Afrique du Sud

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 29 avr. 2017, 13:31

Afrique du Sud: revers judiciaire pour le futur programme nucléaire

AFP le 26 avr. 2017

La justice sud-africaine a déclaré mercredi "inconstitutionnels et illégaux" des accords de coopération signés avec la Russie, les États-Unis et la Corée du Sud en vue de la relance du programme nucléaire civil, cible de nombreuses critiques dans le pays. En "suspendant" ces accords, le tribunal de la ville du Cap a donné raison à plusieurs ONG qui dénonçaient l'opacité du processus.

"La règle de droit a prévalu dans cette longue et complexe bataille", s'est réjouie auprès de l'AFP Makoma Lekalakala, la porte-parole de Earthlife Africa, l'une des associations plaignantes. Deux autres accords du même genre signés avec la France et la Chine n'ont pas été dénoncés par la justice.

Ces différents accords de coopération constituaient une première étape en vue de l'attribution finale du contrat nucléaire à l'issue d'un appel d'offres entre les pays concernés: France, Russie, États-Unis, Corée du Sud et Chine. Maintes fois repoussé, cet appel d'offres est aujourd'hui au point mort.

L'Afrique du Sud, qui possède actuellement les deux seules centrales nucléaires du continent à Koeberg (sud), souhaite relancer depuis 2010 son programme nucléaire pour sortir de sa dépendance au charbon dans sa production d'électricité. Elle veut se doter de six à huit nouveaux réacteurs d'une capacité totale de 9 600 MW, mais le prix annoncé (1 000 milliards de rands soit 70 milliards d'euros) est la cible de toutes les critiques.

L'incertitude autour du financement de ce programme nucléaire est d'ailleurs l'une des raisons avancées par les agences de notation qui ont dégradé début avril la note de l'Afrique du Sud en catégorie spéculative.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... ire-170426

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 23 mai 2017, 20:27

Afrique du Sud: le gaz de schiste pour être moins dépendant du charbon

Par Alexandra Brangeon RFI 23 mai 2017


En Afrique du Sud, l’exploration de gaz de schiste pourrait bientôt débuter. Le mois dernier, le gouvernement a donné son feu vert pour le lancement des opérations de forage. Et selon PASA, l’Agence sud-africaine de Pétrole, Pretoria envisage d’attribuer les premières licences d’exploration à partir du mois de septembre. L’Afrique du Sud, ultra dépendante au charbon pour produire de l’électricité, souhaite développer l’utilisation de gaz de schiste dont elle aurait d’importantes réserves.

Selon la directrice de l’Agence sud-africaine de Pétrole, les premières licences pourraient être attribuées à partir de septembre. Cinq demandes de permis ont été examinées précise Lindiwe Mekwe. Et l’agence doit prochainement faire part de ses recommandations au ministre des Ressources minérales pour qu’il puisse décider de l’attribution des permis. On connait déjà trois des postulants : l’Anglo-néerlandais Shell, l’Australien Bundu Oil and Gas, et le groupe Facon Oil & Gas, basé en Irlande.

L’Afrique du Sud, qui a levé son moratoire sur le gaz de schiste il y a 5 ans, semble donc déterminée, mais ses projets pourraient encore être retardés. Agriculteurs et fermiers de la région du Karoo dans la province du Cap Orientale, où les principaux gisements ont été identifiés, ont saisi la justice. L’extraction du gaz de schiste se fait par fracturation hydraulique ; c'est-à-dire l’injection d’eau et de produits chimiques dans la roche. Un procédé hautement polluant pour les nappes phréatiques ... dans une région déjà très aride.

Incertitudes sur le volume de gaz dans les sols

Des incertitudes subsistent également quant à la valeur de ces gisements. Selon l’agence américaine d’information sur l’énergie, le pays détiendrait plus de 11 milliards de mètres cubes de réserves de gaz de schiste, soit de quoi produire suffisamment d’énergie pour plus d’un siècle, au rythme de la consommation actuelle. Mais certains spécialistes énergétiques ne sont pas convaincus.

En l’absence d’exploration, il est difficile l’évaluer la quantité réelle de gaz de schiste, de déterminer son taux de récupération, et sa rentabilité. Difficile donc de savoir si ce gaz non conventionnel peut être une réelle alternative au charbon, auquel le pays tente de réduire sa dépendance.
http://www.rfi.fr/emission/20170523-afr ... nt-charbon

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 06 juin 2017, 19:32

Afrique du Sud: l'économie entre en récession, une première depuis 2009

Johannesburg (AFP) - La menace qui planait sur l'économie sud-africaine s'est concrétisée: le pays est officiellement entré mardi en récession, une première depuis 2009, qui pourrait accentuer la pression sur les épaules de son controversé président Jacob Zuma.

Le produit intérieur brut (PIB) de l'économie la plus industrialisée du continent a reculé de 0,7% au premier trimestre 2017, après s'être contracté de 0,3% au quatrième trimestre 2016.

"L'économie sud-africaine est entrée en récession", a confirmé l'Office national des statistiques sud-africain (Stats SA).

Lors des trois premiers mois de l'année, la croissance a été minée par les faibles performances de la production électrique (-4,8%) et manufacturière (-3,7%) et le recul du secteur tertiaire (-2%).

Seuls les secteurs miniers (+12,8%) et agricoles (+22,2%) sont dans le vert, en forte reprise après une difficile année 2016.
..........................
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20 ... -2009.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 24 juin 2017, 12:53

L’Afrique du Sud réexaminera son programme nucléaire en raison de la récession économique

Agence Ecofin 21 Juin 2017

L’Afrique du Sud reconsidérera son programme nucléaire du fait de l’actuelle récession économique, a indiqué, à Reuters, Mmamoloko Kubayi, la ministre sud-africaine de l’Energie, en marge d’une visite en Russie.

« Nous réaliserons notre programme nucléaire au rythme et à l’échelle qui nous conviennent. Si nous devions en revoir l’étendue, il nous faudra revenir en arrière », explique la dirigeante dans une conférence de presse.

Plus globalement, cette difficile situation économique que traverse le pays, une première depuis 2009, vient plomber un contexte déjà marqué par de nombreuses contestations de la démarche d’attribution de contrats nucléaires adoptée par le gouvernement.

En avril dernier, la Cour de justice du Cap a notamment décidé d’invalider les conventions sur le nucléaire, conclues avec la Russie, la Corée du Sud et les Etats-Unis, car les jugeant illégales et inconstitutionnelles.

Pour rappel, le programme nucléaire de l’Afrique du Sud, une fois entériné devrait lui permettre d’édifier des centrales nucléaires de 1 359 MW à l’horizon 2037.
http://www.agenceecofin.com/nucleaire/2 ... economique

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 05 juil. 2017, 18:19

Total affrète le « Deepsea Stavanger » pour forer en Afrique du Sud

Publié le 05/07/2017 lemarin.fr

Total E & P South Africa a conclu un accord avec le norvégien Odfjell Drilling pour utiliser le Deepsea Stavanger au large des côtes sud-africaines.

Image
Semi-submersible de sixième génération, le Deepwater Stavanger peut opérer par des profondeurs d’eau allant jusqu’à 3 000 mètres. (Photo : Petroleum Safety Authority)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... que-du-sud

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 08 juil. 2017, 12:52

Afrique du Sud : Eskom contracte un prêt d’1,5 milliard $ auprès de la Chine

Agence Ecofin 06 juillet 2017

Eskom a signé avec la banque chinoise de développement, un accord de prêt d’une valeur d’1,5 milliard $ (19,6 milliards de rands). Cette annonce a été faite par Johnny Dladla, le directeur exécutif par intérim de la compagnie sud-africaine en charge de la fourniture de l’énergie électrique.

« Ce financement nous permettra d’achever la construction de la centrale à charbon de Medupi et de sécuriser la fourniture de l’électricité.», a affirmé le responsable à Reuters. La compagnie a en effet entrepris il y a quelques années, la réhabilitation de ses anciennes centrales. A sa finition, Medupi sera la plus grande centrale à charbon à refroidissement sec au monde avec une capacité de 4 800 MW.

Image

Le prêt sera remboursé sur une période de plus de 15 ans. Son octroi entre dans le cadre d’une facilité de prêt de 5 milliards $, mis en place avec la Chine. 500 millions $ ont déjà été obtenus en 2016.

Dladla a en outre, affirmé que son organisation avait réussi à mobiliser 77% du financement nécessaire pour l’année fiscale en cours. Elle devrait également avoir recours à des prêts supplémentaires qui devraient faire passer le niveau de sa dette des 350 milliards de rands actuels à 500 milliards de rands.

L’entreprise compte enfin sur l’intérêt du marché international dans l’acquisition de ses parts. Elle prévoit de lever 1 à 1,5 milliard $ supplémentaires par ce biais.
http://www.agenceecofin.com/investissem ... e-la-chine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 21 oct. 2017, 11:35

Afrique du Sud : la Haute cour de justice enterre les rêves d’exploitation de gaz de schiste dans le pays

Agence Ecofin 20 oct 2017

Mercredi, la Haute cour de justice d’Afrique du Sud a prononcé une décision annulant la législation relative à la fracturation hydraulique dans le cadre de l’exploitation du gaz de schiste. La nouvelle a été rapportée à la presse par Janse Rabie, le porte-parole de l’association des agriculteurs d’Afrique du Sud (Agri SA) qui dénoncent cette technique qui appauvrit les sols.

C’est d’ailleurs cette association qui a attaqué la réglementation devant les tribunaux pour empêcher la fracturation hydraulique dans la province du Cap oriental où des licences d’exploration sont en cours d’attribution à des compagnies internationales dont Shell. Pour rappel, la réglementation sur le gaz de schiste est entrée en vigueur en juin 2015.

Ce verdict constitue surtout un échec des ambitions de schiste de la Nation arc-en-ciel, qui survient un mois après la publication d’un rapport indiquant que les ressources de schiste présentes dans le bassin de Karoo sont inférieures aux attentes.

« Le jugement prononcé en notre faveur montre ce qui peut être accompli quand une communauté se mobilise autour de quelque chose d’aussi dévastateur que la fracturation hydraulique. », a déclaré à Reuters le porte-parole d’Agri SA.

Pour ce qui est des permis d’exploration, ils devraient être délivrés à la fin du mois de septembre dernier, mais la résistance des associations de défense de la nature a retardé le processus au point d’en faire désormais un échec.

Le rejet de la fracturation hydraulique s’explique par le fait qu’elle consiste à utiliser de l'eau et des produits chimiques à haute pression pour casser la roche et libérer le gaz. Ceci, dans une zone semi-aride. « Cette technique peut contaminer les réserves d'eau souterraine et l'environnement, ce qui aura un impact sur les producteurs de moutons, de laine et de maïs de la région. », a ajouté Janse Rabie.
https://www.agenceecofin.com/gaz-de-sch ... ns-le-pays

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 28 oct. 2017, 12:26

Afrique du Sud : pas de nouvelle centrale nucléaire avant la reprise économique, selon Gigaba

Agence Ecofin 25 octobre 2017

L’Afrique du Sud ne construira aucune centrale nucléaire dans un futur proche, eu égard aux difficultés économiques et à l’excédent constaté dans le secteur électrique. C’est ce qu’a affirmé Malusi Gigaba (photo), le ministre des Finances, aujourd’hui.

« Le nucléaire n’est pas retiré de l’agenda. Ce que je souligne, c’est que le pays et son budget ne peuvent pas se le permettre. Lorsque la reprise économique surviendra et que la demande augmentera, nous prendrons une décision à ce propos.», a affirmé le responsable.

Initié en 2009, le programme nucléaire sud-africain peine à voir le jour. Sa capacité initiale de 9 600 MW a été revue à la baisse à 1 359 MW. Il y a quelques mois, l’ex-ministre de l’énergie, Mmamoloko Kubayi, avait tenu des propos similaires à celui de M. Gigaba. Elle a été remplacée, le 10 octobre dernier, par David Mahlobo ; un changement qui serait dû à cette position sur le nucléaire.
https://www.agenceecofin.com/nucleaire/ ... lon-gigaba

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 02 déc. 2017, 12:36

Afrique du Sud : Eskom rattache l’unité 4 de la centrale à charbon de Medupi au réseau électrique national

Agence Ecofin 28 Nov 2017

En Afrique du Sud, la société Eskom en charge du transport de l’électricité a relié l’unité 4 de la centrale à charbon de Medupi, située dans la province du Limpopo, au réseau électrique national, rapporte Reuters.

Cette unité de production qui fournira 794 MW supplémentaires au réseau, rejoindra les unités 5 et 6 qui sont respectivement entrées dans leur phase d’exploitation commerciale en 2016 et 2015.

Image

Pour rappel, une fois qu’elle sera achevée, d’ici juillet 2018, Medupi sera la quatrième plus grande centrale à charbon du monde et la plus grande centrale électrique refroidie à sec du monde. Elle aura une capacité installée de 4 800MW et une durée d’exploitation de 50 ans.

Ce projet fait partie intégrante des efforts initiés depuis 2007, par les autorités, pour booster l’approvisionnement électrique national et prévenir les coupures de courant.

Le pays dispose d’une capacité nominale installée de production d'électricité de plus de 45 000 mégawatts, assurée à 85% par les centrales à charbon.
https://www.agenceecofin.com/centrale/2 ... e-national

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5041
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Afrique du Sud

Message par Raminagrobis » 04 févr. 2018, 15:53

lien sécheresse catastrophique dans la province du Cap. Les six barrages qui alimentent la ville sont quasi à sec. Au rythme actuel, l'adduction d'eau sera coupée en avril, et à ce moment les habitants devront aller chercher une ratio de 25l d'eau par jour dans des points de distribution.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 05 févr. 2018, 10:44

Afrique du Sud-Total cède au Qatar 25% d'un permis offsore

Reuters le 05/02/2018

Total a annoncé lundi avoir signé un accord pour céder à Qatar Petroleum une participation de 25% dans le permis d'exploration 11B/12B, au large des côtes de l'Afrique du Sud.

Le bloc 11B / 12B est situé dans le bassin d'Outeniqua, à environ 175 kilomètres au large de la côte sud de l'Afrique du Sud, et s'étend sur une superficie 19 000 kilomètres carrés par des profondeurs d'eau de 200 à 1.800 mètres, précise le groupe pétrolier dans un communiqué.

Après approbation des autorités compétentes, la nouvelle structure de partenariat sera la suivante : Total (opérateur, 45%), Qatar Petroleum (25%), CNR international (20%) et Main Street (10%).
http://www.boursorama.com/actualites/af ... 65e06ff951

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 16 févr. 2018, 17:59

Le président Jacob Zuma céde la place à Cyril Ramaphosa.

https://www.clicanoo.re/AFP/Article/201 ... ion_515345

A suivre ce qu' il va dire au sujet des réacteurs nucléaires en projet et des trés grande difficultées financiére de ESKOM la compagnie d' éléctricité nationale.
Le géant sud-africain Eskom déstabilisé par les affaires Zuma

Par Agence France Presse | AFP Johannesburg - 04-Feb-2018

Son nom est devenu synonyme de corruption. Depuis des mois, le géant public sud-africain de l'électricité Eskom est déstabilisé par les nombreux scandales éclaboussant le président Jacob Zum


Son nom est devenu synonyme de corruption. Depuis des mois, le géant public sud-africain de l'électricité Eskom est déstabilisé par les nombreux scandales éclaboussant le président Jacob Zuma et son entourage, qui mettent en péril sa santé financière.

Hauts cadres sanctionnés, accusations de trafic d'influence, note financière revue à la baisse, la semaine qui s'achève a encore largement nourri la "saga" Eskom.

En attendant le coup d'envoi d'une commission d'enquête judiciaire en bonne et due forme, le Parlement s'est attaqué en octobre 2017 à la gestion de la compagnie nationale, symbole de la "capture de l'Etat" reprochée M. Zuma.
................
http://www.cameroon-info.net/article/le ... 14979.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 07 avr. 2018, 12:53

Afrique du Sud : les contrats d’énergies renouvelables finalement signés après 2 ans de souffrance

Agence Ecofin 04 avril 2018

En Afrique du Sud, les 27 contrats de construction de centrales d’énergies renouvelables en souffrance depuis deux ans, ont finalement été signés. Les projets d’une valeur cumulée, estimée à 4,7 milliards $ pour une capacité estimée à 2 300 MW, entrent dans le cadre de la quatrième phase du Programme nationale de mise en place de centrales d’énergies renouvelables par des producteurs indépendants d’énergie (REIPPPP).

La signature de ces contrats marque la fin d’une saga qui a démarré en août 2016, lorsque l’Eskom, la compagnie électrique nationale, affirmant être déçue par les énergies renouvelables, a affirmé ne plus vouloir autoriser de projets supplémentaires. De nombreuses raisons ont été par la suite évoquées pour justifier le blocage par l’entité publique, de ce pan de la politique énergétique nationale. Elles ont été dans un premier temps le caractère imprévisible, voire inutile de ce type d’énergie, non disponible aux heures de pics de la demande. Ensuite, la compagnie a brandi l’autosuffisance énergétique du pays alors même qu’elle militait ardemment pour la poursuite du programme nucléaire. Au cours des derniers mois, l’argument financier a été mis en avant, la signature de ces contrats risquant de créer des difficultés financières à l’Eskom.

Après le changement de l’ancienne direction de la compagnie, les organisations professionnelles du secteur minier ont à leur tour, essayé de faire annuler par la justice, ces projets qui risquaient selon elles de priver plusieurs de leurs membres de leurs emplois.

Si les producteurs indépendants doivent être soulagés par la signature de ces contrats, reste à savoir l’impact de cette incertitude sur la confiance des investisseurs, mais aussi sur la poursuite de programme national d’énergies renouvelables. «La signature de ce contrat apportera la certitude dont nous avons tellement besoin dans la réglementation et dans la politique énergétique. Elle maintiendra l’Afrique du Sud dans le rang des destinations de choix en matière d’investissement énergétique.», espère vivement le ministère de l’énergie.
https://www.agenceecofin.com/energies-r ... souffrance

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 19 mai 2018, 13:43

Le nouvel exécutif sud-africain veut ressusciter l’espoir de l’exploration du gaz de schiste dans le pays

Agence Ecofin 17 mai 2018

En Afrique du Sud, le gouvernement du président Cyril Ramaphosa place le gaz de schiste au cœur de sa politique énergétique. Ceci, bien qu’en octobre dernier, sous le régime Zuma, la Cour suprême ait annulé la législation qui encadre la fracturation hydraulique.

Dans la nouvelle politique énergétique nationale présentée cette semaine à l’Assemblée, le ministre de l’Energie, Jeff Radebe, a déclaré que le gaz de schiste est prévu pour jouer un rôle clé. Ainsi, les réserves ciblées dans la région semi-aride de Karoo, au sud du pays, représenteront « un catalyseur pour l'économie sud-africaine et le mix énergétique ».

Une position défendue par le ministre des Mines, Gwede Mantashe, qui a rappelé aux députés que le bassin de Karoo contient approximativement 205 000 milliards de pieds cubes de gaz récupérable techniquement. Il a ensuite exposé les différentes possibilités de génération énergétique avec une telle source.

« Le développement réussi de cette ressource a le potentiel de transformer l'économie énergétique de l'Afrique du Sud. A cette fin, nous entendons accélérer la finalisation des demandes de droits d'exploration afin que l'Afrique du Sud puisse maximiser ses chances de tirer parti de l'exploration et de l'exploitation du gaz de schiste », a-t-il poursuivi.

Il faut souligner que des contrats d’exploration du gaz de schiste à Karoo devaient être délivrés à Shell, Falcon et Bundu, au mois de septembre 2017. Mais des manifestations anti-schiste ont commencé, quelques mois avant, et abouti à l’annulation en octobre par la Haute cour de justice desdits projets.

Selon la presse locale, les autorités envisagent, par ailleurs, de rencontrer les personnes susceptibles d’être touchées par l’exploration du schiste, afin d’obtenir un consensus.
https://www.agenceecofin.com/gaz-de-sch ... ns-le-pays

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 28 juil. 2018, 14:18

Afrique du Sud : Eskom obtient 2,5 milliards $ de la Banque chinoise de développement


Agence Ecofin 25 juillet 2018

En Afrique du Sud, Eskom, la compagnie en charge de la fourniture énergétique a signé un accord de financement d’une valeur de 2,5 milliards $ avec la China Development Bank (CDB). Ces fonds serviront à la mise en place de la centrale à charbon de Kusile (4 800 MW).

Selon Phakamani Hadebe, le directeur exécutif de la compagnie, cet accord de financement est stratégique pour Eskom aussi bien en termes de capital d’investissement que de fonds d’exploitation. Il porte également le taux de mobilisation de financement pour le compte de cet exercice budgétaire de 22 à 66%.

Au cours de l’année écoulée, l’entreprise avait déjà obtenu un financement de 1,5 milliard $ de la CDB pour la construction de la centrale à charbon de Medupi (4 764 MW).

Eskom qui éprouve actuellement des difficultés financières, a enregistré un déficit de 170 millions $ pour le compte de l’exercice budgétaire écoulé.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... eloppement

La banque des BRICS alloue 300 millions $ à l'Afrique du Sud pour son secteur énergétique

Agence Ecofin 24 juillet 2018

En Afrique du Sud, les projets gouvernementaux visant à réduire les émissions de CO2 et diversifier les investissements dans les énergies renouvelables viennent de recevoir un soutien important.

En effet, la banque des BRICS vient d’approuver un prêt de 300 millions de dollars pour aider le pays à faire face à ces défis.

Il faut souligner que cet appui s’inscrit dans le cadre d’une enveloppe globale de 600 millions de dollars, dont l’autre moitié est destinée à financer un projet de construction d’une nouvelle ligne de métro dans la ville de Luoyang.

Un communiqué de la banque des BRICS a déclaré que ce prêt sera acheminé via la Banque de développement de l'Afrique australe.

Au cours des dernières années, le pays a lancé une dizaine d’appels d'offres de plusieurs milliards de dollars pour diversifier son bouquet énergétique afin de réduire sa dépendance vis-à-vis des centrales électriques au charbon qui sont très polluantes.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... nergetique

Répondre