Zimbabwe, situation catastrophique.

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 18 mars 2014, 19:26

Pékin envisage de doter le Zimbabwe d’une raffinerie de platine pour 5 milliards de dollars

Agence Ecofin 17 mars 2014

Le Zimbabwe, qui possède la deuxième plus grande réserve connue de platine du monde, va s’appuyer sur la Chine pour augmenter sa valeur-ajoutée dans ce secteur. Il bénéficiera de l’aide et de l’expertise de la Chine, un grand importateur du platine, pour se doter de sa première raffinerie qui nécessiterait un investissement de près de 5 milliards de dollars.

Lin Lin, l’ambassadeur de Chine à Harare, a réitéré la semaine dernière la volonté de son pays à accompagner, dans ce sens, la politique des autorités zimbabwéennes. La Chine, souligne-t-il, « n’a pas la technologie la plus sophistiquée mais essaie de coopérer avec ses frères du Zimbabwe ». Le concours de la Chine est ainsi officiellement annoncé en appui au Zimbabwe qui projette d’accroître sa production de platine pour talonner à partir de 2017 la Russie, actuelle second producteur mondial du platine.

Vers la fin de l’année 2013, le président du Zimbabwe, Robert Mugabe (photo) avait exhorté les compagnies du secteur du platine à se doter d’une raffinerie les deux prochaines années après lesquelles l’exportation du platine brut sera interdite.
http://www.agenceecofin.com/platine/170 ... de-dollars

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 20 sept. 2014, 13:40

Tiens, les Russes s' intéressent à l' Afrique :
Le Zimbabwe et la Russie signent un accord de 3 milliards $ pour l'exploitation de platine

Agence Ecofin 17 sept 2014

La Russie et le Zimbabwe ont signé, le 16 septembre, un accord d'un montant de 3 milliards de dollars US portant sur l’exploitation d’un important gisement de platine. L’accord a été signé lors d’une visite du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov (photo) au Zimbabwe.

Le développement du gisement de Darwendale, situé près d'Harare, sera financé par la Russie. Le projet, qui devrait permettre la création de 8000 emplois, prévoit aussi la construction d'une fonderie. La production de platine prévue est de 600 000 onces de platine par an à partir de 2017.

«Ce projet va nous permettre d'émerger en tant que nation», a déclaré le président zimbabwén Robert Mugabe. Et d’ajouter : «Nous ne pouvions pas faire cela avec des ennemis. Non. Nous ne pouvons le faire qu'avec des amis», dans une allusion très claire aux Occidentaux, Européens et Américains, qui appliquent des sanctions contre lui et contre le pays depuis une sanglante répression de l'opposition en 2002.

La mine de Darwendale possède des réserves prouvées de 19 tonnes de platine et de 755 tonnes de métaux du groupe platine, ce qui en fait l'un des plus riches du monde.

Le Zimbabwe est le troisième producteur mondial de platine après l'Afrique du Sud et la Russie.
http://www.agenceecofin.com/platine/170 ... de-platine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 17 janv. 2015, 13:00

Zimbabwe Bio Energy obtient le feu vert pour son usine d’éthanol

Agence Ecofin 14 janv 2015

Zimbabwe Bio Energy (ZBE), une joint-venture d’investisseurs privés avec la Development Trust of Zimbabwe, a obtenu le feu vert pour la construction de son usine de production d’éthanol à partir de la canne à sucre dans le Nuanetsi Ranch à Mwenezi, rapporte The Herald.

Selon cette source, le projet a un coût de 500 millions de dollars, créera environ 5000 emplois et s’approvisionnera auprès de milliers de paysans producteur de la canne à sucre.

La situation politique n’avait pas permis à Zimbabwe Bio-Energy de concrétiser cet investissement en 2008, faute de garanties suffisantes relatives la disponibilité de terres de culture pour le projet. « Nous sommes à la recherche des investisseurs comme ZBE qui est prêt à monter une usine d’éthanol à Mwenezi en utilisant l’eau du barrage de Tokwe-Mukosi », a commenté Cde Paradzai Chakona, président par intérim de la Zanu-PF pour la province Masvingo.

D’après The Herald, l’usine d’éthanol de Mwenezi sera, à terme, le second investissement de cette nature après celui de Green Fuel à Chisumbanje.
http://www.agenceecofin.com/biocarburan ... -d-ethanol

500 millions de dollars, ca va donc être un énorme projet.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 04 déc. 2015, 13:58

Visite de Xi Jinping au Zimbabwe: plusieurs accords économiques en vue

Par RFI le 02-12-2015

Le président chinois Xi Jiping a démarré sa tournée africaine, ce mardi 1er décembre. Il commence par une visite au Zimbabwe où il doit rencontrer son homologue, Robert Mugabe. C'est la première visite d'un chef d'Etat chinois au Zimbabwe depuis 1996. Xi Jinping vient célébrer entre autres le 35e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Des accords économiques sont attendus à l'issue de cette rencontre.

Xi Jinping est escorté d'un bataillon d'hommes d'affaires qui doivent rencontrer des entrepreneurs zimbabwéens ce mercredi. Des accords devraient être signés dans les secteurs de l'agriculture, du transport et des infrastructures.

La relation entre Harare et Pékin remonte à la guerre d'indépendance. Aujourd'hui, la Chine est le deuxième partenaire commercial du pays. Leurs échanges dépassent le milliard d'euros. La Chine achète notamment le tabac zimbabwéen et lui vend des véhicules et des armes.

L'Empire du Milieu est aussi la première source d'investissements au Zimbabwe. Le secteur des mines a attiré les intérêts chinois ainsi que celui des infrastructures. En 2014 par exemple, la société Sino Hydo a signé un contrat de près d'un milliard d'euros pour la construction d'une centrale hydroélectrique.

Isolé par des sanctions internationales depuis 2001, asphyxié par une politique économique ravageuse, le Zimbabwe a aujourd'hui besoin des investissements chinois comme d'une bulle d'oxygène. Mais l'économie chinoise ralentit, sa croissance est de 7 % cette année et les investissements chinois en Afrique ont chuté de 40 % au premier semestre 2015.
http://www.rfi.fr/afrique/20151202-zimb ... g-economie

Image
Le président chinois Xi Jinping, accueilli dès son arrivée à Harare par son homologue zimbabwéen Robert Mugabe, le 1er décembre 2015.
© REUTERS/Philimon Bulawayo

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 04 déc. 2015, 17:20

Le barrage de Kariba de puissance 1.6 GW ouvert en 1959 est en très mauvais état.
Ce barrage est à la frontière entre le Zimbabwe et la Zambie (le fleuve fait frontière) et appartient aux 2 pays.

Image


https://en.wikipedia.org/wiki/Kariba_Dam

Des travaux pour 220 millions de $ doivent être fait pour le rénover.
May 13, 2014
Maintenance work on the Kariba Dam is expected to commence by the end of this year at an estimated cost of US$220m. The funds will be used towards reshaping the plunge pool and installing new gates which have not been changed since the construction of the dam wall in the 1950s.

Image
http://constructionreviewonline.com/201 ... -collapse/

Le bassin de réception du trop plein doit être profondément remanié pour éviter l' érosion.
Engineers race to stop scour from underminding Africa's Kariba Dam

28 April, 2014

A massive blasting operation designed to protect the 55 year old Kariba Dam on the Zambia/Zimbabwe border against foundation scour is likely to start in the next two months, NCE can reveal.

Almost 300,000m3 of hard granitic gneiss has to be carved out of the plunge pool below the dam to reduce the turbulence that threatens the dam wall’s foundations.

The pool has been eroded from a depth of 10m to a depth of 80m by the 9,000m3/s discharge from the six floodgates in the 128m high dam wall, but engineers believe that forming a series of rock steps in the downstream face of the pool will bring erosion under control (see diagram).

The dam is owned jointly by Zambia and Zimbabwe, who have struggled to raise repair funding for several years.

A promised £60M EU contribution to a £150M three year rehabilitation programme should allow the work to begin during this year’s dry season, between July and October.
http://www.nce.co.uk/news/structures/en ... 80.article

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 04 déc. 2015, 17:28

et les Chinois vont faire une extension de Kariba South en ajoutant 300 MW pour 319 millions de $.
Sino Hydro to undertake expansion of Kariba South Hydro Power Station

Chinese firm Sino Hydro has been given a contract to expand Kariba South Hydro Power Station by 300MW at the cost of US $319m. Work on the power station is expected to begin next month and the ground breaking ceremony for beginning construction works will be in September 4.

Some of the conditions originally set before start of the construction work on Kariba south Hydro power station included the formation of a vehicle responsible for the project, Government contribution of US $17.2m, transfer of the power stations assets, and the signing of power purchase agreement.

The power purchase agreement was signed between Sino Hydro and the Zimbabwean Electricity transmission and Distribution Company. This was so that a market for power from the power plant would be guaranteed.

At the moment, the country is suffering power problems that have led to frequent cuts to domestic users, industries and commercial premises. Major mining companies in the country will, therefore, need to expand their internal power generation to help support different projects.

The major investment into power that the country has ever made was in 1987 after commissioning Hwange’s Thermal Station unit 5 and 6. Sino Hydro also won the contract to expand this power station after another Chinese firm failed to deliver. Rehabilitation of Kariba dam was expected by end of this year as a precaution on damage.
http://constructionreviewonline.com/201 ... ext-month/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 12 mars 2016, 13:19

Zimbabwe: la sécheresse force le gouvernement à se tourner vers l'énergie solaire

Agence Ecofin 1 mars 2016

Au Zimbabwe, le gouvernement accélère son projet de mise en place de quatre centrales solaires. Ce changement de rythme est dû à la sécheresse qui a significativement diminué la capacité de production des barrages hydroélectriques dont dépend le pays; une situation qui ne risque pas de s’améliorer de sitôt.

Trois centrales solaires de 100 MW de capacité chacune, seront donc installées à Gwanda, Insukamini et Munyati. Leur coût total s’élève à 635 millions $. Ces projets avaient déjà été mis sur le tapis par les autorités mais la procédure de sélection des producteurs d’énergie avait été arrêtée en 2014, en raison d’un manque de transparence. Reprise depuis peu, elle a permis l’attribution des trois centrales à des compagnies chinoises.

La quatrième centrale sera installée à Marondera. Sa construction, qui devrait débuter en septembre prochain, coûtera 400 millions $ et devrait s’achever en 2017. Le projet commencera par la mise en place de 50 MW sur les 150 MW prévus, selon Francis Gogwe, le CEO de la joint-venture Green Rhino Energy qui a obtenu le marché.

L’objectif à long terme du Zimbabwe est de porter sa capacité électrique, des 1 300 MW actuels, à 3 000 MW d’ici 2030.
http://www.agenceecofin.com/gestion-pub ... ie-solaire

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 19 sept. 2016, 19:26

Le Zimbabwe relance la planche à billets

Par Nicolas Champeaux RFI le 17 septembre 2016

Au Zimbabwe, tous les voyants sont au rouge et la rue grogne de plus en plus contre le pouvoir du nonagénaire Robert Mugabe. La banque centrale vient de proposer une solution : l’émission de billets d’obligation qui seraient adossés au dollar américain. Le gouvernement fait tourner la planche à billet et renoue avec des méthodes qui avaient mené droit à une grave crise économique et à une inflation stratosphérique en 2008 et 2009. La mesure est décriée de toutes parts.

Au Zimbabwe, les retraits sont désormais strictement encadrés à la banque et les files d’attente s’allongent. Le gouverneur de la banque centrale a annoncé l’émission de 75 millions de dollars en billets d’obligations sur un an pour enrayer cette crise de liquidités. Il risque d’obtenir l’effet inverse, met en garde John Robertson, économiste installé à Harare. « Cette mesure est dangereuse car si les gens rejettent ces obligations alors leurs valeurs vont plonger. Tout repose sur la confiance que les gens placent dans cette monnaie et le maintien de sa valeur. Les expériences d’hyperinflation au Zimbabwe sont trop récentes, trop de gens se souviennent avoir travaillé dur pour de l’argent qui ne valait plus rien au bout de quelques semaines. Et ils ne veulent pas du tout que cela se reproduise. »

En 2008 il fallait débourser des trillions de dollars zimbabwéens pour acheter une bouteille de l’huile alimentaire. « Never again, plus jamais » prévient Takavafira Zhou. Il préside le PTUZ, le syndicat des enseignants du Zimbabwe. Des enseignants de plus en plus payés avec retard. « Le parti au pouvoir a eu l’arrogance d’émettre ces billets sans consulter qui que ce soit, les gens ne veulent pas de ces obligations car le dollar américain avait eu le mérite de stabiliser notre économie. »

L’opposant Tendai Biti était précisément ministre de l’Economie et des Finances en 2009, quand le gouvernement d’union a décidé l’abandon du dollar zimbabwéen. « On ne peut pas réintroduire le dollar zimbabwéen, même en lui donnant un autre nom. Cela va faire fuir les capitaux, les gens vont garder précieusement leurs dollars américains. Ceux qui voulaient investir vont s’abstenir, les gens vont s’éloigner du secteur formel de la banque. Le déficit budgétaire représente trente pour cent du PIB, donc le gouvernement est désespéré, mais il ne peut pas se réveiller un matin et dire on imprime du papier, et ce papier vaut un dollar US. La monnaie c’est de la valeur et la valeur est générée par la production, et nous notre économie est incapable de soutenir une nouvelle monnaie. »

Les évictions de fermiers blancs et les politiques dites « d’indigénisation » ont contribué à mettre à terre le Zimbabwe. Le pays survit en partie grâce à la résilience de ses citoyens employés à quatre-vingt-dix pour cent dans l’économie informelle.
http://www.rfi.fr/emission/20160917-le- ... he-billets

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 22 oct. 2016, 13:08

Le Zimbabwe a réglé toutes ses dettes envers le FMI

Agence Ecofin 21 oct 2016

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé le 20 octobre que le Zimbabwe, qui était en arriérés de paiement à son égard depuis 2001, a remboursé toutes ses dettes, ce qui pourrait permettre à ce pays d’Afrique australe de redevenir éligible pour un nouveau programme d’aide financière.


« Le Zimbabwe est maintenant à jour sur toutes ses obligations financières envers le FMI », a déclaré le porte-parole de l'institution, Gerry Rice (photo), dans un communiqué.

Le FMI a également précisé dans son communiqué que le Zimbabwe a soldé le 20 octobre ses dettes restantes, qui se chiffraient à 107,9 millions de dollars.

Le Zimbabwe a fait, en 1999, défaut sur sa dette vis-à-vis des bailleurs de fonds occidentaux, dont le FMI et la Banque mondiale, ce qui a engendré un assèchement des financements extérieurs et une grave crise économique.
Ce pays, toujours dirigé d'une main de fer par Robert Mugabe, a demandé en 2011 une assistance financière auprès du FMI, mais cette demande avait été alors rejetée par l’institution qui avait estimé que le Zimbabwe était encore loin d'une gestion saine de son budget et de son économie.

En 2013, le FMI a cependant fait un pas important vers la normalisation de ses relations avec le Zimbabwe en concluant un accord avec Harare sur une mission technique chargée de contrôler le programme économique du pays. L’institution de Bretton Woods avait alors précisé que tout que ce plan de soutien est purement technique et ne permet pas au pays, qui a frôlé l'expulsion de l'institution en 2006, d’aspirer à un financement immédiat.
http://www.agenceecofin.com/gestion-pub ... ers-le-fmi

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 22 oct. 2016, 13:13

Zimbabwe : le minier Makomo construira une centrale à charbon de 660 MW

Agence Ecofin 20 oct 2016

L’entreprise minière Makomo Ressources a obtenu auprès du gouvernement zimbabwéen la licence pour construire une centrale à charbon à Hwange. D’une capacité de 660 MW, l’infrastructure sera constituée de deux unités de 330 MW et contribuera à la réduction du déficit énergétique national.

« Nous avons obtenu la licence auprès du gouvernement il y a environ deux semaines et nous travaillons à la mobilisation des ressources financières »,a confié Samson Mavhura, le directeur général de Makomo. Le coût de construction de la centrale a été estimé à 2 milliards $ en moyenne. Ce financement sera assuré par la compagnie en partenariat avec des investisseurs chinois.

« Nous prévoyons un délai maximum de trois ans après obtention du financement pour finaliser la centrale. Southern Energy sera en charge de la conduite du projet et nous fournirons le combustible qu’est le charbon »,a révélé M. Mayhura.

Makomo, qui est désormais la première entreprise minière de charbon du pays devant Hwange Colliery, ambitionne de porter sa production mensuelle à 300 000 tonnes. La compagnie est possédée à 60% par un groupe de Zimbabwéens, le reste des participations étant détenu par des investisseurs britanniques et sud-africains.
http://www.agenceecofin.com/solaire/201 ... -de-660-mw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 28 nov. 2016, 15:36

Le Zimbabwe lance sa nouvelle monnaie malgré les critiques

AFP le 28/11/2016

Le Zimbabwe a lancé lundi sa nouvelle monnaie censée remédier au manque criant de liquidités qui asphyxie son économie, malgré les vives réticences d'une population encore traumatisée par l'hyperinflation du début des années 2000.


Très attendus depuis des semaines, les premiers "billets d'obligation", selon la dénomination officielle, d'un montant de 2 et 5 dollars imprimés par la Banque centrale ont fait leur apparition dans les rues de la capitale Harare.

"Nous avons commencé à recevoir les premiers paiements en +billets d'obligation+ à un taux de parité avec le dollar américain", a confirmé à l'AFP le gardien d'un parking municipal.

Image

Dirigé d'une main de fer par Robert Mugabe depuis 1980, le Zimbabwe est plongé dans une grave crise économique.

Près des trois quarts de ses 16 millions d'habitants vivent aujourd'hui sous le seuil de pauvreté et 90% de la population active n'a pas d'emploi formel.


Le gouvernement de Harare a adopté le dollar américain et le rand sud-africain en 2009, après une hausse des prix vertigineuse qui a atteint jusqu'à 500 milliards pour cent et fait perdre toute sa valeur au dollar zimbabwéen.

Mais il se trouve aujourd'hui à court de dollars et a décidé en septembre de lancer ses "billets d'obligation", une nouvelle monnaie qu ne dit pas son nom.

Selon le gouverneur de la banque centrale John Mangudya, l'équivalent de 75 millions de dollars doivent être émis sous forme de "billets d'obligation" d'ici la fin de l'année.

Les déposants pourront retirer un maximum de 50 dollars par jour et de 150 par semaine.

Malgré une vaste campagne d'information officielle, l'annonce du lancement de la nouvelle monnaie a causé ces dernières semaines un mouvement de panique de la population.

Inquiets d'un retour de l'hyperinflation, les Zimbabwéens se pressent depuis des semaines devant les distributeurs pour retirer des dollars américains.

Ces derniers jours, les automobilistes se sont également rués dans les stations-service de crainte d'une pénurie de carburant.

- Parité -

Contraints et forcés, tous ont commencé lundi à utiliser les nouveaux billets mais craignent déjà que leur parité promise par les autorités avec le dollar américain fasse long feu.

"Ils nous donnent des +billets d'obligation+ parce qu'ils ne peuvent plus nous donner de vrais dollars", s'est plaint Lovemore Chitongo, 40 ans, un vendeur de chaussures.

"Mais il n'y aucune chance pour que cette monnaie reste équivalente au dollar. Seul le marché va déterminer le taux de change", a-t-il ajouté. Avant de concéder qu'il exigeait déjà 25 dollars de la nouvelle monnaie pour une paire de chaussures, contre seulement 20 dollars en véritables billets verts...

"Pour les gens qui ont besoin de faire des affaires avec l'étranger, ça présente des risques mais il est trop tôt pour se plaindre", a estimé Timothy Salimu, un ancien banquier. "Mais nous n'avons pas le choix. Nous sommes pris entre le marteau et l'enclume", a-t-il poursuivi, fataliste.

Depuis des semaines, les critiques fusent de toutes parts contre la décision du gouvernement.

"Le gouvernement a été arrogant en qualifiant de traîtres à la patrie ceux qui s'opposent à la monnaie de substitution", a dénoncé le quotidien indépendant The Standard ce week-end en soulignant dans un éditorial qu'"une monnaie ne peut être acceptée que si elle inspire la confiance sur les marchés".

"Le gouvernement ne traite que les symptômes sans s'attaquer au coeur du problème, ce qui ne règlera rien", a lui aussi déploré Antony Hawkins, économiste l'université du Zimbabwe.

"Le problème, c'est que nous ne récupérons pas assez de devises étrangères et les +billets d'obligation+ n'y changeront rien", a-t-il poursuivi. "Il y a un dicton en économie qui dit +la mauvaise monnaie chasse la bonne+. C'est exactement ce qui va se passer", a pronostiqué M. Hawkins.

L'introduction des billets d'obligation a ravivé la fronde dirigée contre Robert Mugabe qui a agité le pays ces derniers mois.

Comme à son habitude, le régime l'a éteinte par une sévère répression. Il y a quelques jours encore, au moins six militants de l'opposition ont été passés à tabac quelques heures avant une manifestation annoncée contre la nouvelle monnaie.
http://www.boursorama.com/actualites/le ... 9aaabbd232

Je pense que c'est la saison2 de la série Hyperinflation au Zimbabwe qui commence.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 15 nov. 2017, 18:01

Coup d'état ou pas coup d' état ?
Zimbabwe: le président Mugabe détenu par l'armée, déployée dans la capitale

AFP le 15/11/2017
http://www.boursorama.com/actualites/zi ... 43cad5fbf0

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 18 nov. 2017, 13:33

A Harare, soldats et manifestants main dans la main pour faire tomber Mugabe
AFP le 18/11/2017

Image
http://www.boursorama.com/actualites/a- ... ba1ae88d69

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 20 nov. 2017, 19:30

Mugabe sous le coup d'une procédure de destitution

AFP le 20/11/2017
http://www.lepoint.fr/monde/zimbabwe-mu ... 499_24.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par energy_isere » 21 nov. 2017, 18:46

Le président zimbabwéen Robert Mugabe démissionne

AFP Video le 21/11/2017

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a remis mardi sa démission après 37 ans de pouvoir, a annoncé le président de l'Assemblée nationale lors d'une session extraordinaire du Parlement à Harare, qui débattait de sa destitution.
http://www.boursorama.com/actualites/le ... 761001f9aa

Répondre