Congo Brazzaville

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Congo Brazzaville

Message par energy_isere » 23 févr. 2019, 11:29

Image

342 000 km2. 5.1 millions d'habitants

......
L'économie congolaise repose principalement sur l'exploitation des hydrocarbures le long de la côte Atlantique ; cette activité représente environ 90 % des exportations du pays[21]. La production est de l'ordre de 240 000 barils par jour, dont la plus grande partie est assurée par les sociétés Total (champs de Nkossa, Libondo, et surtout Moho Bilondo, entré en production en avril 2008), ENI et Maurel & Prom, en partenariat avec la Société nationale des pétroles du Congo. L'exploration et la production pétrolières, concentrées dans la périphérie de Pointe-Noire, en font la capitale économique de la république du Congo.
.......

Les ressources pétrolières du Congo sont gérées par une compagnie pétrolière d’État (la Société nationale des pétroles du Congo ou SNPC), dirigée en 2008 par Denis Gokana.

Depuis 1976, le raffinage du pétrole est effectué à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo. Il fournit 90 % des recettes de l'État, et constitue le même pourcentage des exportations.

Avec une croissance annuelle du PIB de 5 %, l'un des taux les plus forts d'Afrique, au début des années 1980, la forte croissance des revenus pétroliers a permis au Congo de financer des projets de développement à grande échelle.
.........
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/République_du_Congo

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Congo Brazzaville

Message par energy_isere » 23 févr. 2019, 11:31

Congo-Brazzaville : Africa50 mobilisera les fonds pour tripler la capacité de la centrale électrique du Congo

Agence Ecofin. 15 fev 2019

La plateforme panafricaine d’investissement Africa50 a signé avec le Congo, un accord relatif à la mobilisation du financement pour l’extension de la capacité de la Centrale électrique du Congo.

L’infrastructure qui a actuellement une puissance de 300 MW, devrait voir sa capacité passer à 450 MW puis à 900 MW d’ici à 2027. Africa50 pourrait donc investir une partie de son financement dans le projet, tout en mobilisant d’autres financements auprès de ses partenaires.

Selon l’accord, elle évaluera le projet afin de s’assurer qu’il est bancable et prendra les mesures nécessaires pour la mobilisation des fonds nécessaires à sa mise en œuvre.

« Nous sommes ravis de voir les experts africains revenir sur le continent et rejoindre les institutions comme Africa50 pour conduire la transformation de notre continent telle qu’envisagée par l’Union africaine dans le cadre de l’Agenda 2063.», a affirmé à ce propos, Denis Sassou Nguesso, le président congolais.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... e-du-congo

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Congo Brazzaville

Message par energy_isere » 13 avr. 2019, 11:59

Congo-Brazzaville : la China Railways 20 propose de construire le barrage de Sounda (600 MW)

Agence Ecofin 9 avril 2019

La compagnie chinoise China Railways 20 désire construire la centrale hydroélectrique de Sounda au Congo-Brazzaville. Cette manifestation d’intérêt a été réitérée par Geng Yond, le président de la compagnie lors de sa visite dans le pays.

« Il s’agit de notre troisième visite. Nous avons discuté avec le président de la République du projet de barrage de Sounda. Nous avancerons sur ce projet en collaboration avec le ministre de l’énergie. Monsieur le Président a donné l’ordre d’avancer le plus rapidement possible. La China Railways 20 est prête à commencer les travaux et à réaliser le rêve des Congolais de voir ce barrage terminé», a affirmé Deng Yong à la sortie d’une séance de travail avec le président congolais Denis Sassou N’Guesso.

Le projet d’un barrage sur les gorges de Sounda date du 20ème siècle. Il a été évoqué en 1888 avant d’être remis à l’ordre du jour en 1952. Les autorités espéraient alors y produire 1 000 MW d’électricité.

En 2017, une nouvelle étude de faisabilité a été faite par la Société financière internationale, un membre du groupe de la Banque mondiale. Cette dernière a revu la capacité de l’infrastructure à, entre 450 et 500 MW.

L’infrastructure que propose de construire la compagnie chinoise aura une capacité de 600 MW. Elle permettrait de doubler la capacité électrique actuelle du pays.
https://www.agenceecofin.com/hydroelect ... nda-600-mw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Congo Brazzaville

Message par energy_isere » 10 août 2019, 22:21

Congo: découverte du premier gisement onshore du pétrole au nord

AFP parue le 10 août 2019

Deux sociétés d'exploitation pétrolière ont présenté samedi à Oyo, ville natale du président Denis Sassou Nguesso, les caractéristiques du premier gisement onshore de pétrole découvert dans la région de la Cuvette au nord du Congo, pouvant quasiment quadrupler la production du pays, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le gisement du Delta de la Cuvette (son nom officiel) qui s'étend sur une superficie de 9.392 mètres carrés dispose de quatre puits dont le premier est en perforation depuis mars, selon la Société africaine de recherche pétrolière et distribution (SARPD-oil) et l'entreprise PEPA chargées de son exploitation.

D'après les études de prospection le gisement pourrait produire jusqu'à plus d'un milliard de mètres cubes d'hydrocarbures dont 359 millions de barils de pétrole, soit 983.000 barils par jour, a affirmé Mohamed Rahmani, directeur marketing de SARPD-OIL.

"La part de l'État congolais (qui a attribué le permis en 2006, ndlr) sera de 35%", en rapport avec un accord de partage de production, a-t-il précisé.

"Nous ne sommes pas encore en phase de production, mais plutôt dans la dernière phase de perforation. Et, dans les déblais qui remontent en surface nous avons trouvé des huiles, c'est-à-dire du pétrole", a expliqué Albert Boukoulou Matondo, ingénieur forage sénior du gisement découvert.

"Je peux confirmer qu'on a traversé des zones réservoir imprégnées avec des hydrocarbures. C'est un puits d'exploration pure", a-t-il ajouté. Officiellement le Congo produit actuellement 350.000 barils de pétrole par jour, troisième producteur d'Afrique subsaharienne, loin derrière le Nigeria et l'Angola.

Ces deux firmes sont dirigées par Claude Wilfrid Etoka, homme d'affaires congolais, très proche du président Denis Sassou Nguesso, tous deux originaires de la Cuvette, région qui abrite le gisement.

Dans une vidéo projetée à la cérémonie de présentation du Delta de la Cuvette, marquée par la présence de quelques membres du gouvernement, le président Denis Sassou Nguesso s'est félicité de l'opération de forage du gisement.

"C'est une nouvelle qui nous réjouit tous, car c'est le résultat d'un long processus qui a commencé dans les années 80, a-t-il fait savoir.

"Renforcer l'indépendance énergétique du Congo, tel est le rôle que doit jouer le Delta de la Cuvette", a déclaré Claude Wilfrid Etoka.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ord-190810

Répondre