Le pic du Gabon

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53311
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 02 mai 2010, 10:50

Gabon : report "de quelques mois" de la mise en vente de 42 blocs pétroliers

AFP le 02/05/2010

Le lancement de la vente de 42 blocs du domaine pétrolier du Gabon, initialement prévu le 5 mai, a été reporté "de quelques mois" pour accorder plus de temps de préparation aux investisseurs intéressés, a appris l'AFP samedi de source officielle.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53311
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 25 nov. 2010, 12:05

TOTAL relance l'exploration au Gabon :

(AOF) - Les autorités gabonaises ont approuvé les prises de participation de Total Gabon dans trois permis d'exploration à terre du bassin sédimentaire gabonais : Mutamba-Iroru, DE7 et Nziembou. "Ces acquisitions témoignent de la volonté de Total de relancer son programme d'exploration du domaine minier gabonais terrestre, particulièrement dans les zones de transition sous explorées", a commenté Marc Blaizot, directeur Géosciences de la branche Exploration & Production de Total.


"Cette exploration complètera celle que le Groupe a lancée dans l'offshore profond gabonais cette année en effectuant une campagne d'acquisition sismique 3D de 6 000 km2, sur le permis de Diaba. Cette campagne est l'une des plus importantes menées en Afrique à ce jour. Total dispose au Gabon d'une expertise unique nourrie d'une très longue expérience opérationnelle", a ajouté le directeur.
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... 95c4e51fe0

Avatar de l’utilisateur
horco
Kérogène
Kérogène
Messages : 94
Inscription : 13 sept. 2008, 17:33
Localisation : Rennes

Re: Le pic du Gabon

Message par horco » 03 avr. 2011, 12:55

Gréve de la production et stations service vide :
La quasi-totalité de la production pétrolière du Gabon, 4e producteur sub-saharien, était stoppée ou en voie de l'être ce samedi, au deuxième jour de la grève des employés du secteur, alors qu'à Libreville la plupart des stations essence ne disposaient plus de carburant.

L'Onep veut un décret réglementant l'emploi de la main d'oeuvre étrangère

Aucun hydrocarbure ne sortait plus de l'unique raffinerie du pays, la Sogara à Port-Gentil, la capitale pétrolière, tandis que que l'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), qui regroupe 4.000 des 5.000 salariés du secteur et dont les mouvements sont généralement très suivis, négociait samedi à la mi-journée dans les bureaux du Premier ministre Paul Biyoghe Mba.

L'Onep a lancé une grève jeudi à minuit afin d'obtenir un décret réglementant l'emploi de la main d'oeuvre étrangère. L'Onep entend à la fois lutter contre l'emploi de hauts cadres expatriés et surtout contre le recours à une main d'oeuvre africaine ou asiatique peu ou pas qualifiée. «Gamba et Port-Lopez sont à l'arrêt. Ce sont les deux uniques voies de sortie de pétrole du pays. Toutes les compagnies ou presque passent par l'un des deux terminaux», a précisé Arnauld Engandji, porte-parole de l'Onep. Seule la compagnie Perenco qui utilise des plateformes off-shore non reliées aux terminaux de Gamba et Port-Lopez est susceptible de continuer à exploiter les gisements, selon une source syndicale.

Total et Shell à l'arrêt

La production de Shell devrait être stoppée complètement dans la journée, a affirmé une source de la compagnie à l'AFP, précisant: «Nous avons commencé vendredi les opérations en vue d'un arrêt complet samedi. Ce sont des opérations compliquées si on ne veut pas de complications lors du redémarrage». Vendredi, une source proche de Total avait confirmé que «la quasi-totalité de la production de Total était stoppée» et que «les autres compagnies devraient suivre». Total et Shell sont de loin les deux premiers producteurs de pétrole, principale richesse du Gabon, qui en produit entre 220.000 et 240.000 barils par jour. Officiellement, ses recettes assurent à l'Etat environ 60% de son budget.

A Libreville, la plupart des stations essence ne disposaient plus de carburant. «Il n'y a plus rien. Plus d'essence, plus de gasoil», affirme Terence, un pompiste du quartier Rénovation au centre de Libreville. Comme beaucoup de ses collègues, il croise les mains énergiquement pour signifier aux automobilistes qui cherchent que sa station est vide. «Au moins une cinquantaine de voitures sont venues dans la matinée. Ils cherchent tous une pompe à qui il reste de l'essence», poursuit-il. Certaines grosses stations de la périphérie, au port d'Owendo (sud-est) vendent encore du carburant. A Port-Gentil, la capitale pétrolière, la plupart des stations disposaient encore de réserves, selon un journaliste de l'AFP sur place.

«C'est au gouvernement de nous faire des propositions»

Concernant les négociations, Arnauld Engandji a déclaré que l'Onep attendait toujours un décret gouvernement réglementant l'emploi de la main d'oeuvre tout en soulignant que l'invitation sur ordre du président Ali Bongo à une «large concertation» de la part de la ministre du Travail et de l'Emploi Angélique Ngoma avec les centrales syndicales sur le sujet mardi prochain «ne les regardait pas».

«Nous avons donné notre position (demande d'un décret). Nous comprenons que le chef de l'Etat a donné sa direction. Maintenant, c'est au gouvernement de nous faire des propositions», a ajouté Arnauld Engandji. «Il n'y a pas que les textes. Il y a l'application des textes. Si le gouvernement montre une volonté de rupture avec les pratiques du passé, il peut y avoir un accord», avait précisé vendredi Hans Landry Ivala, secrétaire général adjoint de l'Onep.

© 2011 AFP
Les optimistes sont ceux qui n'ont pas tous les éléments pour comprendre la situation.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53311
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 13 août 2012, 09:59

Gabon : 39 milliards de m3 de réserves de gaz

ce chiffre n' est pas énorme, c' est 1.5 fois le débit annuel du Gazoduc de NordStream en simple tuyau.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53311
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 19 août 2013, 18:47

TOTAL trouve des hydrocarbones en antésalifére offshore au Gabon. A suivre.

Total Makes Pre-Salt Find Offshore Gabon (rigzone)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53311
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 22 août 2013, 12:33

en rapport avec le post au dessus.
Gabon : Total percute un réservoir de 55 m dans Diaman-1B

Agence Ecofin 20 Aout 2013

Marathon Oil Corporation a annoncé le 19 août la mise en évidence d’un réservoir d’hydrocarbures de 50 à 55 m dans le puits d’exploration pré-salifère Diaman-1B dans l’offshore du Gabon.

Le puits confirmerait l’existence d’un système pétrolifère, selon la compagnie listée sur NYSE qui précise que les premières analyses révèlent un condensat de gaz naturel. Diaman-1B est foré à une profondeur totale de 18 323 pieds et à un niveau d’eau d’environ 5673 pieds dans la licence Diaba.

Total, opérateur de la licence, et ses partenaires évaluent les résultats disponibles dans l’estimation globale de la découverte du puits Diaman-1B qui est, pour le moment, interrompu, pour des analyses plus approfondies.

Le groupe français Total détient 42,5% des participations, Marathon Oil 21,25 %, Cobalt International Energy 21,25% et l’Etat gabonais 15%.

Image
http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... -diaman-1b

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53311
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 01 nov. 2013, 11:53

Gabon: attribution de 13 blocs pétroliers dans l’offshore profond

Agence Ecofin 31Oct 2013

Treize blocs pétroliers situés en offshore profond et très profond sur un total de 43 blocs ont été attribués par l’Etat Gabonais à des sociétés pétrolières lors d’une consultation restreinte organisée du 28 au 29 octobre à Libreville.

La compagnie Ophir Energy s’est taillé la part du lion avec 4 blocs (A-3, A-4, A-5 et A-6).

Trois autres sociétés ont obtenu chacune un bloc : Impact (bloc D-14), Marathon (bloc E-12) et Perenco (bloc E-14).

Les six autres blocs ont été attribués à des compagnies qui ont choisi d’unir leurs forces.

Le couple Repsol et Exxon Mobil a ainsi obtenu le bloc E-13.
Elenilto et Petronas ont remporté le bloc F-12. Le bloc C-11 a été attribué à Exxon Mobil et Noble.
Petronas et ENI ont eu le bloc F-13.
Perenco et Petronas opéreront le bloc F-14.
Marathon et Cobalt ont obtenu le bloc G-13.

Les offres relatives aux 30 autres blocs ont été jugées infructueuses. Les sociétés ayant déjà obtenu des blocs «vont être invitées pour entamer des négociations finales avec une commission ministérielle ad hoc», a indiqué le ministre du Pétrole, Etienne Dieudonné Ngoubou, qui a présidé la cérémonie de clôture de cette compétition.

Selon lui, «ces négociations stratégiques prendront en compte aussi bien les propositions techniques que d’autres éléments de nature économiques et stratégiques».

Fait marquant, Shell Gabon, actuel leader de la production pétrolière au Gabon, n’a rien obtenu bien qu’il ait soumissionné pour plusieurs blocs. Il en est de même pour Total Gabon, qui a annoncé fin août dernier une importante découverte en eaux très profondes.
http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... re-profond

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53311
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 01 nov. 2013, 11:53

Gabon: attribution de 13 blocs pétroliers dans l’offshore profond

Agence Ecofin 31Oct 2013

Treize blocs pétroliers situés en offshore profond et très profond sur un total de 43 blocs ont été attribués par l’Etat Gabonais à des sociétés pétrolières lors d’une consultation restreinte organisée du 28 au 29 octobre à Libreville.

La compagnie Ophir Energy s’est taillé la part du lion avec 4 blocs (A-3, A-4, A-5 et A-6).

Trois autres sociétés ont obtenu chacune un bloc : Impact (bloc D-14), Marathon (bloc E-12) et Perenco (bloc E-14).

Les six autres blocs ont été attribués à des compagnies qui ont choisi d’unir leurs forces.

Le couple Repsol et Exxon Mobil a ainsi obtenu le bloc E-13.
Elenilto et Petronas ont remporté le bloc F-12. Le bloc C-11 a été attribué à Exxon Mobil et Noble.
Petronas et ENI ont eu le bloc F-13.
Perenco et Petronas opéreront le bloc F-14.
Marathon et Cobalt ont obtenu le bloc G-13.

Les offres relatives aux 30 autres blocs ont été jugées infructueuses. Les sociétés ayant déjà obtenu des blocs «vont être invitées pour entamer des négociations finales avec une commission ministérielle ad hoc», a indiqué le ministre du Pétrole, Etienne Dieudonné Ngoubou, qui a présidé la cérémonie de clôture de cette compétition.

Selon lui, «ces négociations stratégiques prendront en compte aussi bien les propositions techniques que d’autres éléments de nature économiques et stratégiques».

Fait marquant, Shell Gabon, actuel leader de la production pétrolière au Gabon, n’a rien obtenu bien qu’il ait soumissionné pour plusieurs blocs. Il en est de même pour Total Gabon, qui a annoncé fin août dernier une importante découverte en eaux très profondes.
http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... re-profond

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53311
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 19 janv. 2014, 13:30

Ali Bongo inaugure un institut de pétrole et de gaz samedi à Port-Gentil :

17/01/2014 Libreville, Gabon (Gabonactu.com)

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba inaugure ce samedi à Port-Gentil (capitale économique) le tout nouvel institut de pétrole et de gaz du Gabon (IPG) dont la vocation est de former les gabonais qui prendront les commandes du secteur pétrolier national, a annoncé vendredi le porte parole de la présidence de la République, Alain Claude Bilie By Nze.

L’institut a été créé suite à une réclamation persistante de l’Organisation gabonaise des employés du pétrole (ONEP), le principal syndicat du secteur pétrolier au Gabon.

La formation qualifiante et les diplômes délivrés par l’institut permettront aux compagnies pétrolières de trouver sur place une main d’œuvre qualifiée. Cela permettra à l’Etat d’accélérer son programme de « gabonisation » des emplois dans ce secteur clef de l’économie du pays.

Plusieurs postes de responsabilité sont occupés par des expatriés suscitant la colère des nationaux qui ont multiplié les grèves ces dix dernières années.

La formation sera dispensée par des experts de l’Institut français du pétrole (IFP) et ceux de l’Université des sciences de Masuku (USTM).
http://www.gabonactu.com/ressources_g/a ... tvqwtJKH3E

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53311
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 21 févr. 2014, 19:30

Le Gabon réclame à Total $805 millions d'impôts

Publié le 21 février 2014, LIBREVILLE (Reuters)

Le gouvernement gabonais réclame à la filiale locale de Total le paiement de 805 millions de dollars (587,5 millions d'euros) d'impôts au titre des années 2008 à 2010, un dossier suivi de près par des investisseurs susceptibles de s'implanter dans le secteur de l'énergie au Gabon.

Total Gabon conteste les demandes du fisc, qui découlent d'un contrôle fiscal portant sur les exercices 2008 à 2010.

La compagnie a déclaré dans un communiqué que ce redressement fiscal était "dénué de tout fondement", ajoutant contester "l'ensemble des chefs de redressement et les montants associés". Elle se dit confiante dans l'issue du contentieux.

Un différend antérieur entre le fisc gabonais et Addax Petroleum, filiale du groupe chinois Sinopec avait conduit cette dernière à débourser au moins 400 millions de dollars.

D'autres compagnies feront l'objet de contrôles fiscaux similaires, a déclaré à Reuters un haut responsable du ministère du Pétrole qui a requis l'anonymat.

Total Gabon est contrôlée à 58,28% par Total, l'Etat gabonais possédant 25% du capital.

Une source du secteur a déclaré que le fait que l'Etat soit actionnaire devrait aider à résoudre le différend fiscal.

Le gouvernement estime pour sa part que la réaction de Total prouve la mauvaise foi de la compagnie.

La Direction générale des impôts a déploré l'attitude de Total qu'elle juge "caractérisée par une tendance à faire valoir exclusivement son point de vue".

"L'administration regrette la mauvaise volonté de Total Gabon qui, en dépit de sa taille, reste un contribuable comme tous les autres, soumis aux lois et règlements de la République gabonaise", ajoute le directeur général des impôts, Joël Ogouma, dans un communiqué adressé vendredi à Reuters mais daté de jeudi.
http://www.usinenouvelle.com/article/le ... ts.N242875

Avatar de l’utilisateur
akochan
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 882
Inscription : 15 mai 2008, 19:02
Localisation : même les chats sont surpris par la crise

Re: Le pic du Gabon

Message par akochan » 22 févr. 2014, 10:38

C'est marrant, je viens juste de recevoir un gabonais en stage sur mon exploitation agricole. C'était vraiment enrichissant et une certitude en est ressortie. La France-Afrique c'est fini et ils veulent développer leur agriculture pour rendre le pays autosuffisant. Pour moi c'est un métier d'avenir, mais pas dans le développement de fermes de 500000 ha pour faire de l’huile de palme mais bien dans le développement de la petite agriculture et dans la valorisation des potentialités du pays.
C'est pareil en France.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7672
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le pic du Gabon

Message par mobar » 22 févr. 2014, 12:30

akochan a écrit :C'est marrant, je viens juste de recevoir un gabonais en stage sur mon exploitation agricole. C'était vraiment enrichissant et une certitude en est ressortie. La France-Afrique c'est fini et ils veulent développer leur agriculture pour rendre le pays autosuffisant. Pour moi c'est un métier d'avenir, mais pas dans le développement de fermes de 500000 ha pour faire de l’huile de palme mais bien dans le développement de la petite agriculture et dans la valorisation des potentialités du pays.
C'est pareil en France.
L'auto suffisance est une tarte à la crème.
Depuis plus de 40 ans, tous les dirigeants africains en parlent etet aucun ne travaille sérieusement pour y parvenir, si ce n'est au niveau communication.

L'huile de palme, parlons en.
En Cote d'Ivoire, elle est au mains d'une petite oligarchie qui se garde bien d'en partager les fruits, ce sera pareil au Gabon surtout si on parle d'une gestion centralisée et administrée

La France, troisième agriculture d'Europe est incapable d'être autosuffisante sur le plan alimentaire
Revoir l'émission d'hier soir de Calvi sur la 5

La faute à qui?
Aux ressorts et motivations des acteurs, qui sont là pour se remplir les poches le plus vite possible au mépris de ce qui les entoure, hommes, animaux et environnement.

En nous faisons tous partie des acteurs ](*,) :ghost: :shock:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53311
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 22 févr. 2014, 12:40

energy_isere a écrit :
Le Gabon réclame à Total $805 millions d'impôts


Un différend antérieur entre le fisc gabonais et Addax Petroleum, filiale du groupe chinois Sinopec avait conduit cette dernière à débourser au moins 400 millions de dollars.

......
la dessus on peut retrouver dans ecofin :
Addax Petroleum a payé plus de 400 millions $ de dédommagements au Gabon

Agence Ecofin 28 Janv 2014

La compagnie pétrolière Addax Petroleum, filiale du groupe chinois Sinopec, a payé au moins 400 millions de dollars de dédommagement à l’Etat gabonais dans le cadre d’un accord visant à solder le différend qui opposait les deux parties, rapporte l’agence Reuters, citant des sources proches du dossier.

Le litige entre les deux parties a éclaté quand l’Etat a retiré en décembre 2012 à Addax le gisement d'Obangue (sud-ouest, production d'environ 9000 barils/jour), dont l'exploitation a été confiée, par la suite, à la nouvelle compagnie publique gabonaise, Gabon Oil Company (GOC). Officiellement, la société Addax a été sanctionnée pour avoir manqué à différentes obligations contractuelles fiscales, douanières et environnementales.

Addax avait porté le contentieux devant la cour arbitrale de la Chambre internationale de commerce de Paris qui a donné, en septembre 2013, raison à l’Etat gabonais. Malgré ce verdict, les négociations avaient continué entre les deux parties en vue de trouver un accord à l'amiable. Mi-janvier les deux parties ont signé un accord qui met fin à ce bras de fer judicaire. Au terme de l'accord, un nouveau contrat d'exploitation et de partage de production a été signé pour 10 ans avec Addax sur trois champs pétroliers sur lesquels la société opérait déjà.

Suite à la signature de cet accord, le ministre du Pétrole, Etienne Ngoubo, avait indiqué que «la société Addax a reconnu le préjudice causé à l'Etat gabonais, dont le montant cumulé est estimé excède 1 milliard de dollars», sans plus de précision.

Addax, qui représente un tiers de la production à l'étranger de Sinopec, a refusé de commenter le montant du dédommagent qu’elle a versé à l’Etat gabonais, évoquant un accord confidentiel. Un porte-parole du ministère gabonais du Pétrole s’est aussi refusé à tout commentaire à ce sujet.

Dans les milieux de l’industrie pétro-gazière, on estime cependant le montant du dédommagement servi par Addax à l’Etat gabonais est exceptionnellement pour un seul gisement de pétrole.

Le différend opposant l’Etat gabonais à Addax avait fait craindre à certains acteurs de l’industrie pétrolière une dégradation du climat des affaires au Gabon, où le gouvernement cherche à attribuer dans les prochains mois une série de licences d'exploration en offshore profond et très profond pour doubler sa production à 500 000 barils par jour (bpj).
http://www.agenceecofin.com/droit-des-a ... s-au-gabon

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 6835
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Le pic du Gabon

Message par phyvette » 11 mai 2014, 08:10

Quand on ne peut pas prendre place autour de la table, on se retrouve au menu.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53311
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 22 juil. 2014, 21:05

Le Gabon selectionne 7 compagnies pour des négociations avancées sur des blocs pétroliers offshore.

Total pas le mieux placé.
Gabon Picks Seven Companies For Final Oil Block Talks

July 21, 2014 rigzone

Gabon has selected seven companies for a final round of negotiations as part of an offshore licensing round the government hopes will reverse a chronic decline in output, the country's oil ministry said on Monday.

The new blocks are located in deep offshore waters - an exploration play that is expensive and uncertain but potentially very rewarding given the similarity of geological structures to oil-rich Brazil, where billions of barrels of oil have been discovered.

Former OPEC member Gabon produces about 230,000 barrels per day (bpd), down from a peak of close to 400,000 bpd in the 1990s.

An oil ministry statement said that Impact Oil & Gas, Repsol , Perenco, ExxonMobil, Marathon, Petronas and Ophir were ranked highest for the nine blocks due to be allocated.

"These companies listed are invited to finalise negotiations for the signature of the relevant CEPPs (exploration and production-sharing contracts) as soon as possible," according to a statement signed by Minister for Oil and Hydrocarbons Etienne Dieudonne Ngoubou.

The statement showed that Cobalt, Noble, Royal Dutch Shell and Total were ranked lower down the pecking order for the blocks. The ministry said it had the right to open negotiations with the lower-ranking contenders if talks with the first-choice companies were unsuccessful.

Bids for another eight blocks offered "did not reach the expectations of the Gabonese Republic", the statement added.
https://www.rigzone.com/news/oil_gas/a/ ... lock_Talks

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité