Comores : gisement de Gaz ?

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Comores : gisement de Gaz ?

Message par energy_isere » 17 mars 2013, 16:07

archipel de plusieurs iles totalisant 2 236 km2 (dont Mayotte) pour prés de 900 000 h !
soit plus de 400 h/km2 !

entrée Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Archipel_des_Comores

***********************************************************************

L’ex-président des Comores annonce des réserves de gaz gigantesques

Agence Ecofin 18 Fev 2013

Selon Ahmed Abdallah Mohamed Sambi (photo), l'ex-président des Comores, des études sismiques menées en 2011 permettent aux Comoriens d’espérer des réserves d'hydrocarbures « probablement supérieures » à celles du Qatar.
« Les premières conclusions sont prometteuses », a-t-il assuré, appuyant ce constat par le fait que les compagnies Shell et BP se sont déjà portées candidates. Ahmed Abdallah Mohamed Sambi a également rappelé qu’en 2006 Total lui avait écrit que, d'après ses études, la zone était caractérisée par l'absence de potentiel pétrolier. Aujourd’hui la compagnie serait acheteuse, a-t-il déclaré, ironique.

L’information reste à confirmer. M. Sambi, qui promet ainsi « une ère de grande prospérité » à ses concitoyens, serait, selon certains observateurs politiques locaux, en train de préparer sa candidature pour revenir au pouvoir en 2016. Il n’en reste pas moins que les récentes découvertes à l’est de l’Afrique, dans le canal du Mozambique, rendent tout à fait plausible ces affirmations.

http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... gantesques
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Comores : gisement de Gaz ?

Message par energy_isere » 17 mars 2013, 16:10

L’ex-CEO de Cove Energy lance sa propre compagnie pour explorer aux Comores

Agence Ecofin 13 Mars 2013

John Craven, l’homme qui a multiplié par 20 la valeur de Cove Energy Plc avant de la revendre à la compagnie thailandaise PTT Exploration & Production pour 1,9 milliards de dollars, va désormais tenter de performer pour son propre compte en créant sa propre société d’exploration pétrolière et gazière, Discover Exploration Plc.

Il a été rejoint par deux autres ex-dirigeants de Cove Energy, Michael Blaha et Michael Nolan et reconstitué un team complet.

Discover Exploration dispose déjà d'un contrat de partage de production au large des îles Comores entre le Mozambique et Madagascar, sur une zone adjacente au fameux bassin de Rovuma. Il aurait déjà acquis son financement auprès de Oranje-Nassau Energie BV.

http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... ux-comores

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Comores : gisement de Gaz ?

Message par energy_isere » 17 mars 2013, 16:20

Entre Mozambique et les Comores: les réserves de Gaz se confirment
Al Watwan (premier journal des Comores) 07 Mars 2013

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Comores : gisement de Gaz ?

Message par energy_isere » 17 mars 2013, 16:29

Les Comores c' est juste en face des blocs pétrolier et Gaziers du Nord du Mozambique

Image
ce post : viewtopic.php?p=267337#p267337

Une carte de la région :

il y a 300 km entre l' archipel et les cotes du Mozambique.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Comores : gisement de Gaz ?

Message par energy_isere » 01 sept. 2013, 12:28

Comores dans l’attente de « son pétrole »

30 AOÛT 2013 afrik.com

Bientôt vingt ans qu’on parle de l’existence « d’immenses réserves en hydrocarbures » aux Comores, mais encore aucune goutte de cet or noir n’a été trouvée. Les Comores auraient pourtant, selon les autorités, une quantité de pétrole supérieure au stock du Qatar.

Voilà plusieurs années que l’union des Comores rêve d’intégrer le cercle des producteurs de pétrole. Les autorités de cet archipel de l’océan indien affirment que les eaux comoriennes regorgent de pétrole. Les différents Présidents comoriens n’ont cessé de l’affirmer, à l’instar du dirigeant actuel, Ikililou Dhoinine. Mais ces affirmations suscitent le flou, puisqu’à ce jour, aucune goutte de pétrole n’a été extraite.

Du pétrole aux Comores ? Ce sont le dirigeants comoriens qui en parlent le mieux. Appuyés par certaines sociétés internationales, dont les compagnies indiennes Oil and Natural Gaz Corp et Oil India Ltd, les autorités comoriennes n’ont pas cessé de proclamer l’existence d’hydrocarbures aux larges des mers comoriennes. Déjà le 20 août 2000 au Maroc, le roi Mohamed VI avait annoncé à qui veut l’entendre : « Nous nous réjouissons (…) de t’annoncer, cher peuple, la bonne nouvelle de la découverte de pétrole et de gaz de bonne qualité et en quantité abondantes, dans la région de Talsint, dans les provinces de l’Oriental, qui nous sont si chères ». Cette information a été remise au goût du jour car, selon certains médias du mardi 27 août 2013, il y aurait une « découverte d’importantes réserves de pétrole dans des eaux au statut non défini par le Maroc et l’Espagne », affirme l’agence de presse chinoise Xinhua. Ce qui contribue à faire douter la population de l’union des Comores qui se positionne aujourd’hui parmi les pays les plus pauvres du monde.

La guerre du pétrole avant l’extraction

C’est l’ex-Président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi qui a ouvert les hostilités. Il a maintes fois confirmé la présence accrue de gaz et de pétrole dans les eaux comoriennes. Au courant de l’année 2012, c’est un « contrat pétrolier et gazier » qui a été signé par le Vice-président Mohamed Ali Soilihi (Mamadou) avec la société kenyane, Bahari Resources Limited et Discover Comoros BV. Une signature intervenue sans l’accord de Fouad Mohadji, alors chargé de l’Energie, qui était en déplacement. Le 16 février dernier, Sambi assurait que « des études sismiques faites dans l’archipel en 2011, témoignent bien de la découverte en gaz et pétrole ». Alors qu’il avait éludé la question pendant la durée de son mandat présidentiel.

Et les sociétés pétrolières aussi…

D’après La lettre de l’Océan indien datant du 26 novembre 2012, la société Mozambique Channel Discovery (MCD) avait déposé un recours en arbitrage auprès de la Chambre de commerce internationale (CCI) de Paris contre le gouvernement comorien. En protestation contre l’octroi du fameux contrat d’exploitation gazière et pétrolière à la société kényane, Baharia Ressources Ltd. Et selon des sources citées par l’ex-Président Sambi, des grands majors du pétrole tels que Shell, BP, voire Elf-Total, se seraient portés acquéreurs du dossier. Ce qui constitue « un bon signe ».

La confirmation de l’existence du pétrole aux Comores pourrait susciter un différend entre les trois îles de l’Union des Comores (Ngazidja, Ndzuani et Mwali) et la quatrième île de l’archipel des Comores, Mayotte (aujourd’hui département français). La guerre sur le pétrole aux Comores, est loin d’avoir rendu son verdict.

http://www.afrik.com/nouvel-article,33117

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Comores : gisement de Gaz ?

Message par energy_isere » 20 sept. 2013, 20:00

Pétrole : des professionnels remettent les pendules à l'heure

13 Septembre 2013

Le 16 février 2013, l'ex-président de l'Union des Comores, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, avait prétendu que les études sismiques menées en 2011 laissaient entrevoir des réserves en pétrole et gaz supérieures à celles du Qatar. Joint par Afrik.com, la société Discover Exploration PLC remet les pendules à l'heure

Le toujours omniprésent A.A. Sambi avait jeté le trouble avec cette annonce tonitruante de février 2013. Les Comoriens seraient assis sur des réserves de pétrole à faire pâlir les émirs du Moyen-Orient ! Des réserves « supérieures à celles du Qatar » ! Sur le marché Volo Volo de Moroni, cette annonce laissait les chalands de marbre, habitués qu'ils sont à ces promesses sans lendemain.

« En mars 2013, Discover Exploration plc, via sa filiale Discover Exploration Comoros B.V. et Bahari Resources Ltd ont signé un Contrat de Partage de Production (CPP) avec le gouvernement de l’Union des Comores. Ce contrat vise les blocs A,B, et C, représentant une superficie de près de 18 000 km², qui se situent dans les eaux très profondes de la partie ouest des Comores, limitrophes au Mozambique », explique le représentant de la société Dicover Exploration Plc basée à Londres à la rédaction d'Afrik.com.

Pour l'heure, le Contrat de Partage de Production (CPP) est en attente d'approbation de l’Assemblée nationale comorienne avant t'entamer la prospection. « Pendant les premières années, nous effectuerons des études sismiques. Ensuite, nous procéderons à un ou plusieurs forages pour confirmer ou infirmer la présence d’hydrocarbures », poursuit Alexander Mollinger.

S'il se refuse à commenter la précipitation avec laquelle A.A. Sambi a fait cette annonce, qui n'était d’ailleurs pas la première puisque le présdietn Taki l'avait déjà évoqué à la fin des années 90, le représentant de Discover Exploration Comoros estime que « le gouvernement a eu raison de commencer par instaurer un Code pétrolier, avant de commencer l’exploration de pétrole et gaz par les compagnies pétrolières internationales ». Un certain nombre de parties indépendantes qui ont pu examiné ce code l'ont même estimé comme étant un des « plus modernes et transparents au monde ». Un pays de la région comme le Mozambique, n'ont pas eu cette sagesse, ce qui l'a amené à renégocier des contrats conclus dans la précipitation et l’euphorie de découvertes importantes qui avaient largement avantagé les compagnies pétrolières.

Premiers revenus envisageables en 2018

Les investissements à réaliser, autant pour l'exploration que pour l'exploitation, mettent les pays concernés dans l'incapacité financière de les engager. La phase d'exploration -qui peut aboutir à un échec- représente déjà « un investissement de plusieurs centaines de millions de dollars sur de nombreuses années ». Quant à la mise en exploitation, en cas de découverte significative, elle nécessite « un investissement de plusieurs milliards de dollars sur quatre ou cinq ans sera alors nécessaire pour développer le champ du pétrole et pour construire les infrastructures indispensables pour la production ». Le budget de l'Etat de l'Union des Comores étant de 85 millions d'euros (11 millions de dollars), le recours à des compagnies étrangères est donc un passage obligé.

Si les recherches s'avèrent fructueuses, l'Union des Comores ne peut espérer toucher les premières royalties avant 2018. La proximité du Mozambique où l'on a effectivement fait des découvertes importantes en hydrocarbures, principalement du gaz dans l'immédiat, qui sont « encourageantes pour les Comores » mais des études sismiques et de forages sont nécessaires « avant de pouvoir se prononcer avec certitude sur le potentiel hydrocarbure des Comores ». Il est donc impossible à ce stade de se prononcer sur les potentialités des eaux comoriennes et annoncer qu'elles pourraient être « supérieures à celles du Qatar » est donc largement prématuré.


http://www.malango-actualite.fr/article ... e-9995.htm

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Comores : gisement de Gaz ?

Message par energy_isere » 04 janv. 2014, 14:16

Discover Exploration devrait bientôt entamer l’exploration pétrolière des Comores

Agence Ecofin 02 Janv 2014

« Le succès n'est pas garanti, mais on peut penser qu'il y a certaines similitudes géologiques avec le Mozambique, tout proche », a déclaré Michael Blaha, président de Discover Exploration au journal français Les Echos qui précise que le brésilien Petrobras et le britannique Tullow sont déjà dans la file d’attente.

Rien n’indique pour l’instant que l’archipel soit doté de réserves commercialisables, si ce n’est le grand succès reporté par plusieurs compagnies ces dernières années dans le Canal du Mozambique, notamment au large de la Tanzanie et du Mozambique.

« S'il se confirme que notre sous-sol recèle du pétrole, cela changera significativement notre situation économique », espère Naoildine Houmadi, le directeur du Bureau géologique des Comores (BCG), toujours selon Les Echos.

Dès le feu vert de l’Assemblée nationale, attendu ces prochains jours, Discover Exploration, concessionaire de 3 blocs d’exploration dans l’archipel, entamera ses études sismiques qui révéleront, dans deux à trois ans, s’il y a lieu d’investir dans des forages d’exploration. Et ce n’est qu’au résultat de ces forages,vers 2018, que les habitants des Comores sauront si, oui ou non, leur sous-sol dispose des ressources espérées, à un niveau capable de changer durablement leur vie économique.

http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... es-comores

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Comores : gisement de Gaz ?

Message par energy_isere » 22 mars 2014, 12:57

Comores: Bahari Ressources Ltd et Safari Petroleum obtiennent les premiers blocs pétroliers

Agence Ecofin 20 Mars 2014

Les sociétés kényanes Bahari Ressources Ltd et Safari Petroleum ont obtenu le feu vert du parlement des Comores pour lancer la prospection pétrolière dans trois blocs de 6000 km2 chacun, rapporte l’AFP le 19 mars, citant des sources parlementaires.

«L'accord a été approuvé par trente voix contre une en début de semaine. C'était chaud! Des députés voulaient s'assurer que ces sociétés soient fiables», a souligné le député Ahmed Moumini Soefou, président de la commission chargé d'examiner le dossier.

La probabilité de la présence d'hydrocarbures au large des Comores, un archipel de l’Océan indien, est élevée. Elle ne sera cependant confirmée que d’ici quatre à six ans.

Image

L'économie comorienne dépend largement de l'argent envoyé par les émigrés ainsi que des exportations agricoles et des investissements étrangers dans les routes et ports.

La découverte du pétrole sur l’archipel pourrait aussi raviver la question de Mayotte, une île devenue le 101ème département français en 2009 mais toujours revendiquée par Moroni.

Un décret publié le 10 janvier 2014 par le président comorien Ikililou Dhoinine, fixant les zones maritimes comoriennes telles qu'elles sont reconnues par le droit international et interne, répertorie d’ailleurs quarante blocs pétroliers et inclut Mayotte.


http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... petroliers

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7563
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Comores : gisement de Gaz ?

Message par mobar » 28 mars 2014, 05:59

energy_isere a écrit :
Comores: Bahari Ressources Ltd et Safari Petroleum obtiennent les premiers blocs pétroliers



S'ils y trouvent autant de gaz qu'Exxon et CGG ont trouvé de pétrole sur le bloc Rovuma situé au nord de Pemba au Mozambique au milieu des années 80, il risque de rester encore longtemps dans le sous-sol

Maintenant, Safari Pétroleum, c'est un nom prédestiné, peut être pas pour le pétrole mais coté safari, y a de quoi faire dans le coin O:)
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Comores : gisement de Gaz ?

Message par energy_isere » 03 déc. 2016, 12:03

Comores : découverte d’un potentiel de 30 à 50 MW de capacité géothermique

Agence Ecofin 01 dec 2016

Les Comores ont le potentiel nécessaire pour générer 30 à 50 MW d’électricité, à partir de l’énergie géothermique de ses volcans. C’est ce qu’a révélé une étude effectuée, par le pays, avec le soutien du gouvernement néo-zélandais et du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).


L’étude qui a été faite près d’un volcan actif, à une profondeur de 2 600 m, avait également pour objectif de déterminer les sites potentiels pour des études approfondies et peut-être, pour l’installation des centrales géothermiques. Ces premiers résultats optimistes ouvrent donc la porte à des explorations plus avancées que le pays espère réaliser avec l’aide de ses différents partenaires.

Situées près des côtes mozambicaines, entre le continent et Madagascar, les Comores ont une population de moins de 800 mille personnes, un taux de couverture électrique de 50%, principalement alimenté par des centrales à diesel et une capacité installée de moins de 20 MW.

http://www.agenceecofin.com/geothermie/ ... othermique

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités