Pétrole au Maroc?

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

safsoufa
Kérogène
Kérogène
Messages : 1
Inscription : 28 janv. 2007, 12:04
Contact :

Pétrole au Maroc?

Message par safsoufa » 30 janv. 2007, 22:49

Ils disent qu'ils ont trouvé du pétrole au Maroc , je sais pas est ce que c'est vrai?si oui qu'elles seront les effets de ce pétrole, augmentation des revenues, ou par contre se transformer à une cible des métropoles et des sociétés de transformation du pétrole? :roll:
hi every body

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7727
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Message par phyvette » 30 janv. 2007, 23:07

Oui enfin pour l'instant, on en recherche avec ardeurs, rien ne dit qu'il vont en trouver, le Maroc est dépourvu de ressources énergétiques et importe son pétrole.

prospection pétrolière accordée à GB Petroleum

Phyvette
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
Cassandre
Modérateur
Modérateur
Messages : 2495
Inscription : 14 sept. 2005, 02:18
Localisation : Toulouse

Re: Pétrole au Maroc?

Message par Cassandre » 31 janv. 2007, 03:01

safsoufa a écrit :qu'elles seront les effets de ce pétrole
Des GI dans les rues de Casa ? :roll:
regarder Oléocène
« No fate but what we make » (Sarah) « If you're listening to this, you are the resistence. » (John)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59732
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Pétrole au Maroc?

Message par energy_isere » 31 janv. 2007, 13:01

safsoufa a écrit :Ils disent qu'ils ont trouvé du pétrole au Maroc , je sais pas est ce que c'est vrai?
Ben Google peut travailler pour toi !
Il n'est pas visiblement question de découverte, mais de recherches potentiellement favorables.

ca donne :
Pétrole : Un permis d’exploration à Agadir

lundi 29 janvier 2007.


Il est accordé à la société « GBP Exploration Maroc »

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la société "GBP Exploration Maroc" ont signé, la semaine dernière à Rabat, un accord pétrolier relatif aux permis de recherche "Agadir Maritime I et Agadir Maritime II" et un contrat de reconnaissance concernant la zone dite "Ouest Souss Onshore".

Ces accords portent respectivement sur la zone Offshore située au large d’Agadir (3.259,27 Km2) et sur son extension onshore dans le bassin du Souss (4.445 Km2). Durant la période initiale de validité des permis de recherches (5 ans), "GBP Exploration Maroc" prévoit l’acquisition de matériel de mesures sismiques en 3D, la réalisation d’études géologiques et géophysiques et le forage d’un puits d’exploration.

Concernant le contrat de reconnaissance, GBP Exploration Maroc prévoit, durant la période initiale de cette autorisation (12 mois), la réalisation d’études géologiques et géophysiques pour l’évaluation du potentiel en hydrocarbures de la zone d’intérêt. Ces deux accords ne manqueront pas de donner un nouveau souffle à l’exploration pétrolière dans notre pays.

Il est à rappeler que le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Boutaleb, avait déclaré en mai dernier, lors d’une intervention à la Chambre des conseillers, selon une dépêche de la MAP, que les travaux d’exploration pétrolière au Maroc restent insuffisants en dépit des efforts entrepris dans ce sens par l’ONHYM.

Les bassins sédimentaires aussi bien en on shore qu’en offshore ne sont pas suffisamment explorés, avait-il estimé, en précisant que plus de vingt compagnies étrangères opèrent dans l’exploration pétrolière. Jusqu’à fin 2005, 70 permis d’exploration ont été accordés couvrant 130.000 km2, dont 58 en offshore et 12 en on shore, en plus de cinq permis de reconnaissance couvrant plus de 87.993 km2 et un autre permis qui porte sur 110.400 km2. Entre 1999 et 2005, quelque 3,42 milliards de dirhams (MMDH) ont été alloués à l’exploration pétrolière.

Il est à noter que le Maroc dispose d’un potentiel géologique important et diversifié avec des possibilités de découvertes.
source Marocaine : http://www.jeunesdumaroc.com/breve5404.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59732
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Pétrole au Maroc?

Message par energy_isere » 09 sept. 2017, 12:54

Maroc : Eni négocie avec succès une plateforme de forage pour le prospect JP-1


Agence Ecofin 07 septembre 2017

Au Maroc, la firme exploratoire britannique Chariot Oil and Gas vient d’annoncer que son partenaire Eni a négocié avec succès un navire de forage ultra-profond de sixième génération appartenant à Saipem, le Saipem 12000. Une plateforme qui interviendra dans le forage du prospect pétrolier JP-1, situé sur les licences Rabat Deep Offshore I-VI. Elle devrait être mobilisée sur le site au premier trimestre de 2018 et les travaux proprement dits démarreront juste après, explique l’entreprise.

Image

Le prospect JP-1 s’étend sur une superficie de 200 km2 avec des réserves estimées à 768 millions de barils, notamment dans des réservoirs du Jurassique.

« Nous sommes ravis de voir les opérations d’Eni sur les licences Rabat Deep Offshore I-VI progresser avec le contrat signé pour la mobilisation du foreur Saipem 12000 pour le forage du prospect JP-1. Ce dernier a le potentiel de créer un véritable impact dans le succès de notre présence sur ces licences en raison des ressources prospectives à grande échelle, des excellentes conditions contractuelles et commerciales et de la solidité financière de la coentreprise.», a commenté Larry Bottomley, le PDG de Chariot.

Et de poursuivre que si les opérations sont positives dans le cadre de ce programme, elles constitueront un point d’appui important pour Chariot dans l’exécution du forage de nombreux objectifs identifiés dans les permis voisins de Mohammedia et Kenitra, dans lesquels il détient une participation de 75%.

Eni est entré dans la JV sur Rabat Deep Offshore I-VI en janvier dernier au terme d’une amodiation conclue avec Chariot Oil and Gas. L’acquisition de parts sur le périmètre était soumise à la condition de forer le prospect JP-1 et d’assurer d’autres frais liés à l’exploration et à la mise en valeur du périmètre.

Eni contrôle sur le périmètre une participation de 40%, suivi de l’australien Woodside qui en possède 25% au même titre que l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM). Chariot, lui conserve le reste.
http://www.agenceecofin.com/exploration ... spect-jp-1

Répondre