Maroc / énergie - environnement

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59571
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 19 juil. 2014, 13:29

Maroc: la SFI finance le parc solaire de Ouarzazate à hauteur de 100 millions de dollars

Agence Ecofin 14 Juillet 2014

La Société Financière Internationale (SFI/IFC), filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, vient d’apporter un financement de 100 millions de dollars au parc solaire de Ouarzazate. Cette enveloppe servira à financer la première station thermo-solaire du parc, dont la construction a été confiée au groupe saoudien Acwa Power.

Baptisée Noor 1, cette première station thermo-solaire devrait entrer en service en août 2015.

La construction du parc solaire de Ouarzazate devrait générer 160 mégawatts (MW) dans une première étape, avant de passer à 500 MW, ce qui en fait l'un des plus grands projets solaires au monde.


L'appel d'offres pour la réalisation de la seconde phase Noor 2 et Noor 3 a été lancé début 2013 et le lauréat doit être désigné avant fin 2014.

Le Maroc ambitionne de disposer d'un total de cinq parcs solaires, lui permettant de produire jusqu'à 2000 MW à l'horizon 2020, dans le cadre d’un plan visant à couvrir 42% de ses besoins énergétiques grâce aux énergies renouvelables.
http://www.agenceecofin.com/solaire/140 ... de-dollars

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59571
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 05 sept. 2014, 22:20

San Leon Energy produit la première huile de schiste de sa licence marocaine à Timahdit

1 septembre 2014 maghrebemergent.com

Considéré parmi les plus importants gisements d’hydrocarbures non conventionnels, le site de Timahdit couvre une superficie de 36 km2 avec un rendement en huile de schiste de 100 litre/ tonne de roches. Le Maroc espère arriver à l’indépendance énergétique grâce à ses réserves de schistes bitumineux.


La compagnie pétrolière San Leon Energy a annoncé, sur son site internet, la semaine dernière, avoir produit la première huile des schistes bitumineux de Timahdit, à 240 km de Rabat, après des tests concluants réalisés dans le laboratoire de Enefit/EOT à Francfort (Allemagne).

San Leon Energie Plc, qui a obtenu en août 2013 une licence de deux ans pour l'exploration du bloc de schiste bitumineux de Timahdit, mène des essais dans la région pour évaluer le potentiel de ce bassin sédimentaire et les moyens de valorisation de cette ressource.

La compagnie pétro-gazière cotée à Londres avait signé au début de l’année, un mémorandum d’entente avec la compagnie américaine Chevron Lummus Global LLC, pour une coopération exclusive sur la technologie de valorisation du schiste bitumineux, commandée pour produire du pétrole brut synthétique de haute qualité à partir de l'huile de schiste brut provenant de Timahdit. Ce mémorandum prévoit d’ailleurs la construction d’une usine pour le raffinage du pétrole produit sur place.

L’usine sera conçue avec la possibilité d'augmenter sa capacité de raffinage des ressources que recèle le site de Timahdit, estimées à 15 milliards de barils de pétrole de schiste, selon l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM).

Considéré comme un des plus importants gisements d’hydrocarbures non conventionnels, le site de Timahdit couvre une superficie de 36 km2 avec un rendement en huile de schiste de 100 litre/tonne de roches. Ce rendement assure un niveau correct de rentabilité et un coût financier supportable pour les compagnies pétrolières avec les nouveaux procédés d’extraction, selon les niveaux actuels des cours du pétrole.

Les progrès réalisés sur ce gisement donnent ainsi de bonnes perspectives au projet d’indépendance énergétique prônée par le Maroc qui importe actuellement environ 95% de ses besoins énergétiques. Pour conquérir cette indépendance, le Royaume a misé sur son fort potentiel en schiste bitumeux. Il est classé sixième en matière de réserves de schistes bitumineux au niveau mondial, après les Etats-Unis, la Russie, la Chine, le Brésil et l’Italie.

50 milliards de barils de réserves de schistes bitumineux

Le niveau de réserves est estimé par l’ONHYM à plus de 50 milliards de barils, dont 37 milliards de barils dans les deux principaux gisements que sont Tarfaya (sur la côte atlantique) et Timahdit. Ces deux projets, qui donnent des signes encourageants quant à leur avancement, vont aider le royaume à répondre à ses besoins énergétiques futurs.

Les autorités marocaines comptent exploiter les schistes bitumineux pour la production d’électricité. Une première centrale-pilote devrait être mise en service fin 2015 sur le site de Timahdit.

« Nous allons développer la production électrique à partir des schistes bitumineux, avec une première centrale-pilote qui nous permettra d'évaluer les paramètres techniques et économiques de l'utilisation de ces schistes », avait annoncé, en mars 2013, Amina Benkhadra, directrice générale de l'ONHYM.

Pour l’heure, le projet marocain d’exploitation des schistes bitumineux pour assurer un certain niveau d’indépendance énergétique n’a pas suscité de grandes polémiques si l’on excepte quelques actions de protestation de du Parti écologiste marocain et des ONG de défense de l’environnement
http://www.maghrebemergent.com/energie/ ... ahdit.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59571
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 08 sept. 2014, 21:41

suiet du post au dessus.
Le Maroc s'essaye à l'huile de schiste, l'avis d'un expert de l'IFPEN

08 Aout 2014 Usine Nouvelle

La compagnie pétrolière irlandaise San Leon Energy a annoncé fin juillet la production expérimentale d'huile de schiste bitumineux sur le site de Timahdit. Pour l'Office national des hydrocarbures et des mines, les résultats tout étant "encourageants" restent des "essais d'orientation". L'Usine Nouvelle a demandé à Roland Vially, géologue à l'IFP Énergies nouvelles d'en expliquer les enjeux.

Un début. Quelques barils d'huile de schiste ont déjà été produits dans une unité pilote à Timahdit dans la région de Meknès a annoncé la compagnie pétrolière irlandaise San Leon Energy Plc fin août.

Cotée à Londres, San Leon Energy évalue le potentiel de son permis d’exploration dans la région Nord de Timahdit suite à une licence obtenue le 15 août 2013 pour deux ans afin d'évaluer le potentiel de ces hydrocarbures non-conventionnels au Maroc.

"Notre projet de schistes bitumineux de Timahdit continue à montrer son potentiel à long terme de générer jusqu'à 11 000 barils par jour pendant 30 ans et le travail actuel vise à renforcer l'analyse de rentabilisation pour attirer les investisseurs en capital." a déclaré Oisin Fanning, président exécutif de San Leon Energy.

Devant l'emballement médiatique provoqué par ces annonces au Maroc, l'ONHYM, l'office des hydrocarbures et des mines a dû faire une mise au point : "Ces tests, qui ont donné des résultats encourageants sont considérés comme des essais d’orientation et nécessitent d’être complétés par d’autres séries de tests sur la même installation pour optimiser les résultats."

Selon l'organisme marocain basé à Rabat : "En plus, des essais au niveau des installations pilotes de centaines de kilogrammes par heure doivent également être effectués avant de se prononcer sur la capacité du procédé ENEFIT, proposé par San Leon, à traiter les schistes bitumineux de Timahdit."

Le niveau "théorique" de réserves marocaines est estimé par l’ONHYM à plus de 50 milliards de barils. Sur ce total, 37 milliards de barils proviendraient des seuls gisements de Tarfaya et Timahdit où les ressources sont valorisées en utilisant des procédés de pyrolyse.

L'Usine Nouvelle a demandé à Roland Vially, géologue à l'Institut français du pétrole Energie Nouvelles de clarifier les enjeux des hydrocarbures non conventionnels.


L'Usine Nouvelle : Au Maroc, la junior company San Leon Energy a annoncé avoir produit ses premiers barils d'huile de schiste. Que signifie ce genre d'annonce ?

Roland Vially : De prime abord, il ne faut pas confondre huile de schiste avec le pétrole de schiste comme on le fait parfois. Dans le cas où l'on parle de bloc de schiste bitumineux, il s'agit bien d'huile de schiste qui est un niveau moins avancé de formation que le pétrole de schiste.

Cette huile a une très mauvaise performance énergétique. En fait, ces hydrocarbures non conventionnels sont des ressources non arrivés à maturité géologique. On doit alors les porter à cette maturité artificiellement. Pour en faire du pétrole utilisable, on doit chauffer cette huile à 400 degrés dans des fours qu'il faut construire. C'est un processus et des installations industrielles qui demandent du temps et des investissements très lourds avec un risque élevé. Et c'est coûteux en énergie !

L'attrait des huiles de schiste c'est qu'elles sont plus accessibles que le pétrole de schiste car elles sont moins profondes mais leur extraction ne se fait pas sans nuisance, efforts et investissements, là encore.

Les sociétés d'exploration cherchent avant tout à répartir le risque car dans ce domaine rien n'est garanti à l'avance. Il faut garder à l’esprit que les annonces de découvertes ou de succès dans la mise en production servent aussi à attirer des investisseurs.
.........
.........
La suite : http://www.usinenouvelle.com/article/le ... en.N282490
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5197
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par Raminagrobis » 09 sept. 2014, 22:00

Lien Gros appel d"'offre éolien au Maroc, partant sur la construction de 850 MW réparti sur 5 sites. Les Français (Alstom / GDF Suez / EDF) en bonne position.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59571
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 18 sept. 2014, 21:13

GDF-Suez et ses partenaires lancent le projet de méga-centrale à charbon de Safi au Maroc

15 Sept 2014 Usine Nouvelle.

Le consortium constitué de GDF Suez, du marocain Nareva et du japonais Mitsui vient de boucler le financement de la future centrale à charbon supercritique de Safi au sud de Casablanca. Un projet à 2,3 milliards de dollars pour 1 386 mw de capacité réalisé par Daewoo.

C’est parti. Le consortium industriel Safiec comprenant GDF Suez a bouclé le financement de la méga centrale à charbon de Safi au sud de Casablanca. Ce projet, en gestation depuis près de dix ans, consiste en la construction de deux tranches de 693 MW selon la technologie ultra supercritique, dite charbon propre. Ce financement assuré, le projet va donc pouvoir être lancé, selon un communiqué de GDF Suez du 18 septembre.

Outre GDF Suez pour 35%, le consortium Safiec (Safi Energy Compagny) est détenu à à 35% également par le marocain Nareva (filiale de SNI, holding de la famille royale) et le japonais Mitsui & Co pour 30%.

Safiec avait été retenu pour ce projet en 2010 à l’issue d’un processus d’appel d’offres international de l’Office national marocain de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Le consortium assurera l’exploitation et la maintenance de la centrale une fois celle-ci construite. L’électricité produite sera vendue à l’ONEE pendant 30 ans dans le cadre d’un contrat d’achat et de fourniture d’électricité signé en 2013, selon le régime IPP. La centrale devrait entrer en fonction en 2018 et assurera plus d’un cinquième de la demande du Maroc. Elle consommera plus de 3 millions de tonnes de charbon par an et des associations écologistes locales se sont inquiétées ces derniers mois de son impact sur l'environnement.

L’équipementier sud-coréen Daewoo Engineering & Construction Co se chargera de la construction dans le cadre d’un contrat EPC. "Le contrat de construction […] d’un montant de 1,8 milliard de dollars a été signé le 9 août 2013 entre ce constructeur et la société SAFIEC", rappelle le communiqué de GDF-Suez. Le chantier doit employer 3 200 personnes. La centrale en phase d’exploitation comptera 400 salariés

..............
http://www.usinenouvelle.com/article/gd ... oc.N285322

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59571
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 03 oct. 2014, 16:26

La banque mondiale donne son accord pour le financement de 500 millions de $ pour deux centrales solaire thermique au Maroc.
World Bank OKs Half-Billion Dollars to Fund Morocco Solar

Oct 1, 2014

The World Bank will provide a half-billion dollars to help fund two solar-thermal power projects in Morocco that are among the world’s largest.

The bank will partly finance the 350-megawatt Noor II and III plants near Ouarzazate in southern Morocco, it said in a statement. Of this, $400 million will come from the bank and $119 million from the Clean Technology Fund it administers.

.........

The two projects follow an initial 160-megawatt solar plant at the site, Africa’s largest, awarded in September 2012 and now under construction. The three have funding support from the World Bank and organizations such as the African Development Bank, European Investment Bank, Agence Francaise de Developpement, KfW and the European Commission.

Three groups were shortlisted last year for the 200-megawatt plant using parabolic trough technology and four for the 100-megawatt solar power tower project.
http://www.bloomberg.com/news/2014-10-0 ... solar.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59571
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 24 oct. 2014, 21:37

Du pétrole découvert au large du Maroc

20 oct 2014 LeFigaro

La compagnie d'exploitation pétrolière Genel Energy et deux de ses partenaires ont annoncé lundi avoir découvert du pétrole au large du Maroc. Le pays a ouvert ses eaux territoriales aux activités de forage, accordant de nombreux permis à des sociétés spécialisées, jusqu'à présent sans résultat significatif.

Genel et ses partenaires, Serica Energy et San Leon ont annoncé avoir découvert du pétrole à 3.000 mètres sous la mer dans un puits baptisé Sidi Moussa 1. "Nous n'en sommes que dans les toutes premières étapes et d'autres évaluations sont nécessaires concernant la présence d'hydrocarbures dans cette zone", a tempéré Tony Craven Walker, directeur général de Serica.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/1 ... -maroc.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59571
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 25 oct. 2014, 13:07

suite du post au dessus.
Maroc: San Leon Energy découvre du pétrole au large, sur Sidi Moussa

Agence Ecofin 21 oct 2014

San Leon Energy plc, compagnie d’exploration pétro-gazière basée à Dublin, a annoncé le 20 octobre l’interception du pétrole dans le puits d’exploration SM-1 qui a atteint une profondeur totale de 2825 m sur le bloc Sidi Moussa dans l’offshore du Maroc.

Déjà, les préparatifs sont en cours pour passer au test en puits tubé, cette découverte, apprend-on de San Leon Energy qui estime à environ 22 million de dollars le coût total de ce test.

« Le test du puits SM-1 vise à évaluer, autant que possible, la structure et son potentiel d’hydrocarbures à cette étape préliminaire de l’exploration », a expliqué Oisin Fanning, président exécutif de San Leon, compagnie détenant 10% d’intérêt dans le bloc Sidi Moussa.

Genel Energy, coté à Londres et opérateur du puits SM-1, a confirmé la découverte, relevant cependant qu’il est « précoce de faire une interprétation technique définitive à cette étape des opérations ».

La compagnie d’exploration et de production du gaz et du pétrole détient 60% d’intérêt dans le puits, à côté d’autres partenaires dont l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) qui y détient 25%.

Image
http://www.agenceecofin.com/petrole/211 ... idi-moussa

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59571
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 29 nov. 2014, 12:49

Le Maroc cesse la subvention aux produits pétroliers à partir de fin novembre

Agence Ecofin 28 Nov 2014

Le royaume chérifien cessera, à partir de fin novembre, sa subvention aux produits pétroliers qui a coûté au budget de l’Etat plus de quatre milliards d'euros en 2012, rapporte l’AFP.

« Le gouvernement décide de lever totalement les subventions sur les hydrocarbures d'ici la fin du mois », titre en une le quotidien arabophone Al Massae.

Selon l’AFP, le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Mohammed El Ouafa, aurait été claire sur la question en affirmant, le 25 novembre, devant le Parlement que « l'ensemble des produits pétroliers ne serait plus compensé à la fin du mois ».

Début novembre, rapporte-on, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane avait exprimé son intention de « supprimer totalement » les subventions sur les hydrocarbures.

Déjà, la loi de finances 2015 prévoit une nouvelle réduction, à hauteur de deux milliards d'euros, et la poursuite de la résorption du déficit à 4,3%.

En début d'année 2014, le Maroc a libéralisé totalement le prix de l'essence mais partiellement celui du gazole, pendant que les produits pétroliers représentaient près de 90% du coût total de la caisse de compensation qui subventionne des produits de grande consommation.

Cette première mesure aurait permis, apprend-on, de réduire le montant de la caisse de compensation qui avait atteint environ 5 milliards d'euros en 2012 et entraîné un dérapage du déficit public à plus de 7% du PIB.
http://www.agenceecofin.com/gestion-pub ... n-novembre

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59571
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 06 déc. 2014, 14:02

Le groupe chinois Ming Yang choisit le Maroc pour fabriquer des équipements solaires

Agence Ecofin 03 Dec 2014

Le secteur de l’énergie du royaume chérifien est sorti gagnant du Forum d'affaires maroco-chinois, organisé le 28 novembre dernier à Pékin en Chine, sous le thème « Perspectives prometteuses pour un excellent partenariat stratégique ». Le groupe chinois Ming Yang New Energy Invest Holding a saisi l’opportunité ainsi offerte, pour signer une convention avec la société d’investissements énergétiques (SIE). Ce lui permettra d’investir dans la production, au Maroc, d’équipements solaires pour le marché local et le marché international.

L’ouverture faite à ce groupe chinois, essentiellement actif dans l’éolien, sera doublée de celle de Nerin Engenneering Co-Ltd qui a signé avec ONHYM un accord de partenariat à long terme dans le domaine de l'exploration et l'exploitation minière et pétrolière.

Ce rendez-vous d’affaires, qui rapproche davantage le Royaume chérifien et l’Empire du Milieu, a réuni près de 550 investisseurs des deux pays et a été soldé par la signature d’environ 30 accords de coopération, des conventions et des mémorandums d'entente relatifs au secteurs des infrastructures, de l’énergie et des mines, du tourisme, des finances et banques ainsi que de l'automobile.
http://www.agenceecofin.com/solaire/031 ... s-solaires

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59571
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 06 déc. 2014, 14:18

La BAD accorde un 2è financement de 242 millions $ à la plus grande centrale solaire d'Afrique

Agence Ecofin 04 Dec 2014

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, le 3 décembre, avoir accordé deux prêts en faveur de la phase II du projet du parc solaire de Ouarzazate, situé dans le sud du Maroc.

D’un montant de 123 millions de dollars, le premier prêt provient des fonds propres de la BAD. Le deuxième de 119 millions de dollars est octroyé via le Fonds pour les technologies propres qui fait partie des fonds d’investissement climatiques (FIC), en sa qualité d’organe d’exécution.Ces prêts serviront à financer le développement de deux nouvelles centrales (centrales Noor II et Noor III) d’une capacité totale de 350 mégawatts (MW).

Il s’agit du deuxième financement que la BAD accorde au complexe solaire d’Ouarzazate. Le premier, relatif à la réalisation de la centrale Noor I et qui date de 2012, se composait d’un prêt de 123 millions de dollars prélevés sur les fonds propres de la Banque et d’un autre prêt de 100 millions de dollars accordé via le Fonds pour les technologies propres.

«Le projet fait partie des opérations innovantes que la banque soutient dans le secteur de l’énergie, compte tenu de la technologie utilisée et de son montage financier qui recourt aux FIC et du fait qu’il s’agit d’un partenariat public-privé soutenu par plusieurs bailleurs de fonds. La participation de la banque à cette deuxième phase confortera ainsi sa position en tant que partenaire majeur dans le développement du Maroc et renforcera son rôle prépondérant dans la lutte contre les effets du changement climatique», a souligné Alex Rugamba (photo), directeur du département de l’énergie, de l’environnement et du changement climatique de la BAD.

Le projet s’inscrit dans le cadre du Programme solaire marocain dit Programme «Noor», qui ambitionne de développer une capacité minimale de 2000 MW à l’horizon 2020 dans le cadre d’un plan visant à couvrir 42% des besoins énergétiques du pays grâce aux énergies renouvelables.
http://www.agenceecofin.com/solaire/041 ... e-dafrique

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10221
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par mobar » 06 déc. 2014, 16:38

Le Maroc cesse la subvention aux produits pétroliers à partir de fin novembre

Agence Ecofin 28 Nov 2014

Le royaume chérifien cessera, à partir de fin novembre, sa subvention aux produits pétroliers qui a coûté au budget de l’Etat plus de quatre milliards d'euros en 2012, rapporte l’AFP.
energy_isere a écrit :
La BAD accorde un 2è financement de 242 millions $ à la plus grande centrale solaire d'Afrique

Agence Ecofin 04 Dec 2014

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, le 3 décembre, avoir accordé deux prêts en faveur de la phase II du projet du parc solaire de Ouarzazate, situé dans le sud du Maroc.

D’un montant de 123 millions de dollars, le premier prêt provient des fonds propres de la BAD. Le deuxième de 119 millions de dollars est octroyé via le Fonds pour les technologies propres qui fait partie des fonds d’investissement climatiques (FIC), en sa qualité d’organe d’exécution.
Le serpent qui se mord la queue 8-[ ,

Subventionner à hauteur de plusieurs milliards les hydrocarbures pendant des années et être contraint à faire des prêts auprès de banques étrangères pour financer du solaire sur son sol

Incohérent jusqu'au bout le Chérifien =D>
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59571
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 14 déc. 2014, 13:03

Mise en service au Maroc de ce qui est maintenant le plus grand parc éolien en Afrique. 301 MW.

Avec un facteur de charge de 45 % ! (c'est plus du double qu'en éolien terrestre en France).

GDF SUEZ and Nareva Start Africa’s Largest Wind Energy Project in Tarfaya, Morocco

December 12, 2014 reve

GDF SUEZ, together with its Moroccan partner Nareva Holding is pleased to announce that the 301 MW Tarfaya wind farm on Morocco’s southern Atlantic coast began full commercial operation on 8 December 2014.


Tarfaya is Africa’s largest wind farm to date, comprising 131 wind turbines of 2.3 MW each, spread over an area of 8,900 hectares. The project will generate enough carbon-free electricity for 1.5 million homes.

The wind farm is expected to yield a high load factor of 45%, which makes it a competitive renewable energy source that will save 900,000 tons of CO2 per year. The 301 MW capacity represents 15% of the 2 GW target Morocco has set for wind energy development. Tarfaya will therefore contribute significantly to the Kingdom’s objective of achieving 42% installed capacity from renewable energy by 2020.

Gérard Mestrallet, Chairman and CEO of GDF SUEZ commented:“Tarfaya wind farm provides Morocco with a domestic source of clean energy enhancing the country’s energy independence. Our Group is committed to sustainability and this project will significantly contribute to our objectives for renewables growth worldwide.”

>The Tarfaya plant has been contracted to supply electricity to the Moroccan state utility Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) under a 20-year Power Purchase Agreement (PPA) on a Build, Own, Operate and Transfer (BOOT) basis.

Construction of the wind farm started in January 2013 and phased commercial operation commenced in tranches of 50 MW in June 2014. The wind farm will be operated by TAREC.

Tarfaya achieved financial close in December 2012. The total investment cost of the project is approximately EUR 450 million. The debt financing is provided by a consortium of three Moroccan banks.
http://www.evwind.es/2014/12/12/gdf-sue ... occo/49409

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7719
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par phyvette » 14 déc. 2014, 15:16

energy_isere a écrit :Avec un facteur de charge de 45 % !
C'est le résultats de modèle informatique prédictif, ou d'un retour de terrain basé sur la réalité ?
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59571
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 14 déc. 2014, 19:24

phyvette a écrit :
energy_isere a écrit :Avec un facteur de charge de 45 % !
C'est le résultats de modèle informatique prédictif, ou d'un retour de terrain basé sur la réalité ?
ca indique que ''The wind farm is expected to yield a high load factor of 45%'' .

Je suppose que les études préalables ont montré un régime de vents et vitesse tel que la conclusion est que le taux de charge du parc serait de 45% de sa puissance nominale sur une année.
Installed on 10,000 hectares (24,700 acres) along the wind-blown southern Atlantic coast, the 80-metre (260 feet) high turbines, 131 in all, will be fully operational in October and produce up to 300 megawatts of electricity.

Image
http://english.alarabiya.net/en/busines ... ower-.html

Le site de Tarfaya est directement sur la cote Atlantique du Maroc. C 'est donc trés certainement bien venté ('' along the wind-blown southern Atlantic coast'') et plus que la Picardie. ;)
Juste en face des iles Canaries.

Répondre