Du pétrole en Ouganda

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 18 mai 2013, 21:15

Tullow Oil proche d’un accord avec l’Ouganda sur un projet de 12 milliards $

Agence Ecofin 13 Mai 2013

La compagnie britannique d'exploration pétrolière Tullow Oil est à quelques semaines d'un protocole d'accord avec le gouvernement ougandais au sujet des contours définitifs d'un projet portant sur des investissements de quelque 12 milliards de dollars dans le secteur pétrolier naissant du pays, a déclaré le 8 mai son directeur général, Aidan Heavey. « Nous sommes vraiment en train de rédiger la copie finale du protocole d’accord... La finalisation de ce protocole est probablement la chose la plus difficile », a ajouté M. Heavey.

Le projet qui fera l’objet de cet accord inclut, selon lui, une raffinerie d'une capacité de 30 000 barils par jour et un oléoduc d'exportation pour acheminer le brut que Tullow exploite avec ses partenaires, le français Total et le chinois CNOOC.

L’accord devrait mettre fin à l'impasse qui retarde depuis près de deux ans le développement des importantes découvertes pétrolières effectuées sur la côte est du pays.

Le gouvernement ougandais souhaitait à l'origine construire une raffinerie d'une capacité de 180 000 barils par jour afin de traiter sur place le pétrole issu notamment des importantes réserves découvertes dans la région du Lac Albert frontalière avec la RD Congo. L'Ouganda dispose de réserves de pétrole estimées à 3,5 milliards de barils.

http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... -milliards

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 29 juin 2013, 13:15

Ouganda: le pétrole raffiné ougandais sera disponible, mais pas avant 2016

Agence Ecofin 24 Juin 2013

L’Ouganda, qui ambitionne de raffiner désormais sur place une partie de sa production de pétrole, veut rendre opérationnelle, au plus tard en 2017, la première phase de son important projet de raffinerie à cet effet. Le projet porte sur une capacité initiale de 30 000 barils par jour, qui évoluerait suivant le chronogramme établi.

Selon Fred Kabanda, géologue principal au Département d’exploration et de production pétrolière, la première phase « pourra être opérationnelle entre 2016 et 2017, avec l’accroissement de la capacité de production à 60 000 barils deux ans plus tard ».

Pour ce projet, l’Ouganda a fait appel aux groupes français Total et chinois CNOOC comme partenaires stratégiques, en choisissant de détenir la raffinerie à 40%. Le pays dispose d’un grand potentiel pétrolier avec des réserves brutes estimées à 3,5 milliards de barils.


http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... avant-2016

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 21 sept. 2013, 13:30

Vers une raffinerie de pétrole commune à l’Ouganda, au Rwanda, au Kenya et au Soudan du Sud

Agence Ecofin 18 Sept 2013

L'Ouganda, le Rwanda, le Kenya et le Soudan du Sud se doteront d’une raffinerie commune, qui sera basée en Ouganda, qu’ils comptent détenir, ensemble, à 40% à côté du secteur privé, rapporte le 10 septembre l’agence Xinhua.

Le ministre d’Etat ougandais à l’Energie, Simon D'Ujanga (photo) a confirmé à Xinhua l’évolution des démarches pour ce projet que les quatre pays veulent réaliser en partenariat avec le secteur privé.

La raffinerie dont la construction devra s’achever en 2017 aura une capacité de traitement de 60 000 barils de pétrole par jour. Elle raffinera du pétrole brut de l'Ouganda, du Kenya et du Soudan du Sud.

Selon Xinhua, une partie du pétrole sera transportée via un gazoduc qui reliera le Soudan du Sud, l'Ouganda et le Kenya avant d’atteindre la ville côtière kényane de Lamu pour son exportation.

http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... dan-du-sud

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 26 sept. 2013, 17:55

Le chinois CNOOC va dépenser 2 milliards de $ en Ouganda pour développer le champs de Kingfisher sur 4 ans. 196 millions de barils seraient récupérables.

China's CNOOC to Spend $2B on Uganda Oil Field, Says Officialby

RIgzone September 25, 2013

KAMPALA, Sept 25 (Reuters) - China's CNOOC has been awarded a final production licence for Uganda's Kingfisher oil field and will spend $2 billion over four years to develop it, a senior Ugandan official said on Thursday.

The field, with an estimated 635 million barrels of reserves of which 196 million are recoverable, would produce between 30,000 to 40,000 barrels of crude per day, Uganda's junior energy minister, Peter Lokeris, said.

http://www.rigzone.com/news/oil_gas/a/1 ... s_Official

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 28 sept. 2013, 13:20

Plus de détail au sujet du post au dessus.

Ouganda: le chinois CNOOC obtient le quitus pour le développement du champ Kingfisher

Agence Ecofin 26 Spt 2013

La compagnie pétrolière chinoise China National Offshore Oil Corp (CNOOC) a obtenu le droit de mettre en valeur le champ pétrolifère de Kingfisher en Ouganda, a annoncé le vice-ministre ougandais de l'Energie, Peter Lokeris, le 25 septembre.

Image

Situé dans la région du Lac Albert frontalière avec la RD Congo, le champ de Kingfisher est détenu conjointement par CNOOC, la société britannique Tullow Oil et le groupe français Total.

La licence de production attribuée à CNOOC est la première du genre accordée par le pays africain, où l’exploitation des réserves pétrolières découvertes en 2006 a été retardée par plusieurs conflits entre l'État et les entreprises chargées de la prospection.

L’octroi de cette licence a eu lieu suite à un accord à l’arraché conclu en avril dernier entre le gouvernement ougandais et les sociétés détenant le champ de Kingfisher pour la construction d’une raffinerie d’une capacité de 30 000 barils par jour. Le gouvernement ougandais souhaitait à l'origine construire une raffinerie d'une capacité de 180 000 barils par jour afin de traiter sur place le brut issu des importantes réserves découvertes dans la région du Lac Albert. Mais CNOOC, Total et Tullow Oil avaient préféré l’exportation du brut à travers les oléoducs par les côtes du Kenya sur l’Océan indien, estimant que la demande intérieure n’est pas suffisante pour motiver une raffinerie de la taille souhaitée par les autorités ougandaises.

Le vice-ministre ougandais de l'Energie a, d’autre part, révélé que CNOOC et ses partenaires devraient investir deux milliards de dollars sur quatre ans dans le développement du champ de Kingfisher, dont les réserves récupérables sont estimées à 196 millions de barils.

«Kingfisher va produire 30 000 à 40 000 barils par jour», a précisé M. Lokeris, qui s’attend à ce que les travaux de mise en valeur du champ comprennent le forage de 40 puits de développement et la construction d’un oléoduc de 50 kilomètres.

Selon lui, le champ de Kingfisher devrait aussi produire du gaz naturel qui sera utilisé pour l’alimentation de centrales électriques.

Peter Lokeris a, par ailleurs, indiqué que le gouvernement ougandais détiendra une participation de 15 % dans ce champ. L'Ouganda dispose de réserves de pétrole estimées à 3,5 milliards de barils.

http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... kingfisher

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 06 févr. 2014, 17:52

Signature d' un Memorandum entre l' Ouganda et les compagnies Tullow Oil, Total , et CNOOC pour l' expolitation future du pétrole, au mieux en 2016.

Uganda Signs Memorandum With Oil Firms Over Production

KAMPALA, Feb 6 (Reuters) - Uganda has signed a memorandum of understanding (MoU) regarding the start of oil production with Britain's Tullow Oil, Total of France and China's CNOOC, the government said on Thursday.

Uganda discovered oil deposits in 2006 but a tussle with oil firms over Uganda's plans for a refinery postponed commercial production, now expected to start in 2016 at the earliest.

.................


http://www.rigzone.com/news/oil_gas/a/1 ... Production

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 10 mai 2014, 12:59

L' Ouganda veut emprunter 145 millions de $ pour développer ses infrastructures pétrolières.

May 8 (Reuters) - Uganda on Thursday said it wanted to borrow $145 million from the World Bank to revamp infrastructure in the Albertine region where it discovered commercial oil reserves.
...........

http://www.reuters.com/article/2014/05/ ... 7D20140508

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 26 juil. 2014, 13:30

Ouganda : KSW veut se lancer dans la production d’éthanol d’ici 2016

Agence Ecofin 26 Juillet 2014

Le premier producteur de sucre ougandais, Kakira Sugar Works Ltd. (KSW), envisage de construire une usine de production d’éthanol d’ici 2016 au plus tard, rapporte Bloomberg.

L’infrastructure aura une capacité de production annuelle de 20 millions de litres, soit le produit de la distillation de 85 000 tonnes de molasse obtenue à partir de 2 millions de tonnes de cannes indique la direction de l’entreprise.

«Nous discutons actuellement du design de la structure, du choix des fournisseurs d’équipements et des coûts éventuels» a déclaré Kenneth Musinga Barungi, l’un des assistants du directeur général de KSW. Les dirigeants du groupe précisent également que l’éthanol ainsi obtenu pourrait contribuer à réduire de 8 à 15% la facture de carburant du pays.

Depuis 2012, la compagnie a injecté 75 millions de dollars dans l’expansion de ses installations de transformation de canne à sucre et de production d’énergie. Ainsi, le groupe qui produit 50 mégawatts d’électricité à partir de la bagasse, parvient à assurer son autonomie énergétique et revend le surplus (34 mégawatts) au réseau électrique national.

http://www.agenceecofin.com/biocarburan ... d-ici-2016

20 millions de litre .... à partir de 2 millions de tonnes de cannes ....
Soit un bidon de 10 litres d' éthanol pour une tonne de canne à couper, transporter et traiter. :wtf:

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1585
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par Alturiak » 28 juil. 2014, 16:33

energy_isere a écrit :20 millions de litre .... à partir de 2 millions de tonnes de cannes ....
Soit un bidon de 10 litres d' éthanol pour une tonne de canne à couper, transporter et traiter. :wtf:
Mélasse (et pas molasse !) = résidu, le produit principal reste le sucre, l'éthanol vient en plus.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 6518
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par phyvette » 28 juil. 2014, 16:42

Alturiak a écrit :Mélasse (et pas molasse !) = résidu, le produit principal reste le sucre, l'éthanol vient en plus.
Le journaliste aura fait une confuse avec "bagasse", le résidu fibreux de la canne après en avoir extraire le sucre.
Quand on ne peut pas prendre place autour de la table, on se retrouve au menu.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 4713
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par Raminagrobis » 28 juil. 2014, 16:53

Je pense que c'est surtout un problème de traduction, la source primaire est probablement en anglais et mélasse en anglais se dit Molasses.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1585
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par Alturiak » 28 juil. 2014, 16:55

phyvette a écrit :
Alturiak a écrit :Mélasse (et pas molasse !) = résidu, le produit principal reste le sucre, l'éthanol vient en plus.
Le journaliste aura fait une confuse avec "bagasse", le résidu fibreux de la canne après en avoir extraire le sucre.
Ok, bagasse et pas mélasse (ni bien sûr molasse). Du coup c'est "encore plus" un résidu que la mélasse (qui se mange, c'est très bon je trouve !)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 30 août 2014, 11:58

Ouganda : Les réserves de pétrole de l’Ouganda à doublé…

29 août 29, 2014,

Les réserves de pétrole estimés de l’Ouganda ont presque doublé pour atteindre plus de 6,5 milliards de barils sur la base de nouvelles estimations de compagnies pétrolières internationales de prospection dans ce pays d’Afrique de l’Est, a déclaré vendredi le ministère de l’Energie.

Des réserves de pétrole ont été découvertes dans la région de Graben Albertine nord-ouest en 2006, et des dépôts de quelque 3,5 milliards de barils ont été confirmés il y a deux ans.

« L’augmentation des ressources pétrolières estimés est le résultat de l’évaluation des données et des informations acquises par les compagnies pétrolières au cours de l’évaluation additionnelle des découvertes dans le Graben Albertine, » a indiqué le ministère dans un communiqué.

Plusieurs entreprises, dont Total et Tullow basé à Londres font la prospection pétrolière en Ouganda, mais seulement la Société China National Offshore Oil (CNOOC) a déjà une licence de production.

L’Ouganda n’a pas encore commencé à produire du pétrole, mais le gouvernement a établi des plans ambitieux pour développer l’industrie pétrolière. Une raffinerie qui est en cours de construction dans le nord-ouest est prévue à produire environ 60.000 barils par jour en 2017.

Les réserves de pétrole pourraient augmenter considérablement, selon le ministère. « Les travaux d’exploration n’a été entrepris dans moins de 40% du bassin sédimentaire de l’Albertine Graben, » il a dit.

Les découvertes de pétrole ont fait naître l’espoir que l’Ouganda pourrait éventuellement suivre l’exemple des plus grands producteurs de pétrole d’Afrique comme le Nigeria, l’Algérie et l’Angola.

Les réserves de milliards de cubes de gaz, qui peuvent être utilisés dans la production d’électricité et la production de gaz de pétrole liquéfié, ont également été découvertes.

En Octobre 2011, le parlement ougandais a suspendu toutes les nouvelles transactions de licence de prospection de pétrole après qu’il a été allégué que trois ministres avaient reçu des millions de dollars en pots de vin de la part de Tullow. La suspension a duré moins d’un an. Les trois ministres n’ont pas été inculpés et sont encore au pouvoir.

http://www.hch24.com/actualites/08/2014 ... a-a-double

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 06 sept. 2014, 13:07

Ouganda: des réserves de 6,5 milliards de barils de pétrole aiguisent l’appétit des majors

Agence Ecofin 02 Sept 2014

L’Ouganda disposerait, selon les dernières estimations de ses réserves pétrolières, de 6,5 milliards de barils qui auraient aiguisé l’appétit des compagnies pétrolières, des plus anciennes présentes sur le continent africain jusqu’aux nouvelles qui se font une place dans le secteur.

Il s’agit d’un passage de 3,5 milliards à 6,5 milliards de barils sur la base des estimations des compagnies pétrolières internationales de prospection, consécutives à de récents résultats probants dans 14 puits d’explorations en Ouganda, apprend-on. « Les réserves pétrolières du pays ont accru de 87%, à partir de 3,5 milliards de barils, suite à l’évaluation de 14 nouveaux puits d’exploration par les trois compagnies actuellement actives dans le secteur en Ouganda », rapporte le journal local The Independent.

Cependant, les ressources pétrolières récupérables « n’ont connu qu’une légère augmentation passant de 1,2 milliards à 1,4 milliards de barils », a précisé la même source, faisant état des demandes qui sont déjà introduites en cascade pour l’obtention des licences d’exploitation.

En 2010, Tullow Oil, coté à Londres, a réalisé sa plus grande acquisition en Ouganda et a signé en 2011 des conventions d’achat d’actions avec le groupe français Total et le chinois CNOOC, après sa découverte d’un milliard de barils de pétrole dans le bassin du lac Albert.

http://www.agenceecofin.com/petrole/030 ... des-majors

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 13 sept. 2014, 12:48

Kampala va choisir entre SK Group et RT Global pour la raffinerie de Hoima

Agence Ecofin 08 sept 2014

L’Ouganda serait sur la dernière phase des négociations avec la short-list des investisseurs en lice pour la construction de la raffinerie de pétrole de 60 000 barils sur un site de 29 km2 à Hoima, district du centre-ouest du pays, rapporte The Independent.

Le consortium sud-coréen SK Group et le russe RT Global Resources sont, selon ce journal ougandais, les deux acteurs positionnés pour ce projet qui inclut la construction de la raffinerie et ses infrastructures downstream.

C’est à un moment crucial pour l’Ouganda qui s’apprêterait à délivrer des licences de production de pétrole avant fin 2014, laissant supposer d’intenses travaux de construction des infrastructures en 2015.

Un an déjà, le gouvernement a octroyé la première licence de production au groupe chinois CNOOC portant sur la découverte de Kingfisher vieille de près de huit ans dans l’ouest du district de Hoima. Ceci, après une évaluation satisfaisante, par les autorités de Kampala, du plan de mise en valeur proposé par la compagnie chinoise.


http://www.agenceecofin.com/petrole/080 ... e-de-hoima

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités