Nigéria

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 21 janv. 2019, 21:14

Le FPSO de Total sur Egina. En grand format

Image

https://www.usinenouvelle.com/article/l ... al.N792599

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 22 janv. 2019, 00:55

Total: « le moment de lancer de nouveaux projets » au Nigéria, indique Patrick Pouyanné

AFP le 21 janv. 2019

Le PDG du géant pétrolier et gazier français Total, Patrick Pouyanné, a estimé lundi que c'était le "moment de lancer de nouveaux projets" au Nigéria, dont il a salué le potentiel.

"Il y a un potentiel énorme au Nigéria, c'est l'un des pays d'Afrique de l'ouest les plus prolifiques pour le secteur du pétrole et du gaz", a-t-il déclaré à des journalistes à Paris en marge d'une réunion d'hommes et femmes d'affaires français et nigérians. "Donc c'est le moment de lancer de nouveaux projets et nombreux sont ceux sur lesquels nous travaillons", a-t-il ajouté.

Total doit notamment prendre une décision formelle sur un nouveau projet en mer baptisé Ikike, qui représente 45 000 barils équivalent pétrole par jour, pour lequel Total sera opérateur avec une part de 40%. "Ikike sera approuvé cette année, probablement dans les prochains mois", a indiqué Patrick Pouyanné.

Le patron a aussi estimé aussi que "2019 devrait être l'année de l'extension de Nigeria LNG", la société chargée de produire du gaz naturel liquéfié (GNL) dans le pays pour l'exportation. Total est l'un de ses coactionnaires à hauteur de 15% aux côtés de Nigerian National Petroleum Corporation (49%), Shell (25,6%) et Eni (10,4%).

Toujours au Nigeria, Total a annoncé récemment le démarrage le 29 décembre de la production sur le champ pétrolier offshore géant d'Egina. Selon le groupe, le projet a été réalisé pour un coût de près de 10% inférieur au budget initial (estimé autour de 16 milliards de dollars), soit une économie de plus d'un milliard de dollars. "Nous devons aussi relancer de l'exploration" dans le pays, a déclaré Patrick Pouyanné. "J'espère que le nouveau gouvernement qui sera installé après les élections lancera de nouveaux appels d'offres pour accorder des nouvelles licences d'exploration".
https://www.connaissancedesenergies.org ... ria-190121

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 16 févr. 2019, 10:53

La production pétrolière du Nigéria devrait commencer à reculer à partir de 2020 (Rapport)

Agence Ecofin 8 fev 2019

Selon le rapport « The Nigerian Oil and Gas Upstream Report » du centre de recherche de la Banque d’investissement Afrinvest, la production nigériane de pétrole devrait entamer une phase de déclin après 2020.

Le rapport publié cette semaine explique que l'exploration en eaux profondes avait considérablement ralenti en raison de l'incertitude fiscale causée par l'échec de l'adoption du nouveau code pétrolier (Petroleum Industry Bill). Le document a initialement été rédigé en 2008.

Les analystes ont indiqué que sans clarté sur les termes financiers, l'exploration n’y serait pas une priorité pour les compagnies pétrolières internationales, étant donné qu’elles avaient déjà d'importants stocks de découvertes non mises en valeur, tant à terre qu'en eau profonde.

Par ailleurs, Afrinvest s’attend à ce que les réformes fiscales dans l'industrie avancent lentement. Et d’estimer que le recul interviendra lorsque les contrats de partage de production en eau profonde expireront entre 2023 et 2028. Les nouveaux projets à long terme dépendront des conditions fiscales négociées lors du renouvellement de contrats expirés.

« Compte tenu de ces problèmes, de l'absence d'une réglementation et de réformes favorables, des contraintes de financement, des coûts de l’amont élevés et de l'incertitude budgétaire actuelle et la faiblesse de la réserve de grands projets, nous prévoyons que la production commencera à décliner après 2020, malgré un potentiel de croissance important.», conclut le document.

Le Nigeria produit du pétrole à partir de plus de 220 champs, dont la plupart sont relativement petits et ont une production moyenne inférieure à 10 000 barils par jour.
https://www.agenceecofin.com/production ... 20-rapport

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 23 févr. 2019, 12:15

Le Nigeria somme brusquement plusieurs compagnies pétrolières de lui verser des redevances et taxes de 20 milliards $

Agence Ecofin. 21 fev 2019

Au Nigeria, un service de recouvrement de la société publique du pétrole (NNPC) a adressé une lettre à Royal Dutch Shell, Chevron, Exxon Mobil, Eni, Total et Equinor pour exiger le paiement de ce qu’il a appelé des redevances et taxes impayées pour la production de pétrole et de gaz. Le montant total demandé est de 20 milliards de dollars et chaque entreprise devrait verser entre 2,5 et 5 milliards de dollars, rapporte des sources proches du dossier.

Selon Reuters, ces 20 milliards doivent être versés aux Etats des régions de production du pétrole. Il faut rappeler que plus tôt cette année, le gouvernement fédéral et les Etats concernés ont conclu un accord selon lequel, les Etats bénéficieront d’une meilleure redistribution de la manne pétrolière et que ces fonds leurs seront versés par Abuja.

Mais certains observateurs pensent que l’origine de cette lettre arrivée précipitamment est liée à la grogne populaire dans le Delta du Niger où les militants du Niger Delta Avengers (NDA) menacent à nouveau de réduire à néant la production. Les attaques ont commencé la semaine dernière.

Une source proche d'une autre compagnie a déclaré que cela ressemble à un différend interne entre le gouvernement fédéral et les administrations locales. Et d’ajouter que le gouvernement central essaie simplement de transférer aux compagnies pétrolières internationales, l'argent qu'il doit.

Dans un communiqué cité par l’agence de presse Reuters, Equinor estime que cette injonction « n’a aucun mérite ». De son côté, Exxon Mobil dit être entrain d’examiner la question.
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... -milliards

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1352
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Re: Nigéria

Message par paradigme » 23 févr. 2019, 16:37

C'est vrai qu'il y a quelque chose d'étonnant, les majors ont gagné des sommes colossales en 2018 :
"Pétrole : plus de 80 milliards de profit pour les majors en 2018"
https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html

Pourtant le prix du baril était bien moindre qu'en 2014, les pays producteurs seraient-ils les dindons de la farce ?

Image
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 16 mars 2019, 10:31

En 2018, les Etats-Unis ont réduit de 43% leurs importations de pétrole brut en provenance du Nigéria

Agence Ecofin 12 mars 2019

Selon des informations publiées dans un rapport de l'Energy Information Administration, les Etats-Unis n’ont importé que 64,06 millions de barils l'an dernier en provenance du Nigéria, contre 112,92 millions de barils en 2017, soit une baisse de 43%.

2017 a notamment représenté un record sur les cinq précédentes années car les importations se sont élevées à 75,81 millions de barils en 2016 et 19,85 millions en 2015.

Cet important recul des importations de pétrole nigérian par les Américains s’explique par le boom de l’offre de schiste Outre-Atlantique depuis plusieurs mois. Les autorités américaines pensent également que la chute des importations de brut nigérian trouve un sens dans le fait que le brut léger nigérian est très semblable au pétrole léger produit dans le schiste argileux américain.

Avec l'augmentation de la production américaine de schiste argileux, l'appétit pour le brut nigérian aux Etats-Unis a donc chuté de façon spectaculaire, commente le document.

Le Nigéria perd donc progressivement l’un de ses plus importants clients car de récents rapports prévoient que les Etats-Unis devraient devenir exportateurs nets de pétrole d’ici à 2024.
https://www.agenceecofin.com/trade/1203 ... du-nigeria

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 27 avr. 2019, 10:37

Nigeria : adoption de loi sur le torchage du gaz naturel

Agence Ecofin 25 avril 2019

Le Sénat nigérian vient d’adopter le projet de loi sanctionnant le torchage du gaz naturel et les pratiques de l’industrie liées aux gâchis énergétiques.

Cette loi qui traîne dans les tiroirs de l’Assemblée depuis près de 40 ans est considérée par Bassey Albert Akpan, le président de la Commission du gaz, comme « l’un des meilleurs cadeaux d’adieu que le huitième Sénat puisse offrir au peuple nigérian ».

La loi qui interdit le brûlage à la troche a déjà été envoyée à la Chambre basse pour débat avant qu’elle ne soit transmise au président Muhammadu Buhari pour approbation.

Le nouveau projet de loi stipule entre autres que tout titulaire de licence qui fournit des données inexactes sur ses politiques de brûlage est passible d’une amende de 28 000 $ et/ou d’une peine de prison de six mois.

Ces dernières années au Nigeria, la question du torchage du gaz a énormément attiré l’attention des pouvoirs publics. Plusieurs mesures ont notamment été prises pour mettre fin à ce phénomène.

Le pays a prévu d’atteindre un taux zéro de torchage d’ici à 2020 et plus récemment, la société publique du pétrole a indiqué que plus aucun permis d’exploitation du gaz ne sera délivré sans des modalités claires ; zéro brûlage de gaz.

Selon des chiffres officiels, en 2018, l’ensemble des producteurs de pétrole et de gaz, opérant dans le pays, ont brûlé pour plus de 987 millions de dollars de gaz naturel. C’est l’équivalent de 282 milliards de pieds cubes standard de gaz. L’année précédente 287 milliards de pieds cubes standard de gaz ont été torchés dans le pays.
https://www.agenceecofin.com/gaz-nature ... az-naturel

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 04 mai 2019, 11:20

Nigeria : le gouvernement se dote d’une technologie capable de détecter les activités de contrebande pétrolière

Agence Ecofin 30 avril 2019

Au Nigeria, le ministère du Pétrole a annoncé qu’il vient de doter les services compétents d’une technologie de surveillance des bassins de production, qui permettra de mieux appréhender le problème de la lutte contre la contrebande du pétrole.

La technologie développée par la société française Kpler sera non seulement déployée dans le bassin du Delta du Niger, mais servira aussi à mieux contrôler l’octroi des licences, sujet à plusieurs affaires de corruption. Une urgence selon un communiqué du ministère.

Interrogé sur le mode de fonctionnement de la technologie, Antoine Pillet, l’un des responsables de la société française, déclare : « D’une certaine façon, nous sommes la télévision en circuit fermé de ce qui se passe dans les eaux nigérianes. Nous fournissons les données, mais ne donnons pas vraiment d'opinion sur ce qui se passe ».

L’annonce du déploiement de cet outil a d’ores et déjà été bien accueillie par les compagnies opérant dans le pays.

« La frustration suscitée par le niveau de sabotage et les dommages causés à l'environnement par le le trafic est élevée et constitue un facteur majeur qui pousse les entreprises à s'intéresser à l'offshore », a déclaré une source proche d’une de ces compagnies à Reuters.

Car, l’une des raisons pour lesquelles le pays peine à attirer de nouveaux investissements est le haut niveau de contrebande qui fait d’ailleurs perdre 1,5 milliard de dollars à l’industrie, chaque mois.

En octobre dernier, l’Université de Yale avait placé le Nigeria parmi les cinq pays où sévit le plus la contrebande de pétrole et de produits pétroliers. Les autres pays sont le Mexique, l'Irak, la Russie et l'Indonésie, ce qui représente un préjudice total de 133 milliards de dollars par an.
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... petroliere

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 25 mai 2019, 11:31

Le Nigeria se prépare à rentabiliser le gaz normalement torché par les producteurs

Agence Ecofin 24 mai 2019

Image

Au Nigeria, le gouvernement s’active dans son programme visant à réduire à zéro, le niveau de gaz torché dans le pays avant 2020. Jeudi, le juge Derefaka, responsable du programme national de commercialisation du gaz destiné au torchage, a déclaré vouloir attirer des investissements dans ce domaine.

En effet, il a expliqué que plus de 178 sites de torchage de gaz ont été retenus par le programme et un appel d’offres international a été lancé pour vendre à au moins 0,25 dollar les mille pieds cubes de gaz naturel.

Il faut dire que ces 178 sites permettront de récupérer l’équivalent de 1 milliard de pieds cubes de gaz par jour, dont les 2/3 sont en onshore. Les 50 premiers sites dans la liste représentent les 4/5 de ce qui est normalement brûlé à la torche dans le pays.

Le processus devrait permettre d’attirer jusqu’à 3,5 milliards de dollars d'investissements étrangers ; ce qui, à coup sûr, favorisera l’atteinte de l’objectif zéro gaz torché dès 2020, indique le responsable.

Une initiative saluée par la Société financière internationale (SFI) qui, dans un rapport publié récemment, a souligné que ce genre de projet pourra fournir au marché local plus de gaz à moindre coût pour la production d’électricité.

Le Nigeria est l’un des rares pays africains les plus engagés dans la réduction du niveau de brûlage de gaz naturel. En avril dernier, une loi a même été adoptée pour encadrer le processus de transition vers une industrie sans gaz torché. Le pays s’est aussi engagé à ne plus attribuer de permis d’exploitation de gaz sans réelle politique visant à atteindre le niveau zéro de gaz torché par site.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... roducteurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 15 juin 2019, 10:53

Nigeria : en mars, les quatre raffineries pétrolières ont fonctionné à seulement 5,55% de leur capacité nominale

Agence Ecofin 12 juin 2019

Selon le rapport d’activités de la société publique nigériane du pétrole (NNPC), en mars, les quatre raffineries pétrolières contrôlées par le gouvernement n’ont tourné qu’à 5,55% de leur capacité combinée qui est de 445 000 barils par jour.

Un niveau record depuis la chute progressive de la capacité de production de ces usines frappées entre autres par la vétusté des installations et les actes de sabotage. Cette fois, la NNPC l’attribue aux travaux de modernisation des usines qui ont démarré début mars.

« La baisse enregistrée de performance opérationnelle des raffineries est à attribuer à la modernisation en cours des raffineries, qui devrait encore améliorer l'utilisation de la capacité une fois achevée.», explique le document.

Le rapport indique par ailleurs que cela représente un manque à gagner de près de 45 millions de dollars pour cette période. Il faut dire que les raffineries publiques ne satisfont qu’environ 10% de la demande interne du pays. Le reste des produits pétroliers consommés dans le pays, provient des importations.
https://www.agenceecofin.com/production ... e-nominale

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 22 juin 2019, 10:51

Le Nigeria va relancer les travaux d’exploration pétrolière dans le bassin du lac Tchad

Agence Ecofin 21 juin 2019

Avant de déposer le tablier en tant que patron de la société publique nigériane du pétrole (NNPC), Maikanti Baru, a signé un document qui prévoit la reprise des activités d’exploration pétrolière dans le bassin du lac Tchad.

Les travaux démarreront une fois que les responsables de la sécurité donneront leur feu vert.

Pour rappel, les travaux avaient été suspendus en raison d’une attaque de l’équipe de géophysiciens de la société par un groupe d’hommes armés. Le bilan faisait état d’une trentaine de morts.

La NNPC veut ainsi s’appuyer sur les résultats positifs des programmes de forage précédents dans des zones situées sur le même trend pétrolier, du côté nigérien.

Cette zone qui couvre entre autres les régions de Borno et Bauchi est au cœur des stratégies de développement de la société publique. Elle abriterait des milliards de barils de pétrole enfouis selon des études réalisées dans les années 1990.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... -lac-tchad

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 06 juil. 2019, 10:00

L'ancienne ministre du pétrole du Niger est inculpée de détournement de plusieurs millions de dollars.
Millions In Jewelry, Golden Iphone Seized From Corrupt Nigerian Ex-Oil Minister

By Julianne Geiger - Jul 05, 2019,
........
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... ister.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 26 juil. 2019, 14:41

Nigeria : le gouvernement s’allie à Siemens pour distribuer 11 000 MW d’électricité à ses citoyens d’ici à 2023

Agence Ecofin. 23 juillet 2019

Le gouvernement fédéral du Nigeria a signé avec l’énergéticien allemand Siemens, un accord visant à faire passer la capacité de production électrique disponible du pays à 11 000 MW d’ici à 2023, a affirmé le président Muhammadu Buhari.

Selon le responsable, le pays qui parvient à distribuer actuellement 4 000 MW d’électricité environ à ses citoyens œuvra avec Siemens pour faire passer ce chiffre à 7 000 MW d’ici à 2021 et à 11 000 MW d’ici à 2023.

« Malgré notre capacité de production électrique de plus de 13 000 MW, seuls environ 4 000 MW d’électricité parviennent aux consommateurs », a affirmé le président.

La principale raison de cette situation est l’insuffisance du réseau de transmission et de distribution électrique.

Après avoir levé les goulots d’étranglement du secteur de la transmission et de la distribution électrique, il est prévu que Siemens, dans une troisième phase, fasse passer la puissance électrique du pays à 25 000 MW.
https://www.agenceecofin.com/distributi ... ici-a-2023

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 10 août 2019, 12:02

Nigeria : avant fin 2019, Dangote Industries devrait ajouter la production de pétrole brut à ses actifs

Agence Ecofin 5 août 2019

Au Nigeria, le conglomérat Dangote Industries devrait ajouter la production de pétrole à la liste de ses activités, avant la fin de l’année. L’annonce a été faite par la coentreprise composée de la société publique du pétrole (NNPC) et WAEP, la branche pétrolière Upstream du conglomérat contrôlé par le tycoon Aliko Dangote.

En effet, des travaux sont en cours depuis l’année dernière pour moderniser les installations et relancer la production sur le site (champ Kalaekule) qui appartenait autrefois à Shell, Total et Eni. Ils devraient arriver à terme bientôt.

Dangote Industries avait acquis, en mars 2015, dans le cadre d’une coentreprise avec la NNPC, une participation de 45 % dans les licences OML 71 et 72, contre une enveloppe de 300 millions de dollars. Shell, Total et Eni avaient alors cédé les périmètres pour faire face aux difficultés engendrées par la chute des prix du pétrole.

Kalaekule qui chevauche les deux blocs, en mer peu profonde, dans le bassin central du delta du Niger, était en production entre 1985 et 2002, avec un pic de 22 000 barils par jour en 1999. La coentreprise NNPC/WAEP espère désormais y démarrer une production initiale de 2 000 barils par jour.

« Nous avons, en effet, établi que certains puits peuvent s'écouler et nous avons procédé à des rénovations mineures de la plate-forme (...) Tout indique que la production peut démarrer avant la fin de l’année », a indiqué la National Petroleum Investment Management Services (NAPIMS), une branche de la NNPC qui supervise le projet.

L’implication de Dangote Industries dans le secteur pétrolier tient principalement à la raffinerie de 650 000 barils par jour qui devrait entrer en service en 2020. A terme, WAEP compte y traiter le pétrole extrait des licences OML 71 et 72.
https://www.agenceecofin.com/production ... ses-actifs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nigéria

Message par energy_isere » 17 août 2019, 12:06

Est ce bien crédible ?
La Chine s’engage à porter la production pétrolière du Nigeria à 3 millions b/j, d’ici 2023

Agence Ecofin 16 août 2019

La Chine aidera le Nigeria à porter sa production de pétrole à 3 millions de barils par jour, dès 2023. C’est ce qui ressort d’une rencontre entre Lu Yan Ji, le vice-président exécutif de la société publique chinoise du pétrole (CNOOC) et Mele Kyari, le patron de la société publique nigériane du pétrole (NNPC).

M. Lu qui est en visite de travail au Nigeria, a rencontré les différents responsables du secteur pétrolier local et a évoqué l’arrivée de nouveaux capitaux chinois afin d’augmenter les réserves nationales de brut, via un renforcement de l’exploration des bassins les moins fouillés du pays.

« Nous avons l’objectif d’augmenter la production à trois millions de barils par jour, d’ici 2023 ; pour cela, nous avons besoin de partenaires comme vous. Vous pouvez compter sur nous parce que nous avons un intérêt commun », a déclaré M. Kyari. La Chine a investi plus de 16 milliards de dollars dans le secteur, au Nigeria, ce qui est pour le responsable nigérian une preuve claire de la confiance de l’empire du Milieu dans le climat économique nigérian.

Pour sa part, le responsable chinois a indiqué que le Nigeria est l’une des destinations favorites des investissements de son entreprise dans le monde. Il a évoqué le renforcement de la coopération entre les deux entreprises publiques. Cela implique une hausse des importations chinoises de pétrole depuis le Nigeria.
https://www.agenceecofin.com/production ... d-ici-2023

Pour rappel la production de pétrole du Niger à c'est 1.7 millions de b/j

https://fr.africanews.com/2019/03/12/re ... -a-l-opep/ de mars 2019

Répondre