essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Forum traitant des émissions, des magazines et des reportages traitants de la déplétion et des sujets proches.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

jeanchamel
Kérogène
Kérogène
Messages : 8
Inscription : 09 juil. 2009, 16:56

essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par jeanchamel » 09 juil. 2009, 17:00

Bonjour,

Je viens de mettre en ligne un essai encore non publié, Réinventer le progrès, traitant des réponses à apporter aux crises climatiques, écologiques, énergétiques, économiques et sociales. Tous ces domaines sont en effet liés et cet ouvrage apporte un nouveau regard, avant tout sociologique. Certains points sont aujourd’hui acquis, ce qui n’était pas le cas lorsque j’ai débuté la rédaction en 2005, d’autres sont encore innovants, plus pour longtemps sans doute. C’est là le trait majeur de ce livre : les transformations qu’il propose sont en train de se réaliser, et sans doute plus vite qu’on ne le croit. À lire donc de toute urgence pour être sûr de ne pas rater le train de l’Histoire !


RÉINVENTER LE PROGRÈS
Jean Chamel
http://www.scribd.com/doc/17179036/Clim ... le-progres
(téléchargement gratuit)


Résumé

La première partie est un résumé de la situation actuelle en termes d'écologie, de climat et d'énergie. Le constat est simple: la situation actuelle est intenable et aucune solution technologique ne résoudra à elle seule tous nos problèmes (le lecteur averti peut directement débuter à la deuxième partie).

La deuxième propose une mise en perspective, elle permet de comprendre comment nous en sommes arrivés là, que la révolution industrielle et économique n'est qu'un aspect d'une mutation sociale vers la modernité et que les différentes sociétés suivent toutes à peu près le même cheminement dans ce processus de "développement".

La troisième partie constitue le cœur de l'ouvrage. Partant de la pyramide des besoins de Maslow, elle montre la logique de fonctionnement de notre société moderne. L'idée maîtresse est que nous apportons une réponse imbriquée à nos besoins physiques d'existence et à nos besoins sociaux d'appartenance et de reconnaissance. Il en résulte un immense gâchis en termes de ressources, d'énergie et de travail. On en déduit donc qu'il existe une marge de manœuvre considérable: il est possible de vivre aussi bien voire mieux avec beaucoup moins et sans pour autant parler de "retour en arrière".

La partie qui suit s'appuie sur le constat formulé pour proposer un aperçu de ce que pourrait être le monde de demain, elle propose des solutions économiques mais tend aussi à montrer que l'économie n'est qu'un regard sur une réalité plus sociale plus complexe. L'idée de croissance économique est aussi remise en question, il est suggéré que cet instrument n'est plus valide pour mesurer le progrès qui se poursuit par d'autres voies, évoquées elles aussi.

Enfin la dernière partie s'interroge sur la manière de "passer d'un monde à l'autre". Elle passe en revue les différents acteurs sociaux pour montrer que le changement est de la responsabilité de chacun. Sans évacuer la fonction du politique, des entreprises et des consommateurs, l'accent est finalement mis sur les leaders d'opinion et le médias qui semblent avoir un rôle déclencheur déterminant.

Bonne lecture !

madeinearth
Kérogène
Kérogène
Messages : 33
Inscription : 21 mars 2008, 09:27
Contact :

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par madeinearth » 09 juil. 2009, 21:55

Salut,

ça a l'air interessant, mais est-ce qu'il serait possible d'avoir un format a4 un peu plus lisible à l'écran que le format livret a5 ?

merci !
Mon bloug sur la décroissance et la permaculture.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7942
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par kercoz » 10 juil. 2009, 09:10

jeanchamel a écrit :L'idée maîtresse est que nous apportons une réponse imbriquée à nos besoins physiques d'existence et à nos besoins sociaux d'appartenance et de reconnaissance.
Je vais lire ça . Peut etre , enfin qqun de lucide. La seule chose que réclame l'etre humain , c'es la reconnaissance et la valorisation de son égo ou "FACE" . Dommage que Goffman (rites interactifs) ne soit pas plus lu .Ca éviterais ce gachis , tous ces gens qui courent apres des leurres sans jamais etre satisfaits.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

jeanchamel
Kérogène
Kérogène
Messages : 8
Inscription : 09 juil. 2009, 16:56

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par jeanchamel » 10 juil. 2009, 09:43

Pour télécharger directement (sans enregistrement sur scribd) le livre en PDF:

http://sites.google.com/site/jeanchamel ... rogres.pdf


Et en format A4 pour ceux qui le trouvent plus pratique:

http://sites.google.com/site/jeanchamel ... rmatA4.pdf

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7942
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par kercoz » 10 juil. 2009, 10:12

J'ai survolé certains chapitre et ça me parait de bonne facture . Pas trop facile pour qqun d'oléocène de lire ce qui pour nous est tres "classique" et évident , on a tendance a zapper .
Si je puis me permettre : tu sembles imputer les causes des dérives sociétales et consumeristes a la fatalité et a l'origine a l'ecriture pour la technologie ..etc .
A mon avis , pourtant , tu touches du doigt une vérité , sinon "la" vérité ds ton approche socio des besoins de l'humain.
C'est ici que se trouve un changement de paradigme majeur: pourquoi l'individu ne retourne t il pas a son hamac une fois satisfait ?
Parce qu'il n'est pas satisfait . Il n'est pas "reconnu". Son 4x4 et sa blonde décorative n'interessent personne ! sinon crée de l'agressivité .
N'étant pas connu , il ne peut etre reconnu . (grosse forme moi ce matin !)
Je me base évidemment (et lui aussi) sur le modèle archaique des groupes . Formatés , usinés , essayés et corrigés pendant des millenaire . Et ce formatage imposait une popu max liée a la zone nourriciere (une centaine de personnes ) Personnes qui se connaissaiernt parfaitement et dont le "moi" ou la "face" hierarchisée etait reconnue et valorisée ...SACREE.
Instinctivement , l'individu cherche cette reconnaissance et , insatisfait , compense par l'achat . Achat qui n'est qu'une "mise en scène" d'une valorisation .......improuvée et meprisée .
Là , a mon sens se trouve l'origine des dérives , le point faible sur lequel s'appuie l'economie pour se développer indépendamment des interets des humains .
C'est l'outil qui jouit , pas l'humain .

Mais , prendre conscience de la cause(ou d'une cause): POURQUOI ? n'est pas suffisant , il faut poursuivre le questionnement .
J'ai apporté un début de réponse : la taille et le mode de gestion .
L'individu de reconnait pas puisqu'il ne connait pas : trop de monde .
Tous les systèmes naturels utilisent des gestins parcellisées (fractales) pour gerer leur population leur augmentation. C'est une règle qui , me semble t il ne souffre pas d'exeption.L'augmentation se fait par scissiparité .
Depuis peu , l'homme essaie le gigantisme pour des tas de raisons dont l'economie d'echelle et les gains de productivité)et les outils de gestions archaiques instinctives ne fonctionnant plus , il est obligé d'inventer un outil nouveau .
Cet outil ne pouvant etre complexe (theorie du chaos mais ça nous mènnerait trop loin) donc hyper stable (attracteurs), il élague ses modèles pour obtenir des equa lineaires qui sont loin d'etre stables .

Je prie les oleoceniens de m'escuser pour ces redites qui doivent les lasser .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1693
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par hyperion » 10 juil. 2009, 13:14

oui mais pourquoi a -t-il quitté son hamac?
amha , c'est la recherche des moyens pour obtenir la jouissance, la satisfaction des désirs, aussi bien mareriels que subtils.
la satisfaction de ces désirs dépend tjs de l'exterieur, dualité. il ne peut "revenir au hamac" que s'il obtient le détachement. cet exterieur , c'est ce qui existe et qui a pour fondement moi et qlq chose qui est different de moi.
en effet si le moi , la face comme dit kercoz, est valorisé ,le fruit va murir plus vite et se détacher de l'arbre(rattaché au monde) plus facilement.
"ya une route, c'est mieux que rien, sous tes semelles , c'est dur et çà tient" Manset.
objectif d'inflation à 5,55% au lieu du 2% fixé arbitrairement à ce moment. un discours sur la dette sans precision sur cet objectif est futile.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7942
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par kercoz » 10 juil. 2009, 14:45

J'espère que Jeanchamel ne nous en veut pas de polluer son fil.
hyperion a écrit :oui mais pourquoi a -t-il quitté son hamac?
C'est "la" vraie question Hyper .

Il y a un début de réponse curieusement commune a L.STRAUSS et B.De JOUVENEL(histoire du pouvoir):
L.STRAUSS cite ds la meme région (et parfois ds la meme ethnie) 2 modèles distincts
-ds le premier , l'individu , une fois repus et valorisé par ses échanges , "reconnu" et confirmé ds l'idée qu'il a de lui , retourne a son hamac pour sa sieste . Le système est generalement matriarcal , avec un patriarche , règnant sur un groupe de type "famille élargie" .
-Ds le second , lerole de chef ou de notable etant peu recherché , on le motive en lui octroyant qqs épouses supplémentaires , de préférence jeunes et agréables .
Ces épouses , outre la récompense sexuelle aurait de plus un role de "fonctionnaire" actif ds la gestion et agencements divers (L. STRAUSS cite le cas ou un déplacement s'étant avéré plus long que prévu , tout le monde s'assoit et c'est le roi et ses 4 femmes qui partent a la recherche de nourriture....normal !)
Cette polygamie déséquilibre les rapports et potentialités d'unions des jeunes matures. Les jeunes males délaissés vont instituer une recherche de femmes par razzias sur d'autres groupes.(ils se regroupent d'ailleurs a plusieurs clans pour etre plus nombreux /amerique du nord par ex).Ramenant des femmes , ils ramènent aussi d'autres butins (économie naissante) et des représailles ce qui engendre une opposition du patriarche .
Ce qui s'ensuit est compliqué : ds le système matriarcal, l'enfant "appartient" au frere de la mère" (ça doit dater de l'époque ou la relation copulation /gestation n'etait pas acquise).
Les enfants nés des groupes "guerriers razzias" auront un système patriarcal puisque l'oncle est un ennemi. , donc deux système cohabitent ds le meme groupe:
-système matriarcal initial avec patriarche /roi qui dirige
-système patriarcal greffé sur une aristocratie guerriere avec développement d'une économie differente et d'un esprit d'invention lié aux contacts plus nombreux et variés .
Le premier système se contentait du hamac , sa "face" reconnue .
Le deuxième système acquiere la notion d'economie d'echelle et de competitivité . Il peut envisager des groupes plus importants ...SANS ECLATER LE SYST7ME FRACTAL , juste en l'imposant .
Mais la machine est en route et les empires vont naitre et s'ecrouler ...apres qqs centaines d'années puisque le frein des lenteurs de communication limitera les dégats . Heureusement , nous on est plus efficace , on va plus vite .
hyperion a écrit :la satisfaction de ces désirs dépend tjs de l'exterieur, dualité. il ne peut "revenir au hamac" que s'il obtient le détachement. cet exterieur ,
Pour etre satisfait , tu dois etre reconnu . Et pour etre reconnu , il faut deja etre connu .
Comme le nombre d'un groupe qui autorise cette connaissance est limitée , cette limitation vaut aussi pour la "Reconnaissance" .
Au delà de cette reconnaissance , l'individu "pédale ds le vide" . Il a beau exhiber des signes de valorisation , il n'y a pas dce preuve puisqu'on ne le connait pas ....et c'est la recherche d'autres objets , d'autres plumes qui ne prouvent rien mais hypertrophie le système qui ricane et prospère .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

jeanchamel
Kérogène
Kérogène
Messages : 8
Inscription : 09 juil. 2009, 16:56

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par jeanchamel » 10 juil. 2009, 15:35

va bene kercoz, il y a pire comme pollution

personnellement, j'aurais tendance à croire que tout homme cherche à quitter son hamac, par bêtise, et que seul le sage y retourne, parce qu'il a compris l'aberration qu'est l'égo, le moi

entre une société de chasseurs-cueilleurs et notre société globalisée de production-consommation, il y aurait avant tout une différence de taille et de moyens ; notre société va dans le sens d'une individualisation croissante ce qui, sans doute, renforce des mécanismes psychiques déjà présents en chaque individu. le petit groupe contrôle ces mécanismes quand notre société s'en nourrit...

connaissez-vous le désir mimétique de rené girard?


je me permets de rappeler un autre point important de mon essai: si l'on consomme pour des raisons d'appartenance et de reconnaissance sociale, on doit aussi consommer pour produire, donc travailler, donc trouver sa place dans la société

c'est là la raison fondamentale de la crise économique actuelle (la crise financière n'est que la gachette d'une crise beaucoup plus profonde) : les gens se rendent compte qu'il faut moins consommer, moins rouler en voiture, etc. donc ils faut moins produire ce qui laisse beaucoup de monde sans travail: nous vivons les premiers instants d'une longue période de transformation de la société dans l'organisation de sa subsistance

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7942
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par kercoz » 10 juil. 2009, 16:16

jeanchamel a écrit :notre société va dans le sens d'une individualisation croissante
Ce n'est qu'un effet d'optique . Pour des raison de productivité et d'economie d'echelle , le système moderne "divide" l'individu .
A mon sens il ne peut y avoir gain de productivité sans perte d'humanité .
Nombre de publications parlent d'adultes immatures et d'eternels addos . Pensez vous vraiment que l'individu actuel est optimisé ? Une "individualisation croissante" sans responsabilisation ou l'individu abandonne le peu qui lui restait de "JE" et d'integrité au système.
Le système pour se globaliser a besoin de moutons , pas de renards ; il preferera et facilitera l'identique au marginal . Et sans portable , on est deja un marginal.
Pourtant (en se ref a la th du Chaos) E. MORIN a dit un truc énorme :
""ds les systèmes naturels , le "bruit" est constituant du signal. Ds les système humain , le bruit les perturbes et les détruits"""
On est toujours ds un effet d'optique , qd on dit (et tt le monde le dit) que le système devient plus complexe en se globalisant .
Mathématiquement c'est faux . Le système archaique etait complexe (equa diff de la Th du Chaos), les systèmes actuels sont lineaires ...puisqu'on est infoutu de gerer les equa diff.

Mathematiquement, on peut d'ailleurs se demander s 'il est possible qu'un système puisse dépasser un nb important d'intrans sans passer par un modèle fractal.
Un exemple laisse filtrer un peu d'espoir ou l'homme réinjecte du complexe et surpasse ses systèmes technologiques lineaires : le rond point /feux rouge .
En se servant des capacité de gestion complexe du cerveau , la seule intervention techno etant le sens de rotation , on maitrise un flux plus importants.
Mais le rond point est fortuit , ce n'est pas une décision/invention. Reste a inventer un rond poind économique qui réinjecte du complexe ds le système.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

batista
Condensat
Condensat
Messages : 603
Inscription : 16 juin 2008, 23:16
Localisation : Cognac

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par batista » 10 juil. 2009, 18:23

kercoz a écrit :E. MORIN a dit un truc énorme :
""ds les systèmes naturels , le "bruit" est constituant du signal. Ds les système humain , le bruit les perturbes et les détruits"""
Tu peux donner une définition de bruit et signal stp?

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7942
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par kercoz » 10 juil. 2009, 18:59

batista a écrit :E. MORIN a dit un truc énorme :
""ds les systèmes naturels , le "bruit" est constituant du signal. Ds les système humain , le bruit les perturbes et les détruits"""

Tu peux donner une définition de bruit et signal stp?
C'est une métaphore liée a la physique .
-Le signal est la courbe qui régit un système . du style y= ax+b /cos x.C'est une equation theorique pure qui modelise "idéalement" le système .
-Dans la vraie vie , il y a des perturbations dont il faudrait tenir compte et qui vont perturber le signal . En Hi fi , le signal "pur" est la melodie jouee par disons 4 instruments . Ce qui est imprimé sur le disque est le signal +du "bruit" . Ce sont de petits signaux dont on cherche a se débarrasser . Ils proviennent de diverses sources : un bruit ds le studio (toux), mais aussi un ronflement provenant du transfo de l'ampli . Des harmoniques créés par des condensateurs etc ... qui peuvent etre amplifiés par l'ampli et "souiller" le "signal".
-Le "bruit" peut etre un jeu ds la direction de ta voiture qui va perturber ta conduite (le trajet de la voiture etant le signal)
Ce que dit E MORIN et la Th Du CHaos , c'est que les systèmes naturels récupèrent les "bruits" (défauts/ defauts génétiques/ variantes societales ...signaux marginaux ) pour les réutiliser de façon positive et meme indispensable au signal .
Exemple : un groupe grossis et ne peut se nourrir . Il se scinde en deux et expulse un sous groupe qui va chercher a prendre un autre territoire a un groupe voisin plus faible . S'il n'y parvient pas, il se réfugie ds un territoire non valorisé parce que plus pauvre (steppe ou montagne). Les conditions de vie plus dure l'amène a modifier son comportement sociétal en l'endurcissement (violence , nomadisme , resistance au froid ...modification de ses resources alimentaires ...)etc ....
Vivant difficilement il limite sa reproduction (et donc limite par la marge la population globale de l'espèce).
Lors d'une cata climatique ou societale , il peut recoloniser les anciens territoires desertés pour inaptitude aux conditions froides....
Le modèle "variante" de ces expulsé devient une sécurité pour la survie globale de l'espèce . Je ne cite qu'un ex . Un autre : si la tribu d'origine s'ammolit par l'abondance , ses anciens freres viendront prendre leur place . Cette crainte force les premier a la vigilance et a un minimum de sécurité ....
C'est tout a fait la description de systèmes complexes qui "forcent" un système vers des conditions qui maintiennent sa stabilité .
Mais c'est les marginaux qui sont necessaires en cas de bug exogène important pour garantir la survie de l'espèce .
"""Le bruit constituant du signal""" .....en technologie on sait pas faire . Les perturbations de nos systèmes , les "bruits" , perturbent et finissent par detruire le signal .
On peut aussi dire que nos systèmes augmente l'entropie , je crois .Alors que lers systèmes naturels la freine.
Qd je dis qu'en socio c'est du kiff , que cette remarque DOIT etre prise en compte , je me fais jeter .
Pas mélanger sciences dure et sciences molles .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

pragma tic
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 300
Inscription : 17 janv. 2008, 10:08

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par pragma tic » 10 juil. 2009, 23:24

Bonjour,

Jean, tout d'abord, félicitation d'avoir mené au bout un tel travail, (d'intérêt général ?) je n'ose imaginer le nombre d'heures qu'il a nécessité, il m'en a fallu plusieurs rien que pour le lire.

J'ai beaucoup apprécié l'analyse historique et évolutionnelle, que je partage sur beaucoup de points.

La sensibilité écologique est en effet bien plus d'actualité qu'il y a quatre ans ! Je ne doute pas que les solutions d'orientation proposées feront débat, beaucoup sont déjà traitées sur ce forum, j'ai pour ma part quelques doutes sur la faisabilité technique de certaines, et encore bien plus de doutes sur la volonté de l'Humanité à s'orienter par choix vers elles.

Mais la lecture de ce passage que j'ai relevé dans l'introduction : Conçu au départ par un ingénieur généraliste en quête de solutions pragmatiques à un problème posé, ce livre est aujourd’hui conclu par le même auteur, devenu entretemps étudiant-chercheur en sciences sociales. Avec le recul, je prendrais plutôt mes distances avec cette approche laissant entendre que tout est possible, que liberté nous est donné d’agir vite et suivant notre propre volonté. A l’instar d’innombrables autres mouvements de transformation sociale, il me semble plus raisonnable de considérer l’évolution actuelle comme le fait de forces irrésistibles qui nous échappent, et que nous ne pouvons que nous inscrire dans l’Histoire sans vraiment pouvoir en changer son cours. Il ne faut y voir ni pessimisme, ni fatalisme, seulement la volonté de comprendre le mieux possible les contraintes auxquelles on ne peut échapper afin de disposer de la plus grande liberté possible au sein de celles-ci, une réflexion au service de l’action. indique que tu as déjà toi-même pris conscience de la difficulté à orienter le cours de l’histoire.
Peut-être tes études en sciences sociales y sont-elles pour quelque chose ?
Pour ma part, tombé dans l’éthologie quand j’étais petit, nourri à la psychologie cognitive couplée à l’IRMf, j’ai évidemment idée de ce qui peut expliquer une telle difficulté.
Quand l’Homme admettra ses instincts, peut-être les dépassera-t-il ?
Il est plus tard que vous ne pensez.
Votre plan B est mon plan A.

faloup
Goudron
Goudron
Messages : 160
Inscription : 09 mai 2008, 22:51

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par faloup » 11 juil. 2009, 22:11

jeanchamel a écrit :
personnellement, j'aurais tendance à croire que tout homme cherche à quitter son hamac, par bêtise, et que seul le sage y retourne, parce qu'il a compris l'aberration qu'est l'égo
comme quoi des lectures gentilles simples et basiques, comme celle de l'ecclésiaste peuvent sans se perdre entre face et bhl susciter de simples questions, après bien sur chacun sont bout de chemin.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7942
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par kercoz » 11 juil. 2009, 23:30

faloup a écrit :jeanchamel a écrit:

personnellement, j'aurais tendance à croire que tout homme cherche à quitter son hamac, par bêtise, et que seul le sage y retourne, parce qu'il a compris l'aberration qu'est l'égo
Justement non , JC, je pense que tu fais de du modernocentrisme .
Dans une société archaique stabilisée , la structure est telle que l'individu est reconnu et valorisé quelque soit sa place ds la hierarchie . En grande partie grace a la faible taille du groupe : il est reconnu puisque connu . Présenter une "face" trop importante serait risquer de la "perdre" .il est conforté ds sa position et n'a aucun interet a se survaloriser .
Il retourne a son hamac , le torse bombé , pas par sagesse . La valeur qu'il montre ostensiblement , il peut la prouver et les autres le lui reconnaissent cette valeur .
L'archaique n'a besoin que de rite là ou le moderne necessite une rare sagesse . (Goffmann donne au terme rite un sens étendu de rituels inconscients chargés de gérer et d'inhiber l'agressivité intra-spé instinctive).
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: essai sur la fin du pétrole à télécharger (gratuit)

Message par Alter Egaux » 13 juil. 2009, 09:58

Ne l'ayant pas encore lu (plutôt survolé), je ne peux donner aucun avis pour l'instant.
En tout cas, je pense le lire cet été.

J'ai cependant une question car j'ai ressenti un oubli dans ton essai : l'aspect "démographie" ne semble pas abordé comme étant un défit. Il me semble que le minimum aurait été de lui consacré un chapitre, non ?

Est ce un oubli volontaire, lié au tabou que constitue la surpopulation, assez mal abordé par le malthusianisme ?

Le sujet me semble crucial et exige des réponses claires, argumentées, et humaines. La démographie pose la question fondamentale suivante : sommes nous prêt à tout pour survivre ? Ce qui pose des questions morales.

Je t'invite à te procurer le dernier journal "la décroissance" qui, dans les cahiers de l'IEESDS propose une réflexion aboutie sur ce tabou.
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Répondre