[Presse magazine]Articles sur les problèmes énergétiques.

Forum traitant des émissions, des magazines et des reportages traitants de la déplétion et des sujets proches.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8419
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Le Monde] La bulle pétrolière va éclater

Message par kercoz » 27 août 2008, 13:55

Birdy a écrit :
Oxymore a écrit :Ben, qu'on me présente un type de gauche qui vende à perte par idéalisme... !
ça m'arrive pratiquement toutes les semaines. Je ne me sens pas capable de demander de l'argent a un type qui en a peu pour certains auteurs, certaines idées, voire certaines "infos".
C'est une maigre réponse a la puissance des médias, si ça peut dévier un déterminisme .......
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

5tt5
Kérogène
Kérogène
Messages : 44
Inscription : 13 août 2005, 21:15

Re: [Le Monde] La bulle pétrolière va éclater

Message par 5tt5 » 27 août 2008, 19:33

Je ne sais pas si c'est le bon endroit ici?
Toujours Le Monde
De 1980 à aujourd'hui, selon les données de British Petroleum, les réserves pétrolières ont doublé ! Pourtant, en ce domaine aussi, le doute est aujourd'hui de rigueur. Depuis la découverte des sables bitumineux canadiens, en 1999, les découvertes de nouvelles réserves s'essoufflent. L'horizon se fige. Dans quarante ans ou cinquante ans (peut-être), il n'y aura plus de pétrole, au sens où on l'entend aujourd'hui.
Dans un premier temps, du fait notamment des investissements nouveaux, l'offre va augmenter et les prix baisser. Mais le temps qui passe rapprochera aussi de la date fatidique (2050 ?) où le monde devra avoir appris à vivre sans pétrole
http://www.lemonde.fr/web/imprimer_elem ... 400,0.html

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5190
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: [Le Monde] La bulle pétrolière va éclater

Message par Raminagrobis » 27 août 2008, 19:50

5tt5 a écrit :Je ne sais pas si c'est le bon endroit ici?
Toujours Le Monde
De 1980 à aujourd'hui, selon les données de British Petroleum, les réserves pétrolières ont doublé ! Pourtant, en ce domaine aussi, le doute est aujourd'hui de rigueur. Depuis la découverte des sables bitumineux canadiens, en 1999, les découvertes de nouvelles réserves s'essoufflent. L'horizon se fige. Dans quarante ans ou cinquante ans (peut-être), il n'y aura plus de pétrole, au sens où on l'entend aujourd'hui.
oulà. Les sables bitumineux canadiens sont connues depuis un bon siècle. en 1999 ils ont juste été déclaré "réserves".
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
Feuille d érable
Kérogène
Kérogène
Messages : 40
Inscription : 19 août 2008, 03:17
Localisation : La Belle Province

Re: [Le Monde] La bulle pétrolière va éclater

Message par Feuille d érable » 27 août 2008, 21:16

Raminagrobis a écrit :De 1980 à aujourd'hui, selon les données de British Petroleum, les réserves pétrolières ont doublé ! Pourtant, en ce domaine aussi, le doute est aujourd'hui de rigueur. Depuis la découverte des sables bitumineux canadiens, en 1999, les découvertes de nouvelles réserves s'essoufflent. L'horizon se fige. Dans quarante ans ou cinquante ans (peut-être), il n'y aura plus de pétrole, au sens où on l'entend aujourd'hui.
Cet article montre bien une fois de plus que trop de journalistes mainstream ne creusent pas bien profond lorsqu'ils abordent ce sujet
- quid du débat autour du montant des réserves pétrolières, notamment Arabie Saoudite dont les réserves ne s'épuisent jamais, de façon magique
- également pas de mention du système de quotas de l'OPEP encourageant à la surestimation des réserves ou de Al Huseini, ancien d'Aramco, disant qu'une partie significative de ces réserves ne pourront pas être récupérées
- le pic des découvertes en tant que telles était dans les années 1960
- enfin, la cerise sur le gâteau c'est de sous-entendre qu'on apprendra à vivre sans pétrole seulement quand on saura quand arrive la "dernière goutte"
5tt5 a écrit :Dans un premier temps, du fait notamment des investissements nouveaux, l'offre va augmenter et les prix baisser. Mais le temps qui passe rapprochera aussi de la date fatidique (2050 ?) où le monde devra avoir appris à vivre sans pétrole
Pardon j'ai oublié l'analyse à l'emporte pièce qui nous promet une baisse des prix grâce aux investissements nouveaux - pas impossible mais ça ne me semble pas très quantifié tout cela - surtout considérant les nombreux retards sur les projets devant arriver online dans les 4 prochaines années - voir rapport de la banque CIBC http://research.cibcwm.com/economic_pub ... rept65.pdf

5tt5
Kérogène
Kérogène
Messages : 44
Inscription : 13 août 2005, 21:15

Re: [Le Monde] La bulle pétrolière va éclater

Message par 5tt5 » 27 août 2008, 21:45

Ce n'est pas un journaliste de base qui signe..
Pire
Daniel Cohen est professeur à l'Ecole normale supérieure, éditorialiste associé

Avatar de l’utilisateur
Feuille d érable
Kérogène
Kérogène
Messages : 40
Inscription : 19 août 2008, 03:17
Localisation : La Belle Province

Re: [Le Monde] La bulle pétrolière va éclater

Message par Feuille d érable » 27 août 2008, 22:23

Oui cela fait peur !
Dans le même ordre d'idées, en janvier de cette année le Conference Board du Canada, organisme de référence en matière de prévisions économiques ici, prévoyait un baril à $80-90 pour 2008 et 2009... :-s Comme quoi il y a beaucoup à faire en matière d'éducation et de sensibilisation au sujet d'un marché assez complexe finalement.

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Re: [Le Monde] La bulle pétrolière va éclater

Message par Lansing » 27 août 2008, 22:44

5tt5 a écrit :Je ne sais pas si c'est le bon endroit ici?
Toujours Le Monde
De 1980 à aujourd'hui, selon les données de British Petroleum, les réserves pétrolières ont doublé !
...
Ce qui s'explique par l'instauration de la politique des quota dans le milieu des années 80.
Les pays producteurs de l'OPEP ont doublé fictivement leur réserves alors qu'aucune découverte importante n'avait été faite.

Patrick

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

The Guardian

Message par energy_isere » 08 oct. 2008, 20:36

Nouvel article du Guardian sur le sujet :
http://www.guardian.co.uk/environment/2 ... ns.targets
End use of fossil fuels in 20 years, UK warned

The Guardian, Tuesday October 7 2008

Britain must abandon using almost all fossil fuels to produce power in 20 years' time, the government's climate change watchdog will warn today.

The independent Climate Change Committee will publish its advice to the government that the UK should set a 2050 target of cutting all greenhouse gas emissions by at least 80% - including the emissions from aviation and transport, which were previously excluded.

Because it is unlikely that emissions from aviation and shipping will be cut so dramatically, other sectors, particularly power generation, would have to reduce emissions by much more, with big increases in energy efficiency, wind and tide power, and probably new nuclear generators, Lord Turner of Ecchinswell, the committee chairman, told the Guardian.

"We have to almost totally decarbonise the power sector by 2030, well before 2050," he said.

The committee will say the far-reaching changes would cost about 1-2% of the value of the economy in 2050, although growth would still be strong. "Rather than be twice present levels, [gross domestic product] would be 1 or 2% less than that," added Turner.

In his speech to the Labour party conference last month, Gordon Brown hinted that the government would accept the new target when it responds, possibly within days, although it is not clear if it will accept the full report.

Last night Ed Miliband, the new energy and climate secretary, said he welcomed the report. "We need to act now to avoid dangerous climate change and the action we take must be guided by experts. This is a pressing issue and we'll respond to the recommendations swiftly. The hard work will be for us all to make emission reductions a reality over the coming decades."

If the report is accepted in full, campaigners said the UK target would be the most ambitious legally binding commitment of any country and would give the UK a strong position in international negotiations about a new global plan.

"It would mean finally the government would accept the advice of scientists," said Martyn Williams, climate change campaigner for Friends of the Earth. "We could say to people in international negotiations: you can do what we're doing, not just what we're saying."

However, Williams warned that in future the commitment to include aviation and shipping must also be made legally binding. "If the government [did] not accept a mechanism to make sure they and other governments were held to account, then we'd have to wonder if there was any confidence it would have to be delivered," he said.

The Climate Change Committee was set up by the climate change bill and was asked to advise government on whether to increase the target of a 60% cut in carbon emissions by 2050.

Today's report will say the new target must be "at least 80%" and extend it to include other greenhouse gas emissions such as methane and nitrous oxide. International aviation and shipping should not be part of the legally binding interim "budgets" that the committee will report on each year but should be a national target, and would "absolutely end up with an equal level of scrutiny", said Turner.

In the first decade the biggest change would be a big expansion of energy efficiency and in the second decade of renewable energy. Such a "radical" change was "do-able" but could also require new nuclear power, and carbon capture and storage (CCS) technology for coal-fired power stations and industries like cement and steel, both of which will be seen as controversial by environmental campaigners. "It's possible to do it while knocking out particular technologies [like nuclear or CCS], it just gets significantly costly and more difficult to do," said Turner.

Longer term, zero-carbon electricity would also have to be used to power cars and heat homes, says the report.

The report will increase pressure to abandon controversial plans for new coal-fired power stations in the UK before CCS is available at that scale. Ministers have previously admitted full-scale CCS might not happen before 2050. Turner said the committee's opinion would be published in a more detailed report in December.

The December report will also recommend interim targets up to 2022 and the impact of different industry sectors.
Bon, reduire de 80% l' utilisation des fossiles pour 2030, ca va étre un peu difficile, non ?

Flatbeat
Kérogène
Kérogène
Messages : 56
Inscription : 19 mai 2008, 11:02
Localisation : Fontenay-aux-Roses (92)

[La Tribune] Du pétrole cher au pétrole rare

Message par Flatbeat » 07 janv. 2010, 16:35


Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [La Tribune] Du pétrole cher au pétrole rare

Message par energy_isere » 07 janv. 2010, 16:42

il se gourre déjà avec la définition du Peak Oil !
.....Prévu initialement pour les prochaines années, le fameux "peak oil", au-delà duquel les réserves mondiales risquent de baisser, ressemble ces derniers temps ......
c' est au dela duquel la production mondiale de pétrole ne redepassera plus jamais un maximum de production obtenu.

Avatar de l’utilisateur
papy_russe
Brut léger
Brut léger
Messages : 425
Inscription : 12 oct. 2008, 14:45
Localisation : 38

Re: [La Tribune] Du pétrole cher au pétrole rare

Message par papy_russe » 07 janv. 2010, 18:44

Certes, car les réserves (ultimes) ont commencé à baisser dès qu'on a extrait la première goutte. Ca fait un bail. :lol:
Je ne chante pas pour passer le temps [J. Ferrat]

Avatar de l’utilisateur
Alain75
Condensat
Condensat
Messages : 611
Inscription : 10 avr. 2006, 12:54

Re: [La Tribune] Du pétrole cher au pétrole rare

Message par Alain75 » 07 janv. 2010, 22:43

energy_isere a écrit :
il se gourre déjà avec la définition du Peak Oil !
C'est assez incroyable comme cette erreur revient souvent

Avatar de l’utilisateur
mrlargo
Modérateur
Modérateur
Messages : 1425
Inscription : 19 avr. 2006, 14:38
Localisation : La Tour du Pin
Contact :

Re: [La Tribune] Du pétrole cher au pétrole rare

Message par mrlargo » 08 janv. 2010, 14:08

Non, pas forcément étonnant si on regarde l'indicateur le plus souvent cité par les economistes : 40 ans de réserves (pétrole exploitable au prix du marché)... Et celui là ne bouge pas voir même augmente vu qu'il est politique !

Dans leur tête, le pic c'est quand cet indicateur va commencer à baisser.
La différence entre l’amour et l’argent, c’est que si on partage son argent, il diminue, tandis que si on partage son amour, il augmente. L’idéal étant d’arriver à partager son amour avec quelqu’un qui a du pognon.
(Philippe Geluck)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58680
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Enjeux Les Echos prospective 2010-2020

Message par energy_isere » 14 janv. 2010, 17:55

Numéro de Janvier 2010 : Enjeux Les Echos prospective 2010-2020

Image

un petit scan pour la partie qui interesse Oleocene :
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9843
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Enjeux Les Echos prospective 2010-2020

Message par mobar » 15 janv. 2010, 08:25

energy_isere a écrit :Numéro de Janvier 2010 : Enjeux Les Echos prospective 2010-2020

un petit scan pour la partie qui interesse Oleocene :
Toujours la même confusion concernant les réserves disponibles (qui sont théoriquement corrélées avec un prix de marché) et les débits extractibles à un instant donné destinées à satisfaire une demande variable (qui sont eux dépendants d'investissements préalables de long terme).

La pénurie viendra d'abord de capacités de production insuffisantes, et seulement ensuite de réserves en voie d'épuisement.

Quand le débit du robinet qui rempli les stocks est inférieur aux consommations, le niveau de stock baisse, les prix montent et le stock finit par se vider si les ajustements de production ne sont pas réalisables. c'est ce que l'on voit aujourd'hui entre les sauts dus à la spéculation, en moyenne annuelle, les prix du bruts continuent de grimper année après année. Cela continuera jusqu'au crash économique généralisé si aucune substitution de grande ampleur n'est trouvée.

Le prix sera alors fait par les acheteurs qui resteront encore en course (tant que le système continue de fonctionner).

Lorsque le système s'écroule, il n'y a plus d'acheteur et le prix devient nul.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre