[La décroissance] Que pensez vous ce journal ?

Forum traitant des émissions, des magazines et des reportages traitants de la déplétion et des sujets proches.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Que pensez vous du journal, "la décroissance" ?

Vous pouvez sélectionner 1 option

 
 
Consulter les résultats

Avatar de l’utilisateur
Gauss
Kérogène
Kérogène
Messages : 89
Inscription : 26 janv. 2007, 12:49
Localisation : Lyon

Re: "La décroissance" : le pic du pétrole en une

Message par Gauss » 28 janv. 2008, 19:48

weremouse a écrit :j'aimerais qu'on discute concrètement de choses à faire, non pas forcément pour éviter la catastrophe mais s'y adapter.


Tout à fait d'accord avec toi! Je ne peux m'empêcher de crier "youpi" lorsqu'on annonce un peu partout l'arrivée du pic de pétrole, mais en attendant je vais bien devoir élever mes enfants, travailler et... vieillir dans un monde qui sera de plus en plus difficile à vivre !

Donc comme tu le dis : oui à l'information et au pessimisme, non au défaitisme!!!
En même temps, les réactionnaires qui achètent ce magazine en ont pour leur argent! :?

C'est comme ici dans le forum, il faut faire le tri !!!
Rien de tel que d'agir comme on voudrait que le monde soit... genre isoler son logement (etc.) et ne pas hésiter à en parler aux autres en expliquant la démarche!
"Ne pas prévoir, c'est déjà gémir..."
Léonard de Vinci

Jägermeifter
Condensat
Condensat
Messages : 750
Inscription : 26 juin 2005, 19:10

Re: [Paris,22/5] Conférence-débat:Pic de pétrole et décroissance

Message par Jägermeifter » 29 mai 2008, 20:21

vincent128 a écrit :
Jägermeifter a écrit : les "décroissants optimistes" (du type décroissants du milieu lyonnais,


Je serais bien curieux de savoir ce que c'est, les "décroissants du milieu lyonnais". Je savais même pas que ça existait, en tant qu'entité sociologique. Et pourtant, j'en connais quelques-uns, de ces décroissants.

C'est la branche représentés par le journal "la décroissance". Leur point de vue est très loin de faire l'unanimité dans la tendance. Je n'adhère personnellement pas du tout à leurs théories, ni leurs méthodes d'ailleurs.

Sandro Minimo
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 394
Inscription : 22 févr. 2008, 00:01

Re: [Paris,22/5] Conférence-débat:Pic de pétrole et décroissance

Message par Sandro Minimo » 29 mai 2008, 21:30

Jägermeifter a écrit :
vincent128 a écrit :
Jägermeifter a écrit : les "décroissants optimistes" (du type décroissants du milieu lyonnais,


Je serais bien curieux de savoir ce que c'est, les "décroissants du milieu lyonnais". Je savais même pas que ça existait, en tant qu'entité sociologique. Et pourtant, j'en connais quelques-uns, de ces décroissants.

C'est la branche représentés par le journal "la décroissance". Leur point de vue est très loin de faire l'unanimité dans la tendance. Je n'adhère personnellement pas du tout à leurs théories, ni leurs méthodes d'ailleurs.


Qu'est-ce que tu veux dire par là? Ca m'intéresse.

Jägermeifter
Condensat
Condensat
Messages : 750
Inscription : 26 juin 2005, 19:10

Re: [Paris,22/5] Conférence-débat:Pic de pétrole et décroissance

Message par Jägermeifter » 31 mai 2008, 23:01

Sandro Minimo a écrit :
Jägermeifter a écrit :C'est la branche représentés par le journal "la décroissance". Leur point de vue est très loin de faire l'unanimité dans la tendance. Je n'adhère personnellement pas du tout à leurs théories, ni leurs méthodes d'ailleurs.


Qu'est-ce que tu veux dire par là? Ca m'intéresse.

[HS]
Les avis sont très différents chez les décroissants. Entre Latouche, Grinevald, Cochet ou Vincent Cheynet ("les décroissants lyonnais") par exemple, les avis sont extrêmement différents.
Les gens du journal la décroissance sont très critiqués, en particulier pour leur coté "ayatollah" et extrémiste fanatique. L'opposition violente aux écologistes ("écotartuffes") de type Voynet ou N. Hulot est très mal vu, car même si on n'apprécie pas particulièrement ces personnes, cette opposition violente est souvent jugée contre productive. C'est mon avis et c'est également celui de Cochet ou de Grinevald, avec qui j'ai eut la chance de pouvoir discuter. Ce n'est pas contre eux qu'il faut lutter.

De plus, leur idée de retour au passé et leur refus de la technologie est omniprésent dans le journal la décroissance. Cette position est selon moi pas représentative de la décroissance, mais plutôt de la "deep ecology". Leur glorification des sabotiers ou des calèches par exemple me dérange et je n'adhère pas à ces positions.

Ces positions peuvent être expliquées par le "fanatisme" religieux d'un certain nombre de responsable de la décroissance, catholiques pratiquants très croyants. C'est du moins ce que l'on m'a dit, car je n'ai personnellement jamais rencontré ces gens de "La décroissance".

Ces gens ont toujours existé mais utilisent selon moi maintenant une actualité scientifique (finité des ressources naturelles) afin d ejustifier leur idéologie, mais ces faits scientifiques indiscutables restent bien loin de ces idéologie de retour à la nature.
[/HS]

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4693
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: [Paris,22/5] Conférence-débat:Pic de pétrole et décroissance

Message par Alter Egaux » 31 mai 2008, 23:38

Jägermeifter a écrit :[HS]
Les avis sont très différents chez les décroissants. Entre Latouche, Grinevald, Cochet ou Vincent Cheynet ("les décroissants lyonnais") par exemple, les avis sont extrêmement différents.
Les gens du journal la décroissance sont très critiqués, en particulier pour leur coté "ayatollah" et extrémiste fanatique. L'opposition violente aux écologistes ("écotartuffes") de type Voynet ou N. Hulot est très mal vu, car même si on n'apprécie pas particulièrement ces personnes, cette opposition violente est souvent jugée contre productive. C'est mon avis et c'est également celui de Cochet ou de Grinevald, avec qui j'ai eut la chance de pouvoir discuter. Ce n'est pas contre eux qu'il faut lutter.

De plus, leur idée de retour au passé et leur refus de la technologie est omniprésent dans le journal la décroissance. Cette position est selon moi pas représentative de la décroissance, mais plutôt de la "deep ecology". Leur glorification des sabotiers ou des calèches par exemple me dérange et je n'adhère pas à ces positions.

Ces positions peuvent être expliquées par le "fanatisme" religieux d'un certain nombre de responsable de la décroissance, catholiques pratiquants très croyants. C'est du moins ce que l'on m'a dit, car je n'ai personnellement jamais rencontré ces gens de "La décroissance".

Ces gens ont toujours existé mais utilisent selon moi maintenant une actualité scientifique (finité des ressources naturelles) afin d ejustifier leur idéologie, mais ces faits scientifiques indiscutables restent bien loin de ces idéologie de retour à la nature.
[/HS]

Ben dit donc, c’est pas un avis, c’est un lynchage.
« La décroissance » est effectivement radicale. Mais les traiter d’extrémistes fanatiques me parait dénué de sens commun. Au contraire, j’ai le sentiment au regard de ce qu’il se passe de part le monde que leur analyse est réaliste.
L’idéologie qui transparait de la décroissance est effectivement radicale, mais la radicalité est à la hauteur de la dictature d’en face (« la main invisible du marché »). Je les trouve donc finalement plus humaniste que l’humour sarcastique peut nous laisser penser. J’ai lu d’excellente analyse politique et idéologique avec des références que je ne démentirais pas.

Bien entendu, ils me bousculent constamment (je les trouve toujours trop « hard »), mais je m’aperçois que leur problème principal, c’est qu’ils ont raisons à l’avance. Exemple : le grenelle de l’environnement a été massacré dans la décroissance. Résultat : qu’est il sorti de bon du grenelle ? La réalité de la politique néolibérale de Sarkozy démontre qu’il n’y a jamais cru, à l’environnementalisme d’un grenelle.
Le seul truc que je trouve de bien, c’est que les syndicats ont enfin écouté les écolos et vis versa, c’est tout. Chacun est reparti vivre ses combats. Même les lois OGM sont une catastrophe, malgré la secrétaire d’Etat et le combat de Bové, ce qu’on appelle aujourd’hui les lois Monsanto.

Pour la religiosité des membres de la décroissance, c’est la première fois que j’en entends parler. As-tu des liens ? Car jusqu’ici, c’est quand même le coté laïque qui prime.

Enfin, la décroissance a une sainte horreur des idéologies totalitaires (du nazisme en passant par le stalinisme et le maoïsme), ce qui me penser qu’un décroissant est mille fois moins dangereux qu’un libéral, qu’il soit maire de Paris ou sur le bateau de Bolloré. ;-)
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Jägermeifter
Condensat
Condensat
Messages : 750
Inscription : 26 juin 2005, 19:10

Re: [Paris,22/5] Conférence-débat:Pic de pétrole et décroissance

Message par Jägermeifter » 01 juin 2008, 00:09

Je trouve effectivement que ce sont des extrémistes fanatiques. Cette position n'engage que moi.

Pour ce qui est du coté religieux, c'est une information que j'ai entendu de la part de quelqu'un qui travaille sur le sujet depuis 30 ans, qui les connait et qui n'avait aucune raison de me mentir. Je n'ai pas de lien à communiquer, tout ne se trouve pas sur Internet (et c'est peu dire).
Leur travail est laïque, c'est très clair, mais leurs convictions religieuses peuvent expliquer en partie leur croyances, peurs et fantasmes. C'est à ce titre que j'ai mentionné cette information.

Je ne dis pas non plus que leur travail est mauvais, mais je n'adhère pas à leur utopie, ni à leur méthode. Cela n'engage que moi, mais je ne suis pas le seul à partager ce point de vue. Pour autant je me considère comme décroissant.
Leur journal ne représente pas La décroissance en tant que telle, mais seulement certaines personnes se disant décroissant, ou pour être plus précis une certaine tendance de la décroissance.

Pour revenir au sujet, la conférence a été filmée et devait être disponible sur le net. Demandez le à l'organisateur : liegey_vincent@yahoo.fr

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7658
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Que pensez vous du journal, "la décroissance" ?

Message par kercoz » 01 juin 2008, 15:05

Si je me sens proche de l'idée de décroissance , parce qu'elle est la seule "porte de sortie" cohérente qui sauvegarde un reste d'humanisme? je pense que ces discussions sont "stèriles" et sans interet:

Qd adviendra les points d'inflexions economiques générés par le PO , et je le crains plus soudains que ne le préssentent certains , ces débats seront oubliés .
La reflexion décroissante ne peut faire l'économie de méthode projective utopiste . C'est une méthode mathématique dont j'ai oublié le nom : on part du principe qu'on a une solution , on fait évoluer le modèle et on corrige les abherations.
Pour la technologie, seules les plus pertinentes et compatibles avec le modèle en dynamique , subsisteront. Y réfléchir ne set pas a grand chose. Acheter une chaudiere a granulé , c'est etre vachement optimiste au poker.
Par contre , si certains modèles le permettent , forcer les pouvoirs subsistants a maintenir l'elec ou le NET , meme a grand prix , peut etre un bon calcul.
Il est évident que l société actuelle a valorisé de façon frauduleuse une technologie sans interet (capteurs a double vitrage; double flux; maisons sans inertie...etc), qui ne désservaient que les acteurs économiques . Une remise a plat s'impose , et ce qui est souvent représenté comme de l'obscurantisme sans plus d'enquète est réellement de l'objectivité.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Sandro Minimo
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 394
Inscription : 22 févr. 2008, 00:01

Re: [Paris,22/5] Conférence-débat:Pic de pétrole et décroissance

Message par Sandro Minimo » 01 juin 2008, 15:37

Jägermeifter a écrit :L'opposition violente aux écologistes ("écotartuffes") de type Voynet ou N. Hulot est très mal vu, car même si on n'apprécie pas particulièrement ces personnes, cette opposition violente est souvent jugée contre productive. C'est mon avis et c'est également celui de Cochet ou de Grinevald, avec qui j'ai eut la chance de pouvoir discuter. Ce n'est pas contre eux qu'il faut lutter.


Non, je suis d'accord, les premiers ennemis sont la droite fondamentalement anti-écolo et les milieux économiques. Mais leur critique de Voynet et de Hulot est largement fondée parce qu'ils basent leur pensée sur la continuation du modèle économique actuel, qui est la source de nos problèmes. Et en cela, il n'y a pas de choix, il FAUT dénoncer l'éco-tartuferie. L'idéal serait de le faire sans tomber dans les attaques personnelles violentes et dans l'agressivité gratuite, qui est, effectivement un peu trop présente dans ce journal.

Mais sinon, je trouve qu'ils remplissent leur rôle qui est d'être très durs, impitoyables, et comme dit "alter egaux", ils ont souvent raison avant les autres, comme dans leur critique du Grenelle, qui m'avait choqué sur le moment mais qui était largement justifiée, la suite l'a bien montré!!!

Quant à Hulot, ils n'ont pas manqué de relever dans le numéro du mois de mai qu'il avait opéré un tournant en parlant de "la fin du libéralisme", non sans sourire du fait qu'il soit attiré par Cohn-Bendit ET Besancenot, qui représentent deux choses complètement différentes politiquement parlant.

Cela dit, je trouve bien sûr qu'ils pourraient plus souvent s'attarder à souligner AUSSI les choses positives et les actions collectives qui vont dans le bon sens, même si elles sont étiquetées "développement durable".

De plus, leur idée de retour au passé et leur refus de la technologie est omniprésent dans le journal la décroissance. Cette position est selon moi pas représentative de la décroissance, mais plutôt de la "deep ecology". Leur glorification des sabotiers ou des calèches par exemple me dérange et je n'adhère pas à ces positions.


Ca par contre c'est absolument n'importe quoi et complètement mensonger. Ils se défendent totalement de faire partie de la Deep Ecology, et je n'ai jamais lu quoi que ce soit concernant des calèches dans ce journal, même si je le regrette car personnellement, je pense que la traction animale est quelque chose d'absolument fantastique (lorsqu'elle ne vire pas à l'exploitation des chevaux/ânes) que l'on a complètement perdu au profit de machines sur-puissantes et inertes.

Ces positions peuvent être expliquées par le "fanatisme" religieux d'un certain nombre de responsable de la décroissance, catholiques pratiquants très croyants. C'est du moins ce que l'on m'a dit, car je n'ai personnellement jamais rencontré ces gens de "La décroissance".


Fanatisme? Peut-être sont-ils croyants, mais je ne l'ai JAMAIS ressenti dans leurs pages! Et puis s'ils le sont, ils ne le montrent pas du tout, bien au contraire.

Ces gens ont toujours existé mais utilisent selon moi maintenant une actualité scientifique (finité des ressources naturelles) afin d ejustifier leur idéologie, mais ces faits scientifiques indiscutables restent bien loin de ces idéologie de retour à la nature.


Mais qui parle de retour à la nature?? As-tu vraiment lu ce journal? Où parlent-ils de retour à la nature??? C'est tellement gros et exagéré comme critique que je ne vois pas comment tu peux être sérieux. Ils critiquent notre mode de développement de taré mais n'ont jamais parlé de "retour à la nature" !!!!

Philippe
Brut léger
Brut léger
Messages : 462
Inscription : 22 mars 2005, 23:15
Localisation : région parisienne

Re: [La décroissance] Que pensez vous ce journal ?

Message par Philippe » 01 juin 2008, 17:34

La Décroissance (abonné depuis 2004) a le mérite d’exister et de soulever un certain nombre de bonnes questions. Notamment l’impact de la publicité sur les comportements. C’est quand même, à mes yeux, le principal message du journal. Sans ambiguïté, l’abonnement impose d’ailleurs de faire un chèque à l’ordre de « Casseurs de Pub ». Sans la publicité, le monde serait quand même plus vivable.

Le journal a également démonté la supercherie du Grenelle de l’Environnement. Il faut quand même réaliser que les projets anachroniques, comme l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (nouvel aéroport de Nantes) ou le Grand Contournement Ouest de Strasbourg (la rocade ouest), que le Grenelle aurait dû tuer dans l’œuf, sont toujours en travaux. A quoi sert une opération comme ce « Grenelle » si ça ne permet pas de remettre en cause des aberrations aussi flagrantes ? Il faut bien que quelqu’un le dise.

Quant aux « éco-tartufes », c’est vrai que c’est la version moderne du pilori. Mais comment, sans agir autrement, évincer ceux qui desservent l’intérêt général au profit de leurs intérêts particuliers, comme Dominique VOYNET et Nicolas HULOT ? Yves COCHET aurait fait un candidat présidentiel autrement valable que Dominique VOYNET. Il s’en est fallu de quelques voix parmi les militants verts pour que les idées de décroissance aient une tribune au printemps 2007. C’est quand même rageant, non ? Les électeurs ne s’y sont pas trompés en renvoyant l’écologie politicienne aux vestiaires, avec 1,5% des suffrages. La Décroissance peut aider à laisser Mme VOYNET à sa mairie de Montreuil-sous-Bois et à son poste de sénateur de la Seine-Saint-Denis. D’après les critères des Verts, elle a largement assez de mandats comme ça.

Enfin, la Décroissance est une lecture intéressante pour ceux qui commencent à trouver que le monde actuel va dans le mur. Mon fils de 20 ans me l’emprunte à chaque fois. Il n’est pas choquant de donner l’image d’une décroissance fraîche et joyeuse aux gens qui vont la vivre pour de vrai (je la vivrai aussi, évidemment, mais moins longtemps). En insistant sur les aspects positifs, comme la quête d’un sens à la vie comme en ont besoin les adolescents et les jeunes adultes, on rend la chose plus facilement acceptable.

Quant aux questions de religion, en laïc convaincu, je n’ai jamais trouvé quoi que ce soit à redire à ce journal. Les seules religions dont ils traitent sont le libéralisme et le fascisme. Inutile de dire dans quel sens.

Yves
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2000
Inscription : 02 déc. 2005, 09:49

Re: [La décroissance] Que pensez vous ce journal ?

Message par Yves » 01 juin 2008, 19:06

Les positions radicales du journals ont été expliquées dans sur le net (je ne retrouve plus, peut être sur partipourladecroissance.net).

La théorie est la suivante (de mémoire) : Toute nouvelle idée politique se trouve affaiblie dès lors qu'elle se répend, car de nombreux compromis sont "nécessaire" à sa diffusion dans le système politique aujourd'hui.
Hors d'une part, la décroissance ne souffre pas de compromis (comprendre, la décroissance de l'empreinte de l'humanité sur la planète ne peut, par compromis, se transformer en a-croissance ni en petite croissance sans perdre complètement ses objectifs initiaux)
D'autre part, face aux nombreuses "dérives" vers un compromis, il importe de conserver un réferentiel (qui est radical dans le paysage politique actuel)

La position des décroissants sur la scène politique doit donc être radicale pour exister en tant que tel et ne pas se faire absorber (comme les écologistes l'ont finalement été lors des election présidentielles).

Ceci dit, sur le journal, j'apprécie la page du courrier des lecteurs qui n'est pas qu'une louange interminables aux articles, mais qui laisse aussi s'exprimer les avis divergents.
Trop tard, trop peu, trop cher, il n'y aura pas de miracle !!
Notre futur sera d'être la banlieue ouest de la Russie alors que celle-ci aura le regard tourné vers la Chine...

faloup
Goudron
Goudron
Messages : 160
Inscription : 09 mai 2008, 22:51

Re: [La décroissance] Que pensez vous ce journal ?

Message par faloup » 01 juin 2008, 19:58

"Il est évident que l société actuelle a valorisé de façon frauduleuse une technologie sans interet (capteurs a double vitrage; double flux; maisons sans inertie...etc), qui ne désservaient que les acteurs économiques . Une remise a plat s'impose , et ce qui est souvent représenté comme de l'obscurantisme sans plus d'enquète est réellement de l'objectivité."

c'est disons un postulat, en quoi sans intérêt si cela nous permet d'évoluer vers une plus grande compréhension de ce que nous sommes, nous faisons.

"Enfin, la Décroissance est une lecture intéressante pour ceux qui commencent à trouver que le monde actuel va dans le mur. Mon fils de 20 ans me l’emprunte à chaque fois. Il n’est pas choquant de donner l’image d’une décroissance fraîche et joyeuse aux gens qui vont la vivre pour de vrai (je la vivrai aussi, évidemment, mais moins longtemps). En insistant sur les aspects positifs, comme la quête d’un sens à la vie comme en ont besoin les adolescents et les jeunes adultes, on rend la chose plus facilement acceptable."

oui simplement, pas de lamentation sur notre misérable fin, mais une porte sur les possibles, essayons de sortir de modele politique pour ne voir que l'humain et les embranchements, les solutions partielles, locales ou globales s'il y en a.

zigzag
Goudron
Goudron
Messages : 125
Inscription : 14 mars 2008, 13:21

Re: [Paris,22/5] Conférence-débat:Pic de pétrole et décroissance

Message par zigzag » 01 juin 2008, 20:25

Sandro Minimo a écrit :
Jägermeifter a écrit :L'opposition violente aux écologistes ("écotartuffes") de type Voynet ou N. Hulot est très mal vu, car même si on n'apprécie pas particulièrement ces personnes, cette opposition violente est souvent jugée contre productive. C'est mon avis et c'est également celui de Cochet ou de Grinevald, avec qui j'ai eut la chance de pouvoir discuter. Ce n'est pas contre eux qu'il faut lutter.


Non, je suis d'accord, les premiers ennemis sont la droite fondamentalement anti-écolo et les milieux économiques. Mais leur critique de Voynet et de Hulot est largement fondée parce qu'ils basent leur pensée sur la continuation du modèle économique actuel, qui est la source de nos problèmes. Et en cela, il n'y a pas de choix, il FAUT dénoncer l'éco-tartuferie. L'idéal serait de le faire sans tomber dans les attaques personnelles violentes et dans l'agressivité gratuite, qui est, effectivement un peu trop présente dans ce journal.

Mais sinon, je trouve qu'ils remplissent leur rôle qui est d'être très durs, impitoyables, et comme dit "alter egaux", ils ont souvent raison avant les autres, comme dans leur critique du Grenelle, qui m'avait choqué sur le moment mais qui était largement justifiée, la suite l'a bien montré!!!

Quant à Hulot, ils n'ont pas manqué de relever dans le numéro du mois de mai qu'il avait opéré un tournant en parlant de "la fin du libéralisme", non sans sourire du fait qu'il soit attiré par Cohn-Bendit ET Besancenot, qui représentent deux choses complètement différentes politiquement parlant.

Cela dit, je trouve bien sûr qu'ils pourraient plus souvent s'attarder à souligner AUSSI les choses positives et les actions collectives qui vont dans le bon sens, même si elles sont étiquetées "développement durable".

De plus, leur idée de retour au passé et leur refus de la technologie est omniprésent dans le journal la décroissance. Cette position est selon moi pas représentative de la décroissance, mais plutôt de la "deep ecology". Leur glorification des sabotiers ou des calèches par exemple me dérange et je n'adhère pas à ces positions.


Ca par contre c'est absolument n'importe quoi et complètement mensonger. Ils se défendent totalement de faire partie de la Deep Ecology, et je n'ai jamais lu quoi que ce soit concernant des calèches dans ce journal, même si je le regrette car personnellement, je pense que la traction animale est quelque chose d'absolument fantastique (lorsqu'elle ne vire pas à l'exploitation des chevaux/ânes) que l'on a complètement perdu au profit de machines sur-puissantes et inertes.

Ces positions peuvent être expliquées par le "fanatisme" religieux d'un certain nombre de responsable de la décroissance, catholiques pratiquants très croyants. C'est du moins ce que l'on m'a dit, car je n'ai personnellement jamais rencontré ces gens de "La décroissance".


Fanatisme? Peut-être sont-ils croyants, mais je ne l'ai JAMAIS ressenti dans leurs pages! Et puis s'ils le sont, ils ne le montrent pas du tout, bien au contraire.

Ces gens ont toujours existé mais utilisent selon moi maintenant une actualité scientifique (finité des ressources naturelles) afin d ejustifier leur idéologie, mais ces faits scientifiques indiscutables restent bien loin de ces idéologie de retour à la nature.


Mais qui parle de retour à la nature?? As-tu vraiment lu ce journal? Où parlent-ils de retour à la nature??? C'est tellement gros et exagéré comme critique que je ne vois pas comment tu peux être sérieux. Ils critiquent notre mode de développement de taré mais n'ont jamais parlé de "retour à la nature" !!!!


+1
J'ai le même avis que toi sue ce journal
Le vélotaf c'est pas sorcier
Si j'y arrive, pourquoi pas vous ?
http://www.Velotaf.com

Sandro Minimo
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 394
Inscription : 22 févr. 2008, 00:01

Re: [La décroissance] Que pensez vous ce journal ?

Message par Sandro Minimo » 01 juin 2008, 21:42

Je ne sais pas si vous avez écouté "CO2 mon amour" hier 30 mai (je l'ai pas encore écouté en entier), mais c'est marrant.

Denis Cheissoux (le présentateur) s'est fait chier dessus par "La Décroissance" du mois de mai, parce que son émission (parfois assez bonne) est souvent pleine d'interviews d'entrepreneurs croissancistes qui font leur greenwashing sans aucun esprit critique de la part de Cheissoux (je me rappelle d'une interview d'un responsable d'une "usine Toyota qui dégage zéro CO2" (sic!)...).

Et là, hier, le billet d'humeur de Cheissoux parlait uniquement de la semaine sans TV et de la pub qui cannibalise notre espace public... et continue avec une chronique du bouquin "Comment les riches détruisent la planète" d'Hervé Kempf, qui faisait une large place claire et nette à des idées très proches de celles de la décroissance (sans jamais prononcer le mot).

C'est un peu comme s'il s'était fait tirer les oreilles et qu'il s'est remis sur des rails. Marrant, non?

Il me reste encore à écouter la fin de l'émission...

faloup
Goudron
Goudron
Messages : 160
Inscription : 09 mai 2008, 22:51

Re: [La décroissance] Que pensez vous ce journal ?

Message par faloup » 01 juin 2008, 21:53

zigzag a écrit :Et là, hier, le billet d'humeur de Cheissoux parlait uniquement de la semaine sans TV et de la pub qui cannibalise notre espace public... et continue avec une chronique du bouquin "Comment les riches détruisent la planète" d'Hervé Kempf, qui faisait une large place claire et nette à des idées très proches de celles de la décroissance (sans jamais prononcer le mot).


sandro si tu inverse c'est aussi, façon ou maniere de dire que des sujets qui ne touchaient quiconque aujourd'hui chatouillent les plus réticents, allez quel mal y a t'il de parler de décroitre en vendant son champ de patates a ceux qui en ont besoin?

yamaneko
Kérogène
Kérogène
Messages : 16
Inscription : 16 juin 2008, 21:43

Re: [La décroissance] Que pensez vous ce journal ?

Message par yamaneko » 17 juin 2008, 20:06

Bonjour,

Le journal La décroissance de juillet-août qui sera en kiosque le Vendredi 27 juin devrait normalement consacrer une part importante de ce numéro à une thématique intitulée "La France face au pic de pétrole".

J'achète régulièrement ce journal, même si je se suis pas toujours d'accord avec leurs allégations.
Les réflexions sont parfois pertinentes et il a le mérite de ne pas être dépendant de la presse.

Bien à vous,

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités