Ethiopie

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Ethiopie

Message par energy_isere » 11 oct. 2017, 22:58

On va certainement entendre les cris des Egyptiens pour l' eau :
Ethiopie : le remplissage des réservoirs du barrage de ‘’Grand Renaissance’’ débutera en 2018

Agence Ecofin 04 oct 2017

L’Ethiopie débutera le remplissage des réservoirs du barrage hydroélectrique de ‘’Grand Renaissance’’ au cours de l’année prochaine. Cette affirmation a été faite par Mohamed Abdel-Ati, le ministre égyptien des ressources hydriques et de l’irrigation au Middle East Agence.


Image

« L’impact de la construction du barrage éthiopien doit encore être évalué. Le débit d’entrée de l’eau a été maintenu. L’Egypte pourrait voir son débit d’eau provenant du fleuve être réduit, l’année prochaine.» a affirmé M. Abdel-Ati.

Les réservoirs du barrage d’une capacité de 6 000 MW peuvent retenir 55,5 milliards de mètres cube d’eau. L’Egypte craint que cela ne réduise la part des eaux du fleuve qui lui parvient et dont elle dépend essentiellement pour son approvisionnement en eau potable.

L’Ethiopie, pour sa part, affirme que l’infrastructure n’aura pas d’impact négatif pour le pays en aval. Un comité tripartite a d’ailleurs été mis sur pied avec le Soudan pour régler la question. Cependant, selon M. Abdel-Ati, il reste encore des divergences de vues d’ordre technique à résoudre.
https://www.agenceecofin.com/hydroelect ... ra-en-2018

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Ethiopie

Message par energy_isere » 11 oct. 2017, 22:59

Photos plus récentes du chantier :

Image

Image

Ici le fleuve est complètement barré.

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Ethiopie

Message par energy_isere » 23 déc. 2017, 12:57

Ethiopie : 4 milliards $ seront investis pour construire deux centrales géothermiques de 1 000 MW

Agence Ecofin 20 dec 2017

L’Ethiopie vient de signer un accord relatif à la mise en place de deux centrales géothermiques, d’une capacité combinée de 1 000 MW. Les centrales de Corbetti et de Tulu Moye qui seront implantées dans la vallée du Rift, au sud de la capitale Addis-Abeba, auront un coût de construction estimé à 4 milliards $.

La mise en œuvre de cette initiative entre dans le cadre de la politique électrique nationale qui vise à faire de l’Ethiopie le premier exportateur d’énergie du continent, en faisant passer sa puissance installée des 4 300 MW actuels à 17 346 MW, d’ici les dix prochaines années.

« Il n’y a aucun doute sur le fait que la réussite de ce projet aura un impact significatif sur le bien-être économique futur du pays.», s’est réjouie Azeb Asnake, la directrice exécutive de l’Ethiopian Electric Power, la compagnie électrique nationale.

Le fait que ces centrales seront mises en œuvre, en grande partie, grâce à des investissements privés, est une avancée majeure dans le pays dont la culture d’investissement est plus tournée vers les capitaux propres. Pour exemple, le barrage Grande renaissance qui coûte environ 4 milliards $ est mis en place sur un financement étatique auquel s’est ajoutée la souscription de bonds publics par l’ensemble des citoyens.

Les compagnies participant au financement des deux centrales géothermiques sont Meridiam, Africa Renewable Energy Fund et InfraCo Africa-Funds.
https://www.agenceecofin.com/geothermie ... e-1-000-mw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Ethiopie

Message par energy_isere » 13 mars 2018, 20:16

L’Ethiopie élabore une feuille de route pour l’ajout de 1 000 MW d’énergie éolienne d’ici à 2020

Agence Ecofin 09 Mars 2018

L’Ethiopie vient de publier une feuille de route pour le développement de l’énergie éolien sur son territoire. Le projet qui a été réalisé en collaboration avec l’Agence danoise pour l’énergie, ambitionne d’augmenter le parc éolien national qui s’élève à environ 324 MW actuellement de 1 000 MW supplémentaires d’ici à 2020.

Cette feuille de route établit les grandes lignes pour atteindre cet objectif. Elle intègre plusieurs paramètres dont la sélection des sites devant accueillir les infrastructures, les données techniques et financières de cession de l’énergie à produire, le financement, les modalités de sélection des entreprises participantes, ainsi que les modalités d’exploitation et de maintenance des centrales.

Seleshi Bekele (photo), le ministre de l’irrigation et de l’énergie a en outre, affirmé que le gouvernement a initié une série d’actions visant à transformer le cadre réglementaire du secteur électrique, afin d’y intégrer le secteur privé.

Selon Mette Thygesen, l’ambassadeur du Danemark près l’Ethiopie, cette feuille de route facilitera grandement la mobilisation de l’investissement privé nécessaire à l’atteinte des objectifs fixés.

L’Ethiopie a un potentiel d’énergie éolien estimé à 1 000 000 MW.
https://www.agenceecofin.com/eolien/090 ... ici-a-2020

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Ethiopie

Message par energy_isere » 27 mai 2018, 13:58

Des nouvelles de l' éolien en Ethiopie. Accord avec le Danemark pour 100 MW d' éolien.
Ethiopia, Denmark sign 201 mln USD loan agreement for wind energy

May 24, 2018 evwind

Ethiopia signed a 201 million U.S. dollars loan agreement with Denmark on Thursday to finance a 100 MW wind energy project in central Ethiopia.

The loan agreement was signed in Ethiopia’s capital between Mette Thygesen, Ambassador of Denmark to Ethiopia and Admasu Nebebe, Deputy Minister, Ethiopia Ministry of Finance and Economic Cooperation (MoFEC) in the Ethiopian capital Addis Ababa.

In a press statement, MoFEC said the 201 million U.S. dollars loan agreement will see Danish government give financial support to Ethiopia through its official development cooperation Agency, Danish International Development Agency (DANIDA) to finance the 100 MW Assela wind farm project.

Ethiopia currently has three operational wind farm projects — the 120 MW Ashegoda wind farm in Northern Ethiopia, the 51 MW Adama I and 153 MW Adama II wind farms both in central Ethiopia.

China’s Dongfang Electric Corporation is also preparing to construct a 120 MW wind farm project in Ethiopia’s eastern Somali regional state.

The Ethiopian government plans to increase its electricity generation capacity from the current 4,200 MW to about 17,300 MW by 2020 using hydro, wind, geothermal, biomass and solar energy.
https://www.evwind.es/2018/05/24/ethiop ... ergy/63531

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Ethiopie

Message par energy_isere » 26 juil. 2018, 23:38

Ethiopie: le directeur du barrage de la Renaissance retrouvé mort


par Rfi 26 juillet 2018

Le barrage de la Renaissance en Ethiopie, près de la frontière soudanaise, est voué à devenir le plus grand barrage d'Afrique. Son directeur, Simegnew Bekele, était le visage de ce gigantesque chantier, mais il a été retrouvé mort, ce jeudi matin, dans le centre d'Addis-Abeba. La cause de son décès n’est pas encore connue.

D'après les médias éthiopiens, la police est en train de mener des investigations. Mercredi soir, Simegnew Bekele donnait une interview à nos confrères de la BBC. Un entretien dans lequel il expliquait que les travaux de construction du barrage avançaient bien.

Ce barrage a suscité de nombreuses critiques côté égyptien. La principale crainte du Caire, c’est que cette installation, construite sur le Nil Bleu, n'affecte son approvisionnement en eau.

Simegnew Bekele est le deuxième responsable d'entreprise à être retrouvé mort ces derniers mois en Ethiopie. En mai, le directeur local du groupe nigérian Dangote et deux de ses collaborateurs avaient été attaqués avant d’être tués à l'extérieur d'Addis-Abeba.

Les réactions se multiplient

L'annonce de sa mort a rapidement fait le tour des réseaux sociaux. Les premières images circulant sur Twitter montrent le véhicule de Simegnew Bekele immobilisé, entouré par des policiers, la vitre arrière est brisée.

D'après les premiers éléments de l'enquête, l'ingénieur a été tué par balle. « Une nouvelle déchirante », a réagi le Premier ministre Abiy Ahmed, par le biais de son directeur de cabinet. Emotion partagée par de nombreux internautes qui se disent « sous le choc », ou par Ethiopian Airlines : « Nous sommes profondément attristés par la perte tragique d'un professionnel héroïque », écrit la compagnie aérienne sur son compte Twitter. « Plus important encore, complète la rédactrice en chef du média en ligne Addis Standard, il était un père, un mari, un fils et un frère ».
https://www.google.fr/amp/s/amp.rfi.fr/ ... rouve-mort

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Ethiopie

Message par energy_isere » 19 août 2018, 23:37

Ethiopie: Addis Abeba se dote d'une usine de valorisation des déchets

AFP le 19 août 2018

L'Ethiopie a inauguré dimanche une usine de valorisation des déchets et de production d'électricité dans sa capitale, Addis Abeba, où un éboulement dans sa principale décharge à ciel ouvert avait fait plus de 110 morts en 2017, a rapporté un journaliste de l'AFP.

Cette nouvelle installation, baptisée Reppie, est la première du genre en Afrique selon ses promoteurs, à savoir l'Ethiopie qui a financé l'usine et l'entreprise britannique Cambridge Industries qui a porté le projet.

Reppie, dont la construction avait débuté en 2014, aura coûté environ 118 millions de dollars. Elle est située juste à côté de la décharge de Koshe, dont le nom signifie "saleté" en argot amharique, principale langue du pays.

Koshe est depuis plus de 40 ans le principal lieu d'entreposage des ordures d'Addis Abeba, capitale de plus de 4 millions d'habitants à la croissance démographique galopante. Un immense éboulement y avait tué plus de 110 personnes en mars 2017, les chiffonniers attribuant à l'époque la catastrophe aux travaux de terrassement pour la construction de l'usine d'incinération.


La nouvelle installation devrait permettre d'incinérer 1.400 tonnes de déchets solides par jour et la vapeur, dégagée par la combustion des déchets, de faire tourner des turbines de production d'électricité pour une puissance affichée de 25 mégawatts.


"L'Ethiopie a investi massivement dans l'hydro-électrique, la géothermie, l'éolien et à présent la biomasse pour soutenir (le développement de) son secteur manufacturier avec une énergie verte et renouvelable", s'est félicité dimanche le président éthiopien Mulatu Teshome.

"Le gouvernement éthiopien espère qu'avec ce projet, il pourra transformer la menace croissante des déchets en milieu urbain en une aubaine économique", a ajouté le président.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ets-180819

Image

https://www.agenceecofin.com/biomasse/2 ... ddis-abeba

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Ethiopie

Message par energy_isere » 08 sept. 2018, 00:16

Ethiopie: la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance (média)


AFP le 07 sept. 2018

La police a conclu au suicide dans l'enquête sur la mort du directeur de projet controversé du grand barrage de la Renaissance, sur le Nil Bleu, ont annoncé vendredi les médias d'Etat éthiopiens.

Le corps de Simegnew Bekele avait été découvert le 26 juillet dans le centre d'Addis Abeba. Il portait la trace d'une balle dans la tempe droite et une arme avait été retrouvée près de son cadavre.

"Sa mort était due à un suicide", a indiqué la télévision publique Fana BC, citant un responsable de police anonyme.

L'ingénieur était le visage du projet de barrage de la Renaissance, un gigantesque chantier énergétique en Ethiopie, très critiqué par l'Egypte située en aval.

Un hommage émouvant lui avait été rendu lors de ses obsèques, au cours desquelles son cercueil était recouvert du drapeau éthiopien.

La police avait lancé des gaz lacrymogènes pour repousser la foule qui tentait de se rendre aux funérailles.

Le barrage de la Renaissance, en construction près de la frontière entre l'Ethiopie et le Soudan, sera à son inauguration le plus grand barrage d'Afrique, avec 6.000 mégawatts de capacité, l'équivalent de six réacteurs nucléaires.

Le Nil Bleu, qui prend sa source en Ethiopie, rejoint le Nil Blanc à Khartoum pour former le Nil qui traverse le Soudan et l'Égypte avant de se jeter dans la Méditerranée.

Le barrage a suscité de fortes critiques de l'Egypte qui craint que cette installation de 4 milliards de dollars (3,2 milliards d'euros) sur le Nil Bleu n'affecte le niveau de l'eau sur son territoire, situé en aval. L'Egypte dépend à 90% du fleuve pour son approvisionnement en eau.

La construction de l'ouvrage a débuté en 2011, et deux de ses 16 turbines doivent commencer à produire de l'électricité en 2018, selon les autorités éthiopiennes.

Le barrage de la Renaissance est l'un des mégaprojets menés par l'Éthiopie, qui travaille également au développement de chemins de fer et de parcs industriels afin de transformer son économie et de lutter contre la pauvreté.
https://www.connaissancedesenergies.org ... dia-180907

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Ethiopie

Message par energy_isere » 27 oct. 2018, 13:30

Ethiopie : 7 milliards $ seront injectés dans des projets d’infrastructures au cours des prochaines années


Agence Ecofin 26 oct 2018

L’Ethiopie a annoncé vouloir réaliser 7 milliards $ d’investissement dans des infrastructures énergétiques et routières. Cette information a été donnée par le media local Fana News.

Selon le Bureau gouvernemental du partenariat public-privé, 3 projets d’infrastructures routières et 13 projets de centrales électriques devraient être lancés avant la fin de cette année. Dès que les processus de sélection des entreprises qui les réaliseront seront finalisés.

Les infrastructures électriques concernées par cet investissement sont les centrales de Genale Daws 5 (469 MW), Genale 6 (100 MW), Chemoga 1&2 (280 MW), Halele Werabe (424 MW), Dabus (798 MW), Gad (125 MW), Dichato (125 MW), Mekelle (100 MW), Humera (100 MW), Wolenchiti (150 MW), Weranso (150 MW), Metema (125 MW) et Hurso (125 MW). Au total, ces infrastructures permettront d’augmenter la capacité électrique nationale de 2 981 MW.

L’Ethiopie a enregistré l’un des taux de croissance économique les plus importants de l’Afrique subsaharienne au cours des dernières années. Le pays a également investi lourdement dans ses infrastructures, se basant aussi bien sur ses fonds propres que sur les apports extérieurs. Il s’est donné pour objectif de faire passer sa puissance électrique des 4,5 GW actuels à 37 GW d’ici à 2037.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... nes-annees

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Ethiopie

Message par energy_isere » 03 nov. 2018, 10:43

Ethiopie : une nouvelle loi ouvre le sous-secteur des biocarburants aux investisseurs privés

Agence Ecofin. 31 oct 2018

L’Ethiopie vient d’adopter une nouvelle loi qui permet au secteur privé de développer, de produire et de distribuer des biocarburants. « Le secteur est sous-développé et fait face à de nombreux challenges.», a affirmé à ce propos, Michael Gessese, le directeur du département biocarburant au ministère éthiopien de l’Energie.

Les principaux points de la loi sont l’établissement d’une autorité de gestion du sous-secteur et la mise en place d’incitations à l’endroit des entreprises intéressées. En outre, les investisseurs individuels et ceux disposant de peu de moyens pourront également s’associer aux grandes industries du domaine afin d’intégrer le sous-secteur.

Le pays a le potentiel de produire 30 millions de litres d’éthanol par an. Les grands groupes pétroliers présents dans le pays à savoir ; Nile Petroleum, National Oil Corporation, OilLibya et Total Ethiopia doivent combiner 5 à 10% d’éthanol avec leur carburant selon les directives de ministère de l’Energie. Cette mesure a déjà permis au pays, d’économiser 50 millions $ de devises étrangères par an.

Le ministère encourage l’utilisation des cultures non-comestibles pour la fabrication de biocarburant. Il a identifié plus de 40 plantes qui pourraient potentiellement être utilisées.
https://www.agenceecofin.com/biocarbura ... urs-prives

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54144
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Ethiopie

Message par energy_isere » Hier, 11:26

Ethiopie : l’atteinte de l’accès universel à l’énergie se fera grâce à l’hydroélectricité, l’éolien et la géothermie

Agence Ecofin) - L’Ethiopie ambitionne de donner l’énergie à la totalité de ses citoyens, d’ici 2025. Le pays qui a actuellement un taux d’électrification de 58%, entend mettre en œuvre des projets hydroélectriques et géothermiques importants afin d’atteindre cet objectif, a confié, à Xinhua, Bizuneh Tolcha, le directeur des relations publiques du ministère de l’Irrigation, de l’Eau et de l’Energie.

« Le ministère aura besoin de 1,5 milliard $ sur les cinq premières années de la mise en œuvre du programme d’électrification universelle. La Banque mondiale a déjà fourni 375 millions $ de prêt pour soutenir ce programme d’électrification », a affirmé le responsable.

L’atteinte de cet objectif implique pour le pays de faire passer sa puissance électrique des 4 280 MW actuels à plus de 17 300 MW, d’ici à 2025, grâce à de nouveaux projets de centrales hydroélectriques, éoliennes, géothermiques et de biomasse.

La construction de la centrale hydroélectrique de Grande renaissance, d’une capacité projetée de 6 450 MW, implantée sur le Nil, est l’un des projets majeurs d’accroissement de la puissance électrique du pays. L’infrastructure d’un coût de mise en place de 4,7 milliards $ est déjà achevée à 68%.
https://www.agenceecofin.com/electricit ... geothermie

Répondre