Le pic du Gabon

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 03 mars 2018, 19:48

Le Gabon a produit 10,5 millions de tonnes de pétrole en 2017

Agence Ecofin 01 mars 2018

Au terme de l’année 2017, la production nationale de pétrole brut au Gabon s’est élevée à 10,503 millions de tonnes, contre 11,485 en 2016, soit une contraction de 8,5%.

Selon la direction générale de l’Economie, cette contreperformance est imputable notamment au déclin naturel des champs matures, aux difficultés techniques rencontrées par certains opérateurs, à la grève du personnel ainsi qu’aux exigences de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), pour réduire l’offre mondiale de pétrole.

A cela, s’ajoute la stratégie du laisser-faire adoptée par les opérateurs comme Shell et Total, dans l’attente de la finalisation des cessions d’actifs au profit d’ASSALA et Pérenco, qui n’ont eu lieu qu’en septembre 2017, indique la Direction générale des hydrocarbures (DGH).

Parallèlement, le repli de la production nationale a induit une baisse des exportations, passant de 10,530 millions de tonnes en 2016 à 9,443 millions de tonnes en 2017. Soit un repli de 10,3%.

En termes de ventes, l’Asie, avec plus de 76% de parts, reste la principale destination du brut gabonais, suivie de l’Europe et de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Dans un contexte de reprise des cours, le prix moyen du Brent s’est situé à 54,27 dollars le baril, en amélioration de 24,2% par rapport à 2016. De même, le prix moyen des bruts gabonais a augmenté de 29,6% à 52,54 dollars le baril.

Enfin, le taux de change moyen du franc CFA par rapport au dollar s’est quant à lui, déprécié de 1,9% en 2017 pour s’établir à 582,075 FCFA pour 1 dollar.
https://www.agenceecofin.com/hydrocarbu ... le-en-2017

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 01 sept. 2018, 14:45

Gabon : découverte d’un important gisement de pétrole sur le puits Ruche Nord-Est

Agence Ecofin 31 août 2018

Au Gabon, la firme pétrolière norvégienne Panoro Energy vient d’annoncer la découverte d’un gisement de pétrole sur le puits Ruche Nord-Est (DRNEM-1), situé sur le contrat de partage de production Dussafu Marin, au large.

Les activités de forage y ont atteint une profondeur de 3400 mètres. Elles ont permis d’entrer en contact avec un réservoir d’hydrocarbures de bonne qualité de 15 mètres dans la formation de Gamba et un autre réservoir de 25 mètres de pétrole dans des réservoirs empilés au niveau de Dentale. Une évaluation technique est actuellement en cours pour jauger la découverte.

Il faut rappeler que le puits DRNEM-1 a été foré pour identifier des ressources pétrolières supplémentaires dans les formations pré-salifères de Gamba et Dentale. Son forage s’est déroulé dans les limites du budget, selon un communiqué de Panoro. La nouvelle trouvaille pourrait être développée avec les découvertes effectuées sur le terrain de Ruche en 2011.

«Il s’agit d’une autre découverte passionnante du pétrole à Dussafu, où depuis 2011, nous avons eu un taux de réussite exceptionnel en matière de forage avec 9 pénétrations de puits consécutives pour trouver du pétrole. Nous sommes heureux de ce résultat positif et nous allons maintenant de l'avant avec le programme d'évaluation.», s’est ravi John Hamilton (photo), PDG de Panoro.

Avec l’arrivée récente du FPSO Adolo sur le site de Dussafu, on s’attend au début de la production sur le site en fin septembre ou début octobre 2018.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... e-nord-est

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 01 sept. 2018, 15:52

Le FPSO BW Adolo est entré dans les eaux gabonaises

Image

Agence Ecofin 29 Aout 2018

Au Gabon, les partenaires engagés sur le champ Tortue du bloc Dussafu au Gabon, BW Offshore et Panoro Energy, ont annoncé l’arrivée dans les eaux gabonaises du navire flottant de production, de stockage et de déchargement (FPSO), BW Adolo.

Le navire qui a quitté Singapour, le mois dernier, dispose d'une capacité de stockage de 1 350 000 barils de pétrole et d'une capacité de production de 40 000 barils par jour.

Il convient d’indiquer qu’il est déjà en cours de positionnement sur le site.

La connexion des puits au FPSO marquera une étape importante vers le lancement de la production sur ce prolifique périmètre, en fin d’année. L’opérateur de Tortue, BW Energy, y prévoit un plateau de production compris entre 10 000 et 15 000 barils par jour.

Selon des informations relayées par Petroleum Africa, l’état d’avancement de la planification de la phase 1 du projet Tortue est tel que BW et Panoro travaillent déjà au démarrage de la deuxième phase. Celle-ci devrait entraîner la mise en production de plusieurs puits dans les réservoirs de Gamba et Dentale.
https://www.agenceecofin.com/production ... gabonaises

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 22 sept. 2018, 16:08


Gabon : la production pétrolière dans le champ Tortue a démarré


Agence Ecofin 17 sept 2018

Au Gabon, le pétrolier singapourien BW Offshore vient d’annoncer le démarrage depuis le 16 septembre, de la production pétrolière dans le champ offshore Tortue, soit 18 mois après les premiers investissements dans la licence Dussafu.

« Nous avons obtenu la première huile de la licence Dussafu dans les limites du budget et du calendrier. L'exécution du projet Dussafu confirme l'attractivité de notre modèle en combinant des ressources éprouvées, une organisation ingénieuse et un accès aux actifs de production pour atteindre un délai de production de pétrole réduit.», a déclaré Carl K. Arnet, PDG de BW Offshore.

Si la production initiale attendue n’a pas été annoncée, on sait que le FPSO BW Adolo engagé dans le processus, a une capacité de production de 40 000 barils de pétrole par jour. Des mises à jour devraient être fournies dans les prochains jours pour quantifier la production.

«Notre première priorité est maintenant de terminer les activités de démarrage et de stabiliser la production sur BW Adolo. Nous travaillerons parallèlement à la décision finale d'investissement sur Tortue Phase 2, qui débloquera des volumes de production supplémentaires, poursuivra le programme d'évaluation de la découverte récemment annoncée sur Ruche Nord Est, confirmera des ressources supplémentaires et renforcera la commercialisation de la Licence Dussafu.», a poursuivi le chef d’entreprise.

La production se fera à partir de cinq découvertes prouvées sur la licence. Pour rappel, BW opère sur le périmètre avec 91,67% des participations totales. Le reste revient au Norvégien Panoro Energy.

La mise en production du projet pétrolier Tortue viendra plus ou moins résoudre le problème du recul de la production gabonaise en raison de l’arrivée à maturité des principaux champs producteurs. Avec le lancement de la production lors de la deuxième phase de développement de Tortue, on assistera à une nouvelle ère dans la production pétrolière au Gabon, d’autant plus que l’offshore intéresse des leaders mondiaux de l’exploration comme Petronas.
https://www.agenceecofin.com/production ... -a-demarre

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 12 janv. 2019, 13:58

La BAD va financer la construction de deux centrales hydroélectriques au Gabon

Agence Ecofin le 8 janv 2019

Le 4 janvier dernier, la Banque africaine de développement (BAD) et le Consortium GPC-ERANOVE ont signé une lettre d’intention pour le financement au Gabon des centrales hydroélectriques de Ngoulmendjim (73 MW) et de Dibwangui (15 MW).

Selon les termes de ce document, soumis suite à un appel à manifestation d’intérêt, la BAD confirme son intention d’agir en tant que co-arrangeur et co-prêteur, à hauteur de 160 millions d’euros, auprès de la société de financement, Africa Finance Corporation (AFC), dans le financement de ces ouvrages hydroélectriques.

Il est à noter que cette lettre d’intention intervient après la signature, le 26 octobre dernier, avec la République gabonaise à Libreville, des contrats d’achat d’énergie électrique de Ngoulmendjim et de Dibwangui, portés respectivement par les sociétés Asokh Energie et Louetsi Hydro.
https://www.agenceecofin.com/hydroelect ... s-au-gabon

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 21 janv. 2019, 08:19

CGG : CGG démarre une nouvelle étude multi-clients au Gabon

DOWJONES | LE 21/01 2019
PARIS (Agefi-Dow Jones)

CGG a annoncé lundi le démarrage d'une étude sismique multi-clients 2D au Gabon. D'une couverture totale de 9.800 kilomètres et située dans une zone inexplorée des eaux profondes du Bassin Sud, cette nouvelle étude intervient après une précédente étude 3D de 25.000 km(2) , qui a donné lieu aux récentes découvertes pétrolières de Boudji-1 et Ivela-1.

"Les nouvelles données 2D aideront à définir l'étendue complète des zones pétrolières existantes et nouvelles dans la région", indique le groupe parapétrolier dans un communiqué.

CGG précise qu'un échantillon préliminaire des données sur les blocs proposés sera disponible à temps pour le 12e cycle de mise aux enchères de blocs d'exploration au large du Gabon, prévu pour juin 2019.
https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 20739.html

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10108
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le pic du Gabon

Message par mobar » 21 janv. 2019, 08:27

Le chant du cygne?
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 11 avr. 2019, 01:33

CGG a terminé son étude multi-clients 2D au large du Gabon

DOWJONES | LE 10/04 2019

Le groupe de services pétroliers CGG a annoncé mercredi la fin de son étude multi-clients 2D au large du Gabon, et que les jeux de données sismiques préliminaires seront livrés dès fin avril.

PRINCIPAUX POINTS DU COMMUNIQUE:

-Les jeux de données sismiques préliminaires seront livrés dès fin avril pour permettre aux compagnies pétrolières de disposer de suffisamment de temps pour comprendre les systèmes pétroliers offshore et évaluer les blocs miniers offerts dans le cadre du 12ème cycle de mise aux enchères de blocs au large du Gabon de septembre 2019.

-Ce jeu de données modernes permettra notamment de définir l'étendue complète des zones pétrolières existantes et nouvelles de cette région mais également de comprendre les variations d'épaisseur de la couverture sédimentaire pour une meilleure analyse de la roche mère et de sa maturité.
https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 40347.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 20 juil. 2019, 11:20

Le Gabon réduira le thermique au profit de l’hydroélectricité et ajoutera 500 MW en trois ans

Agence Ecofin. 19 juillet 2019

Au Gabon, le gouvernement s’est tracé une nouvelle direction en matière électrique, a affirmé Tony Ondo Mba (photo), le ministre de l’Energie. Il a en effet mis en place une politique dont l’objectif est de fournir une énergie abordable pour les populations.

Pour y parvenir, l’exécutif diversifiera le mix énergétique, en développant plus de centrales d’énergie renouvelable afin d’accroître la capacité disponible tout en baissant le coût de production de l’énergie.

En effet, le pays dépend grandement des centrales thermiques dont le coût de production est plus élevé, à cause du combustible notamment. Pour changer cet état de choses, les autorités ambitionnent de faire passer la part du thermique dans le mix électrique du pays, des 65% actuels, à 20%, et faire passer la part de l’hydroélectricité, des 35% actuels, à 80%.

Les autorités envisagent également d’accroître la capacité installée du pays qui passera de 711 MW à 1 200 MW, au cours des trois prochaines années, rapporte Xinhua.
https://www.agenceecofin.com/production ... -trois-ans

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 10 août 2019, 11:59

Le Gabon accorde à Petronas deux nouveaux contrats d'exploration et de partage de production

Agence Ecofin 5 août 2019

Le 2 aout dernier, le ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures, Noël Mboumba a procédé à la signature de deux contrats d’exploration et de partage de production entre l’Etat gabonais et la société Petronas, représentée par Azman Ba Aziz, directeur général, strategie et commerce.

Les blocs en question, F12 et F13, baptisés « Yitu » et « Meboun » (espoir en langues punu et fang), sont les deux parcelles cédées à la société malaisienne au large des côtes gabonaises.

Ces zones, situées dans le sous bassin sud du domaine pétrolier, près de Mayumba, couvrent une superficie totale de 4368,49 km2.

L’acquisition de ces blocs par la société Petronas témoigne du potentiel dont dispose encore le Gabon en matière de champ pétrolier estime le ministre Noël Mboumba. Qui, par ailleurs a indiqué : « Nous avons eu un code des hydrocarbures qui n’était pas attractif et pendant cinq ans nous n’avons pas enregistré de signature de contrat. Aujourd’hui, avec la promulgation, par le chef de l’Etat S.E. Ali Bongo Ondimba, du nouveau code des hydrocarbures, le Gabon s’inscrit dans une démarche d’expansion de son secteur pétrolier aussi bien en offshore qu’en onshore».

Cinq ans après avoir signé le CEPP de Likuale, Petronas, détient désormais trois actifs sur le bassin sédimentaire gabonais. La société pétrolière malaisienne devient ainsi, le premier acteur en matière d’exploration en zone offshore profond et très profond au Gabon.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... production

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 31 août 2019, 10:55

Gabon : le chinois Fulin Taihe veut investir 366 milliards de FCFA pour la production du bioéthanol, près de Libreville

Agence Ecofin. 28 août 2019

Après la construction des infrastructures en Afrique, la Chine s’intéresse désormais aux biocarburants. L’entreprise chinoise Fulin Taihe veut réaliser un investissement de 620 millions de dollars (plus de 366 milliards de FCFA à la valeur du dollar au 27 août 2019) dans le secteur au Gabon.

À ce sujet, les responsables de cette entreprise rencontrent depuis quelques jours les autorités gabonaises à Libreville. Selon ces investisseurs, 120 millions de dollars serviront au développement des plantations agricoles. Il s’agit plus spécifiquement du manioc qui va couvrir une superficie de 83 000 hectares de terres. Les 500 millions de dollars restants seront destinés à la transformation. « Nous pensons que le Gabon est l’une des meilleures destinations des investissements étrangers. Nous avons fait un choix approprié, judicieux à tout égard. Et nous nous intéressons au secteur de l’agriculture au sens large du terme », explique Cai Lihua, secrétaire général de la Chambre mixte de commerce et d’industrie Chine-Afrique à la presse locale.

Le projet en lui-même consiste à traiter plus de 900 000 tonnes de manioc séché afin d’en tirer 300 000 tonnes d’éthanol par an. Les investisseurs chinois prévoient que la production annuelle va générer un chiffre d’affaires de 284,29 millions de dollars pour un bénéfice projeté à 66,76 millions de dollars. À terme, les autorités entrevoient l’augmentation des recettes fiscales locales du Gabon et la création d’environ 7 000 emplois.

La convention entre le gouvernement et la société chinoise sera signée le 5 septembre. Mais en attendant, le ministre de l’Agriculture assure que ce projet industriel situé dans la périphérique de Libreville, qui va bénéficier de la proximité de terres arables dans la zone de la Remboué, nécessitera la production de trois millions de tonnes de manioc chaque année.

« L’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur agricole vont être concernés par ce vaste chantier qui va venir compléter le programme Graine qui a été reformulé de façon plus pertinente que la première. Il faudra donc mobiliser tout le monde pour bénéficier de ce projet qui est le plus grand en Afrique dans le domaine », explique-t-il.
https://www.agenceecofin.com/biocarbura ... libreville

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 31 août 2019, 11:10

Gabon : Panoro Energy intercepte des hydrocarbures sur le puits Hibiscus Updip du permis Dussafu

Image

........
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... is-dussafu

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 21 sept. 2019, 12:12

Au Gabon, le pétrolier américain Vaalco lance une campagne de forage de cinq puits

Agence Ecofin 17 sept 2019

Vendredi dernier, le producteur américain de brut Vaalco Energy a annoncé le début de sa campagne de forage 2019 / 2020 qui comprendra principalement deux puits d'évaluation et trois puits de développement dans les eaux gabonaises.

Les travaux ont commencé par le puits d’évaluation Etame 9P du champ Etame et devraient durer quatre semaines. Après cette étape, la société démarrera le forage du puits de développement Etame 9H qui cible le réservoir Gamba.

9P cible, quant à lui, le réservoir Dentale qui pourrait abriter jusqu'à 4,6 millions de barils bruts. En cas de succès à ce niveau, quatre puits latéraux devront être forés pour faciliter l’exploitation de la réserve. Pour rappel, un contrat a été passé entre Vaalco et le fournisseur de plateformes de forage Vantage Drilling pour cette campagne.

« Nous sommes entrés dans la première phase de notre stratégie de croissance, en commençant par le puits d'évaluation Etame 9P où nous cherchons à réduire les risques liés aux ressources importantes de la formation Dentale en vue de futures opportunités d'exploitation […] 9P représente la première d'une série d’opportunités sur lesquelles nous nous appuierons pour tenter de créer une valeur substantielle pour nos actionnaires en convertissant les ressources en réserves d'une manière rentable », a expliqué Cary Bounds, patron de Vaalco.

Vaalco estime que sa production pour le troisième trimestre de cette année passera de 3 000 à 3 300 barils de pétrole par jour et que la production nette de l’exercice 2019 sera de 3 300 à 3 900 barils de pétrole par jour.

Le bloc Etame Marin couvre une superficie de 3 000 km2 et Vaalco en est l’opérateur avec une participation de 33,58%.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... cinq-puits

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 27 sept. 2019, 23:31

Gabon : la production pétrolière nationale poursuit son déclin

Agence Ecofin 24 sept 2019

Selon le ministère de l’Economie, la production nationale de pétrole brut au Gabon a continué sa courbe périclitante en 2018.

Elle est ainsi passée de 83,839 millions de barils en 2016, à 76,674 millions de barils en 2017, pour se situer à 70,417 millions de barils en 2018.

Cette baisse, indique-t-on, est consécutive au déclin naturel des champs matures, aux dysfonctionnements récurrents des équipements de production en surface, aux reports et annulations de certains projets (développement et redéveloppement des champs matures susceptibles d’apporter une production additionnelle).

A ces facteurs, s’ajoute le maintien du quota de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) à 9000 barils/jour dans l’optique de réduire l’offre mondiale de pétrole.

Il est de même des multiples grèves des employés du secteur pétrolier en cours d’année qui ont conduit à l’interruption de la production, induisant un manque à produire.

La conséquence de cette situation, reste la baisse des volumes des exportations pétrolières qui sont passées de 9,44 millions de tonnes en 2017 à 8,7 millions de tonnes en 2018, soit -7,7%.
https://www.agenceecofin.com/production ... son-declin

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le pic du Gabon

Message par energy_isere » 05 oct. 2019, 11:26

Suite de post du 31 mai 2019 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 7#p2287057
Gabon : la dernière découverte de pétrole sur le permis Dussafu dépasse largement les attentes (Panoro Energy)

Agence Ecofin. 4 oct 2019

Dans une mise à jour de ses activités publiée vendredi, la société norvégienne Panoro Energy a déclaré que les données d’analyses de la découverte Hibiscus Updip ont largement dépassé les attentes.

Les colonnes de pétrole découvertes sont d’excellente qualité et on estime les réserves récupérables dans la fourchette entre 40 et 50 millions de barils. Des travaux sont en cours pour relier cette découverte aux projets voisins Ruche et Ruche NE. Ensemble, ils produiront via le FPSO d’Adolo.

« Le succès de ce puits nous permet de réduire davantage les risques liés à la prospectivité de la formation Gamba dans la région d’Hibiscus, où nous voyons un potentiel additionnel important. Nous sommes extrêmement satisfaits du succès continu du forage à Dussafu », a commenté John Hamilton (photo), PDG de Panoro.

Il faut savoir que le puits a été foré à une profondeur verticale de 3 538 m, dans des profondeurs d’eau de 116 mètres. Entre le 30 août, date de la découverte et ce jour, une section latérale du puits a été forée jusqu’à une profondeur totale de 3 500 mètres et a entrecoupé une colonne de 26 mètres de pétrole dans la formation Gamba. Des études sont en cours pour analyser la découverte.

La campagne de forage de Panoro et de son partenaire BW va se poursuivre vers le champ Tortue pour y exécuter quatre forages.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... oro-energy

Répondre