Kenya

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 25 mars 2017, 12:57

Le Kenya étend le champ de ses accords sur le nucléaire avec la Chine

Agence Ecofin 24 mars 2017

Le Kenya Nuclear Electricity Board (KNEB) et la China General Nuclear (CGN) ont étendu le domaine de leur coopération dans le sous-secteur de l’énergie nucléaire. Les deux entités nationales coopéreront désormais aussi sur la formation des ressources humaines et l’échange d’informations.

Selon les termes de l’accord sur la formation en énergie nucléaire, la Chine fournira au Kenya, une formation du personnel et un développement des compétences, axé sur le design de son réacteur à eau sous pression Hualong 1.

En septembre 2015, les deux pays avaient signé un premier mémorandum d’entente sur le nucléaire, en vertu duquel le Kenya et la Chine évalueront les différentes options de coopération dans le domaine. Ces options incluaient la recherche et le développement, la construction, l’exploitation, la fourniture de combustible, la sécurité nucléaire, la gestion des déchets radioactifs et le démantèlement des centrales.

Le Kenya s’est engagé, depuis 2012, sur la voie du nucléaire pour se donner les moyens de satisfaire ses besoins énergétiques, d’ici à 2020. Il ambitionne pour cela de mettre en place une centrale nucléaire de 1 000 MW.
http://www.agenceecofin.com/nucleaire/2 ... c-la-chine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 01 avr. 2017, 12:53

Kenya: la BEI alloue 122 millions $ pour doubler la capacité de la centrale géothermique d'Olkaria I

Agence Ecofin 30 mars 2017

La Banque européenne d’investissement (BEI) a octroyé au Kenya un prêt de 122 millions $ pour l’augmentation de la capacité de la centrale géothermique d’Olkaria I, qui verra sa puissance passer de 70 à 140 MW. L’institution a annoncé dans un communiqué que ces fonds serviront au financement de forages de puits, de système de collecteur de vapeur et d’installations d’interconnexion des centrales.

Image

L’extension de cette centrale entre dans le cadre de l’ambition du pays qui compte développer d’ici à 2030, 5 530 MW de centrales géothermiques. Son parc géothermique a aujourd’hui une taille de 636 MW, ce qui en fait le 7ème producteur mondial de ce type d’énergie.

La BEI n’en est pas à son premier appui financier au secteur énergétique kényan. La banque a en effet participé au financement de la centrale éolienne du lac Turkana et au projet Last Mile Connectivity qui ambitionne de connecter 1,5 million de personnes au réseau électrique d’ici à 2020.
http://www.agenceecofin.com/geothermie/ ... dolkaria-i

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 11 avr. 2017, 20:20

Exploitation du pétrole au Kenya: vers un rêve inachevé ?

Agence Ecofin 10 avril 2017

Face à la rareté des découvertes de gisements pétroliers au Kenya, les compagnies pétrolières internationales se retirent progressivement de l’industrie pétrolière du pays, constate le quotidien en ligne Standard Media. Il faut dire que seulement une importante découverte d’or noir a été faite dans le bassin de Lokichar où Tullow Oil et ses partenaires Maersk et Africa Oil anticipent une réserve de 750 millions de barils récupérables.

Pour pallier ce dédain des compagnies pour le bassin de Lokichar, les autorités tentent d’attirer les compagnies internationales vers la région de Lamu qui contiendrait des réserves intéressantes de ressources en hydrocarbures. En plus, la zone reste largement sous-exploitée. Les compagnies auraient, pour la plupart, décliné cette offre arguant que le contexte de la faiblesse des prix du pétrole ne leur permet pas d’engager d’autres investissements dans l’exploration des ressources.

La dernière en date à avoir refusé de continuer l’aventure dans cette région est la Texane Erin Energy qui a exclu de demander une extension de sa licence d’exploration sur les blocs L-27 et L-28. Erin a expliqué que son retrait de ces licences s’explique par « les coûts et les risques associés à l’exploration qui sont trop élevés».

Selon Patrick Obath, un consultant en question énergétique qui s’est confié au Standard Media, de nombreuses compagnies présentes dans l’exploration dans le pays recherchent désormais des niches d’investissements plus sûres.
http://www.agenceecofin.com/industrie/1 ... e-inacheve

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 10 juin 2017, 12:57

Kenya : faute de lignes électriques, le parc éolien du lac Turkana restera inactif jusqu’en 2018

Agence Ecofin 08 Juin 2017

La centrale éolienne du lac Turkana, au Kenya, est déjà achevée, mais ne fournira pas ses 300 MW d’électricité au réseau, avant 2018, date à laquelle les lignes de transmission devant acheminer sa production seront achevées. C’est ce qu’a annoncé Nils de Baar, le directeur Europe centrale et Afrique subsaharienne de Vestas Wind System, la compagnie qui a construit la centrale, à Reuters.

La centrale pourrait produire ses premiers mégawatts d’électricité, dès ce mois, mais la construction des lignes électriques, menée par la Kenya Transmission Company (KETRACO) a été reportée à cause des problèmes de dédommagement des propriétaires terriens affectés par le projet. La ligne de 428 km qui reliera Loiyangalani dans le nord du pays à Suswa dans le centre était prévue pour être terminée, en octobre 2016.

Il faut également souligner que la complétion du parc éolien qui est le plus grand de la région, est intervenue avec un an d’avance sur le chronogramme initial. L’infrastructure qui a couté 678 millions $, fournira 15% de la demande énergétique kényane.
http://www.agenceecofin.com/transport/0 ... qu-en-2018

Je comprends pas, c'est contradictoire avec la news antérieure du 5 Mars 2017 : http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 35#p399235

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 01 juil. 2017, 12:28

Kenya : le gouvernement retarde le lancement de la production pétrolière

Agence Ecofin 29 juin 2017

Le Kenya ne démarrera pas sa production pétrolière en juin 2017, comme annoncé précédemment. Selon Charles Keter, le ministre kenyan en charge de l’Energie, la production sera retardée jusqu’à l’amendement du texte de loi par les sénateurs.

« Après avoir consulté les dirigeants du comté de Turkana et les communautés locales, nous avons décidé qu’au lieu de lancer la production ce mois-ci, nous attendrons jusqu'à ce que le projet de loi relatif au code pétrolier soit examiné par le Sénat.», a déclaré le responsable, au micro de Reuters.

La loi a, en effet, été votée par l’assemblée nationale en mai 2016 et devrait transiter par le Sénat avant d’être ensuite approuvée par le chef de l’Etat, Uhuru Kenyatta. A ce niveau, les sénateurs doivent notamment apporter des modifications relatives à la manière dont les revenus seront partagés entre le gouvernement central, le gouvernement du comté et les communautés locales. Mais, il faudra attendre au moins trois mois encore, annonce le ministre.

En effet, des élections législatives auront lieu au mois d’août et les représentants du peuple seront installés, le mois suivant. La question du code pétrolier devrait être l’une des premières qu’ils aborderont, souligne Reuters.

Avec des réserves de plus de 750 millions de barils, le Kenya compte produire 2 000 barils par jour.
http://www.agenceecofin.com/gestion-pub ... petroliere

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 08 juil. 2017, 12:49

Kenya: la ligne de transmission du parc éolien du lac Turkana sera livrée dans 3 mois

Image

Agence Ecofin 05 juillet 2017

La ligne de transmission électrique associée à la centrale éolienne du lac Turkana sera livrée dans trois mois, a indiqué une source gouvernementale. Selon Reuters, qui cite Charles Keter, le ministre de l’énergie et du pétrole, l’exécutif œuvre à fournir aux entreprises ayant obtenu la sous-traitance de certaines parties du projet, tous les matériaux nécessaires pour la construction de l’infrastructure. Il palliera ainsi les difficultés financières auxquelles est confrontée Grupo Isolux Corsan SA, la compagnie espagnole qui a obtenu le marché de la ligne.

D’une longueur de 428 km, la ligne de transmission a pour objectif de connecter les régions situées aux alentours de Nairobi à Loyangalani, une localité proche du site de la centrale éolienne d’une capacité de 310 MW. Sa construction connaît cependant un retard considérable induit par plusieurs facteurs, dont les compensations exigées par les propriétaires terriens affectés par le projet et les difficultés financières de l’entreprise ayant obtenu le marché du projet.

Il y a quelques semaines, Vestas, l’entreprise qui a fourni les turbines composant la centrale éolienne, a affirmé que cette dernière était fonctionnelle mais ne serait mise en service qu’en 2018 à cause du retard observé dans la construction des infrastructures de transmission qui y sont associées. La réalisation des nouvelles prévisions du gouvernement permettra de raccourcir ce délai.
http://www.agenceecofin.com/transport/0 ... ans-3-mois

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 02 sept. 2017, 11:51

Kenya : la BAD pourrait financer la construction d’une centrale à charbon de 1 000 MW

Agence Ecofin 30 Aout 2017

L’antenne est-africaine de la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé avoir démarré les négociations avec des investisseurs chinois afin de financer la construction d’une centrale à charbon de 1 000 MW à Lamu, au sud-est du pays.

Selon Gabriel Negatu, le directeur général de l’antenne régionale de la BAD, l’institution n’attend que les résultats d'une étude d'impact environnemental et social avant de débloquer les fonds qui sont de 100 millions de dollars, rapporte Xinhua.

Le responsable a ajouté que la volonté de la banque d’investir dans ce projet est poussée par le fait que le charbon représente une source d’énergie à faible coût étant donné les immenses ressources en charbon du pays.

L’enveloppe que mettra à disposition la banque fait partie des 10 milliards de dollars qu’elle a consacrés à son programme dénommé Nouveau pacte pour l'énergie. Celui-ci a pour mission de favoriser l’accès à l’électricité à tous, d’ici 2025.

Il faut souligner que les porteurs du projet envisagent de minimiser l’impact de la centrale sur l’environnement grâce à l’utilisation des dernières technologies de pointe dans le secteur.

Comme l’indique notre source, la centrale de Lamu sera développée par le consortium Amu Power qui comprend Centum Investments, Gulf Energy, Sichuan Electric Power Design and Consulting, China Huadian Corporation, Power Operation Company et Sichuan No.3 Power Construction Company.
http://www.agenceecofin.com/investissem ... e-1-000-mw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 02 sept. 2017, 12:10

Total envisage d’exporter le pétrole kényan via l’oléoduc ougando-tanzanien

Agence Ecofin 29 Aout 2017

Le groupe pétrolier français Total prévoit d’exporter le brut kényan par le biais du pipeline de 1 400 km qui reliera l’Ouganda et la Tanzanie.

En effet, avec l’acquisition récente des parts de Maersk Oil and Gas pour 7,5 milliards de dollars, Total contrôle désormais une importante partie des réserves pétrolières du Kenya et compte profiter de cette position stratégique pour faciliter l’exportation du pétrole kényan vers le pipeline qu’il opérera. Une option qui met en péril le projet kényan de construction d’un pipeline qui reliera les bassins de production du Rift au port de Lamu.

« Il pourrait être possible d’exporter le pétrole produit du Kenya grâce au pipeline qui reliera la bassin de Hoima en Ouganda au port de Tanga, en Tanzanie. », a déclaré Patrick Pouyanné (photo), le PDG de Total.

Il faut souligner que cette opération ne pourrait être possible sans l’accord de ses partenaires sur le terrain, Marathon Oil et Tullow Oil. En outre, l’option étudiée par Total permettrait au Kenya de faire des économies d’environ 2,5 milliards de dollars mais au détriment de son projet pipelinier censé booster le développement de la partie nord du pays. Nairobi cherche encore à établir un partenariat public-privé dans le cadre de ce projet.

Prévue pour commencer en juin dernier, la production pétrolière kényane a été retardée jusqu’à l’amendement du texte de loi qui organise une meilleure distribution des revenus entre les communautés locales et l’Etat central. Le texte devrait être réexaminé le mois prochain.

Avec des réserves de 750 millions de barils, le Kenya aura un plateau de production de 2 000 barils par jour, transportables par voie terrestre vers le port de Mombassa. Ses premiers clients seront l’Inde et la Chine.

Olivier de Souza
http://www.agenceecofin.com/transport/2 ... -tanzanien

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 28 oct. 2017, 12:28

Kenya : le Chinois Zhejiang Kaishan Compressor obtient un permis d’exploration géothermique

Agence Ecofin 26 octobre 2017

L’entreprise chinoise Zhejiang Kaishan Compressor Company a annoncé avoir obtenu un permis d’exploration et de développement géothermique au Kenya. Ledit permis a été délivré par le ministère kényan de l’énergie et du pétrole.

Le permis est valable sur les aires de Suswa south, Magadi et Shompole. Sa durée de validité s’étend sur trois années après lesquelles la Zhejiang Kaishan pourra débuter la construction et l’exploitation de la centrale géothermique.

La géothermie est devenue, depuis peu, la première source électrique du Kenya avec 50% de l’énergie (electrique) produite dans le pays. Le pays qui a un potentiel géothermique estimé à 7 000 MW, ambitionne de mettre en place 2 000 MW de centrales, d’ici 2022, et 5 000 MW, d’ici 2030. Il a un taux d’électrification estimé à moins de 25%.
https://www.agenceecofin.com/geothermie ... othermique

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 20 janv. 2018, 13:24

Kenya : la construction des centrales géothermiques de Menengai débutera en mars 2018

Agence Ecofin 19 janv 2018

La Geothermal Development Company (GDC) du Kenya a annoncé que les trois centrales qui seront construites par des énergéticiens privés dans le cadre du projet géothermique de Menengai verront leurs travaux débuter au cours du mois de mars. La construction de ces trois infrastructures a été obtenue par Quantam East Africa Power qui mettra en place 35 MW, Orpower 22 Limited et Sosian Menengai Geothermal Power Limited qui construiront également chacun une centrale.

« Les producteurs indépendants d’énergie ont déjà reçu leurs lettres de soutien et nous sommes sûrs que les banques nous aideront en leur fournissant une lettre de crédit. En outre, notre système de collection de vapeur est achevée à 90% et d’ici mars, tout devrait être prêt.», a affirmé Johnson P. Ole Nchoe (photo), le directeur exécutif de la GDC, une entreprise paraétatique consacrée au développement de ce type d’énergie.

Les compagnies investiront 210 millions $ dans le cadre de la construction de ces centrales dont la production permettra d’alimenter 500 000 ménages et 300 000 entreprises. Kenya Electricity Transmission Company Ltd (Ketraco) a déjà construit une sous-station de 132 kV capable de transmettre 105 MW d’énergie à partir de ces centrales.
https://www.agenceecofin.com/geothermie ... -mars-2018

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 23 janv. 2018, 19:47

Total va racheter des parts de blocs au Kenya à A.P. Moeller-Maersk

Publié le 23/01/2018 Infos Reuters NAIROBI

Total va acquérir des parts dans trois blocs pétroliers du Kenya auprès de A.P. Moeller-Maersk, a annoncé mardi le cabinet du président Uhuru Kenyatta.

Le britannique Tullow Oil et son partenaire canadien Africa Oil ont découvert en 2012 du pétrole brut exploitable commercialement dans la région de Turkana, dans le nord du Kenya. A.P. Moeller-Maersk a racheté par la suite des parts dans ces blocs.

Ces gisements devraient tourner à plein régime début 2021 après l'achèvement d'un oléoduc de 2,1 milliards de dollars.

Le bureau du président a précisé que Total s'était engagé en ce qui concerne l'oléoduc, ce qui avait amené le gouvernement à accepter la proposition du groupe français de racheter "les parts de capital émises et à émettre de Maersk Oil Exploration International (Mogas Kenya) concernant les blocs 10BA, 10BB et 13T."

Cette déclaration fait suite à une rencontre entre le président Kenyatta et Momar Nguer, directeur général Marketing & Services de Total.

Aucune précision n'a été fournie sur le montant de la transaction proposée.

Les réserves de pétrole recouvrables du Kenya sont estimées à 750 millions de barils et considérées comme viables à un prix de 55 dollars le baril.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... sk.N642233

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 03 févr. 2018, 13:27

Ça n' en finit pas cette histoire de ligne électrique au parc de Turkana :
Kenya : la ligne de transmission du parc éolien de Turkana sera achevée par un consortium chinois

Agence Ecofin 1er fev 2018

Au Kenya, un consortium chinois a obtenu le contrat d’achèvement de la ligne de transmission devant acheminer la production de la centrale éolienne de Turkana, au réseau électrique national. Le groupement d’entreprises est composé de NARI Group Corporation et de Power China Guizhou Engineering Company.

La valeur du contrat s’élève à 9,6 milliards de shillings (plus de 94 millions $). Les entreprises se sont engagées à achever les 30% de travaux restants, d’ici août 2018, et ont également accepté de payer une amende de 12,75 millions $ pour chaque mois de retard, le cas échéant.

La ligne électrique d’une capacité de 400 kV et d’une longueur de 428 MW, aurait dû être prête avant l’achèvement de la centrale éolienne de Turkana survenue en mars 2017. Sa livraison a été retardée d’abord par des problèmes d’indemnisation des propriétaires terriens affectés par sa construction, et ensuite par la faillite de la première entreprise ayant obtenu le contrat, l’Espagnol Grupo Isolux Corsan.

Le gouvernement kényan a déjà écopé d’une amende de 56 millions $, imposée par les développeurs du parc éolien pour les préjudices engendrés par l’absence de la ligne de transmission. Une amende qui augmentera, passant à 1 milliard de shillings par mois (près de 10 millions $), à partir de juin, une addition que paieront au final les consommateurs d’énergie.

« Le gouvernement discute actuellement avec les développeurs de la centrale pour repousser cette échéance au 31 août 2018. C’est pourquoi les entreprises ayant obtenu la finition des travaux se sont engagées à payer l’amende de leurs poches à partir de cette échéance en cas de retard dans les travaux.», a affirmé le directeur exécutif de la compagnie kényane de transmission électrique (Ketraco).
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... um-chinois

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 28 avr. 2018, 13:21

le bassin producteur de Lokichar c'est ceci , j' avais loupé l' an dernier l' annonce d'un deuxième forage positif après celui de janvier 2017 :
Tullow strikes more oil in Turkana

MAY 17, 2017

Image
AN OIL DRILLING BLOCK MANAGED BY BRITISH COMPANY TULLOW OIL AT LOKICHAR BASIN IN TURKANA COUNTY. AFP PHOTO | TONY KARUMBA

Kenya has struck the second fresh oil find in Turkana fields since the year began, taking the country closer to hitting a billion barrels of recoverable reserves.

British explorer Tullow Oil, the developer of oilfields in northern Kenya, on Wednesday announced it had struck 75 metres of oil in two zones at the Emekuya-1 well in Block 13T of the Lokichar basin, Turkana.

The find comes four months after the exploration company discovered another 25 metres of oil at Erut-1 well in the same block in January.

This is set to lift Kenya’s estimates of the black gold past a billion barrels from the current 750 million barrels of recoverable oil so far discovered.

Early export plan

It also emboldens the country’s case in its plan to start small-scale oil exports next month to test the receptivity of its crude in the global market.

“The Emekuya-1 exploratory appraisal well has made an important discovery in the northern part of the South Lokichar Basin. This well has proven oil charge across a significant part of the Greater Etom structure and we are very encouraged by the quality and particularly the regional extent of the reservoir,” Tulllow said Wednesday in a statement.

“We now look forward to the remainder of the Kenya exploration and appraisal campaign in support of the ongoing work to prepare this important asset for Full Field Development.”


Kenya plans small-scale oil exports — 2,000 barrels per day — from June to test the receptivity of its oil in the global markets, ahead of the full field development involving construction of a Sh210 billon pipeline.

In the plan, trucks will move 2,000 barrels of oil per day by road, in the absence of a pipeline, to be stored at Changamwe refinery tanks in Mombasa, pending shipment.
.....................
https://www.businessdailyafrica.com/new ... index.html

Image
https://www.tullowoil.com/media/press-r ... y-in-kenya

Image

source : https://www.2b1stconsulting.com/tullow- ... har-basin/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 12 mai 2018, 12:48

Kenya : Zarara Oil and Gas débute un programme de forage de deux puits gaziers sur l’île de Pate

Agence Ecofin 09 mai 2018

Au Kenya, la société Zarara Oil and Gas, basée à Maurice, a lancé une campagne de forage de deux puits : Pate-2 et Pate-3 sur l’île de Pate, située au large de l'archipel de Lamu, dans l'océan Indien. La société vise des gisements de gaz naturel qui, en cas de succès, seront consacrés à la production d’élctricité, afin de satisfaire la demande croissante du pays.

Les travaux démarrent six mois après que le gouvernement a donné le feu vert à Zarara. Cette dernière a expliqué ce retard par la lenteur de la réalisation des travaux de génie civil.

Les deux puits devraient atteindre une profondeur de 4 500 mètres chacun, en environ 120 jours.

Le forage en cours fait suite à un programme d'évaluation de quatre ans qui comprenait l'acquisition, le traitement et l'interprétation de données magnétiques et gravimétriques étendues à l'échelle du bloc, plus quelque 400 lignes de levé sismique 2D, à partir des données de la découverte initiale Pate-1. Pour rappel, ce puits a été découvert en 1970 par Shell et BP, mais en raison de problèmes techniques et d'un manque de marché à ce moment-là, le puits a été bouché et abandonné.

Il faut relever que Zarara va opérer un forage directionnel à partir du site de Pate-1, pour vérifier s'il y a suffisamment de ressources pour une production à petite échelle de GNL.

Pour Peter Worthington, le patron de Midway Resources International (MRI), la société qui contrôle Zarara, le succès de ce programme apportera au Kenya une vaste palette d’options dans ses efforts visant à offrir des solutions énergétiques afin de propulser le développement économique.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... le-de-pate

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64005
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Kenya

Message par energy_isere » 24 mai 2018, 22:37

Le Kenya s'apprête à devenir un (petit) pays exportateur de pétrole

Par RFI Publié le 24-05-2018

A partir du 3 juin, du pétrole sera extrait du sous-sol du Turkana, dans le nord du Kenya, et transporté par camion jusqu'au port de Mombasa sur la côte. Un développement qui survient presque 30 ans après la découverte de pétrole dans cette zone et alors que le projet suscitait des tensions.

C'est un accord entre le gouvernement central et le comté du Turkana qui a débloqué la situation. Les revenus du pétrole seront partagés : 75% pour Nairobi, 20% pour le comté et 5% pour les communautés locales.

Ce compromis met fin à plusieurs mois de tension. Les habitants du Turkana craignaient d'être laissés pour compte. Certains menaçaient même de bloquer les convois de brut. A partir du 3 juin, 2 000 barils seront donc extraits chaque jour du bassin de Lokichar, et transportés par camion sur près de 1 000 km jusqu'au port de Mombassa.
Dans 4 ans, les 750 millions de barils que renferme le sous-sol du Turkana commenceront acheminés jusqu'à la côte par un pipeline financé surtout par le groupe français Total.
http://www.rfi.fr/afrique/20180523-keny ... le-turkana

Répondre