Concept TOUT ELECTRIQUE, remise en cause .

Comment mettre en pratique la décroissance et vivre dans un monde sans pétrole (les «travaux pratiques» en somme : artisanat, nourriture, etc)

Modérateurs : Rod, Modérateurs

BioBen
Goudron
Goudron
Messages : 102
Inscription : 22 févr. 2010, 23:42

Re: Concept TOUT ELECTRIQUE, remise en cause .

Message par BioBen » 16 juin 2011, 01:27

Pour ce qui concerne le chauffage électrique, il en est de même. L’étude du CEREN * que l’on trouve à l’adresse Internet suivante, http://www.industrie.gouv.fr/energie/de ... _chauf.htm, et qui porte sur des logements construits entre 1988 et 1998
Le lien ne marche pas...

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Concept TOUT ELECTRIQUE, remise en cause .

Message par krolik » 16 juin 2011, 01:48

BioBen a écrit :
Pour ce qui concerne le chauffage électrique, il en est de même. L’étude du CEREN * que l’on trouve à l’adresse Internet suivante, http://www.industrie.gouv.fr/energie/de ... _chauf.htm, et qui porte sur des logements construits entre 1988 et 1998
Le lien ne marche pas...
Au MEDD ce sont des traîtres.. désolé je ne sais comment récupéré le lien mais le papier datait de 2008.. alors il y a des pages qui passent..
@+

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8397
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Concept TOUT ELECTRIQUE, remise en cause .

Message par kercoz » 16 juin 2011, 08:39

en cherchant un peu ....des pistes :
//////////////
Une pompe a eau a piston marche avec un bon rendement a basse vitesse contriarement a une pompe centrifuge,
tout les anciennes éoliennes des fermes (un gros eventail etait des pompes mecanique avec des joints en cuire , certaine avait une tige qui avait un mouvement alternatif directement fait en haut de la tour en arrierre de l' éventail , cette tige descendait jusque dans le puit la pompe est imerger donc toujours amorcé . la tige passe dans le conduit de refoulement,
On trouve encore dans les quincaillleries pour un modeste prix
un kit de remplacement des joints en cuir pour ces pompes et contriarement a ce que l'on pourrait croire cela marche longtemps avant de faire des réparations, il y a juste le sable et le gel qui les endomages.

André

Localisation: rhone alpes

MessagePosté le: Ven 26 Mai 2006, 08:31 l'éolien l'utilisation mécanique? Répondre en citant
ces pompes marchent tres bien ,je faisais partie d'une assos qui en instalait en cote d'ivoire,sans entretient elles marchaient longtemps,pareil de temps en temps il fallait changer les joints,à ce jour elles doivent etre à l'abandon Evil or Very Mad (avec les enfants qui meurent de soif et surtout d'hygiene!)
On a pas la meme philosophie
///////////////////
des joints en cuir ....! juste de la poésie , du moyen age .

_________________

Image

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8397
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Concept TOUT ELECTRIQUE, remise en cause .

Message par kercoz » 16 juin 2011, 09:00

Petit clin d'oeil "garanti sans elec" .....piqué chez Jorion ...à écouter-regarder pour passer une bonne journée :
http://www.mondomix.com/victor-deme/fr/ ... a-clip.htm

Image

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Concept TOUT ELECTRIQUE, remise en cause .

Message par krolik » 16 juin 2011, 09:38

Pour les pompes alternatives, effectivement tout est une question de joints !
J'ai connu la dernière version de la "machine de Marly" dans les années 50.
Cette machine destinée à remonter l'eau de la Seine, une centaine de mètres plus haut pour alimenter les Grandes Eaux de Versailles.
Cette machine fonctionnait avec des aubes de moulin (à la manière des vieux steamers sur le Mississipi) et enclenchait le mouvement sur des cylindres horizontaux. Et tout le problème historiquement était dans les joints.
Les joints en cuir du XVIIème siècle ne tenaient pas plus que trois bars, ce qui était insuffisant pour une remontée de 100mètres. Donc à 30 mètres d'altitude il y avait un bassin. Au niveau de ce bassin une autre pompe horizontale.
Et la pompe hiorizontale était actionnée par une tringle elle-même commandée par une roue à aube au niveau de la Seine à côté de la "pompe primaire".
En fait il y avait plusieurs pompes alternatives en parallèle à chaque niveau de remontée, car il y a avait un premier bassin de récupération, puis un autre une trentaine de mètres plus haut.. etc..
Et toutes ces tringles qui s'agitaient alternativement... il y avait un gars qui était payé pour mettre du suif continuellement sur les guides supports de ces tringles.
Le tout faisait un bruit épouvantable, bruit décrit par Mme de Sévigné dans une de ses lettres.
Et puis la technologie des joints a avancé et l'on s'est passé des bassins intermédiaires pour faire une montée directement sans les tringles, les renvois et les cliquets.
C'est la version que j'ai vue à la fin des années 50..
Enfin bien du plaisir avec les joints en cuir.
@+

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8397
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Concept TOUT ELECTRIQUE, remise en cause .

Message par kercoz » 16 juin 2011, 10:15

Lansing a écrit :C'est du grand n'importe quoi.
En quoi cette salade pseudo scientifique est-elle censée faire avancer les choses ?
Un peu d'humour militaire :
http://www.youtube.com/watch?v=4e9CkhBb18E

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13321
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Concept TOUT ELECTRIQUE, remise en cause .

Message par GillesH38 » 16 juin 2011, 19:07

c'est pas complétement du n'importe quoi , c'est juste que :
kercoz a écrit : .........Sur l'attracteur , le système navigue de façon imprédictible , mais sur une "zone" de solutions tres restreintes .
correspond à une variabilité bien moins restreinte que ce que tu as l'air de croire - dans l'agriculture traditionnelle, les périodes de famine et d'épidémies étaient monnaie courante, et faisaient partie intégrante de l'attracteur !
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8397
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Concept TOUT ELECTRIQUE, remise en cause .

Message par kercoz » 17 juin 2011, 13:53

GillesH38 a écrit :c'est pas complétement du n'importe quoi , c'est juste que :
kercoz a écrit : .........Sur l'attracteur , le système navigue de façon imprédictible , mais sur une "zone" de solutions tres restreintes .
correspond à une variabilité bien moins restreinte que ce que tu as l'air de croire - dans l'agriculture traditionnelle, les périodes de famine et d'épidémies étaient monnaie courante, et faisaient partie intégrante de l'attracteur !
je ne voudrais pas polémiquer pour le plaisir (et on sort de l' attracteur du sujet) ....mais
1/ l'agriculture dite "traditionnelle" n'est pas a mon sens sur un attracteur , elle glisse vers l'attracteur du modèle "désertique"
2/ les "civilisations" (dans le sens "empires" du terme ) qui s'appuient sur l'agriculture sont , sommes toutes tres récentes , et peuvent etre considérées comme étant des dé-naturation des systèmes naturels , puisqu 'elles sortent des cycles trophiques et de leur "économie" ...... les concentrations et linéarisations induites par les spécialisations, sont des facteurs favorables aux famines et aux maladies ...... du moins , cette thèse peut se soutenir .
L e seul modèle "stable" sur attracteur de l'espece humaine ne peut correspondre qu'au régime pré -néolithique a savoir groupesde groupes de chasseurs cueilleurs , agriculteur ou pecheur.....
Il faut concevoir la période historique comme une période déviante et hors nature , a essais de gestion "humaine" .
Les periodes antérieures ou les groupes non gagnés par ces empires , restent tout aussi "culturels" , mais n'ont pas quitté leur chaine trophiques ........ Si les groupes qui tentent une gestion centralisée , paraissent "en progres" , c'est 1/ l' histoire ne retient que l'histoire des gagnants du système...et que 2 / la déchéance inéluctable du système par manque d' appro (en général épuisement des sols et forets),n'est pas pêrceptible en raison de sa lenteur , et que cette lenteur autorise le développement d' un faste culturel ou technologique .


Image

Flora
Charbon
Charbon
Messages : 205
Inscription : 05 avr. 2011, 11:41

Re: Concept TOUT ELECTRIQUE, remise en cause .

Message par Flora » 17 juin 2011, 14:06

Oui, les adeptes du crudivorisme disent aussi que l'agriculture (induisant consommation de céréales, laitages, cuisson....) est une perversion dont découlent beaucoup de nos maux, sociétaux, santé etc..

Iguane
Condensat
Condensat
Messages : 721
Inscription : 17 avr. 2006, 20:19
Localisation : Algarve

Re: Concept TOUT ELECTRIQUE, remise en cause .

Message par Iguane » 17 juin 2011, 14:43

Oui, certains, mais pas tous : il y a des crudivores qui croient que consommer des aliments typiquement néolithiques comme les produits laitiers et les céréales ne pose pas de problèmes. Je dirais plutôt comme Jared Diamond que l’agriculture est une erreur, la pire erreur dans l’histoire de la race humaine :

The Worst Mistake In The History Of The Human Race - by Jared Diamond
"Hunter-gatherers practiced the most successful and longest lasting lifestyle in
human history. In contrast, we're still struggling with the mess into which agriculture has
tumbled us, and it's unclear whether we can solve it."
Les origines de l'agriculture - une perspective biologique et une nouvelle hypothèse - Greg Wadley et Angus Martin
"Étant donné la proportion et la portée de cette révolution dans la biologie humaine, il est tout à fait extraordinaire qu'il n'y ait aucun modèle communément accepté pour l'origine de l'agriculture. En effet, un nombre croissant d'arguments avancés ces dernières années suggèrent que l'agriculture, loin d'être une étape normale et un progrès, conduit en fait généralement à une plus mauvaise qualité de vie. Les chasseurs-cueilleurs fournissent typiquement moins de travail pour la même quantité de nourriture, sont plus sains et sont moins sujets à la famine que les fermiers primitifs."
Version originale en anglais

Liste comprenant d’autres textes ici, sur Paléocru

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8397
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Concept TOUT ELECTRIQUE, remise en cause .

Message par kercoz » 17 juin 2011, 17:20

Flora a écrit :Oui, les adeptes du crudivorisme disent aussi que l'agriculture (induisant consommation de céréales, laitages, cuisson....) est une perversion dont découlent beaucoup de nos maux, sociétaux, santé etc..
Les positions extrèmes sont rarement crédibles, certains sols , de par leur faible qualité ou leur pente ou morcelage etc ..ne sont exploitable que par l'intermediaire de l'animal .
Ma position sur la civilisation en tant que sortie des cycles naturels , est toute théorique . Ce que j'essaie de dire c'est que notre modèle accélère l 'entropie du système ...... Il n'est , bien sur plus possible de revenir a la foret ..., mais aux constats du modèle agraire passé (villages , bourgs , villes ...) , modèle a l'entropie faible , meme si l'on sortait deja de l'attracteur optimum , on peut reflechir aux problèmes qui se posaient a nos prédécesseurs ( famines , maladies, et surtout épuisement des sols obligeant a une rotation triennale ....
On constate que les défauts du type famine et épidémies peuvent se résoudre avec tres peu d' énergie ,et un peu de te'chnologie si on les conserve a cet effet
On constate aussi , que pour le sol , on en connait plus qu'avant et que des techniques telles que permaculture et utilisation de lignine, permettent de ne pas laisser se dégrader les taux d'humus , et donc de cultiver continuellement les sols . Surtout si la paupérisation , nous oblige a changer nos procédés , a moins mécaniser et a réduire les surfaces par individus .


Image

Répondre