"la terre après les humains"

Forum traitant des émissions, des magazines et des reportages traitants de la déplétion et des sujets proches.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

"la terre après les humains"

Message par rico » 28 août 2011, 09:25

"la terre après les humains" : il s'agit d'un documentaire bluffant sur ce qui se passerait si du jour au lendemain tout humain dispaissait de la terre. Le docu ne traite pas du pourquoi mais simplement des conséquences de zéro humain sur terre. Du 1er jour à 10000 ans plus tard. Vraiment édifiant et les conséquences peuvent être rapprochées des conséquences de la disparition inéluctable des énergies fossiles.
Vous pouvez télécharger le doc à l'adresse ci dessous :

http://www.filesonic.fr/file/1747995174/Terre.rar

A VOIR ABSOLUMENT.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5188
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: "la terre après les humains"

Message par Raminagrobis » 28 août 2011, 09:29

Je trouve le prémisce un peu absurde : les humains meurent tout, d'un seul coup, partout dans le monde. Sans même qu'il y ait eu de catastrophe globale genre météorite ou supervolcan, puisque rien d'autre ne semble détruit :roll:
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: "la terre après les humains"

Message par rico » 28 août 2011, 09:34

Le postulat est purement fictif. Il permet juste de voir à quel point l'environnement est façonné et entretenu par l'homme. La question n'est donc pas " zéro humain c'est impossible, c'est absurde". C'est juste une hypothèse de base qui permet d'étudier autre chose.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7654
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: "la terre après les humains"

Message par phyvette » 28 août 2011, 09:38

rico a écrit :"la terre après les humains"

http://www.filesonic.fr/file/1747995174/Terre.rar
Un lien qui conduit sur une page en anglais qui me demande des sous me stress toujours un peu.

Heureusement il y a Dailymotion
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: "la terre après les humains"

Message par rico » 28 août 2011, 09:48

Non non c'est gratos. Faut cliquer sur "slow download". ;)

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7654
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: "la terre après les humains"

Message par phyvette » 28 août 2011, 10:34

J'adore, dans la partie (5/6) à 6.10'

"Les manuscrits de la Mer Morte qui on survécus 2000 ans dans les grottes du désert de Juda" :D
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
Aerobar
Modérateur
Modérateur
Messages : 1125
Inscription : 15 mai 2005, 15:31
Localisation : Paris
Contact :

Re: "la terre après les humains"

Message par Aerobar » 28 août 2011, 10:38

C'est apparemment la version TV du bouquin Homo Disparitus, qui a donné lieu à des discussions ici
Nous sommes tous voués à devenir ennuyeux.
Paul Valéry, Autres Rhumbs

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: "la terre après les humains"

Message par Alter Egaux » 29 août 2011, 07:06

Ce qui est très intéressant, c'est de rendre conscience qu'il faut constamment rénover les batiments (en pierre, en fer...), ce qui est extrêmement couteux, car sinon, toutes nos consctructions anciennes et modernes disparaitraient très rapidement.
De la civilisation industrielle, il ne resterait plus grand chose de visible, hors ouvrage monumental comme certains barrages (et quelques traces de réacteurs en fusion, notamment ceux au MOX).
Et les pyramides...

A prendre en compte pour le post PO : nous aurons probablement de grosses difficultés pour entretenir et maintenir nos patrimoines, ce qui donnera un sentiment généralisé de fin de civilisation.
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: "la terre après les humains"

Message par rico » 29 août 2011, 09:19

Honnêtement j'étais loin d'imaginer à quel point des ouvrages tels que les ponts ou toute autre structure en fer nécessite un entretien aussi régulier à base de peinture sinon corrosion. Pareil pour le béton qui explose de l'intérieur à cause de la rouille c'est ouf ça. Pi pour les végétaux qui sont capables de sortir d'à peu près partout si on les laisse faire. :shock:

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: "la terre après les humains"

Message par mahiahi » 29 août 2011, 09:35

Ouais, ne resteront (plus ou moins longtemps) que les édifices situés... là où il n'y a pas de végétation (pyramides égyptiennes, par exemple).
Peut-être que le Réchauffement Global, en créant de nouveaux déserts, préservera nos réalisations : elle est pas belle la Vie? :lol:
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5188
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: "la terre après les humains"

Message par Raminagrobis » 29 août 2011, 09:44

Le monument humain le plus durable, c'est le mont rushmore (ou les américains ont sculpté les têtes des grands présidents) : c'est du granite, dans une zone ou il ne pleut presque jamais (donc érosion faible) et ou y'a jamais de séisme... A priori, dans 100 000 ans c'est encore là.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13317
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: "la terre après les humains"

Message par GillesH38 » 29 août 2011, 09:50

et les archéologues du futur y verront surement l'image des divinités que nous adorions !
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

epe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1467
Inscription : 22 juin 2005, 16:33
Localisation : 15' de Lille, de l'autre côté de la frontière

Re: "la terre après les humains"

Message par epe » 29 août 2011, 09:56

Même en dehors de la fragilité intrinsèque des constructions humaines (corrosion, dégradation chimique, pourrissement, destruction mécanique par les tempêtes, les orages, le gel, les racines d'arbres,...), elles sont soumises aux mêmes phénomènes d'érosion et de sédimentation que n'importe quelles roches.

J'ai souvent eu l'occasion de parcourir des terrains industriels à l'abandon. C'est impressionnant de voir à quelle vitesse la végétation peut trouver assez de sédiment et d'eau pour s'accrocher jusqu'aux toitures des bâtiments, voire même dans les moindres interstices de briques aux joints vieillissants. Quant aux routes il suffit de quelques années pour les voir disparaître sous les mousses et autres débris amenés par la pluie ou le vent et fixés par les premières végétations. Après quelques décennies ce qu'il reste du béton ou de l'asphalte a totalement disparu sous le sol.

N'importe quel archéologue amateur pourra le confirmer, dans la majorité des cas, plus on cherche de l'ancien, plus il faut creuser profond! C'est là où il y a eu sédimentation la plus rapide qu'on trouve les vestiges les moins dégradés. Dans les zones d'érosion il ne reste pratiquement plus rien ou en très mauvais état.
-Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que de risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
Les Shadoks

batista
Condensat
Condensat
Messages : 661
Inscription : 16 juin 2008, 23:16
Localisation : Cognac

Re: "la terre après les humains"

Message par batista » 29 août 2011, 13:49

rico a écrit :Pareil pour le béton qui explose de l'intérieur à cause de la rouille c'est ouf ça.
Un béton bien coulé, vibré à l'aiguille, avec un enrobage correct des aciers, il n'y a aucune raison à ce que ces derniers rouillent et éclatent, même en brut de décoffrage. Après dans le temps, faut voir. Au bout de milliers d'années, je garantis pas...
Raminagrobis a écrit :A priori, dans 100 000 ans c'est encore là.
A priori, 100 000 ans, c'est à la fois très long et très court. Tout dépend de quel point de vue l'on se place. Pour un historien, c'est beaucoup, pour un paléontologue, c'est peanuts. ;)
"Ça va mieux." F. Hollande

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: "la terre après les humains"

Message par sceptique » 29 août 2011, 15:50

batista a écrit : Un béton bien coulé, vibré à l'aiguille, avec un enrobage correct des aciers, il n'y a aucune raison à ce que ces derniers rouillent et éclatent, même en brut de décoffrage. Après dans le temps, faut voir. Au bout de milliers d'années, je garantis pas...
Attention ! le béton armé est une invention récente. Et les structures en béton armé sont calculées pour une espérance de vie de quelques dizaines (tout au plus centaines) d'années. D'ailleurs, en pratique, les structures en béton armé sont détruites et reconstruites au bout de typiquement 50 ans. C'est le cas par exemple, des grands ensembles immobiliers des années 60. Ou encore des stades.
De toute façon les normes d'enrobage des aciers ne résistent pas au temps. Par exemple, dans un poteau, la ferraille est enrobée de quelques centimètres de béton protecteur au plus. Or le béton exposé aux intempéries, tout comme la pierre, perd assez vite ces quelques centimètres. Il suffit de voir l'érosion des cathédrales ou des pyramides. Un ordre de grandeur de quelques mm d'abrasion par siècle me paraît donc raisonnable. Et après, une fois la ferraille atteinte, la corrosion s'accélère. Par exemple, il me semble que les pyramides ont perdu par endroits de l'ordre de 1 mètre de matière en quelques milliers d'années.

Entre un béton armé de qualité et un médiocre il n'y a donc que quelques dizaines (centaines ?) d'années d'écart. Mais, en tout cas, cela durera beaucoup moins que la pierre ou le béton massif (sans armatures).

Autre exemple cité plus haut : le mont rushmore en granit aux USA. Le granit a été attaqué par les intempéries depuis le façonnage des sculptures. Il est facile de compter l'érosion en mm depuis le début et d'extrapoler. Je doute fort que dans 100 000 ans il reste encore beaucoup de détails.

Dernier exemple : les montagnes de plusieurs kilomètres de granit sont complètement arasées en quelques dizaines (centaines ?) de millions d'années (cas du Massif Armoricain de mémoire).
A la louche, et en ordre de grandeur, je dirais 1 km en 100 millions d'années, 1 mètre en 100 000 ans, 1 mm en 100 ans. Mais cela peut être beaucoup plus rapide.
Alors, à l'aune des siècles qui passent, les quelques centimètres d'enrobage des armatures d'un béton armé, même de qualité, paraissent bien dérisoires.

Répondre