Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Comment mettre en pratique la décroissance et vivre dans un monde sans pétrole (les «travaux pratiques» en somme : artisanat, nourriture, etc)

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9807
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par mobar » 28 déc. 2017, 08:36

Comment tu sors du productivisme sans affamer les populations ou déclencher une mèga émeute mondiale?
Si sortir du productivisme présente un risque d'envoyer ne serait ce qu'une partie de la population vers ce qui pourrait être considéré comme un suicide collectif, tu vas avoir du mal à convaincre.

Pour sortir du productivisme, il faut le décider collectivement et que ce choix s'impose à la grande majorité, si ce n'est à tous. Aucune chance d'y arriver par la simple volonté de quelques uns, ce sera contraints et forcés!

Après tu peux le décider individuellement, et sortir pour un temps, comme les post-soixante huitards ont tenté de le faire il y a bientôt 50 ans, pas très concluant au niveau collectif!

Personne n'a le pouvoir en claquant des doigts de d'infléchir la course du paquebot et surtout pas dans une direction prévue à l'avance
Un évènement peut se produire qui déclenche un choc qui déstabilise la trajectoire, mais personne ne peut prédire ou atterrira le mobile

Plus de 7 milliards d'acteurs aux pouvoirs disséminés et mouvants qui ne parlent pas les mêmes langues et n'ont pas les mêmes visions, croyances et objectifs, ce n'est pas prédictible, même par une intelligence artificielle ... du moins pour le moment!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13335
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par GillesH38 » 28 déc. 2017, 09:06

L'absence de productivisme de Kercoz a des limites : il est peut etre auto-suffisant en nourriture, mais je doute qu'il fasse ses vêtements lui meme avec des fibres locales , qu'il n'ait aucun véhicule a moteur, et qu'il ne soigne qu'avec des herbes et des tisanes ...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8409
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par kercoz » 28 déc. 2017, 11:19

GillesH38 a écrit :
28 déc. 2017, 09:06
L'absence de productivisme de Kercoz a des limites : il est peut etre auto-suffisant en nourriture, mais je doute qu'il fasse ses vêtements lui meme avec des fibres locales , qu'il n'ait aucun véhicule a moteur, et qu'il ne soigne qu'avec des herbes et des tisanes ...
Bien sur. Il n' y a pas non plus de mine de cuivre dans mon bled.
Le problème c'est la dose d' échanges et de la pertinence des objets échangés. Actuellement tu as des russes et des africaines par cher pour le lit, le ménage et la cuisine.
La tentation d' intensifier les échanges vient de plusieurs facteurs dont le gain et l' avidité. Mais une fois ces échanges boostés et disons pervertis, ça ne suffit pas...on va passer des échanges bi-latéraux aux échanges multi-latéraux qui , en fait facilité ces perversités de l' humain, facilite l' hubris.
Si mon vélo m' est vraiment utile voire nécessaire, il me semble normal de le payer un mois de mon salaire, et donc soit fabriqué, sinon monté, personnalisé par l' artisan local. La connerie actuelle fait qu' en terme de fabrication, on ne fabrique que 10% de pplus de paires de pneus que de vélos qui ne font rarement plus de 20km dans leur triste existence.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7657
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par phyvette » 28 déc. 2017, 11:45

En toile de fond on retombe toujours sur le même problème, sur la même cause de problème, la démographie galopante et la surpopulation.
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8409
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par kercoz » 28 déc. 2017, 12:00

GillesH38 a écrit :
28 déc. 2017, 09:06
L'absence de productivisme de Kercoz a des limites : il est peut etre auto-suffisant en nourriture, mais je doute qu'il fasse ses vêtements lui meme avec des fibres locales ,
Je reviens là dessus. Le but n' est pas l' autarcie mais de répondre à une dérive par son contraire. Un simple frein du consumérisme mets le système en danger. C'est une dynamique qui peut s'auto-alimenter. Pour les fringues, je m' habille majoritairement dans les machins caritatifs et je répare les vêtements que j' aime bien.
Je pensais d'ailleurs promouvoir la "reprise ostentatoire comme symbole et signe de reconnaissance : pièce de tissus rouge sur un jean bleu ...etc.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9807
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par mobar » 28 déc. 2017, 18:21

kercoz a écrit :
28 déc. 2017, 12:00
Le but n' est pas l' autarcie mais de répondre à une dérive par son contraire. Un simple frein du consumérisme mets le système en danger. C'est une dynamique qui peut s'auto-alimenter.
C'est un peu comme la dynamique d'emballement ou de chute des prix en situation de pénurie ou de surproduction il suffit de moins de 5% de variation de la demande pour faire chuter ou exploser le prix d'un produit

Une variation à la baisse de la consommation peut faire disparaitre un produit du marché

Mais pour que cette variation à la baisse fasse disparaitre complètement un produit il faut qu'elle se prolonge suffisamment longtemps pour que ceux qui avaient mise sur le marché se découragent et passent à autre chose

Pour les banques, ce peut être beaucoup plus rapide parce qu'un bank run s'entretient de lui même dès qu'il est enclenché, il fait s'écrouler tout le système bancaire, par contamination de tous les clients de toutes les banques et des banques entre elles

L'inconvénient ou l'avantage de l'effet de levier
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13335
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par GillesH38 » 28 déc. 2017, 19:24

kercoz a écrit :
28 déc. 2017, 12:00

Je reviens là dessus. Le but n' est pas l' autarcie mais de répondre à une dérive par son contraire. Un simple frein du consumérisme mets le système en danger. C'est une dynamique qui peut s'auto-alimenter. Pour les fringues, je m' habille majoritairement dans les machins caritatifs et je répare les vêtements que j' aime bien.
Je pensais d'ailleurs promouvoir la "reprise ostentatoire comme symbole et signe de reconnaissance : pièce de tissus rouge sur un jean bleu ...etc.
oui, on peut se faire plaisir à bas cout. Mais la conséquence pratique de diminuer de 10 % notre consommation, par exemple, ce sera essentiellement de prolonger de 10 % la durée de vie de notre civilisation. Il n'y a aucun signe qu'on se prive sur le long terme d'extraire tout ce qui est extractible, et qu'on s'arrêtera avant d'avoir tout lessivé.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8409
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par kercoz » 28 déc. 2017, 20:24

GillesH38 a écrit :
28 déc. 2017, 19:24
oui, on peut se faire plaisir à bas cout. Mais la conséquence pratique de diminuer de 10 % notre consommation, par exemple, ce sera essentiellement de prolonger de 10 % la durée de vie de notre civilisation. Il n'y a aucun signe qu'on se prive sur le long terme d'extraire tout ce qui est extractible, et qu'on s'arrêtera avant d'avoir tout lessivé.
[/quote]
Ce n' est plus mon problème. Ayant décidé que je décroissais non pas de 10% mais de 50%, je considère ne plus insulter nos descendants et vivre au mieux mon chemin. Comme je pense qu' il n' y a aucune solution " par le haut", je fais ma part par le bas en espérant ne pas être le seul. Ca me remonte le moral et valorise l' idée que j' ai de ma triste personne. De plus, je suis surpris d'aimer ce mode de vie et , si ça se casse la tronche plus vite que prévu, ces 50% peuvent , suivant le modèle du casse gueule, me mettre en bonne position de survie.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

chakiroul
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 342
Inscription : 25 déc. 2017, 20:11

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par chakiroul » 28 déc. 2017, 22:42

kercoz a écrit :
26 déc. 2017, 11:13
On fait la même chose en robotisé ...ca reste de la culture extensive ..a jeter. ( Tout gain de productivité est une perte d' humanité / Johny Halliday)
Ah, je me rends compte que j'aurais dû préciser un peu plus.
L'Aggrozouk n'est pas intéressant sur le plan de la productivité (quintaux de carottes produits par heure de main d'oeuvre), mais sur celui de l'intensité énergétique (kWh consommés pour produire une unité de PIB, concrètement kWh consommés par quintal de carottes produit).

Donc, kercoz, tu peux ranger ton flingue anti-productivité, ce n'est pas de cela dont il s'agit. Plus précisément, l'intérêt est de comparer l'Aggrozouk avec un porte-outils traditionnel comme le Cultitrack : http://www.terrateck.com/fr/porte-outil ... track.html qui consomme 2,5 litres de carburant à l'heure, soit environ 2,5 x 10 kWh/litre = 25 kWh à l'heure, soit une puissance moyenne de 25 kW.
Un Aggrozouk sera loin d'atteindre cette puissance, je n'ai pas les données précises du moteur électrique utilisé, mais à vue de nez (pifomètre calibré sur les moteurs pour vélos...), l'ordre de grandeur est de quelques kW. Vu que c'est de l'électrique, pour remonter à l'énergie primaire on va multiplier par 3 (rendement des centrales électriques 33%), allez, je compte généreusement 8 kW en énergie primaire.

On gagne alors minimum un facteur 3 entre le Cultitrack et l'Aggrozouk, c'est énorme, on divise la consommation d'énergie primaire par 3 pour produire le quintal de carottes ! :smt023
Je vais me renseigner plus précisément sur la puissance du moteur d'assistance électrique de l'Aggrozouk, on divise probablement la consommation par plus que 3. C'est pourquoi je trouve ça prometteur.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9807
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par mobar » 28 déc. 2017, 22:52

GillesH38 a écrit :
28 déc. 2017, 19:24
Il n'y a aucun signe qu'on se prive sur le long terme d'extraire tout ce qui est extractible, et qu'on s'arrêtera avant d'avoir tout lessivé.
On n'arrêtera d'extraire ce qui est extractible que parce qu'on aura trouvé un moyen plus économique de produire ce que permet ce que l'on extrait
Quand on a découvert le bronze on a cessé d'extraire les pierres, le fer a détrôné le bronze, le charbon à détrôné le bois, le pétrole a détrône l'huile de baleine ...

Question de temps et de nombre ... et si on ne trouve rien ceux qui nous survivrons changeront de civilisation

En quoi cela serait dramatique?
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7657
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par phyvette » 28 déc. 2017, 23:00

GillesH38 a écrit :
28 déc. 2017, 19:24
oui, on peut se faire plaisir à bas cout. Mais la conséquence pratique de diminuer de 10 % notre consommation, par exemple, ce sera essentiellement de prolonger de 10 % la durée de vie de notre civilisation.
Ce qui serait pour le moins une bonne chose. Mais si une baisse de consommation de 10 ou même 20% généralisée se produisait, baisse volontaire ou baisse contrainte par le jeux d'une mauvaise répartition et une concentration de la richesse, cette sous-consommation serait un rude coup pour le système, ce serait un contre-choc de la demande intéressant a suivre.

Les puissants sont tellement crétins qu'ils ne se rendent même pas compte qu'en appauvrissant les pauvres encore plus, ils se condamnent eux même.
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13335
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par GillesH38 » 29 déc. 2017, 00:03

mobar a écrit :
28 déc. 2017, 22:52
GillesH38 a écrit :
28 déc. 2017, 19:24
Il n'y a aucun signe qu'on se prive sur le long terme d'extraire tout ce qui est extractible, et qu'on s'arrêtera avant d'avoir tout lessivé.
On n'arrêtera d'extraire ce qui est extractible que parce qu'on aura trouvé un moyen plus économique de produire ce que permet ce que l'on extrait
Quand on a découvert le bronze on a cessé d'extraire les pierres, le fer a détrôné le bronze, le charbon à détrôné le bois, le pétrole a détrône l'huile de baleine ...

Question de temps et de nombre ... et si on ne trouve rien ceux qui nous survivrons changeront de civilisation

En quoi cela serait dramatique?
personnellement je n'ai pas porté de jugement de valeur, car c'est une matière éminemment subjective. A chacun de faire son avis sur le fait de savoir si régresser est dramatique, ou pas . Maintenant, ton raisonnement serait correct si on avait en vue une énergie plus productive que le pétrole. Mais ça n'a pas l'air d'être le cas. Et il ne reste plus beaucoup de temps ....
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9807
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par mobar » 29 déc. 2017, 08:59

GillesH38 a écrit :
29 déc. 2017, 00:03
Maintenant, ton raisonnement serait correct si on avait en vue une énergie plus productive que le pétrole. Mais ça n'a pas l'air d'être le cas. Et il ne reste plus beaucoup de temps ....
Le pétrole n'est pas une énergie primaire, c'est du solaire d'il y a une centaine de millions d'années transformé par la photosynthèse et des bactéries puis stocké par la géologie avec d'énormes pertes et un rendement ridicule.
Son utilisation entre exploration/production/transformation et transport jusqu'a en faire une énergie finale est aussi d'un rendement déplorable

Le pétrole à but électrogène a été remplacé pratiquement partout par du charbon électrogène qui sera remplacé par du solaire électrogène lorsque le charbon sera devenu trop rare avec un rendement amélioré d'un facteur 100

L'énergie de flux disponible est amplement suffisante pour entretenir une population en équilibre avec l'éco-système, le seul problème auquel on est confronté est de ramener la population actuelle à un niveau qu'elle n'aurait jamais du dépasser

ça aussi ce n'est pas un problème, on n'a pas su ni voulu gérer l'explosion démographique, qu'a cela ne tienne la nature s'en chargera!

Mort aux cons
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

chakiroul
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 342
Inscription : 25 déc. 2017, 20:11

Re: Mécanisation à faible intensité énergétique pour maraîchage

Message par chakiroul » 10 janv. 2018, 00:34

Du nouveau, IRL cette fois...

L'Aggrozouk est équipé d'un moteur de 1250 W, équivalent en énergie primaire à 4 kW, à mettre en parallèle avec les 25 kW du Culti-track.

Par ailleurs, mon projet d'étude comparative entre l'Aggrozouk et le Culti-track a rencontré un écho favorable auprès du GRAB (groupe de recherche en agriculture biologique), en effet cette étude pourrait ainsi s'intégrer à un programme en région PACA qui concerne le maraîchage bio sur petites surfaces.
A la clef une foultitude de paramètres énergétiques et agronomiques à analyser. Je saurai début février de quelle façon les choses pourront s'organiser concrètement.

Répondre