a clear clean energy model that other African communities can study and emulate,” said Chris Antonopoulos, Lekela’s President and CEO.

Two financial partners for the project
If Lekela’s CEO speaks about the entire African continent, it is because in recent years, his company has become a master in renewable energy production and more particularly in wind power. In Egypt, for example, the company will build a 250 MW wind farm as soon as the ongoing financial round table is completed.

In Senegal, his project was supported by the Danish Export Credit Agency (EKF). The enterprise has decided to invest 140 million euros in the project. It is also the case for Overseas Private Investment Corporation (OPIC), the U.S. government’s development finance institution, which will invest $250 million. The Taiba N’Diaye wind farm is scheduled to come on stream in 2020. The energy produced will be fed into the grid. The plant will operate for 20 years.
https://www.evwind.es/2018/12/12/wind-e ... ines/65472

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 20 déc. 2018, 02:00

Sénégal : démarrage des activités FEED sur le champ pétrolier SNE

Image

Agence Ecofin) - Lundi, le pétrolier australien Woodside a fait savoir que les activités de conception technique préliminaire (FEED) de la phase 1 du champ SNE, au large du Sénégal, ont débuté. Elles permettront la prise de la décision finale d’investissement du projet à la mi-2019.

Le démarrage des travaux fait suite à l'attribution du contrat d'alimentation sous-marine pour le développement offshore à Subsea Integration Alliance, une joint-venture de OneSubsea, Schlumberger et Subsea 7.

En octobre dernier, FAR, le compatriote australien de Woodside, a quant à lui annoncé la soumission du plan de développement et d'exploitation du champ au gouvernement qui l’a approuvé. Le concept de développement du champ prévoit une installation flottante autonome de stockage et de déchargement de production (FPSO) avec une infrastructure sous-marine de support. Elle permettra aussi de produire du gaz.

La phase 1 de SNE visera environ 230 millions de barils de ressources pétrolières pour un plateau de production prévu de 100 000 barils par jour, entre 2021 et 2022.
https://www.agenceecofin.com/compagnies ... rolier-sne

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 22 déc. 2018, 00:03

Mauritanie/Sénégal: nouveaux accords pour concrétiser l'exploitation commune du gaz

AFP le 21 déc. 2018

Les gouvernements mauritanien et sénégalais ont signé vendredi à Nouakchott de nouveaux accords gaziers, les "derniers nécessaires" avant le lancement de l'exploitation d'un important champ gazier marin à la frontière entre les deux pays à l'horizon 2022.

En février, Nouakchott et Dakar avaient déjà signé un accord de coopération internationale (ACI) portant sur l'exploitation du gisement de gaz du Grand-Tortue-Ahmeyin (GTA) et réglant le "développement de l'exploitation et le partage des ressources, ainsi que les conditions de règlement des litiges".

Les deux voisins ont franchi une étape supplémentaire vendredi en s'entendant sur la "fiscalité applicable aux sous-traitant" de ce projet transfrontalier, l'accord de financement des deux compagnies nationales (Petrosen côté sénégalais et la SMHPM côté mauritanien), la commercialisation du gaz naturel liquéfié, ou encore l'autorisation d'"exploitation" d'un projet qui était jusqu'à présent dans sa phase "exploration", selon un communiqué du ministère sénégalais du Pétrole et des Energies.

La signature de ces nouveaux accords, par les ministres mauritanien et sénégalais chargés du pétrole et du gaz, a eu lieu en présence des chefs d'Etat des deux pays, Mohamed Ould Abdel Aziz et Macky Sall, et des représentants du britannique British Petrolium (BP) et de l'américain Kosmos Energy, en charge du projet d'exploitation, a constaté un correspondant de l'AFP.

La construction des installations d'exploitation devrait démarrer au début de l'an prochain et les premiers mètres cubes de gaz être livrés en 2022, selon un communiqué de BP.

Le montant des investissements et leur répartition entre les partenaires privés et publics n'ont pas été précisés.

Ils engagent la Société mauritanienne des hydrocarbures et du patrimoine minier (SMHPM) et Petrosen, "en tant que membres de l'association des contractants", à "participer aux investissements pour la construction des installations de production", selon le communiqué.

Le montant des investissements et leur répartition entre les partenaires privés et publics n'ont pas été précisés.

Le gisement de GTA a été découvert en 2015 par Kosmos Energy. Le projet doit, selon BP, permettre de produire 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié en moyenne par an.
https://www.connaissancedesenergies.org ... gaz-181221

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 05 janv. 2019, 12:54

Sénégal : la puissance électrique a doublé au cours des six dernières années

Agence Ecofin 03 janv 2019

La production énergétique du Sénégal a doublé au cours des six dernières années, passant de 500 MW en 2012 à 1 141 MW en 2018.

Cette information a été donnée par Macky Sall (photo), le président de la République, lors de son message à la nation. « Il faut ajouter, à très court terme, deux projets de 60 MW en solaire et 150 MW en éolienne », a affirmé le président.

En outre, 3 000 km de lignes de transport électrique ont été installées afin de moderniser et de densifier le réseau électrique national, permettant de mettre fin aux délestages dans le pays. En effet, les heures cumulées de délestages sont passées de 950 heures de coupures en 2011 à 24 heures cumulées pour l’année 2018.

2 329 villages supplémentaires ont également été électrifiés, permettant à 3,3 millions de personnes d’accéder à l’électricité depuis 2012. Il est également prévu que 300 villages supplémentaires soient prochainement électrifiés.

« Avec le projet majeur MCC de 600 millions $, entièrement dédié à l’énergie, et l’exploitation prochaine de nos ressources gazières et pétrolières, l’accès universel à l’électricité, à des coûts encore plus abordables, est désormais possible avant l’échéance de 2025 », a assuré le président.

Le Sénégal a actuellement un taux d’électrification de 64%.
https://www.agenceecofin.com/electricit ... res-annees

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 26 janv. 2019, 14:16

Le Sénégal attribue un contrat d’ingénierie à DORIS Engineering pour la supervision de ses projets de pétrole et de gaz

Agence Ecofin 25 janv 2019

Le ministère sénégalais du Pétrole vient d’attribuer à la société Doris Engineering, spécialisée dans l'ingénierie des grands projets pétroliers et gaziers, un contrat de conseil et de supervision pour le développement de ses projets pétroliers et gaziers Grand Tortue Ahmeyim et SNE.

D’une durée de deux ans, l’accord consistera pour Doris à revoir l'optimisation et la robustesse des travaux effectués jusqu’ici dans le cadre de ces projets, en s'assurant qu'ils sont conformes aux attentes du ministère.

Par ailleurs, la firme basée à Paris formera les ingénieurs sénégalais sur les développements en eaux profondes, dans le domaine du pétrole et du gaz et sur les méthodes et outils DORIS.

« Ce contrat est la reconnaissance par le gouvernement sénégalais de l'expertise de DORIS dans les projets en eaux profondes, notamment de GNL, de pétrole et d’extraction de gaz naturel », a déclaré Nicolas Parsloe (photo), CEO de DORIS Group.

Le Sénégal devrait commencer à produire du pétrole et du gaz, à partir de 2022.
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... -et-de-gaz

Répondre