La Suède veut se débarrasser du pétrole d'ici 15 ans

Actions concrètes hors de l'hexagone

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Re:

Message par energy_isere » 05 févr. 2009, 13:01

La Suède envisage de revenir au nucléaire :

Le gouvernement suédois a annoncé qu'il envisageait de revenir sur une décision prise il y a près de 30 ans d'abandonner l'énergie nucléaire et de lever l'interdiction de construire de nouveaux réacteurs.

Le gouvernement de centre-droit a annoncé son intention d'autoriser la construction de nouveaux réacteurs en remplacement des dix actuellement en service. Cette décision doit toutefois être approuvée par le Parlement.

Les législateurs suédois avaient décidé d'abandonner le nucléaire après un référendum en 1980 mais seuls deux des 12 réacteurs du pays avaient été fermés.

Le soutien grandissant des Suédois pour l'énergie nucléaire survient que l'opinion s'inquiète également du réchauffement climatique. Les dix réacteurs encore en service fournissent environ la moitié des besoins en électricité du pays. AP

Boursorama

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Re:

Message par energy_isere » 06 févr. 2009, 20:59

dans Le Monde c' est assez catégorique :

La Suède lève son moratoire sur la construction de centrales nucléaires

LE MONDE | 06.02.09

STOCKHOLM CORRESPONDANCE

La Suède a annoncé, jeudi 5 février, qu'elle levait son moratoire sur la construction de nouvelles centrales nucléaires. Alors que le pays avait été jusqu'à présent à l'avant-garde du démantèlement de son parc nucléaire, le gouvernement de centre-droit a opéré un brusque retournement de position : il a décidé d'en autoriser la construction, mais uniquement pour remplacer les anciennes. Le plan suédois prévoit aussi de miser sur les énergies renouvelables, éolienne surtout.

Il s'agit d'un "accord historique", a annoncé le premier ministre conservateur Fredrik Reinfeldt, en ajoutant que les quatre partis de la coalition de centre-droit s'étaient mis d'accord pour lever le moratoire. "Un sabotage", a rétorqué Peter Eriksson, porte-parole des Verts, qui constate que cet accord remet en question "les projets d'investissements qui existent dans les énergies renouvelables".

La question nucléaire pèse depuis longtemps dans le débat suédois. A l'issue d'un référendum disputé en 1980, organisé après l'accident de la centrale nucléaire Three Mile Island aux Etats-Unis en 1979, la construction des centrales nucléaires avait été tolérée à condition qu'elles soient démantelées, au plus tard, en 2010, date fixée par le Parlement, c'est-à-dire à l'issue de la durée de vie des réacteurs que l'on estimait alors à vingt-cinq ans. Douze réacteurs ont été construits dans quatre centrales. Mais le débat n'a jamais cessé, sous la pression des partis pro-nucléaires, et la durée de vie des réacteurs a été revue à la hausse. Selon Jan Björklund, actuel responsable du Parti libéral, le plus fervent militant de l'atome, le plus ancien des réacteurs en activité peut être opérationnel jusqu'en 2020.

Au cours de la décennie passée, la Suède, alors dirigée par un gouvernement social-démocrate, avait toutefois commencé à respecter son engagement. Premiers sur la liste, car situés juste en face de Copenhague, la capitale du Danemark, opposée au nucléaire, les deux réacteurs de la centrale de Barsebäck ont été fermés en 1999 et 2005. Depuis, plus rien.

Mais la discussion allait toujours bon train. L'idée était que les réacteurs suivants devaient être démantelés à un rythme tel que leur production d'électricité soit compensée par de nouvelles sources d'énergie. Mais en dépit de sa réputation de nation écologiste, la Suède a peu développé les énergies renouvelables.

Aujourd'hui, 46 % de l'électricité provient de la production hydroélectrique mise en place depuis longtemps déjà et 42 % de l'industrie nucléaire. La part de l'éolien demeure marginale. Dans l'accord négocié entre les quatre partis de droite, au pouvoir de puis l'automne 2006, il est aussi prévu de développer la construction d'éoliennes.

La Suède prendra en juillet la présidence de l'Union européenne (UE) pour six mois, période durant laquelle se tiendra la conférence de l'après-Kyoto au Danemark. Elle espère ainsi "montrer la voie" à l'ensemble de l'UE, a indiqué le premier ministre suédois.

"Avec cet accord, nous allons avoir l'objectif climatique et énergétique le plus ambitieux d'Europe, et même du monde", a estimé Maud Olofsson, ministre de l'économie, présidente du Parti du centre, et la plus enthousiaste, sans doute parce que c'est elle aussi qui a le plus à perdre. Son parti avait été jusque-là la caution verte du gouvernement de centre-droit et s'était historiquement toujours opposé au nucléaire. Son retournement est très critiqué dans son parti.

"Le nucléaire appartient au passé, mais nous n'avons pas besoin de nous précipiter pour démanteler les réacteurs restants", a déclaré Lars Ohly, président du Parti de gauche, dans l'opposition. Certains demandent un nouveau référendum.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Re:

Message par energy_isere » 20 sept. 2010, 13:20

Eolien : la Suède en bonne voie pour battre son record

L'Association Suédoise pour le développement de l'énergie éolienne (SWE) prévoit l'installation de plus de 557 MW de turbines éoliennes sur son territoire d'ici la fin de l'année 2010.
Comme la demande en énergie verte est en constante augmentation, l'énergie éolienne croît très rapidement en Suède. Ce pays de moins de 10 millions d'habitants a même prévu de battre son record en 2010, malgré un ralentissement de l'investissement mondial dans ce secteur.

Les experts estiment que l'industrie suédoise de l'éolien a su résister à la récession économique mondiale. L'association professionnelle prévoit l'installation d'une capacité éolienne supplémentaire au cours de l'année 2010 de plus de 557 MW, soit une augmentation de 36 % par rapport à 2009.

Gothia Vind, un opérateur en parcs éoliens basé à Göteborg, prévoit d'installer 100 éoliennes terrestres dans le Sud de la Suède, soit une puissance cumulée comprise entre 200 à 300 MW.

Le gouvernement suédois s'est fixé comme objectif de produire de l'électricité d'origine renouvelable s'élevant à environ 50% des besoins énergétiques du pays d'ici 2020. Actuellement, 20% de la production d'énergie de la Suède est tirée de sources renouvelables.

Le développement de la Suède dans le secteur de l'éolien a été très rapide - depuis le milieu des années 1980, la taille des éoliennes a doublé presque tous les quatre ans. Tout au long de l'année 2009, 198 nouvelles éoliennes ont été installées en Suède. A ce jour, il existe 219 éoliennes d'une capacité globale de 495 MW, en cours de construction.



http://www.enerzine.com/3/10385+eolien- ... cord+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Re:

Message par energy_isere » 03 juin 2012, 12:12

Entendu hier sur CO2 mon amour (France Inter le Samedi à 14h10)

l' ile de gotland en Suéde (3100 km2, un peu plus gros que la Réunion) veut l' indépendance énergétique et la neutralité en CO2 en 2025.

On retrouve ca sur le Net :

The Swedish Island of Gotland is aiming to have a climate-neutral energy supply by 2025. The supply will be based on local, renewable resources, benefit the local economy, and be implemented with maximum efficiency. Gotland is fortunate to be rich in renewable sources. It has the highest insolation - or sunlight strength - in Sweden, is one of the top wind locations in Europe, and has good access to biofuels.
The municipality began its sustainability initiative in the early 1990s, aiming to be greenhouse-gas neutral by 2025. The goal is to achieve this in one generation not only for the energy sector, but also for all resources, agriculture, waste, and radiation.

Since 1995, the municipality has already cut its CO2 emissions from fossil fuels nearly in half. A quarter of the entire island's annual electricity demand is met with wind power, and heating is produced with biofuels from local forests. In 2010, Gotland installed its first biogas station for fueling cars and buses.

http://www.go100percent.org/cms/index.p ... f98701df4e

Mais il faut noter que cette ile n' a que 57000 habitants, alors que la Reunion un peu plus petite a .... 840 000 habitants !

Gotland, Sweden - one of the world’s most modern electricity grids

One of the most intelligent electricity grids is right now being developed on the Swedish island of Gotland by the local energy company, GEAB together with ABB and Vattenfall. Modern technology allows large numbers of renewable energy sources to be integrated into the grid in a way that maintains supply reliability and which is more cost efficient than that achieved by conventional technology.
..........

Starting during the last quarter of 2011, the power grid serving the Swedish island of Gotland will be transformed into a smart grid. A preparatory study for the project was concluded at the end of May, laying the foundation for a grid that will hopefully become a role model for Europe. Both companies, ABB and Vattenfall have collaborated in several projects in the power sector.

http://www.abb.com/cawp/db0003db002698/ ... ba3c9.aspx

Clarkie
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 346
Inscription : 12 mai 2011, 22:58

La Suède veut se débarrasser du pétrole d'ici 15 ans

Message par Clarkie » 04 juin 2012, 17:33

energy_isere a écrit :Entendu hier sur CO2 mon amour (France Inter le Samedi à 14h10)

l' ile de gotland en Suéde (3100 km2, un peu plus gros que la Réunion) veut l' indépendance énergétique et la neutralié en CO2 en 2025.

La question est de savoir s'ils prévoient de compenser les émissions dues à leurs importations.
Les deux meilleurs sites francophones sur le climat :
http://www.les-crises.fr/le-rechauffement-climatique/ par Olivier Berruyer
http://www.manicore.com/documentation/serre/index.html par Jean-Marc Jancovici

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Suède veut se débarrasser du pétrole d'ici 15 ans

Message par energy_isere » 19 nov. 2014, 12:40

Biogaz : Air Liquide annonce le rachat de la société suédoise FordonsGasEnergies

12 novembre 2014 | Actu-Environnement.com

Le groupe Air Liquide a annoncé le 7 novembre la signature d'un accord en vue de l'acquisition de la société suédoise FordonsGas, fournisseur de biogaz pour le secteur du transport en Suède. Le montant de l'opération n'a pas été indiqué.

Créée en 1998, FordonsGas conçoit et exploite en Suède plus de 40 stations de distribution de Bio-GNV (Bio-Gaz Naturel pour Véhicules) qui permettent d'approvisionner taxis, flottes d'entreprises, bus ou encore véhicules de particuliers avec un carburant "produit à près de 70% à partir d'énergies renouvelables", souligne Air Liquide. La société emploie 32 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 20 millions d'euros.

"Cette acquisition constituera une étape majeure pour Air Liquide dans le secteur de la mobilité durable. Elle permettra au groupe d'être présent sur l'ensemble de la chaîne du Bio-GNV : production à partir de déchets organiques et agricoles, épuration, liquéfaction et distribution", a déclaré François Darchis, membre du comité exécutif d'Air Liquide supervisant l'Innovation.

Le Club Biogaz soumet 17 propositions pour développer le Bio-GNV
(article paru le 05/06/2014) Le Club Biogaz de l'ATEE émet une série de propositions pour développer le recours au gaz naturel pour véhicules issu de la méthanisation. Au cœur de ces propositions figure l'idée de placer le BioGNV et les carburants renouvelables au même niveau.

http://www.actu-environnement.com/ae/ne ... 23220.php4

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Suède veut se débarrasser du pétrole d'ici 15 ans

Message par energy_isere » 12 déc. 2015, 20:02

La Suède veut devenir l’un des premiers pays « sans énergies fossiles »

le 07 déc. 2015

La ministre suédoise pour le Développement et la Coopération Nordique Kristina Persson, souvent appelée « ministre du Futur », a annoncé mi-novembre que son pays comptait se passer des énergies fossiles(1) à moyen terme. L’horizon de temps n’est pas clair mais l’expression « fossil free society » revient fréquemment dans les discours des Suédois. Explications.

Un mix énergétique déjà très « décarboné »
................

http://www.connaissancedesenergies.org/ ... les-151207

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Suède veut se débarrasser du pétrole d'ici 15 ans

Message par energy_isere » 12 déc. 2015, 20:12

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Suède veut se débarrasser du pétrole d'ici 15 ans

Message par energy_isere » 27 mai 2017, 14:18

La Suède sans pétrole en 2020 ?

Mais pas sans son fer !

Ils projettent le démenagement de la ville de Kiruna à cause de la mine de fer.
Swedish miner begins massive relocation of whole city
Ground fissures created by iron ore mining force entire town of Kiruna to migrate.

Cecilia Jamasmie May 26 2017

The entire Swedish city of Kiruna has begun a long-planned and quite challenging relocation to an area situated about 3km (2miles) east, after ground fissures created by iron ore mining activity weakened the ground beneath it.

The decision, however, didn’t take any local by surprise. In fact, mining company Luossavaara-Kiirunavaara AB (LKAB) has planned moving the nearly 18,000 residents of Kiruna and most of the city’s buildings since 2004.

Image

Over the next two decades, about 3,000 apartments and houses, several hotels, and 2.2 million square feet of office, school and health-care space will relocate east.

While some residents of what is Sweden's most northern town have moved already, the first of the town’s historic buildings was hoisted up on a truck Wednesday and transported to its new location,

State-owned LKAB, which is Kiruna's largest employer, has been digging deeper for ore in the area, which has increased the risk of Kiruna suddenly sinking into a hole.

The company had alerted authorities that mining more iron ore would mean further excavation, which —in turn— would destabilize the city's centre. But instead of closing the mine, the municipality decided to relocate the town.

LKAB is paying for a large proportion of the transformation, though it has said it is impossible to accurately ascertain the cost of the move.
http://www.mining.com/swedish-miner-beg ... hole-city/

Dans la vidéo dedans ils disent que le minerai de fer trés concentré est l' un des plus pur du monde.

Image
Ils comptent déplacer l' église d' un seul tenant !


https://fr.wikipedia.org/wiki/Kiruna

et
KIRUNA

........ Après cent dix ans d'exploitation, 1,1 milliard de tonnes ont été extraites. Encore actuellement, on y trouve la plus grande mine du monde1. À ciel ouvert jusqu'en 1965, la mine est devenue souterraine depuis cette date. Le filon, long de 4 kilomètres et large de 80 mètres, plonge à près de 2 000 mètres sous la surface avec une inclinaison de 60°. Les galeries les plus profondes sont à −1 045 mètres et s'étendent sur plusieurs centaines de kilomètres.

Déplacement de la ville[modifier | modifier le code]
Depuis 20043, les autorités municipales se trouvent cependant devant un dilemme : la poursuite de l'exploitation de la mine par la compagnie Luossavaara-Kiirunavaara AB (LKAB) entraînerait l'effondrement de la ville, notamment par l'utilisation d'extracteurs creusant jusqu'à plus de 1 365 mètres de profondeur4, mais l'arrêt de l'exploitation marquerait la mort économique de Kiruna, qui dépend presque entièrement de l'activité minière. En 2009 la municipalité prend la décision de déplacer la ville de cinq kilomètres vers le nord-ouest5 avec la voie ferrée, l'autoroute, les réseaux d'électricité et de canalisations. Toutefois, devant l'ampleur de la tâche, le chantier sera étalé jusqu'en 20991. La construction de la nouvelle ville est en cours en 2017. Les bâtiments remarquables de l'ancienne ville comme l'église de Kiruna et certaines maisons sont déplacées.
........
https://fr.wikipedia.org/wiki/Kiruna

Une ancienne maison qui déménage à Kiruna :
Image
https://www.youtube.com/watch?v=WYL8RFAzxSU

et la gare à déménagé à 1.5 km !
Image
http://video.aljazeera.com/channels/eng ... 5404468001

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Suède veut se débarrasser du pétrole d'ici 15 ans

Message par energy_isere » 02 juil. 2017, 11:44

Méga contrat pour Vestas qui reçoit une commande de 288 MW d' éoliennes (modèle 3.45 MW) pour du onshore en Suéde.
Wind power in Sweden: Vestas wind turbines awarded its largest order to date

July 1, 2017 evwind

APG Group and Vasa Vind, a HgCapital Renewable Partners company, have placed an order for 288 MW of V136-3.45 MW wind turbines, making the order the largest V136-3.45 MW order to date and the largest Vestas order ever in Sweden. Press release from Vestas Northern Europe, Malmö, Sweden.
...............
https://www.evwind.es/2017/07/01/wind-p ... date/60333

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité